S'abonner par :
 rss
 email

paneau avec des commandements

Question d’un visiteur :

Bonjour,

J’aimerais savoir les règles qui existent au sein du protestantisme. Je pense qu’appliquer des règles feras grandir ma foi, pouvez vous me les donner (règle dans la vie de tous les jours) ? Je sais que le protestantisme est très libre mais j’aimerais quand même savoir quelques règles nous avons à suivre dans la vie de tous les jours (par exemple les jours de jeûne, les choses interdites pas forcement connues…)

Merci d’avance !

Réponse d’un pasteur :

Bonjour

Le protestantisme est assez exigeant. Il y a peu de règles, mais elles sont assez difficile : en effet, il faut se déterminer par soi-même, et essayer de s’y tenir, deux choses pas du tout faciles ni l’une ni l’autre ! C’est pourquoi nous insistons beaucoup, dans notre église, sur l’amour et le pardon de Dieu. Nous faisons ce que nous pouvons, nous y mettons notre cœur, ensuite, et bien, nous pouvons compter sur Dieu pour comprendre, pardonner, aider, rattraper ! (selon ses promesses)

La règle, c’est donc de choisir quelles règles on se fixe pour soi-même (et accepter que d’autres personnes aient d’autres règles sans pour autant avoir forcément tort). Cela suppose de se donner les moyens d’être capable de se déterminer soi-même : entraîner son regard sur le monde, sur soi-même et sur la vie, entraîner sa connaissance de Dieu et sa relation à Dieu.

Même la prière, oui, c’est certainement une bonne chose de lire un peu la Bible et de prier régulièrement, mais quand, où, combien de fois par jour, comment… cela dépend de chacun. Pour le culte, c’est la même chose. Certains préfèrent telle paroisse, telle autre personne préfère telle autre, ou telle église, certains y vont tous les dimanches, d’autres une fois par mois… Je peux dire c’est que choisir un rythme et essayer de s’y tenir est plus favorable, je peux dire que pour savoir si l’on a choisi la paroisse qui nous convient, il faut essayer de se demander si on pense progresser dans sa pensée, sa foi, sa relation aux autres et à Dieu.

Pour les temps de jeûne. Ce n’est pas très fréquent chez nous, car dans notre théologie, en général, le fait de se priver de nourriture n’est pas considéré comme faisant particulièrement plaisir à Dieu, qui souhaite plutôt nous voir nous épanouir dans toutes les dimensions de notre être. Mais c’est vrai que l’on peut tout à fait se fixer pour soi-même de respecter un temps de jeûne, raisonnable pour son corps, pour ses facultés. Si c’est fait comme un exercice spirituel, pour nous aider nous-mêmes à faire un peu plus de place à Dieu dans son existence, c’est très bien, sans doute.

Pour le reste, les commandements sont à la fois très simples et donc très compliqués. Comme le dit Saint Augustin: « aime et fais ce que tu veux » (Commentaire de la 1e lettre de Jean). Ou ce que dit l’apôtre Paul « tout est permis, mais tout n’est pas utile, tout est permis, mais tout ne construit pas » (1Corinthiens 6:12, 10:23) Cela est un résumé de ce que propose Jésus comme commandement essentiel : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force et de toute ton intelligence. C’est là le premier et le grand commandement, et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Aucun commandement n’est plus grand que ces deux-là.. »

Bravo de vouloir ainsi avancer et vivre en étant fidèle. Vous avez raison, cela fera avancer et grandir votre foi, bravo d’avoir cela en perspective, comme le dit Jésus, c’est la clé !

Amitiés

pasteur Gaspard de Coligny

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

6 Réponses à “J’aimerais savoir les règles qui existent au sein du protestantisme.”

  1. Tigreek dit :

    Dans ce sens (mettre des règles et s’y tenir), le protestantisme est probablement plus difficile que le catholicisme. Le protestant est davantage seul avec sa foi, ce qui donne une liberté mais aussi une responsabilité… Cheminer ensemble comme le font plus les catholiques, peut être une aide pour certaines personnes.

    En tant que « mélange », j’apprécie les deux façons de faire… Les règles catholiques me donnent un tuteur et la liberté protestante me permet d’étoffer ma propre personnalité autour…

  2. Katherine dit :

    Bonjour, j’ai un projet de ECR et chaque personne était donné une religion. Moi j’ai la religion protestante, j’espère avoir votre aide! Il faut que j’aille deux rites religieux protestants, en expliquant le rite en répondant ceci: Qu’elle est la raison d’être de ce rite? Pourquoi ces rites sont importants pour les fidèles? Merci de votre aide, je vous souhaite une bonne journée. PS:Votre site est très bien fait.

  3. Bonjour Katherine

    Il y a deux « sacrements » dans le protestantisme : Le baptême et la communion (ou Sainte Cène). Mais il y a aussi ce rite principal qu’est le culte du dimanche.

    Vous pourriez prendre soit les deux sacrements, mais le plus intéressant serait peut-être de prendre un des deux sacrements et le culte. Vous trouverez plein d’informations dans :

    le petit dictionnaire (baptême, cène, culte…)
    -> http://www.oratoiredulouvre.fr/dictionnaire.html

    les questions et réponses
    -> http://www.oratoiredulouvre.fr/faq.html

    un numéro du bulletin sur le culte
    -> http://www.oratoiredulouvre.fr/bulletin/779/a-quoi-sert-le-culte.html

    plus savant, sur les sacrements
    -> http://andregounelle.fr/protestantisme/cours-1998-17-ecclesiologie-protestantisme.php

    Amitiés

  4. Albert Abson dit :

    Soyez donc chretien , pas besoin d’avoir de religion

  5. Juliette dit :

    bonjour, j’ai un projet sur le protestantisme et j’aimerais savoir deux règles alimentaires et de la vie quotidienne, j’espère avoir votre aide, merci bonne fin de journée.

  6. Juliette dit :

    Rebonjour, j’aimerais aussi connaitre le personnage principal du protestantisme et son role merci beaucoup

Laisser un commentaire