S'abonner par :
 rss
 email
Sœur Myriam, diaconesse de Reuilly

sœur

Question d’un visiteur :

Bonjour,

J’ai quelque questions a vous poser et j’aimerais avoir votre avis .

Je n’ai que 13 ans, il y a quelque jours, j’ai vu à la télé un documentaire sur les bonnes sœurs et bizarrement ça m’a vraiment attirée. Depuis je ne fais que de penser a ça et a Dieu. Je me suis énormément documentée sur Dieu et ses histoires, j’ai imprimé 3 page de prières. Je dis les prières du soir, du matin avant de manger et après. Mais c’est passé tellement vite, je sens quelque chose qui m’attire et je ne sais pas quoi.
Je suis dans une famille pas très croyante, a part ma mère qui a vécu chez les bonnes sœurs .

Je me demande ce qui m’attire comme cela, et pourquoi je ne fais que penser aux bonnes sœurs, pourquoi j’ai envie d’aller dans une église, de prier ?

Merci,
cordialement,
Louise

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir Louise

Je suis certain que cette recherche que vous avez et cette expérience de foi vous apporteront énormément, à vous et à votre entourage.

La vie monastique est assez héroïque. Et l’héroïsme a quelque chose d’attirant, de valorisant pour l’image que nous nous faisons de nous-mêmes.

J’ai rencontré des moines car je vais moi-même de temps en temps dans un monastère une semaine pour prier, lire la Bible et marcher dans la nature. Il m’arrive aussi d’aller faire le culte chez les Diaconesses (des bonnes sœurs protestantes à Versailles qui sont bien sympa). Alors je veux bien vous donner mon avis sur ce genre de vie, merci pour votre confiance (même si mon avis ne vaut que ce qu’il vaut, il existe d’autres avis, bien entendu) :

  • C’est vrai que mes moines et bonnes sœurs apportent un témoignage formidable dans le monde, ils montrent que l’on peut avoir une vie pleine de dignité et de grandeur alors que l’on a ni pouvoir ni argent. Ils montrent que l’on peut avoir une vie féconde sans avoir des enfants ni construire des usines.
  • Dans un sens, oui, leur vie est héroïque car c’est très difficile. Ce n’est pas la pauvreté qui est difficile, ni le manque de pouvoir (je suis bien d’accord que ce n’est pas ça qui donne sens à la vie, en vérité), mais c’est le fait de vivre en petit groupe relativement fermé sur lui-même. Les personnes qui sont dans des bases scientifiques au pôle sur, ou sur un bateau, par exemple, on aussi des difficulté relationnelles et ils ne sont enfermés ainsi que pour 6 mois ou une an !
  • Mais dans un autre sens leur vie est plus facile car ils sont tout tendus vers un seul but. C’est un avantage, c’est une facilité mais c’est aussi une fragilité. La foi, comme la santé a des hauts et des bas, c’est normal. Mais quand on a concentré sa vie sur un unique but, si l’on est moins en forme dans ce domaine, on est vraiment mal !
  • Alors que la cordonnière chrétienne et mère de famille (par exemple) a une vie infiniment plus compliquée et héroïque, en réalité. Elle a toujours un peu l’impression de ne rien faire parfaitement dans aucun de ces domaines. C’est un peu inconfortable mais c’est normal. Elle doit faire de bonnes chaussures, écouter ses clients. Elle doit prendre du temps pour lire la Bible, prier, être seule pour méditer un peu, faire un peu de sport et se reposer un peu. Elle doit essayer de rendre son mari heureux (alors que lui aussi a ses problèmes), elle fait et éduque ses enfants qui ont la grippe, les oreillons et reviennent avec de mauvaises notes… Si dans un domaine il y a un peu des difficultés, au moins, avec un peu de chance, les autres domaines l’aident à tenir. C’est une vie plus complète.

C’est pourquoi je pense que pour 99,9999999 % des gens le meilleur chemin est de vivre dans le monde d’une manière équilibrée et riche, sage et fidèle, la cordonnière que j’évoquais plus haut n’est qu’un exemple schématique, il existe bien des façons de vivre fidèlement comme chrétien dans le monde normal. Mais oui, il existe des personnes qui vivent une vocation à la vie monastique et c’est bien ainsi.

Mais la foi, c’est une autre question. On n’est pas plus chrétien comme bonne sœur que comme cordonnière. Elles ont des vocations différentes, c’est tout. On est plus chrétien quand on vit avec plus d’engagement personnel, plus de cœur sa propre vocation.

Vous avez envie d’aller dans une église et de prier : c’est génial. C’est comme tout, comme le sport ou la nourriture, cela fait du bien quand c’est pratiqué de façon équilibrée, ni trop ni trop peu, selon les besoins et la sensibilité particulière de chacun à un moment donné (on peu évoluer).

Bonne route à vous et bravo de chercher à creuser la question de la foi.

pasteur Gaspard de Coligny
4 rue de l’Oratoire 75001 Paris
01 42 60 04 32 / 06 16 36 16 78
pasteur.pernot@oratoiredulouvre.fr
https://oratoiredulouvre.fr

Le 17 sept. 2011 à 12:10, Lou pasenviedeledire a écrit :

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

9 Réponses à “Je ressens une attirance vers Dieu ?”

  1. Jetro3 dit :

    Mr le Pasteur,

    La vie des moines est moins dur qu’avant, ils ont leurs voitures, internet et j’en passe.

    Moi aussi il fut un temps où la vie monastique m’attirai, mais bon c’est pas mon truc.
    La seul chose qui est dur quand on est moine ou nonne, c’est qu’on a pas de relation intime entre femme et homme 🙂

    c’est vrai que vivre claustré dans un monastère n’est pas interessant.
    Pour la visiteuse qui vous a posé la question, elle peut etre soeur dans une simple congrégation où on est libre comme l’air, puisque je vois souvent des soeurs de St Paul de Chartres et autres qui font leur courses , vont au ciné, au musé etc comme tout le monde.

    Salutations.

  2. Eric 78 dit :

    Bonjours Louise,c’est déjà très intéressant de voir quelqu’un de ton age être attiré par la vie spirituelle.

    Maintenant tu as 13 ans et souvent on a des envie très extrêmes a cet age.C’est très bien car c’est très pur mais tu ne dois pas te lancer tête en avant dans une aventure qui demande du temps et de la réflexion….(je sais que certains ordres Monastiques ne prenne pas de Novices avant la quarantaine!Ce qui te laisse du temps!).
    Bien sur si ton envie a 18 ou 20ans devient vitale tu peux rentrer dans un ordre.

    Mais comme disait le Pasteur la vie séculiaire(commune) peut être remplie de Sacralité et de communion avec Dieu.
    Et c’est vrai qu’il existe des congrégations ou tu peux avoir un travail et une vie dans le « monde » tout en respectant certaine règles monastiques.

    Ils faut voir si tu ressent une envie de contemplation ou d’action.

    Sinon tu peux en parler a un Prêtre et continuer tes recherches sur la spiritualité Chrétienne.

    En tout cas tu as du temps devant toi ne te presse pas,parles en a tes Parents aussi.

    Bonne recherche.

  3. Eric78 dit :

    Hello,Louise,je te met un lien ou tu pourra acheter un DVD(si ca t’intéresse) qui retrace la vie de Nonnes en Angleterre.
    Ce film a l’air très beau.

    http://www.jupiter-films.com/film-de-silence-et-d-amour,32.php

  4. eric dit :

    Va falloir me donner l’adresse de ce monastere pasteur Pernot ! Ca m’interesse ! Merci !!!

  5. Par exemple l’Abbaye de Tamié : http://www.abbaye-tamie.com bien entendu, il convient de ne pas être allergique aux quelques dévotions mariales (chacun son truc), je participe à tous les offices, y compris celui qui est de nuit (vigiles), mais pas à l’office qui comporte la messe qui est moins à mon goût, et cela permet de rattraper le sommeil avec une grasse matinée sympa. Il reste donc 6 offices principalement composés de psaumes et de chants tout simple, de quelques lectures bibliques et de prières, de simple repas souvent agrémentés de fromage, de belles balades dans la montagne, et beaucoup de lecture personnelle de la Bible. Et le silence (le repas est pris en silence, la vaisselle est faite en silence).

  6. Jetro dit :

    Mr le Pasteur,

    Cela me surprend beaucoup qu’un pasteur protestant aille chez des moines Catholique.
    Les protestants ne prie pas Marie tout comme moi je ne prie pas Marie, vous dites je cite:
     » il convient de ne pas être allergique aux quelques dévotions mariales (chacun son truc) » quand on n’est pas d’accord avec ça on ne particpe pas.
    moi c’est plutot les monastères bénédictins qui j’ai eu l’occasion de fréquenter , pas les cisterciens.

    Cela me surprend vraiment, je pensais qu’il ya avait que les catholiques qui y allais.

    etre contre la religion catholique et ses enseignements et faire partie de l’un de ses communautés lorsque l’on n’est protestant cela me donne à réfléchir 🙂

    Moi en principe, je ne suis pas très religion, c’est Dieu et sa paole tout simplement.

    je vais lire votre lien, merci !!! 🙂

  7. Je ne dirais pas que je suis « contre la religion catholique ».

    D’abord parce que le catholicisme et le protestantisme appartiennent à la même religion : le christianisme.

    Ensuite parce que l’on peut faire le choix d’être protestant sans pour autant « être contre » les autres options, par exemple on peut adopter comme sport journalier de faire de la course à pieds, mais ne pas être contre faire une petite partie de foot de temps en temps.

    Mais surtout, la réalité du monde est complexe, les choses sont souvent ni vraiment noires ni vraiment blanches. Cela fait que l’on peut choisir de ne pas être catholique pour certaines raisons, sans pour autant considérer que TOUT dans le catholicisme serait mauvais.

    Bref, je ne vois vraiment pas le problème d’être protestant, délibérément et joyeusement, et désirant le rester, tout en allant de temps en temps dans un monastère pour un temps de retraite.

  8. Eric dit :

    Je suis tout à fait d’accord avec le Pasteur Pernot ! Je pense qu’il faut éviter toute « haine » ou « nausée » du catholicisme ! Perso je suis assez oecuménique et je suis pour un lien étroit entre protestant et catholique (Jean Paul II a fait un pas, et Benoit XVI aussi pour les prochains jours avec Luther apparemment c’est bien)! En effet nous sommes tous chrétiens et Marie ne doit pas être source de conflit (d’ailleurs au temps de la réforme Marie n’était pas source de division, c’est surtout apparu au XIXeme siècle)…
    Je pense qu’il faut éviter une sorte de « dogmatisme » protestant de la piété qui est (je l’ai remarqué) souvent anti-catholique primaire et caricatural à mon gout !
    Je suis pour un rapprochement et un dialogue… ce n’est pas parce que les catholiques prient Marie que nous nous devons du coup de la rejeter du tout au tout ! Perso, j’associe toujours Marie à mes prières, elle est pour moi une amie, une mère et une confidente qui prie avec moi et où j’ai besoin de ressentir sa présence pour lui ressembler le plus possible dans sa piété et son amour pour Jésus et Dieu ! Elle est importante pour moi mais ca s’arrete la !

    Perso je ne vois pas le probleme d’assister à une piété mariale dans une église catholique ! Au fond de mon coeur, ce ne serait pas la même piété que les catholiques mais plutôt un évenement qui me permettrait de me rappeller d’elle, de me rapprocher d’elle et de m’inspirer d’elle en ce qui concerne la foi qu’elle avait et que nous devons tous avoir ! C’est un modèle !
    Personnellement cela ne me generait pas du tout d’aller dans un monastère catholique ! Je trouve cela très riche et parfait pour la méditation, la prière et la lecture de la Bible dans un environnement très… mystique ! J’aime ca !

  9. Hervé FREBAULT dit :

    Je tombe seulement aujourd’huit sur le mail de Louise, alors que je recherchais sur internet la définition du mot « Crainte de Dieu », en la réponse de Pierre à Jésus (Luc 5, I-II) : « Seigneur, éloigne toi de moi, car je suis un homme pécheur » – la réponse de Jésus vous le savez ? – Pierre n’aurait il pas eu aussi envie d’ajouter : « Seigneur ! ne t’en vas pas ! » —- Plus tard, après Pâques, il sortira du fond de sa gorge « Seigneur, tu sais tout, tu sais que je t’aime » —-

Laisser un commentaire