S'abonner par :
 rss
 email

cierges dans une église catholique romaine - http://www.flickr.com/photos/37149125@N04/5637079941Question d’un visiteur :

Bonjour Mes pasteurs,

Tout d’abord je vous souhaite une bonne rentrée à vous et à vos familles.
Ma question est la suivante : pourquoi n’y a-t-il pas de cierges dans les temples protestants ? et comment manifester alors sa prière, sa pensée pour un proche ?

Merci d’avance pour vos lumières et à bientôt,

Bien à vous,

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir

Nous n’avons pas de cierge dans une église protestante précisément pour la raison que vous indiquez :

  • La prière n’étant pas manifestée par une bougie, nous espérons que chacun sera ainsi encouragé à manifester sa prière en priant, et éventuellement en disant que l’on prie (si l’on pense que c’est opportun).
  • Et la pensée n’étant pas manifestée par 2,50€ de dépenses, nous espérons que chacun sera ainsi encouragé à penser à la personne avec le cœur, la tête et peut-être un coup de fil, une lettre, un sms, un mail, un coup de main ou un cadeau… infiniment plus personnels…

Je ne critique pas les cierges. Si certaines personnes sont aidées par ce geste dans leur démarche vers Dieu et vers les autres, tant mieux. Mais pour d’autres personnes le cierge est comme un paratonnerre qui permet de se décharger à bon compte. Les prêtres catholiques le savent évidemment, près d’un présentoir plein de cierges dans une église catholique, je me souviens avoir vu un petit panneau rappelant que si le cierge pouvait nous aider à prier il ne priait pas à notre place.

C’est le risque pour tous les signes, qu’au lieu de nous aider à découvrir la réalité auxquels ils renvoient, les signes fassent écran, et gênent l’accès à la réalité essentielle, ou que les signes soient pris eux-mêmes pour une réalité essentielle et non plus ce qu’ils sont en réalité : un simple moyen pédagogique.

Mais en même temps nous ne sommes pas de purs esprits et nous avons besoin de signes pour nous aider à rendre plus tangibles des réalités invisibles.

Il faut donc trouver le juste dosage de signes, bénéficier de ce qu’ils apportent mais en même temps frustrer un peu notre demande de signes pour que nous cherchions encore au delà des signes. La question est ainsi plus une question de moyens pédagogiques adaptés aux circonstances et à la sensibilité des personnes concernées. Ce n’est pas tellement une différence de théologie chrétienne sur ces points. Nous sommes tous d’accord sur l’importance de la prière et de la pensée pour les autres, qu’elles soient manifestées par l’achat et l’allumage d’une bougie ou non. Dans le protestantisme, nous choisissons de plutôt limiter les signes au minimum et de les épurer.

Cela dit, personne n’interdit à un protestant d’aller se griller un petit cierge à Saint-Eustache si ça l’aide à prier Dieu et à penser en vérité à une personne…

Amitiés fraternelles

pasteur Gaspard de Coligny

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

2 Réponses à “Pourquoi n’y at-il pas de cierges dans les temples ? Comment manifester alors sa prière, sa pensée pour un autre ?”

  1. Jacques Herman dit :

    Dans les églises relevant de l’Eglise réformée du canton de Vaud, deux cierges sont allumés pendant toute la durée du culte. Ils symboliseraient, selon les uns, les deux Testaments , selon d’autres, les Evangiles et les Epîtres, selon d’autres encore la double nature du Christ.

  2. Bonsoir
    Merci pour cette info
    Mais, est-ce que c’est récent qu’il y ait ainsi des bougies chez des réformés ? Peut-être dans les années 1970 ?
    Amitiés

Laisser un commentaire