S'abonner par :
 rss
 email

lumière perçant les ténèbres d'une pièce

Question d’un visiteur :

M. le Pasteur,

Je découvre votre site à l’invitation d’un ami et vous rend grâce pour toutes les ressources qu’il offre.

Lisant le passionnant commentaire du Notre Père et en particulier de la doxologie, je lis que Dieu est celui qui donne la confiance et la paix.
Que j’aimerais que cela fût vrai ! Tous les jours je souhaite que cela advienne pour tous ceux que j’aime et également pour moi qui subis un état dépressif. Je cherche la confiance, la paix et la joie; je les attends de Dieu et cela ne vient pas. Comment faire ?

Je vous remercie d’avance de votre réponse et vous assure de ma prière.

Réponse d’un pasteur :

Bonjour Monsieur

La dépression est une maladie qui provoque de dures souffrances. Mais effectivement, il est possible d’en sortir, bien entendu.

Et vous avez raison, je suis persuadé que la foi aide beaucoup. Dieu donne l’espérance, la confiance et la paix, c’est une expérience très concrète de milliards de personnes. Mais cette paix est donnée comme une graine qui germe, qui pousse, qui grandit et qui porte des fruits. C’est la plupart du temps progressif. Et si cela pousse lentement, ce n’est pas de la faute de la personne, ou plus précisément, ce n’est pas nécessairement la faute de la personne.

Une ouverture à Dieu, un temps que l’on réserve concrètement pour Dieu, des actes que l’on pose dans sa vie pour lui faire une place… tout cela est important, car sans cette ouverture à son action, c’est difficile pour Dieu, et ce serait peu respectueux de sa part, de travailler dans notre cœur. La médecine peut aider aussi, quand elle est menée par des personnes compétentes et là aussi, respectueuses de la personne. La dépression est comme n’importe quelle autre maladie, elle est comme une tendinite du moral, et la médecine est un effort de l’homme pour « cultiver et garder » la santé, cela participe à la vocation que Dieu adresse à l’homme. Et si l’homme a un pouvoir de création, Dieu aussi, à sa façon, à son rythme. Oui, nous pouvons compter sur cette action qui dépasse ce que l’on peut imaginer.

Mais le corps, le relationnel, et le spirituel sont des dimensions d’une seule et même entité : la personne humaine. Le travail par l’amitié dont nous sommes parfois entourés (si on a cette chance) est un donc point important aussi, même si c’est difficile dans une période dépression, même les gens ne sont pas toujours sympas, et l’on préfère de loin aider qu’être aidé ! Mais il est tout à fait normal de peser un peu les uns sur les autres. Le travail sur le plan spirituel est essentiel, et si la médecine l’oublie souvent, il est bon que nous travaillons cela de notre côté, en plus.

Mais il me semble que si « cela vient » et l’espérance existe déjà en vous. La preuve, vous cherchez Dieu, vous attendez de Dieu, vous écrivez des mails, vous lisez, réfléchissez. Bravo, cela vient » même si cela ne vient pas comme on l’attend, bien entendu, mais souvent plus progressivement et mieux que ce que l’on espérait.

Bon courage à vous,

Et amitiés fraternelles,

Marc

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

Laisser un commentaire