S'abonner par :
 rss
 email

Le chateau suspendu de Philémon

Question d’un visiteur :

Bonjour,

Ce passage de la Sainte-Bible, est-il lié à la Jérusalem Céleste ?
«
Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père» (Jean 14)

Dans la Jérusalem Céleste, il y aura-t-il de l’eau, des arbres et des animaux ?

merci

Réponse d’un pasteur :

Bonne idée, oui, de rapprocher cette phrase de Jésus «Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père» de cette fantastique histoire de Jérusalem Céleste du livre de l’Apocalypse.

Mais cette Jérusalem Céleste est pour aujourd’hui et maintenant. En effet, selon Jésus, l’heure est à venir mais elle est aussi déjà là (Jean 4:23). Ce temps de la Jérusalem Céleste est déjà le temps de la communion avec Dieu, c’est donc aujourd’hui réalisé par la foi, même si nous devons encore cheminer, nous convertir, approfondir cette communion.

Si l’on comprend cette histoire de Jérusalem céleste comme un événement qui n’est pas encore réalisé, on passe complètement à côté de la Bonne Nouvelle de l’Évangile (qui consiste à l’annonce du Royaume s’étant déjà approché en Christ, maintenant) :
Jésus commença à prêcher, et à dire: Changez votre point de vue, car le royaume des cieux s’est approché.”(Matthieu 4:17) Certaines traductions mettent d’une manière ambiguë « Le Royaume de Dieu est proche« , ce qui voudrait dire que c’est pour bientôt mais qu’il faut encore attendre. Cette traduction est mensongère, car dans ce texte, le verbe « approcher » est au « parfait » (un temps qui existe en grec mais pas en français). Le parfait indique une action terminée dans le passé, une fois pour toutes, et qui n’a pas besoin d’être répétée. Par exemple, le dernier cri de Jésus sur la croix, « tout est accompli« , ça veut dire que c’est fait complètement, une fois pour toutes. C’est la même chose pour le « s’est approché » du Royaume.

La Jérusalem Céleste est donc là ouverte pour que nous y entrions. Il reste des gens qui sont le nez au ciel en se demandant quand est-ce que la Jérusalem céleste va enfin venir, et ils restent là le nez au ciel, alors que la porte est ouverte juste à côté d’eux ! C’est triste pour les gens qui se trompent ainsi (ou qui sont trompés)…

Et oui, il y a plusieurs demeures dans la maison du Père, nous dit Jésus : il y a plein de bonnes façons possibles d’être en relation avec Dieu (cela ne veut pas dire que toutes les églises, toutes les religions et toutes les idéologies soient valables, mais qu’il y en a de nombreuses qui sont valables).

Dans la Jérusalem céleste, y aura-t-il des arbres, de l’eau ? Jésus a dit que son « Royaume n’est pas de ce monde » (Jean 18:36). L’eau y est spirituelle, le pain y est la Parole de Dieu, l’arbre est l’arbre de vie de la Genèse (la présence spirituelle du Christ qui nous donne les fruits de vie éternelle)… toute chose dont nous pouvons vivre dès maintenant, bien sûr. Et les animaux, oui, il y a au moins nous qui sommes là, des animaux eux aussi spirituels, avec un lion en nous qui est réconcilié avec la brebis qui est en nous (selon Esaïe 11)…

Bonne route & amitiés

pasteur Gaspard de Coligny

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

7 Réponses à “La Jérusalem Céleste en question”

  1. Eric 78 dit :

    Bonjours suite a ce texte et a l’explication donner par le Pasteur, j’aimerai juste faire une hypothèse.

    Quand Jésus dis « le royaume est proche » peut être qu’il ne parle pas de temporalité mais de géographie!
    Jésus avait dis aussi « cette génération ne passera pas sans qu’elle connaisse le royaume », soit il disait n’importe quoi, soit il a menti!Car bien sur les premiers Chrétiens on attendu le Royaume (ils ont vraiment cru que ça allait se passer dans les 1 an)…..et 2000 ans après toujours rien!

    Toujours rien peut être,sauf que si l’on sait regarder, le Royaume est la bien présent,a l’intérieur de nous et a l’extérieur il faut juste savoir regarder autrement.Comme le Christ nous y incite.
    C’est pour cela que l’idée d’un royaume »proche de nous » géographiquement et non pas temporellement me semble juste;
    Jésus ne disais pas n’importe quoi ni n’a menti…..On l’a mal compris.
    Pour moi c’est cela l’Evangile,de savoir que le lien entre nous et notre n’est pas coupé!

    Et comme disait un vieux Maître : Peut m’importe que Jésus soit mort sur la croix si il ne naît maintenant dans mon coeur!

    Cordialement

  2. Arthur dit :

    Bonjour,

    Vous dites : « Et oui, il y a plusieurs demeures dans la maison du Père, nous dit Jésus : il y a plein de bonnes façons possibles d’être en relation avec Dieu (cela ne veut pas dire que toutes les églises, toutes les religions et toutes les idéologies soient valables, mais qu’il y en a de nombreuses qui sont valables). »
    A propos de Jn 14,2 (je cite aussi le verset suivant) : « Il y a beaucoup de demeures dans la maison de mon Père; s’il en était autrement, je vous l’aurais dit, car je vais vous y préparer une place. Et, lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi. »

    Ceci appelle de ma part quelques questions :
    – Si la Jérusalem céleste n’est pas, malgré son nom, aux cieux, pourquoi le Ressuscité y est-il monté ?
    – Si de nombreuses religions mènent à la maison du Père (les théologies libérales, j’imagine ?), pourquoi Christ prend-il la peine de préparer une place à ses disciples ? N’en avaient-ils pas une avant ? N’en avaient-ils pas une sans lui ?
    – Si « la Jérusalem Céleste est donc là ouverte », pourquoi Christ prend-il la peine de revenir ? Il sera sûrement vexé si je devance impatient son retour…
    – Et comment conciliez-vous ce verset prétendument relativiste avec l’affirmation que « Nul ne vient au Père que par moi », quatre lignes plus loin ?

    Plusieurs demeures, oui, mais un seul chemin, Christ, et une seule porte, étroite… dont son église a les clés (Mt 16,19).

  3. Votre lecture me fait penser à Gagarine, le premier homme à avoir été dans l’espace et qui a utilisé comme argument pour soutenir l’athéisme d’état de son pays: je suis allé dans le ciel et je n’y ai vu Dieu nulle part, donc c’est bien vrai que Dieu n’existe pas.

    Notre Père qui est aux cieux est une métaphore. Littéralement, au sens physique, Dieu n’est pas plus au ciel qu’ailleurs. C’est un contre sens de lire cela littéralement et cela rend un grand service aux athées qui ont beau jeu alors de traiter les croyants de débiles mentaux.

    Et oui, c’est vrai que le Christ nous prépare une place, une place pour chacun.

    Mais le « je reviendrai » est une mauvaise traduction, il est marqué en grec « je viens à nouveau », au présent de l’indicatif, en non au futur. Cette venue du Christ en nous est à vivre maintenant, comme un cheminement intérieur, un cheminement de communion avec Dieu, de fidélité, d’espérance.

  4. Eric 78 dit :

    Nul ne vient au Père que par moi

    Cela ne veut t’il pas dire que nous devons nous « Christianiser réellement »et ne pas simplement être seulement de bon « Chrétien » a attendre je ne sais quoi sans ce mettre en Chemin?

    Le Christ ne voulait t’il pas que nous devenions comme lui a son exemple et la? oui cette phrase prend tout sons sens.

    La Porte c’est le Christ j’en conviens.

    Quand au Christ qui nous « préparerai » une place je me pose la question inverse,est ce que je fais assez de place au Christ en moi?

    Car l’esprit souffle pour tous mais nous y mettons bien des barrières en disant:Je suis sur,Je détiens la vérité,c’est certain…….

  5. Gérard BEBE dit :

    L’homme est un être à la fois physique et spirituel; la mort n’est rien d’autre que la séparation entre le corps et l’âme; ainsi à la mort, les âmes de ceux qui refusent le salut vont en enfer (séparation éternelle d’avec Dieu), et ceux des justes vont au ciel ( ref: apocalypse où Jean affirme avoir vu devant le trône de Dieu les âmes de ceux qui avaient été égorgés à cause de l’Evangile et qui criaient: « Maître, jusqu’à quand tarderas-tu à juger les habitants de la terre…. »)ou encore Paul qui dit: « Je suis pressé de m’en aller pour être avec le Christ ». Alors, à la fin des des temps, nos corps ressusciteront et seront unis à nos âmes pour le jugement dernier; Dans l’Apocalypse, l’expression » je vis de nouveaux cieux et une nouvelle terre, car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et je vis la Jérusalem Célestedescendre d’auprès de Dieu » nous indique que la demeure de Dieu descend vers les hommes, c’est un peu comme un mariage entre le Ciel et la Terre; C’est en fait le retour du Christ dans sa gloire qui nous offre le Ciel préparé par son Père depuis toute Eternité. Le premier ciel et la première terre disparaitront parce qu’ils ont été trouvés imparfaits, et seule la demeure du Père (La Jérusalem Céleste) pourra combler les désirs du coeur de l’homme.

  6. « les âmes de ceux qui refusent le salut vont en enfer » ! ! !
    Cette idée, qui court les rues, est à mille lieues de l’Evangile du Christ.

    D’abord parce que la notion d’âme séparée du corps n’est pas du tout une notion biblique mais une conception qui est tirée de la philosophie grecque, qui est une autre tradition, différente.

    Mais c’est surtout cette idée de tri entre les personnes, certaines étant vouées à la mort éternelle, c’est cette notion qui est choquante et tout à fait contraire à l’idée de base de l’Evangile du Christ qui est la grâce de Dieu.

    Dans ce passage essentiel qu’est sa parabole de la brebis perdue, Jésus dit au contraire que le berger (figure de Dieu bien connue) cherche la plus perdue des brebis perdue « jusqu’à ce qu’il la trouve, et lorsqu’il l’a trouvée, il la met avec joie sur ses épaules et, de retour à la maison, appelle » tout le monde pour faire la fête. Jésus affirme ainsi que jamais, au grand jamais, Dieu abandonnera un seul de ses enfants.

    Pourtant oui, il est question de lieu de perdition dans les évangiles, mais ce qui est envoyé à la poubelle n’est pas l’homme méchant ou l’homme pécheur (nous le sommes tous, évidemment), mais c’est la méchanceté de chacun qui sera éliminée. Dieu ne trie pas entre les personnes, mais il aide chaque personne à être purifiée.

    Voir ces prédications, si vous voulez :
    https://oratoiredulouvre.fr/predications/dieu-sauve-noe-ses-enfants-et-des-animaux.html
    https://oratoiredulouvre.fr/predications/des-brebis-et-des-boucs-ou-qu-est-ce-qui-est-garde-en-chacun.html

  7. Elisabeta dit :

    Bonsoir

    Chacun de nous est le temple de Dieu.Nous retournerons tous au Père dont nous sommes issus.Dieu vit en nous.Plus nous accomplissons sa volonté,par la mise en pratique des aspects de sa LOI-loi de la vie,plus nous nous rapprochons de notre Père céleste,tenant la main de notre Rédempteur,pour sortir de la roue de la réincarnation et entrer dans le Royaume de Lumière,en Dieu,Lui qui nous a contemplé et créé de toute éternité.

    Pour nous,êtres humains,c’est un véritable réconfort de savoir qu’après cette vie terrestre notre âme pourra prendre le chemin de retour vers la patrie céleste SI NOUS AVONS SUIVI ET ACCOMPLIS LES COMMANDEMENTS ET LES LOIS DE DIEU.

    Plus nous purifions notre âme plus nous partirons facilement lorsque notre heure sera venue car nous ressentirons que le Christ nous prend par la main et nous conduit vers la maison de Notre Père…

Laisser un commentaire