S'abonner par :
 rss
 email

pasteur James Woody

prédication du pasteur James Woody
sur ce texte de la Bible : 2 Corinthiens 3:6-17

C’est le 6 juin 1944 que les troupes alliées s’engagèrent dans la bataille de Normandie. En lisant les lettres qu’un jeune soldat américain écrivit à sa famille avant le désormais fameux D-Day, « jour de la décision », j’ai eu l’occasion de prendre conscience que pour ces jeunes américains qui s’apprêtaient à traverser la manche afin de débarquer sur les côtes françaises, il n’était pas question d’esprit belliqueux, d’esprit de revanche, d’esprit de haine, d’esprit d’en découdre avec une idéologie ou un ennemi héréditaire. […]

Articles similaires :

Suivez-nous sur : FacebooktwitterpinterestlinkedinyoutubetumblrinstagramflickrFacebooktwitterpinterestlinkedinyoutubetumblrinstagramflickr + Merci 🙂

4 Réponses à “Un souffle de liberté”

  1. LeVeilleur dit :

    Votre parcours est d’ailleurs le vivant témoignage de ce qu’est une vie de prise de liberté à tous égards, sans imposture et sans mensonge. Une jeune vie pastorale déjà pleine d’abnégation, de service et de connaissance – profonde, personnalisée et de très grande proximité. Marseille veillera à entretenir la mémoire de ce sens si personnel du service qui vous a obligé à la quitter si promptement…
    Amitiés aux parisiens

  2. Laurent, vous avez parfaitement reformulé mon intuition.
    Benoite, je n’ai pas eu l’occasion d’écouter le pasteur Louys mais, pour le connaître un peu, il serait bien capable d’avoir dit cela et je partage cette conviction : la foi dans le Dieu de Jésus-Christ porte du fruit, nous stimule pour agir, entreprendre, nous engager, participer à l’édification d’une société plus juste. Comme écrit dans la première épître de Jean « n’aimons pas en paroles et de langue, mais en acte et dans la vérité » 1 Jean 4/18. La foi chrétienne me semble être l’histoire d’une parole qui s’incarne, d’un amour qui se traduit en actes, chacun agissant là où il est, dans la mesure de ses moyens. Une déclaration de foi sans ce service serait une imposture, ou une publicité mensongère…

  3. benoite dit :

    une prédication à lire et relire sans nul doute : merci à son auteur james woody.
    ce matin, j’ai écouté le culte à la radio, prédication d’un pasteur luthérien jacques-hervé louys, qui mettait en relief le sens du service, du donner un peu plus à l’autre, et si j’ai bien compris (mais ce n’est pas encore sur le net et donc pas vérifié), toute déclaration de foi sans ce service serait une imposture.

    il me semble que cela va dans le sens de cette prédication : est-ce que quelqu’un d’autre a écouté et entendu cela.. ou autre chose ?

  4. laurent dit :

    Merci beaucoup, c’est une très belle méditation, qui nécessite un temps de lecture et de re-lecture, et qui nourrira ma réflexion sur la liberté et ce que j’en fais. Quel sens chacun de nous donne-t-il à sa propre liberté? Quel en est l’usage de chacun?
    Est-ce que fais mieux qu’écouter « sans gêne le cri amer du désespoir », en regardant en spectateur les voitures brûler, incendiées par des jeunes qui bien souvent n’attendent qu’une chose: que des adultes leur apprennent à utiliser plus utilement leur liberté.