S'abonner par :
 rss
 email

un œil qui regarde

Question d’un visiteur :

Bonsoir pasteur,

Lorsque je prie et récite « Notre Père….. » Je me pose toujours la question de la formulation « …que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite.. » si c’est toujours une demande, ce n’est pas là présentement, on attend toujours. Peut-on dire : « ton nom est sanctifié, ton règne est là, ta volonté se fait » ?,

Merci pour votre réponse.

Mes meilleurs sentiment en J. C.

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir

Et merci pour cette intéressante question.

C’est assez fondamental. L’Evangile du Christ, c’est que le Royaume de Dieu vient, qu’il est déjà là mais aussi qu’il faut l’attendre, le recevoir. Ce n’est pas paradoxal. L’Evangile nous invite ainsi à mesurer ce qui est déjà divin dans l’humain : une certaine capacité à aimer en vérité, à espérer, à être en communion avec Dieu, un certaine capacité à créer librement… Mais bien entendu, nous ne sommes pas Dieu ! Il nous reste à grandir, à toujours faire plus confiance en Dieu, à le laisser nous créer encore et encore un petit peu…

Bref, nous sommes déjà dans le Royaume de Dieu, mais nous avons encore à nous convertir.

Nous sommes enfant de Dieu, mais précisément, comme des enfants que Dieu doit encore nourrir avec du lait, parfois avec une bouchée de nourriture plus solide déjà, mais nous sommes encore des enfants, existant déjà, mais pas tout à fait adultes.

Il est donc important de prier, comme vous le faites en demandant à Dieu que son règne vienne… même si à la fin de la prière nous prions aussi, dans la louange, pour reconnaître que Dieu règne déjà. On peut donc dire aussi, en plus, comme vous le suggérez « Ton nom est sanctifié » sans oublier le « Que ton nom soit sanctifié »…

On peut prier « Ta volonté se fait ! », car c’est en partie vrai et il est important de le reconnaître, de voir les signes de l’action de Dieu dans le monde et dans notre vie, de s’en réjouir, d’y puiser une force, une espérance, une confiance, une façon d’aimer et d’avancer… Et il est important de prier aussi pour demander que la volonté de Dieu soit faite, à commencer par sa volonté en nous-mêmes (en s’ouvrant à son Esprit), mais aussi dans le monde en lui donnant un de main. Par exemple, sa volonté c’est que personne ne soit abandonné. Dieu nous invite, nous supplie peut-être d’aller voir telle personne qui souffre en silence sans personne pour aller acheter son pain et qui habite la porte à côté. Dieu ne peut pas facilement faire tomber une baguette de pain sur la table de cette personne, pourtant il veut qu’elle puisse manger… En priant « que ta volonté soit faite » nous nous ouvrons à la prière de Dieu, si je puis dire, nous entendons, comme Esaïe (chapitre 6) le cri de Dieu « Qui enverrais-je ? » et peut-être nous sentirons nous concerné ? Peut-être que nous aurons une idée d’appeler telle personne qui, elle, pourra faire quelque chose ? Peut-être aussi que nous ne pouvons rien faire ce coup-là, mais que nous nous serons posé la question de notre propre vocation ?

Tous mes vœux de bénédiction, pour vous et ceux que vous aimez.

Amitié

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

Laisser un commentaire