S'abonner par :
 rss
 email
Oratoire du Louvre, vu par John Bullock

Oratoire du Louvre par John Bullock

Question d’un visiteur :

Je ne suis pas protestant, pas plus que catholique ou témoin de Jéhovah ou encore évangélique, et je me pose de nombreuses questions sur la foi en Dieu, en Jésus, en l’Esprit-Saint, bref sur de nombreux sujets bibliques.

Doit-on obligatoirement être membre d’une église pour être adopté par Dieu comme l’un de ses serviteurs ? Ne peut-on pas servir Dieu en se prétendant membre de son église (décrite dans la Bible) et sans pour cela prétendre défendre un clocher ou avoir une étiquette religieuse ?

Voilà des sujets que me turlupine l’esprit et que me pose problèmes.

Pouvez-vous me répondre avec des références bibliques bien-entendu ?

Recevez toute ma sympathie……

Réponse d’un pasteur :

Bonjour, et bravo.

Vous avez raison, l’essentiel n’est certainement pas la pratique religieuse, l’essentiel c’est la foi, la relation à Dieu.

Il n’est donc pas obligatoire d’être membre d’une église pour être adopté par Dieu. Il n’est même pas nécessaire d’avoir la foi pour cela. Dieu nous adopte comme des parents adoptent un bébé, juste par amour, alors que le bébé n’a encore aucun amour pour eux, aucune capacité à réaliser quoi que ce soi. Notre adoption par Dieu est donc un acte de sa seule liberté à lui. Cela veut dire qu’individuellement nous avons une importance extrême à ses yeux, dans l’univers entier, nous sommes irremplaçable.

La foi est la prise de conscience de cette adoption, une ouverture à cette adoption, une réponse à cette adoption.

Dans l’ordre, l’essentiel est donc la grâce, qui est première, et en ce qui nous concerne, l’essentiel est la foi, la recherche de Dieu qui est ouverture à cette grâce, à son action créatrice en nous. A quoi est-ce que ça sert donc de pratiquer une religion, de lire, de réfléchir, de prier ? C’est comme pour la santé du corps. L’essentiel est d’être en bonne santé et en pleine forme, mais cela ne vient pas sans un peu de nourriture, et même sans une bonne alimentation, variée et riche en plein de bonnes choses… Pour ce qui est de notre foi, c’est la même chose, l’essentiel est qu’elle soit en forme et bien développée, comme le dit Jésus, que nous puissions ainsi « aimer Dieu de tout notre âme, de toute notre force et de toute notre intelligence et aimer notre prochain comme nous-mêmes » (Marc 12:30-31), mais pour que cela soit possible, notre foi, notre âme, notre intelligence, notre relation à l’autre, et notre connaissance de nous-mêmes doivent être nourries, entraînées, soignées.

La religion est donc essentielle aussi, mais elle doit rester à sa place, comme secondaire par rapport à la foi et à la grâce. C’est ce que rappelle Jésus quand il dit « le sabbat est fait pour l’homme et non l’homme pour le sabbat » (Marc 2:27). Jésus nous invite ainsi à ne pas faire de la religion un absolu, un but de notre vie, mais d’être pragmatique et de reconnaître que la religion est bonne quand elle participe au développement de l’homme. Cette conception de la religion que nous propose Jésus est absolument géniale à mon avis, à la fois intelligente et libérante.

Par exemple, telle personne à tel moment de sa vie aura besoin, pour être en forme, de prier 5 fois par jour. Mais peut-être qu’une autre personne devrait prier plus, parce qu’elle est à un moment délicat de sa vie, et peut-être que telle autre personne doit interrompre sa prière pendant la journée entière parce que sa foi est déjà en pleine forme et que l’urgence du moment serait d’aider telle personne…

La religion personnelle, intime est l’essentiel de la religion, car c’est dans une relation intime entre Dieu et chaque personne que le dialogue de la grâce et de la foi doit avoir lieu, dans le secret de notre chambre individuelle, nous dit Jésus (Matthieu 6:6). Mais là encore, l’essentiel est certes la religion intime, et il existe des personnes qui peuvent vivre ainsi leur foi, la nourrir et l’exercer en dehors de toute vie d’église. C’est très très fort, c’est un miracle de la puissance de Dieu. D’expérience, une pratique de l’église aide beaucoup, en particulier le culte ce qui est étrange, vu le côté assez baroque de cet exercice, mais c’est un fait. Ce n’est pas une nécessité par nature, mais c’est plutôt, à mon avis, pour des raisons très pratiques: le fait de se déplacer le dimanche matin (alors que l’on pourrait dormir ou se distraire) pour aller dans un endroit bizarre avec des gens que l’on a pas choisis pour participer à une liturgie venue des temps anciens, écouter une parole extérieure… en faisant cet exercice nous creusons comme un espace en nous pour une nouveauté qui vient de Dieu, une chose inattendue. Cela aide Dieu à nous faire du bien. A chacun de sentir le lieu, le rythme, la pratique qui est bonne pour nous sans se laisser imposer par les autres (il y aura toujours des gens pour prétendre mieux savoir que nous-mêmes ce qui est bon pour nous !)

Et oui, vous avez raison, l’église ne sert pas seulement à nous faire du bien, elle sert aussi à servir Dieu en lui rendant un culte et en participant, par notre engagement dans une église locale, au témoignage de cette église. C’est vrai que l’on peut témoigner aussi auprès de ses proches et de ses collègues, mais comme nous venons de le voir, la communauté chrétienne de base est utile pour le plus grand nombre, et elle n’existe que parce que des personnes participent et que certaines personnes s’uy investissent en tant que militants.

Ce n’est pas l’étiquette confessionnelle, ou la paroisse que nous défendons en tant que telles, comme si la vérité ultime et universelle était telle confession et telle paroisse, ce n’est pas le cas, bien entendu. Mais néanmoins, la religion doit s’incarner dans une confession et dans une paroisse locale, dans des bâtiments, et même dans des compteurs d’électricité et donc dans des comptes-chèques… Je reconnais que c’est un peu humiliant, dans un sens, nous aimerions être de purs esprits, loin de ces réalités triviales, mais cet écart entre le sublime de la grâce de Dieu et l’incarnation en ce monde fait notre existence en ce monde, et sa beauté.

Bien amicalement

pasteur Gaspard de Coligny

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

Une Réponse à “Doit-on obligatoirement être membre d’une église pour être adopté par Dieu ?”

  1. benoite dit :

    Désolée, mon pc – ou le système – a éjecté ma communication..

    donc, au catéchisme de mon enfance, nous apprenions que « l’Eglise est l’union de ceux qui croient » et si c’est cela l’Eglise, il faut bien que cette union puisse se rencontrer, se retrouver. Donc il lui faut un toit et tout ce que cela implique comme l’expliquait très justement le Pästeur Pernot

    Cela étant, « il y a un temps pour tout » (l’Ecclésiaste) et pour autant que je sache il n’y a aucune obligation à participer à cette vie matérielle tant que l’on n’a pas fait de choix, tout au moins pas par la traditionnelle cotisation, dîme ou pas dîme, et il y a d’autres moyens de donner.
    Et il existe aussi des situations où même si on le voulait, on n’a pas la possibilité d’être donateur, tout au moins pas en ces termes.
    C’est en fréquentant une paroisse qu’on voit l’image qu’elle donne ou qu’elle veut donner, ses capacités d’écoute et d’accueil, son accompagnement dans l’épreuve.
    Aucune n’est parfaite, comme nous même ne sommes pas non plus parfait.
    Reste les capacités d’accueil, parfois la fraterie ou la fraternité est tellement bien installée qu’elle ne voit pas toujours ce qui se passe autour d’elle (je ne pense à aucune en particulier dans ce cas là).
    Reste aussi les attentes que l’on peut avoir d’une communauté et réciproquement.
    Donc et à mon sens, tout cela est un plus ou moins long cheminement qu’il faut prendre le temps de faire pour trouver la communauté dans laquelle nous nous sentons bien, et qui est désireuse de nous/vous accueillir.
    Il y aurait encore beaucoup à dire ce sujet.
    Merci au Pasteur qui a initié ce sujet de l’avoir fait et d’animer ce lab’o car cela demande énormément de temps, parce que de nos jours, la toile a pris un certain espace dans nos vies.

Laisser un commentaire