S'abonner par :
 rss
 email
http://www.flickr.com/photos/78199439@N00/394435153

Comment gagner des amis et influencer les gens ?

Question d’un visiteur :

Très cher pasteur,

Je me permets avant tout de vous remercier pour votre site très utile pour faire progresser sa foi et qui aide à trouver des réponses ou, au contraire, à se poser de bonnes questions. Il ne se passe pas un jour sans que j’y aille puiser des conseils, des avis ou autres.
Moi, ancien catholique, j’ai vu ma foi décuplée depuis que je me considère protestant et je le dois en partie à vous. Et pour ça je vous remercie infiniment.

Je souhaite vous poser une question sur la prédestination. C’est à dire avoir le fait d’avoir une vie guidée par Dieu et dans laquelle on a une prise assez minime. J’ai cru comprendre que vous n’étiez pas un ardent défenseur de ce concept. Et présenté comme ça, moi non plus.
Mais on peut avoir une vision moins « extrême » de la prédestination. Déjà par le fait que Dieu a donné à chacun un ou plusieurs dons qu’il entend nous voir exploiter (Epitre aux romains: « l’un a le don de servir? Qu’il serve…l’autre à le don d’enseigner… »). Dieu nous prédestine donc à un métier. De plus, on peut penser que Dieu, sans tout décider à notre place, nous oriente à tel ou tel moment de notre vie, souffle dans telle direction ou dans telle autre…Bref nous aide et oriente selon ce que l’on a à faire. Je suis, personnellement, tout enclin à croire en cette prédestination qui ne nous déresponsabilise pas et qui laisse la place à notre libre arbitre.

Je souhaite avoir votre point de vue.

Très cordialement. Avec tous mes remerciements.

Réponse d’un pasteur :

Cher ami
Un grand grand merci pour ces encouragements. Un peu de gêne aussi de vous avoir influencé dans le choix d’une orientation protestante car je ne cherche pas du tout à débaucher des chrétiens catholiques. Mais il y a aussi des protestants (même des fidèles de l’Oratoire) qui passent dans une autre paroisse réformée, ou dans une église luthérienne, ou dans une église catholique… et c’est bien votre droit à tous d’aller là où vous voulez, bien sûr. Car en matière de religion il est bon d’être pragmatique et d’aller là où l’on cheminera le mieux (qui n’est pas forcément là où l’on se sent le plus à l’aise, mais bon…).

Je suis bien d’accord avec vous sur la question que Dieu a une idée sur ce qu’il serait bon que nous fassions, et qu’il cherche à nous aider dans nos choix de vie. Il a même souvent plusieurs idées à la fois à nous proposer, il cherche à ouvrir notre esprit à une liberté de choix possibles, mais il n’empêche que vous avez tout à fait raison, Dieu sans doute attire notre attention sur des dons que nous avons, il nous ouvre les yeux sur des chantiers possibles, et dans ce sens il nous guide, nous oriente. Votre image,très biblique, du souffle, me plait bien pour dire cette douce poussée qui invite & aide, mais sans contraindre.

Mais c’est vrai que pour parler de cela, le terme de « pré-destination » me fait un peu froid dans le dos quand même. Je le reconnais. Ce terme est trop clair, étymologiquement, pour laisser la place à cette amoureuse souplesse avec laquelle Dieu nous propose des choses. En de multiples endroits, dans la Bible, nous avons le récit de Dieu qui se laisse surprendre par le chemin emprunté par les humains, on le voit promettre de nous accompagner là où nous choisirons d’aller, sans condition, et donc même si ce sont des chemines que lui n’aurait pas indiqué… Le terme même de “Parole” pour parler de l’action créatrice de Dieu est une image (car Dieu ne parle pas en faisant vibrer l’air comme nous), et cette image exprime cette façon que Dieu a de créer comme une parole qui donne du sens, qui appelle et qui cherche à faire réfléchir, parfois qui cherche à convaincre, mais que l’on peut ne pas écouter, que l’on peut écouter mais sans être d’accord… bref cette façon de présenter l’action créatrice de Dieu est infiniment plus délicate et respectueuse que quand Dieu est comparé à un potier qui impose une forme à la terre.

Par contre, oui, je veux bien de terme de prédestination pour ce qui est du salut. Dieu a choisi de nous aimer, de nous garder dans son amour, et rien ne nous séparera de cet amour. Là, je veux bien qu’aucun hasard, ni interférence, puisse troubler ce destin. Noter liberté demeure sur ce plan, sur le cheminement emprunté et sur sa longueur, mais au final, l’amour l’emportera.

Avec mes amitiés

pasteur Gaspard de Coligny

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

3 Réponses à “Une prédestination douce ?”

  1. Quentin dit :

    Bonjour,

    « En de multiples endroits, dans la Bible, nous avons le récit de Dieu qui se laisse surprendre par le chemin emprunté par les humains, on le voit promettre de nous accompagner là où nous choisirons d’aller, sans condition, et donc même si ce sont des chemines que lui n’aurait pas indiqué…  »

    Pourriez-vous développer ce passage s’il vous plaît en donnant des exemples précis ?

    Merci de vos précisions.

  2. emdeclerm dit :

    je pense que ça veut dire que Dieu ne nous abandonnera pas quoiqu’il arrive. Si on tombe c’est encore lui qui nous relèvera. Il respecte notre liberté. Mais il est là quand on a besoin.

  3. Genèse 3 quand Dieu rend visite à Adam et Eve, Genèse 6 quand Dieu est déçu de l’humanité violente et regrette ce qu’il a fait en la créant, ou toutes ces paraboles de Jésus où le maître donne des responsabilité, revient plus tard et est déçu (ou non).

Laisser un commentaire