S'abonner par :
 rss
 email

arbre et tombeaux

Question d’un visiteur :

Pour nos proches qui ont décédés, est ce qu’il a une signification d’aller au cimetière, d’allumer des cierges, de l’encens, de nettoyer le tombeau, etc ? Et pour qui il y aurait une signification ? A part l’esthétique et le respect pour ceux qui s’occupe du cimetière ?

Sylvia

Réponse d’un pasteur :

Bonjour Sylvia

Votre question est intéressante. À quoi servent les cimetières, les tombeaux de marbre et les fleurs, les millions dépensés pour ce dispositif ? Est-ce que cet espace consacré dans nos villes pour des tombes ne seraient pas mieux utilisés en aménageant de grands parcs, avec des pelouses où nous pourrions pique-niquer, être au calme et au frais pour lire, respirer un peu dans la nature, discuter avec des amis ou jouer avec nos enfants ?

Pour certaines personnes, oui, la tombe des personnes qu’elles aiment sont importantes. Personnellement, je n’ai pas besoin de tombe pour penser à mon père qui est mort il y a quelques années (il a lui-même choisi de donner son corps à la science et il n’y a donc pas de tombe pour lui). D’autres personnes aiment à se recueillir sur une tombe. Elles y mettent leur cœur, une pensée fidèle vers la personne disparue, la tombe est un peu comme un souvenir de la personne disparue, et cela aide certaines personnes de pouvoir faire là un geste, une prière. Tant mieux si cela les aide.

Mais cela n’est pas sans risque. Certaine personnes parlent vraiment comme si la personne finissait dans la tombe, comme si elle était là-dedans, et vont parler à la personne qu’ils aiment devant cette pierre. Je ne suis pas certain que ce soit une conception de la vie qui corresponde à la vérité, et je suis loin d’être certain que cela soit favorable à notre cheminement. C’est vrai que dans cette vie nous sommes indissociablement un corps et une âme, si je puis dire, un corps, une pensée, un somme de souvenirs et de rêves, une capacité à aimer, à espérer et à chercher Dieu… Mais quand le corps cesse de vivre ce n’est plus la personne, ce n’est plus qu’un souvenir matériel comme une vieille photo. Certains indiens d’Amazonie craignaient qu’on leur vole leur âme en prenant une photo, ils ont ensuite compris comme nous que l’âme n’est pas dans la photo, qu’elle n’est qu’une trace matérielle de notre enveloppe. Il en est de même du corps d’une personne morte. Ce n’est plus la personne.

Donc, oui, si en allant au cimetière et avoir les gestes que l’on veut est fait en conscience de ce que l’on fait, comme un symbole, une pensée affectueuse pour une personne que l’on aime et qui n’est plus en ce monde, c’est très bien. Mais si c’st un reste de culte des morts, si c’est en pensant que la personne est dans la tombe alors qu’elle est dans le cœur de ceux qui l’aiment (et donc particulièrement en Dieu), c’est un problème. Comme souvent, tout dépend de l’état d’esprit dans lequel une personne fait telle ou telle chose.

Cela demande en tout cas du respect et beaucoup de délicatesse, car chaque personne essaye de gérer comme elle peut son deuil, sa façon d’aimer, et l’idée qu’il se fait de sa propre mort…

Avec mes amitiés

pasteur Gaspard de Coligny

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

2 Réponses à “Quel sens y a-t-il d’aller au cimetière et de nettoyer le tombeau ?”

  1. Tigreek dit :

    Il y a un risque de dérive, peut-être, mais pour beaucoup c’est une aide… Comme on ouvre un album photo pour se souvenir de bons moments, on va au cimetière pour se rappeler combien cette personne est importante, non seulement pour soi, mais aussi pour les autres, la famille, la société.

    La façon de perdurer après la mort est aussi un trait de caractère de chacun, ou une tradition familiale, c’est une forme de lien… Parce qu’il n’y a pas que notre propre relation à Dieu qui compte, mais celle aux autres, aussi. Mon oncle est enterré, dans un cimetière où mes grands-parents ont acheté un caveau familial, c’est une façon de le garder dans la famille, même s’il s’en est éloigné un peu de son vivant… A l’inverse, un ami a été incinéré, ses cendres répandues en pleine forêt, autour d’une petite chapelle où nous avons apprécié de passer du temps, où il a encadré des groupes d’aumônerie, et c’est une autre forme de prière qui prend corps à cet endroit, une autre forme de communion.

  2. Yvon dit :

    Oui je pense que c’est important de garder une tracé de sa vie et de son héritage. Certes maintenant nous avons des tracés électroniques mais ça fait partie d’une tradition humaine. Je ne comprends pas pourquoi certains déposent tellement d’argent pour les funérailles, mais avoir une cérémonie et un enterrement est également important pour ceux qui sont en deuil.

Laisser un commentaire