S'abonner par :
 rss
 email

immersion d'un crucifix dans de l'urine "Piss Christ" d'Andres Serrano

"Piss Christ" d'Andres Serrano

Voici ce que je vient de découvrir et que je trouve scandaleux ! Non, clairement non, nous n’avons pas (soi disant au nom de l’art) à accepter tout ce qui peut être offensant et dégradant pour la communauté chrétienne (ou n’importe quelle communauté religieuse) comme cela est le cas ici ! Je suis choqué ! Si cela avait été une Ménorah ou un Coran, on aurait déjà entendu des cris affreux, et les fidèles se seraient révoltés (ce qui est normal) ! Mais comme il s’agit de chrétiens, la encore, il y a un 2 poids 2 mesures qui me scandalise ! Et tout cela avec l’appui des collectivités tant UMP que PS (rien que cela) !!!

Au moment où l’on parle tant de laïcité, voici donc que l’argent public sert à subventionner des offenses contre une religion, donc contre la religion : la mairie UMP et le conseil régional PS financent actuellement cette exposition organisée autour de la photo d’un Christ plongé dans l’urine. Des affiches de cette photo, appelée « Piss Christ », sont exposées publiquement en pleine rue d’Avignon.

Il s’agit d’une exposition au Musée d’Art Contemporain d’Avignon : « Je crois aux miracles, 10 ans de la Collection Lambert » jusqu’au 8 mai 2011.

Il y a même des visites pour les enfants :

Pas besoin de lampe magique pour exaucer tes voeux! La Collection Lambert se transforme en super génie pour t’aider à préparer le plus fun des anniversaires au musée. À toi de choisir le thème de ta party et d’inviter tes meilleurs copains… Nous nous chargeons du reste ! À partir de 6 ans

ou :

Continue tes rêves à la Collection Lambert en venant écouter les histoires d’une vraie conteuse. Donjons hantés, robots rigolos, sorcières déglinguées, dinosaures rayés et pleins d’autres drôles d’oiseaux… Ils sont tous cachés dans les salles du musée et ne demandent qu’ à être réveillés. Au fait, ne t’inquiète pas, les doudous sont acceptés ! À partir de 3 ans

Merci pour l’éducation !

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

30 Réponses à “Une exposition franchement limite subventionnée par l’argent public !”

  1. eric dit :

    J’ajouterais aussi que groupe LVMH (Dior, Guerlain, Moët, Hennessy etc ) , dirigé par Bernard Arnauld, cofinance ce « Piss Christ » et met son logo sur l’affiche, alors que ce même groupe LVMH se définit sur son site internet, comme « l’ambassadeur de l’art de vivre occidental dans ce qu’il a de plus raffiné » !!! Enfin quelques sponsors secondaires (non présents sur les affiches) participent aussi comme la SNCF ou la Fondation CARTIER.

    A savoir egalement qu’aux Etats Unis, puis en Australie, cette photo blasphématoire réalisée en 1987 a été bannie !!!!
    Devons nous en faire de même ? Pour ma part (et ca n’engage que moi), je dis oui !

  2. Eric 78 dit :

    Wendy Beckett, nonne catholique et critique d’art, a déclaré dans une interview que Piss Christ ne lui paraissait pas sacrilège, mais qu’il s’agissait d’une représentation de “ce que nous avions fait au Christ” et du regard porté par la société contemporaine sur les valeurs véhiculées par le Christ.

    Je ne suis pas pour l’interdire,maintenant je pense que Jésus est bien au delà de cela.
    J’achèterai pas l’oeuvre c’est tout….. Ça ne m’intéresse pas ni ne me touche.Et d’un point de vue artistique je n’aime pas.

  3. lassé dit :

    « …mais qu’il s’agissait d’une représentation de “ce que nous avions fait au Christ” et du regard porté par la société contemporaine sur les valeurs véhiculées par le Christ…. »
    ————-
    « Il n’y a guère que les « artistes »* aujourd’hui pour se considérer encore comme des artistes ».

    *et une nonne catholique

  4. Eric 78 dit :

    Pourquoi etre une Nonne

  5. Eric 78 dit :

    Oups le net a rebooté…..Pourquoi, être une Nonne Catholique ou artiste d’aujourd’hui c’est pas bien?
    Je ne cautionne pas cette « oeuvre » mais la Nonne ne la juge pas et essaye d’y voir ce que son Esprit lui dit.
    Et qui as de la Lumière voit la Lumière partout même dans les choses les plus minables.
    Maintenant je ne jugerai pas cette sculpture mais je ne peux laisser lapider les artistes au sens ou il ont exprimés quelques choses,peut être ne savez pas que cet homme est croyant(pas pratiquant) et peut être en effet ce qu’il veut dire,c’est que notre société essaye tout les jours d’enfoncer notre Christ sous un tas de choses plus ou moins propres et la on peut en tirer une leçon….Maintenant oui au 1er degré c’est choquant…..

  6. Eric dit :

    Ben l’urine en elle même c’est quelque chose de sale, de degradant… alors y plongé une image du Christ… franchement moi ca me revolte ! J’ai fait de l’histoire de l’art, et j’avais un prof (j’étais d’accord avec lui), qui nous disait que non, tout n’est pas de l’art… on essaie de faire passer quelque chose de scandaleux en quelque chose de « grandiose ou de bien « , au nom de l’art…
    Ce qui me choque aussi c’est que cela a été subventionné par de l’argent public ! Dsl mais mon argent (que j’ai deja du mal à donner à l’Etat) n’a pas à subventionner une horreur pareille et qui me choque en tant que chrétien ! Je pense que l’UMP et le PS y auraient réfléchis à 2 fois si cela avait été un Coran ou une Ménorah ! Justement parce que cela aurait été surement considéré comme de l’antisémitisme ou de l’islamophobie ! Les associations seraient intervenues etc etc… mais nous ? non, on ne doit rien dire ! C’est normal ! A quand une une Bible avec un gros crachat dessus en exposition dans un musée ????
    Et puis quelle horrible chose pour les enfants ! C’est comme ca qu’on est sencé les éduqués ??? Bravo !

  7. Eric 78 dit :

    Bah déjà que sur les Dollars il y a marqué in « God we trust » et tout les pays qui se réclame de Dieu…..cela me choque bien plus que cette « oeuvre » car la, c’est de l’urine spirituelle,je crois bien que c’est cela que l’artiste veux nous dire.

  8. eric dit :

    Non mais vraiment… on pourrait trouver 100 explications pour tolerer cette oeuvre !!! Tolerer la moindre chose de degradant, et plus tard ce seront les chretiens qui seront attaqués ici en France ! Deja que des eglises et des cimetieres sont brulés ou saccagés ici sans que les journaux en parlent ! Je pense qu’il faut arreter de chercher des explications qui sont parfois complement abberrantes ! Je ne suis pas de ceux qui laissent passer tout et n’importe quoi ! Donnez leur le doigt, et plus tard ce sera le bras !!! Faudra pas se plaindre si la seule religion que l’on sera autorisé à caricaturer, à dénigrer ou à degrader sera la religion chretienne ! Faut arreter on est pas au pays des bisounours ! NOUS AVONS DROIT AU RESPECT !

  9. lassé dit :

    Si être critique d’art ce n’est pas juger l’art; mon oncle s’appelle ma tante.

    Une grande partie du monde se dit « croyant ». On « croit » à un truc quelque part, à une énergie, à quequ’chose.
    Le Christ est précisément le Dieu des chrétiens.
    Une nonne catholique critique d’art et un « artiste » (avec guillemets, car aujourd’hui la première facilité du cerveau exprimé sur une toile, une partition ou une cuvette de wc fait prendre l’adolescent attardé pour un grand contempteur) justifient que le Christ soit trempé dans la pisse (spirituelle !). Le Dieu des chrétiens n’étant « que » le Fils; je suis sans impatience de savoir dans quoi seront immergés le Père et le Saint Esprit, pour que « l’artiste » et la nonne-catholique-critique-d’art nous explique ainsi “ce que nous avions fait à D. et au St. E” et du regard porté par la société contemporaine sur les valeurs véhiculées par …. »
    ————
    Je n’ai plus le nom de cet homme, écrivain peut-être. Jeune, fêtard, fumant, buvant, qui un petit matin d’hiver sort du lieu nocturne où il s’est défoncé. Il marche dans la campagne. A un carrefour il se retrouve face à un Christ en croix. Il fait froid. Cet homme dit : » Il était seul sur sa Croix dans cette campagne glacée. J’aurai voulu le prendre dans mes bras pour le réchauffer. »
    C’est ainsi qu’il rencontra le Christ dans ce monde qui l’oubliait.

  10. eric dit :

    D’ailleurs qu’en pensent nos chers pasteurs ??? Comment devrions nous prendre cela ?

  11. Eric 78 dit :

    Quand je parle « d’urine spirituelle » il ne s’agit de cette « oeuvre » mais bien sur de tout ce que notre société crée et que l’on attribut a Dieu(en tant q’idole) en se donnant bonne conscience,les pays faisant la guerre au nom de Dieu,Dieu est mon droit en Angleterre,Got mis uns sur les ceinturons Allemand pendant la 2em guerre mondiale ect ect……Oui tout cela est bien de l’urine Spirituelle bien plus grave que cette pauvre sculpture.
    Pour moi c’est cela qui m’horrifie et m’attriste et me remet en question aussi.

    Je pense que c’est cela qu’a voulu dire cet artiste.Il nous interpelle.

    Bien sur c’est mon opinion et je ne l’impose a personne(je n’ai pas la vérité),ni ne fais l’apologie de cette oeuvre.

  12. eric dit :

    Je ne vois pas en quoi il est horrible d’être fier et de montrer que l’on croit en Dieu (dans leur esprit c’est meme plus que cela) cela fait parti de leur culture, de leur histoire, de leur patrimoine, de leur fierté et de leur conscience ! Après il est vrai que l’on fait du tout et du n’importe quoi au nom de Dieu !
    Nous avons une autre vision, une autre facon de voir Dieu et de l' »utiliser »en tant que francais a cause de la revolution, de la laicité etc…. Mais je ne vois pas en quoi il est mal de faire de Dieu notre centre de vie, de notre culture, de nos valeurs ! La révolution et la laicité, oui je le dis sans honte, sont responsables d’un certain atheisme… plus que dans la plupart des autres pays ! C’est bien dommage ! Je suis toujours ravi de voir avec quelle ferveur les americains ou les britanniques par exemple adorent, prient et ont Dieu dans leur coeur, dans leur vie, dans leurs preceptes de vie… je trouve cela magnifique ! Ils en ont sont fiers… Par contre il n’y a aucune fierté à avoir quand on regarde notre pays, avec ses églises qui se vident et cet atheisme grandissant où Dieu est relegué au dernier plan, sans valeur spirituelle à faire partager à nos enfants, c’est decevant ! La France y a beaucoup perdue c’est dommage ! Mais bon… on peut pas y changer grand chose malheureusement !

  13. hans Armaguedon dit :

    Il n’y a que les chiens et les cochons qui ne savent pas faire la différence entre le lait et la pisse…mettez la photo de vos êtres chers dans de l’urine et exposez les dans un musée, vous n’allez pas attendre très longtemps avant de recevoir l’incompréhension de ceux que vous aimez…ce n’est pas la peine de se triturer l’esprit pour comprendre que cet acte blasphématoire réjouira les antichrétiens du moment …vous rappelant aussi, que l’art est né de l’observation de ce qui a été créé en ce monde et la beauté spirituelle qui s’en dégage…à chacun de choisir, si il a été créé de Dieu, ou si il sort tout droit d’un sac d’excrément blanchi!!!
    Chrétiens réveillez vous, on est en train de bafouer votre liberté de penser et d’aimer, en se cachant derrière des termes tels que « démocratie et laïcité »…Le Diable n’aurait pas mieux trouver pour asservir les chiens et les porcs de ce monde !

  14. pierre dit :

    bonjour,
    difficile de ne pas s’indigner devant cette horreur et pour éviter les palabres et les vues d’esprit sur cet « andres serrano », je vous invite à aller voir les autres « œuvres » de cet esprit dérangé! si vous dites après cela qu’il est croyant, ou qu’il veut faire passer des « messages » à travers ces horreurs, c’est bien possible… s’il il est sataniste… Comment encourager les esprits déments comme celui là à nous exposer ses élucubrations et ses délires plus laid les uns que les autres? c’est donc cela le monde de demain? ce sont donc cela les images de nos rêves les plus grandioses pour nos enfants?
    On ose mettre ces salissures de notre humanité dans un lieu public…et on va se plaindre après d’avoir de plus en plus de tordus dans nos rues qui vont déverser leurs délires et leur perversités sur d’innocentes victimes…Il faut savoir ce que l’on veut! maintenant c’est peut être bien cela l’idéal de ceux qui permettent l’exposition de ces salissures, mais de quel droit nous les infligent ‘on cela.
    en outre n’oublions pas ceci
    Article 32

    (…)

    La diffamation commise par les mêmes moyens envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée sera punie d’un emprisonnement d’un an et d’une amende de 45 000 € ou de l’une de ces deux peines seulement.

    alors peut être est il temps de revendiquer ce droit.

  15. Ville d'Avignon dit :

    Réaction de la Ville d’Avignon

    A propos de la photo d’Andres Serrano présentée dans l’exposition de la Collection Lambert, « Je crois aux miracles », et devant l’émoi qu’elle suscite auprès de certains visiteurs, je tiens d’abord à préciser que la municipalité avignonnaise, comme l’ensemble des collectivités publiques, n’a pas vocation à s’immiscer dans les choix artistiques effectués par les responsables d’un lieu, qui n’est pas un musée municipal, et dont la collection appartient à un mécène privé, l’un des plus reconnus de France. Par ailleurs les expositions ainsi organisées, sont présentées au sein d’un lieu fermé qui ne peut être assimilé à un espace public.

    Si je comprends l’émotion provoquée chez certains par la vision de cette photographie, laquelle témoigne bien du conflit qui peut parfois exister entre, les intérêts des artistes en matière de liberté d’expression et, la réaction que ce type d’œuvre peut susciter, j’attire l’ attention sur l’interprétation qui peut en être faite et la liberté de jugement de chacun. Là où certains voient un blasphème et une atteinte à la religion, d’autres voient au contraire une dénonciation de ce que la société contemporaine fait subir à celle-ci, c’est en l’occurrence la position de l’artiste.

    C’est le pouvoir de l’art de susciter ainsi des débats contradictoires qui tendent un miroir à notre société. Il en va autrement de « l’art du pouvoir », autrement dit de « l’art officiel » dont on sait à quelles dérives il peut conduire, dès lors que le politique décide de ce qui doit être montré au public, de ce qui est bien et de ce qui est mal.. Ainsi la Collection Lambert assume ses choix artistiques, comme le font d’autres grandes structures culturelles en France ou à Avignon, sans que les élus ne puissent l’entraver. Il ne peut, dans un Etat libre, en être autrement.

    Les brasiers des autodafés nous le rappellent à chaque détour d’une histoire contemporaine qui porte encore les stigmates de ses totalitarismes.

  16. Eric dit :

    Encore faut il savoir qui sont les vrais totalitaristes !!!
    Le totalistarisme du « tout contre la religion » vous en faites quoi ???
    Je pense que la ville d’Avignon et ses representants (UMP comme PS qui se disent republicains) sont vraiment de mauvaise foi ! Je me demande s’ils auraient eu le meme discours avec une autre religion… et puis il faut aussi se demander, si justement, vous (les representants de la ville d’Avignon), n’êtes pas aussi complices que cette société contemporaine qui dégrade la religion ! Justement en exposant cette photo, vous etes responsable et vous apportez une pierre de plus à cet edifice laicard qui n’arrete pas de montrer sa haine envers la religion, comme quelque chose qu’il faudrait eradiquer pour le « bien » de l’homme comme le pense vos amis au pouvoir et les riches de ce pays !
    Et quand je vois que cette expo est financée en partie par l’argent des contribuables, alors oui, c’est public, et certains à mon avis trouvent scandaleux que l’on participe à une degradation public d’une religion avec l’argent des francais, durement gagné et si difficilement donné à l’Etat (je rappelle que le pouvoir d’achat est en berne) !!!! Vous meriteriez que les francais ne payent plus leurs impots quand on voit ce que vous en faites !

  17. Merci à la Ville d’Avignon pour cette explication. En particulier sur les interprétations possibles de cette œuvre.

    Cela dit, il me semble qu’il est relativement contre productif de choquer outrageusement une partie de la population. Cette œuvre est connue des décennies pour créer une polémique autour de la question du sacré. Même si entant que protestant je trouve intéressant d’entrer en débat autour d’une telle œuvre, et je ne suis pas choqué outre mesure, je crois qu’il faut entendre la blessure de personnes qui sont frappées dans leur foi, et donc dans une dimension très intime et personnelle de leur être, de leur dignité.

    Vous dites que la Ville « n’a pas vocation à s’immiscer dans les choix artistiques effectués par les responsables d’un lieu ». Il y a quand même des limites. Une municipalité a quand même pour vocation à garantir un certain ordre public, une certaine qualité dans le vivre ensemble. La question est de savoir si l’exposition de cette œuvre va dans le bon sens ou trouble l’ordre public si fragile, particulièrement en ce moment, avec la montée de certains communautarismes mais aussi de certains individualismes.

    Et donc, oui, je ne suis pas certain que l’argent public soit bien utilisé en continuant à subventionner des institutions sans s’immiscer au moins un peu sur les conséquences des choix artistiques pris dans les lieux subventionnés. Cela me semble irresponsable.

  18. lassé dit :

     » Là où certains voient un blasphème et une atteinte à la religion, d’autres voient au contraire une dénonciation de ce que la société contemporaine fait subir à celle-ci, c’est en l’occurrence la position de l’artiste. »

    Ca fonctionne toujours cette dialectique ?

    C’est exactement ce que soutenait Sade, après les mille et mille turpitudes, tortures et crimes détaillés. Je cite et transcris de mémoire :
     » La preuve que je ne cautionne pas, c’est que le vice est toujours puni dans mes œuvres ».
    ————————–
    « Il en va autrement de « l’art du pouvoir », autrement dit de « l’art officiel » dont on sait à quelles dérives il peut conduire, dès lors que le politique décide de ce qui doit être montré au public, de ce qui est bien et de ce qui est mal.. – »
    Mais c’est « CA » l’art officiel ! L’autorisation de chier ou de pisser sur le christianisme – particulièrement le catholicisme.
    La critique philosophique de l’islam vaut une condamnation à mort et aucun soutien des autorités politiques et universitaires. (Redeker)
    La scatologie artistique prenant des sujets chrétiens permet des subventions.
    ———————–

    Les affiches placardées dans la Ville d’Avignon le sont au vu de tous. Il ne s’agit donc pas « d’un lieu fermé », mais bien du domaine public.
    ———————-
    Il faut avoir abandonné toute pudeur dans un colossal éclat de rire méprisant pour oser dire :
    « Les brasiers des autodafés nous le rappellent à chaque détour d’une histoire contemporaine qui porte encore les stigmates de ses totalitarismes. »
    Là, il faut sortir les fouets!

  19. pierre dit :

    bonjour,
    avant de rédiger quelques courriers papier, je viens sur la toile pour vous exposer ceci:
    code de la voirie publique (Partie Réglementaire – Décrets en Conseil d’Etat) stipule dans le Chapitre VI – Article R116-2 (Loi nº 92-1336 du 16 décembre 1992 art. 326) « seront punis d’amende ceux qui (…) auront laissé écouler ou auront répandu ou jeté sur les voies publiques des substances susceptibles de nuire à la salubrité et à la sécurité publiques ou d’incommoder le public ».
    ou encore
    Non respect du règlement sanitaire départementale pour émission d’urine sur la voie publique. Art 94 du règlement sanitaire départemental. »
    Article 23
    Seront punis comme complices d’une action qualifiée crime ou délit ceux qui, soit par des discours, cris ou menaces proférés dans des lieux ou réunions publics, soit par des écrits, imprimés, dessins, gravures, peintures, emblèmes, images ou tout autre support de l’écrit, de la parole ou de l’image vendus ou distribués, mis en vente ou exposés dans des lieux ou réunions publics, soit par des placards ou des affiches exposés au regard du public, soit par tout moyen de communication au public par voie électronique, auront directement provoqué l’auteur ou les auteurs à commettre ladite action, si la provocation a été suivie d’effet.

    Cette disposition sera également applicable lorsque la provocation n’aura été suivie que d’une tentative de crime prévue par l’article 2 du code pénal.
    Article 32
    La diffamation commise envers les particuliers par l’un des moyens énoncés en l’article 23 sera punie d’une amende de 12000 euros.
    La diffamation commise par les mêmes moyens envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée sera punie d’un an d’emprisonnement et de 45000 euros d’amende ou de l’une de ces deux peines seulement.
    Sera punie des peines prévues à l’alinéa précédent la diffamation commise par les mêmes moyens envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur sexe, de leur orientation sexuelle ou de leur handicap.
    En cas de condamnation pour l’un des faits prévus par les deux alinéas précédents, le tribunal pourra en outre ordonner :
    1° L’affichage ou la diffusion de la décision prononcée dans les conditions prévues par l’article 131-35 du code pénal.
    Donc, on lit clairement que notre service publique condamne les personnes qui urine sur les voies publiques et on se permet de jeter à la figure des citoyens croyant pouvoir pratiquer dans un pays démocratique et laïque (dans son vrai sens des libertés) leur religion sans en être inquiéter cette image blasphématoire? messieurs vous ne connaissez pas vos lois, relisez donc l’article 32 et voyez donc si en toute objectivité vous ne faites pas de la diffamation!
    ayez un peu de bon sens citoyen démocratique et respectez les droits Français qui ne sont pas que vos opinions personnelles mais bien celles inscrites dans le droit pour tous.

  20. Inadmissible qu’un Etat subventionne une exposition qui tourne autour d’une « oeuvre  » qui est une offense pour une religion ( par ailleurs représentant 64% de catholiques déclarés selon le sondage IFOP publié dans le Monde le 15 octobre 2009 ).
    On se croirait dans l’ex URSS OU EN Chine sous Mao.
    A croire que l’actuelle majorité veut dégouter un peu plus ceux qui votent contre le parti ayant essayé de tuer l’école libre!!! A moins que ce ne soit une erreur de plus de positionnement ( à force de voir les cathos être attaqués et ne rien dire, on finit par se laisser aller à sa nature profonde).
    un site pour protester et envoyer automatiquement une protestation aux principaux organisateurs ou sponsors:
    http://www.defendonslecrucifix.org/

  21. Ren' dit :

    Je n’apprécie pas cette « oeuvre » ; je n’apprécie guère de toute façon cette « avant-garde » qui n’a plus pour démarche artistique que la provocation et sa verbalisation… Mais certains aspects de la campagne actuelle menée contre cette photo m’écoeurent plus que le cliché lui-même :
    http://dialogueabraham.wordpress.com/2011/04/13/urine-et-crucifix/

  22. Eric dit :

    Destruction du Piss Christ par des militants catholiques !!!!!
    D’après les rares éléments déjà disponibles, l’oeuvre d’Andres Serrano, le fameux Piss Christ, une « oeuvre d’art » qui représente un Christ dans de l’urine, viendrait d’être détruite au musée d’Avignon, où l’oeuvre était exposée.
    Ce vandalisme militant pourrait être l’origine de militants catholiques, voire de militants « d’extrême droite ». Une pétition avait été récemment lancée par un groupe de catholiques en ce sens.

  23. Eric dit :

    http://www.laprovence.com/article/region/avignon-la-croisade-des-conservateurs-catholiques-monte-en-puissance

    Les chrétiens de France commenceraient ils à se reveiller de cette christianophobie de plus en plus rampante ???! En effet, il est tout a fait acceptable aujourd’hui de dénigrer tout ce qui est chrétien ! Quand on demande la tolérance pour toutes les religions, cela ne s’applique pas seulement au Judaisme et à l’Islam !!!
    Pour ma part, ces gens n’ont rien d’integristes ou d’extremistes, ils veulent seulement que leur religion, la notre, soit tout simplement respecté ! Et c’est normal ! Voilà ce qui se passent quand les pouvoirs publics avec la complicité de nos dirigeants cherchent à détruire et à dénigrer la religion qui est pourtant une racine profonde de notre pays ! Décidément quelles saletés ces « extremistes » qui veulent que le Christianisme soit enfin respecté !!!
    On remarquera que le Caréme a été dénigré ou passé sous silence (comme tous les ans) alors que certains journaux (comme Libération) ont fait l’éloge du Ramadan en couverture ! Là aussi, il y a un problème ! On est laic ou on l’est pas !!!

  24. Eric dit :

    Il reste maintenant la député maire UMP seule face à ses responsabilités. Et là, c’est le Festival des mensonges d’Avignon qui commence. Le président groupe UMP Christian Jacob vient de répondre aujourd’hui:

    « (…) J’ai immédiatement pris contact avec Madame Marie-Josée ROIG, députée-maire d’Avignon, afin de savoir dans quel contexte se situait cette exposition. Celle-ci m’a tout de suite précisé que la municipalité d’Avignon n’était aucunement organisatrice de cette manifestation, qui était le fait d’une collection privée présentée dans un lieu privé, sous la seule responsabilité du mécène qui en est à l’initiative. »

    Ah oui ? Dans la dépêche AFP du 11 décembre 2010 la député maire UMP déclare « Cette collection, je l’ai voulue (…).  » Et dans la dépêche AFP du 9 décembre le directeur de cabinet de cette même député-maire UMP déclare « La ville affecte une subvention annuelle de 440 000 € »

    Décidément, avant de voir l’UMP (vous savez ce parti soi disant républicain et laic) donner des lecons de laicité, il ferait mieux de se remettre en question !!!

  25. Adrien dit :

    Pwa pwa pwa pwa
    Ecoutez moi ça….
    Il y a des choses bien plus choquantes que vous ou vos enfants croisez tous les jours dans la rue. Et alors?
    Vous trouvez que cette oeuvre est un « blasphème »? A mon avis vous n’êtes pas au bout de vos surprises.
    Ouvrez vos esprits mesdames, messieurs. Sur l’Homme avec un grand H (oui oui celui qui a fondé l’humanité) pas sur un dieu!

  26. C’est pas tant que cette œuvre soit un blasphème (je ne crois pas que ça en soit un), c’est plutôt que, oui, précisément l’argent de la collectivité pourrait aller à des choses plus utiles que ce genre de provoque qui font de la peine à certain, qui excite des excités qui n’avaient pas besoin de ça en plus.

  27. Jas dit :

    oui Marc, il faut raison garder !

  28. saperlipopette dit :

    C’est fou ce que l’on peut faire aujourd’hui au nom de cette sacrée liberté d’expression…la porte ouverte au n’importe quoi…
    « l’artiste » répugnant s’est en tout cas fait une bonne campagne de promotion…avec votre argent…ha!ha!ha!…….si vous voulez vous venger une idée: faite lui boire sa propre mixture et dite lui que c’est de la bière…sous pression…ha!ha!ha!

  29. The Artist dit :

    @ Pernot,

    Comment définissez-vous le blasphème ?

  30. Le mot « blasphème » est péjoratif, c’est souvent l’autre que l’on accuse de blasphémer parce que ce qu’il dit ne nous plait pas, parce que sa théologie ne confirme pas celle qui nous est chère, cette idole que nous nous forgée avec nos petites mains et que nous prenons pour Dieu lui-même…

    Il me semble plus intéressant de prendre conscience de nos propres blasphèmes, c’est-à-dire là où nous avons mal mal parlé de Dieu, et surtout mal pensé Dieu.

Laisser un commentaire