S'abonner par :
 rss
 email

pasteur en chaire à l'Oratoire du Louvre
J’espère que vous avez eu vous-mêmes un fort joyeux Noël.

En tout cas, nous avons la chance de pouvoir nous réjouir de l’Évangile, et cela nous est offert à tous ici, en France. Avec une pensée pour ceux pour qui ce n’est pas le cas, par exemple ces personnes, ces familles chrétiennes, ces églises qui ont subi les attaques de fous furieux au Nigéria, une pensée pour les personnes et les églises persécutées dans bien des pays…

Ici, à l’Oratoire, nous avons été nombreux à nous rassembler pour les deux cultes organisés à l’occasion de Noël. Voici quelques enregistrements pour ceux qui voudraient une séance de rattrapage. Mais qu’importe la date exacte de Noël, l’Évangile gardera sa pertinence les 366 jours de l’année 2012. Pas besoin de mettre de date limite de conservation sur l’emballage d’une Bible.

Pour le 25 décembre au matin, deux courtes prédications sur deux monuments des évangiles : le cantique de Zacharie (souvent appelé le Benedictus) et le cantique de Marie (le Magnificat). Nous avons choisi ces textes pour Noël comme une invitation à nous réjouir de tout ce que Dieu nous donne pour nous faire vivre. Et par ailleurs ces textes nous donnent dans un sens le programme de ce qui va suivre dans l’évangile, ils sont comme une table des matières de l’évangile.

Pour la veillée de Noël, le 24 décembre au soir, nous avons lu trois passages principaux de ce même évangile selon Luc, avec trois très courtes prédications.

Amitiés + mes vœux de bénédiction…

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

Laisser un commentaire