S'abonner par :
 rss
 email

affiche du filmBonsoir Amiral,
Bonsoir à toutes et à tous,

Ce mot sera bref. Je souhaiterais signaler à Messieurs les Pasteurs, aux animateurs, peut-être aux lecteurs de ce blog que le cinéma l’Accatone, situé à trois pas de la Sorbonne, a eut l’heureuse idée de diffuser cet été le film de Pasolini « l’Evangile selon saint Matthieu », le dimanche à 15h30 (uniquement ce jour, à cette heure).

Il s’agit d’une relecture très fidèle du texte, narrant la vie du Christ, jusqu’à la Résurrection, donc, aucun mystère sur le récit du film.

Ce qui m’a touché concerne comment Pasolini a représenter un homme, le Christ, dans sa mission terrestre, puis les relations entre lui, ses disciples puis les gens pauvres, le peuple, par rapport aux clercs, aux puissants (scribes, pharisiens, …).

Cette impression est renforcée par les magnifiques paysages de Basilicate, de cet extrême sud de l’Italie, tellement propre à nous montrer l’ingratitude de la terre et pourquoi celle-ci a tant inspiré les hommes, qu’ils soient de Palestine ou d’Italie.

Il ne s’agit ni d’un film à la gloire d’une Église, ni d’une vie du Christ mise en image, mais d’un Livre, l’évangile de Matthieu, magnifiquement mis en image, et du portrait fidèle au texte, d’un homme, dans sa force et par la vérité et parfois la violence de ses mots.

Guillaume

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

2 Réponses à “A voir : le film de Pasolini « l’Evangile selon saint Matthieu »”

  1. benoite dit :

    merci de nous indiquer cette reprise..ce n’est pas un film si facile que ça..mais j’irai probablement le revoir !

  2. benoite dit :

    malgré le beau temps, nous sommes allées revoir ce film..merci de nous l’avoir indiqué Guillaume.

    il faut reconnaitre qu’il a pris quelques rides,
    la prédication du matin nous avait fait réviser la parabole des 2 fils et de la vigne, et finalement ce fut un bon moment.
    malgré les rides, et peut-être quelques libertés avec la chronologie (est-ce que la multiplication des pains est bien à ce moment là ?) le message passe : le christ a été crucifié, comme il l’est encore chaque jour, parfois tout près de nous, parfois plus loin, mais sans que nous soyons très actifs.
    la shoah ? on avait dit « plus jamais ça » et pourtant, l’épuration ethnique a toujours lieu ici ou là.
    mais le message est bel et bien là et bien passé

Laisser un commentaire