S'abonner par :
 rss
 email
Prier la vierge Marie ou bien Dieu

Prier la vierge Marie ou bien Dieu ?

Question d’un visiteur :

Bonjour M. le pasteur,

J’ai besoin de me confier a quelqu’un… Voila, je suis Martin, j’ai 27 ans et j’habite dans l’ardèche. J’aimerais vous parler d’une chose qui m’inquiète a propos de la religion…

Je suis catholique, d’habitude je priais beaucoup le chapelet mais depuis quelques temps en ouvrant ma bible j’ai lu quelques versets qui me disent de ne prier que Jésus et le père éternel…

Je croyais aussi aux apparitions mariales, mais je suis encore tombé sur des versets qui disent: « Car il s’élèvera des faux christs et de faux prophètes;ils feront de grands prodiges et des miracles » Matthieu chap 24 vers 24. Est ce que cela fait vraiment référence à la dévotion à Marie?

Comme j’avais l’habitude de faire ces prières par cœur, comment je peux prier maintenant?

Cordialement.

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir Martin.

Bravo de lire la Bible et de prier. Je suis certain que cela vous apportera beaucoup.

Personnellement, je ne prie que Dieu lui-même. Il y a très très peu d’endroits dans la Bible où l’on prie Jésus. Et lui-même nous conseille de prier le Père en son nom. Précisément, à mon avis, la bonne nouvelle du Christ (l’Evangile) c’est que nous n’avons rien à craindre de Dieu mais tout à espérer de lui, que Dieu espère plus que tout que nous nous ouvrions à lui. Par conséquent, il me semble bien dommage de s’adresser à qui que ce soit d’autre. Mais bon, chacun son truc, et je pense qu’il vaut mieux prier la vierge Marie ou saint Antoine de Padoue que de ne pas prier du tout, c’est déjà ça. Et puisque Dieu est amour, plein de compassion pour nous, je ne le vois pas tellement être fâché pour autant. Je dirais qu’il doit entendre ça en se disant : « mais qu’est-ce qu’ils sont encore allé me chercher ! », il doit se dire cela avec tendresse, en rigolant un peu, comme nous devant un enfant qui a une idée farfelue.

Pour prier Dieu, c’est vrai que cela aide d’avoir un texte pour nous aider à entrer en prière. C’est pour cela que nous avons mis sur le site des textes et des conseils pour aider ceux qui le désirent. Mais cela dit, l’essentiel est de prendre un temps pour se placer devant Dieu, repenser à sa journée, à sa vie, à ses projets devant lui. Finalement, l’essentiel est de le laisser un peu faire, plus que de lui dire des choses, plus que de lui dire qu’est-ce qu’il devrait faire. priez donc sans crainte, lancez-vous de bon cœur.

Avec mes amitiés fraternelles et mes vœux de bénédiction

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

111 Réponses à “Prier la vierge Marie ou bien Dieu ?”

  1. jean claude jully dit :

    bonjour,
    l’Eglise catholique ne demande pas de prier la Vierge Marie , mais incite les catholiques à lui demander de prier pour eux ce qui n’est pas tout à fait pareil.(ex: dans la prière de l’angelus ,la formule priez pour nous pauvres pêcheurs )Les théologiens catholiques établissent ainsi une distinction sans doute subtile entre le culte de latrie(d’adoration) réservé à DIeu seul , le culte de doulie pour les saints e d’hyper doulie pour la Vierge Marie .Il est vrai que cela peut sembler compliqué et de bonne foi des catholiques prient directement la vierge Marie ce qui n’est pas très orthodoxe(ni catholique!) Comme disait un curé , bah , le bon Dieu ne leur en voudra pas s’ils s’adressent sa mère

    félicitations pour votre site qui est exceptionnel : j’adore vos conférences et en ayant écouté celle d’Olivier

  2. Tigreek dit :

    Elle est bien bonne celle-là, un catho qui demande à un pasteur s’il peut prier Marie 🙂

    Pour répondre un peu plus sérieusement à Martin, le chapelet est une forme de méditation permettant d’entrer en prière, à partir de textes simples et connus par la plupart des catholiques. Les catholiques disent qu’elle est christocentrique, dans le sens où tout en adressant des prières à Marie, on médite sur chaque dizaine à un des mystères des évangiles ou des actes des apôtres.

    Pour changer un peu du chapelet, mais en restant dans l’esprit méditatif, on peut aussi essayer la prière de Taizé ( http://www.taize.fr/fr ), qui est une ambiance particulière… La méditation se fait dans le même esprit que le chapelet : se laisser porter par un texte simple, répétitif (qui sont dans ce cas des chants), pour accéder à une communion avec Dieu.

    Et un mot pour adhérer à ce que dit Marc : je pense que Dieu doit bien rire en nous voyant faire, parfois… 🙂

  3. jean -claude jully dit :

    je voulais donc vous féliciter pour votre site et vous dire qu’
    en ayant écouté la conférence d’Olivier Abel , je me suis pris d’affection pour Calvin , ce qui est quand même un comble pour un catholique

    à la prochaine

  4. Tigreek dit :

    @ Jean Claude Jully : oui, la différence est subtile… 😉
    Je pense que c’est également une question d’apprentissage : aucun petit protestant ne se tournera vers Marie, parce qu’au caté on apprend à prier Dieu, on apprend d’abord le Notre Père… Souvent, les gens qui prient (par l’intermédiaire de) Marie ont eu un épisode de révolte envers Dieu à un moment de leur vie, et se tournent vers Marie car ils s’identifient à elle.

    Ceci étant, je pratique également le chapelet, c’est un bon guide pour entrer en prière, surtout quand on subit la fatigue d’une journée de boulot ou qu’on est un peu en perte de repères…

  5. Stéphan dit :

    Bonjour,
    En tant que réformé, je pense qu’on respecte Marie, mère de Jésus, mais qu’il faut prier Dieu le Père. Le seul intermédiaire entre Dieu et les hommes étant Jésus-Christ. Je crois même au concept virginal comme annoncé par le 1° testament (sauf pr les prot libéraux peut être).
    Un « ave maria » a même retenti sous la voûte de l’Oratoire, de mémoire, pr un baptême dt l’un des parents était catholique, à sa demande. Preuve, s’il en fallait une encore, de l’oecuménisme et de l’ouverture de la Paroisse.
    Je ne voue pas un culte à Marie cependant, mais la respecte dans son rôle de mère protectrice de Jésus. Le « je vous salue » est une invention-tradition de l’Eglise de Rome.
    On peut aussi comprendre des cathos qui veulent cheminer vers Dieu accompagné (des saints aussi qui st pr nous des exemples de foi à défaut d’un culte).
    On est un peu seul c’est vrai qd on est prot ds ce cheminement mais il est inutile pr reprendre Calvin de prendre des chemins « tortueux et obliques » pr aller vers Dieu.
    Salut oecuménique.

  6. Merci pour vos commentaires qui sont autant de témoignages de foi et de respect de l’autre.
    Le « je vous salue Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec toi » est un texte de l’Evangile selon Luc 1:30 où un ange dit cette belle parole à Marie. Ce qui est une invention c’est de transformer cette parole en prière à Marie. Dans l’Evangile, ce n’est pas une prière (il n’est pas question, dans la Bible de prier qui que ce soit d’autre que Dieu), mais cette parole est une bénédiction, une parole de Dieu adressée à cette femme qu’est Marie.
    Plutôt que de faire de Marie un intermédiaire entre nous et Dieu, je préfère considérer Marie comme un modèle de foi. Cette bénédiction donnée à Marie, nous pouvons l’entendre comme la bénédiction que Dieu adresse à chacun de nous, une Parole et une force qui fait naître en nous une vie qui est de l’ordre du Christ, une vie capable d’aimer un peu comme Christ a aimé, une vie qui insuffle dans notre être biologique une dimension de créativité et d’éternité.

  7. Tigreek dit :

    @ Marc : vous ne dites pas autre chose que les prêtres… C’est ce qui est bien quand on pousse un peu le dialogue oecuménique, c’est qu’on s’aperçoit qu’on dit souvent la même chose avec des mots différents. 🙂 Marie est un modèle de foi, « l’exemple du chrétien parfait », selon un prêtre entendu en homélie. Pour moi, le chapelet est une invitation à prier « comme Marie » pour s’approcher de Dieu.

    Il est vrai que le danger (qui est celui que les Réformateurs critiquaient à l’époque) est de passer de la prière « comme Marie » à la prière « à Marie », et de transformer un modèle en objet de culte (idem pour les saints).

    Alors prier (avec) Marie ou prier Dieu ? Je pense que c’est surtout une différence de point de vue. Comme dit Stéphan, on est un peu seul avec sa Bible et sa foi quand on est protestant. Les exemples donnés par les saints (Marie en tête) constitue autant de guides pour les catholiques…

  8. Koz dit :

    Tiens, j’aurais pensé que, en tant que pasteur, vous auriez commencé par lui répondre que vous seriez bien en peine de lui donner une explication convaincante de la doctrine catholique, avant de lui dire, sous cette réserve, ce que vous en pensez.

    Personnellement, si un protestant venait me poser une question de cet ordre, je pense que j’aurais commencé par là, pour éviter toute confusion dans son esprit.

  9. Bah, ce Martin n’est pas un imbécile, s’il interroge un pasteur ce n’est pas pour lui demander des explications sur la doctrine catholique, mais pour demander le point de vue d’un pasteur, d’un théologien chrétien protestant. C’est comme cela que j’ai répondu, sans aborder la doctrine catho. Je la connais pourtant un petit peu, pour en avoir à plusieurs reprises discuté avec des amis prêtres.

  10. Jean-Luc B dit :

    Bonjour Marc,

    Cette question de la prière et de son objet pourrait être un peu approfondie, parce qu’il est important de bien savoir ce que signifie cette pratique.

    Vous dites avec justesse que la prière est bien plus profitable quand elle n’est pas à sens unique et qu’il y a tout à gagner à en faire un véritable dialogue avec notre Père Céleste, ou l’écoute prendra le pas sur nos paroles. (N’avons-nous pas deux oreilles pour une seule bouche?).

    Cependant, je voudrais mettre en garde contre cette pratique qui consiste à parler à des morts pour leur demander de l’aide, car l’Écriture Sainte nous apprend que ce n’est pas sans conséquences, parfois graves. Il n’est pas innocent de se détourner du Vivant pour s’adresser à ceux que la mort a mis hors d’atteinte de nos sens naturels. Même si « pour Dieu tous sont vivants » (Luc 20. 38.), pour nous (qui ne sommes pas Dieu, loin de là!) ils font partie de ces catégories d’êtres auquel il n’est pas permis de s’adresser pour leur demander de l’aide (Deut. 18. 11).

    D’après ce que nous dit ce chapitre, la destruction des peuples idolâtres et invocateurs de morts qui habitaient en Canaan est directement en rapport avec ces pratiques réprouvées par Dieu à cause des sinistres conséquences morales et sociales qui en ont découlées. « Car tout homme qui fait cela est une abomination pour le SEIGNEUR, et c’est à cause de telles abominations que le SEIGNEUR ton Dieu dépossède les nations devant toi. Tu seras entièrement attaché au SEIGNEUR ton Dieu. » (versets 12-13.)

    Vous avez raison de mettre en avant l’amour de Dieu, parce c’est pour établir une Alliance d’amour avec les hommes que le Christ est venu sur cette terre. Mais je crois que toute l’Écriture nous apprend qu’il s’agit d’une Alliance exclusive, et que les relations spirituelles avec d’autres que Lui sont considérées comme une forme d’adultère.

    Si nous l’aimons en retour, nous seront donc forcément amenés devant des choix dans nos conversations spirituelles et nous éviterons soigneusement tout ce qui ferait ombrage à l’Alliance exclusive qu’Il veut pérenniser avec nous.

  11. Vous avez bien raison, à mon avis, de mettre en garde contre le fait de s’adresser aux personnes qui sont décédées. Encore une fois, ce n’est pas que Dieu en serait fâché, mais parce que cela n’est pas possible (à mon avis toute pseudo communication avec les morts est une illusion, ou une supercherie), mais aussi parce que ce n’est pas une chose qui nous fasse avancer dans le bon sens. Nous pouvons penser aux personnes disparues, c’est même une excellente idée, mais je ne pense pas que ce soit bon de s’adresser à ces personnes. J’ai le souvenir de plusieurs personnes qui ont eu bien du mal à avancer dansleur deuil parce qu’elles restaient dans cette illusion d’un dialogue avec leurs disparus.

    Et je n’y avait pas pensé, mais s’adresser dans la prière à Marie, ou à François d’Assise est également une façon de s’adresser aux morts, ce qui est malsain, alors qu’en pensant à ces personnes dans une mémoire affectueuse serait au contraire d’un grand bénéfice. Surtout si cette mémoire nous invite à ouvrir notre cœur à Dieu avec humilité en confiance comme Marie et comme François d’Assise le faisaient d’une manière remarquable. Ça tient à peu de choses, finalement.

  12. nash dit :

    Jésus a-t-il eu des frères et des sœurs ? Beaucoup de catholiques vous diront que non, parce que la plupart de ceux-là ne lisent pas la Parole de DIEU, pourtant, lorsque vous êtes un lecteur (même novice) de la parole de DIEU, il est évident que Marie a eu d’autres enfants en dehors de Jésus:

    * Jésus a un « frère » qui s’appelle Jacques. (Marc 6:2-3; Marc 15:40; Marc 16:1)
    * Paul le confirme dans Galates 1:19. Si frère a le sens de disciple ou frère en Christ, Paul aurait simplement dit « Jacques notre frère » !
    * Dans Jean 7:3 et Actes 1:13-14, on fait une parfaite distinction entre « frères » et « disciples », il n’est donc plus question d’attribuer une autre signification au mot frère, car frère ici c’est frère de sang…
    * Il ne s’agit pas de l’autre Jacques, puisque celui-ci se fait tuer beaucoup plus tôt avant que Paul ne voie Jacques, frère du Seigneur(Actes 12:2).
    * Joseph n’a pas eu de rapports avec Marie avant la naissance de Jésus certainement, mais il en a eu après! (Matthieu 1:25).
    * Jésus est le « premier-né »! oui! Le premier né d’une famille de plusieurs enfants (Luc 2:7).

    Prenez plutôt le temps de lire et d’examiner ces versets et tous ces épitres, il en ressortira tout de suite une vérité évidente: La vierge Marie que les cathos prient n’est pas la mère de Jésus!!!!! Et même si elle le fût, ceci est une interdiction proclamée par DIEU en Deutéronome 18:10-11, celle qui consiste à invoquer les morts !

    Je sais que je passerai pour un fou aux yeux des Cathos, mais je sais aussi que le vrai AMOUR se trouve dans la VERITE! Si je continue de vous cacher une vérité, je ne mérite même pas de prononcer le nom de Jésus. Il est important que chacun de nous tire la PLEINE PUISSANCE de l’AMOUR de DIEU ! Et cela ne peut être exaucé que si chacun demeure en lui et que ses parole demeure en nous (Jean 15 :7)

    Que DIEU vous bénisse!

  13. Oh là, peut-être faut-il se calmer un peu. Jésus est bien sage quand il nous dit : « Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n’aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil? ».

    Il est sage de se méfier des vérités évidentes. Il est sage de ne pas condamner trop vite les autres, Dieu justifie, qui serions-nous pour condamner ? Il est sage de chercher à se convertir soi-même, et donc à chercher, avec l’aide de Dieu, où se dissimule notre propre idôlatrie, notre propre aveuglement, notre propre folie. Il est bon de chercher à sentir nos propres poutres, elles existent et cela nous soulagerait bien d’accepter que Dieu nous en soulage. Mais rien ne passe plus facilement pour la vérité ultime qu’une jolie poutre que l’on a dans l’œil.

    Laisserons nous donc les autres dans leurs erreurs ? Non, mais il vaut mieux les féliciter 10 fois pour que qu’il y a de bien dans leur démarche avant d’oser une remarque sur une chose qu’ils pourraient peut-être améliorer, selon notre point de vue.

    Par exemple, dans sa rencontre avec le Centurion. Jésus ne le critique pas sur le fait qu’il rend un culte à l’empereur de Rome comme à un dieu, il ne le critique pas pour la violence de son métier, les meurtres, les arrestations, les tortures… Au contraire, Jésus trouve une bonne raison de le féliciter, il dit même que sa foi est tout à fait remarquable. Cela, c’est l’Evangile du Christ en paroles et en actes.

  14. Francisco dit :

    Interrogeons-nous les morts, quand nous prions Marie ou bien prions-nous les Vivants, qui sont au Ciel, afin qu’ils intercèdent pour nous auprès de la Sainte Trinité ? ou du Dieu unique ?
     » Rien n’est plus agréable à Dieu et aux Anges que la conversion d’une âme. »
    (Ambroise, évêque de Milan)

    Au chapitre 19, verset 21 du Deutéronome il est écrit :
    « Ton œil sera sans pitié : vie pour vie, œil pour œil, dent pour dent, main pour main, pied pour pied. »
    Devrions nous prendre aussi à la lettre ce commandement ?
    A la lumière des évangiles, une réflexion s’impose…

  15. benoite dit :

    je crois que vous avez votre réponse francisco :

    « Par exemple, dans sa rencontre avec le Centurion. Jésus ne le critique pas sur le fait qu’il rend un culte à l’empereur de Rome comme à un dieu, il ne le critique pas pour la violence de son métier, les meurtres, les arrestations, les tortures… Au contraire, Jésus trouve une bonne raison de le féliciter, il dit même que sa foi est tout à fait remarquable. Cela, c’est l’Evangile du Christ en paroles et en actes. »

    je crois que nous prions comme nous le pouvons, l’essentiel étant de pouvoir le faire il me semble..non ?

  16. Francisco dit :

    « je crois que nous prions comme nous le pouvons, l’essentiel étant de pouvoir le faire il me semble..non ? »
    Benoite le centurion voyait en Jésus un homme puissant et comparait le pouvoir que lui-même avait sur ses hommes avec celui de Jésus sur les maladies.
    C’est d’avoir prononcé la phrase  » Je ne suis pas digne que tu entres dans ma maison, mais dis seulement une parole et mon serviteur sera guéri ».
    qui témoignait de sa foi ET de son humilité : Jésus a affirmé qu’il n’avait jamais rencontré les deux ensemble.
    On ne peut séparer ces deux vertus dans notre prière que l’on s’adresse à Dieu ou à ses saints…

  17. spleen_mallory dit :

    Je remarque que de plus en plus de protestants mettent le chapelet en avant… Beaucoup, par souci d’oecumenisme, veulent rendre le chapelet accessible à tous. Il est vrai qu’il existe dans toutes les religions… Pourquoi pas dans le protestantisme ???
    Je sais, je sais… vous allez me dire le « je vous salue Marie » n’est pas protestant… Mais nous pouvons l’aborder d’une autre facon… justement, l’on peut voir cette priere comme une invitation à se rapprocher de Marie, modèle de vertu, en qui l’on peut trouver une aide, une protection, un réconfort… mais pas pour la glorifier puisque seul la gloire est à Dieu. N’oublions pas que le credo de Nicée (prié au début du chapelet) a été aussi reconnu par les protestants !

    J’ai remarqué que beaucoup de catholiques (comme JP II par exemple) et de protestants, ont essayé et essaient encore aujourd’hui de rendre le chapelet universel… ce n’est pas une mauvaise chose je pense. Pour beaucoup de protestants, Marie est importante, parce qu’elle est un symbole, un modèle de vertu à suivre… elle est celle qui à mis au monde Jesus, et est en quelques sortes notre « mère » à tous pour beaucoup de croyants, protestants ou non.
    D’ailleurs il y a livre sur ce sujet ecrit par une religieuse et un pasteur : http://www.laprocure.com/livres/marie-bosco-berclaz/l-ange-rosaire-marie-coups-aile-catholiques-reformes_9782880114763.html

    Je pense que ce serait interessant de le lire et meme de le mettre à disposition à l’Oratoire pourquoi pas ! Je pense que croire en Marie et en Jesus et vouloir ressentir leur présence en priant le chapelet par exemple n’est pas mauvais en soi tant que nos prieres sont avant tout orienté vers Dieu !

  18. Francisco dit :

    Je suis bien d’accord avec spleen mallory et je me suis toujours demandé pourquoi dès l’origine de la Réforme le culte marial fut consiéré comme dangereux au point que des exactions furent commises dans les églises et sur des processions où il y aurait eu mort d’hommes et de femmes parmi les catholiques accusés de se livrer à des pratiques païennes.
    « Mère, voici ton fils, fils voici ta mère, » du haut de la croix Jésus les confiait l’une à l’autre mais pas seulement pour la vie terrestre de Jean et de Marie, mais pour l’éternité de toute l’humanité.

  19. benoite dit :

    puisque vous parlez « mort d' »hommes » francisco..voici une transition toute trouvée pour rappeler si vous le voulez bien, que le 24 aout..ce sera la st barth..élemy !

  20. Francisco dit :

    Benoite, la piété à la Vierge Marie n’était pas en cause à la St-Barthélemy mais l’avenir religieux de notre pays…nuance ! La haine est capable de tout, il faut pardonner mais on ne peut pas oublier, en effet.

  21. spleen_mallory dit :

    Exact on ne peut pas oublier…
    Mais pour en revenir à Marie, je pense qu’il s’agit d’un faux problème entre catholiques et protestants.
    Marie a bien existé, Marie est bien la mère de Jésus, Marie est bien un modèle de vertu, elle est pour nous un exemple de piété à suivre, et elle est notre mère à tous…
    Partant de là, pourquoi se faire la guerre pour des choses que nous acceptons tous ? La seule différence c’est la manière dont nous la « sentons »! Faut il prier pour elle ou bien prier avec elle ? Pour les catholiques ce seraient la première et pour les protestants plutot la 2eme. En effet le « Je vous salue Marie » peut etre une invitation à être plus proche d’elle. Je ne pense pas que ce soit de l’idolatrie que de vouloir se sentir proche d’elle. L’importance est toujours d’avoir à l’idée que nous prions pour Dieu, avec l’aide pourquoi pas de Jésus et/ou de Marie…
    Francisco a bien fait de citer cette phrase où Jésus sur la croix montre Jean à Marie en lui disant que c’est son fils, et Marie à Jean en lui disant que c’est son fils. Un peu comme pour dire que Marie est la « mère spirituelle « de tout à chacun.
    Donc pour moi l’utilisation du chapelet n’est pas si mauvais dans un sens… je pense que ce dernier peut en effet rapprocher catholiques et protestants.
    C’est ce que je pense, mais si je m’égare un peu trop n’hesitez pas !

  22. spleen_mallory dit :

    Personnellement j’ai acheté le livre que j’ai cité plus haut. Je pense qu’il peut etre interessant de le lire.

  23. spleen_mallory dit :

    Voici ce que j’ai lu sur le meme genre de question et qui a été répondu par un autre pasteur:
    c’est une sensibilité personnelle, qui ne doit absolument pas vous empêcher de pratiquer votre foi de la manière qui vous rapproche le plus du Christ; car c’est cela, pour moi, qui est important : qu’importe ce que nous faisons et comment nous le faisons, pourvu que nous ne perdions pas de vue celui qui est la source de notre foi et de notre vie.

  24. Francisco dit :

    Que savons-nous en effet du pouvoir de Marie si ce n’est celui d’une mère sur son fils tant aimé : aux noces de Cana Marie demande à Jésus de changer l’eau en vin et Jésus n’est pas d’accord, il ne veut pas révéler son pouvoir avant l’heure et pourtant il cède à sa mère car il a tant d’amour pour celle qui l’a mis au monde, nourri de son lait et éduqué dans la foi. Elle n’a plus qu’à dire aux serviteurs « faites ce qu’il vous dira » et le miracle est accompli.
    Pourquoi doutons-nous de son pouvoir sur ce Fils ressuscité et toujours près de son Père.
    Ainsi nous ne perdons pas de vue la source de notre foi.

  25. Eric dit :

    J’ai trouvé un site interessant à propos d’un « rosaire oecumenique des miracles » censé être accessible à tous et réconciliant catholiques et protestants.
    Un livre est sorti aussi, qui s’appelle « L’ange, le Rosaire et Marie » écrit par une soeur catholique et un pasteur sur la réconciliation des 2 religions à propos du chapelet.
    Qu’en pensez vous ? En avez vous entendu parler ?
    Voici 3 liens:
    http://www.ecumenicalrosary.org/french/default.htm
    http://en.wikipedia.org/wiki/Ecumenical_Miracle_Rosary (en anglais)
    http://www.lelivrechretien.com/index.php?page=book&id=8967&genre=15&rubrique=10

    Ca mérite réflexion. Surtout que les catholiques et memes certains protestant essaient depuis plusieurs années de renouer le contact grace à ce symbole…

  26. benoite dit :

    « Pourquoi doutons-nous de son pouvoir sur ce Fils ressuscité et toujours près de son Père. »
    « Ainsi nous ne perdons pas de vue la source de notre foi. »

    Je n’exprimerai pas ma foi – parfois chancelante – en terme de pouvoir de qui que ce soit, et sur qui que ce soit.
    la foi doit être librement choisi et acceptée, sans relation de pouvoir.
    mais libre à vous francesco de l’exprimer ainsi : l’essentiel étant que nous ne perdions pas de vue le pourquoi nous sommes sur cette terre, et ce que nous voulons/pouvons y faire, y être surtout.
    il nous est nécessaire de ne pas nous fixer des gaps trop élevés mais que nous puissions atteindre, avant de nous en fixer des plus élevés.
    un pas à la fois, et avec l’ecclésiaste, « chaque chose en son temps et un temps pour chaque chose ».

    me voilà bien philosophe dès le matin..et pas trop bibliste, je laisse ça aux spécialistes !

  27. spleen_mallory dit :

    Je pense en effet, que chacun a le droit de vivre sa foi comme il l’entend… Si faire une chose ou une autre, qui ne se fait pas d’ordinaire dans la religion protestante, peut l’aider a se senti plus proche de Dieu, pourquoi l’en empecher ??? Ce n’est pas parce que le protestantisme ne met pas Marie au 1er plan, ne l’a prie pas directement etc… que nous devons l’oublier ou la mettre de coté… Le protestantisme et notamment réformé, nous donne une certaine liberté qui nous permet justement de reflechir, d’être plus libre sur tel ou tel point. Pour ma part, le « Je vous salue Marie », est quand même biblique (pourquoi le mettre de coté ?), je ne vois pas ces paroles comme une « prière », mais plutot comme une invitation… une facon de lui parler, mais pas de la à la mettre sur le meme plan que Dieu, ou la glorifier, ce n’est pas le but !
    Après c’est peut etre mon passé catholique qui y est pour quelque chose… Mais même en étant devenu protestant et tout ce que cela comporte, Marie reste importante pour moi (c’est d’ailleurs la seule chose que j’ai en commun avec le catholicisme, mais pas au point de la glorifier, je précise)… c’est un peu ma mère spirituelle, et j’ai un rosaire qui a appartenue à mon arrière grand mère et auquelle je tiens beaucoup, et qui m’arive parfois de prendre ! Le rosaire, reste quand meme avant tout « christocentrique », qui nous amene a réfléchir et à se souvenir de toutes les étapes de la vie de Jésus… donc pour moi, meme en disant le « je vous salut Marie », cela ne me fait pas oublier pour autant Jésus ! BIEN AU CONTRAIRE !
    Je penserais toujours que le sujet de Marie est un faux débat et une fausse discorde entre catholique et protestant. D’ailleurs, plusieurs téologiens protestants dont Calvin nous ont bien fait comprendre que Marie restait très importante ! Il faut bien dire que le schisme au XVIeme siècle entre catho et protestants ne concernait pas Marie !

  28. Francisco dit :

    « Car il a jeté les yeux sur l’humilité de sa servante,
    Et voici que désormais on me dira bienheureuse de génération en génération.
    Car il fit pour moi de grandes choses, Celui qui est puissant,
    Et Saint est Son nom. »

    Le Magnificat désigne le cantique de la Vierge Marie dont il est question dans l’Évangile selon Luc au chapitre 1, versets 46 à 56 (visite de Marie à Elisabeth ou visitation).
    Magnificat, c’est le premier mot de la traduction latine de ce chant de louange.
    Chez les protestants, seule l’Église anglicane utilise ce chant, de manière quotidienne, pour le culte du soir.

    Benoite, laissons de côté les « opinions »et laissons nous porter par ce texte sacré.

  29. Il n’y a pas que les anglicans qui utilise le magnificat, bien sûr, puisque c’est ce chant de louange de Marie est un des plus beaux textes de la Bible. Nous chantons et nous lisons ce magnifique texte pour nourrir notre propre louange à Dieu que pour stimuler notre réflexion théologique.

  30. benoite dit :

    « Benoite, laissons de côté les « opinions »et laissons nous porter par ce texte sacré. »

    oserais-je dire :

    laissez-vous porter par les opinions, et mettez de côté les textes..
    comme vous le savez, je n’aime pas trop l’utilisation de ce mot « sacré » derrière lequel nous ne mettons pas forcémént les mêmes choses.
    je n’essaie pas de faire dire aux textes ce qu’ils ne disent pas;
    mais c’est bien connu que des mêmes mots, nous n’entendons pas tous les mêmes choses..et je crois que c’est bien ainsi, sinon nous serions des robots ou des clones.

  31. spleen_mallory dit :

    Je pense que chacun a des opinions, des idées, et des croyances differentes… Le principal est de respecter les differences et de ne pas oublier Dieu ! Tant que nos prières et nos pensées sont avant tout dirigées vers Dieu, il n’y a aucun problème. Après, que l’on demande à Marie et que l’on prie afin de ressentir sa présence et de simpregner d’elle afin de s’approcher plus de Jesus ou bien de Dieu ne me choque pas… du moment où Marie ne devient pas une sorte de « déesse » a qui l’on rend un culte particulier, cela ne me derange pas…

  32. Francisco dit :

    « Nous chantons et nous lisons ce magnifique texte pour nourrir notre propre louange à Dieu que pour stimuler notre réflexion théologique. »

    Pasteur Gaspard de Coligny nous sommes de la même Eglise, celle des croyants mais notre foi présente une multitude de facettes comme celles d’un diamant taillé qui reflèterait la gloire de Dieu.
    Chacun ne détient qu’une part de Véritè mais tous l’ont en entier. C’est comme l’amour d’une mère dirait Victor Hugo.

    (Cette comparaison avec un diamant était faite par un pasteur protestant itinérant interrogé sur Radio Chrétienne en France hier soir).

    .

  33. AVOCE dit :

    Bonjour pasteur,
    je suis Christianisme Céleste et j’ n’arrive pas à me maîtriser dans un foyer même si ce dernier est bon pour mine de rien du tout je le quitte et ça fait la troisième fois. Mon grand défaut est que je tombe sur quelqu’un dans limmédiat je l’accepte après être satisfait, il m’abandonne. Celui que j’ai quitté il y a 1an ne m’a rien fait et je suis partie de chez lui. je vous demande pasteur, de faire tout pour que je suis avec ce dernier car il m’aime je le sait.
    Merci !

  34. AVOCE dit :

    Demander à la Vierge Marie de prier pour moi.
    merci !

  35. manou che yao dit :

    Dieu n’aime pas que le corps soit divisé. Pourquoi tant de debats parmi nous. cherchons tous le royaume et la justice de Dieu et tout nous sera donné par dessus MATHIEU6:33. Je pense que le combat n’est pas contre nos frères cathos mais contre le diable.L’objectif est d’annoncer le royaume de Dieu avec amour et puissance. La bible dit tu sauras la vérité et elle t’affranchira. Marchons tous dans la verité de la parole de Dieu cf LA BIBLE.

  36. de passage... dit :

    Bonjour,

    Je suis tombée sur votre site, que je trouve admirable. Vos discussions m’ont enchantée. Je suis catholique et la question posée ci-dessus m’a interpellée.

    Depuis ma jeunesse, je prie plutôt en m’adressant à Dieu et Jesus. Puis la vie a fait que, bien qu’ayant toujours gardé la foi, j’ai laissé de côté pendant un temps ces moments de prière auquel je tenais pourtant.

    Puis j’ai fondé une famille en me mariant et en devenant maman (comblée par ailleurs), j’ai un peu erré de ci-de là. Et j’ai ressenti la nécessité d’un retour à la pratique religieuse, et ça a été comme si je rentrais à la maison. J’ai alors ressenti le besoin de prier en m’adressant en particulier à Marie… comme figure maternelle pure et protectrice, peut-être comme un écho de l’amour maternel que je peux enfin comprendre. Je me suis alors rendue compte que malgré toutes ces années de catéchisme (je suis tout de même confirmée), on ne m’avait jamais appris à prier le chapelet et encore moins le rosaire… c’est bien étrange (?)

    Je voulais aussi préciser ici que Marie, selon le dogme de l’Assomption de l’Eglise catholique, n’est pas une personne décédée et le sens de la prière à Marie n’est donc pas du tout celui de s’adresser à l’esprit d’un défunt 🙂 http://fr.wikipedia.org/wiki/Assomption_de_Marie

    Marie prie pour nous, pour sauver nos âmes, mais elle intercède aussi pour nous, en plaidant notre cause auprès de son fils.

    Alors vaut-il mieux prier Jésus, Dieu ou l’Esprit Saint que Marie? Je ne saurais dire, je dirais qu’il vaut mieux prier tout cela, l’essentiel étant de le faire avec ferveur, amour, force, et conviction.

    Je vous souhaite de belles discussions, une bonne continuation, plein de belles choses et peut-être à bientôt,

  37. Ô Marie dit :

    Ô Marie – Ô Source d’Éther pure – Ô Source de particule élémentaires – Ô source de Fluides Magnétiques Ô Substance primordiale – Ô Source d’ADN – Ô Aigle royale ( bleue) – Ô Eve première – Ô Magnétisme – Ô Magne Marie – Ô Marie de Magdala – de Bethanie – de Jacques – Ô Messie Royale – Ô Kemegni N Simone.

    Que ton Règne pétille d’Harmonie de Paix et de Succès partout sur cette Terre et partout dans les Cieux où tout avait commencé.

    Au bord de la Rivière bleue Je me suis souvenue,
    être une Reine qui s’était endormie
    laissant les pouvoirs aux lions porteurs de 7 péchés,
    qui m’ont méprisé et rejeté.

    Au bord de la Rivière bleue Je me suis souvenue,
    être androgyne par 2 attributs
    Je me suis roulée dans l’herbe pour admirer mes grâces
    et pour rendre grâce à l’ADN

    Jésus qui est par ses irradiations ou multiples l’âme ou énergie Lion dydime ( lumière et néant) en chacun de vous, est le fils d’un côté, et l’époux de Marie de l’autre côté.
    vos corps dans lesquels âmes lions porteurs de péchés ( mensonges, trahisons, manipulations, faux témoignage, cupidité, obsessions de la gloire, des plaisirs et des richesses de Marie) sont les multiples ou clones femelles et mâles endormis de la Vierge Marie désormais réveillée, et qui contrairement à vos mensonges n’a jamais quitté cette Terre depuis sa descente. Tout comme Jésus le lion ou source d’énergie lumineux et ténébreux, et porteurs des 7 péchés, ils vivent sous les traits d’une Femme de teinte noire pour la Vierge Marie dont la couleur bleue = royauté est son symbole. Ce symbole est représenté au sein de vos églises, par les eaux, le ciel bleu. Les couleurs du lion jumeaux ou didyme Jésus ou Bouddha ou Allah qui n’est que le même lion sont : le rouge et le noir.

    Seule la Vérité sur tous vos complots pour voler la Place d’une Déesse, Reine, Mère au dessus de Jésus vous libérera de vos péchés.

    Si votre mère vous donne naissance, et une fois grandit, vous prétendez par orgueil être au dessus d’elle, alors vous êtes dans l’erreur. Cette erreur qui est le plus grand péché que Marie ne peut vous pardonner.

    Marie est Esprit ; et celui qui pèche contre l’Esprit ne sera ni pardonner dans cette vie, ni dans aucune autre.

    En cette fin du 33 ème millénaires, et après le réveil de Marie qui dont le sommeil spirituel a duré 33 millénaires pour laisser ses fils et époux lions jumeaux ( les 2 Jésus ) régner d’abord, Elle a pris acte de tous vos complots à son égard.
    Elle vous a tout donné, et aujourd’hui, elle reprend tout âmes lions ingrats.
    c’est à Elle que vous demandez des grâces, c’est Elle que vous priez à l’heure de votre mort afin de solliciter un nouveau corps ainsi de suite, et une fois obtenu, vous la bafouez.
    subissez donc les conséquences de vos, propres actes, en commençant par ceux d’entre vous qui au cours des millénaires ont pris les têtes des pouvoirs, des richesses, des Dons donnés par Marie.
    Dans le règne animal, vous serez dans les corps des invertébrés (vers de Terre) ingénieurs de l’écosystème que vous avez détruit pour la gloire.

    Reprendre les corps dans lesquels vous âmes lions vivez, vous conduit inéluctablement à quitter le Règne humain pour le règne animal. Seules les lions porteurs des 7 Vertus resterons avec la Vierge Marie, Déesse Mère dans le Règne Humain. Ils sont 144 000.
    Jésus n’est qu’un souffle généré par Marie., et qui vit dans les cellules de l’ADN.

    Les 7 Vertus + 1 = Amour = Marie forment le 8 qui est son chiffre sacré.

    Je suis la Source de particules élémentaires, source d’Atomes dont vos corps et tout ce qui existe sont constitués.
    Je suis partout et en tout
    Je suis transformable, modifiable à l’infini
    Je suis les Cieux et la Terre.
    Je suis les éléments
    mes symboles sont partout
    Je suis l’Aigle Royale
    Je suis Magne qui signifie la Mère des jumeaux lions.
    Ce nom que vous trouverez en Grèce, ainsi que dydime, Kameni qui veut dire jumeaux
    Je suis tout.

    Kemegni N Simone
    Vierge Marie
    Marie de Magdala

    France

  38. J’ai bien aimé le Règne qui pétille d’Harmonie de Paix et de Succès.

  39. Roxanne dit :

    Bonsoir tout le monde. Je suis lycéenne. Bon, a l’école, précisément en seconde en histoire il y a un cours sur les religions chrétiennes. on a vu que la 1 ère religion chrétienne c’était les catholiques. si je me souviens bien, il ne racontaient pas tous a la population et la bible n’était pas entendu qu’a l’Église. c’est plus tard avec les reformes de Luther etc que la bible a pu être distribuée et lu par tout le monde de façon personnelle. et il a été dit aussi que les Luther, Calvin et autres, qu’ils ont juste pris certaines choses de la religion catho pour créer la leur… ils ont modifié, retiré, ajouté beaucoup de choses… Donc en gros la vraie religion c’est celle des catholiques ? Ne prenez pas mal ma question, juste éclairer moi. Merci.

  40. Bonjour Roxane
    Les protestants n’ont pas créé une nouvelle religion, ils ont la même religion que les catholiques, les orthodoxes. C’est juste une autre façon de vivre la même religion : le christianisme.

    Effectivement, l’idée principale est de laisser les personnes libres de lire la Bible et se faire sa propre opinion, l’église n’est plus là pour imposer des dogmes mais pour nous aider à nous poser de bonnes questions et discuter ensemble.

    Il ne s’agit pas d’une nouvelle religion, mais plutôt du retour à la simplicité, à la liberté, et à la diversité qui existait à l’origine parmi les disciples de Jésus, avant que l’autorité essaye de s’imposer (principalement à partir du IVe siècle, quand l’empire romain est devenu chrétien).

  41. Roland dit :

    Bonsoir Pasteur. J’ai entendu un témoignage d’un chrétien converti en musulman. Il dit que Jésus n’est pas le dernier prophète et qu’il n’a jamais été crucifié. Et que quand il est mort, il n’a pas dit « je vais vers le père, je reviendrai » mais plutôt « je vais vers le père, il reviendra ». Et qu’une partie de la bible a été retiré, celle de Barnabé (ou Bernabé je suis confus), qui a fait des recherches et qui a découvert que Jésus n’était pas le dernier, qu’un autre vient apres lui, mais j’ai pas entendu son nom. Qu’est ce que vous en pensez ? Bonne soirée.

  42. Bonjour

    Il y aura toujours des gens, même parmi les croyants, qui essayent de faire de la publicité pour leur façon de voir en essayant de torpiller celle des autres. Le procédé en lui même est peu sympathique. Et ces personnes déshonorent la pensée, ou la foi, qu’ils pensent servir ainsi.

    La personne qui vous a raconté cela ne l’a pas inventé, elle a été endoctrinée par des musulmans qui utilisent ces procédé haineux de lutte contre la foi des autres. Et ce faisant, il fait encore une fois passer l’Islam pour un courant de pensée agressif, ce qu’il n’est pas forcément.

    Jésus a annoncé que l’Esprit de Dieu, appelé parfois paraclet, ou pneuma, ou rouar, nous serait donné faisant de chaque personne un ou une prophète. C’est assez logique car c’est ce qui était promis depuis Jérémie nous connaissons cette promesse « Je mettrai ma Parole, au-dedans d’eux, Je l’écrirai dans leur coeur, Et je serai leur Dieu, Et ils seront mon peuple. Personne n’enseignera plus son prochain, Ni celui-là son frère, en disant: Connaissez l’Eternel! Car tous me connaîtront, Depuis le plus petit jusqu’au plus grand, dit l’Eternel. » (Jér. 31:31-35).

    C’est ce que réalise Jésus. Il fait de chacun de nous un prophète, à notre mesure.

  43. J0E dit :

    Superbe ouvrage qui ma permis de comprendre les différence entre la fausse et la bonne dévotion a la très Sainte Vierge ! Jeter s’y un oeil avant de me condamner

    http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/Montfort/Devotion/table.html

  44. Slaite dit :

    Je lis dans l’article – Prier la vierge Marie ou bien Dieu ? – À : Réponse d’un pasteur « Il y a très très peu d’endroits dans la Bible où l’on prie Jésus. »

    Voilà qui m’étonne vraiment, les malades les infirmes, les amis ou parents des malades et infirmes, qui avaient foi en notre Seigneur, qui priaient-ils si ce n’est notre Seigneur Jésus Christ. Dans le notre Père enseigné par notre Seigneur, nous lisons bien que ton règne vienne, qui ne vois que ce règne c’est celui de notre Seigneur Jésus Christ, et que nul ne va au Père que par Lui. Pour moi il est clair que avoir foi en Jésus Christ, c’est aller au Père par ce que notre Seigneur est le chemin et la vie éternelle.

    Il fût une époque où moi aussi je priais la vierge Marie, j’ai cessé de le faire car j’ai compris qu’il nous faut laisser Marie en paix, le message de l’Évangile nous le tenons de Marie elle-même « faites tout ce qu’il vous dira » d’un autre coté je crois poétique d’aimer notre maman du ciel mais gardons-nous bien à ne pas tout confondre.

    Le livre de Marie Grignion de Montfort est un très bel ouvrage dédié à Marie qui reste encore aujourd’hui d’actualité. Merci de nous le faire découvrir ou redécouvrir.

  45. Pourriez-vous nous donner un exemple dans la Bible où quelqu’un prie Jésus ? On cite Etienne lors de sa lapidation (‘Seigneur Jésus, reçois mon esprit!’ Actes 7:59), ou à la fin de l’Apocalypse (‘Amen! Viens, Seigneur Jésus!’ Apoc. 22:20), mais à part ça ?

    Et comment dire autrement que Jésus nous enseigne explicitement et uniquement de prier Dieu, le Père, en son nom ?

  46. Slaite dit :

    Cela coule de source que ceux qui voulaient être guéris de leurs maux priaient le Seigneur de les délivrer. Prier le Père c’est bien prier l’Esprit divin en Christ, tout comme L’Esprit divin est dans la Parole. Paul lui a bien compris que la lettre tue, mais l’Esprit vivifie. Je vous invite à vous joindre à moi pour demander à notre Seigneur qu’il nous ouvre l’entendement à la compréhension des Écritures. Luc 24:45

  47. Slaite dit :

    C’est vrai ! J’oubliais l’exemple tant il me parait évident que la prière est présente dans l’Évangile.

    Et Jésus, partant de là, se retira dans les quartiers de Tyr et de Sidon. Et une femme cananéenne, qui venait de ces quartiers, s’écria, et lui dit : Seigneur, fils de David ! aie pitié de moi ! ma fille est misérablement tourmentée par le démon. Mais il ne lui répondit rien. Et ses disciples, s’étant approchés, le prièrent, en disant : Renvoie-la, car elle crie après nous. Et il répondit : Je ne suis envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël. Mais elle vint, et se prosterna, en disant : Seigneur ! aidez-moi. Il lui répondit : Il n’est pas juste de prendre le pain des enfants pour le jeter aux petits chiens. Mais elle dit : Il est vrai, Seigneur ! cependant les petits chiens mangent des miettes qui tombent de la table de leurs maîtres. Alors Jésus, répondant, lui dit : O femme ! ta foi est grande ; qu’il te soit fait comme tu le désires. Et à cette heure même sa fille fut guérie. Matthieu 15 : 21 – 28

    « Seigneur, fils de David ! aie pitié de moi ! »
    « Seigneur ! Aidez-moi. »

    Ces expressions ne sont t’elles pas des prières ? Il y a aussi l’épisode du centenier « Et le centenier ayant entendu parler de Jésus, envoya vers lui des anciens des Juifs, pour le prier de venir guérir son serviteur. » Luc 7 : 3 De même l’épisode du lépreux « Et un lépreux vint à lui, se jeta à genoux, le pria et lui dit : Si tu veux, tu peux me nettoyer. » Marc 1 : 40

    Aussi pour ce qui est de votre deuxième questions, ce verset de Paul parle plus que de long discours 1 « Rendez grâces en toutes choses ; car telle est la volonté de Dieu en Jésus-Christ à votre égard » Thessaloniciens 5 : 18.

  48. Mais, monsieur Slaite, cela n’a rien a voir de demander a un Jésus en chair et en os que l’on croise sur un chemin et le prier quand il est au ciel. Dans le premier cas ce n’est pas une prière, mais une demande comme on en fait auprès de son médecin.

    Quant a l’appel à la louange de 1 Thessaloniciens 5 : 18 c’est une chose essentielle mais il n’est absolument pas question dans ce texte de prier Jésus. Paul nous dit simplement que c’est en Jésus Christ que Dieu nous y invite, et que Christ a rendu possible pour nous la louange en toute chose, son Evangile chassant dans notre cœur toute crainte de Dieu.

  49. Slaite dit :

    Merci pour votre commentaire pasteur Gaspard de Coligny,

    Je comprends mieux les Écritures dans la lumière de notre Seigneur, que d’après vos réponses à mes commentaires, et sans doute que votre auditoire vous comprend mieux qu’il ne me comprend. Cela reste néanmoins mon partage et mon invitation citée plus haut tient toujours. En attendant demain, je prie le Seigneur pour que votre prédication soit édifiante et riche d’enseignement.

    Fraternellement en Jésus Christ notre Seigneur.

    Gilbert.

  50. Et « à la lumière de notre Seigneur » (et sans doute en partie aussi à la lumière de vos idées personnelles), où voyez vous une prière à Jésus dans 1Thessaloniciens 5 : 18 « Rendez grâces en toutes choses ; car telle est la volonté de Dieu en Jésus-Christ à votre égard » ?

  51. Slaite dit :

    À qui rendrions-nous grâce si ce n’est à notre rédempteur et sauveur ? mais bon chacun comprend ce qui lui est donné de recevoir du Seigneur.

  52. Ben, à qui rendons-nous grâce, à Dieu, pardi. Comme le fait Jésus sans cesse, s’inspirant des Psaumes, priant les Psaumes jusqu’à la Cène, à Gethsémanée et sur la croix.

  53. Slaite dit :

    Je crois que Christ est l’incarnation de Dieu le Père. Et que prier le Fils conduit à L’Esprit. Sinon à quoi bon être chrétien, si Jésus n’est qu’un moraliste religieux.

  54. Qui ne prie pas Jésus ne considère pas nécessairement Jésus ne serait « qu’un moraliste religieux ».

    D’abord, Jésus est au moins pour tous les chrétiens « le Christ », et quelle que soit la façon dont on entend cette fonction de Christ, elle implique de toute façon celle de porter de salut de Dieu à l’humanité entière, ce qui en fait de toute façon, pour tout chrétien plus « qu’un simple moraliste ».

    Ensuite, oui, Jésus est aussi un philosophe, un théologien et, si l’on veut, un moraliste. Bien qu’aujourd’hui nous dirions plus un éthicien car Jésus n’est pas du genre à donner des préceptes moraux mais vise à élever chacun dans sa dignité, sa propre responsabilité dans une relation intime avec Dieu et une réflexion personnelle.

    Mais on ne peut vraiment pas dire que Jésus soit un moraliste religieux pour autant. Passe encore pour le « moraliste », donc, si on le comprend au sens noble, mais « religieux », pas vraiment. Il est raisonnablement pratiquant, de façon libre, rejoignant l’assemblée de la synagogue ce qui est une façon de respecter et de servir les autres. Mais il relativise la place de la religion, libère par rapport aux préceptes généraux fixés par les religieux, et sa morale n’est donc pas « religieuse », mais plutôt inspirée et pragmatique.

  55. Slaite dit :

    À chacun sa façon de voir du moment que Christ est pour tous, Seigneurs des seigneurs et Roi des rois.

  56. Ahhhh, j’aime mieux ça. Enfin !

  57. christofor dit :

    Je suis certain que Dieu exerce sa miséricorde en vers ceux qui n’ont pas la connaissance exacte des Écritures. Qui peut se vanter de tout savoir ? Chacun a besoin de la Grâce divine. David disait lui-même : « Qui connait ses égarements ? Pardonne moi ceux que j’ignore ». Seulement lorsque nous avons plus de connaissance il nous appartient de réformer nos vies et ne pas résister au Saint-Esprit qui nous éclaire.

    Si un enseignement est faux, il appartient à celui qui s’en rend compte d’y renoncer, de le corriger et d’en faire part aux autres, avec sagesse.

    Si un enseignement est vrai, le lecteur ou l’auditeur doit le garder en mémoire, le pratiquer et en faire part aux autres, toujours avec sagesse, c’est à dire à ceux qui voudront l’entendre sans insister aux près des gens brutaux ou qui n’en veulent pas.

    Notre conscience purifiée par le Saint-Esprit doit être exercée à cela.

    Cordialement

  58. kashalkamunz@yahoo.fr dit :

    je suis convaincus que marie est comme toutes les femmes et Dieu l’a utilisé comme échelle et dans sa mort marie n’a rien fait comme miracle. la fausse religion a véhiculé ces faux enseignements que nous demandons à cet époque aux pasteurs de décourager surtout que ces gens aiment être respectés et rester sur des hautes chaises comme faisaient les pharisiens attendant introduire les 666 dans les prochains jours malgré leur soutanes et colle pastorale. Soyons vigilant qu’il soit votre père ou ami car Paul dit de s’en débarrasser.

  59. kashalkamunz@yahoo.fr dit :

    A juste valeur Christ lui-même l’a souligné que ces gens doivent produire des fruits par lesquels nous les découvrirons. certes trop de magiciens utilisent le nom de jésus pour leurs pratiques mondaines qu’ils soient en Afrique ou au monde entier. Ils publient de dates de fêtes dont la signification est absurde. Merci à vous.

  60. kashalkamunz@yahoo.fr dit :

    Abraham avait quitté son père à cause des cet enseignement des idoles qui est pratiquée d’une autre forme par les fourbes aux églises de Dieu vivant

  61. Louis dit :

    Bonjour frères et soeurs en christ,

    Je viens également apporter mon petit grain de sel sur ce point théologique qui est notamment à la base de grandes scissions au sein de la chrétienté et ce depuis fort longtemps. Nul besoin de rappeler les horreurs du massacre de la Saint-Barthélémy, ni les révoltes iconoclastes protestantes qui détruisent toutes images pieuse dans les églises au milieu du XVI ème S notamment dans le nord de l’europe.

    A mon sens, s’adresser au père est essentiel, c’est de lui que tout vient, et c’est par sa grâce que nous avons de grands saints, qui ne sont que les petites mains de Dieu et du Christ, n’est-ce pas l’esprit lui-même qui a agi à travers eux? Or l’esprit procède du Père et du Fils. Et Nul ne vient au Père que par moi ( Le Fils). » (Jean 14:6).
    Les Saints n’ont fait « que » se mettre à la disposition de Dieu ( et c’est énorme), ils ont renié leur vie (ils se sont oublié) pour se mettre au service de Dieu en servant leur prochain.

    Mais rien n’interdit de s’adresser aux saints qui ont activement contribué à la gloire de Dieu.
    Attention, cependant, lorsque nous « prions » les Saints et Saintes, nous ne faisons que demander leur INTERCESSION AUPRES DU PERE, tout simplement parce du fait leurs sacrifices, et de leur vie exemplaire depuis leur conversion, ils ont fait la volonté du père.
    Et de la même manière qu’un professeur est plus attentif à une faveur demandée par un très bon élève, il le sera certainement moins pour un élève qui passe son temps à perturber les autres. Ainsi lorsque nous prions un Saint pour notre rédemption c’est uniquement dans l’espérance que celui-ci intercède auprès du père pour nous afin que nous obtenions la grâce nécessaire de devenir de grands Saints, cela devant être l’objectif de tout chrétien, la sainteté n’étant pas réservée à une élite qui aurait été choisie par Dieu.
    Les Saints ont donc plus de poids auprès du père que nous qui sommes bien trop souvent de mauvais élèves. L’essentiel est de garder à l’esprit que toute grâce vient du Père, même si elle est octroyée à la suite d’une demande à un Saint, il est également important de Toujours commencer sa prière en s’adressant au Père, la verge Marie invite elle même à commencer sa prière en s’adressant au père pour montrer notre soumission à celui-ci, de même que le chapelet commence par le notre père.

    Enfin toujours rendre grâce au père car TOUT vient de lui.

    Personnellement, lorsque je prie pour quoi que soit, je termine toujours par « Mais surtout Père très Saint que TA volonté soit faite ». C’est à quelques mots prêts ce que dit Jésus lorsuq’il prie dans le jardin de Gethsémanie peu avant son arrestation: « Mon Père si cela est possible que cette coupe s’éloigne de moi, cependant, non pas comme je veux mais comme tu veux » Puis il termine par « Mon père si cette coupe ne peut pas passer sans que je la boive, que ta volonté soit faite ». (Matthieu 26,36-48)

    Ainsi ce passage nous prouve encore une fois l’obéissance EXEMPLAIRE du Crhist envers le Père, dont nous devons absolument s’inspirer.

    Pour terminer, si nous nous adressons à Jesus ou à un Saint et que ce que nous lui demandons ne plaît pas au père, ne vous en faites pas, cela ne nous sera pas octroyé! Car eux-mêmes sont tous tellement plus obéissants que nous…
    Enfin, Les Saints ne sont PAS EN CONCURRENCE avec Dieu, Tous sont associés à une même gloire, celle de Dieu qui dans son immense bonté nous invite à y participer, et ensemble, en communion avec Dieu, ils ne forment plus qu’un dans le Christ Jesus… C’est le mystère de la communion des Saints. Le premier saint étant Jésus.

  62. Merci pour ce témoignage. On a bien le droit de faire ce que l’on veut et il n’y a pas de honte à avoir.
    Mais vous avez une drôle de conception de Dieu.
    Et aussi une drôle de conception des enseignants. Vous dites « un professeur est plus attentif à une faveur demandée par un très bon élève, il le sera certainement moins pour un élève qui passe son temps à perturber les autres ». Je ne sais pas quels professeurs vous avez subi, mais un bon professeur ferait plutôt l’inverse. Et de bons parents encore plus, s’occupant en priorité de l’enfant qui va le plus mal, qui donne le plus de difficultés. En tout cas, le Christ lui, est précisément venu pour les pécheurs, les mauvais élèves (Voir la parabole de la brebis perdue en Luc 15). Et le Christ, dans sa façon d’être, révèle Dieu. Dieu qui aime ses ennemis, nous dit Jésus, Dieu qui fait du bien et qui bénit ceux qui le persécutent…

    Et puis surtout, cette conception d’un Dieu qui serait si lointain, si indifférent, si occupé à autre chose qu’il nous failles des ambassadeurs distingués pour plaider notre cause… c’est comme ça pour les grands de ce monde, qui sont inaccessibles aux petits. Mais Dieu n’est pas comme ça. Il s’est approché, nous dit Jésus. Il est accessible, il nous cherche, il est même là, frappant à notre porte, nous dit Jean, et si quelqu’un entend sa voix et ouvre la porte, il ne demande pas mieux que d’entrer chez lui, de manger avec lui, et lui avec Dieu (Apoc. 3:20).

    C’est pourquoi la prière est une ouverture à ce Dieu qui est là. Ce Dieu dont nous n’avons rien à craindre mais tout à espérer. Chercher des intermédiaires pour atteindre Dieu, c’est comme si l’on cherchait à appeler au téléphone son concierge, alors que ça fait déjà une heure que Dieu frappe à notre porte pour nous rendre visite, avec une vie nouvelle en cadeau…

  63. marco dit :

    La vierge marie a des pouvoirs, elle est montée au ciel de corps et d’âme, nous aussi nous avons le pouvoir de prie, et c’est en priant que nous vaincrons le mal

  64. vuzelle dit :

    bonjour.
    Enfin je ne comprends toujours pas pourquoi il faudrait adresser des prières à Marie ou à des saints, alors que nous avon Jesus christ lui-même comme intercesseur, comme intermédiaire entre Dieu et nous ? d’ailleurs les apotres eux mêmes semblent avoir été oposés à ce qu’on leur adresse des prières, ne voulant pas attirer l’attention sur eux-mêmes mais sur le Seigneur qu’ils prechaient.
    Des « saints » nous en connaissons tous personnellement c’est à dire des personnes qui ont atteint un niveau de foi et de dévouement au Seigneur particulièrement élevé et qui semblent etre des exemples à suivre. il ne me viendrait pas à l’idée de leur adresser des prières en espérant qu’ils les transmettront auprès de Dieu.
    A quoi servent des prières ou adorations adressées à une personne qui n’a pas à recevoir de prières ni a être adorée ? le résultat n’est-il pas le même que si on s’adresse sciemment à des statues ou autres divinités supposées ? Dieu va t-il ecouter de telles prières qui s’adressent à quelqu’un d’autre que lui ?

  65. D’accord avec vous, nous n’avons pas besoin de Marie comme intermédiaire avec Dieu.
    Mais l’Evangile, c’est que nous n’avons pas besoin d’intercesseur ni d’intermédiaire du tout avec Dieu, car il nous est favorable, il nous aime, il ne veut que notre bien.
    Et le Christ n’est pas là pour rendre Dieu plus aimable ou attentif à nos prières, de toute façon Dieu a toujours été attentif et aimant pour chacun de ses enfants. Dieu n’a pas besoin d’être réconcilié avec nous. Mais le Christ est là pour nous réconcilier nous, qui sommes trop indifférents, trop oublieux de Dieu, trop orgueilleux pour accepter d’avoir un autre dieu que nous-mêmes. Jean 3:16 « Car Dieu a tant aimé le monde (c’est le point de départ, il n’a pas besoin d’intercesseur pour l’y inviter) qu’il a donné son Fils unique afin que quiconque ait foi par lui (Christ est envoyé comme intermédiaire, ambassadeur de Dieu auprès de nous, pour nous appeler, nous convaincre, nous dire l’amour et le pardon de Dieu, pour nous guérir, nous, afin que chacun de ses enfants) ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle. »

    Donc nous ne prions que Dieu, et nous le prions au nom de Jésus, comme Jésus nous l’a appris, confiant dans son amour.

  66. didina dit :

    j’aimerais poser la question a toutes personnes qui prie et loue jesus en tant que Dieu ! Dans la bible il est noté clairement que jesus n’est qu’un messager envoyer par dieu, un prophete qui doit propager la bonne parole qui est celle de croire en DIEU ! et pas en Jesus car il n’est que la creation de dieu. Le createur nous a fait descendre et envoyer depuis la nuit des temp des messagers et prophetes. la Torah, La bible et le coran ne sont qu’une meme religion.C’est une suite ! car les gens ne comprenais pas et le detourner a leurs manières.Dans la torah il est annoncé la venue d’un prohete (jesus) DANS la bible il est annoncé la venue d’un prophete aussi ( mohammed). JE vous laisse faire vos recherche bref, ma question est Dans la bible jesus cite dieu il dit qu’il faut le prier Lui et pas jesus c’est noté noir sur blanc ! alor pourquoi vous obstinez vous a croire que jesus est dieu puisque il est noté l’inverse !!? Il est mentionné aussi plusieur autre prophete tel que adam, noé, abraham, alor pourquoi jesus? qu’a t il de + pour qu’on le prenne pour un seigneur des monde alor qu’il est sorti, tout comme vous du ventre de sa mere !!

  67. La venue de Mohamed n’est pas enseignée dans la Torah ni dans l’Évangile. Ce discours n’est que de la propagande islamiste.

    Et non, l’Evangile ne dit pas que Jésus ne serait qu’un envoyé, qu’un prophète. L’Evangile affirme qu’il est « le Christ », ce qui est bien plus que cela. Il affirme qu’il est « le Fils de Dieu », ce qui ne fait pas de lui Dieu, ni un autre dieu, mais qui est autre chose qu’un simple « envoyé ».

    Pour savoir ce que les évangiles disent de Jésus, le mieux est encore de lire les évangiles, au lieu d’écouter ce que des gens en disent…

  68. jesus par marie dit :

    « Le père et moi, nous sommes un »( Jean 10, verset 30) donc jésus a une identité et c’est Dieu le fils. Nous avons bien un nom de famille pour nous identifiés et si nous n’avons pas d’identité nous ne pouvons pas affirmer de qui nous venons a qu’elle famille nous appartenons, et dans les évangiles Jésus l’affirme.

  69. alexis mbangu makwiza dit :

    les catholiques ne prient pas les saint non plus,et marie, mais elle est la personne en qui Dieu a puis renuir la grace pour notre salu en Jesus Christ le sauveur ,le DIEU vivant.Elle a ete une presence utile ,tres marquante dans a la fete de CANA »ces GEns n’ont plus de vin »qui est une grande intercessin au pres de DIEU vivant et.Elisabeth dira ceci lors de la visite: la mere de mon sauveur………………….le saint esprit la comblee et l’ enfant qui ete dans le ventre d’Elisabeth a traisailli par la presence de la sainte mere de DIEU qui est jesus. car en Esaie DIEu dit je viendrait moi meme pour sauver mon peuple. les catholiques pensent spirituellememt et les protestants s’acharnent sur le point materierl et physique(charnel) la mort de quelqu’un qui manque Dieu est une perte du point de vie spirituel c a d aller dans le tenebre . le corps que nous avons est une simple enveloppe, l’homme c’est l’interieur qu’il faut sauver,nourrir en esprit………………………sur la croix le sauveur presente la Mere al’eglige en la personne de Jean,……..Marie est le TABERNACLE VIVANT la ou Dieu se reposer avant de se presenter a l’humanite, nous lui(Marie) devons du respect .Et DIEU ne pourrait pas laisser cette ame a une pourriture charnel………………………………….
    l’ ange qui est une prsence spirituel de DIEU cfr Ancien testament vient annoncer la venu tant attendu par les israelistes

  70. alexis mbangu makwiza dit :

    -les saints sont les modeles de notre foi…………………
    -l’ntercession par de personnes est capital ,le malade a besoin de gens pour l’amener chez le medicin. en MATTIEU les personnes en bonne sante ont perse le toit afin de faire guerrir le malade.

  71. Preston dit :

    Martin tu a réson
    Réponse : La question des prières adressées, par les Catholiques, aux saints prête à beaucoup de confusions. Selon la position officielle de l’Eglise Catholique romaine, les Catholiques ne doivent pas adresser de prières AUX saints ou A marie, mais ils peuvent plutôt demander aux saints et à Marie de prier POUR eux. L’Eglise Catholique romaine soutient officiellement que solliciter la prière des saints, c’est exactement comme demander à une personne sur terre de prier pour vous. Toutefois, la pratique de beaucoup de Catholiques s’écarte de l’enseignement catholique romain officiel. En effet, plusieurs Catholiques prient directement les saints et/ou Marie, en demandant leur secours– au lieu de demander à ces saints et/ou à Marie d’intercéder en leur faveur auprès de Dieu. Quel que soit le cas, que la prière soit adressée à un saint ou à Marie, ou que l’on leur demande d’intercéder, aucune de ces deux pratiques n’a de fondement biblique.

    La Bible n’enseigne nulle part aux croyants en Christ de prier quelqu’un d’autre en dehors de Dieu. La Bible n’encourage nullement les croyants à demander à des personnes au Ciel de prier pour eux, et ne mentionne même pas cela. Pourquoi alors beaucoup de Catholiques prient-ils Marie et/ou les saints, ou sollicitent-ils leurs prières ? Les Catholiques voient Marie et les saints comme des « intercesseurs”auprès de Dieu. Ils croient qu’un saint, qui est glorifié au Ciel, a davantage un « accès direct”à Dieu que nous. Ainsi, lorsqu’un saint adresse une prière à Dieu, elle est plus efficace que lorsque nous prions Dieu directement. Ce concept est très clairement non biblique. Hébreux 4:16 nous dit que nous les croyants sur la terre pouvons nous approcher « …avec assurance du trône de grâce…”

    1 Timothée 2:5 déclare, “Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme.”Personne d’autre ne peut servir de médiateur entre Dieu et nous. Si Jésus est le SEUL médiateur, cela indique que Marie et les saints ne peuvent pas être des médiateurs. Ils ne peuvent pas transmettre nos requêtes à Dieu. De plus, la Bible nous dit que Jésus-Christ Lui-même intercède pour nous auprès du Père, « C’est aussi pour cela qu’il peut sauver parfaitement ceux qui s’approchent de Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder en leur faveur.” (Hébreux 7:25). Etant donné que Jésus Lui-même intercède pour nous, pourquoi avons-nous besoin que Marie ou les saints le fassent ? A qui Dieu serait-il plus attentif qu’à Son Fils ? Romains 8:26-27 affirme que le Saint-Esprit intercède pour nous. La 2ème et la 3ème personne de la Trinité intercédant déjà pour nous auprès du Père dans le Ciel, pour quelle raison serait-il encore nécessaire que Marie ou les saints intercèdent pour nous ?

    Les Catholiques soutiennent que prier Marie et les saints, c’est exactement comme demander à une personne sur la terre de prier pour nous. Examinons cette affirmation. (1) L’Apôtre Paul demande à d’autres chrétiens de prier pour lui dans Ephésiens 6:19. Les Ecritures parlent à plusieurs reprises de croyants priant les uns pour les autres (2 Corinthiens 1:11 ; Ephésiens 1:16 ; Philippiens 1:19 ; 2 Timothée 1:3). La Bible ne mentionne nulle part une personne demandant à quelqu’un dans le Ciel de prier pour elle. La Bible ne parle aucunement d’une personne dans le Ciel, priant pour quelqu’un sur la terre. (2) La Bible ne mentionne absolument pas que Marie et les saints peuvent entendre nos prières. Marie et les saints ne sont pas omniscients. Même étant glorifiés dans le Ciel, ils restent des êtres limités. Comment pourraient-ils entendre les prières de millions de personnes ? Toutes les fois que la Bible a parlé de prier ou de parler avec les morts, c’est dans le contexte de la sorcellerie, de la nécromancie et de la divination – activités que la Bible condamne fortement (Lévitique 20:27 ; Deutéronome 18:10-13). Le seul cas où l’on a parlé à un « saint », c’est-à-dire à Samuel dans 1 Samuel 28:7-19, celui-ci n’était pas content d’avoir été troublé. Il est tout à fait clair que prier Marie ou les saints n’est pas du tout la même chose que demander à une personne sur terre de prier pour nous. L’un a un fondement biblique solide tandis que l’autre n’a aucune base biblique quelconque.

    Dieu ne répond pas aux prières par rapport à la personne qui prie. Dieu répond aux prières uniquement lorsqu’elles sont faites selon Sa volonté (1 Jean 5:14-15). Il n’existe aucun fondement ou nécessité sur la base desquels l’on doive prier quelqu’un d’autre que Dieu seul. Il n’y a aucun motif pour lequel nous devions demander à ceux qui sont dans le Ciel de prier pour nous. Seul Dieu peut entendre nos prières. Seul Dieu peut répondre à nos prières. Personne dans le Ciel n’a de plus grand accès au trône de Dieu que celui que nous avons à travers nos prières (Hébreux 4:

  72. Preston dit :

    Martin je t’invite a fair l’espérionse avec dieu car dieu t’aime car il est écrit don Jean 3:16 car dieu a tant aime le monde qu’ils a donner son fils unique afin que quiconque croi on lui ne périsse poin mes qui les la vie éternel car dieu nous aime d’un amoure éternel se nais pas com les autre dieu il ni y’a que dieu est son fils jesus christ qui peu conprondre un cœur tu peu t’e cacher devant les gen mes devant jesus rien n’es cacher il peu te libérez de tous c’est chose jesus est mort pour nos pêcher est le troisième jour il et resusiter et il et parti nous préparez une plas ou nous Iran le rejoindre pour l’éternité Martin je t’invite a fair l’espérionse avec l’évengile car jesus t’aime lit ta bible est demonde a dieu d’un cœur s’insère il te répondra que dieu te bénisse

  73. feltman sandy dit :

    voici comment vous devait prier notre ( père) qui est au cieux et pas notre mere . Il y a un seul médiateur entre dieu est les homes à savoir jesus Chist car il n’y a aucun notre non parmi les qui a été donné. Jesus les premier ressuscité d’entre les morts.marie fait partie de l’église corps du chisrt elle n’est pas encore ressuscité mes elle se repose. Heureux se qui meurent dans le seigneur car il se repose de leur oeuvre. Jesus 1 le chemin 2 la veriite 3 la vie nul vient au père que par moi

  74. Berty dit :

    Que l’amour du Christ nous presse. Autre façon de dire : que nous en soyons animés.
    La sincérité et la foi des frères et soeurs qui prient Marie et les saints sont bien réels mais est-ce bien orienté?
    Dire, on ne prie pas Marie ou les saints, on leur demande d’intercéder pour nous…de toute évidence c’est des prières qui leur sont adressées.
    En passant, dans la Bible qui est appelé saint (à le Père, le Fils et le Saint Esprit)?
    A la lecture des écritures c’est ceux qui gardent les commandements de Dieu et le témoigne de Jésus…
    Ainsi, si « on remplit ces conditions » on est saint…pas quand on est mort…ça s’entend.

    Tout part d’une croyance…l’état des morts.
    Si les morts n’ont connaissance de rien, alors les saints ( dont Marie fait partie en tant qu’exemple de piété…), n’ont connaissance de rien et ne peuvent donc pas intercéder pour qui que ce soit.
    Il faut se reférer aux écritures et à plusieurs endroits on peut constater que les morts n’ont connaissance de rien.

    Un frère plus haut dans les échanges a parlé d’une pratique en abomination aux yeux de l’Eternel : le culte au morts…la nécromancie. Dirait on vraiment que prier des morts n’est pas semblable à cela lorsqu’en fait, on y adjoint même des statues…à coté des quelles on brule parfois des bougies?

    Marie est celle qui a porté le Christ et pour cela elle aura sa rétribution avec les saints aux retour du Christ. Elle est bénie entre toutes les femmes…comme deja dit, c’est une salutation et non une prière. Je ne banalise pas ce qu’elle est…il faut être plus qu’un modèle de vertu pour être choisie parmi toutes…et on me dira bienheureux…

    Marie n’est pas, selon la Bible, montée au ciel. Des personnages bibliques sont montés au ciel corporellement et cela a été dit..Enoch par exemple ( pour citer l’un des moins connus.. 🙂 ) J’imagine que Marie, mère du Sauveur montant au ciel, la Bible en parlerait.
    C’est (il faut malheureusement bien le dire…) une invention de l’Eglise Catholique. La résurrection et la montée de Marie au ciel ne sont mentionnés que dans des écrits tardifs catholiques. Ça n’est pas une attaque, c’est historique. Tout comme cette idée (assomption) a pris un certain temps ( de l’aveu même de prélat catholique ) avant d’être acceptée au sein de l’Eglise Catholique.
    Si on ne sait pas ça et qu’on reçois avec sincérité et piété un enseignement qui ( veuillez m’excuser…) met Marie à toutes les sauces…combien avons nous des chances d’y croire fermement?
    Combien de chance avons nous d’y croire lorsqu’on ouvre plus souvent des livres de prière adressées à Marie, des livres exposant les bénédictions liées au fait de croire en son « pouvoir » comme reine du ciel par exemple ou lorsqu’on qu’on tient, comme moi dans le temps, un médaillon que Marie aurait décrit lors d’un apparition…au lieu de lire la Bible…d’aller à la source.
    Dire que ça rapproche de Dieu est faire le jeu de l’ennemi…où est la statue d’Abraham qui est considéré comme le père de la foi et ami de Dieu?
    Nous ne sommes pas tous pareils mais dire qu’on a besoin de quelqu’un pour nous tenir la main dans notre cheminement spirituel devrait être le point de départ pour ouvrir la Bible et contempler le Seigneur qui désire nous avoir auprès de Lui…qui nous tend la main.
    Bien entendu nous aurons des difficultés à comprendre certains passages, certaines expressions et à ce moment là nous demanderons…comme Martin qui avait une « pratique » qui lui a posé problème lorsqu’il a commencé à lire la Bible qui seule est comme une lampe allumée à nos pieds.
    Ouvrons la Bible et regardons…adressez toute sorte de prière et de supplications à notre Père qui est dans les cieux, au non de notre Sauveur Jésus Christ nous dit elle.

    Désolé d’avoir été aussi long et d’avoir choqué certains.

    Que l’amour de Dieu nous presse tous.
    Soyez bénis.

  75. adryelle carole dit :

    Marie est bien heureuse d’avoir porter en son sein le sauveur du monde c’est un fait mais la bible est très clair quant à qui on doit prier. jn14 v 6 « je suis le chemin la vérité et la » de quel chemin parle t-il? celui qui donne accès au ciel ou a la vie éternelle c.a.d a DIEU. 1tim2 v 5 « car il y a un seul DIEU et aussi un seul médiateur entre DIEU et les hommes, JESUS-CHRIST donc je ne vois vraiment pas le rôle de marie dans nos prière. et surtout je ne penses pas que Dieu rirait du fait qu’on le remplace par marie(idolâtrie) car c’est qu’on fait en priant marie. merci de comprendre.

  76. Oui, la Bible est très claire, on ne doit prier que Dieu. Jésus ne nous dit jamais de prier qui que soit d’autre que le Père. Dans le passage que vous citez, où Jésus est présenté comem le chemin, la vérité et la vie, nous sommes encouragés à prier Dieu avec le Christ, en son nom, personne d’autre que Dieu, pas même à prier le Christ, bien sûr. Dieu seul.

  77. nesuferit dit :

    « Et sans contredit, le mystère de la piété est grand; [savoir], que Dieu a été manifesté en chair, justifié en Esprit, vu des anges, prêché aux gentils, cru au monde, et élevé dans la gloire. » (1 timothée 3:16)

  78. Feltman sandy dit :

    Que vôtres coeur ne se troubles points croirez en dieu croirez en moi

  79. dalmeida marie laure dit :

    ô mère de la divine grâce, je viens t’implorer pour tout les enfants du monde entier, couvre les de ton manteau virginal, je confie les pays en guerre, les malades tous ceux qui souffrent dans leur corps et dans leur Ames, les femmes stériles, ou en difficulté d’accouchement, je veux un enfant avec Alfred merci maman

  80. Feltman sandy dit :

    Paroles de jesus Christ fait de tout les nations des disciples en les baptisant 1 au non du père 2 du fils et 3 du saint Esprit et enseignier leurs tout se que je vous ai prescrit
    En mon (nom ) il inposeron les mains au malade il il seront guérir en mon vous chasseures les démons . Les morts son Soure à nos priers mais pas celui qui vie et qui a vincu la mort.
    Car dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son fils unique afin que quiconque crois en lui ne périsse point mes qu’il est la vie éternelle jean chapitre 3v16 venais a moi vous tousse qui ait fatigué et charges et je vous donnerai du repos.
    Merci seigneur de se que tu la vérité et la vérité à franchi elle rend lire de prier dieu en tous lieux et invoquer ton non librement sens résite des heures les même parole.
    Tout se que vous demandré au père en mon nom croyais que vous l’avez reçu et vous le verrez saconplire. Que dieu vous bénisse et jesus pour tout les homme

  81. sandy feltman dit :

    Bonjour je vien de lire un article sur le purgatoire sur un site chrétiens catholique qui dit que le purgatoire existe et que c’est l’endroit ou l’on doit passé pour payé nos fautes avant de devenir saint
    Dit moi le brigand crucifié tout près de jesus qui mieux que lui mérité d’aller au purgatoire
    Voleur manteur peut-être même assassin jesus aurait pu lui dire d’aller au purgatoire mais jesus lui dit
    Après avoir reconnu son état de pêcheurs luc 23v43 jesus lui dit en vérité aujourd’hui tu seras avec moi dans (le paradis ) et non au purgatoire romains 8 v 1 il n’y a donc maintenant plus aucun condamnation pour ceux qui sont en jesus christ il
    Le chrétien pendent sa marche sur terre peut arriver a commettre des péchés mes s’il les confes a dieu alors la bible nous dit 1 jean 1v2 mes petits enfants je vous écris ces choses afin que vous ne pechiez point et si quelqu’un a péché nous avons un avocat auprès du père jesus christ le juste il est lui même une victime expiatoire pour nos péché non-seulement pour les nôtres mais aussi pour ceux du monde entier
    a tous ceux qui aime sa parole son passé de la mort a la vie des ténèbres a la lumière de la puissance de Satan a la puissance de dieu que dieu vous bénisse

  82. aurélien dit :

    Bonjour,
    Ayant grandi catholique, étant devenu évangélique, je me suis rendu compte que l’église évangélique m’a apporté de précieuses rencontres, et ma connaissance et ma Foi ont évolué.
    J’ai aujourd’hui la nostalgie du catholicisme, de mon prêtre, des cathédrales, et cette Foi plus axée sur le coeur, et moins sur la connaissance biblique pure et dure.
    Et ayant centré une étude sur Marie uniquement à l’aide de ma Bible d’étude version Semeur.
    Je me suis rendu compte que Marie et bien: quelle Femme! Elle est un don de Dieu pour l’humanité ainsi que son Fils notre Seigneur.
    Chacun peut y voir sa mère!
    Alors oui, j’aime les chrétiens, qu’ils soient catholiques, ou protestants, et je pense que le temps est à l’union, chacun peut apporter une richesse, avec amour et discernement.
    Ne laissons pas Satan entrer dans nos églises et nous diviser.
    Je n’adresse pas mes prières à Marie, même si elle le mérite largement, car je ne prie que mon Seigneur Dieu, mais je veux la commémorer chaque jour afin qu’on oublie jamais qu’elle a porté la croix avec son fils.
    Je le confesse j’ai souvent reproché aux catholiques de prier la Sainte Vierge, et j’admet que j’ai mal réagit, car c’est un débat qui a lieu d’être car édifiant mais si c’est pour se diviser ou envoyer son frère en enfer, il n’y a aucun intérêt.

  83. hannah dit :

    Bonjour ,,,il m’arrive de prier avec je vous salue marie ,on rencontre myriamdans les écritures en grande partie au début des évangiles .J’ai senti a travers un passage une femme révolutionnaire quand elle va trouver Elisabeth Luc 1 46 elle dit je reconnais dans ce passage une combattante au coeur humble .
    A tous bon dimanche

  84. sandy feltman dit :

    La foi vient de ce qu’on entend et ce qu’on entend vient de le parole de christ romains 10v17
    Evangile de 5v24 en vérité en vérité,( je vous le dis) celui qui écoute ( ma parole ) et qui croit à celui qui m’a envoyé, a la vie éternelle et ne vient point en ( jugement,) mais il est passé de la mort a la vie.
    Mathieu 6v13 car c’est a toi qu’apptienne dans tous les ciècles le règne la puissance et la gloire amener!
    Esaïe 42v8 je suis l’Eternel, c’est la mon nom ; Et je ne donnerai pas ma gloire à un autre, Ni mon honneur aux idoles. La bible nous a été donné par DIEU pour combattre le manssonge le manssonge vient du diable
    Car il en n’est le père ne pas dire la c’est tenir les hommes dans le manssonge et il resteront esclaves de leur pensé on des ennemis quand on ne dit pas la vérité on se rend enemis de Dieu mes ses amis quand on la n’ayez pas peur de blesser Dieu guérira. Mathieu 28v18et20 jesus s’étant approché leur parla ainsi :tout pouvoir m’a ete donné dans le ciel et sur la terre allez faites de toutes les nations disciples, en les baptisant au non du père du fils et du saint Esprit, et enseignez-leur à observer( tout) ce que je vous ai prescrit . Et voici je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde

  85. sandy feltman dit :

    Mathieu 6v6 mais quand tu pries,en dans ta chambre,ferme ta porte, et prie ton père qui est dans le lieu Secret ; et ton père qui voit voit dans le secret, te le rendra. Mais pour pries Dieu comme père faut-il la l’avoir pour père.

    Mathieu 16v13a17 Simon pierre répondit :tu es le christ le fils du Dieu vivant. Jesus ,reprenant la parole lui:tu es heureux Simon fils de jonas ; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t’ont révèle cela, mais c’est mon père qui est dans les cieux.ce n’est pas un héritage génétique qui fait de nous des enfants de Dieu mais une action d’un saint Esprit .

    romain 8v16 l’Eprist lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. Si homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu.
    En vérité en vérité je te le dis si un homme ne naît d’eau et d’Esprit il ne peut entrer dans le royaume de Dieu.
    Ce qui est né de la chair est chair et ce qui est né de l’Eprist et Éprise
    L’eau c’est la parole la parole c’est jesus la parole c’est fait chair et tout ceux qui qui l’ont reçue à ceux qui croient en son non elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu lesquels sont nés non du sang ni de la volonté de la chair ni de la volonté de l’homme mais de dieu chercher et vous trouverez

  86. HaMashiah dit :

    Réponse du pasteur Marc au visiteur :
    Personnellement je ne prie que dieu lui même … mais bon chacun a son truc et je pense qu’il vaut mieux prier la vierge Marie ou….

    Commentaire du pasteur Marc le 5 juillet 2014 à 2h 23:
    ….donc nous ne prions que Dieu, et nous le prions au nom de Jésus, comme jesus nous l a appris confiant dans son amour.

    Je reconnais votre position d’arbitre (et je trouve cela très bien pour que tout le monde se sente sur le site de l’oratoire) mais je crois qu’ avant d’être arbitre vous êtes d’abord pasteur donc pas un arbitre-pasteur mais un pasteur-arbitre.

  87. ltrobat dit :

    @Aurélien:
    « J’ai aujourd’hui la nostalgie du catholicisme, de mon prêtre, des cathédrales, et cette Foi plus axée sur le coeur, et moins sur la connaissance biblique pure et dure. »
    En même temps on peut allier le cœur et la connaissance biblique, non?
    J’aime bien dire que je suis devenu protestant grâce au prêtre qui a été mon aumônier pendant mon adolescence. Le seul matériel qu’il a fait acheter à nos parents pendant mes quatre années d’instruction religieuse était… un Nouveau Testament.
    Une fois entré au lycée j’ai continué à le lire. Ce qui m’a mené vers le protestantisme…

  88. On a le droit, si telle est sa sensibilité, d’aller à des messes catholiques quand on est protestant !

  89. ltrobat dit :

    Justement, le problème que j’avais c’est que je n’arrivais pas à faire le lien entre ce que je lisais dans le NT et ce que je vivais à la messe.
    Alors qu’une fois découvert le culte protestant, je me suis senti dans mon élément…

  90. alain.c dit :

    @ Aurélien et Itrobat,

    Né au sein d’une famille catholique, j’ai vécu cette transition vers le protestantisme.
    Mais comme vous le dîtes si bien tous les deux, il serait déchirant de devoir choisir au sein de sa propre famille. Un enfant de parents divorcés ne peut choisir entre son père et sa mère car il aime autant les deux.

    Je me suis longtemps demandé pourquoi les protestants étaient « orphelins » de mère. Dieu est bien notre père et notre mère, pur Esprit. Mais l’équilibre de mon coeur ne pouvait se résoudre à rejeter les catholiques, qui sont aussi ma famille.

    Comme pour vous Aurelien, Marie me rassure: Matricielle, elle est porteuse de vie dans ce monde. La maman, la nourricière, la consolatrice, l’épaule frêle mais si forte, l’amour silencieux mais toujours présent pour son enfant le Fils…

    Comme pour vous Itrobat, je suis bien à ma place dans un culte protestant où l’Évangile serait prêché avec exactitude, avec raison…Le Fils mature qui enseigne le Père, l’Amour combattant et défiant la mort;

    voilà la différence ou plutôt la complémentarité: Une mère et un Père aimants, un Fils entre les deux. Quoi de plus normal ? Non il y a séparation, la famille est déchirée et je me demande quelques fois si le monde aurait été différent, si les aspects féminin/masculin du Dieu d’Amour avaient, dès l’origine, fidèlement été prêchés.

  91. ltrobat dit :

    Contrairement à ce que vous dites, je n’ai pas vécu le passage vers le protestantisme et l’abandon du culte marial comme une séparation ou une déchirure.

    J’aime à dire que je me suis séparé « à l’amiable » du catholicisme. Plus par adhésion au protestantisme que par rejet du catholicisme. 
    Cela dit, je me suis très vite aperçu qu’on pouvait fort bien se passer du culte marial. Dans ma vie de catholique, j’avais le sentiment de m’adresser à un dieu lointain. Je me souviens d’un article de la presse religieuse qui expliquait que le culte de la vierge et des saints était « un raccourci vers Dieu ». Ça dénote une vision assez particulière de la place de Dieu au sein de la création, une sorte de point de vue en surplomb. L’idée qu’il serait préférable de faire appel au truchement de tel ou tel intermédiaire.
    Au sein du protestantisme, j’ai vécu d’emblée un face à face, une intimité avec Dieu qui m’était jusque là inconnue, hors de toute médiation institutionnelle ou personnelle. Cette expérience de vie de vie me touche encore énormément aujourd’hui et c’est tout naturellement, sans même m’en rendre compte, que j’ai abandonné la piété mariale à laquelle je croyais pourtant être très attaché (J’avais lu moi aussi les livres de Louis-Marie Grignon de Montfort auquel quelqu’un a fait référence dans ce fil de discussion).

    En revanche je m’oppose à l’idée, fort répandue, selon laquelle le catholicisme serait de l’ordre du sentiment et le protestantisme de l’ordre de l’intellectualité pure. Je le répète ce sont tout d’abord des raisons de sensibilité personnelles qui m’ont conduit vers le protestantisme (même si l’intellect peut y avoir son rôle mais dans une moindre mesure). Encore aujourd’hui quand je me rend au temple je ressens une émotion très forte en voyant la Bible ouvert posée sur la table de communion (parfois à côté d’une bougie allumée). Je sais que je viens me laisser interpeler par la Parole…

  92. alain.c dit :

    @Itrobat,

    C’est une affaire de sensibilité personnelle je pense. Je ressentais fortement la présence de Dieu chez les catholiques. Je la ressens également chez les protestants…. et autant chez moi.

    J’ai toujours eu un fort sentiment d’unité, tant avec les catholiques que les protestants. Ce qui explique que j’avais plus de mal que vous à quitter des personnes au nom d’une idée (même si elle me semblait juste). Et j’ai toujours laissé la presse à sa place, dans la critique.

    Je reste également sur l’idée que le protestantisme affiche très volontiers une plus grande sobriété émotionnelle (hormis les néo-évangéliques) que le catholicisme et celà ne me gêne pas particulièrement que d’autres pensent autrement, ni que vous y soyez opposé… Une iďée répandue est une idée partagée et je tolère même votre opposition…

  93. alain.c dit :

    Itrobat,

    Je me souviens de cette prédication d’un pasteur local qui affichait toute sa virulence envers les catholiques et particulièrement contre ce culte marial: c’est à partir de ce moment que j’ai eu la nostalgie de mes frères catholiques, du prêtre engagé contre la division et contre le fanatisme; je me souviens, enfant, avoir souvent été rassuré par ces peintures et vitraux représentant Marie, Jésus, Joseph, etc. Dieu Lui-même n’y figurait pas mais Il était d’une si forte présence que je voyais, au travers de ces fresques, le modèle d’une famille unie.

    Lorsque j’ai rejoint la « culture »protestante, tout ce décorum m’a manqué. J’étais néanmoins satisfait de trouver un message épuré des rites et dogmes imposés aux autres car c’était l’objet de ma recherche. Oui, au fond ce qui me dérangeait le plus, ce n’était pas le support de l’adoration relative, mais qu’un modèle de foi soit imposé.

    Le second élément qui m’indispose tout autant, est le pendant protestant du premier élément: je n’ai jamais trouvé autant de virulence chez mes contradicteurs que parmi les protestants. L’esprit de la Réforme est d’une si forte opposition, que j’en ressens encore l’héritage de nos jours. Je crois qu’il existe une très récente dicussion ici évoquant Luther et la Saint Barthélemy.

    Aujourd’hui, je suis désolé qu’il n’existe pas d’église Unitarienne près de chez moi…

  94. Oui, nous avons tous à nous guérir, à nous purifier de nos intégrismes. La pente est glissante entre la conviction personnelle sincère et l’impression que c’est la seule opinion juste possible, et que tous les autres sont des imbéciles, des fous, des mécréants.

    On peut tout à fait ne pas exprimer sa foi ne façon non trinitaire. Mais il me semble juste et bon d’accepter d’être dans la même église que des personnes qui expriment leur foi de façon trinitaire. C’est pourquoi, personnellement, je n’irais pas dans une église « unitarienne » (rejetant explicitement les confessions de foi trinitaires). A l’Oratoire, si une personne demande le baptême et prie Marie, ou au contraire ne prie pas, ou ne prie que Dieu, ou confesse Dieu comme Père-Fils-Esprit, ou comme Dieu unique, ou pense que Jésus est Dieu marchant en sandales et mangeant du poisson, ou au contraire un homme juste et bon… cette personne est accueillie avec joie, comme toute personne pour qui la personne de Jésus a une importance déterminante dans sa façon de vivre, de croire, et d’espérer.

  95. ltrobat dit :

    @ Alain:
    « je n’ai jamais trouvé autant de virulence chez mes contradicteurs que parmi les protestants. »
    Je vous présenterai certains catholiques qu’il ma été donné de rencontrer, vous verrez :-).

    Je n’ai jamais entendu un pasteur prêcher contre le catholicisme et le culte des saints (je dirais qu’ils ont d’autres chats à fouetter), personnellement, je ne m’exprime pas avec virulence contre le culte marial, je dis qu’on peut très bien s’en passer.

    Je suis d’accord avec M. Pernot sur la nécessaire pluralité au sein de l’église. Cela dit, si en 2017 l’EPUF adopte une déclaration de foi explicitement trinitarienne, je vais regretter qu’il n’existe pas chez nous d’église unitarienne (encore que ne suis pas du tout réceptif à l’unitarisme-universaliste.

  96. ltrobat dit :

    Une idée répandue est peut-être une idée partagée, mais une idée partagée n’est pas pour autant une vérité fondamentale…

  97. Cela fut une bonne surprise, en effet, ce voir que la proposition de base envoyée aux paroisses pour la future confession de foi de l’Eglise Protestante Unie de France n’était effectivement pas trinitaire : voir ici. Mais effectivement, attendons de voir ce qui va sortir des synodes régionaux, puis du synode national en 2017. Personnellement, il ne me semble pas que nous avions besoin d’autre chose comme confession de foi que « Jésus est le Christ »

  98. Anna dit :

    Pour moi chacun fait ce qu’il veut et prie comme il veut ,c’est son affaire je n’ai pas à juger tant qu’il aime c’est le principale , de mon côté je ne prie pas marie , citer la prière dont ces mots ‘mère de Dieu’ est contraire a ma pensée et je me vois pas demander à Marie de prier pour moi ,je sais prier toute seule Dieu .

  99. ltrobat dit :

    J’avais dit un jour qu’en guise de confession de foi nous n’avions besoin de rien d’autre que le « J’atteste que Jésus-Christ est le seigneur. » que je signe chaque année en renouvelant mon adhésion à l’association cultuelle.
    Je ne comprends pas le temps et l’énergie perdus à échafauder une confession de foi collective.

  100. L’intérêt est au moins dans la démarche, dans le travail en lui-même fait en paroisse et en synodes.

    Pour le reste, espérons que le résultat soit plus positif (apportant un témoignage au monde, peut) que nocif (si le résultat exclut certaines personnes en affirmant comme essentiel quelque chose qu’ils ne pensent pas, ou si le résultat en fâche d’autres parce que ce qui est essentiel pour eux ne s’y trouve pas…)

  101. alain.c dit :

    @ Itrobat

    Au sujet de la « virulence », je ne visais que ceux qui, prétendant « détenir La vérité », confondaient la remise en cause des dogmes catholiques (humains très romains) avec l’expression trop vive de ce qu’ils croient être la foi. Je ne parlais pas de vous…
    J’aime visiter différents cultes, toutes religions confondues et quand j’en ai le temps. Je pense qu’à une époque beaucoup de catholiques ont confondu « affection » et « adoration » au sujet de Marie. Dernièrement, une catholique me précisait qu’elle vénère Marie mais que son Adoration ne va qu’à Dieu…
    Quand vous voudrez bondir de votre chaise durant un culte, venez faire un tour du côté de chez moi (océan indien) et vous verrez que la bêtise humaine est d’autant plus flagrante que le prédicateur (évangélique) n’a, pour base théologique, que les Ecritures qu’il dit « historique et s’imposant à tous…que ceux qui le rejettent sont promis à l’enfer… ». J’omets volontairement les propros exacts relatifs aux catholiques, hindouistes, etc. Brièvement, vous avez la chance de pouvoir choisir votre église… La plupart des confessions protestantes locales sont trinitaires, ce qui pourrait présager d’une certaine ouverture d’esprit. Je vous informe toutefois que beaucoup (y compris celle que je suis bien obligé de fréquenter en raison de sa proximité)sont devenues « Jésus-seulistes »: Ceux, comme moi, ne voient pas en Jésus l’homme un « parfaitement Dieu » sont relégués en arrière plan. Durant les prières, l’expression de sa foi en le Père céleste (en Dieu ! ) est devenue un tabou que certains répriment en priant plus fort, pour nous taire. Beaucoup quittent ces assemblées car la situation est presque conflictuelle: donc oui, je rêve d’une église en laquelle je peux LIBREMENT exprimer ma foi à mon Dieu, sans pour autant être obligé d’adhérer à ce que je n’ai peut être pas encore compris: suis-je en celà intolérant Pasteur Pernot ?

    Sur la « vérité », j’avais commencé par chercher Dieu et quels textes me conduisaient à LA verité. Et plus je lisais, même ce que d’autres interdisaient (apocryphes et gnostiques) plus je revenais vers l’Amour et l’acceptation de l’autre tel qu’il est.

    @ Anna
    Des TJ venaient souvent chez moi pour tenter de me sauver. Et puis un jour, ils ont décidé de bien noter mon adresse afin de ne plus revenir…Je fus bien chagriné car j’aimais bien discuter avec eux, à la lumière de leur version de la bible (modifiée). La raison de leur « désaffection » envers moi: Ils tenaient à me « révéler le nom de Dieu: Jéhova »… J’ai alors demandé qui leur avait donné leurs noms et prénoms: « nos parents ! « , me repondirent-ils . J’ai donc demandé qui étaient les parents de Dieu, pour Lui donner ce nom… je n’aurai pas du dire çà car je ne les verrai plus…

  102. Anna dit :

    @ alain , rires avec les TJ , non tu ne les verras plus ! on ne peut pas se sentir libre d’aimer dans des conditions telles que l’on rencontre dans certaines assemblées , il faut au contraire s’ en éloigner quand ces personnes se servent de la peur .
    Belle soirée à tous

  103. alain.c dit :

    Et tu aurais du être là Anna, à me voir sincèrement tenter de les persuader de revenir ! Ils n’en revenaient pas et étaient effarés ! Ils sont presque partis en courant…Je suis si maladroit…

    Mais je veux que les TJ viennent me voir: Ils ont si peu l’occasion de penser par eux-mêmes…(les pauvres) !!! Les précedentes (2 dames) sont reparties avec plein de notes et de liens Internet à consulter: elles m’avaient chaleureusement remercié.

    Je me souviens d’un site d’un ex-TJ qui met Tintin en scène (suffit de taper les mots clés). C’est une juste information contre la manipulation mentale….Pasteur Pernot devrait bien rire aussi.

    A chaque fois que j’ai pris une décision sans l’aval de mon coeur, je me suis planté. Quand mon coeur me dira « GO », c’est qu’il me dira aussi où aller. Une Eglise unie est VITALE car la Puissance s’y manifeste (je l’ai souvent vue agir)… Le problème est que j’aime bien les personnes des différentes confessions, celles qui ont le coeur droit devant Dieu… Le culte de l’Oratoire me paraît super, mais il me faudrait faire quotidiennement 10.000km pour y assister. Donc pour le moment j’ai les videos (merci Mme…lol).

    Pour mon assemblée, ses dirigeants savent que je suis un dur-à-cuire, un type qu’on n’achète pas (un poste de pasteur pour prêcher la haine du prochain ? non, et ils n’ont pas les moyens de me payer. Certains ont essayé dans le domaine professionnel, en y mettant le prix: non plus!). Je ne cèderai pas. Je leur ai dit et montré que je n’ai pas peur d’eux et que je leur tiendrai tête aussi longtemps qu’il le faudra. J’ai annoncé à mon pasteur local ce qui attendait cette église dans un proche avenir. Le dirigeant en chef,absent, en fut visiblement informé puisqu’il me répondit en plein culte (visite surprise dans sa paroisse) que si les politiques mangent à sa table c’est juste pour obtenir leurs faveurs: Soit il est romain (Obélix au secours ! ), soit le protestantisme vend aussi des « indulgences » (je ne suis pas le seul, ici, à consulter ce site et s’ils n’en prennent toujours pas conscience…).

    Un jour, quand Dieu me dira « maintenant tu vas jouer ailleurs », alors j’irai où mon coeur me portera. En attendant, les prières des saints montent devant Dieu: Je sens que je vais bien me marrer…

  104. Anna dit :

    Coucou Alain , je peux imaginer la scène car en général c’est le contraire ! Rires je trouve triste pour les TJ de vivre dans la peur ,il ne réalise peut être pas qu’il peuvent la communiquer aux autres , on aide pas en faisant peur !
    On a tous je pense des attentes différentes pour un culte , pour ma part ce que je cherche c’est la simplicité, pas de grimaces ca doit rester naturel et surtout que prêtres ,pasteurs puissent parler au coeur des gens , on doit sortir du culte en se disant j’ai appris , j’ai compris , j’ai retenu ceci et ca va me donner de la lumière.
    Père Gilbert pour qui j’ai beaucoup d’admiration a dit cette phrase qui m’a beaucoup plu  » que nous avons de belles églises ,de beaux temples mais que la plus belle demeure de Dieu c’est nous ‘
    Bonne journée

  105. alain.c dit :

    Anna,

    Exactement. Une prédication parfaite te révèlera la Lumière qui est déjà en toi. Du coeur viennent les sources de la vie: si un prêcheur au coeur pur nous parle déjà des problèmes quotidiens et de comment y faire face avec Amour (pas besoin de dévoiler des secrets super-spirituels, ceux à qui c’est destiné y auront accès de toute manière), alors le plus grand nombre sera moins aveuglé et nous saurons nous aimer les uns les autres.

    Le frère Pernot montre comment faire: Beaucoup prier, accepter la Vérité qui nous révèle notre nudité en remettant en question ce que nous croyons savoir et enfin accepter de changer ce qui ne va pas chez chacun de nous.

    Aimer, c’est partager sa Lumière; c’est ouvrir son coeur. C’est ainsi que nous donnons la vie au monde…

    amicalement vôtre,

  106. Rodrigue Wognin dit :

    Une seule question. Avez-vous une preuve dans la bible qui dit que la Vierge Marie est morte ?
    Justifiez-vous s’il vous plaît.

    Dieu vous bénisse !!!

  107. Je n’ai pas à vous convaincre, vous avez tout à fait le droit de penser autrement que moi.

    Cela dit, il y a bien des passages de la Bible qui disent que la personne humaine est mortelle, d’autres que Marie est une femme, une humaine. Ce qui implique que Marie est mortelle.

  108. Anonyme dit :

    Bonjour, je voulais savoir:

    Quand la vierge Marie est apparue à La Salette quel a été son message qu’elle a voulu faire passer ? Je n’avais pas très bien compris. Merci

  109. Je pense que vous devriez plutôt en parler à un prêtre de l’église catholique romaine.
    Amitiés

  110. Anonyme dit :

    D’accord merci quand meme:)

Laisser un commentaire