S'abonner par :
 rss
 email
icône du Christ

Icône du Christ sauveur, par Andrey Rublev

Désolé de n’avoir pas posté grand chose ces derniers jours, car j’ai eu plein de travail, mais joyeux avec plein de baptêmes, de mariages et professions de foi d’adulte… et une panne d’internet depuis trois semaines qui nuisent gravement à ma productivité. Mais bon, voici une brûlante question sur laquelle une visiteuse me fait l’honneur de solliciter mon avis :

Question:

Bonjour!

Après plusieurs recherche je me demande toujours la même questions.

Jésus est il Dieu sous la forme humaine ou son fils ? Car beaucoup de chrétien ont dit que Jésus est Dieu mais, si Jésus est Dieu pourquoi
Jésus aurait prier? J’espère que vous allez pouvoir m’éclairer

Bonne journée !

Stéphanie

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir Stéphanie

Votre question est bien intéressante, centrale, même, et elle a bien occupé les chrétiens au cours des 2e – 5e siècles…

Les évangiles disent à 99% que Jésus est « fils de Dieu », un homme avec la vocation donnée par Dieu d’être le Christ, c’est à dire apportant un salut universel d’une certaine façon.

Il existe néanmoins quelques petites lueurs qui peuvent laisser penser que Jésus serait Dieu, ou présenté comme tel dans un passage des évangiles, mais extrêmement peu. Le plus important serait quand Jésus dit « afin que vous croyiez que, moi, je suis. » (Jean 13:19), l’expression « je suis » étant le nom de Dieu dans Exode 3.

Donc, en tout cas, cela veut dire que vous avez la liberté de penser que Jésus serait Dieu, ou que Jésus serait un homme inspiré par Dieu et ayant une vocation particulière. Puisque cette liberté existe dans les évangiles, qui oserait refuser cette liberté aux chrétiens ? Il existe des paroissiens de l’Oratoire qui pensent l’une et l’autre de ces deux solutions, il y a également bien des intermédiaires possibles entre ces deux interprétations, c’est la liberté de chacun.

Personnellement, je pencherais vraiment vers la 2e conception (mais vous n’êtes pas du tout obligée d’être d’accord avec moi, bien sûr).

Car en effet, comme vous le dites, pourquoi Jésus aurait-il prié s’il était Dieu ? Il se serait alors prié lui-même, quel exemple ! Ou une partie de lui-même aurait prié une autre partie de lui-même ? Hum, serait-il affligé d’un dédoublement de personnalité ?

Et si Jésus était Dieu, il serait alors infiniment éloigné de moi, et du coup ce ne serait plus vraiment pour moi un frère.

Et puis il y a bien des passages où l’on voit une certaine distance entre Jésus et Dieu : par exemple

  • quand Jésus doute sur ce qu’il doit faire, prie Dieu dans le jardin de Gethsémanée et finalement dit à Dieu « non pas ma volonté mais que ta volonté à toit soit faite ! »,
  • quand il dit qu’il n’agit pas par lui-même, ne parle pas par lui-même et n’aime pas par lui-même mais que ce sont les œuvres, les paroles et l’amour de son Père.
  • Il dit aussi que seul Dieu connaît l’heure de la fin des temps mais que le fils ne la connaît pas,
  • ou quand sur la croix il crie ce reproche à Dieu « mon Dieu pourquoi m’as tu abandonné ? « 

Mais dans un sens Jésus est la volonté de Dieu en ce qui concerne la personne humaine: il est une personne libre, aimante, vivante, qui est en communion avec son Dieu, qui compte sur lui dans la tentation, témoigne de lui, le révèle au monde par ses paroles et ses actes… Jésus est ainsi enfin l’incarnation de la Parole de Dieu, l’incarnation de son plan en ce qui concerne l’humain, qui est alors vraiment à l’image de Dieu. Et c’est ainsi que l’on peut dire que Dieu est en Jésus (en l’inspirant) et que Jésus est en Dieu (par la foi), c’est ainsi que l’on peut dire qu’avant qu’Abraham fut, le Christ existait (en tant que projet de Dieu)…

Mais bon, la question de la divinité du Christ est un sujet délicat, car il y a tant de chrétiens à qui l’on a enseigné que Jésus est Dieu, tant de chrétiens qui prient Jésus… qu’ils sont parfois choqués quand certains chrétiens pensent que seul Dieu est dieu, et que Jésus est un homme et le Christ… Il est donc important d’avoir sa propre opinion, sa propre relation au Christ tout en acceptant avec respect que d’autres voient les choses autrement et soient enrichis dans cette foi.

Amitiés fraternelles

Marc

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

339 Réponses à “Jésus est il Dieu sous la forme humaine ou son fils ?”

  1. Jetro dit :

    Bonjour,

    Par contre, pour les temoins de Jéhova Jésus serai Michel archange et non Dieu.
    effectivement chacun est libre d’y penser comme il veut

  2. Alors ça ?? Je ne sais vraiment pas d’où ça sort ? Peut-être une interprétation d’un passage de l’Apocalypse ?

  3. Michel Leconte dit :

    Quand on dit Jésus est Dieu, c’est comme si on disait Jésus est son Père, c’est absurde! Un fils n’est pas son père et réciproquement!
    En revanche, quand on a déclaré qu’il était de même nature que le Père qui est source et origine de toute divinité, je pense qu’on a voulu affirmer qu’en Jésus, il y avait bien plus qu’un homme, fut-il inspiré par Dieu : un homme, pour les anciens, ne peut donner que de l’humain. N’est-ce pas ce qu’on pense toujours ? Or les premiers théologiens de l’Eglise voulait affirmer avant tout qu’en Jésus, c’était Dieu lui-même qui se donnait à l’homme pour le diviniser, qu’il donnait Dieu d’une manière bien supérieure à Moïse, Elie et tout ce que les prophètes avaient dit jusque là. Donc il fallait affirmer que la divinité du Père était présente en l’homme Jésus. Pour dire que Jésus nous révèle bien qui est Dieu pour nous, il semble ainsi nécessaire d’affirmer que Dieu est en lui et lui en Dieu comme le dit Jean dans son évangile .
    Dans cette ligne de pensée, il est correct de dire que Jésus est Fils de Dieu, mais il est blasphématoire de dire qu’il est Dieu, qu’il est le Père tout uniment. Jésus nous dit qui est Dieu pour nous les hommes, mais il ne dévoile pas TOUT de Dieu. Dieu demeure dans une lumière inaccessible. Jésus dit explicitement « Le Père est plus grand que moi. » Et aussi :  » Qui croit en moi, ce n’est pas en moi qu’il croit, mais en celui qui m’a envoyé, et celui qui me voit, voit aussi celui qui m’a envoyé » (Jn 12, 44-45).

  4. Michel Leconte dit :

    J’ai besoin de préciser encore ! Quand Marc dit que Jésus est « un homme inspiré par Dieu, ayant une vocation particulière », il faut bien comprendre qu’en disant cela, on fait de Jésus un homme qui n’est pas essentiellement différent de Moïse, du prophète Élie, d’Isaïe, de Jérémie ou même de Mahomet. C’est une option possible, en effet. Je crois que les chrétiens du IIeme au IVeme siècles appelaient cela adoptianisme. Il est tout à fait possible de faire cette lecture du Nouveau Testament. Dans cette optique, Jésus est un homme inspiré, sa vérité ne dépasse pas son humanité. Donc, ce qu’il révèle par sa personne ne doit pas être absolutisé, ni, à être attribué à Dieu (c’est seulement nous, notre subjectivité, qui l’attribuons à Dieu). Ceci nous rend modeste, les autres religions du monde comme le judaïsme ou l’Islam sont des voies aussi bonnes que la voie de Jésus-Christ pour aller à Dieu.
    Effectivement , le christianisme majoritaire a une plus grande prétention. Il nous dit que le Christ est la révélation ultime et définitive de Dieu. À cause de cette prétention, il est nécessaire de dire que Dieu lui-même est présent en Jésus. C’est ce que dit l’évangile de Jean à longueur de chapitres. Ainsi, dire que Jésus est Dieu ne veut certainement pas dire qu’il est la totalité de Dieu, mais que sa personne, ses actes, sa vie, sa mort, sa résurrection révèlent bien ce que Dieu est dans son être même et ce qu’il veut pour les hommes. Si Jésus est le visage humain de Dieu, c’est parce que l’Esprit même du Père, pas seulement l’esprit d’un homme, est présent en lui.

  5. Michel Leconte dit :

    Une remarque supplémentaire. Quand on parle de la divinité du Christ, il ne faut pas, tout de suite penser à ce qu’il en était existentiellement pour l’homme Jésus. Sinon on n’y comprend rien et on sombre dans le docétisme : Jésus est Dieu sous une APPARENCE humaine et on ne voit pas comment il pouvait bien prier Dieu à moins de se dédoubler comme le notait Marc. En fait, de l’homme Jésus, nous ne savons que peu de choses. Il a dû être probablement un homme comme nous, mais passionné par la cause de Dieu, animé d.une grande foi. En cela il peut constituer un modèle pour nous croyants.
    Cependant la vérité profonde de son être se révèle après coup, après sa mort, dans la figure du CHRIST qui apparaît pleinement dans sa résurrection. Ainsi, c’est de son être profond dans lequel son humanité est unie à Dieu dont on parle quand on dit que Jésus est Dieu. En fait, il faudrait dire pour être plus précis que c’est le Christ qui révèle son unité avec Dieu. Christ est ainsi la révélation de l’unité éternelle de Dieu et de l’humain. C’est ce que je crois personnellement .

  6. Mil mercis pour cet apport excellent, comme toujours, et fort utile à mon avis, cette question est une des pierre angulaire, probablement d’un plus juste rapport avec Dieu, plus proche, plus profond, à mon avis, si on ne fait pas de l’homme Jésus un dieu, voire même Dieu.

    Mais je ne suis pas tout à fait d’accord quand vous dites « Dans cette optique, Jésus est un homme inspiré, sa vérité ne dépasse pas son humanité. » Ou en tout cas cela peut être mal compris de nos lecteurs… Car le propre de l’inspiration, et de la vocation, c’est de recevoir l’Esprit de Dieu, sa Parole vivante et créatrice. On ne peut pas dire qu’alors la vérité qui est vécue ne dépasse pas notre humanité, si l’on entend « humanité » au sens banal du terme, concernant la simple vie au ras des pâquerettes. Mais je suis d’accord si l’on comprend « humanité » au sens de la Parole de Dieu faite chair du prologue de Jean, au sens d’une personne en qui Dieu fait sa demeure (Jean 14). C’est d’ailleurs ce que dit lEvangile quand avec Pilate, il dit de Jésus « voici l’Homme! ». Oui, en ce sens il me semble essentiel de voir en Jésus « un homme inspiré, dont la vérité ne dépasse pas son humanité. » Car c’est bien cela que nous dit à mon avis l’Evangile, c’est ainsi qu’il est « Christ », c’est ainsi qu’il est non pas un inaccessible dieu, mais un frère pour nous.

    Amitiés fraternelles

    Gaspard de Coligny

  7. Michel Leconte dit :

    En fait, quand on se demande si Jésus est Dieu, oui ou non, on a l’air de savoir ce que, qui est Dieu ! Alors viennent à l’esprit des IDÉES comme, par exemple un être tout-puissant-infini-inaccessible-absolu…etc. Bien-sûr, Jésus ne peut pas être cela ! On ne peut pas parler de Dieu car parler de ou parler sur, c’est disposer d’un pouvoir sur ce dont on parle. Si Dieu est Dieu, il est bien au-delà de nos concepts les plus épurés. « Personne n’a jamais vu Dieu ».
    Quand on se pose la question de la divinité du Christ, s’il est un simple humain ou bien  » vrai Dieu et vrai homme », je pense qu’on ne sait pas ce qu’on dit. En effet, qu’est-ce-que l’humain en vérité ? Et qu’est-ce-que Dieu ?
    Quand on refuse Dieu, on refuse un certain concept philosophique, et quand on refuse de dire que Dieu lui-même est présent en Jésus, on refuse en fait l’union d’une certaine idée de Dieu avec l’homme Jésus. Les idées préconçues que nous avons de Dieu viennent polluer les questions que nous nous posons à son sujet. Nous ne laissons pas Dieu être Dieu !
    Si, à mon avis, il faut opter pour une inconnaissance radicale au sujet de Dieu, en revanche, on peut constater ce qui se produit dans l’homme quand cet homme est saisi par Dieu. Et c’est précisément ce que donne à voir Jésus le Christ.
    Quand on affirme que J est Dieu, si Jésus est seulement cet homme mort il y à plus de 2000 ans, un grand maître spirituel, thaumaturge qui plus est, et si Dieu est l’idée du tout-puissant-principe-éternel-créateur-des-mondes, alors on dit une chose incroyable et imbécile ; c’est déclarer identique ce qui ne l’est pas.
    Alors quand on dit Jésus est le Fils de Dieu, il ne faut pas croire que Dieu aurait un fils selon le modèle de la génération humaine ! Alors pourquoi pas une fille ! Ce qui est dit là doit se comprendre qu’en Jésus PEUT S’ENTENDRE ET SE COMPRENDRE CE QU’ON DIT QUAND ON DIT DIEU. Tu ne te fera pas une image, une idole de Dieu. Dieu n’est pas dans le temple, dans l’observance pointilleuse de la Loi : le lieu de Dieu, c’est l’homme et c’est cet homme Jésus, celui qui a traversé toutes les morts que les hommes se donnent, sans en être victime ni bourreau. Cet homme est le révélateur du vrai Dieu : fondement et origine, source du don originel qui donne aux hommes de vivre : au commencement est l’agapè, et l’amour s’est fait chair, mais les ténèbres ne l’ont pas accueilli, mais les ténèbres ne l’ont pas vaincu !

  8. arnaud lemba dit :

    je ne serais pas tres long mais plutôt je serais claire. analysons ce deux versets de la bible et nous même nous aurons la réponse. isaîe 35:4 puis matth 11:4.
    la nous voyons que dans isaîe dieu a dit qu’il viendra lui meme nous sauvé et ajoute encor qu’il ouvrira les yeux des aveugles, les boiteux margerons, les sourd enttendrons, etc..
    toi maintenant quand tu lis dans matt11:4 que dit jesus?
    ta la reponse par rapport a la divinité de jesus

  9. @ Arnaud
    Ce verset d’Esaïe s’applique parfaitement à toute époque : l’époque d’Esaïe, l’époque de Jésus et notre époque. En effet, Esaïe dit d’annoncer dans le présent à ceux qui ont le cœur brisé que Dieu lui même vient les sauver. Si cette promesse était seulement valable des centaines d’années après la promesse, ceux qui avaient le cœur brisé du temps d’Esaïe ont dû penser que cela n’avait pas tellement soulagé leur cœur brisé. Mais cette parole d’Esaïe est vraie à l’instant même, à chaque instant, afin que les hommes et les femmes s’ouvrent avec confiance au salut que Dieu vient leur donner directement dans leur cœur, pas seulement à telle ou telle date de l’histoire, mais à chaque instant depuis de Dieu est Dieu. Et c’est une vérité, pour toute génération, toute personne, pour aujourd’hui aussi et pour chacun de nous : Dieu vient lui-même nous sauver en nous donnant son Esprit qui vient ouvrir nos yeux, nous permettre d’avancer, et de voir un peu plus clair.

  10. Michel Leconte dit :

    La façon de comprendre la divinité du Christ est souvent encombrée par une réflexion sur l’être de Jésus donc par des présupposés philosophiques d’ordre ontologique. Il me semble que la meilleure entrée de cette question nous est fournie par Jean, elle est de nature existentielle : « Dieu est amour : qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui ». Le Christ est l’homme qui, précisément, a incarné cela jusqu’à l’extrème. C’est pourquoi il pouvait dire « qui me voit, voit le Père ».
    Il est Dieu parcequ’il nous révèle la vrai « nature » de Dieu envers les hommes : l’amour. Lui, demeure en Dieu et Dieu en lui en ce quIl à aimé Dieu et les hommes jusqu’au bout ! Il n’était pas un menteur !
    Tout autre spéculation sur la divinité de Jésus est vaine, me semble-t-il. C’est vouloir qu’un cercle soit un carré. De plus, cela ne nous sauve en rien.

  11. zaza dit :

    Pardon, car je suis petite, et n’est surement pas vos connaissances.
    Mais j’ai quand même l’envie de vous dire ce que je ressens.

    Dieu est le Père et c’est lui que je prie,
    Jésus est mon sauveur, et il l’a fait tant de fois, c’est mon compagnon, celui qui me guide.
    Je ressens l’esprit sain en moi.

    Jésus est pour moi un homme à l’image de Dieu, l’homme que Dieu voulait créer au tout départ. Et Homme est si loin de lui, par les actes, les paroles, le comportement de l’être humain. Jésus fils spirituel de Dieu, un homme qui tente de nous expliquer les choses, mais qui nous pousse également à réfléchir sur nos actes, nos propos.
    Le respect de l’autre, de sa liberté d’être et de faire ! Qui sont nous pour juger l’autre sans cesse ! Ah ! cette maudit langue …
    Bon, je m’égare du sujet, mais voilà je laisse mon coeur parlé car tout cela me fait me fais penser à une question à laquelle , j’ai du mal à répondre.
    Dans le monde dans lequel on vit, comment et sincèrement (car on peut se mentir mais pas à Dieu), aimer son prochain comme soi-même ?
    Souffrant déjà d’empathie les personnes épuisent par leurs méchancetés, l’ injustice , l’hypocrisies, l’indifférences, ah Dieu, comment faire ?

    Bon, j’espère ne pas avoir été trop à côté de la plaque mais reconnaissez qu’on moins j’ai eu du courage d’écrire après vos textes brillants.

  12. Merci Zaza pour ce beau message.
    Comment aimer son prochain ? Bien entendu, chacun fait ce qu’il peut et nous ne sommes pas a l’usine. Dieu comprends nos difficultés. Et il cherche à nous aider en poursuivant notre création, avec notre collaboration.
    Cela dit, aimer son prochain ne veut pas dire avoir de l’amitié pour lui, mais cela veut dire qu’on lui veut du bien. Une personne qui fait preuve de méchanceté par exemple, on n’a pas forcément énormément de sympathie, mais on peut essayer de voir que cette personne n’est pas que méchante, essayer de comprendre pourquoi elle est méchante, sans le justifier, essayer de comprendre. Et espérer quelle progresse, soit plus épanouie, moins négative…

    Mais si nous n’y arrivons pas ou pas assez, nous pouvons en tout cas sur Dieu pour nous aimer et nous aider afin que nous progressions.

    Amitiés

  13. zaza dit :

    Votre réponse me fais du bien, car je suis souvent conforter à d’être qui …
    Je comprends mieux, je fuis donc cette culpabilité non justifiée, parce que je suis Chrétienne mais Dieu sait à quel point j’en ai marre d’être prise pour une idiote car je ne le suis pas.
    Votre réponses, je vous avoue que cela me donne même une bouffée d’air.
    Car je vous avoue également de fréquenter des personnes qui vous sussent le sang, là, je ne peux plus tendre la joue, sinon, je meurs et perds tout. Votre réponse fait fuir la culpabilité qui j’endurerais à ne pas plus pour être une bonne chrétienne car c’était eux ou moi, et le plus grave c’est que je me fais toujours avoir, bêtement. Il y a la naïveté et la bêtise.
    Puis cela confirme la réponse que j’ai eu la méditation avec mon sauveur.
    Puis trois femmes, les trois femmes que j’ai tant cherché…

    Je remercie Dieu de sa bonté,
    Car c ‘est été, Il m’a offert une nouvelle mère qui agit vraiment comme telle. Elle choses sont claires, je l’aime comme une mère et même comme une fille, c’est ma belle-maman.
    Hier jour de la réforme Dieu m’a offert une soeur avec qui je fusionne, mon coeur est comblé. Elle est voisine donc proche de moi, je la connais depuis 11 ans. Un petit café une fois de tant en temps. Et cette semaine nous sommes devenues fusionnelles.
    Comme je suis heureuse ce soir même si j’ai une autre question à poser mais je vais y penser avant en méditant avec ma bible et mon esprit.
    Soyez bénis.
    Amitiés.

  14. Gérard BEBE dit :

    Je vais expliquer très simplement pourquoi Jésus est à la fois Fils de Dieu et Dieu; il faut partir du fait que Dieu n’est pas le nom d’une personne,mais le nom d’une nature (la nature divine), de même que « homme » n’est pas le nom d’une personne en particulier, mais le nom d’une nature (la nature humaine). Le Père est Dieu parce qu’il possède cette nature, de même que le Fils est Dieu parce qu’il est de même nature que son Père ( mais le Fils est distinct du Père, quoique partageant cette unité de nature avec Lui; Comme exemple, je suis un homme, de meme que mon fils est homme, mais mon fils est distinct de moi. Dieu le Fils s’est incarné et est devenu pleinement homme, c’est pourquoi en tant que homme il devait prier (pour nous), et sa prière s’adresse à Dieu (Père, Fils, Esprit Saint); cela ne signifie pas qu’il y ait plusieurs Dieux, mais un seul Dieu, et 3 personnes partageant pleinement cette même et unique nature; Quand donc je prie Dieu, je prie à la fois le Père, le Fils et la Saint Esprit; ils sont susbtantiellement unis (Jésus ne dit-il pas mon Père et moi nous sommes un?) Etant de même nature que son Père, le Fils a les mêmes attributs que LUi ( La Toute-Puissance, La Sainteté, La Perfection…) L’Esprit Saint qui est l’Amour qui unit le Père au Fils , et qui procède du Père et du Fils, est Dieu, tout en étant distinct du Père et du Fils…

  15. Je comprends ce que vous dites, et on a tout à fait le droit de considérer que Dieu n’est pas une personne mais une nature. C’est ce que disent certaines formes de panthéisme et c’est tout à fait respectable. La Bible serait pour une idée de Dieu plus comme une personne, c’est peut-être une façon de parler, effectivement. Mais personnellement, je reste attaché à cette notion de Dieu comme une personne. En effet, cela encourage à un dialogue par la prière, cela encourage à rechercher la volonté de cette personne. Alors qu’il me semble bien plus abstrait de dialoguer avec une nature divine qui ne serait pas une personne. Et c’est pourquoi je suis attaché à l’idée d’un Dieu unique qui rassemble ainsi tous les croyants quels que soit leur religion.

    Dans l’Oratoire, il y a pas mal de fidèles qui pensent Dieu comme une personne, il y a également pas mal de fidèles qui diraient comme vous, que Dieu est une nature divine. D’autres fidèles on une vision encore plus abstraite de Dieu comme idéal, but de notre chemin d’évolution, idéal de justice et de bonté. On a le droit aussi !

  16. Christian Baert dit :

    Dieu le Fils ou “Fils de Dieu”?
    “Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant.” Matthieu 16:16
    JÉSUS est-il Dieu? À cette question, bon nombre de ceux qui fréquentent les Églises de la chrétienté répondront par l’affirmative. Mais saviez-vous que Jésus lui-même appelait quelqu’un d’autre “Dieu”? Ouvrez donc votre Bible en Jean 20:17, et vous trouverez les paroles suivantes de Jésus vers la fin du verset: “ Jésus lui dit: Ne me touche pas; car je ne suis pas encore monté vers mon Père. Mais va trouver mes frères, et dis-leur que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu.” Si cette déclaration vous étonne, alors vous ne manquerez pas d’être surpris par d’autres textes bibliques relatifs à Jésus et à Dieu.
    Arrêtons-nous un instant sur les propos de l’ange qui a annoncé la naissance de Jésus à Marie. D’après ce messager céleste, l’enfant qui devait naître ne serait pas Dieu, mais “Fils de Dieu”. (Luc 1:35) Par ailleurs, au lieu d’affirmer, comme certains le font, que “Dieu” en personne est venu sur terre pour nous racheter, les Écritures précisent qu’il “a envoyé son Fils” à cette fin. Galates 4:4, 5; 1 Jean 4:9, 10.
    Jésus demanda un jour à ses disciples: “Qui dites-vous que je suis?” Au lieu de s’exclamer: “Tu es Dieu”, Simon Pierre répondit: “Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant.” Jésus l’a-t-il repris? Nullement. Il a plutôt renchéri par ces mots: “Tu es heureux, Simon, fils de Jonas, parce que ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est dans les cieux.” Matthieu 16:15-17.
    Les écrivains religieux qui croient à la trinité parlent de “Dieu le Fils”. Néanmoins, Jean le Baptiste a appelé Jésus “Fils de Dieu” et non “Dieu le Fils”. De leur côté, les disciples du Christ n’ont pas dit à leur maître: “Tu es Dieu le Fils”, mais: “Tu es vraiment le Fils de Dieu”, ce qui est totalement différent. Jean 1:34; Matthieu 14:33.
    Le Père est-il plus grand?
    La Bible révèle que Jésus existait avant sa naissance humaine, et même avant qu’Abraham ne vît le jour. En fait, il était auprès de son Père céleste “avant que le monde fût”. Il est le “premier-né de toute création”, celui par qui “toutes les autres choses ont été créées”. (Jean 17:5; 8:58; Colossiens 1:15-17) Cependant, il “s’est abaissé et est devenu obéissant jusqu’à la mort, oui, à la mort sur la croix. C’est pourquoi Dieu l’a élevé à une position supérieure et lui a donné volontiers le nom qui est au-dessus de tout autre nom”. Les Écritures expliquent que “le Dieu de notre Seigneur Jésus Christ (…) l’a relevé d’entre les morts et l’a fait asseoir à sa droite dans les lieux célestes, bien au-dessus de tout gouvernement, autorité, puissance, seigneurie, et de tout nom qui se nomme, non seulement dans ce système de choses-ci, mais encore dans celui qui est à venir”. Philippiens 2:8, 9; Éphésiens 1:17, 20, 21.
    Jésus n’a jamais affirmé qu’il fût l’égal de Dieu. Il a plutôt montré à maintes reprises qu’il se soumettait à son Père. Pour reprendre ses propres paroles, c’est ce dernier qui l’avait envoyé, qui l’instruisait et qui lui enseignait ce qu’il devait dire (Jean 3:17; 5:36; 6:38; 12:49, 50). Jésus déclara par ailleurs qu’il avait “achevé l’œuvre” que son Père lui avait confiée. À propos de ses disciples, il ajouta: “Ceux-ci ont reconnu que c’est toi [le Père] qui m’as envoyé.” Jean 17:4, 6, 18, 25.
    Les ennemis de Jésus eux-mêmes n’ont pas eu l’audace de prétendre qu’il se disait Dieu. Ils l’ont plutôt accusé de se faire “égal à Dieu” en présentant Dieu comme son Père. Ils cherchaient à tuer Jésus pour la raison formulée en ces termes par une version catholique: “Il appelait Dieu son propre Père, s’égalant ainsi à Dieu.” Ce à quoi Jésus répondit: “Oui, vraiment, je vous l’affirme, le Fils ne peut rien faire de lui-même que ce qu’il voit faire au Père, mais tout ce qu’il fait, le Fils le fait pareillement.” Jean 5:18, 19, Traduction Votre Bible.
    Malgré la position importante qu’il occupait, Jésus avoua à ses apôtres: “Le Père est plus grand que moi.” (Jean 14:28). Certains soutiennent néanmoins qu’il en était uniquement ainsi quand Jésus était sur terre, mais que tel n’est plus le cas depuis qu’il a regagné le ciel. Cependant, ce n’est pas là ce que la Bible enseigne.
    Après l’ascension de Jésus
    Lorsque Jésus fut remonté au ciel, ses disciples continuèrent à décrire le Père comme supérieur au Fils. Plus de 20 ans après, Paul parlait encore du “Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ”. (Romains 15:6) Analysons bien ces paroles. Il est question du Dieu de Jésus. Du reste, Paul différenciait souvent Jésus, non seulement du Père, mais aussi de Dieu. En effet, il mentionnait parallèlement Dieu et le Christ. Ainsi, il saluait habituellement ses lecteurs par ces mots: “À vous, faveur imméritée et paix de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ.” (Romains 1:7; 1 Corinthiens 1:3; 2 Corinthiens 1:2; Galates 1:3; Éphésiens 1:2; Philippiens 1:2). L’apôtre dépeignit le Christ, non pas comme Dieu, mais comme “l’image de Dieu”, parce qu’il représente parfaitement son Père (2 Corinthiens 4:4). Toutefois, le traducteur américain de la Living Bible, qui croit à la trinité, a jugé bon de transformer cette expression pour mettre: “Christ, qui est Dieu.” Néanmoins, comme l’original ne va pas jusque-là, il lui a fallu ajouter cette note en bas de page: “Littéralement: ‘Qui est l’image de Dieu.’”
    L’Apocalypse ne se borne pas non plus à séparer Jésus de son Père. Elle le distingue aussi de Dieu. Elle s’ouvre d’ailleurs par ces mots: “Révélation de Jésus Christ, que Dieu lui a donnée.” (Apocalypse 1:1). Plus de 60 ans après l’ascension de Jésus au ciel, le même livre rapporte les paroles suivantes, émanant du Christ glorifié: “Le vainqueur, j’en ferai une colonne dans le temple de mon Dieu (…) et j’écrirai sur lui le nom de mon Dieu et le nom de la ville de mon Dieu, la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d’auprès de mon Dieu, et mon nom nouveau.” Apocalypse 3:12.
    La différence qui existe entre Dieu et l’Agneau Jésus Christ est soulignée jusque dans le dernier chapitre de la Bible, où le grand trône céleste de la ville somptueuse appelée “Nouvelle Jérusalem” n’est pas décrit comme celui d’une prétendue trinité, mais comme “le trône de Dieu et de l’Agneau”. (Apocalypse 22:1, 3.) Toutes ces déclarations ne sont pas difficiles à saisir, à moins que vous ne teniez, en raison de votre éducation religieuse, à leur faire dire ce qu’elles ne disent pas.
    Les ennemis de Jésus, à l’affût d’un prétexte pour le mettre à mort, ne lui demandèrent pas s’il était Dieu, mais s’il était “le Christ, le Fils de Dieu”. À l’un d’eux, Jésus répliqua: “Toi-même tu l’as dit. D’ailleurs je vous le dis, désormais vous verrez le Fils de l’homme assis à la droite de la puissance et venant sur les nuées du ciel.” (Matthieu 26:63, 64). Plus tôt, le Christ s’était appliqué à lui-même ces paroles de David: “La déclaration de Yahweh à mon Seigneur: ‘Assieds-toi à ma droite jusqu’à ce que je place tes ennemis comme un escabeau pour tes pieds.’” Jésus ne prétendait ni être Yahweh ni faire partie d’une trinité, notion au demeurant contraire aux Écritures. Non, il montrait simplement qu’il se tiendrait à la droite de Dieu en attendant que les desseins de ce dernier se réalisent au moment fixé. Psaume 110:1; Matthieu 22:42-44.
    Étienne, le premier homme qui mourut pour sa foi en Christ, contempla une vision céleste de Jésus ressuscité. Le vit-il à la place de Dieu, ou le dépeignit-il comme une personne de la trinité? Pas du tout. Conformément aux propos de David et de Jésus lui-même, il l’aperçut “à la droite de Dieu”. Ou, suivant la Living Bible, il vit “Jésus le Messie debout à côté de Dieu, à sa droite”. Actes 7:55, 56.
    Dans sa vision sublime concernant l’Ancien des Jours, Daniel nous présente une description plus complète encore de la place qu’occupe le Christ; il écrit: “ Je regardai pendant mes visions nocturnes, et voici, sur les nuées des cieux arriva quelqu’un de semblable à un fils de l’homme; il s’avança vers l’ancien des jours, et on le fit approcher de lui. On lui donna la domination, la gloire et le règne; et tous les peuples, les nations, et les hommes de toutes langues le servirent. Sa domination est une domination éternelle qui ne passera point, et son règne ne sera jamais détruit.” (Daniel 7:13, 14). L’Ancien des Jours n’est pas Jésus, mais Yahweh. Le Christ, lui, est représenté sous les traits du “fils d’homme”. Comme vous l’avez remarqué, on a dû le faire approcher devant son Père céleste afin qu’il reçoive “la domination, et la dignité, et un royaume, pour que tous les peuples, groupements nationaux et langues le servent”. Voir Matthieu 25:31.
    L’Apocalypse, de son côté, montre clairement que la grande foule de gens de toutes nations et de toutes langues qui viennent se ranger sous la bannière du Messie savent différencier Dieu et l’Agneau Jésus Christ, car elle leur fait pousser ce cri de louange: “Le salut, nous le devons à notre Dieu qui est assis sur le trône, et à l’Agneau.” Quant aux Élus ou au Saints qui se tiennent sur le mont Sion céleste aux côtés de l’Agneau Jésus Christ, ils ont “son nom et le nom de son Père écrits sur leurs fronts”. Apocalypse 7:9, 10; 14:1.
    Le Fils de qui ?
    Les Juifs connaissaient le nom de Dieu. Ils savaient de qui Jésus parlait quand il disait: “C’est mon Père qui me glorifie, lui dont vous dites qu’il est votre Dieu.” (Jean 8:54). Qui était ce Dieu-là ? Qu’ils aient encore eu coutume de prononcer son nom à cette époque ou pas, ils le voyaient dans leurs copies des Écritures. Il figurait sur les rouleaux qu’ils pouvaient consulter dans leurs synagogues, et il était inscrit en lettres hébraïques dans la Septante, la version grecque de la Bible qu’ils lisaient et employaient. “Yahweh” n’est donc pas un autre nom de Jésus. Quand le Christ “appelait Dieu son propre Père” et se présentait comme “le Fils de Dieu”, les Juifs qui l’écoutaient comprenaient bien qu’il disait avoir pour Père Celui dont le nom s’écrivait en hébreu avec les quatre lettres correspondant à YeHoWaH et l’on a nommé le tétragramme. Il ne prétendait pas être Yahweh, mais le Fils de ce dernier. Jean 5:18; 11:4.

    Du Nom de Dieu
    Les hommes à qui Jésus s’adressait connaissaient le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob. Leurs ancêtres avaient adoré Yahweh ou YeHoWaH, et son temple était toujours au milieu d’eux. Il fallait maintenant qu’ils prennent conscience de la nécessité d’honorer et de suivre Jésus. Aussi le Christ leur expliqua-t-il qu’ils devaient tous ‘honorer le Fils comme ils honoraient le Père’, car “celui qui n’honore pas le Fils n’honore pas le Père qui l’a envoyé”. Jean 5:23.
    À présent, la situation est complètement renversée. Les membres des Églises de la chrétienté parlent beaucoup du Fils mais méconnaissent “le Père qui l’a envoyé”. Pourtant, c’est Dieu qui a élevé Jésus “à une position supérieure et lui a donné volontiers le nom qui est au-dessus de tout autre nom, afin qu’au nom de Jésus plie tout genou de ceux qui sont au ciel, et de ceux qui sont sur la terre, et de ceux qui sont sous le sol, et que toute langue reconnaisse ouvertement que Jésus Christ est Seigneur à la gloire de Dieu le Père”. Philippiens 2:9-11.
    N’oublions pas, comme trop de gens l’ont fait, que si nous confessons Jésus ce doit être “à la gloire de Dieu le Père”. De nombreux chefs religieux de notre époque ont pour ainsi dire perdu Dieu de vue, et leurs ouailles en ont fait autant. Toutefois, dans une prière adressée à son Père céleste, Jésus déclara: “Ceci signifie la vie éternelle: qu’ils apprennent à te connaître, toi, le seul vrai Dieu.” Mais ce n’est pas tout. Il nous faut aussi identifier celui que Dieu a fait venir sur terre et lui emboîter le pas, car le Christ ajouta: “Et celui que tu as envoyé, Jésus Christ.” Jean 17:3.
    baert.c@gmail.com

  17. Jean dit :

    Comprendre ce que Jésus nous enseigne quand il prie serait mieux approprié pour repondre a la question… Et que nous enseigne Jésus quand il est  » en priere  » ( ou encore  » a genoux  » pour le lavement des pieds ) sinon que la vraie grandeur est celle de l’ Humilité, du Don et de l’Amour ? Par ces actes, ne nous délivre t’il pas, a jamais, d’un  » pharaon céleste  » ? C’est une belle explication que celle de Gerard BEBE . En precisant toutefois que cette nature divine est l’Amour ( moi et le Pere nous sommes un ) et que l’Amour n’est pas quelque chose mais quelqu’un . Oui, l’Amour est une Personne, l’Amour est un Etre Vivant ( celui qui m’a vu a vu le Pere) et Jésus est notre accomplissement.

  18. Jean dit :

    Et le Verbe s’est fait chair et il a habité parmi nous…
    Mystere de l’Incarnation… mais de quel Dieu parlons nous ?
    De ce Dieu qui est Amour et en Jésus, la Présence Divine, c’est justement l’Amour.
    Il n’y a pas, entre le Verbe et l’homme unité sous le rapport de la nature mais UNITE sous le rapport de la Personne. l’Amour n’est pas quelque chose, l’Amour est quelqu’un, l’Amour est une Personne. Et cela devient une évidence si nous vivons notre propre Grâce !
    C’est bien cela qui fait toute la grandeur du Christianisme, c’est que Dieu en Personne soit venu parmi nous…

  19. @ Christian : Chapeau pour le commentaire ! Il pèse au moins 1000 tweets.

  20. Gérard BEBE dit :

    C’est là toute la beauté du mystère de l’incarnation: Jésus, tout en restant complètement Dieu, est complètement homme; et il est dit que nous serons semblables à Lui, car nous le verrons tel qu’Il est…C’est le projet d’amour fou du Père, qui veut que ses enfants soient vraiment come Lui! Dieu nous « emptunte » notre humanité, pour nous donner sa divinité; quel bel échange; quelle élévation pour notre pauvre humanité! Car notre paradis est le Coeur du Père, uni à celui du Fils, et à l’Esprit Saint, et c’est dans ce Coeur plein de délices que nous passerons notre éternité…

  21. Pierron Michel dit :

    Bonjour,
    Ce qui est toujours consternant parmi tous les commentaires que l’on peut faire du Jésus historique, c’est l’incroyable maladresse dont font preuve tous les auteurs ! Ils sont tous capables de se mettre à la place de Dieu et donc de parler à la place de Dieu ! Quelle ineptie ! Je rappelle que les évangiles ont été écrits par 4 hommes qui n’ont jamais rencontré Jésus, et cela au mieux 50 ans à 70 ans après sa mort ! Comment peut-on accorder de la valeur à des textes qui sont au mieux des contes ou des fables ? De plus, l’église catholique n’a gardé que ceux qui convenaient à son idéologie !
    Aussi, je vous conseille de lire rapidement l’ensemble des livres de Michel Benoit (qui a un aussi un blog), pour vous faire enfin une idée juste de cette histoire religieuse qui empêche de vivre normalement tant et tant de gens (en les culpabilisant notamment…).
    Non, Jésus n’est pas le fils de Dieu ! Et personne ne peut parler à la place de Dieu (à supposer qu’il existe !), sous peine de commettre une usurpation d’identité méprisable. Si vous avez le courage de lire ses ouvrages, vous risquez de vous sentir enfin débarrassés de tant et tant de mensonges, mais surtout de vous sentir devenir (enfin !) des hommes libres !
    Jeshua Ben Joseph a laissé ce seul message : vous êtes libres de devenir ou pas un « éclairé » ! Bonnes lectures à tous ! Michel Pierron

  22. Bah, même ça, on a le droit de le penser.
    Mais ce n’est pas pour autant qu’il faut mépriser ceux qui pensent autrement, et qui ne sont pas pour autant débiles, des ignorants, des incroyants…

  23. Pierron Michel dit :

    Bonjour Monsieur Pernot !
    Dans mon texte il n’est nullement question de mépris ! Bien au contraire ! Si j’étais méprisant je m’abstiendrai de donner des pistes de réflexion qui me semblent salutaires…
    Chacun a le droit inaliénable de penser ce qu’il veut, et tant mieux ! Néanmoins, l’Histoire nous montre que les « doxa » provoquent des adhésions inconditionnelles à des idéologies, des dogmes, bref à des croyances infondées, mais fonctionnant comme des vérités absolues indiscutables, lesquelles conduisent invariablement à de l’aliénation. L’histoire religieuse n’y échappe malheureusement pas… Il suffit de réfléchir à ce que l’église catholique (notamment) a été capable de commettre d’atrocités, de mensonges, de malversations pour s’en convaincre…
    De mon côté, je n’observe pas que ceux qui prétendent avoir la foi, se comportent de manière plus positivement différente de ceux qui, comme moi, sont athées. Non, rien de remarquable, rien de différent ! Alors, quid de de la foi ?
    Pour mon compte, il me semble qu’être un homme libre (dans sa réflexion) conduit à rechercher exclusivement la vérité. Rien d’autre n’a d’intérêt que la Vérité ! Mais chacun fait évidemment ce qu’il veut de sa vie, et cela ne me regarde pas ! Néanmoins, je me permets d’ajouter cette phrase qui n’est pas de moi : « Les dominés participent activement et sans le savoir à leur propre domination ». A méditer !
    N’étant jamais méprisant, ne serait-ce que grâce au métier que j’exerce, et de la même manière que j’ai commencé ce texte, je vous adresse mes cordiales salutations,
    Michel Pierron

  24. Je ne sais pas, évidement, tout est une question de style peut-être, mais des termes comme « ineptie » pour parler de la foi et la pensée de certaines personnes, des questions (ou affirmations) comme « Comment peut-on accorder de la valeur à des textes qui sont au mieux des contes ou des fables ? » pour parler des textes considérés par certaines personnes comme des textes de référence pratiqués quotidiennement… tout cela peut être entendu comme du mépris, même si telle n’était pas votre intention, non ?

    Quand à la liberté, vous savez que l’Oratoire est une paroisse a dogmatique, libérale. C’est à dire que l’on a tout à fait le droit de penser que Dieu n’est qu’un concept philosophique comem de penser que c’est une personne vivante avec qui l’on a une vraie discussion. Finalement ce qui nous réunit est 1) le fait de s’intéresser à la personne de Jésus (d’une façon libre et très diverse selon les personnes), 2) de ne pas se moquer de la sensibilité des autres. Cela n’est pas si évident car, pour reprendre les exemples de différentes notions de Dieu que je citais plus haut, les premiers pourraient avoir envie de traiter les seconds de naïfs et les second pourraient avoir envie de traiter les premiers d’athées. Mais non, nous pouvons discuter, lire la Bible ensemble, faire de la théologie, s’intéresser à tout un tas de sujets et d’actions d’entraide ensemble. Et je trouve que oui, ça se passe plutôt bien et que la liberté et la diversité est vécue de façon assez féconde.

  25. Christelle dit :

    L’absence de mépris ne s’exprime pas vraiment, à mon sens, dans l’usage des formules de politesse, mais dans une capacité à reconnaître, dans son interlocuteur, un être qui dispose de la même intelligence et des mêmes outils de réflexion que soi, qui est tout autant en quête de vérité et à qui l’on n’assène pas l’argument facile et infalsifiable de la soumission consentie…

    Merci à Christian Baert pour ce qu’il a développé plus haut, c’est très éclairant, et aussi à Michel Leconte, dont j’ai dévoré le bel article (« Christ : unité de Dieu et de l’homme ? ») dans le dernier Évangile & Liberté !

  26. Pierron Michel dit :

    Bonsoir Madame Christelle !

    Vous voulez me faire la leçon de morale à propos du mépris. Je trouve cela particulièrement amusant…
    Quant à l’idée de « falsifiabilité », on ne peut pas retenir ici la définition de Popper, puisque, vous comme moi, ignorons les déictiques (les situations d’énonciation) dans lesquelles nous nous trouvons respectivement… Mais si ça vous fait plaisir…

    P.S. N’habitant pas en France, je ne connais pas la paroisse de l’Oratoire…

    Bonne continuation malgré tout !

    Michel Pierron

  27. Baert dit :

    Jésus est nommé :

    81 fois fils de l’homme,
    27 fois fils de Dieu,
    17 fois fils de David et,
    8 fois fils bien aimé.

    et combien de fois Dieu le Fils ? 0

  28. obama dit :

    Merci à vous Pasteur ainsi qu’à arnaud Lemba pour vos apports et j’aimerai apprécier la contribution de BAERT elle est autant remarquable tout comme celles des autres. Mais pour tous j’ai une question: si je dis etre un avec quelqu’un je suis cette personne oui ou non? oui! Jésus dit etre un avec le Père qui est Dieu.(Jean 10:30,38) Donc Jésus est Dieu! C’est logique.

  29. @ Obama. Il faut tenir compte du fait que Jésus dit « Je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, afin qu’ils soient un comme nous sommes un, moi en eux et toi en moi » (Jn 17:22), et donc si l’on suit votre logique, Jésus est Dieu et il fait de nous Dieu. Il y a effectivement des personnes qui pensent cela, et on a le droit, bien sûr. Mais il me semble plus juste de dire que ce « un » ne veut pas dire l’identité, mais plutôt la communion, c’est à dire une unité de vie, de foi, d’amour, de créativité tournée vers la vie et la qualité de vie par l’amour.

  30. ltrobat dit :

    @Obama
    Quand on dit que ma femme est « ma moitié », cela signifie que, d’une certaine façon le couple que nous formons ne fait « un » et pourtant je ne suis pas ma femme et elle n’est pas moi, nous restons deux êtres distincts.
    Dire que le Christ et Dieu sont un, c’est signifier que Jésus réalise sur terre une relation à Dieu qui est unique, une façon pleine et entière d’être habité par Dieu mais être habité par Dieu ce n’est pas être Dieu.
    Cette façon d’être habité par la personne de Dieu est un modèle pour notre foi et cesserait de l’être si Jésus était une sorte d’alliage homme-Dieu ou l’apparence que prend Dieu pour se promener sur la terre. Pour le coup ce Jésus-là représenterait un idéal inatteignable pour l’homme…

  31. Je n’aurais pas dit mieux, ltrobat

  32. Edner Extreme dit :

    Bonsoir, je vous salue dans le nom precieux de Jesus.
    Alors je n’ai pas de commentaire, mais plutot une question.
    Alors pendant que Jesus etait sur la terre est ce qu’il avait perdu sa forme divine?
    Merci

  33. ltrobat dit :

    Il était habité par Dieu. Dieu vient parler au coeur de chaque individu, c’est de cette présence agissante de Dieu que Jésus était empli, tout comme nous mais, chez lui à un degré inégalé. Ce n’est pas par l’incarnation que Jésus est singulier puisqu’elle concerne chacun de nous, mais par la pleine conscience qu’il en a eue et le fait qu’il l’ait vécue avec une intensité particulière.
    Après, l’idée que 3 personnes distincte puissent former un seul dieu est un non-sens…

  34. Nathan dit :

    Je vous renvoie à la position de Sébastien Castellion.
    Il faut être tolérant et accepter ceux qui ne pensent pas comme nous.
    Castellion ne goutait pas la doctrine trinitaire : « Je voudrais bien en prendre sa défense, mais je ne le puis ».
    Intellectuellement et spirituellement, je suis comme lui.
    Je finis par une pensée de Pascal: « Je ne crois que les histoires dont les témoins se feraient égorger ». Ainsi le témoignage des antitrinitaires ont été souvent écrit avec leur sang. L’inverse ne me revient pas en mémoire…

  35. ltrobat dit :

    La virulence de certains commentaires à l’encontre de nos positions non-trinitarienne a de quoi choquer. Il faut cependant réaliser le poids de la propagande trinitarienne qui fait que la sensibilité unitarienne a toujours été marginalisée au sein du christianisme…
    Moi-même qui ai reçu une éducation religieuse trinitarienne, pendant des années j’étais incapable de concevoir ce qu’était la Trinité et encore plus de l’expliquer à quelqu’un, j’étais incapable de tenir la contradiction sur ce sujet face à un copain musulman mais il me paraissait aller de soi qu’on ne pouvait pas être chrétien sans croire en la Trinité. On m’avait éduqué comme cela, cela faisait partie des choses qui ne se discutaient pas. Et à l’époque je pensais qu’un non-trinitarien ne pouvait être véritablement chrétien.
    Quand j’ai découvert le protestantisme libéral, je me suis senti de suite en phase avec cette façon de voir et de vivre sa foi mais, d’emblée, la remise en cause de la Trinité me choquait. Il m’a fallu du temps pour comprendre que ce concept n’était pas nécessaire à la foi chrétienne.
    Une fois que j’ai adopté une théologie non-trinitarienne, je me suis rendu compte que je venais de résoudre un problème métaphysique sur lequel je butais depuis l’adolescence et je suis entré dans une lecture des Ecritures qui était d’une clarté que je n’avais pas éprouvé jusqu’alors. Mais pour cela il m’a fallu aller à l’encontre de quelque chose qui m’avait été asséné sur le ton de l’évidence…

  36. @ Nathan : cette pensée de Pascal est intéressante, comme une question, mais elle est loin d’être toujours pertinente, à mon avis. Il y a des gens capables de mourir pour le plaisir de se droguer, et cela ne rend pas cette voie ni plus noble, ni plus juste, ni plus intelligente. Mais cette pensée de Pascal est intéressante pour savoir soi-même en quoi on croit en réalité, c’est à dire quel est le dieu. Ce pour quoi j’accepterais de mourir est en réalité ce en quoi je crois.

    Dans ce domaine, ceux qui seraient prêts à donner leur vie pour affirmer le dogme de la trinité, mais aussi ceux qui sont prêts à donner leur vie pour le refuser : les uns comme les autres ont comme dieu leur propre idée de Dieu, ils se sont fait une idole des croyances, s’ils adoraient le Dieu vivant, qui dépasse tout ce que l’on peut dire et penser de lui, cela les rendrait plus humble quant à leur expression de foi, sentant qu’elle est de toute façon indigente, approximative, partielle, et en partie subjective, contingente, toute pétrie d’une culture. Et cela les rendrait plus tolérant vis à vis des autres expressions de foi dans le Dieu unique.

  37. Daniel Zimmer dit :

    Je partage volontiers avec vous le libéralisme et le pluralisme théologique, et peux entendre votre penchant unitarien, mais me pose la question de la nécessité d’affirmer l’unitarisme comme postulat nécessaire. Autrement dit, est-il nécessaire de s’évertuer à vouloir définir Dieu par ses attributs, sa forme, sa définition, etc… Mais je perçois là un peu le risque de faire de notre Dieu, je dis notre pour souligner l’intimité nécessaire de l’expérience, sans quoi le débat serait vain, de faire de notre Dieu un objet de description. En ce sens disserter sur l’unité ou la trinité, vaut autant que de discuter de la longueur supposée de sa barbe. Dieu n’est pas un objet, ou alors Dieu est-il le Dieu des philosophes, un Dieu enfermé dans une conception d’un monde dont il serait absent, simplement posé comme son principe causal ? Une fois le monde créé, il pourrait s’absenter : shabbat éternel. Mais ce Dieu-là, quelle expérience pourrais-je en avoir ? Aucune, je le crains. A pousser trop loin les choses, notre relativisme théologique pourrait aussi bien se suffire d’un vague déisme.
    Mais qui suis-je pour savoir comment il plaît à Dieu de se révéler ? Un Dieu impersonnel et supposé « massivement Un » ne risque-t-il pas de devenir soit une entité lointaine, tantôt bienveillante comme pour Rousseau, tantôt exigeante ou tyrannique comme pour Calvin et comme dans une certaine conception de l’Islam ?
    Alors, oui, même si je lis avec plaisir ce que vous écrivez, Itrobat, -je cite- « Dire que le Christ et Dieu sont un, c’est signifier que Jésus réalise sur terre une relation à Dieu qui est unique, une façon pleine et entière d’être habité par Dieu mais être habité par Dieu ce n’est pas être Dieu. Cette façon d’être habité par la personne de Dieu est un modèle pour notre foi et cesserait de l’être si Jésus était une sorte d’alliage homme-Dieu ou l’apparence que prend Dieu pour se promener sur la terre ». D’accord, mais serait-il interdit ou impossible à Dieu de venir sur terre, pour partager le sort de l’humanité, jusque dans ce que l’humanité traverse de plus inacceptable, à savoir mourir ? Et ne serait-ce pas là aussi un modèle extraordinaire pour notre espérance ?
    Folie de la croix disait Luther, où Dieu renverse la donne, où le don n’est plus dans le sacrifice fait à Dieu, mais dans le partage par Dieu de la condition des hommes. Folie de cette croix contre la raison des humains. Oui, Dieu pourrait s’intéresser à nous, ne pas être juste l’initiateur du mouvement, puis le témoin lointain et indifférent de son évolution. Comment la grâce nous serait-elle donnée si seul un homme était mort sur la croix ? Ce serait une simple atrocité parmi tant d’autres hélas. Folie de la croix, où en même temps, nous exaltons de soulagement si Dieu partage notre sort jusque dans la mort, car il nous libère de toute conception punitive de la mort. Mais en même temps croix qui nous fait frémir, car si Dieu meurt là au milieu de nous, ne sommes-nous pas encore plus seuls que jamais ? Et nous voilà dans le doute et non plus dans les tentations de certitude de notre raison raisonnante.
    Non, Jésus n’est pas un alliage homme-Dieu. Il tient dans les écrits deux positions discursives en alternance : celle de la confiance la plus absolue jusque dans la mort, la confiance de celui qui sait où il va, et l’instant d’après celui de la détresse la plus extrême, celui qui est abandonné par son père, en qui il avait mis toute sa confiance. En cela, je le perçois parfois tantôt humain comme moi, quand il doute, tantôt habité par quelque chose qui le dépasse dans son humanité.
    Pour cela le trinitarisme ne me dérange pas. Il témoigne simplement d’une manière de poser Dieu comme échappant à nos tentatives de l’appréhender de façon unique, là où notre raison voudrait le cantonner, voire l’enfermer.

  38. Vraiment, merci, Daniel Zimmer, d’avoir offert cette belle façon de croire et de respecter.

  39. Jeremie Sisowath dit :

    Bonjour , désolé de ne pas avoir lu totalement votre long débat . Alors je serais direct : Jésus est Dieu lui-meme ou pas ?
    Répondez uniquement par « oui » ou « non » . Je ne souhaite pas en savoir d’avantage . Merci d’avance .

  40. ltrobat dit :

    Non

  41. Personnellement, je dirais « non ».
    Même si dans la vie (et en théologie) c’est difficile de ne pas être simpliste avec une logique qui n’accepte que le oui et le non comme réponse.
    Sur le sujet « Christ est-il Dieu ? oui ou non », André Gounelle donne une intéressante réponse ici :
    http://andregounelle.fr/dieu/jesus-est-il-dieu.php

  42. Daniel Zimmer dit :

    Bonjour!
    Oui ou non, comme si cela pouvait se laisser réduire à cela… Suis-je sûr d’être entièrement dans mes paroles quand je dis oui ou non? N’y a-t-il pas des « oui » qui ne sont que de surface, tout comme des « non »? Pierre lui-même n’a t-il pas renié, après avoir affirmé qu’il serait ferme? Les paroles que nous prononçons sont le fruit des circonstances qui nous entourent. Autrement dit, même dans la foi, et peut-être surtout dans la foi, nous ne sommes pas entièrement libres de ce que nous croyons.
    Donc, pour moi je suis proche de la conclusion d’André Gounelle. Je choisis le « TGV », Jésus lui-même est selon les moments dans deux postures différentes, dans deux énonciations différentes, pas les dans deux en même temps, mais alternativement dans les deux. Et ma foi doit composer avec la prise de conscience de cette oscillation chez le Christ lui-même. Donc elle ne se réduit pas à une réponse simple, mais elle aspire à une espérance solide, pas à un oui qui deviendrait « je ne le connais pas » dès que le vent tournerait.

  43. nduwimana pierre-claver dit :

    beacoups de choses ont ete dit,mais,de mon cote,je dirais que jesus est DIEU.DIEU en tant que dieu,parlait aux hommes,mais les hommes ne le voyaient pas comme tel.Alors comme DIEU voulait sauver le monde pecheur,il devrait venir en tant que homme;dont JESUS-CHRIST NOTRE SAUVEUR ET DIEU.Dans 3:4’5 -essaie40:4 42:16jean baptiste dans le desert,il disait »preparer le chemin du seigneur jehovah »je pense qu’il parlait de{JESUS}!da l’apocalypse il y a un verset qui dit »que lorsque jean eu frapper par la lumiere,il fut tombe comme evanuie,et une voie l’appella et lui dit »ne craignait pas j’etait mort et je suis recussite,je tiens les clefs de ls mort et du ciel,je suis le premier et le dernier.tous ces versets demontre que jesus est DIEU..Je n’oublierai non plus de vous signaler que JESUS lui même n’a jamais dit qu’il est DIEU,mais il le disait sous une autre forme comme il en avait l’habitude d’enseigner dans les parabole pour que ceux qui doivent le connaitre le connaissent. lorsqu’il etait sur la tere.ex:jean14:JESUS disait qu’il serait mieux qu’il parte chez le père pour les envoyr l’ESPRIT SAINT »JEAN 14:26,là,il était encore sur la terre.et dans JEAN 15:26,il dit »L’ESP[RIT SAINT que je vous enverrait vous enseignera tout »ce qui veut dire que JESUS IL EST HOMME comme toi et moi sur terre.il est DIEU en ESPRIT lorsqu’il est au ciel.raison par laquelle JESUS disait chaque fois mon père.n’oubliez pas aussi que le jour de son retour que toutes les derniers jours le jour de son retour,tout ce qui est sur la terre et au ciel flechiront les génous pour l’adorer{on adore que DIEU comme nous dit la bible}le jour de la tentation après les 40 jours de son jeune,JESUS à dit à satan,Dans matthieu4:10″il est ecrit il ne faut qu’adorer ton DIEU.Il se parlait de lui même.puis,aprês sa resurection,lorsque JESUS se oresentait aux diciple,thomas n’était pas là.à son retour,JESUS s’est montre à thomas, et thomas à dit »SEIGNEUR MON DIEU ».JESUS ne l’avait pas dit qu’il ne faut pas l’appeller ainsi.s’il ne l’etait,il le l’aurait lui dire.bref je pense que notre SEIGNEUR JESUS nous aidera de nous donner plus de lumiere, et en savoir plus pour que les brebis ne soient pas perdu.
    PRIONS.
    SEIGNEUR JESUS,DIEU DE L’UNIVERS .ECOUTE NOS PRIERES,NOUS RECONNAISASONS QUE NOUS SOMMES PECHEURSPARDONNE NOUS SEIGNEUR.VOUS SEUL ET SEUL EST SAINT,VOUS ETES VENU SUR LA TERRE POUR NOUS SAUVER.AIDE-NOUS A SURMONTER TOUTES LES EPREUVES POUR QUE NOUS NE SOYONS PAS PERDU.NOUS SOMMES DANS UNE PERIODE D’ETRE EMPORTER PAR NOTRE ENNEMI JURE DONT LE RUSE DU DIABLE AIDE-NOUS D’ETRE PATIENT JUSQU’AU DENIER JOUR,CAR S’EST ECRIT QUE CELUI QUI RESISTERA sera saUVE.DONNE NOUS L’ESPRIT SAINT SEIGNEUR DE SURMONTER TOUTE TENTATIOBN JUSQ’A LA FIN SEIGNEUR ET DELIVRE NOUS DU MAL.AMEN

  44. iambic dit :

    Je remercie à mon tour Daniel Zimmer pour ses éclairages pleins de tact, auxquels je souscris volontiers. Je dois dire que j’ai toujours un peu de mal à comprendre ce qui gêne dans la trinité (mais c’est là toute la difficulté: que d’autres puissent penser autrement constitue invariablement un scandale personnel, ce qui entraîne spontanément une réaction de défense, voire de rejet; et il me semble que dépasser cet état de choses demande pour chacun un effort toujours à reprendre).

    Je crois toutefois que l’on peut s’entendre sur plusieurs points qui constituent, à mon sens, l’essentiel : que Dieu est vraiment, pleinement présent en Jésus (et qu’importe alors le mode de cette présence) ; prendre au sérieux l’affirmation « Qui m’a vu a vu le Père », de sorte que scruter la personne de Jésus dans les évangiles (de même à un autre niveau les prophètes inspirés, les théophanies… de l’ancien testament) est un chemin privilégié pour mieux connaître Dieu le Père (ce qui ne veut pas dire l’enfermer dans une saisie définitive). Enfin, que Dieu se rend véritablement présent à toutes choses et jusqu’à l’intimité des hommes par son Esprit vivifiant.

    Tout s’embrouille si l’on se lance dans une espèce d’arithmétique céleste, dans une impossible quadrature du cercle métaphysique où les spéculations les plus abstruses provoqueront une légitime révolte de la raison (comment caser Trois en Un…). Pourtant, je ne crois pas non plus que Dieu ait à satisfaire comme telles les catégories de notre entendement.

    Je crois en Dieu qui nous aime d’un tel amour qu’il se donne sans compter, et s’il se donne d’une façon qui nous dépasse, pourquoi lui interdirait-on d’être vivant parmi nous en Jésus, et en son Esprit ? Contrairement à ce qu’affirme Gaspard de Coligny, plutôt que de contribuer à éloigner Jésus d’avec ses frères, croire en Dieu fait homme en Jésus me semble plutôt nous rendre Dieu notre Père plus proche – sans rien sacrifier de son altérité, au contraire. Car si notre conception spontanée de Dieu conduit à voir en lui celui qui fait ce qui est impossible à l’homme (le dieu jupitérien, maître des éléments et des destinées humaines), le Dieu qui s’incarne et meurt sur la croix fait, lui, ce qui est impossible… à Dieu ! Du moins, à l’image que nous nous en fabriquons. Dieu est autrement autre – autre d’une façon qui m’échappera toujours, m’empêchant d’avoir le dernier mot.

    Avant d’en terminer, cependant, je reviens sur un argument déjà lu dans ces pages, et qui me laisse perplexe : alléguer le dialogue et la fraternité avec les croyants juifs et musulmans en un Dieu unique, sans « associateurs », pour considérer que nous ferions bien d’abandonner un dogme qui heurte leur sensibilité. Je crois en contraire qu’un dialogue interreligieux authentique n’a de pertinence que s’il est sincère et prend au sérieux tout ce qui sépare les croyances des uns des autres, autant que ce qui rapproche. La chose vaut tout autant du dialogue entre chrétiens de convictions diverses : plutôt que de chercher le plus petit dénominateur commun, vivons la communion dans la diversité !

    Je profite enfin de cette intervention pour remercier Gaspard de Coligny pour la qualité de ce site, pour ces ressources mises à la disposition de tous, et surtout pour ses réponses et ses développements de grande qualité, grâce auxquels j’ai pu apprendre et nourrir ma réflexion. Un grand merci !

  45. Mikh Mikhombe dit :

    Salut a tous qui intervienne dans ce grand débat qui depuis des siècles laisse soit une unité impactante dans la fraternité, soit une discorde, soit une conversion d’une croyance a une autre.
    personnellement je voudrais apporter aussi une piste de réflexion que j’estime salutaire mais pas idéale.
    Mon intervention aura des question telle que: comment comprenez vous la naissance de Jésus-Christ pour arriver a un résultat telle que:<> a dit Michel leconet je cite.
    est-ce possible qu’un homme si simple que nous somme passionnés par la curiosité de connaitre qui est celui dont nous devons réellement adorer, soit né que d’une femme sans au préalable avoir eu une fécondation naturelle?
    voici une deuxième: comment concevez vous ce passage de Jean 1: 1-2 et 14 ? <>
    ce passage n’affirme t-il pas la Divinité de Jésus Christ? Quand Jésus dit « Abraham, votre père, exulta à la pensée qu’il verrait mon jour. Il l’a vu, et fut dans la joie. »

    Les Juifs lui dirent alors : « Tu n’as pas cinquante ans et tu as vu Abraham ! »

    Jésus leur dit : « En vérité, en vérité, Je vous le dit : avant qu’Abraham existât, Je suis ! » cela ne signifie pas qu’il était simplement un projet de Dieu sinon il mentirais parce qu’une pensée n’existe que dans la conception de qui la conçoit, et tant que cette pensée est pensée, elle n’existe pas, elle tien son existence lorsqu’elle est réalisée.
    or Jésus-Christ lui affirme <> cela veut dire qu’il existait déjà.

    comme il est écrit dans le livre Esaie, un enfant nous est nait un fils nous est donné…on l’appellera… Emmanuel. ce qui signifie Dieu parmi nous,
    cette précédente phrase n’est pas une image elle est réelle et parce qu’avant l’Esprit de étais sur les hommes, mais la Dieu lui même est parmi les hommes, pourquoi renier la divinité de Jésus-Christ?
    de mon coter je prend le courage de dire que Réellement Christ est Dieu dans sa entièreté. il est l’absolut parmi les hommes et c’est lui le gouverneur actif de tout l’univers. il a décider de partager la souffrance humaine en prenant l’apparence humaine, quelqu’un a dit nul n’a jamais vus Dieu, mais je prend le courage de dire que plusieurs ont vus Dieu mais pas dans son corps céleste, plutôt par l’incarnation mais plutôt, nul n’a vécu ni vus le Diable, simplement parce que lui il a échouer l’incarnation.
    dessoler d’avoir scandaliser les autres.
    mais on ne pas prétendre être Chrétien si l’on ne crois pas en la Divinité de Jésus-Christ, ni moins connaitre le salut si ce n’est par lui.
    qui croit en Jésus-Christ, croit en le Saint Esprit, Croit en le Père qui en somme Le Père, le Fils et le Saint Esprit ne font qu’un comme le corps, l’âme, et l’esprit de l’homme font absolument un que tu es que nous sommes.
    en faite Nous Chrétiens devons tous être d’accord sur tout les points parce qu’ensemble nous formons le corps dans son entièreté.
    Shalom

  46. rodrigue dit :

    je veux savoir quel est le rapport qui existent entre le prophète Isaie et Jésus christ tel qu’il apparait dans les évangiles de marc?

  47. Merci pour cette question hyper pointue et qui ferait sans doute un beau sujet de thèse de doctorat en exégèse biblique.
    Mais vous avez tout à fait raison, il y a de multiples citations d’Isaïe tout au long du livre de Marc. C’est le cas aussi dans les autres Evangiles et la théologie de Jésus va sans doute dans ce sens. Mais dans l’Evangile de Marc l’affinité avec Isaïe semble effectivement importante, au point que l’on a parfois confusément l’impression de lire la suite d’Isaïe en lisant Marc.

  48. Dim dit :

    Jesus n’est ni Dieu, ni le fils de Dieu,
    Jesus est un prophète, il est le messager du Très-Haut, et nul ne va au père que par la connaissance que les messagers donnent.
    Jesus est venu en son temps, comme annonciateur des choses a venir, comme tout les prophètes, il connaissait les écritures, et a annoncé le Consolateur de la fin des temps, qui est l’Emmanuel, l’Agneau qui guide l’homme vers une Terre renouvelé, une terre très saine ou enfin vient le règne de la paix, pour un temps.

    Pour répondre selon ma connaissance , Dieu n’a pas d’enfants, dieu crée ce qu’Il veut, Il dit « soit » et « c’est ».
    Jesus est né de la Vierge par la grâce du Saint-Esprit et par l’accord du Seigneur pour guider les hommes a travers les âges,
    Comme l’Esprit de Paix et de Partage né dans l’homme grâce a l’Esprit des Ecritures par l’action des prophètes à travers le temps et par les explications de L’agneau de Dieu.
    Nul ne doit prier Jesus, l’Eli ou les prophètes, on ne doit prier le Père qui est dans les Cieux.
    Dieu n’est pas un homme, l’homme n’est pas Dieu.
    Même l’homme le plus sâge, le plus intelligent et le plus partageur de tous n’est pas Dieu,
    Même le plus grand des prophète n’est pas Dieu.
    Moi je vous le dit, l’être le plus intelligent est celui qui décide d’agir selon l’amour du partage , l’être le plus complet est celui qui décide de se dépouiller pour son prochain.
    L’être le plus enclin a aimer, est celui qui voit son regard dans les yeux de son voisin.
    Aimer les autres comme vous mêmes , aimez dieu de tout vôtre cœur, ne vous jugez pas les un les autres.
    Que la paix , et la bénédiction du Très-Haut soit sur Vous.

  49. En général, ce sont les musulmans intolérants qui affirment « Jésus n’est pas fils de Dieu ». Heureusement qu’il existe des musulmans tolérants aussi, qui respectent la foi des autres.

    L’Evangile affirme que Jésus est fils de Dieu. Ensuite, il est possible de comprendre cela de façons différentes, soit mettant Jésus très très haut, soit en disant qu’il est fils de Dieu, comme nous sommes tous enfant de Dieu, puisque Dieu nous a donné la vie, et de son souffle.

    En tout cas, dire que Jésus est fils de Dieu ne fait pas du tout de Jésus un Dieu, ni Dieu lui-même, ni l’égal de Dieu. Au contraire.

  50. othmane dit :

    imposible parce que dieu ne pas avoir d enfant dieu reste dieu jesus ne peut pas etre le fils de dieu c est qu un messi comme tous les autre

  51. Bien sur que Dieu peut avoir des enfants puisqu’il donne la vie !

  52. Georges dit :

    Bonjour
    Je réagis à la fin de la réponse ci-dessus: … « Et c’est ainsi que l’on peut dire que Dieu est en Jésus (en l’inspirant) et que Jésus est en Dieu (par la foi), c’est ainsi que l’on peut dire qu’avant qu’Abraham fut, le Christ existait (en tant que projet de Dieu) »…
    Car je pense que Celui qui a reçu tout pouvoir sur la terre, y compris la capacité de pardonner les péchés, ne peut pas seulement « être inspiré »… Nous les hommes nous le sommes, « inspirés » par Dieu, mais non le Christ qui est l’expression même de la volonté de Dieu, Dieu fait chair, l’Emmanuel annoncé des prophètes. Car la Bible, d’un bout à l’autre ne parle que de lui, du plan de salut du genre humain. Prenez le temps de lire m’importe quel chapitre de m’importe livre de la Bible, lisez attentivement, vous aurez en condensé le résumé de la Bible, c’est-à-dire le Christ.

    Par ailleurs, dire que le Christ existait en tant que « projet de Dieu », avant Abraham, est en porte-à-faux avec l’évangile de Jean qui révèle la Parole qui existe depuis le commencement, et par qui toutes choses ont été faites, cette Parole qui s’est incarnée. Quand Christ déclare qu’avant qu’Abraham fut, il est, il ne s’agit pas d’un projet, mais d’une réalité. Abraham également, dans la foi, l’a « vu » et « salué » de loin. Le plan de salut était certainement un projet de Dieu, qui fut révélé progressivement, mais le Christ qui est à l’origine de toutes choses, n’en est pas un.

  53. Stéphane dit :

    Bonjour,
    Je présume que la bible soit divinement rédigée ; de sorte que même quand elle sera lit, relit et re-relit par tout le monde une partie soit sauvée et pas une autre, au fait la parabole des femmes sages et des insensés ; mais s’il y a une chose que je puis affirmer avec force, c’est que la vérité n’est peut à aucun cas se contredire elle même, ainsi puisque la véracité de la bible est bien connu de tous alors croyant aux passages qui nous sont compréhensibles tout en reconnaissant avec raison que les passages ou versets flous ne contredisent absolument pas les clairs. Les élus de Dieu connaîtront la vérité et seront affranchis au moyen du fils de Dieu.

  54. Ariel MOLOBALA dit :

    L’Apôtre Paul, dans sa première lettre aux Colossiens, dans le premier chapitre nous rapporte, et j’approuve, que « Jésus est le premier né de la création … » c’est pour moi le juste et irréfutable argument de l’écart entre Dieu Le et Jésus son, le second étant une création du premier. L’évangile de selon Jean nous enseigne que  » au commencement était la Parole … et celle-ci à été faite chaire … » Or il sied de rappeler que Dieu n’a pas de commencement, que donc Jésus est bel et bien ce commencement dont il s’agit… Et l’on doit tout de même reconnaître que, n’a de commencement que les Créatures de et la Création, non pas Le Créateur, Dieu Le Père !

    Votre frère, Ariel, vous souhaite beaucoup de Bénédiction de la part de Dieu !

  55. George dit :

    Au commencement, on parle donc la d’un debut ou etait « deja » La Parole/(Jesus etant la manifesration de celle si dans la chair) comme etait bien evidament Dieu. Et on nous dit que cette Parole etait Dieu. Donc si cette Parole et Dieu et que Dieu n’a pas de commencement, comment cette Parole aurait elle un commencement?
    Le Psaume 33 au verset 6 et 9 nous disent que La Parole c’est Dieu.
    Comme le rapporte le frere Ariel ,dans Colossiens 1v15 Paul dit de Jesus qu’il est le PREMIER NÉ de la creation.
    Quand la Bible parle de premier ,elle le fait au sens propre comme aussi au figuré. Sachant donc que Dieu n’a pas de commencement ,Il n’a pas etait crée, bien qu’en Jesus Il se soit fait creature.
    Donc cela nous amménes a prendre cette affirmation au figuré premierement. Le Psaume89v27 nous en fait la demonstration. 1er né = Le plus élevé, au dessus ,plus grand. Et s’etant fait creature il est le plus grand de ce qui est crée.

  56. la paix dit :

    Bonjour à vous tous,
    je n’ai pas trouvé mieux que les paroles de dieu tout miséricordieux qui tranche sur ce sujet dans plusieurs sourates du coran pour dire que jesus le messager de dieux n ‘est ni dieu ni fils de dieu:

     Jésus est il fils de dieu ?La réponse dans le Coran
     Et ils ont dit : «Le Tout Miséricordieux S’est attribué un enfant ! » Et ils ont dit : «Le Tout Miséricordieux S’est attribué un enfant ! » 89. Vous avancez certes là une chose abominable ! 90. Peu s’en faut que les cieux ne s’entrouvrent à ces mots, que la terre ne se fende et que les montagnes ne s’écroulent, 91. du fait qu’ils ont attribué un enfant au Tout Miséricordieux, 92. alors qu’il ne convient nullement au Tout Miséricordieux d’avoir un enfant ! 93. Tous ceux qui sont dans les cieux et sur la terre se rendront auprès du Tout Miséricordieux, [sans exceptions], en serviteurs.  Coran 19.88..93 ( Sourate Maryam , versets 88 .. 93) 
    Et ils ont dit : « Dieu s’est donné un fils» ! Gloire à Lui ! Non ! mais c’est à Lui qu’appartient ce qui est dans les cieux et la terre et c’est à Lui que tous obéissent.  Coran 2.116 ( Sourate albakarah , verset 116)
      Ils disent : «Dieu S’est donné un enfant» Gloire et Pureté à Lui ! Il est le Riche par excellence. A Lui appartient tout ce qui est aux cieux et sur la terre; – vous n’avez pour cela aucune preuve . Allez-vous dire contre Dieu ce que vous ne savez pas ? Coran 10.68 ( Sourate Yunus , verset 68)
    Ce qu’ils disent n’est que mensonge 
    Et pour avertir ceux qui disent : «Dieu S’est attribué un enfant.» 5. Ni eux ni leurs ancêtres n’en savent rien. Quelle monstrueuse parole que celle qui sort de leurs bouches ! Ce qu’ils disent n’est que mensonge.  Coran 18.4,5 ( Sourate Al-Kahf , versets 4,5) 
    Créateur de cieux et de la terre. Comment aurait-Il un enfant, quand Il n’a pas de compagne ? C’est Lui qui a tout créé, et Il est Omniscient.  Coran 6.101 ( Sourate  Al-Anam , Verse 101) Il ne convient pas à Dieu de S’attribuer un fils. Gloire et Pureté à Lui ! Quand Il décide d’une chose, Il dit seulement : «Sois ! » et elle est.  Coran 19.35( Sourate Maryam , verset 35) Fils de dieu ? non, Mais plutôt un serviteur  honoré Et ils dirent : «Le Tout Miséricordieux s’est donné un enfant». Pureté à Lui ! Mais ce sont plutôt des serviteurs honorés . 27. Ils ne devancent pas Son Commandement et agissent selon Ses ordres. 28. Il sait ce qui est devant eux et ce qui derrière eux. Et Ils n’intercèdent qu’en faveur de ceux qu’Il a agréés [tout en étant] pénétrés de Sa crainte. 29. Et quiconque d’entre eux dirait : «Je suis une divinité en dehors de Lui». Nous le rétribuerons de l’Enfer. C’est ainsi que Nous rétribuons les injustes. Coran 21.26,29 ( Sourate alanbya , versets 26..29)Les Juifs disent …et les Chrétiens disent .. Les Juifs disent : «Uzayr est fils de Dieu» et les Chrétiens disent : «Le Christ est fils de Dieu». Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. que Dieu les anéantisse ! Comment s’écartent-ils (de la vérité) ? 31. Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, comme Seigneurs en dehors de Dieu, alors qu’on ne leur a commandé que d’adorer un Dieu unique. Pas de divinité à part Lui ! Gloire à Lui ! Il est au-dessus de ce qu’ils [Lui] associent.32. Ils veulent éteindre avec leurs bouches la lumière de Dieu, alors que Dieu ne veut que parachever Sa lumière, quelque répulsion qu’en aient les mécréants. Coran 9.30,32 ( Sourate  At-Touba , Verses 30..32)Si le Tout Miséricordieux avait un enfant.. Dis : «Si le Tout Miséricordieux avait un enfant, alors je serais le premier à l’adorer». 82. Gloire au Seigneur des cieux et de la terre, Seigneur du Trône; Il transcende de ce qu’ils décrivent. 83. Laisse-les donc s’enfoncer dans leur fausseté et s’amuser jusqu’à ce qu’ils rencontrent le jour qui leur est promis.  Coran 43.81 ( Sourate Azzukhruf , versets 81..83) Si Dieu avait voulu S’attribuer un enfant, Il aurait certes choisi ce qu’Il eût voulu parmi ce qu’Il crée. Gloire à Lui ! C’est Lui Dieu, l’Unique, le Dominateur Suprême.  Coran 39.4 ( Sourate Az-Zumar , verset 4)  eur de cieux et de la terre. Comment aurait-Il un enfant, quand Il n’a pas de compagne ? C’est Lui qui a tout créé, et Il est Omniscient.  Coran 6.101 ( Sourate  Al-Anam , Verse 101)
     Il ne convient pas à Dieu de S’attribuer un fils. Gloire et Pureté à Lui ! Quand Il décide d’une chose, Il dit seulement : «Sois ! » et elle est.  Coran 19.35( Sourate Maryam , verset 35) 
    Fils de dieu ? non, Mais plutôt un serviteur  honoré 
    Et ils dirent : «Le Tout Miséricordieux s’est donné un enfant». Pureté à Lui ! Mais ce sont plutôt des serviteurs honorés . 27. Ils ne devancent pas Son Commandement et agissent selon Ses ordres. 28. Il sait ce qui est devant eux et ce qui derrière eux. Et Ils n’intercèdent qu’en faveur de ceux qu’Il a agréés [tout en étant] pénétrés de Sa crainte. 29. Et quiconque d’entre eux dirait : «Je suis une divinité en dehors de Lui». Nous le rétribuerons de l’Enfer. C’est ainsi que Nous rétribuons les injustes. Coran 21.26,29 ( Sourate alanbya , versets 26..29)
    Les Juifs disent …et les Chrétiens disent ..
     Les Juifs disent : «Uzayr est fils de Dieu» et les Chrétiens disent : «Le Christ est fils de Dieu». Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. que Dieu les anéantisse ! Comment s’écartent-ils (de la vérité) ? 31. Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, comme Seigneurs en dehors de Dieu, alors qu’on ne leur a commandé que d’adorer un Dieu unique. Pas de divinité à part Lui ! Gloire à Lui ! Il est au-dessus de ce qu’ils [Lui] associent.32. Ils veulent éteindre avec leurs bouches la lumière de Dieu, alors que Dieu ne veut que parachever Sa lumière, quelque répulsion qu’en aient les mécréants. Coran 9.30,32 ( Sourate  At-Touba , Verses 30..32)
    Si le Tout Miséricordieux avait un enfant.. Dis : «Si le Tout Miséricordieux avait un enfant, alors je serais le premier à l’adorer». 82. Gloire au Seigneur des cieux et de la terre, Seigneur du Trône; Il transcende de ce qu’ils décrivent. 83. Laisse-les donc s’enfoncer dans leur fausseté et s’amuser jusqu’à ce qu’ils rencontrent le jour qui leur est promis.  Coran 43.81 ( Sourate Azzukhruf , versets 81..83) 
    Si Dieu avait voulu S’attribuer un enfant, Il aurait certes choisi ce qu’Il eût voulu parmi ce qu’Il crée. Gloire à Lui ! C’est Lui Dieu, l’Unique, le Dominateur Suprême.  Coran 39.4 ( Sourate Az-Zumar , verset 4) 

  57. Et bien, chacun a ses références, ses croyances.
    J’espère seulement que vous respectez les nôtres et notre foi.

  58. la paix dit :

    Chacun à ses croyances mais il y a une seule vérité. D’ailleurs tous les messagers de dieu sont venus passer le même message. C’est nous être humain qui avons divergé dans la religion pour créer toutes ces croyances

  59. Oui, il y a une seule Vérité si, par là, on entend que Dieu seul est la Vérité. Dieu qui est au de-là de tout ce que l’on peut en dire.
    Mais parfois des hommes disent qu’il y a une seule vérité au sens où il n’y a qu’un seul discours, une seule parole, un seul livre, une seule religion qui est la Vérité. Comme par hasard, pour les personnes qui disent cela, c’est leur théologie qui est la seule vérité, leur livre, leur religion qui est cette unique vérité. Le problème c’est oublier que Dieu est plus grand que tout, et qu’il ne peut être réduit à un seul regard.

    Ensuite, pour la question de Dieu a-t-il un fils, a-t-il des enfants ou non, deux réponses différentes existent et elles peuvent être toutes les deux vraies :

    1. Si en disant que nous sommes les fils et filles de Dieu on veut dire que Dieu nous a donné la vie, c’est vrai.
    2. Si en disant que Dieu n’a pas d’enfants on veut dire que personne d’autre que Dieu est dieu, et qu’il n’ets pas une bonne idée pour l’homme de se prendre pour Dieu, c’est vrai aussi.

    Parce que Dieu est unique en son genre, et donc noter langage tiré de la vie de tous les jours ne peut pas rendre parfaitement compte de Dieu. Chacune des deux réponses comporte une part de vérité mais chacune présente aussi un risque, chacune des réponses est imparfaite :

    1. La premiere réponse est effectivement risquée parce que quand un père et une mére font un e
      enfant, leur enfant est du même sang qu’eux, et cela peut effectivement maisser penser que nous sommes égaux avec Dieu, ce que nous ne sommes pas. Mais dans la Bible on dit souvent que nous sommes « enfants adoptifs », mais cela aussi est limité car quand même , la vie nous vient de Dieu, il ne l’a pas seulement adoptée.
    2. La seconde réponse est dangereuse parce qu’en disant que Dieu n’a pas d’enfants, cela signifie que Dieu n’a pas donné la vie, alors que si, précisément.

    Donc, il y a plusieurs réponses possibles, mais aucune réponse ne suffit à faire le tour de la question. C’est pourquoi il est bon de penser que ce n’est qu’avec une pluralité de points de vue différents que nous pouvons approcher de cette immense réalité qu’est Dieu. C’est pourquoi il est bon qu’il y ait plusieurs religions en dialogue respectueux, plusieurs sensibilités différentes dans chaque religion… C’est cela qui rend vraiment gloire à Dieu. Alors que l’intégriste, qui pense être fidèle à Dieu, qui y met tout son courage… en confondant un seul point de vue avec le Dieu unique, il rabaisse Dieu (ou plutôt il rabaisse l’idée que lui-même et les autres autour de lui ont de Dieu, parce que Dieu lui-même, personne ne peut le réduire, juste l’atrister).

  60. lys dit :

    Bonsoir,

    si jésus n est pas Dieu comme je le crois, pourquoi lui attribuer une divinité? Serait il un dieu parmis d autres et non pas DIEU? Pourquoi on m affirme souvent que pour les chrétiens jésus est notre DIEU, et après réflexion je me rends compte que la plupart des chrétiens vivent, mangent, boivent, existent par jésus et que je remarque qu ils ne parlent pas de Dieu comme s il n était plus là depuis que jésus est né, qu on l avait remplacé comme étant un fait normal. Je suis tellement perturbée que quand je dis j ai du mal bien souvent à prier on me rétorque que c est ma foi qui n est pas placée en jésus qui fait que je n y arrive pas. Alors quand j y arrive en mettant Dieu en avant et pas jésus on me répond que je prie dans le vide!!!!!! J y crois pas moi mais ils me fichent une trouille tout de même. De plus si on dit que jesus est fils de Dieu moi je pense que c est spirituel et non pas conçu par Dieu au sens sexuel.

    respectueusement.

  61. Mais qu’est-ce que c’est que ces gens qui osent critiquer la prière des autres ? Vous avez bien du courage de prier au milieu de ces personnes intolérantes !

    En tout cas, ce qui est certain, c’est que Jésus lui-même nous dit de prier Dieu, de le prier en son nom, mais de prier Dieu, son Père et notre Père. Ensuite, chacun fait ce qu’il veut. Et une 2e chose certaine c’est qu’il n’encourage pas à juger son prochain.

  62. lys dit :

    Merci Marc car je viens de comprendre que prier Dieu au nom de Jésus c est que je me présente devant Dieu en lui disant « voilà je viens de la part de Jésus ». C est comme si vous Marc me disiez de me rendre chez une personne et de lui dire que je viens de votre part. Mais je ne pense tout de même pas qu en me présentant ainsi tout me reviendra de droit que ce soit en me servant de votre nom ou de celui de Jésus. La personne ou Dieu en dépit de votre prestige qui m accueillera se gardera un refus possible ou une acceptation. DOnc on revient toujours à cette conclusion que le nom de Jésus ne fait pas forcément fléchir Dieu.

  63. Et pourquoi devrait-on vouloir fléchir Dieu ! ! !
    C’est plutôt un dialogue, un partenariat (dans la Bible, on dit une alliance) où chacun tient compte de l’autre, Dieu de nous et nous de Dieu. Normalement. Mais avec Dieu qui a quand même un point de vue asssssssez éclairé quand même. Il n’y a nul besoin ni possibilité de le faire fléchir. Il sait, lui, ce qui est bon et il a déjà tenu compte de ce que nous pensons.

  64. Med dit :

    Très important sujet objet de tant de controverses,de divisions.
    Je suis presque d’accord avec vous Marc.

  65. Med dit :

    En quelle langue Jesus prechait aux foules? Si ce n’est en hebreu tout au moins en arameen.Or dans ces langues-comme en arabe qui elle même est une langue sémitique -le verbe être au present n’exite pas.Jesus n’a jamais pu dire ce fameux « je suis « ,mais plutot « c’est moi lui »(le Messie), »je suis lui » voir par exemple Jean 4:26.

    En ce qui concerne exode 3:14, ce n’est pas « je suis » mais « je serai » (éhyeh) a ne pas confondre avec « ani hou » qui a étè faite en jean 4:26 ou en jean 18:4,5.

    Jesus n’a jamais pretendu etre Dieu ,même par allusion ,mais dieu ,voir Jean 10:34 et en parallele a ce verset psaume 82:6 ou il est ecrit : Moi j’ai dit vous etes des dieux,vous des fils du tres Haut. Se pretendre un ange,un fils de Dieu alors qu’on simple et pauvre charpentier ,a étè considéré comme un blasphème. Si vraiment il avait pretendu etre Dieu,Le Dieu il aurait ete lapidé sur le champ. En ce qui concerne aussi Jean 10:30 (moi et le Pere nous sommes un) pourquoi ne pas le lire avec Jean 17:20 à 23 ,ce serait très édifiant!

    Jésus dit : « Ce n’est pas pour eux seulement que je prie, mais encore pour ceux qui croiront en moi par leur parole, afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu’eux aussi soient un en nous, pour que le monde croie que tu m’as envoyé. Je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, afin qu’ils soient un comme nous sommes un, moi en eux, et toi en moi, -afin qu’ils soient parfaitement un, et que le monde connaisse que tu m’as envoyé et que tu les as aimés comme tu m’as aimé. (Jean 17:20-23).

  66. Il n’y a pas de présent en hébreu, mais il n’y a pas de futur non plus. Pour les verbes, il y a en hébreu de l’accompli (qui exprime une action terminée, donc souvent traduit au passé) et il y a de l’inaccompli (qui exprime une action qui continue, qui n’est pas achevée), comme dans le éhyeh que vous citez, ou le verbe être est à l’inaccompli, et qui pourrait donc être traduit par « j’étais, je suis et je serai ». Dans l’Apocalypse, Jean le traduit très intelligemment en appelant Dieu « celui qui est, qui était, et qui vient » (Apoc 1:8).

    En Jean 10:34, Jésus, justement, ne va même pas jusqu’à ce que dit le Psaume 82 qu’il cite. Il dit que ce psaume en disant que cela nous autoriserait à dire que les humains sont comme des dieux mortels, mais que lui, Jésus, ne va pas jusque là et dit de lui-même « Je suis un fils de Dieu ». Il ne dit même pas  » Je suis le Fils de Dieu », comme l’indique pas mal de traductions, suivant un seul manuscrit, tous les autres n’ayant pas l’article défini ».

    Pour l’union du Père et du Fils, vous avez bien raison d’aller chercher Jean 17, qui éclaire très justement cette union dans laquelle nous sommes invités.

  67. Danielle dit :

    Bonjour
    Pourquoi jésus revendique le même honneur qui est dû au père?
    Que signifie jean 5/23?
    Merci.

  68. Oui, c’est vrai que cela peut sembler choquant, que Jésus revendique le même honneur qui est dû à Dieu. Mais ce n’est pas tout à fait cela. Jésus ne demande évidemment pas « je veux que vous m’honoriez, moi Jésus, comme Dieu doit être honoré. C’est le Fils que Jésus veut voir honorer, le fils du Père et en honorant ce fils, c’est la qualité d’engendrement de Dieu qui est honorée, c’est un type de relation avec Dieu qui est valorisée, mise au cœur de l’Evangile.

  69. Danielle dit :

    Bonjour
    Merci pour votre reponse, pasteur.
    Mais n’est il pas le fils de Dieu? Ou est il different du fils de Dieu? Est ce qu’il y a jesus à part et le fils qui doit être Honoré à part? Et dans Matthieu 24/36? De qui s’agit il? De Jésus ou du fils?
    Votre réponse a engendré cette nouvelle question en moi.
    Merci.

  70. Danielle dit :

    Ah pasteur,
    Vous me laisser comprendre que le fils du père, la qualité d’engendrement de Dieu, doit être honoré comme Dieu lui même alors?!

  71. Med dit :

    Bonjour tout le monde
    Il est vrai qu’il existe en hebreu deux modes: l’accompli et l’inaccompli autrement dit le parfait (action terminee) et l’imparfait (action commencée et toujours en cours,mais aussi une action future qui n’a pas encore commencée).Par ex en genese 2:17 òu Dieu previent Adam de ne pas manger de l’arbre ,le verbe mourir est au futur:ki bé yom akalka miménou moth TAMOUTH.La bible contient de nombreuses propheties qui n’avaient pas encore commencé lorsqu’elles furent inspirées aux prophetes.
    En ce qui concerne exode 3:14(ehyeh) c’est bien un futur celui du verbe être à la premiere personne du singulier.A l’accompli cela donne hayïti .
    Donc le ani hou -je( suis) lui-qu’on dit retrouvé en exode 3:14 est une erreur.Ce concept japhetique de « je suis « n’existe pas dans un esprit sémitique.Ani hou signifie je (suis) lui,c’est moi lui.Ani: moi,je-hou lui.c’est une locution nominale c-a-d sans verbe,dans ce cas precis sans le verbe etre.

  72. Med dit :

    Bonsoir Danielle.
    Jesus et le fils de Dieu sont une seule et même personne.Jesus avant que sa vie ne soit transférée dans le sein de Marie était un des fils de Dieu,l’ainé en fait (cf colossiens 1:15),donc le fils de Dieu par exellence.
    En ce concerne honorer Jesus ou Dieu on peut honorer les deux comme on peut honorer même les hommes(cf 1Pierre2:17),on peut voir que le prophete Samuel se prosterna devant le roi David en 1rois1:23,également on peut voir qu’Abraham se prosterna devant des païens en genese 23:7.
    La réalité est dans l’intensité de cet honneur rendu ou dans la magnificence de cette gloire donnée qui. ne qui ne doivent etre reservés qu’a Dieu seul.

  73. Danielle dit :

    Merci Med.
    Mais c’est la réponse du pasteur Marc PERNOT qui me pousse à une telle question.
    Et bien, Jean 5/23 dit d’honorer le fils comme on honore le père. Donc la même intensité d’honneur qu’on doit au père, on la doit aussi fils.
    D’après ce que j’ai compris du pasteur(lire sa reponse du 1er septembre2014 à 9h50),il ne s’agit pas de Jésus mais du fils. C’est pour cette raison que j’ai posé la question de savoir si le fils de Dieu est différent de Jésus.
    Merci

  74. Med dit :

    Bonjour Danielle
    ce qu’a voulu dire M.Pernot ,c’est par ex : moi ,Med, je suis un homme de taille moyenne.Donc Med et cet homme de taille moyenne sont une seule et même personne.Med est le nom et l’homme ce qu’il est..Jesus ne revendique pas l’honneur dû au Père,mais imaginez un ambassadeur ou un prince heritier mal accueilli par toute une nation car celle ci ne veut pas l’honorer de l’honneur qui lui est dû malgre ce qu’il represente.En ce qui concerne le prince heritier,celui ci represente non seulement son père le roi ,mais aussi le futur royaume dont il va heriter.Il convient alors de l’honorer,mais il n’est pas le roi père.

  75. Med, vous avez raison, c’est un bon exemple, si M. Dupont est ambassadeur de France, chimiste de profession et père de famille. Ce n’est pas la même chose, cela n’a pas le même sens d’honorer l’ambassadeur (c’est alors la France que l’on honore, avec peut-être aucun rapport avec le travail personnellement accompli par M. Dupont), lui donner un prix nobel de chimie (c’est son travail de laboratoire qui est honoré), ou quand son enfant lui offre un dessin (c’est le papa qui est aimé). Et pourtant c’est un seul M. Dupont. Dans ce passage, Jésus ne recommande pas « honorez moi », mais d’honorer le Fils en tant que Fils, donc Fils du Père.

  76. Med dit :

    Tout a fait M.Pernot,Jésus represente son Père,car il vient en son nom.
    Jésus a aussi un statut spécial,etant les prémices de la puissance créatrice de IHWH,c-a-d l’aîné.C’est lui le premier né de la création selon col 1:15, mais aussi par lequel toutes choses ,tant du monde physique que spirituelle ont étè crées.Autrement dit Jesus a ete directement crée par Dieu ,et lui même a crée tout ce qui existe sous l’autorité,les directives et la puissance de Dieu.Voir proverbe 8:22
    Benedictions

  77. Danielle dit :

    Ok.
    Dans ce cas pourquoi il est écrit: Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ. (jean 17/3). Pourquoi il n’est pas marqué le fils à place de Jésu-Christ.
    Merci.

  78. Danielle dit :

    Bon,
    Pour ce qui est de proverbe 8/22, je pense que c »est discutable. Car il n’est jamais dit qu’il s’agit de Jésus-Christ dans ce passage. Mieux encore, quand on lit ce chapitre dès les premiets versets, il est plutôt question de la sagesse expressément citée. Il faut lire tout le chapitre et même la suite.
    Merci.

  79. Med dit :

    Bonjour Danielle
    luc 3:23 et 38
    23: Jesus avait environ 30 ans lorsqu’il commença.Il etait comme on le pensait le fils de Joseph,fils de Heli,,
    38: fils d’Enosh,fils de Seth,fils d’Adam,FILS DE DIEU.
    Vous pouvez lire aussi Mathieu 1:21
    En ce qui concerne La Sagesse,mais aussi tout le reste je vous conseille fraternellement de prier le Tout-Puissant de vous éclairer.
    Je prierai aussi pour vous,ainsi que pour tout ceux qui aiment IHWH et le recherchent.

  80. Danielle dit :

    Bonsoir Med,
    Je suis sans suite de notre dernière correspondance.
    Et le pasteur pourra-t-il m’éclairer sur le point suivant :
    Si c’est le fils qui doit être honoré comme le père et non jesus(jean5/23); pourquoi c’est jesus qui doit être connu pour la vie eternelle et non le fils(jean17/3); pourquoi c’est le fils dans jean 3/16 et non jésus; alors que c’est jésus dans jean 17/3 et non le fils.?
    Merci.

  81. Danielle dit :

    Je veux dire pourquoi il est dit jésus dans Jean 17/3 alors qu’il est dit le fils dans jean 3/16.

  82. C’est à mon avis simplement une façon d’insister sur tel ou tel aspect de ce que Jésus apporte comme salut de Dieu.

  83. Danielle dit :

    Allo,
    Je n’ai pas de retour, pasteur Marc.
    Je reprend ma question: si dans jean 5/23, il ne s’agit pas de jésus, mais du fils de Dieu c’est à dire la qualité d’engendrement de Dieu(père); pourquoi dans jean 17/3 il est dit: « Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ. »
    Donc il est ecrit que la vie éternelle c’est de connaître aussi Jésus-Christ et non, la vie éternelle c’est de connaître aussi le fils.
    Pourquoi après avoir dit dans Jean3/16 que Dieu a donné son fils(qualité d’engendrement de Dieu)
    Il ne s’agit plus du fils pour la vie éternelle mais de Jésus?
    Est ce que tout ceci ne signifie-t-il pas que le même honneur qui est dû au père est aussi dû au fils c’est à Jésus-Christ.?
    Avec l’exemple de Monsieur Dupont que vous m’avez donné; je vous pose la question suivante: est-ce Jésus-Christ qui est mort et ressuscité ou c’est le fils qui est mort et ressuscité? Est-ce Jésus-Christ qui a été souverainement élevé ou est-ce le fils? Au nom de qui tout genoux flechit dans les cieux sur la terre et sous la terre? Au du fils ou au nom de Jésus-Christ?
    finalement à qui revient, avec le père, la gloire, le règne, la puissance, l’honneur? Au fils à Jésus-Christ ?
    Merci.

  84. Désolé, mais je ne vois pas bien votre question. Jésus est « le Christ », il est aussi « Le Fils ». C’est une seule et même personne. Mais en parlant de lui avec son nom, sa fonction de Christ, ou sa nature de fils de Dieu, ce sont différentes dimensions qui sont mises en avant, tantôt l’une, tantôt l’autre. Mais il y a un seul Jésus, qui est le Christ et qui est Fils de Dieu. Il lui est donné bien d’autres qualificatifs :

    Adam, Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde, Avocat auprès du Père, Consolateur, Berger, Bon berger, Gardien des âmes, Roi, Cep, Chemin, Vérité, vie, Christ, Commencement, Emmanuel, Époux, Étoile Brillante du Matin, Soleil levant, Fils bien-aimé, Fils d’Abraham, Fils de David, Fils de Dieu, Fils du Très-Haut, Fils de Joseph, Fils de l’homme, Fils, Fils unique, Premier-né d’entre les morts, Germe, Gloire de notre grand Dieu , Héritier de toutes choses, Homme, Je suis, Jésus (Yeshoua), Jésus de Nazareth, Juste, Libérateur, Lion de Juda, Lumière du monde, Nazaréen, Notre Pâque, Notre Seigneur, Pain de vie, Parole faite chair, Pierre angulaire, Rocher, Porte, Prince de la Vie, Prince des rois de la terre, Principe de la création de Dieu, Prophète, Rabbi, Rabbouni, Maître, Résurrection, Vie, Rocher, Roi des juifs, Roi d’Israël, Rois des Rois, Seigneur des seigneurs, Sacrificateur, Saint et Juste, Saint de Dieu, Saint serviteur de Dieu, Sauveur, Seigneur, Seigneur de tous,, Seigneur et Maître,, Seigneur de gloire., Amen, Témoin fidèle, Tête du corps de l’Eglise

    Et pourtant, c’est Jésus.

  85. Danielle dit :

    Ok
    Vous etes donc d’accord avec moi que si on Honore le fils comme on honnore le père c’est jesus qu’on honore comme on honore le père. Si l’ambassadeur Dupont meurt, il est remplacé par un autre. Mais jesus est le même. Dans son cas, Honorer le fils equivaut à honorer Jésus-Christ, n’est-ce pas.
    Merci

  86. Oui, c’est la même personne, mais non, cela n’est pas équivalent d’appeler à honorer Jésus, à honorer le Christ ou à honorer le Fils, comme expliqué déjà plus haut.

  87. Danielle dit :

    Bien merci pasteur,
    Mais dites moi voici ce que nous dit Philippiens 2/5-11: « Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus Christ, lequel, existant en forme de Dieu, n’a point regardé comme une proie à arracher d’être égal avec Dieu, mais s’est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes; et ayant paru comme un simple homme, il s’est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la croix.
    C’est pourquoi aussi Dieu l’a
    souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom,
    afin qu’au nom de Jésus tout
    genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre,
    et que toute langue confesse que Jésus Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père. »
    Dans ce cas, qui a été souverainement élevé? Jesus ou le fils? Au nom de qui tout genoux doit fléchir? De jésus ou du fils?
    Alors qui doit donc être Honoré comme le père dans jean 5/23? N’est-ce Jésus qui a été souverainement élevé? N’est-ce pas ce Jésus devant qui tout genoux fléchit?
    Merci.

  88. Danielle dit :

    Mais, pasteur,
    J’y pense!
    Si honorer le fils n’équivaut pas à honorer Jésus qui est son nom; honorer le père n’équivaut pas nom plus à honorer YHWH(YAHWEH, YAHVEH…) qui est son nom. Mais si honorer le père revient à honorer YHWH alors quiconque honore le fils, honore de toute évidence Jésus.
    Donc il s’agit bien d’honorer Jésus comme on honore YHWH. Car le PÈRE a un nom c’est YHWH et le FILS a un nom c’est Jésus. N’est-ce pas?
    Merci.

  89. Je pense que cette discussion tourne un peu en rond, et que chacun a exprimé clairement et sereinement son avis.Il me semble que cela suffit.

  90. Pasteur Christian Becquet dit :

    Jésus affirme qu’il était avant Abraham Jean 8:57-58
    Confirmé par Jean 1:1
    Jésus dit qu’il a été vu par Abraham
    Jean 8:56 Abraham, votre père, a été transporté d’allégresse à la perspective de voir mon jour : il l’a vu, et il s’est réjoui.
    Question: qui est venu voir Abraham plus d’une fois ? Abraham a donc vu son Seigneur et Dieu YHWH?
    J’étudie le Bible aussi en Hébreux en Isaïe 12:2 on lit EL Y@HUWAH Dieu est Yéshuha et en Arabe Yousuhou [Jésus] en Grec Iesous
    J’ai été très cours car ce n’est pas a force de paroles que je convaincrais que Jésus est Dieu
    Amicalement et QDVB

  91. @ Christian : C’est la Parole éternelle de Dieu qui existait avant le commencement du monde. Parole qui s’incarne en Jésus.
    Jésus lui-même est engendré dans l’histoire, en Marie, vers l’an -6. En tant que corps vivant, son ADN, a été assemblé à ce moment là et n’existait pas avant.

  92. Pasteur Christian Becquet dit :

    Relisez Prv 8: 22-30.
    Ce proverbe nous enseigne sur le Fils né du Père avant toutes choses Lisez aussi Apo 3:14
    Le Fils a pour titre la parole mais la Parole est une hypostase [un être incréé et éternel] et non que la Parole [au sens d’une partie de Dieu ]
    Au commencement était la Parole Jn 1:1 cette Parole était Dieu je lis cela depuis 27 ans mais j’approfondis encore plus et a qui s’adresse Dieu lorsque’ celui-ci dit dit connais le nom du Fils ? N’est-ce pas à Salomon Ce qui prouve que le Fils était avant lui avant Abraham avant Adam avant toutes choses
    Je ne confonds pas entre celui qui engendre et l’engendré

    QDVB

  93. Daniel Zimmer dit :

    Bonjour M. Becquet,
    Dans votre texte des Proverbes, il est question de la création de la sagesse. Et que trouvez-vous au juste chez Esaïe 12/2 ? Sous Apocalypse 3/14 il est question de « l’Amen » de Dieu, de ce qu’on pourrait qualifier de « désir premier » ayant porté Dieu à créer, cette énonciation « qu’il en soit ainsi » qui précède ou accompagne l’acte de créer, une parole première certes, comme Gaspard de Coligny l’écrivait plus haut.
    Au fond, il me semble que les textes doivent nous ouvrir à la saisie de leur polysémie et non pas converger tous vers un seul sens que nous y projetterions. Sinon, nous transformerions nos propres spéculations en hypostases, prendrions pour réel ce qui n’est que notre mirage, y ajoutant la tentation de l’imposer comme vérité à tous.
    Cordialement

  94. nathan andiran dit :

    Il me semble qu’André Gounelle donne un avis intéréssant sur la question.
    Le problème de la conception trinitarienne est qu’on fait abstraction de l’économie de l’intelligence. On complique les choses inutilement.
    Et puis, si Jèsus était Dieu lui même pourquoi l’avoir tu ?
    Pourquoi se définit-il comme le Fils de Dieu et non pas comme le créateur ?
    A qui adresse t’il ses prières ???
    Il faudrait alors poser les raisons de la conception trinitarienne de Dieu et en revenir au problème de l’héllénisation du christianisme au travers des « Père de l’Eglise ».
    Oser dire clairement que le trinitarisme et bien d’autres dogmes en sont les fruits.
    Certes le trinitarisme est flateur pour l’intellect mais il est fondamentalement
    spécieux..

  95. Daniel Zimmer dit :

    Pour Nathan : Je ne suis pas entièrement sûr que le trinitarisme soit spécieux car il compliquerait les choses tout juste pour la satisfaction intellectuelle. Il trouve sa pertinence au moins dans une réflexion sur la théologie de la croix (théologie non sacrificielle de la croix – voir à ce propos mon échange avec Gaspard de Coligny dans « pour une théologie adoptianiste » le 13 septembre 2014). Mais il n’est pas nécessaire de faire de la trinité un dogme absolu, et surtout ne pas se mettre à lire tous les textes bibliques à l’aune de ce dogme, comme s’il n’était plus question de rien d’autre.
    Pour ma part une grille de lecture trinitaire m’est utile pour distinguer 3 approches que NOUS, en tant que tributaires de notre psychisme humain, pouvons avoir de Dieu. Je reprends alors la topique de Jacques Lacan pour le psychisme, Réel, Symbolique et Imaginaire. Nous pouvons donc approcher Dieu par l’imaginaire, par le spéculaire, dans l’attribution à Dieu d’un jugement, de la même manière que nous jugeons les autres, et alors nous avons un Dieu de la Loi, ou de la multitude des Lois qui nous conduit à imaginer notre déchéance et désespérer de nous-mêmes. C’est un aspect possible du Dieu « père ». Nous pouvons aussi concevoir Dieu symboliquement, comme celui qui nous lie par le symbole de son don gratuit, et nous fait entrer dans une dialectique de la parole, de l’altérité et qui nous libère. C’est le Christ-Fils qui nous accompagne jusqu’à l’extrémité de la mort. Enfin nous pouvons percevoir Dieu comme réel (au sens où le réel est impossible à nommer, comme un roc qui échapperait à la représentation), qui ne se nomme pas mais s’éprouve, comme l’Esprit qui agit en nous. Voilà, c’est ma lecture, et dans la Bible je trouve à chaque passage des occasions de percevoir quelque chose qui m’oriente vers l’une ou l’autre de ces occurrences de Dieu, et m’est utile dans mon cheminement de foi personnel. Et puis parfois il est peut-être possible aussi de faire silence devant les textes et simplement laisser s’exprimer leur beauté et leur poésie.

  96. Pasteur Christian Becquet dit :

    Bonjour Dans Prov8:22 le verbe est qanah possédé et non créé
    Isaie 12:2 voici Dieu st mon salut se traduit en hébreux EL Y@shuwah en clair Dieu est Jésus ce qui accrédite Jean 1:1 etc

  97. Daniel Zimmer dit :

    D’accord la racine « yeshuw`ah », lue dans Esaïe 12,2 donne « L’Eternel est ma délivrance, mon salut ». Et l’étymologie de Jésus comme de Josué, indique cette même racine qui désigne « sauveur ». Très bien, cela peut donc nous inciter à croire qu’en Jésus, Dieu nous donne son salut et sa délivrance, chose amplement corroborée par les récits des Evangiles. Mais faut-il en extrapoler par la proximité étymologique, que le prophète Esaïe, quand il adresse à Dieu sa prière fervente, pense au Jésus historique? N’est-ce pas réduire un peu la pluralité des significations, et la beauté de la prière d’Esaïe lui-même, que de vouloir à tout prix y lire cette « annonciation », que beaucoup de lecteurs assidus d’Esaïe, y compris dans le texte hébreux, ne trouvent pas si évidente ? Tous les prophètes de l’Antiquité devaient croire qu’en Dieu était leur délivrance, en qui d’autre serait-elle au demeurant ? Pour les chrétiens, elle s’est manifestée à travers Jésus le Christ.

  98. Fogang Christian dit :

    Salut à tous.
    Je viens ici apporter ma modeste contribution au sujet.

    Dans l´apocalypse Il y a des versets qui parlent du cantique que Moïse et L´agneau( Qui est Jésus) chantent à Dieu. Et dans ce cantique, Moïse et L´agneau( Qui est Jésus) disent clairement que Seul Dieu est Saint. L´agneau de Dieu dans le cantique dit clairement qu´il n´est pas Dieu, puisqu´il (L´agneau) rend gloire avec force à Dieu. Dieu peut-il rendre gloire à lui-même? Non,non,non, Cela ne respecteraît même pas la logique de la réflexion élémentaire.

    Voici le cantique que chante Moïse et L´agneau à Dieu: Apocalypse 15 verset 3-4
    …………………………………………………………………………………………………………………………….
    3. Et ils chantent le cantique de Moïse, le serviteur de Dieu, et le cantique de l’Agneau, disant : Grandes et admirables sont tes œuvres, Seigneur, Dieu dominateur souverain ! Justes et véritables sont tes voies, ô Roi des nations ! 4. Qui ne craindrait, Seigneur, et ne glorifierait ton nom ? Car seul tu es saint ; car toutes les nations viendront et se prosterneront devant toi, parce que tes jugements ont été manifestés.
    …………………………………………………………………………………………………………………………….

    aprés avoir lu ceci et en utilisant le peu de sagesse, d´analyse et de compréhension mis en nous par Dieu, il devient évident de comprendre que Jésus n´est pas Dieu. Puisque lui Jésus chante le nom de Dieu comme font les hommes du présent, lui Jésus glorifie Dieu comme font les hommes du présent et en fin lui Jésus dit sans ambiguité que Seul Dieu est saint. y a-t´il une réponse plus claire à la question posée : Jésus est-il Dieu? que celle donnée, par jésus lui-même dans le cantique que Moïse et lui chantent à Dieu? non.

    En passant, si celui qu´on nomme « Jesus » revient sur terre et que nous l´appelions jesus, je vous s´assure qu´il ne se reconnaîtra pas dans ce nom et ne nous regardera pas du tout, parce que jesus n´est pas son nom. on criera Jesus, Jesus et il ne se retournera pas parce que sont nom est « yahshua » et le nom du père est Yahweh et non Dieu.

    Gloire à yahweh.

  99. Une confession de foi essentielle dans la bible hébraïque est que notre Dieu est appelé à la fois Dieu (Elohim) et YHWH (qui se vocalisait plutôt « Yahouh », que « Yahweh » qui est une vocalisation inventée bien plus tard). D’ailleurs Jésus reprend ce double nom dans ce passage où on lui demande de résumer l’essentiel et qu’il appelle Dieu « Le Seigneur ton Dieu » c’est une traduction en grec de ces deux noms de Dieu, deux définitions de Dieu comme source de l’être et créateur. Le possessif ajoute l’idée essentielle de relation personnelle à YHWH-Elohim :

    Marc 12:29-30 – Jésus dit: « Voici le premier (de tous les commandements) : Ecoute, Israël, le Seigneur notre Dieu, est l’unique Seigneur, et Tu aimeras le Seigneur ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute ta force… »

    Quant à appeler Jésus « Jésus » en français… bien sur qu’il faut que chacun parle sa langue, c’est ce à quoi nous invite le récit de Pentecôte où chacun parlant dans sa propre langue est compris de tous (Actes 2). Donc bien sûr que l’on peut penser à Jésus et l’appeler dans sa langue, Jezus en néerlandais, Иисус en russe, イエス en japonais, Gesù en italien, Jézus en hébreu, Isus en serbe, uJesu en zulu, Ιησούς en grec, عیسی (issa) ou يسوع (Yasua) en arabe, tintin en belge (désolé, je n’ai pas pu m’empêcher, en tintinophile invétéré), יְהוֹשֻׁעַ Yehoshua en hébreu, Iesus Iesum Iesu en latin, Jeesus en jinnois, იესო (Ieso) en géorgien, Gesù en italien, இயேசு – Yesu en tamoul, et Isho en araméen (la langue de Jésus dans son intimité familiale)… Dieu est assez grand pour comprendre de toute façon ce que l’on veut dire avant même que nous ne le prononcions.

  100. Amandine dit :

    Dans le prière ,je vous salue Marie,on dit bien je vous salue Marie ,MERE de Dieu ,alors quelle est mère de Jésus.Pas très clair tout ça.!!!

  101. Cette prière catholique à la vierge n’est pas dans les évangiles, elle en reprend bien quelques mots « je te salue Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec toi », mais dans les évangiles il ne s’agit pas d’une prière à Marie dans l’autre monde, mais de tout autre chose : il s’agit d’une bénédiction de Dieu adressée à Marie, une jeune fille humaine.

    Par ailleurs, la partie de l’ave MAria « … Marie, mère de Dieu… » date du Moyen-Âge seulement.

  102. raymond simard dit :

    Jésus n’est pas le fils de Dieu, ni le sauveur d’Israël .
    Jésus c’est Cyrus le perse . Dans psaume. 2: 6-8 Dieu dit : C’est moi qui ai oint mon roi sur Sion ma montagne sainte ! L’Éternel m’a dit : Tu es mon fils ! Je t’ai engendré aujourd’hui . Demande moi et je te donnerai les nations pour héritage, les nations de la terre pour possession. Et Cyrus le confirme dans Esdras. 1: 1-4 où Cyrus dit : Le Dieu du ciel , m’a donné tous les royaumes de la terre, et il m’a commandé de lui bâtir une maison (Un temple) à Jérusalem . Et Dieu lui-même le confirme dans Ésaïe 44: 26-28 et dans Ésaïe 45: 1-15
    Cyrus le Perse que Dieu a oint comme sauveur d’Israël , c’est Jérusalem le peuple de Dieu que Cyrus à sauvé de l’esclavage , et c’est aussi elle Jérusalem qui a été envoyé en exil , et c’est elle qui a été puni pour nos péchés. Dans (Éph. 5: 22-25) Paul nous dit: Que Christ c’est l’Église Jérusalem . Vois aussi 1.Cor. 12: 12-14)

  103. bernard dit :

    Il est dit au premier écrits de Barnabé qui accompagnait jésus sans être l’un des 76 apôtres de jésus et non 12 : Que soit maudit l’homme qui dit que je suis le fils de Dieu.
    Pourtant lorsque l’on récite la prière de Marie il est dit : sainte Marie mère de Dieu.
    Jésus se dit lui même prophète dans l’attente de Muhammad l’envoyé de Dieu.
    Cet évangile est très précieux car il nous apprend beaucoup de choses sur jésus lui même, et judas qui sont inconnues de la bible (réécrite ou interprétée).
    Bernard

  104. Désolé, mais jamais Jésus n’a annoncé la venue de Muhammad ! C’est une grossière invention, bien sûr, par des personnes qui cherchent ainsi à disqualifier la foi chrétienne. Cela me semble un procédé peu sympathique, on a le droit de choisir d’être un disciple de Muhammad, c(est très bien. Mais ce n’est pas la peine pour autant de chercher à nier la religion des autres, c’est peu sympathique et en faisant cela ils salissent en plus la réputation de leur propre foi, la faisant passer pour haineuse et agressive.

    Le titre de « mère de Dieu » donné à Marie est très très discutable. Nous n’employons jamais cette expression.

    Et le texte appelé « évangile de Barnabé » a été probablement écrit au XVe siècle. Par contre, il y a une « épître de Barnabé » qui date du début du IIe siècle et qui est fort intéressante. On ne sait pas si Barnabé, ami de l’apôtre Paul, a connu Jésus de son vivant.

  105. elkhiami dit :

    bonjour à tous,

    je crois sincèrement que si dieu avait voulu il aurait fait de vous une seule nation mais il a choisie de faire de vous 3 grandes nations ?

    DIEU TOUT PUISSANT par ta grâce tu nous a donné 3 familles non pas pour diverger des heures et des heures voire* des années et des années sur qui est jésus mais pour que nous soyons tous en concurrence dans les bonnes actions : dépassez vous dans le bien et honorer ainsi dieu voici la seule guerre que dieu agrée

    de plus je crois sincèrement que Jésus ( la parole en lui le verbe ) a déjà été envoyé au peuple de moise pour les sauver d eux même et non du joug des romains.
    Coïncidence les musulmans l attendent à leurs tour : ma question : va t il aussi venir pour sauver le peuple musulmans de lui même sachant que le prophète Mohamed que la paix et le salut soit sur lui a dit, concernant Jésus soyez de bon musulman en aimant Dieu seul et unique et en suivant Jésus le jour de son retour.
    Cependant dans un hadith le prophète Mohamed que la paix et le salut soit sur lui annonce aux musulmans une mise en garde . je cite
    vers la fin des temps il y aura de faux imams qui entraîneront les musulmans sur de faux chemins.
    Peu suivront Jésus
    De plus concernant la parole de Jésus : je suis le chemin je suis la vie nulle ne va à Dieu ou au père (en s en fou de la formule) sans passer par moi
    Je peux dire avec certitude que je crois que c est vraie dans la mesure ou le prophète Mohamed que la paix soit sur lui annonce durant son voyage dans les cieux avec l archange Gabriel, qu’arriver au frontière des cieux :
    je cite: l archange frappa à une porte et on lui demanda : Ola qui va là ?
    C’est gabriel !
    Et qui t accompagne ?
    C’est MOHAMED (que la paix soit sur lui )!
    A t il été mandaté ?
    L’archange Gabriel répondit oui !
    la porte s ouvrie et Mohamed (que la paix soit sur lui )! fut reçu par Jesus qui lui adressa cette parole soit le bienvenu comme bon frère et bon croyant.
    ETC;;;;;;

    a tous mes frères et sœurs du monde entiers quelque soit votre foi

  106. arnaud lemba dit :

    Salut a tous nous benissons notre seigneur et sauveur jésus christ.
    ensemble avec le peu de connaissances que j’ai pues acquérir nous allons assayer d lire certains versets biblique et nous aurons de réponses a nos questions a moins que nous soyons contre la bible.
    lisons ensemble le livre de jean chapitre 10:33 : les juifs luo répondirent, ce n’est pas pour une bonne oeuvre que nous te lapidons, c’est pour un blasphème patce que toi un homme tu te fais Dieu.
    jean 14:7 : si vous le connaissiez vous connaitriez aussi mon pere, et des a présent vous le connaissez et vous l’avez même vu. Philippe lui dit seigneur montres nous le père cela nous suffit. jesus lui dit: IL Y A Si LONGTEMPS QUE JE SUIS AVEC VOUS ET TU NE M’AS PAS CONNU. ….
    si jesus n’était pas le père mes chers il n’aurait pas pu dire ca puisque en jesus il n y a aucune trace de mensonge.
    jean 8:56 : abraham votre père tresaillit de ce qu’il verrait mon jour, il l’a vu et s’est réjoui. (dans d’autres version bibliques il écrit : abraham votre père était dans la joie, en effet il a espéré voir le jour ou j’allais venir, il l’a vu et il était dans la joie) nul pars dans la bible vous verrez là ou il est écrit abraham a vu jesus. pour bien comprendre ce verset nous allons nous référer dans le livre de jeunesse 18:1.
    il y a bel et bien un grand nombre de preuve irréfutable sur la divinité du christ a moins que vous ne croyez pas a la bible.
    je pourrais publié certaines preuves dans le jours suivant qi dieu le veut

  107. Je respecte ce que vous croyez.
    Mais on ne peut pas dire, qu’il y a une évidence ou des preuves irréfutables (ce sujet est discuté depuis 19 siècles), ni que ceux qui ne sont pas d’accord avec vous « ne croient pas à la Bible ». En théologie, l’injure n’est pas un argument très constructif, il a tendance même à disqualifier celui qui l’emploie, en réalité.

  108. yah dit :

    La question est est ce que Jésus est Dieu? La réponse est dans la bible.
    Voilà la réponse : PROVERBES 8: 22-23-24-25-26-27-28-29-30
    Jésus dit : Dieu lui même m’a produite comme le commencement de sa voie, la plus ancienne de ses œuvres d’autrefois. Depuis des temps indéfini, j’ai été installée, depuis le début, depuis des temps antérieure à la terre. Quand il n’y avait pas d’abîme d’eau j’ai été enfantée comme dans les douleurs, quand il n’y avait pas de sources chargée d’eau. Avant que les espaces et la première partie des masses de poussière du sol productif. Quand il prépara les cieux, j’étais la : Quand il décréta un cercle sur la face de l’abîme d’eau, quand il affermit les masses nuageuse en haut, quand il rendit fortes les sources de l’abime d’eau, quand il assigna sont décret à la mer pour l’eau n’enfreignent pas son ordre, quand il décréta les fondements de la terre, alors je devins près de lui comme un habile ouvrier et je devins celle a qui il était particulièrement attaché, jour après jour, tandis que je me réjouissait tout le temps devant lui, me réjouissant au sujet du sol productif de sa terre.

    OU ENCORE
    JEAN 3:16 Car Dieu a tellement aimé le monde qu’il donné son fils unique-engendré, afin que tout homme qui exerce la foi en lui ne soit pas détruit, mais ait la vie éternelle.

    DONC MAINTENANT VOUS AVEZ VOTRE RÉPONSE. Jésus Christ est bien le fils unique-engendré de DIEU TOUT PUISSANT.

  109. Je ne comprends pas votre réponse.

    1. Dans ce passage du livre des proverbes, ce n’est pas Jésus qui parle, mais « la sagesse », l’auteur des proverbe étant un philosophe, qui parle de la sagesse comme si c’était une personne. Votre citation est donc fausse avec son « Jésus dit : … »
    2. Dans Jean 3:16, Jésus parle du fils unique de Dieu, il n’est absolument pas question d’identifier Dieu et le Fils, au contraire.
    3. Et il n’est absolument pas question de la prétendue toute puissance de Dieu dans ces textes.
  110. Daniel RASSE dit :

    Bon ici,je pense qu’on va finir par comprendre: Il y a d’abord le DIEU LE PÈRE c’est YHWH ou YAHvé ou YAHweh ou YAHUH, Puis il a créer son premier c’est son FILS JESUS CHRIST ou YESHUA qui est Dieu et est le Créateur de l’univers, Puis il y a la PUISSANCE de DIEU LE PÈRE c’est l’ESPRIT qui agit et qui fait est dieu ou des dieux selon que DIEU le PERER YAHUH qui commande ou le recommande a JESUS CHRIST ou a l’ESPRIT: TOUS ces choses on été créer par DIEU LE PÈRE YAHUH est sont a son image, ainsi c’est JESUS qui a créer l’homme ensuite la femme par DIEU LE PÈRE qui exerce SA FONCTION a travers de SON FILS JESUS et par la PUISSANCE de l’ESPRIT de DIEU LE PÈRE. C’est pour cela que tous sont UNIS de la même famille de DIEU LE PÈRE que c’est lui qui commande et qui le recommande a travers de son FILS JESUS CHRIST et ainsi de sa propre PUISSANCE tout vient du DIEU LE PÈRE YAHUH ! On pourrait croire a la trinité ! NON, Il n’y a pas de trinité? Il y a DIEU le PÈRE, il y a Dieu le FILS, il y a dieu de l’ESPRIT ou la PUISSANCE qui agit et qui fait selon les ORDRES de DIEU LE PÈRE a travers de son Fils JESUS et a travers par sa PUISSANCE d’agir, de donner, de faire parce que c’est DIEU le PÈRE YAHUH qui LE DÉCIDE. Même l’homme est dieu puisqu’il a été créer a l’image de Dieu ! Si vous n’avez rien compris ce n’est pas mon problème !
    Dans la BIBLE on parle L’Eternel, SEIGNEUR, ou ANGE, on a enlevé DIEU, Dieu, dieu tous ces deux choses du FILS et de l’ESPRIT ont été créer par DIEU LE PÈRE YAHUH ?
    LA BIBLE dit clairement que JESUS est Dieu, que JESUS est le FILS de DIEU, Que DIEU fait toutes ces choses que JESUS a fait c’est son PÈRE qui les a fait pour JESUS ! L’univers porte le NOM YAHUH tout a été créer par DIEU LE PÈRE DE JESUS et notre propre PÈRE est JESUS CHRIST c’est a lui qu’on doit OBÉIR et avoir la FOI qu’il est notre propre sauveur, Que nous devons l’ADORER en ESPRIT en en VERITE ! C’est DIEU le PÈRE YAHUH qui exige d’ADORER JESUS CHRIST qui est Dieu le créateur qui nous sauvera pour la vie pour celui qui crois en JESUS CHRIST et qui a la FOI a ses promesses. vous avez des questions avec la BIBLE je peux vous répondre avec la BIBLE sans d’interprétation tout est indiqué dans la BIBLE. Encore merci de votre aimable compréhension. AMEN.

  111. angel dit :

    Bonjour Mr pernot est-ce possible de rêver d’être en contact avec Dieu et d’être un ange qui combat le mal pour aider a faire raigner le bien dans le monde.. Désoler si vous trouver sa absurde mais j’ai vraiment besoin de demander conseil merci .

  112. Oui, à notre mesure, nous sommes, chacune et chacun, appelés à être un(e) ange pour faire évoluer le monde vers plus de paix, de foi, d’espérance et d’amour.
    La question est de trouver sa propre vocation, et cela se fait par l’observation, par la réflexion et par la prière.

  113. Robert Hawawini dit :

    Je dirais qu’avant d’essayer de répondre à la question, Jésus est-il Dieu ou Dieu fait homme ?, il faut déjà se demander si la question est bien posée. Pour cela, il faut avoir un minimum de discernement avec son propre contenu mental. Un mental pensant peut poser la question, mais peut-il clore la réponse ? Non, bien entendu, car cela signifierait que nous sachions quelque chose de Dieu. Avec nos pensées ? Avec le seul voile qui obstrue la vision de la lumière-sans-ombre ? Nous sommes piégés par notre propre raisonnement. Nous créons une question illusoire de toutes pièces, en tentant d’y répondre avec le seul outil qui ne permet pas de le faire. Je vais y aller avec une pirouette, c’est la seule dimension qui trouve sa place dans l’inabordable. Ma réponse est une théorie ou une métaphore, c’est comme vous voulez, celle des parallèles et des croisements. Un mental rigide est organisé avec des parallèles : ça est comme ça et ci comme ci ! La réalité est plus souple, elle est croisement : ça peut autant être comme ça, que ci comme ci, ça comme ci et ci comme ça. C’est tout ce que nous autres, pauvres humains ayant enracinés notre compréhension du monde dans nos pensées, pouvons intégrer pour assouplir notre conscience. Pour le reste, nous n’avons pas accès. Mais peut-être y a-t-il autre chose de plus important à faire sur cette terre, comme aimer, aider, secourir, servir, tolérer. Je crois que quand on est trop enfermé dans ses questions mentales, on a du mal à s’ouvrir à l’autre. Et pourtant, c’est dans cette ouverture que se trouve la réponse à la question.

  114. Divin dit :

    Bonjour à tous.

    La divinité de Jésus-Christ est un sujet qui fait couler beaucoup d’encre. Fort heureusement, Dieu avait tout précisé dans Sa Parole afin que nous n’interprétion rien à notre guise.

    En effet, au sujet de Jésus-Christ, la Bible précise bien qu’il est, non seulement fils de Dieu, mais aussi Dieu lui même; quoique cela dépasse l’entendement de plusieurs.

    Première preuve: Jésus est Dieu et Père
    Point n’est besoin de commenter, lez versets disent tout:
    Esaïe 9:5; Romains 9:5; 1Jean 4:20; Hébreux 1:8; Ésaïe 7:14 (Emmanuel=Dieu parmi les hommes)

    Deuxième preuve: Jésus est le fils de Dieu
    Mattieu 3:17; Matthieu 17:5

    Conclusion: Jésus est en même temps Dieu et le Fils de Dieu. Il est appelé Fils de Dieu, parce que, ayant revetu la chair corruptible en vue de sauver l’homme, il s’est dépouillé de certains pouvoirs divins pour d’identifier à l’homme ordinaire. Mais il reste Dieu quoique dans une version diminuée.

    C’est pourquoi, au sujet du baptême, Jésus-Christ ayant donné à ses disciples l’ordre de baptiser au « nom » du père, du fils et du saint esprit. (Matthieu 28:19); curieusement, les disciples présents lorsque l’ordre est donné et ceux comme Paul, venu plutard mais enseigné en esprit par le Seigneur, ont tous baptisé au nom de Jésus; l’Esprit leur ayant donné l’intelligence de comprendre que le nom appartenant à celui qui porte le titre de père, fils et Saint Esprit est « JÉSUS ». Actes 2:38; 19:3-5; 8:14,16; 10:48

    Prétendons-nous connaître Jésus mieux que Dieu et les disciples qui l’ont cotoyé, ou voulons-nous simplement nous opposer à l’évidence de la Parole qui est la Vérité??

    Que Dieu vous bénisse!

  115. Tout est simple pour celui qui est déjà persuadé par avance et qui ne cherche dans les écritures que la confirmation de ce qu’il a décidé par avance de penser !

    En effet, vous ne regardez que les versets qui pourraient éventuellement aller dans le sens de la divinité du Christ, et que vous ne citez aucun des versets qui montrent le contraire !

    Quant aux versets que vous citez, il peuvent être traduits de bien des façons, et interprétés de bien des façons.

    Vous sous-entendez que ceux qui ne pensent pas que le Christ soit Dieu ne lisent pas la Bible ou ne la respectent pas ? C’est tout juste injurieux. Et cela n’a pas de sens. Car la question de la divinité ou non du Christ a été discutée pendant plus de trois siècles avant que les autorités politiques décident de persécuter ceux qui n’étaient pas d’accord avec les chefs. Si c’était tellement discuté parmi les plus grands théologiens, c’est que cela n’est pas simple.

    Et donc au moins, l’honnêteté consiste à répondre à la question en reconnaissant que ce n’est pas simple, et que les deux opinions sont possibles et sont argumentables bibliquement.

  116. Robert Hawawini dit :

    Cher Divin,

    Je n’ai pas bien compris les phrases « Fort heureusement, Dieu avait tout précisé dans Sa Parole afin que nous n’interprétion rien à notre guise. » et « Prétendons-nous connaître Jésus mieux que Dieu et les disciples qui l’ont cotoyé, ou voulons-nous simplement nous opposer à l’évidence de la Parole qui est la Vérité?? »
    Vous êtes trop intelligent pour moi qui préfère considérer que ce qui témoigne de mon amour vertical est l’amour horizontal que je délivre à mes semblables.

  117. Théo34 dit :

    Au fond, il n’est pas nécessaire de s’interroger sur la nature de Jésus pour être son disciple. Il n’est même pas nécessaire d’être certain de son existence historique. Il suffit de croire en ce qu’il représente, de se laisser guider par la puissance des évangiles, de méditer sur la façon d’être, les paroles et les actes de Jésus et de croire que le Dieu auquel nous croyons est tel que Jésus nous le révèle.

  118. FRANCK dit :

    D’après les témoignages de mort imminente,les sorties astral ou encore les régressions dans l’au delà par l’hypnose,voir les livres du psychiatre Michael Newton,Jesus se présente souvent comme pleurant sur sa création.
    Les âmes étant capables de se dédoubler il se peut fort bien que dieu soit en chacun de nous et en même temps il représente la matrice originelle.
    D’après certains témoignages vidéos,un vieux sorciers arabes dit a son petit fils que celui qui l’empêche de faire de la magie noire est le dieu des chrétiens.
    Je retrouverai cette vidéo si vous le désirez
    bonne nuit a tous

  119. MBC dit :

    S’il vous plait pouvez vous m’éclairer sur les passages où Jésus dit « mon royaume n’est pas de ce monde » ou, « je suis roi », ou lorsque dans corinthien il est dit que « tout a été créé PAR lui et pour lui », ou encore « Dieu est en Christ ». Est-ce que cela veut dire que Jésus est Dieu ? Je n’ai jamais vu Jésus être Dieu mais comme le messie d’Israël sans pour autant ne pas être divin (car je crois à tous ces miracles) mais mes amis me disent que ce n’est pas ca être chrétien ! Qu’être chrétien c’est croire en la trinité. Dans l’Ancien Testament il n’y a pas de trinité nn plus ! Cela veut dire que ceux qui croient en la trinité voient Jésus comme le créateur, celui qui créé Adam, qui parla à Moïse, etc etc. ? Ce n’est pas logique pour moi. JE suis perdue !
    Merci!

  120. salathiel dit :

    mais dans jean,son évangile au 1er chap il est dit que JESUS est DIEU.!

  121. C’est apparemment écrit dans votre traduction…

    Mais d’abord ce n’est absolument pas évident que ce soit cela qui est dans le texte grec, les traducteurs sont des malins et ils mettent les mots dans l’ordre qu’ils veulent, ajoutent d’autres mots et de la ponctuation pour tirer au maximum (parfois même plus) vers ce qu’ils pensent être juste.

    Et ensuite, si vraiment Jean a écrit et pensé cela, c’est son témoignage, et il y a d’autres textes où très clairement, souvent de la bouche même de Jésus, une distinction est faite entre Jésus et Dieu.

    On ne peut donc certainement pas isoler un seul verset et dire : voilà la Vérité. Il faut au moins prendre l’ensemble des versets ayant un rapport avec la question et les analyser, avant de poursuivre.

  122. Fogang dit :

    La phrase du jour.

    il est facile de prouver que yahshua n´est pas Dieu , par contre quelle gymnastique intellectuelle doit faire un Homme pour essayer de prouver que Yahshua est Dieu.

  123. Fogang dit :

    Autres phrases.

    L´Homme qui veut prouver que Yahshua n´est pas Dieu, ne rencontrera aucune contradiction à l´intérieur de ses preuves, par contre l´Homme qui veut prouver que Yahshua est Dieu rencontrera innévitable des contradiction à l´intérieur de ses preuves.
    Et il essayera d´expliquer ces contradictions par une gymnastique intellectuelle qui ne respectera même pas la logique de la reflexion élémentaire.

    ……………………………………………………………………………………………………………………
    Yashua dit :…. Le Père est plus grand que moi

    Yashua dit: …. Pourquoi m´appelles-tu bon? un seul est bon, votre Père qui est dans les cieux. Mon commentaire: Si Yashua est Dieu, alors est ce que Dieu peut dire de lui qu´il
    n´est asp bon? cela n´a pas de sens, Dieu est bonté , Dieu est amour

    Yahshua dit: …..Mes paroles ne viennent pas de moi…je fais la volonté de mon Père

    ces quelques exemples donnés ne souffrent d´aucune contradiction et c´est ainsi pour toutes preuves visant à montrer que Yahshua n´est pas Dieu et des preuves il y en beaucoup.

    Gloire à Yahweh

  124. Fogang dit :

    Que ceux qui disent que Yahshua est Dieu, me donnent une seul phrase sortie de la bouche de Yahshua disant de lui qu´il est Dieu.

    Je sais qu´il y a deux phrases au maximun qu´on pourra me donner. Mais l´explication de ces phrases est faite par yahshua lui-même et dans le même chapitre.

    Que la joie inonde vos coeurs mes amis.

  125. nesuferit dit :

    « Que si notre Évangile est encore voilé, il ne l’est que pour ceux qui périssent; » (2 corinthiens 4:3)

  126. Magloire dit :

    Aller croire les mystères de la Sainte Trinité, alors vous ne blasphèmerez point. Jésus Christ est vrai Dieu.

  127. :-) dit :

    Si quelqu’un d’entre nous ici vivait au temps de Jésus et il l’a vu par ses propres yeux (soyons pragmatique et adéquat) qu’il s’avance ici il nous dit la Vérité sur lui. Autrement tout est blasphème, les croyants de l’église sont les premiers fanatiques de Jésus dans ce monde.

    Peu des gens vraiment comprennent (sans forcement savoir souvent) l’enseignement (son salut à l’humanité) de cette personne qui est vécu il y a 2015 de ça.

  128. Bilel dit :

    comme vous le dite, si jesus est dieu, qui est il entrain de prier ? dieu est il mort ? dieu le createur de l’univers avec ces planetes, ces etoiles, tout les etre vivants, foret, ocean et tout le reste, a t’il vraiment ete accrocher sur deux planche ? comment ces planche l’on t il supporter, comment le fer a oser penetrer sa chair ? il a creer des creatures faite de chair et de sang, est t il vraiment fait lui aussi de ce qu’il cree!! chair et sang !!

    si jesus est fils de dieu, pourquoi dieu aurait t il besoin de fils ? c’est le createur de tout, pourquoi aurait t il besoin d’un fils ? est ce qu’il a d’autres fils ? des petits fils peuetre ? c’est normal que le fils de dieu est fait de chair et de sang comment les humains ? donc alors qu’elle est la difference entre humain et fils de dieu?

    bref c’est un vrai casse tete et tout les prêtres vous donneront des reponses ambigus sans aucun sens, parcequ’ils s’obstinent a croire a ce que leur predecesseur leurs on dit sans que cela ne puissent etre verifier dans la bible.
    a aucun moment jesus a dit que je suis dieu ou je suis sont fils, quand il appel dieu mon pere cela est une erreur de traduction cela viens du faite de traduire d’une langue moins riche a une langue plus riche ce qui fait que a un terme correspond plusieurs terme donc vous devez choisir un terme specifique qui va donner un sens plus specifique a terme precedant, donc le mot pere a plus le sens de mon createur, mon dieu, pas le pere au sens du pere biologique.

    la reponse et simple, comme adam, nohe, moise, mohammed et tan d’autres, jesus est un prophete, un simple homme choisi par dieu pour nous transmettre son message, c’est le messager de dieu, c’est un PROPHÈTE.

  129. Dire que nous sommes enfants de Dieu, c’est dire autrement que Dieu est créateur de notre vie. C’est ce que dit l’Evangile. Et Jésus appelle Dieu son père et notre père, il nous appelle ses frères et sœurs.

  130. nesuferit dit :

    « L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu.
    Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers: héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d’être glorifiés avec lui. J’estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous.
    Aussi la création attend-elle avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu.
    Car la création a été soumise à la vanité, -non de son gré, mais à cause de celui qui l’y a soumise, – avec l’espérance qu’elle aussi sera affranchie de la servitude de la corruption, pour avoir part à la liberté de la gloire des enfants de Dieu. » (romains 8:16-21)

  131. Pistis NK dit :

    je bénis Dieu pour votre coeur de discuter sur un personnage important qui a même était la référence de la ligne du temps. qui est l sujet mem de la bible de genèse à apocalypse.

    en ce que je sache, Dieu est créateur de toutes choses et Jésus est une créature selon col 1:15( Jésus est le premier né de toute la création, en d’autre terme il est l’aîné de la famille du Dieu Yahvé). cela est la raison même que la bible dit que NS sommes cohéritiers de Christ, mais héritier de Dieu ROM 8:17

    voilà les arguments que je puis disposer pour ce qui concerne Dieu et Jésus :

    1. le témoignage de Jean-Baptiste que Jésus n’est pas Dieu, mais fils de Dieu. Jean 1:34 > n’est ce pas un bon témoignage ?

    2. témoignage du christ lui-même approuvant que Simon pierre a été révélé par Dieu, quand il répondit à Jésus qu’il était fils de Dieu. Mat 16: 13-17 > si ce n’était pas la bonne réponse Jésus n pouvait pas l féliciter.

    3.Jésus ne connaît ni l jour, ni l’heure d la fin du monde. mat 24:26, Marc 13:32> mais Dieu connait

    4. la bible précise le rôle de Jésus qu’il est l’intermédiaire entre Dieu et les hommes. 1 Timothée 2:5 > est ce la bible a menti ?

    5. Jésus ne s’est pas ressusciter lui même, mais c’est Dieu qui l’a ressusciter. ROM 10:9, act 2:32

    6. pour ce qui est du siècle à venir, Jésus a dit ce qui auront vaincu il écrira sur eux leur le nom de son Dieu, de la nouvelle cité et enfin son nom. apocalypse 3:12.

    7. en fin, en fin. … : la bible précise que entre Jésus et Dieu il y’a un chef.
    je répète, entre Jésus et Dieu il y’a un chef. ce chef c’est Dieu. >
    1 corinthiens 11:3 conclu le débat, car il dit christ est l chef d tout homme, l’homme est le chef de la femme et que Dieu est le chef de Christ.

    cher frère et soeur la réponse est trouvé pour ce long débat. ne confondez plus rien, Dieu YHWH est le chef de Jésus christ JOSHUA. 1CORINTH 11:3.

    Jésus est fils de Dieu et NS sommes ces fr , Dieu c notre père.

    merci pour votre attention !!

  132. Encore une fois, il est étrange de ne prendre que les versets qui vont dans le sens de ce que l’on pense, d’en faire une liste, et de conclure : voilà, c’est clair et c’est prouvé que j’ai raison.

    La réalité est souvent plus complexe, et c’est pourquoi la Bible est riche d’opinions diverses, souvent paradoxales. Normalement cela devrait rendre impossible d’être dogmatique… mais à la fois unis par une même recherche et par une même Bible, mais parce qu’il y a une multitude d’interprétations possibles des textes de la Bible, nous devrions aussi être divers dans nos sensibilités théologiques et spirituelles, et humbles.

  133. Pistis NK dit :

    que pensez vous alors quand la bible dit que Dieu est le chef de christ à 1 corinthiens 11:3?

  134. Oui, c’est un argument. Mais ça ne clôt pas le débat. Rassurez vous, ceux qui disent que Jésus est Dieu ont aussi leurs versets et leurs arguments.

  135. Pistis NK dit :

    merci d’avoir reconnu cela. je voudrai aussi rappeler que nul part dans la bible il est écrit de croire que Jésus est Dieu pour recevoir la vie éternelle ; mais plusieurs fois il est écrit dans la parole de croire que Jésus est fils de Dieu pour recevoir la vie éternelle. ex: Jean 17:3, Jean 20:31…

  136. Oui, pour Jésus comme fils de Dieu, bien entendu. Même s’il est plus souvent appelé fils de l’homme.
    Mais dans les versets cités, ce n’est pas un appel à la croyance « croire que Jésus est fils de Dieu » mais ce verbe traduit ici par « croire » est « pistis » qui n’est pas une question de croyance en ceci ou en cela, mais une question de confiance, de relation. La question est de faire confiance en Jésus, ou de faire confiance à Dieu grâce à Jésus (quelle que soit la façon dont on comprend sa relation à Dieu, sans doute profonde dans tous les cas).

  137. Mike dit :

    « En effet, un enfant nous est né, un fils nous a été donné, et la souveraineté reposera sur son épaule; on l’appellera merveilleux conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix. » (Esaïe 9:5)
    « Au commencement, la Parole existait déjà. La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu. »
    « Et la Parole s’est faite homme » (Jean 1:1;14)
    « Dieu est apparu comme un homme » (1Timothée 3:16)
    « Il (Dieu) dit au Fils: Ton trône, ô Dieu, est éternel. » (Hébreux 1:8)
    « Thomas lui répondit: « Mon Seigneur et mon Dieu ». Jésus lui dit: « Parce que tu m’as vu, tu as cru, Heureux ceux qui n’ont pas vu et qui ont cru! » » (Jean 20:28-29)
    « en attendant notre bienheureuse espérance, la manifestation de la gloire de notre grand Dieu et Sauveur Jésus-Christ. » (Tite 2:13)

  138. Merci, oui, voici quelques versets qui sont tous favorables à la divinité du Christ. Vous êtes sans doute favorables à cette option.

    Une personne qui voit plus Jésus comme un homme recevant l’Esprit de Dieu sélectionnera des versets qui montrent au contraire très clairement que Jésus fait lui-même une grande différence entre Dieu et lui.

    Il faut mieux, à mon avis, prendre l’ensemble des versets et non seulement qui vont dans son propre sens. C’est en faisant cela que l’on peut cheminer, purifier et approfondir sa propre théologie, et garder une humilité de sa propre connaissance sur Dieu, loin de la fureur des personnes certaines de détenir la seule et pure vérité éternelle de Dieu lui même (et cherchant par conséquent à l’imposer aux autres 🙂

  139. claude fontanet dit :

    Jésus est Dieu.
    Au commencement était la parole, la parole était avec Dieu, LA PAROLE ETAIT DIEU.
    La parole s’est faite chair ( jean chap 1 )
    Jésus dit: »Mon père et moi, nous sommes UN ».
    Dieu étant venu sur la terre il y a 2000 ans, il a du prendre forme humaine.
    Jésus a donc une double nature: divine et humaine.
    Jésus est mort sur la croix en tant qu’homme.
    Il faut bien connaitre cette double nature de Jésus ( divine et humaine ).
    Quand Jésus prie le Père, il le prie en tant qu’homme
    Quand Jésus dit: »Je suis l’alpha et l’oméga » , il révèle qu’il est Dieu
    Jésus dit: »Avant qu’Abraham fut, Je Suis ( YAHWEH ).
    YAHWEH signifie Je Suis.
    Exode chap 3 verset 15 :Dieu dit à Moise : »Vas vers mon peuple et dit lui que Celui qui s’appelle Je Suis ( YAHWEH ) vient vers vous ».
    La bible nous enseigne que Dieu seul sauve ( Yeshua signifie Dieu Sauve ).
    Yeshua étant le Sauveur ( le Messie ou Christ ), Jésus ( Yeshua ) est donc Dieu venu sur la terre pour sauver l’humanité.
    Seul Dieu donne la vie.Jésus dit: »Je Suis la Vie »
    Seul Dieu est la Vérité.Jésus dit: »Je suis la Vérité »
    Seul Dieu est le Chemin.Jésus dit: »Je suis le Chemin ». Jean: chap 14 verset 6
    Yeshua signifie YAHWE Sauve.
    Soyez bénis en Yeshua.

  140. claude fontanet dit :

    cher pistis NK
    Dieu est Esprit, il lui a donc fallu s’incarner pour se manifester aux hommes physiquement.
    Dieu Seul donne la vie éternelle, nous sommes d’accord? Que dit Jésus?
    Jésus dit: »Celui qui croit en MOI ( Jésus ) aura la vie éternelle.
    Dieu Seul réssuscite les morts, nous sommes d’accord? OK.
    Jésus a réssuscité son ami lazare qui était mort depuis 4 jours.

    Pour que tu comprennes que Dieu est l’Unique Sauveur, il faut connaitre l’identité de Dieu.
    Le nom propre et véritable de Dieu pour l’éternité ( exode 3 ) est le tétragramme:
    iod, hé, wav, hé, qui signifie: Je Suis :YAHWEH

    Le nom du messie ( Dieu Sauve ) est YAHUSHUA c’est-à-dire Yeshua autrement dit Jésus-Christ.
    Yeshua signifie : YAHWE SAUVE
    en hébreu , Yeshua ( Jésus ) est composé des lettres : iod, chin, wav, ayin
    qui signifie Dieu Sauve.

    Jésus est l’Esprit de Dieu venu s’incarner pour sauver l’humanité en sacrifiant sa nature humaine ( Jésus-Christ homme ).
    Ne limites pas Dieu.
    Dieu fait ce qu’il veut.
    Il est Souverain.
    Les prophètes de l’ancien testament n’ont pas réussit à sauver l’humanité car ils étaient uniquement humains et pécheurs.

    Dieu étant Souverain, Il décide de venir s’incarner ( le Messie ) pour nous sauver.
    Dieu se manisfeste à nous de différentes manières:

    1-sous la forme d’un homme, Je rappelle que Jésus n’a jamais péché et qu’il était totalement pur et saint car Dieu Seul est pur et saint et NE PEUT PAS PECHER.
    Aucun homme sur la terre ne peut vivre sans pécher; et pourtant Jésus n’a JAMAIS péché.

    2-sous la forme du Saint-Esprit: dans actes chap16 verset6 , la parole de Dieu nous révèle que le Saint-Esprit ( qui est Dieu ) est l’Esprit de Jésus.
    Jésus, en tant qu’Esprit et parole de Dieu est donc DIEU.
    Sois béni au nom de Yeshua.

  141. Cher Claude
    J’admire votre fougue pour chercher à justifier vos certitudes.
    Et l’on a tout a fait le droit, bien entendu, d’avoir votre opinion sur la question, mais bien de vos « arguments » semblent plsu être une position de principe qu’une démonstration. Par exemple :

    Vous dites « Dieu est Esprit, il lui a donc fallu s’incarner pour se manifester aux hommes physiquement ». Oui, Dieu est Esprit, mais dès la première ligne de la Genèse on voit cet Esprit, ce souffle divin, interférer avec la matière. et si Dieu est créateur, il passe son temps à interférer avec la matière physique. Mais peut-être que ce mot « Esprit » est trompeur, dans le texte il s’agit du « souffle » ce qui est déjà bien plus concret.

    Vous dites « Les prophètes de l’ancien testament n’ont pas réussit à sauver l’humanité », je trouve cela un peu cruel. Ils ont fait le job que Dieu leur demandait, Dieu sachant très bien leurs limites et leur donnant la force de faire ce qu’il faut quand même, et ils ont apporté leur pierre au salut de Dieu.

    Vous dites « Je rappelle que Jésus n’a jamais péché et qu’il était totalement pur et saint », on entend souvent cela, mais Jésus, lui, refuse qu’on l’appelle « bon », disant que Dieu seul est bon, et il demande le baptême de Jean Baptiste pour le pardon de ses péchés, si lui-même avait été parfaitement parfait, ce geste ne serait qu’une opération marketing, un faux-semblant. Et sur la croix, Jésus se sent coupé de Dieu et accuse Dieu injustement de l’avoir abandonné. Donc cette croyance que Jésus n’aurait jamais péché est certes possible mais discutable.

    Mais bravo de chercher, de creuser, d’avancer des pistes de réflexion…

  142. fils de Dieu dit :

    Jesus est la parole de Dieu »logos ou rhema » qui signifie ce qui est dit par une voie et c’est aussi un language articulé. La parole de quelqu’un le carracterise entierement. Exemple: si quelqu’un dit des mensonges, celui ci est un menteur. Cela signifie que sa parole est lui. Pas son etre mais plutot sa personnalité. Et son entiere personnalité. En quelque mot  » la parole d’une personne est l’image de cette personne, donc elle est cette personne. De la meme maniere Jesus et Dieu. Jean 1-2.jesus creation de Dieu, oui. Dieu a belle et bien cree sa parole. Et après, l’a utilisé pour creer toutes choses genese 1:1-31. Soyez benis dans le Christ par Notre Dieu et sauveur. Amen

  143. fils de Dieu dit :

    Dieu est plus grand que Jesus, oui biensur. Il est bien normal que celui qui parle soit maitre de ce qu’il dit! Sachez bien que Dieu est tout puissant et si vous le croyez allors sachez qu’il peut faire bien plus que des merveilles. Et arretons de vouloir expliquer la pensee de Dieu car ses pensees sont plus grandes que les notres et la sagesse de l’homme n’aura aucune place devant la folie de Dieu. Bien á vous

  144. Une personne qui dit un mensonge est appelée un menteur. Mais cela ne la caractérise pas entièrement, loin de là. Et bien heureusement. Ce mensonge n’est qu’un symptôme, parfois seulement en une certaine occasion. Et la personne humaine est un être extrêmement riche et complexe, fait de mille facettes. Exploiter un élément d’une personne pour la qualifier entièrement la personne est quelque chose de profondément nocif. On dit d’une personne frappée de maladie que c’est un malade, c’est un raccourci dangereux. On dit d’une personne qui a commis un meurtre que c’est un meurtrier mais ce serait réducteur de ne considérer que cet acte pour la qualifier entièrement. Au contraire, Jésus dit des soldats romains qui le crucifient « Père pardonne leur car ils ne savent ce qu’ils font ». Ils sont infiniment plus et autres que ce seul acte, même si c’est un des plus grands crimes que de tuer un innocent.

  145. Kangal dit :

    Jesus est un homme tout à fait ordinaire simplement il est le premier à être rentré en contact avec dieu … jesus est un surdoué au point d’être arriver à la vérité absolue Et de ce fait il annonce l’arrivée du fils de l’homme attendu pour l’aire du verseau le sauveur de l’humanité tout entière!

  146. Kangal dit :

    Toutes nos erreurs ouvre le chemin du fils de l’homme … attention mystifier jesus est l’acte du malin … dire que Marie était vierge pour mystifier encore jesus c’est malin … jesus est un homme libre et vous ne l’éte pas pour jesus … d’où le fils de l’homme …

  147. Kangal dit :

    Jesus est un guérisseur il est pas le fils de dieu il est le fils de Marie consu d’une union naturel qui ne regarde personnes … il n’est ni le christe ni le fils de l’homme ou autre il est simplement un guérisseur hors du commun il est le libérateur avec un grand L.

    Il est pas l’envoyer de dieu ni dieu lui même car il le dit lui même après moi viendra le fils de l’homme l’esprit de vérité le roi des rois le prince de ce monde je suis fan de jesus! !!

  148. Kangal dit :

    Le christe l’envoyer par dieu nest pas jesus pourquoi?
    Par ce que jesus rentre en contact avec dieu l’éternel et c’est non l’inverse .

  149. ??? la Bible dit le contraire : C’est Dieu qui va vers Marie, c’est l’Esprit de Dieu qui descend sur Jésus à son baptême.
    Mais bon, si vous avez trouvé un livre plus ancien que les évangiles donnant des renseignements sur Jésus, cela sera à la une des journaux du monde entier demain matin.

    Et Jésus n’a jamais annoncé un autre homme sauveur après lui. Il a comme vous le dites annoncé le don de l’Esprit de Vérité aux hommes et aux femmes. C’est ce que dit l’Evangile, annonçant ainsi que tous les hommes & femmes seront prophètes à leur mesure, autour d’eux. Et c’est normal que Jésus apporte cela, puisque c’était promis par Dieu par la bouche des prophètes, par exemple Jérémie 31:31-35 ou Joël 2:28-29

  150. Thunder dit :

    La forme de Dieu n’est pas celle que nombreux Lui attribue , en effet le seul vrai Dieu est de forme pluriel ,preuve en est ; CRéONS l’homme a NÔTRES image ! Le Fils est sorti du Père et tous a était créer a travers le Fils . Le Fils est la parti visible de Dieu , Le Père la parti invisible … Le Père invisible est plus grand que le Fils visible.Le Fils qui sorti du Père fut donné dans le ventre de Myriam afin d’accomplir ce qui fut annoncé … Dieu « parti invisible » a tant aime le monde, qu’il a donne son FILS UNIQUE « parti visible », afin que quiconque croit en lui ne perisse pas, mais qu’il ait la vie eternelle.

  151. Mont Carmel dit :

     » Jésus est-il Dieu? »
    Thomas (qui incarne parfaitement l’esprit croyant rationnel des Hommes) tomba sur sa face quand il rencontra face à face Jésus-Christ ressuscité. Il lui dit:
    « mon seigneur et mon Dieu « reconnaissant Jésus-Christ comme le messie et Dieu aussi.
    Il est impossible de définir l’identité de Christ sans une Révélation de Dieu à notre esprit.
    Il faut une rencontre face à face avec le Christ ressuscité. Celui qui fait sa connaissance et se soumet à Lui/sa vie/sa volonté/sa parole/son enseignement/ pourra entrer dans l’intimité de Dieu et définir clairement son identité et sa relation avec Jésus-Christ (parole de Dieu faite chair). C’est à ceux qui obéissent à l’évangile que Dieu se manifeste.
    Il leur communique par le saint esprit Sa Véritable nature et se montre à eux (il leur révèle les mystères de sa parole).
    Par exemple vous ne pouvez pas découvrir le Cœur et le corps d’une femme entièrement si ELLE N’EST PAS VOTRE EPOUSE OU AMOUREUSE DE VOUS ET SI ELLE NE VOUS AIME PAS. En plus pour connaître son Cœur ( oui, la femme c’est plus que le corps…) il vous faudra passer BEAUCOUP de temps ensemble et passez par des expériences avec elle et lui prouver votre amour par des actes quotidiens aussi…
    Connaître Dieu et Jésus Christ nous prendra toute notre vie car c’est cela la vie éternelle.
    Le Père, le Fils, le Saint esprit ne sont pas une pluralité de dieux mais 3 manifestations du Dieu unique Yahvé. J’ai un esprit, un corps et une âme et les 3 forment « un » c’est-à-dire: Moi.
    Le père, le fils et le saint esprit sont « un » c’est-à-dire Jésus-Christ.
    Parler de Dieu c’est parler de Jésus-Christ. Et parler de Jésus-Christ, c’est parler de Dieu.
    Jésus à dit aux Scribes et Pharisiens qui croyaient en Dieu et pas en lui qu’ils devaient se TOURNER VERS LUI POUR RECEVOIR LA VIE.
    Exemple: Vous êtes Dieu et Christ est VOTRE VIE. Pourrais-je vous accepter et rejeter Christ votre VIE?
    Christ est la vie de Dieu qui était en Dieu et qui s’est manifesté aux hommes. l’accepter c’est accepter que Dieu soit présent en nous. On ne peut vous séparer de votre vie. vous êtes votre vie. vous êtes sa manifestation sur terre. De même Jésus-Christ est la manifestation de la vie de Dieu/ et Dieu sur terre: La parole faite Chair. Il est Dieu venu mourir sur la croix pour nous et ressusciter par sa propre gloire. (qui est aussi celle du père.
    Tout ce que possède le père est au fils et ce qui appartient au fils est pour le Père pareillement puisqu’ils sont un).
    Le nom révélé de Dieu dans tout le nouveau testament est: Jésus-Christ
    Il est le Dieu unique. C’est lui le père,le fils et l’esprit saint.
    Tout homme désireux d’être sauvé de ses péchés doit se repentir et accepter Jésus comme son sauveur et son Dieu. Car il est un avec Dieu, il est en Dieu et Dieu est en lui.

  152. ngonien william dit :

    bonsoire a tous. je ne serais ps auci longe mais preci
    j’aimerai savois apare JESUS SAUVEUR,la quel des prophète est mort et resucité?
    Ci il n ya jamain existé alord areter de comparé JESUS a vaux humin que vous pencé.
    La question qu’ont dois ce posé est de savoir apres la mort que seriont nous?
    Quel est la volonté de DIEU?
    Es ce que je fais la volonté de DIEU?
    Ma derniere question est de savoir que ci Dieu ce presentais a l’un de vous en nimporte quel forme pourié vous croire que c’est DIEU?
    vous ne pourier jamin comprendre la diviniter de DIEU.
    chercher plutaux le salut de votre ame

  153. D’autres personnes ressuscités ?
    Hénok et Elie, selon la Bible, ne sont même pas morts mais ont été enlevés : c’est plus fort encore. Pour des personnes mortes puis ressuscitées, il y en a pas mal dans la Bible : le fils de la veuve de Sarepta (1 Rois 17), le fils de la Sunnamite (2 Rois 4), toute une vallée pleine d’ossements desséchés (Ezéchiel 37), le fils de la veuve de Naïn (Luc 7), la fille de Jairus (Luc 8), Lazare (Jean 11), Tabitha et Eutichus (Actes 9 et 20), plus d’autres que j’oublie peut-être.

  154. Mario dit :

    Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.
    Jean 1:1
    Gaspard de Coligny si Jésus n’est pas Dieu et si en plus de cela il aurait péché alors l’humanité entiere est perdue.

  155. Depintcho dit :

    Notre intelligence humaine ne peut pas nous permettre d’appréhender la Divinité de Jésus. Il faut une révélation de Dieu à notre esprit humain pour saisir la Déité de Jésus. Pour moi Jésus est le signe visible d’une réalité invisible. Si Dieu existe pour toi, alors vois en Jésus sa matérialisation. A tous ceux qui rejette encore cette assertion, je vous demande de me dire ce que Jésus devrait et doit faire de plus pour mériter votre crédit à ce sujet. Sinon qu’est-ce-que Dieu fait et que Jésus ne puisse pas faire. Vous comparer Jésus à un prophète et vous lisez dans la parole que Jésus fut avant tous les prophètes. Dieu est Esprit et Jésus est Esprit donc Jésus Dieu. Même si tu t’en tiens au simple fait que Jésus est le Fils de Dieu, je t’apprends le fils d’un humain est un humain et l’enfant d’un animal est un animal donc Jésus est Dieu. merci

  156. Le problème dans ce dernier « argument » que vous nous proposez, c’est que nous sommes fils et filles de Dieu, et nous l’appelons « notre Père », suivant en cela ce que nous enseigne Jésus. Et je n’ai pas tellement l’impression d’être Dieu, juste un peu habité de l’Esprit de Dieu, parfois.

  157. ?? « si Jésus n’est pas Dieu et si en plus de cela il aurait péché alors l’humanité entière est perdue » ?
    Et bien non !
    Tout au contraire, elle est sauvée par ce Dieu, car il est l’amour.
    Amour manifesté par Jésus, le Christ.

  158. Quand philippe demande à Jésus, » montres-nous le Père et cela nous suffit », Jésus répond: »Philippe, il y a si longtemps que je suis avec vous et tu ne M’AS PAS CONNU, philippe »

    Petite digression : Jésus ne dit pas: »Il y a si longtemps que je suis avec vous et tu ne L’A PAS CONNU, philippe »

    Jésus dit à philippe:Il y a si longtemps que je suis avec vous et tu ne M’AS PAS CONNU, philippe; si tu M’AS VU, TU AS VU LE PERE »;
    Jésus vient de révéler à philippe que Jésus lui-meme EST le PERE.

  159. Jean 3 – 16 : »Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné son Fils Unique afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle ».

    NB: Je rappelle que le Véritable nom de Dieu ( cité plus de 6500 fois dans la bible ) est YAHWEH qui signifie : JE SUIS ( exode chap 3, verset 14; Dieu dit à moise: »C’est ainsi que tu répondras aux enfants d’Israel, Celui qui s’appelle JE SUIS ( YAHWEH ) m’a envoyé vers vous ».

    Jésus est Dieu en tant qu’incarnation de sa parole qui est Dieu ( Jean chap 1 , verset 1 et verset 14 )

    Etant 100 pour 100 Dieu et 100 pour 100 homme, Jésus pouvait prier son père en tant qu’homme.Quand on parle du Fils de Dieu , on parle de l’aspect humain de Jésus.

  160. Jésus a refusé qu’on l’appelle bon maitre en disant: »Pourquoi m’appelles tu bon maitre ? Seul DIEU est bon ».

    Jésus connaissant parfaitement cette tendance qu’ont les hommes à idolatrer d’autres hommes, sa réaction est très facile à expliquer: Jésus ne voulait pas etre idolatré en tant qu’homme.

    Jésus, meme s’il est également DIEU, voulait que les hommes adorent Dieu en Esprit.

  161. Dès que Jésus se présente comme un homme explicitement distinct de Dieu, les trinitaires disent que c’est le Jésus-homme qui parle, le distinguant du Jésus-Dieu. Cette « explication » prête à Jésus une sorte de dédoublement de personnalité, pathologie dont souffrent les schizophrènes. Quand Jésus prie Dieu en disant « non ma volonté mais la tienne », ce serait le Jésus 100% homme qui bataillerai avec la volonté du Jésus 100% Dieu ? Quand Jésus doute de la présence et du soutien de Dieu en disant sur la croix « mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? », ce serait le Jésus-homme qui douterai de la présence et de la bonté d’une autre dimension de lui-même qui serait 100% Dieu ?

    Franchement, cette explication me semble tirée par les cheveux. Et donne une idée un peu inquiétante de Jésus…

    Mais bon, c’est vrai que cette façon de voir est rabâchée dans les catéchismes trinitaires, depuis une quinzaine de siècles quand même.

  162. vincent dit :

    bonjour a tous, avant de developper ma reponse, je vous invite a lire rapidement ce qui se trouve sur ce site aimer-jesus.com

    vous allez etre assez choqué, je m’attendais a trouver un site catholique ou protestant etc… la verité est tout autre. un site islamique qui attaque frontalement la bible; ainsi que nos valeurs.

    mon attitude n’est pas provocante, mais lire ce site permet de comprendre les objections des autres qu’il soit athée et musulmans; et donc la reponse quand a l’essence meme de jesus est centrale dans notre. que represente il pour nous? un dieu? un homme simple? que repondrez vous a votre enfant si un jour , apres avoir lu ce site, il commence a vous poser des questions? comment lui repondre en des termes simples? cela m’est personnellement arrivé.
    je mettrai mon avis, dans un post plus tard.

    joyeuses fetes a vous tous

  163. Bonjour, ce n’est pas que je sois choqué par ce site. Les gens ont le droit de penser ce qu’ils veulent de Jésus, bien entendu. Et l’Islam est certes une grande religion.

    Mais à mon avis, encore une fois, et malheureusement, l’Islam est sali chaque fois que des musulmans attaquent la foi des autres croyants et c’est ce que fait ce site.
    Je dis exactement la même chose de sites, souvent menés par des intégristes chrétiens, « catholiques » ou « évangéliques », contre l’Islam. Ils salissent le Christianisme, apparaissant comme une source de haine même contre d’autres croyants monothéistes !
    Et il n’y a rien qui ridiculise plus la libre pensée que les athées intégristes attaquant la foi.

    L’attaque révèle la haine de l’attaquant, et donc la misère de sa source d’inspiration.

  164. vincent dit :

    bonjour

    merci de votre belle réponse; ces personnes ont quand même déposé le nom du site, et il y a surement plein de jeunes en questionnement qui tombe sur ce site, qui est assez bien fait;on ne voit les références islamique qu’après lecture. et je m’inquiète de l’effet qu’il peut produire sur ces jeunes.
    un filleul s’est donc posé beaucoup de question et m’en a posé sur jésus; que les musulmans reconnaissent comme un prophète mais un homme simple; et qui disent que notre bible est falsifiée car pleine de contradiction, et notamment, ces fameux moments ou jésus prie dieux et ou il est considéré comme dieu.
    ce sont des questions fondamentales, sur lesquelles nous chrétiens sommes parfois « attaqués » ou du moins questionnés.

    Ma réponse est simple: jésus est né de marie, mais sans père « humain », dieu a pris la peine d’insuffler a marie cette vie. cette notion est d’ailleurs reprise dans le coran, qui reconnait l’immaculée conception;
    on peut donc dire en cumulant chrétien et musulman que 2/3 de l’humanité reconnait ce miracle, 2000 ans après!

    pourquoi dieu le père a il pris la peine de faire cela? de conjuguer marie et son souffle divin? il aurait très bien pu venir lui même, un être purement divin ou alors il aurait pu choisir un simple homme plein de qualité et lui envoyer son message. pourquoi avoir fait cela?

    je pense que c’était le meilleur moyen pour dieu d’établir un lien. le seul moyen logique en quelque sorte; jésus a servi d’interface entre nous et dieu a ce moment la. Le fait qu’il prie alternativement dieu le père, et qu’il nous livre ses enseignements nous montre simplement que jésus est ce lien, il le symbolise. j’explique donc ces passages de la bible par la dualité de l’origine de jésus et la nécessite pour dieu de passer par ce moyen pour établir un lien.
    je passe rapidement sur tous les miracles et bien évidement la résurrection.

    cette réponse parait évidement simple, voire simpliste, mais je pense que seules des idées simples peuvent être données et comprises a des personnes en plein questionnement.

  165. Corneille Mbusa dit :

    Merci de vos differente intervation concernant la divinité de mon Sauveur. Encore une foi merci. Jesus a dit Qu’il Dieu c’est ainsi que les juifs cherchent à lui lapider pour leur montrer qu’Il vraiment ils ont été anéanti et rien n’a été. Croire ou pas Jésus est Dieu. Esaïe 35,4 qui est vraiment venu nous sauver? comprenons jusqu’en présent…. faite vos choix ou JC ou enti jesus. merci

  166. alain c dit :

    Bonjour Pasteur Pernot, bonjour à tous,
    Que la paix soit avec vous !

    Je consulte régulièrement ce site et me délecte du tact et de la diplomatie du Pasteur, son Webmaster. Je suis à chaque fois étonné par sa pondération et le juste ton de ses réponses, même s’il faut quelques fois prendre le temps de comprendre le sous-entendu avant qu’il ne pointe du doigt ailleurs…
    Ce fil existe depuis octobre 2012, c’est dire combien le sujet passionne et interroge !

    Je n’ai pas de « vérité » à exprimer et me bornerai à présenter mon humble point de vue.
    L’homme est un être de convictions et le problème est qu’il en change à chaque fois qu’il mûrit un peu plus…

    On utilise souvent la division pour imposer un point de vue. Je préfère utiliser ce qui divise pour rassembler : j’ai lu l’ensemble des commentaires sur cette discussion et quelques interventions sont effectivement maladroites. Mais l’amour comme la haine sont des sentiments qui rapprochent et seule l’indifférence (la tiédeur) tue : Le fanatisme est injustifiable mais compréhensible car l’auteur de propos catégoriques (fermés, sans ouverture à l’autre) évoluera et comprendra un jour que même lui est très vivement interpelé par la question ! Son cœur interroge sa conscience : plus l’intervention est « vive » et plus il s’interroge…Souvenez-vous de Saul de Tarse. L’Amour est à l’œuvre et c’est magnifique ! (même si c’est pénible pour les autres en attendant…avons-nous toujours été parfaits ?)

    Je me souviens qu’avant de répondre à cette question, que je me suis également posée il y a quelques années, je me suis d’abord demandé qui est le Père, qui est Jésus et qui est le Christ (Jésus-le Christ et non Jésus-Christ en premier lieu). Il m’a semblé pertinent de chercher à savoir qui est qui, avant de savoir qui fait quoi. Être Dieu (LA SOURCE de toute vie qui doit – sauf rébellion de quelques uns – régner sur toute sa création) ou Fils (le gestionnaire des biens dans la maison de son Père) ou Homme ayant demandé son héritage afin d’aller vivre sa vie (un être faible comme moi ou un superman doté dès la naissance de supers pouvoirs ?). Nous avons toutefois une petite chance car Le Fils peut, s’il le veut, nous révéler le Père ; et quand le Père se manifeste il emplit tout le lieu car Il est Majesté ; tous alors sont profondément apaisés… :

    – L’homme Jésus a-t-il réalisé un seul miracle avant son baptême dans l’Esprit Saint ? Un simple homme aimant Dieu et préférant la Justice et l’Amour à l’esprit dominateur du monde. En Jn8.40, Jésus répond à la question : « Mais maintenant vous cherchez à me faire mourir, moi, UN HOMME qui vous ai dit la vérité que j’ai entendue de Dieu ». Si Jésus n’était pas QU’UN homme, alors point d’Esprit ni de salut pour moi…mais s’il est bien le chemin (et il l’est) alors il me montre comment le suivre en me donnant le pouvoir de devenir moi-aussi enfant du Père car le Fils a tout accompli pour moi.

    – Le Christ, l’agneau qui était mort et qui est revenu à la vie : En Ap 5.13-14 comparez les différentes traductions bibliques : on passe de l’adoration de Dieu et de l’Agneau, à celle de Dieu uniquement (qui vit éternellement). Qui est l’Agneau ? Dieu peut laisser le diable répondre quand ce dernier dit « je sais qui tu es, tu es Le Saint de Dieu » (Mc 1.24) ou ailleurs « Or le Seigneur c’est l’Esprit » (2Co3.17) ou encore «tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant » (Jn6.69). Si vous me permettez une forme d’humour en restant sérieux : En Act3.15, notamment, nous apprenons que Jésus le Christ est « le prince de la vie ». Sur Internet on recherche quelqu’un grâce à son « IP » et si j’ajoute l’IP à « prince », j’obtiens : « princIPe » de la vie, ce qui explique pourquoi le Fils (l’Agneau) peut donner la vie comme le Père. L’Agneau est venu ôter LE péché du monde, à savoir la séparation d’avec le Père (l’Amour, la Lumière, notamment) ; autrement, nous nous aimerions tous déjà mutuellement et dans la conscience la plus lumineuse qui soit…

    – Le Père : Il est Esprit (Jn4.24), Il est Amour, Il est Lumière (1Jn4.6), Lui seul est bon (Lc18.19), il est « Celui qui vit aux siècles des siècles » (Ap) et c’est sa nature et non ses attributs car « celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu ».Et Il est invariable (a toujours été et sera toujours ainsi)…

    Sur le plan de la psyché (l’ensemble des phénomènes psychiques), le « JE » de « JE SUIS » est « EGO », en majuscules car il est l’être issu du Père (La Source). Et lorsque Jésus le Christ le prononce, les soldats venu le capturer tombent au sol… Si je fais de Jésus (JE SUIS) le seul Dieu, alors je risque je devenir un être profondément égoïste et nombriliste qui renie l’amour du prochain car je serai coupé de l’Amour et de la Lumière (nous sommes reliés au Fils qui est lui-même relié au Père). Un EGO parfait se soumet à l’Amour. Nous avons notamment les exemples américains relativement récents… « je suis tellement plus meilleur que les autres que ma moralité de vie témoigne contre eux et je dois conquérir le monde au nom de Jésus ». Qu’en pense le Maître quand « égo » fait taire « EGO » : «Arrière de moi, Satan! tu m’es en scandale; car tes pensées ne sont pas les pensées de Dieu, mais celles des hommes ». Et si je savais à quel point « l’autre » peut m’aimer, m’aider en m’enrichissant malgré MES différences (pas les siennes !)…Donc Pondération : tous ne sont pas ainsi. Pour l’anecdote, une sœur de mon église locale priait « Jésus » au nom de « Jésus » : En cours de route, elle s’est rendue compte de l’incohérence et a fini par bafouiller, par douter. Or celui qui doute…
    Bon, j’approche des 1000 tweets…
    Salutations,

  167. issou dit :

    Jésus n’est pas Dieu mais un homme
    Dieu mange ???
    Dieu tenté par satan ???
    Dieu pleure ????
    Dieu prit ????
    Dieu ignore ???

    Réfléchissez un peu

  168. vincent dit :

    Issou; chacun a le droit de croire ce qu’il veut mais aussi le devoir de respecter les autres. Imaginez qu’en retour je vous demande comment penser que dieu a choisi un prophète dont les hadiths font une description étonnante? (assassinats multiples, consommation du mariage avec une enfant de 9 ans, 11 femmes au total… et c’est donc lui le messager ultime du monde?)

    le but de ce topic est de discuter justement de la nature de jésus, avec respect, arguments construits et sensibilité propre de chacun.
    Jésus est tout a fait spécial pour moi;

    Connaissez vous un autre être qui est le fruit d’une immaculée conception? pourquoi dieu a il pris la peine de faire cela?

    On nous dit souvent que si nous avons du mal a appréhender dieu, c’est parce qu’il y a une telle distance entre nous, comme entre un homme et une fourmi, que nous ne pouvons pas le comprendre. Du coup, peut être que le seul moyen pour dieu de nous transmettre un message c’est de recourir a cet être si particulier qu’est jésus, à la fois homme par sa mère et né d’une impulsion divine! le seul capable d’établir ce lien. ces soi disant contradictions que vous soulevez ne font que montrer cela.

    Jésus est respecté, aimé par les musulmans et les chrétiens soit 2/3 de l’humanité plus de 2000 ans après sa venue!( bien que je me demande ce que les musulmans gardent de son message). Comment a il fait cela? Sans jamais avoir une seule fois tué quelqu’un ! sans avoir contraint personne. Avez vous d’autres exemples?

    Pour moi jésus n’est pas un homme, il est beaucoup plus; Lorsque les hommes veulent étendre une doctrine, ils utilisent l’amour, la ruse et quand c’est nécessaire la violence pour étendre leur pouvoir. Jésus nous a proclamé la valeur supérieure de l’amour, il s’est refusé a contraindre les autres, il s’est même sacrifié pour nous. Confronté à la barbarie des autres, il aurait pu essayer de se défendre, de former une armée avec ses disciples. il a eu cette force, ce courage, cet amour de se sacrifier, pour nous, pour son message. Et qu’a il eu en retour? des femmes? de l’or, des richesses, une vie matérielle confortable? non. Et 2000 ans après, je peux toujours répondre, en tant que chrétien de chacun de ses actes.
    Et cet amour continue de s’étendre dans le monde quelque soit la couleur de peau, le pays, les avancées technologiques,la science… Il y a quelque chose de profondément divin dans tout cela.. en tout cas pour moi!

    je termine avec une citation de Shaff que j’aime:
    « Sans argent et sans armes, ce Jésus de Nazareth a conquis plus de millions qu’Alexandre, César, Mahomet et Napoléon ; Sans la science et l’apprentissage, il a porté plus de lumière sur les choses humaines et divines que tous les philosophes et les savants réunis. Sans l’éloquence des écoles, il a prononcé des paroles que personne n’avait jamais prononcées ni avant ni après, et produit des effets qui vont bien au-delà de l’orateur. Sans avoir jamais écrit une ligne, il a mis en œuvre plus d’écrit et fournit des thèmes pour plus de sermons, de discussions, des ouvrages d’érudits, des œuvres d’arts et des chants de louanges que toute l’armée des grands hommes des temps anciens et modernes. »

  169. « Connaissez vous un autre être qui est le fruit d’une conception miraculeuse, divine ? »

    Cette histoire se trouve déjà dans la culture Egyptienne, où le pharaon est également de naissance divine. Cette histoire est racontée dès le XVIIe siècle avant Jésus Christ, et reste gravée en texte et en images sur les murs des temples égyptiens. Râ engendre avec l’épouse d’un de ses prêtres, des rois qui penseront plus aux dieux qu’à se bâtir des pyramides pour eux-mêmes. Le dieu Amon (dieu du vent, dieu-esprit, invisible et partout présent, mettant en vie la création à partir du chaos originel), uni à Râ et Ptah, constituent une trinité divine. C’est ce Dieu du souffle qui envoie le dieu Thot (« messager », ou « ange ») annoncer à la femme qu’elle sera mère du roi d’Egypte à venir. Amon couche avec la femme choisie…

    Ce n’est donc pas à cause ce récit de conception miraculeuse que je pense que ce Jésus est essentiel pour le monde (et pour moi). Ce serait même malgré ces récits fantastiques que je m’intéresse aux évangiles, malgré leur lecture terre à terre, comprise comme parlant d’une conception biologique de Jésus. Mais quand ce récit de conception miraculeuse est lu comme un appel à vivre par l’Esprit, à se laisser féconder, transformer, vivifier par le Dieu de la vie, alors oui, ces récits sont extrêmement riches, et ils sont bien propre à nous inspirer.

  170. Marc dit :

    Arguments chrétiens pour dire que Jésus est Dieu
    Les chrétiens pensent que Jésus est Dieu descendu sur terre sous la forme d’un homme, comme le dit l’apôtre Paul : « Il possédait depuis toujours la condition divine, mais il n’a pas voulu demeurer de force l’égal de Dieu. Au contraire, il a de lui-même renoncé à tout ce qu’il avait et il a pris la condition de serviteur. Il est devenu homme parmi les hommes, il a été reconnu comme homme ; il a choisi de vivre dans l’humilité et s’est montré obéissant jusqu’à la mort, la mort sur une croix. » (1). Voici leurs arguments :
    a) Jésus avait un pouvoir surnaturel
    Jésus avait le pouvoir :
    – de contrôler le climat (« Qui est cet homme, pour que même le vent et les flots lui obéissent ? »(2))
    – de dominer les lois de la pesanteur (il a marché sur un lac (3))
    – de créer des choses (par deux fois, il a pris quelques pains et quelques poissons et les a miraculeusement multipliés au point d’être capable de donner à manger à 5000 et 4000 personnes (4)).
    – de guérir toutes les maladies et les handicaps, sans exception (des lépreux, des épileptiques, des infirmes, des muets, des aveugles, etc.)
    – de ressusciter les morts (notamment un dénommé Lazare, mort depuis 4 jours, et dont le corps était déjà en décomposition (5)).
    La puissance qu’a démontrée Jésus ne peut venir que d’une source extra-humaine. Jésus-Christ savait pertinemment qu’il serait difficile de le croire sur la simple base de ses paroles. C’est pourquoi il demandaient aux gens de considérer les miracles qu’il faisait : « Quand même vous ne me croiriez pas, croyez au moins à ces œuvres afin que vous sachiez une fois pour toutes que le Père vit en moi et que je vis dans le Père. » (6).
    b) des prophéties avaient annoncé la venue de Dieu sur terre
    Durant des centaines d’années, Dieu a parlé au peuple Juif par des prophètes, pour annoncer qu’un jour Il se manifesterait directement aux hommes. Il viendrait sous la forme d’un Messie (=Sauveur), afin d’apporter aux hommes réconfort, espérance et salut (la délivrance par rapport au mal qui sévit sur terre). Ces prophéties ont été consignées et transmises précieusement (dans le Tanakh, ou Ancien Testament). Lorsqu’on les compare à la vie de Jésus, on ne peut que constater combien elles décrivent avec une extraordinaire précision sa venue et les circonstances de sa mort et de sa résurrection. Jésus est bien le messie promis, l’envoyé de Dieu, Dieu lui-même venu sur terre. Voir les prophéties .
    c) Jésus a vaincu sa propre mort
    Plusieurs personnes dans l’Histoire se sont proclamées prophètes de Dieu. Mais toutes étaient des hommes, qui sont morts. Or d’après la Bible, Jésus est ressuscité et s’est montré à plusieurs personnes après sa mort :
    Toujours selon la Bible, après sa résurrection, Jésus est remonté au ciel devant plusieurs personnes, ce qui fait qu’il est toujours vivant aujourd’hui. Il montre ainsi un pouvoir sur la mort elle-même, un pouvoir que seul un être divin peut avoir, certainement pas un homme. C’est cet événement qui a achevé de convaincre ses disciples et leur a donné du zèle pour annoncer au monde la bonne nouvelle de l’amour Dieu venu en Jésus. Voir : Résurrection de Jésus : mythe ou réalité ? .
    Jésus a t-il dit qu’il était Dieu ?
    Jésus n’a jamais dit ouvertement : «je suis Dieu». Cependant, il a très clairement parlé de sa nature divine. Pourquoi cette subtilité qui amène les uns à y croire et les autres non ?
    Il y a plusieurs raisons toutes simples: Imaginez que quelqu’un annonce publiquement : « Je suis Dieu, adorez-moi ». Pensez-vous que nous le croirions ? Il serait pris pour un fou, un menteur et enfermé. Pourquoi Jésus aurait-il couru le risque d’être arrêté aussi bêtement ? De plus, pour les Juifs, quelqu’un se déclarant Dieu était accusé de blasphème et, selon leur loi, devait être condamné à mort. Jésus, s’il s’était proclamé Dieu, se serait fait arrêté sans même avoir eu le temps de faire quoi que ce soit.
    C’est pourquoi, conscient de ces éléments, Jésus n’a pas fait ouvertement la déclaration d’être Dieu. Mais il a clairement établit son égalité avec Dieu :
    – il disait être Dieu incarné : « celui qui m’a vu a vu le Père » (7)
    – il affirmait être éternel et venir du ciel : «avant qu’Abraham existe, je suis » (8) ; « je suis descendu du ciel » (9) ; « Vous êtes d’en bas; moi, je suis d’en haut. Vous êtes de ce monde; moi, je ne suis pas de ce monde» (10) ;
    – il pardonnait aux gens leurs péchés, alors que seul Dieu a le pouvoir de nous juger et de nous faire grâce (11).
    – il disait pouvoir donner la vie éternelle : « Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort.» (12) « Je (leur) donne la vie éternelle; et ils ne périront jamais, et personne ne les ravira de ma main.» (13)
    – il affirmait qu’il était sans faute, pur (14). Or seul Dieu est comme cela ; chacun de nous a du ien mais aussi du mal en lui.
    Ainsi, même si, pour se protéger, Jésus n’a prononcé ces mots : « Je suis Dieu», il a proclamé ouvertement son égalité avec Dieu. Les autorités religieuses de l’époque avaient d’ailleurs bien compris ce que Jésus insinuait et elles n’avaient pas besoin qu’il soit plus explicite. Le moment venu, elles l’ont arrêté et l’ont condamné à mort « car il se faisait l’égal de Dieu» (15).
    Croire que Jésus est Dieu : quelle importance ?
    Jésus voulait qu’on le considère comme «Dieu fait homme», Dieu descendu jusqu’à nous, sous notre forme. Car sa venue est un message d’amour de la part de Dieu : il nous aime tellement qu’il s’est rendu visible, palpable. Il est patient envers notre difficulté à croire qu’il existe, envers nos doutes sur sa toute puissance. Le voici justement qui montre cette toute puissance de Créateur, en se faisant lui-même homme parmi les hommes.
    Jésus nous invite ainsi à une rencontre avec Lui, une rencontre qui peut changer notre vie. De notre réponse à son offre d’amour, dépend notre futur dans cet vie et dans l’éternité : « Celui qui croit au Fils a la vie éternelle» ; « or la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi le seul vrai Dieu» (16).
    Dieu s’est abaissé en Jésus pour nous apporter la délivrance par rapport au mal, la consolation et la guérison, ainsi que l’amour et l’espérance, sans lesquelles nous ne pouvons vivre.
    Si Jésus est Dieu, il est très important de ne pas rester dans l’indifférence par rapport à lui. C’est bien plutôt une question cruciale que nous devons nous poser. Parce que Dieu est amour, il a choisi de ne pas s’imposer à nous. C’est à nous de lui répondre en retour avec amour et reconnaissance, ou non. Nous avons un choix : croire ou ne pas croire. Alors, si Jésus vous demandait : « qui dites-vous que je suis ? », quelle serait votre réponse ?

  171. Euh. Si on veut bien être honnête et respectueux, il n’est pas possible de dire « Les chrétiens pensent que Jésus est Dieu descendu sur terre ». Car « LES chrétiens » signifie tous les chrétiens. Or, il existe des chrétiens qui ne pensent pas que Jésus soit Dieu descendu sur terre.

    Je comprends tout à fait que vous soyez certain de vos arguments. Mais cela ne devrait pas empêcher le respect des autres.

    Ensuite, si cette question est discutée, c’est qu’il existe effectivement des versets qui montrent un côté divin en Jésus (vous les citez) mais qu’il existe aussi des versets où Jésus lui-même exprime une distinction entre lui et Dieu (vous oubliez de les citer).

  172. Isabelle dit :

    Je découvre ce site avec intérêt et ce sujet de Jésus me pose moi aussi question depuis très très longtemps. Mes parents n’étant pas énormément pratiquants, ni très dogmatique, ma croyance d’enfant percevait Jésus comme étant le fils de Dieu, et non comme Dieu lui-même. Entendre que c’était Dieu lui même qui était né me choquait beaucoup. Aujourd’hui, ça reste encore intérieurement une question et j’ai finit par accepter le fait de ne pas forcément détenir la réponse, mais j’aime assez certaines positions théologiques.

    Le fait de dire qu’il est Dieu ne me convient pas car cela efface totalement toute humanité. Mais les orthodoxes enseignent qu’il est à la fois pleinement Dieu est pleinement Homme, sans distinction et sans confusion. C’est difficile à comprendre mais cela correspond à une pensée qui va au-delà de toute dualité. Séparer Dieu et l’homme ne me convient pas non plus. Il me semble que la difficulté vient du fait que l’on considère Dieu comme une entité à part entière ce qui rendrait tout de même impossible la notion de trinité. Car il ne s’agit pas de 3 Dieux! Il s’agit bien de 3 personnes en Dieu, c’est à dire, ayant la même nature divine. Le fils de Dieu partage la nature divine du père au même titre que l’esprit saint.

    Jésus est donc en effet pleinement humain et il a besoin de prier pour s’enraciner dans la source qui est son père, il refuse d’être pris pour Dieu à la place de Dieu… mais il a totalement incarné cette nature divine qui l’habitais et le rendais libre vis à vis du monde, purifiait son regard, son cœur, ses pensées. En fait, en développant tout le potentiel de son humanité, il a révélé la nature divine qui l’habitait, et en laissant s’exprimer toute cette nature divine, il a révélé toute son humanité. Ca me fait pensée à une citation de Jean-Yves Leloup, prêtre orthodoxe: « Plus je deviens humain, plus je deviens divin et plus je deviens divin plus je deviens humain ». Mais pour concevoir cela, ben, il faut accepter d’entrer là dans un monde qui dépasse très largement notre mode de pensée binaire et limité, et peut-être accepter de quitter nos vieux schémas de pensées. Bref, voila un peu où j’en suis actuellement dans mes réflexions.

  173. hannah dit :

    Bonjour a tous , il est normal qu’on se pose des questions mais est ce si important que ça de le savoir puisqu’on aime Dieu manifesté en jésus christ ,a lecture des évangiles il est vrai que certains versets font penser que Jésus est Dieu mais aussi qu’il est le fils ,rappelez vous au début de son enseignement quand il va vers Jean baptiste pour être baptisé, une voix se fait entendre ,Jésus dit souvent en parlant de Dieu  »Pere », sur le croix Jésus crie Eli le ma sabaqthani’ mon Dieu pourquoi m’as tu abandonné ? Son dernier cri ‘Pere entre tes mains je remets mon esprit’. Au tombeau Jésus dit a marie magdala quand elle le reconnaît puisqu’au départ elle l’avait pris pour un jardiner Jésus lui dit ne e touche pas car je ne suis as encore monté vers mon Père
    les arguments de Marc font penser qu’il est Dieu en prenant certains versets et d’autres qu’il est son fils unique et donc de nature divine comme son Père et marque une distinction
    Belle journée a tous

  174. ioletsydada dit :

    christ ne pas dieu car meme leur non ne pas le meme. en plus dieu disait qu’acune personne ne peut pas resister a me voir meme d’entendre ma voie alors que nombreux gens le regarde l’ecoute

  175. alain c dit :

    Bonjour !

    @Philippe de Saint Auban: Je me suis longtemps fié à mon intuition avant de multiplier les expériences spirituelles. Du moins, je me plaisais à le croire car chaque intuition me conduisait finalement vers l’expérimentation suivante…Marcher « dans les pas » du Maître c’est accepter la direction qu’il nous donne; que deviendrions-nous sans l’intuition ?
    @Ioletsydada: Je vois bcp de sincériT ds votre intervention mé je vé écrire comme eux pour kil nous comprennent.
    J’ai longtemps été convaincu de beaucoup de choses…jusqu’à ce que je change de sincérité en découvrant davantage, notamment au travers de ce type de discussion. Votre crainte de Dieu est grande (c cool ! restez cool ) mais si Dieu voulait en réalité que nous nous rapprochions davantage de Lui et qu’Il nous montrait comment faire ? J’ai aussi appris à être indulgent avec les autres: Si nous étions, juste un instant, indulgent avec « Le Christ » , qu’aurait-il à nous apprendre ?
    Je vous propose de voir dans l’ordre:
    -Jean 14.21: Je l’ai mis en pratique et je l’ai rencontré (« Celui qu’on appelle le Christ »);
    -Jean 6.40: Il y a une promesse;
    – puis Jean 17.3: On parle bien ici de deux personnes (et même trois à mon humble avis).

    Donc oui je comprends votre point de vue. Et à propos de nom et juste pour réfléchir, nous avons presque tous un parent avant nous qui nous a donné un nom: Mais qui donc a pu exister avant « Dieu » (La Source), pour Lui donner un de ces noms que certains Lui donnent ?

  176. abdoul dit :

    Bonjour à tous
    je suis très ravis de voir comment vous discutez à propos de ce sujet.ceka démontre que vous êtes à la recherche de la vérité.
    pour ma part,je pense que beaucoup,sinon tous les chrétiens,se trompent sur le personnage de jésus(paix et bénédiction de Dieu sur lui).lui même disait qu’il n’est pas plus grand que Dieu.ensuite,il affirmait qu’il était envoyé par Dieu et en fin,il rappelait qu’il n’était envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël.
    je crois qu’à partir de là,le débat est clôt
    merci

  177. @ Abdoul – Encore une fois, le débat est clôt pour ceux qui ne voient que les versets qui les arrangent, et qui passent sous silence ceux qui les dérangent. On a le droit de faire cela, de picorer ce qui nous arrange dans la Bible, tout le monde le fait et c’est légitime de se construire ainsi une pensée. C’est plus problématique quand on cherche ainsi à clore le débat, c’est à dire d’affirmer ensuite tranquillement sur cette base que l’on a raison et que les autres ont tort. La Bible n’est pas un livre simpliste qui donnerait une pensée unique, mais c’est une bibliothèque qui permet et même qui suscite une multitude d’interprétations personnelles, et donc de débats, et d’évolutions positives.

  178. hannah dit :

    Bonjour,,, bien souvent les débats se passent mal que ce soit en politique ou religieux, j’en discutais pas plus tard qu’hier avec une amie en lisant le message d’abdoul ,elle me donne son point de vue ,pour elle aussi les chrétiens se trompent concernant Jésus, elle ajoute pour nous ce n’est qu’un prophète, ok je lui dis c’est ta façon de voir mais pour moi il est bien plus qu’un prophète car Jésus est le Messie a la différence de Mahomet ,notre sauveur est prédit dans les prophéties et aucun homme n’a pu faire ce que Jésus a fait ,les miracles guérisons, ressuscité les morts ….j’ai du respect pour le prophète Mahomet il a beaucoup aidé son peuple et il y a la sourate que j’aime bien »si tu tues un homme ,tu tues l’humanité, si tu sauves un homme tu sauves l’humanité » bonne journée a tous

  179. Amical dit :

    Si on suppose effectivement que Dieu existe sous trois forme: « le Père, le fils et le Saint Esprit ». Que le Père est Dieu, le fils est Dieu et le consolateur dont le fils a prédit la venue est le Saint Esprit qui est lui aussi Dieu, regardez le verset de Jean chapitre 16:
    Cependant Dieu vous dis la vérité: il vous est avantageux que Dieu s’en vas, car si Dieu ne s’en va pas, Dieu ne viendra pas vers vous; mais, si Dieu s’en va, Dieu vous enverra Dieu 8 Et quand Dieu sera venu, Dieu convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement:…
    Est-ce que cette phrase a un sens?
    Je conclue donc par mes propres pensées que le consolateur dont Jésus parlait n’est pas l’esprit saint et que Jésus lui-même n’est pas Dieu. Si quelqu’un peut expliquer ces versets autrement j’attends.
    Amicalement Merci

  180. Je ne comprends pas très bien ce que vous dites. Jésus affirme que ce « consolateur » est l’Esprit Saint (Jean 14:26, mais encore 14:16; 7:39; 20:22…). Et effectivement, avec Jésus présent, cela pouvait démotiver les personnes d’entrer directement en contact avec Dieu, par l’Esprit. Il est donc avantageux que Jésus s’efface pour que nous recevions l’Esprit. Et cela réalise la promesse annoncée par bien des prophètes dont nous avons la parole dans la Bible : chacune et chacun, jeune ou vieux, sera prophète quand le Christ, le Messie, sera venu.

  181. Edgar Frogier dit :

    Dans Colossiens 1 :15-16, il dit de Jésus-Christ : « Le Fils est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création. Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. » L’Épître aux Hébreux nous dit aussi : « Dieu, dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils ; il l’a établi héritier de toutes choses ; par lui il a aussi créé l’univers » (Hébreux 1 :2). Et encore : « Mais il a dit au Fils : Ton trône, ô Dieu, est éternel ; le sceptre de ton règne est un sceptre d’équité » (verset 8). Et finalement : « Toi, Seigneur, tu as au commencement fondé la terre, et les cieux sont l’ouvrage de tes mains » (verset 10).

    Notez que le verset 9 s’adresse au Christ par « Ô DIEU ». Le Christ est décrit comme Celui qui a « créé l’univers » (verset 2), et qui a « fondé la terre » (verset 10). Absolument rien n’indique que ces versets écrits par Paul et Jean ne soient de la « poésie » ou des métaphores ! Ils déclarent tout simplement que l’Être qui devint Jésus-Christ était « au commencement » avec le Père, qu’Il était la « Parole » ou le Porte-Parole, et que TOUTES choses furent directement créées par Lui : Jésus-Christ !

  182. Dans sa lettre aux Colossiens 1:15, comme vous le remarquez très bien, l’apôtre Paul dit clairement que Jésus-Christ est « l’IMAGE du Dieu invisible », c’est à dire l’humain véritable que Dieu a toujours voulu créer dès les origines, selon Genèse 1:26. Paul dit ainsi clairement ici que le Jésus-Christ n’est pas Dieu mais son image.

    Dans la lettre aux Hébreux, citant le Psaume 45, il est très discutable que cette parole s’adresse au Christ. Littéralement ce psaume est dit « pour le fils » et non « au fils ». Et cette parole est une louange à Dieu comme ayant oint son roi.

    Mais cela dit, on a tout à fait le droit de penser que ce passage va dans le sens d’une divinisation de Jésus. Pour le moins, il le place au dessus des anges sur le trône de Dieu, ce qui est déjà pas mal.

  183. hannah dit :

    Bonsoir , si pour certains Jésus est Dieu ,comment aurait il pu être tenté au désert, comme nous dans la chair ça n’a pas de sens .
    Dieu est esprit ,Jésus est l’envoyé de Dieu ,l’élu, le messie et l’esprit est le lien entre Dieu et l’homme ,l’esprit saint est l’amour de Dieu qui communique sa force ,rappelez vous les fruits de l’esprit maîtrise de soi,joie,bonté,douceur ….

  184. Dufour dit :

    En fait, chacun est libre de choisir sa sauce, comme au supermarché ( moi je préfére avec de la tomate, moi avec des poivrons, ou moi avec de la viande, mais boeuf ou poulet?) : c’est ça la liberté, que chacun est sa propre vérité… peu importe s’il existe Une Vérité qui s’impose par la même à tous, n’est-ce pas?
    J’ironise bien sur.
    Je crois à Dieu Père, Fils et Saint-Esprit : et la trinité répond parfaitement à toutes vos questions.
    Mais faut-il encore l’accepter comme Vérité…
    Que Dieu bénisse ceux qui croient et cherchent la Vérité.

  185. citoyen dit :

    aucun ne sait exactement si le christ est dieu ou fils du dieu; nous ne sommes pas responsables d’une chose qu’on a pas vu puisque la religion c’est ça , on vous inculque dés l’enfance des idées que vous sacralisez au fil du temps,moi je pose une question : pourquoi en dedans de nous- mêmes il y a toujours une tendance à faire le mal? on porte dans nos germes le malheur et le pouvoir de causer ce malheur aux autres , c’est dieu qui nous a crée et c’est lui qui nous a entrainé dans cette terre et c’est lui qui a crée Lucifer. pourquoi à votre avis? dans la doctrine musulmane : pour prier au dieu , pour le demander au cas de besoin, pour être pieu … mais pourquoi a- t il permis au Satan de causer le malheur aux humains? pourquoi dois-je affronter ce diable en dedans de moi -même quand il me pousse de commettre des infractions sanctionnées par dieu.?

  186. Personnellement, je ne crois qu’en un seul Dieu, et il est bon, il est source de vie et de miséricorde. A mon avis « Lucifer », « Satan » sont des inventions humaines pour dire le mal qui existe en nous, blessant, injuriant, écrasant, torturant et même tuant les autres : tou l’inverse de ce qu’espère et fait Dieu, la source de la vie.

    D’où vient ce mal en nous ? C’est simplement le résultat de la liberté.
    Pour que l’homme puisse être créateur (à sa mesure mais à l’image de Dieu qui est LE créateur), il est évidemment indispensable que l’homme ait une liberté. Donc celle de faire le bien ou de faire le mal.

  187. Et oui, c’est vrai : en Christ nous sommes appelés à la liberté.
    Cette « vérité » qu’est le Christ n’est donc pas un savoir sur Dieu, un dogme.
    D’ailleurs, Jésus fait pratiquement l’impasse sur toute définition dogmatique de Dieu. Il invite plutôt à le prier en confiance et à l’aimer.
    Et donc, la vérité dont parle l’Evangile c’est une vérité de relation, c’est la sincérité d’une recherche personnelle confiante de Dieu.
    Quand à notre pensée sur Dieu, elle doit ainsi évoluer, puisque Dieu est et restera sans cesse au delà de toute phrase et même au delà de toute idée que l’on peut concevoir de lui. Notre pensée sur Dieu est sans cesse relative comme tout point de vue sur une réalité complexe et vivante, or, Dieu est l’infiniment complexe, unique en son genre, et vivant. Pour parler même d’une statue en platre, il est nécessaire d’avoir plusieurs points de vue, pour parler d’une personne humaine, il faudrait bien des points de vue différents. Alors pour Dieu… infiniment plus.

  188. hannah dit :

    Bonjour ,,,,puisque vous en parlez de lucifer,satan …j’ai aussi toujours pensé que c’était pour faire peur et pour reporter nos fautes sur une force extérieur à nous .je crois en Dieu et je sais que les hommes ,que nous sommes capable de commettre d’horribles choses poussés à l’excès dans nos envies,nos jalousies ,notre orgueil ,notre colère …c’est un combat intérieur et en sachant que l’on peut tous être dans la même galère ça me permet de ne plus juger mon prochain mais de compatir.Mais quand l’horreur est à son comble ,peut-on vraiment tout imputés à la faiblesse de l’homme ?je pense à hitler ,staline,ceausescu ce n’est pas seulement la faiblesse mais une telle volonté si déterminée à faire le mal pour le mal .Quelque chose alors me dépasse et comme disait baudelaire ,la plus belle ruse du diable ne serait-elle pas de nous persuader qu’il n’existe pas ! je prends toujours exemple avec hitler et me pose des questions comment cet homme de père catholique ,d’une mère juive a pu faire autant de mal ,est ce que le pouvoir mène t il forcément toujours à la haine ,qu’est ce qui mène à un tel sadisme ,j’ai lu un article disant qu’hitler aurait passé un pacte avec le diable ,pas improbable mais ce qui est certain c’était son appartenance à des sociétés ésotériques et d’occultisme parmi les SS il avait crée un service secret chargé d’étudier la magie et la sorcellerie ,est ce de source sure je n’en sais rien mais cet article suscite bien des questions .Belle soirée à tous

  189. Angelico dit :

    Bonjour à tous,
    Une chose m’étonne toujours à propos de cette question fameuse : à savoir si Jésus est dieu sous forme humaine, son fils… ou autre chose ?…
    Ne faudrait-il pas se demander avant tout ce que l’on entend par « dieu »… qu’est ce que « l’humain » en vérité ?… la forme ?… la matière ?… que recouvre réellement ces concepts en cet aujourd’hui où la science physique est devenue quantique ?…
    Quelle est la réalité de la matière lorsque l’on sait qu’en définitive il n’y a qu’immense ballet sans limite de particules/vibrations…
    Sans la conscience d’être … sans nous, sans notre affirmation d’être « quelque chose », sans les noms et les mots que nous inventons et par lesquelles on enferme l’illimité dans de petites cases, TOUT… les galaxies, les planètes, le ciel, la terre, l’humain… TOUT serait RIEN (rien, c’est-à-dire un « JE SUIS » immobile sans ceci ou cela), c’est nous qui nommons…
    Et cette possibilité (quasi miraculeuse) de définir, de nommer, de discerner, de faire exister… comment s’articule-t-elle en nous ?… si ce n’est par cette « CONSCIENCE D’ÊTRE » intérieure qui flamboie d’un silence étincelant au buisson de nos nerfs, veines et tendons et se nomme lui même « JE SUIS », avant tout, avant d’être quoi que ce soit.
    Qu’un homme, juif nait et mort en Palestine il y a prés de 2000 ans ait tenté d’être en totale adéquation par ses paroles et ses actions avec l’ÊTRE, ce « JE SUIS », je le crois… jusqu’à devenir (là, est le prodige !) l’identité même de ce « JE SUIS » au cœur du plus profond de nous-mêmes (pour certains en tous les cas)… oui… même si pour moi l’homme Jésus est né, comme tout un chacun, d’un homme et d’une femme… mais de reconnaître que sa véritable naissance (comme la notre) n’est attribuable en vérité qu’à ce « JE SUIS » (source de toutes choses) fait que qui que nous soyons, nous sommes bien tous fils de ce même « Abba ».
    Au-delà de la vie et de la mort, ce « JE SUIS » inconnaissable d’être au-delà du connaissable, ne peut être connu que par ce qu’il montre de Lui : l’HUMAIN !…
    Dans la paix de cet ineffable « JE SUIS »
    Angelico

  190. dufour dit :

    Etant convaincu de la réalité spirituelle de la Trinité, Jésus est à la fois Dieu et Fils de Dieu. Mais attention bien sur à ne pas amalgamer les caractéristiques de l’homme avec celles incommunicables de Dieu, qui est plus grand que sa création : l’univers ! C’est dire que le comparer à un homme est inopportun. Mais que Dieu veuille, à cause de sa puissance et de sa volonté, se manifester dans un corps humain : pourquoi serait-ce un problème si Lui le désire?
    est-ce à l’homme à prononcer ce que Dieu peut ou ne peut pas…? Vraiment…?
    Quand à Satan, c’est selon les Écritures une personne qui a désobéi à Dieu à cause de sa liberté de créature, tout comme l’homme a cette liberté, mais que l’orgueil a conduit à la chute, tout comme Adam et Eve.
    Dieu est fondamentalement bon, sinon ce n’est pas Dieu !
    Quand au problème du mal en l’homme, la puissance du péché, seul la foi en Jésus peut nous en délivrer, par la foi en Son oeuvre de vie et de libération, et la réception du Saint-Esprit, seul puissance pour combattre contre la chair et les puissances spirituelles mauvaises.
    Je crois que c’est la vérité, et cela est conforme dans sa plus simple expression aux Écritures prisent dans leur sens le plus simple.
    Dieu qui est lumière, peut éclairer nos ténèbres, à cause de Son amour et de Sa puissance créatrice.

  191. Amical dit :

    Je pense qu’en tant qu’être doué de raison, nous devons raisonner dans chaque situation. Personne au monde n’a, jusqu’à de nos jours, été capable d’expliquer le concept de la trinité, pas même son créateur : <> .
    Jésus dit dans la bible. Je cite: <>. Si la vie éternelle (Paradis ) dépend de la connaissance de Dieu, c’est le concept de Dieu devrait être facilement explicable même à un enfant de 5 ans.
    Dans tout livre, il ya ce qu’on appelle n’appelle verset équivoques qui font la base du livre.

  192. A ma connaissance, cette phrase n’est pas dans la Bible.

  193. Amical dit :

    Je pense qu’en tant qu’être doué de raison, nous devons raisonner dans chaque situation. Personne au monde n’a, jusqu’à de nos jours, été capable d’expliquer le concept de la trinité, pas même son créateur : Père Dieu, Fils Dieu, Saint Esprit Dieu mais pas trois Dieux mais un seul Dieu.
    Jésus dit dans la bible: Or la vie éternelle c’est qu’ils te connaissent toi, le seul vrai Dieu et celui que tu as envoyé Jésus Christ. Si la vie éternelle (Paradis ) dépend de la connaissance de Dieu, c’est que le concept de Dieu devrait être facilement explicable et compréhensible par n’importe qui, même à un enfant de 5 ans. On aurait pas besoin d’un esprit pour pouvoir comprendre ce concept.
    En plus, dans tout livre, il ya ce qu’on appelle versets sans équivoques. Ce sont les versets qui font la base d’un livre.
    Par exemple Jésus dit: Je n’ai été envoyé qu’aux brébris perdus de la maison d’Israël. Cette phrase ne peut pas signifier deux chose à la fois c’est à dire qu’il soit envoyé pour l’humanité toute entière ou pour Israël uniquement. Pour contredire cette phrase de Jésus, vous aller piocher dans des écrits de Paul et de Jean. Et vous ne vous rendez même pas compte que vous contredisez Jésus.
    Jésus dit: Écoute Israël! Le Seigneur notre Dieu, est l’unique Seigneur! Et tu l’aimeras de tout cœur, ….
    Cette phrase prouve qu’il est existe bien un Dieu unique qui est différent de Jésus puisque c’est aussi le Dieu de Jésus. Pour contredire cette phrase de Jésus, vous aller chercher des verset à interprétations diverses et mettre l’accent là dessus, essayer de tordre de gauche à droite. Jésus vous dit que personne n’a déjà vue Dieu, ni entendu sa voix. Pourtant Jésus était avec les disciples durant trois ans prêchant dans les temples et la synagogue. Cette phrase prouve que Jésus n’a pas pu être Dieu. Vous contredisez Jésus et en même temps vous dites être des chrétiens (personne qui suit les enseignements de Jésus).
    Le chrétiens fait vraiment trop rire. Il essai de prouver aux gens que la lumière d’une torche peut éclairer mieux que celui du soleil.

  194. Amical dit :

    Si quelqu’un peut expliquer ce fameux concept d’un Dieu existant sous trois formes qu’il le fasse. Car je vous le répète, personne y compris son fondateur, n’a jusqu’à de nos jour pu expliquer ce concept. Je n’arrive pas à croire que quelqu’un doté d’une conscience peut croire à cette phrase après avoir lu les paroles de Jésus: Mon Père est plus grand que moi; mon Père est plus grand que tout; je ne puis rien faire de moi, je chasse les démons par le doigt de mon Père, que votre cœur ne se trouble point, croyez en Dieu, et croyez en moi; et j’en passe. Comment pouvez vous pensez que Dieu et Jésus représente la même et seul personne après avoir lu ces versets sans équivoques ??? Ne raisonnez vous donc pas???

  195. Amical dit :

    Pasteur Gaspard de Coligny vous dites que Jésus a affirmé dans (Jean 14:26, mais encore 14:16; 7:39; 20:22…) que le consolateur est l’esprit saint. Je n’en disconvient pas que ce soit vraiment écrit comme cela. Le problème c’est que Jésus dit que la seule et unique condition que ce consolateur vienne est que lui il s’en aille. Or l’esprit était là avant Jésus et pendant que Jésus était là. A moins qu’il s’agisse d’un autre esprit que celui qui était là depuis ou que ce soit moi qui n’a pas bien compris. Dans ce cas, je vous prie de m’expliquer. Merci

  196. Merci de ne pas injurier les autres. Il y a plein de chrétiens exprimant leur foi de façon trinitaire qui ne sont pas des imbéciles. En général, d’ailleurs, ils ne considèrent pas que Jésus et Dieu soient la même personne. Et beaucoup des personnes exprimant leur foi de façon trinitaire sont respectueuses des chrétiens qui n’expriment pas leur foi ainsi et qui ne divinisent pas Jésus. Inversement, il est tout à fait possible de ne pas diviniser Jésus et de respecter ceux qui le font. Bien entendu.

  197. Oui, l’Esprit soufflait avant Jésus et avant sa disparition. Mais pas de la même façon et pas avec le même effet pour chacune et chacun de nous. Les choses de la vie, vous savez, peuvent être un peu plus complexe que binaire, oui/non. Et c’est le cas du salut donné par Dieu au monde. Il vient par étapes, pas à pas. Les chrétiens reconnaissent en Jésus le Christ, c’est à dire une étape ultime.

  198. Angelico dit :

    Voila comment je vois la trinité (en étant sans doute totalement hérétique et au risque de passer pour un délirant, mais tant pis).
    Il y a le PÈRE qui est le principe divin, inconnaissable, éternel, sans début ni fin, non-manifesté.
    Il y a le FILS c’est l’expression du principe divin afin que le principe se connaisse (s’étreigne) lui-même… c’est tout l’univers manifesté.
    Il y a l’ESPRIT SAINT qui est le moteur, l’énergie, le souffle divin qui fait que le principe se manifeste. Tout cela est UN.
    La trinité est le mouvement du seul ÊTRE qui existe et qui nous donne vie, on peut le qualifier d’AMOUR à la puissance infini.
    Il y a 2000 ans, un homme est venu (dans un temps et un lieu prédestinés) il était (il est) la pure manifestation (l’incarnation) du principe divin, il est le sceau, la signature, la marque du dieu vivant, premier né de ce que l’humanité entière est appelée à devenir : la pointe, la forme définitive, l’incarnation achevée du principe divin. Troubles, souffrances, tribulations ne sont que les douleurs de notre enfantement.
    Le retour du Christ attendu, sujet d’innombrables fantasmes, c’est nous !…
    L’humanité entière (tout en tous) lorsque l’humanité aura pris conscience aidée de l’ESPRIT SAINT qu’elle est elle-même CHRIST, l’image la plus parfaite, à la ressemblance sans taches du principe divin (le Père).
    Et… de la fin du temps où tout cela est déjà glorieusement achevé, nous vient la lumière et la cohésion de ce monde aux apparences imparfaites.
    Tout vient de dieu, tout est dieu, il n’y a que dieu !

  199. Amical dit :

    Ooooohhh je parie que sur 1 000 000 de personnes, peut-être un (01) comprendront ce que vous avez raconté. Pour ma part, je ne pense pas que le concept de Dieu soit aussi compliqué à comprendre que ça. La plupart des chrétiens ne connaisse donc pas Dieu alors!

  200. Ben non, c’est tout simple.
    L’enfant sait quelque chose, peut comprendre quelque chose, il a une conscience. Mais tout cela est appelé à se développer.
    Même un enfant comprend qu’il a à grandir. Qu’il est déjà une personne mais pas encore un adulte.
    Il en est de même pour l’Esprit. Il est donné dès l’enfance, et dès l’aube de l’humanité. Mais nous sommes appelés à nous ouvrir pour le recevoir plus encore.
    Et pour l’humanité aussi, évidemment, qui gagnerait à grandir dans l’Esprit, que plus et plus de personnes s’ouvrent à ce souffle de Dieu.

  201. hannah dit :

    Salut a tous,,,a priori e but du sujet est de débattre et de donner chacun son avis mais on a pas a juger si certains chrétiens pensent que Jésus est Dieu et d’autres son Fils ,,,est ce que ça change l’amour que l’on ressent pour lui ? Et puis c’est pas notre faute si on pense différemment car cette liberté nous est donne ,dans les évangiles dans Mathieu Jésus est présenté comme le Messie promis a Israël ,pour Marc comme le serviteur de Dieu qui annonce la bonne nouvelle aux hommes ,avec Luc le fils de l’homme notre prochain,quant a Jean le fils de Dieu qui révèle l’amour du Père.
    Alors si on se trompe ,c’est pas grave Dieu est plus grand que notre coeur
    Bon web a tous

  202. Angelico dit :

    Hooo oui, c’est simple !
    Je dirais même que l’extrême simplicité est un des attributs essentiels du divin, sauf que quand on essaye d’en parler avec des mots cela peut paraître compliqué… aucun mot n’est capable de rendre réellement compte de la majesté, de la splendeur, de l’humilité de la vérité qui est dieu… mais on peut essayer, c’est une façon de le glorifier.
    Penser que certains chrétiens (et même des non chrétiens) ne connaissent pas dieu, c’est impensable !… seul dieu connaît le cœur de chacun !
    Il y a tant de façons de le connaître, de le vivre, de l’aimer. La prière, la louange, la méditation des écritures, la contemplation, l’action désintéressée et aimante, le raisonnement intellectuel, la compassion, l’émerveillement étonné devant ce que nous sommes et ce qui nous entoure, le partage… tout cela n’est qu’action de grâce se reconnaissant grâce divine.
    Je crois que connaître ou pas dieu en fait n’est pas la bonne façon de voir les choses, c’est dieu qui avant tout se reconnaît (se connaît) en nous (un père se re-connaît dans ses enfants, n’est ce pas), et son regard a la bienveillance d’un regard de père, toutes les femmes et les hommes font partis de sa famille au plus haut point. Et tous ses enfant lui ressemblent, tout en étant différents (l’un est plus intellectuel, plus dissipé ou émotif que l’autre, etc) mais en tous les cas, ce qui est important : c’est qu’il nous a donné le pouvoir, de se re-co-naître en LUI, en Jésus Christ (le fils ainé) par l’Esprit Saint (l’Esprit d’Amour).
    Et, il s’attriste profondément lorsque ses fils/filles se rebellent et font un peu n’importe quoi, non pas parce qu’il juge mais parce que ça risque de les éloigner de son amour, c’est du temps perdu… puisque rien, absolument rien, ne peut nous écarter de la beauté éternelle de « ce qui est », là où cesse toute crainte et pour laquelle nous sommes fait.

  203. Amen Jésus-Christ Sauve dit :

    Shalom à tous.
    Si ce débat à propos de Jésus n’avait pas lieu alors il aurait fallu qu’on supprime de la bible luc 2:34. Mais maintenant il a lieu. Que Dieu soit béni.
    Christ, selon la parole de Dieu, est le mystère de Dieu (col 2:2). Le mystère de Dieu ne peut qu’être dévoilé par Dieu et Dieu seul. Ni la raison ni la logique ne peut sondé le mystère de Dieu. Aussi est-il écrit à ce sujet que seul L’Esprit sonde les profondeurs de Dieu.
    La bible est simple dans sa complexité et complexe dans sa simplicité. Elle est incompréhensible (pour celui qui la lit comme un simple livre). Elle renferme maintes contradiction (pour celui qui la lit comme un roman policier). Mais pour celui qui à Le Saint Esprit elle est compréhensible et sans reproche.
    Jésus-Christ est Dieu de toute Éternité. Il est le Fils de Dieu, il est la parole de Dieu, il est le prince de la paix….
    En fait Jésus-Christ est Tout en Tout.

  204. Amen Jésus-Christ Sauve dit :

    Examinez ceci:
    Jean 21:15-17
    <>
    Et comparez avec ce que Pierre dit après dans son premier épitre:
    1 Pierre 5:2-4:
    <>

    Jésus dit à Pierre de paitre ses brebis et Pierre dit à ses frères (en Christ) de paitre les troupeau de Dieu.
    Jésus est DIEU.

  205. Amen Jésus-Christ Sauve dit :

    Examinez ceci:
    Jean 21:15-17
    ….
    15: Après qu’ils eurent mangé, Jésus dit à Simon Pierre: Simon, Fils de Jonas, m’aimes-tu plus que ne m’aiment ceux-ci? il lui répondit: Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit: PAIS MES AGNEAUX.
    16: Il lui dit une second fois: Simon, Fils de Jonas, m’aimes-tu? Pierre lui répondit: Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit: PAIS MES BREBIS.
    17: Il lui dit pour la troisième fois: Simon, Fils de Jonas, m’aimes-tu? Pierre fut attristé de ce qu’il lui avait dit la troisième fois: M’aimes-tu? Et il lui répondit: Seigneur, tu sais toutes choses, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit: PAIS MES BREBIS.
    ….
    Et comparez avec ce que Pierre dit après dans son premier épitre:
    1 Pierre 5:2-4:
    ….
    2: PAISSEZ LE TROUPEAU DE DIEU qui est sous votre garde, non par contrainte, mais volontairement, selon DIEU; non pour un gain sordide, mais avec dévouement;
    3: non comme dominant sur ceux qui vous sont échus en partage, mais en étant les modèles du troupeau.
    4: Et lorsque LE SOUVERAIN PASTEUR paraitra, vous obtiendrez la couronne incorruptible de la gloire.
    ….
    Jésus dit à Pierre de paitre ses brebis et Pierre dit à ses frères (en Christ) de paitre les troupeau de Dieu.
    Jésus est DIEU.

  206. Amen Jésus-Christ Sauve dit :

    Shalom Amical. J’aimerais te dire que les chrétiens ne font pas rire mais que ce sont ceux qui veulent rire qui rit. Vous voulez marcher avec DIEU par la raison et la logique. OK
    Selon la logique humaine est-ce qu’un buisson peut être enflammé sans qu’il ne se consume? exod 3:1-5
    ou encore est-ce qu’un homme peut-il être mis dans une fournaise dont la température tue à des distances sans qu’il ne soit réduis en cendre? Daniel 3.
    Afin que tu saches que aucune raison ( ni logique ) fut-elle extrême ne peut sonder DIEU.
    La Trinité n’est pas biblique.
    Jésus dit à la femme samaritaine: Dieu est Esprit
    Jésus dit encore: Les paroles que je vous dis sont esprit et vie
    Paul dit de Jésus: or le Seigneur c’est L’Esprit et là où il y a l’esprit du Seigneur là est la liberté.
    Or selon Eph 4:4 Il n’y a qu’un seul Esprit. Mais cet Esprit c’est celui de Dieu ou de Christ? Paul nous répond dans Rom 8:9: Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l’Esprit, si du moins l’Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ, il ne lui appartient pas.
    En définitive, l’Esprit de Dieu = l’Esprit de Christ.

  207. alain.c dit :

    Bonjour !

    @ »Amen Jésus-Christ sauve »: Pourquoi vos parents vous ont-ils donc nommé ainsi ? Je ne suis pas très intelligent, peut-être alors s’agit-il d’un pseudo-crédo-impersonnel… J’aurai préféré répondre à quelqu’un, pas à un slogan…soit !

    Je suis très impressionné par votre démontration…les hommes m’impressionnent trop souvent…Vous devez avoir de très grandes connaissances (et peut être même haut placées…lol) pour formuler autant d’affirmations…

    Sans raison ni logique, comment vous répondre ? Je ne peux…

    Mais je sollicite votre indulgence en souhaitant prendre votre chemin de pensée, non de l’ensemble qui est trop complexe pour moi, mais juste sur votre « définitive »:
    -En Mc 1.24, Act 3.14 et Jn6.69, il est écrit que le Christ est le Saint de Dieu. Selon les traductions Segond ou Martin/King James, Jn6.69 dit « Christ Saint de Dieu » ou « Christ Fils de Dieu ». Mt 16.16 le reprend aussi. Il y a peut être une piste à creuser pour un « Fils de l’homme » ?

    Je n’affirme ici que ce dont je suis certain, c’est à dire pas grand chose. Mais en discutant ou en lisant les discussions, j’ouvre mon esprit aux différents aspects qui m’ont forcément échappé et je m’enrichis des autres…

    En complément de 1Co2.10 (l’Esprit sonde tout…) que vous avez cité, souvenez-vous de 2Co3.18: »Or le Seigneur (le Christ) c’est L’Esprit ». Depuis son trône en Dieu, Christ (l’agneau ressuscité…précision importante) nous envoie DE (précision importante) son Esprit…Ce serait un scoop si je vous proposais l’idée que l’Esprit de Dieu n’est pas exactement Dieu Lui-même ? (bien qu’on puisse simplifier en l’affirmant, ce qui n’est pas inexact).
    Donc si parler contre le Père et le Fils peut être pardonné alors que parler contre l’Esprit de Vie (précision importante) ne l’est pas: Vous semble-t-il toujours que l’Esprit de Dieu = Esprit de Christ ? Père, Fils et Esprit ne sont visiblement pas égaux sur ce point, selon ce qui est écrit…qu’en pensez-vous ? Partageons !

  208. Amen Jésus-Christ Sauve dit :

    Bonjour Alain.C que la grâce et la paix de notre Seigneur Jésus-Christ soit sur toi.
    J’aimerais commencer par ceci: Mon prénom est Ange Eric.
    Ne soyez pas impressionné par ce que j’ai écrit. Mais demandé à Dieu de vous ouvrir l’esprit afin que vous sachiez si ce que je poste est selon la vérité ou pas. Il vous éclairera.
    Vous citez une écriture vraie: Parler contre le Père et contre le Fils peut être pardonné mais contre le Saint-Esprit cela ne peut pas être pardonné. selon Mat 12.31-32.
    Mais qu’est-ce que le blasphème contre le Saint-Esprit?
    Jean nous répond dans son Évangile: Jean 16:8-11
    ….
    8: Et quand il (Le Saint-Esprit) sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice et le jugement:
    9: EN CE QUI CONCERNE LE PÉCHÉ, PARCE QU’ILS NE CROIT PAS EN MOI;
    10: la justice, parce que je vais au Père, et que vous ne me verrez plus;
    11: le jugement, parce que le prince de ce monde est jugé.
    ….
    Le blasphème contre le Saint-Esprit c’est de ne pas croire en Jésus-Christ.
    Et j’ajoute ceci le Saint-Esprit lui-même est le Seigneur Jésus-Christ.
    Jean 14:17-18:
    ….
    17: l’Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit point et ne le connait point; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous.
    18: Je ne vous laisserai pas orphelins, je viendrai à vous.
    ….
    Dites moi lorsque le Seigneur Jésus dit: Je ne vous laisserai pas orphelins, je viendrai à vous. Quand est-ce qu’il est venu et sous quelle forme?

    A Jésus-Christ seul Souverain soit la Gloire aux siècles des siècles. Amen!!!

  209. alain.c dit :

    Bonjour Eric,

    Je parle enfin à un homme et non à un concept…et celà me rassure ! merci.

    Quand vous dites: « Le blasphème contre le Saint-Esprit c’est de ne pas croire en Jésus-Christ. », vous me faites terriblement peur ! Combien n’ai-je pas entendu de fanatiques de différentes religions ou partis divers (politiques surtout) brandir la menace d’exclusion contre tous ceux qui n’adhèrent pas à leurs idées ! Y a des claques qui se perdent contre ces tyrans (je ne parle sincèrement pas de vous)..Veut-on exterminer tous ceux qui ne croient pas à un messager d’Amour et qui a donné sa vie par Amour ? Qui veut ainsi Lui faire honte ???

    Ceux qui vous ont enseigné cette HORREUR ont oublié le passage dans lequel les disciples demandaient au Seigneur s’il voulait que les apôtres fassent tomber le feu du ciel sur les incrédules; à quoi Jésus le Christ a répondu qu’ils ne savaient pas de quel esprit ils étaient animés ! En clair, le Fils de Dieu a formellement empêché qu’on extermine ceux qui ne croyaient pas en lui !! Donc désolé pour cette conviction extrémiste qui ETAIT la vôtre, non ce n’est pas celà le blasphème contre l’Esprit. Je dis bien que l’idée est extrémiste, pas la personne tant qu’elle ne fait qu’en parler sans réaliser. Relisez ma première réponse: je parle de l’Esprit DE VIE. En vérité en vérité je te le dis (lol), tous ceux qui empêchent l’évolution voulue par Dieu, La Source de toute Vie, blasphèment contre l’Esprit. Tous ceux qui tentent de maintenir les choses figées, bloquées, inertes…. Et je ne parle pas des illuminés religieux qui voient des bâtiments-églises pharaonesques, ni des « Jésus Knows me » (le chanteur Génesis), ni des pasteurs pseudo iluminés qui tirent des plans incroyables (même pour Dieu) sur la comète ! Souvenez-vous que Le Père travaille sans cesse tous les jours à créer, guérir, sauver,délivrer (depuis l’éternité)…et que le Fils fait de même car Il fait tout ce qu’il voit faire au Père (quand vous verrez,vous pourrez faire aussi). N’oubliez pas que le plus grand ennemi du diable n’est pas Jésus le Christ, mais Dieu; que la plus grande ruse du diable n’est pas de faire croire en son inexistence, mais de se faire passer pour Dieu (comprenne qui pourra); que L’Esprit conduit quelques fois notre égo (« e » minuscule) dans le « désert » pour savoir s’il peut enfin ne faire qu’un avec nous et exprimer librement la puissance de Dieu…

    En fait il faut beaucoup d’amour pour soi-même et pour son prochain, si l’on veut recevoir ce mystère de Dieu (je sais m’exprimer comme vous !). Dieu a tant aimé LE MONDE qu’Il a donné son fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas…Vous vous souvenez ? DIEU a aimé LE MONDE ! Pas les saints, pas les religieux, pas les pieux, pas les meilleurs des meilleurs…mais juste LE MONDE, TOUT le monde, de toutes les races et de toutes les religions. Alors qui ira dire à DIEU: »Non DIEU il ne faut pas aimer celui-là car il ne croit pas en Jésus, ou non DIEU lui m’a parlé de travers il faut le rejeter… » ?

    ps:En Jn16, le Saint Esprit convainc DE péché, DE justice et DE jugement..L’Esprit vient sur la conscience de l’homme et lui révèle sa nudité spirituelle; sans le culpabiliser, tout en douceur mais en pleine vérité ! Ce n’est pas un homme qui fait celà mais l’Esprit, qu’aucun homme n’incarnera JAMAIS pour cette mission….à bon entendeur…

    Quant à la forme de l’Esprit envoyé, dîtes-moi la forme de l’agneau avant la fondation du monde et vous aurez la réponse. Si vous l’ignorez encore, ce n’est pas à moi de vous le dire, vous n’en aurez aucune utilité.

    Tout don de Dieu est parfait et utile à une bonne oeuvre: Aimons, soumettons-nous à l’Amour et laissons Dieu faire tout le reste !

    Pour moi et je ne l’impose à personne, « celui qu’on appelle le Christ » est sur le trône « avec DIEU », et Il est Seigneur à la gloire de Dieu le Souverain Eternel (« que ton règne vienne »…çà vous parle ?).

  210. Benoit Kapend dit :

    Nulle part dans la Bible on voit
    Jésus disant en termes précis: « Je suis Dieu ». Mais cela ne veut pas dire qu’Il ne s’est pas proclamé Dieu. Prenez par exemple les paroles de Jésus dans Jean10:30: « Moi et le Père nous sommes un. » À première vue, cela ne ressemble pas à une proclamation d’identité divine. Regardez toutefois la réaction des Juifs: « Ce n’est point pour une bonne œuvre que
    nous te lapidons, mais pour un blasphème, et
    parce que toi, qui es un homme, tu te fais
    Dieu. » (Jean 10:33). Les Juifs ont compris dans cette déclaration de Jésus sa proclamation
    d’identité divine. Dans les versets suivants, Jésus n’a jamais corrigé les Juifs en disant:  »Je
    ne me proclame pas Dieu. » Ceci indique que Jésus disait vraiment qu’Il était Dieu en disant:
    « Moi et le Père nous sommes un » (Jean10:30). Jean 8:58 est un autre exemple. Jésus déclara:
    « En vérité, en vérité, je vous le dis, avant
    qu’Abraham fût, je suis. » Encore une fois, en réponse à cette déclaration, les Juifs prirent des pierres pour tenter de le lapider (Jean 8:59). Pourquoi voulurent-ils lapider Jésus s’Il
    n’avait pas dit quelque chose qu’ils croyaient être un blasphème, une proclamation comme
    quoi il était Dieu ?
    Jean 1:1 dit que « la Parole était Dieu. » Jean 1:14 dit que « la Parole a été faite chair ». Ceci indique clairement que Jésus est Dieu dans la chair. Actes 20:28 nous dit: « pour paître l’Église du Seigneur, qu’il s’est acquise par son propre sang. » Qui a acquis l’église avec son propre sang ? Jésus-Christ. Actes 20:28 déclare que Dieu s’est acquis l’église avec son propre sang. Alors, Jésus est Dieu quad meme Il était sur la terre. Thomas a dit en parlant de Jésus: « Mon
    Seigneur et mon Dieu ! » (Jean 20:28). Jésus ne le corrige pas. Tite 2:13 nous encourage d’attendre le retour du grand Dieu et de notre Sauveur, Jésus-Christ. (voir aussi 2 Pierre 1:1). Dans Hébreux 1:8, le Père déclare en parlant de Jésus: « Mais Il a dit au Fils: Ton trône, ô Dieu est éternel; Le sceptre de ton règne est un sceptre d’équité. Dans Apocalypse, un ange indique à l’apôtre Jean de n’adorer que Dieu (Apocalypse 19:10). Plusieurs fois dans la Bible, Jésus est adoré
    (Matthieu 2:11; 14:33; 28:9,17; Luc 24:52;
    Jean 9:38). Il n’empêche jamais les gens de l’adorer. Si Jésus n’était pas Dieu, Il aurait dit au peuple de ne pas l’adorer, tout comme l’ange dans l’Apocalypse l’avait fait. Il y a plusieurs autres passages et versets dans la Bible qui proclament la divinité de Jésus. La plus importante raison pour que Jésus soit Dieu est que s’Il n’avait pas été Dieu, Sa mort sur la croix n’aurait pas suffi à payer le prix pour les péchés du monde entier (1 Jean 2:2).
    Seul Dieu pouvait payer une pénalité si infiniment grande.

  211. C’est bien de reconnaître que nulle part dans la Bible Jésus ne dit en terme précis qu’il est Dieu.
    Cela reste donc libre à l’interprétation de chacun. N’en déplaise à tous les étroits d’esprit, à ceux qui confondent leur propre interprétation et la Vérité, et donc qui se font eux-même Dieu, en quelque sorte.

    La liste des versets que vous citez ne rassemble que ceux qui vont dans le sens d’une divinité du Christ, évitant soigneusement ceux où le Christ fait une nette distinction entre lui et le Père.

    L’interprétation de chacun de ces versets est ensuite faite dans un sens ou dans l’autre. Par exemple pour le 1er que vous citez Jean10:30 « Moi et le Père nous sommes un. » cela peut passer pour une déclaration de Jésus se prenant pour Dieu, mais plus loin il dit la même chose de nous tous Jean 17:21 « afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu’eux aussi soient un en nous ». Mais effectivement ce genre d’affirmation d’une si grande union à Dieu est une affirmation choquante, pour les contemporains de Jésus et pour nous aussi, tant Dieu est infiniment autre que nous, tellement il est transcendant et nous de petites fourmis, tellement il est bon.

  212. Nellix dit :

    Bonjour,
    En voilà des paroles sensées. Merci 🙂

  213. Angelico dit :

    Arguties sur vaines arguties… Jésus dieu, pas dieu… pfttt… en se servant de certaines citations choisis dans les livres de la bible on peut à peu prés légitimer n’importe quoi… de lire littéralement le mythe fondateur d’Israël passé au filtre de la philosophie grecque pour le nouveau testament… tout cela est symbole, avant tout, laissé au mouvement d’une interprétation éprise de liberté et d’amour (Esprit Saint), l’homme bon, de son bon trésor, tire du bon, l’homme mauvais, de son mauvais trésor, tire du mauvais… voila tout.
    Pour moi, la lecture littérale c’est réduire le merveilleux symbole Christique, de faire de Jésus Christ un autre Dionysos, Mithra… pourquoi donc l’humain semble avoir tant besoin de se prosterner devant une idole ?…
    Il faut sortir, s’ouvrir… nous ne sommes plus au moyen-âge… se tourner, expérimenter d’autres traditions, d’autres philosophies, d’autres mythes fondateurs (la richesse de l’Inde à ce propos est infini)… le mythe Christique, fondateur de notre civilisation, s’en trouvera considérablement enrichis.

  214. alain.c dit :

    L’orient est effectivement le principal réservoir des courants de pensée fondateurs des civilisations modernes. Rome et Athènes, pour ne citer qu’elles, s’en sont beaucoup inspirées. Sumer et Babylone sont la source d’ouvrages désormais répandus….certes….

    A propos de l’Inde, il m’est curieux de constater que beaucoup des européens qui s’y interessaient, de façon très marquée depuis les 18/19è siècle, en sont revenus…et l’indépendance politique n’y est pour rien. Interrogez donc quelques familles qui s’étaient laissées séduire par la dimension spirituelle du yoga et vous comprendrez pourquoi.

    Les lectures littérales révèlent souvent le fanatisme de quelques uns mais nous savons également que l’arbre se reconnaît à ses fruits: Que nous a apporté le Christianisme ? Qu’avons-nous que beaucoup d’autres peuples nous envient ? La liberté ! La démocratie ! La parité (bon y a encore du boulot mais moins qu’ailleurs) ! Le droit de regarder ailleurs si on en a envie (c’est le système de castes qui a toujours freiné l’Inde, dans certaines zones asiatiques Boudhisme et Islam sont incompatibles) !

    Le Christianisme, en tant que religion, vaut ce qu’il vaut et il est à mon avis souvent « moins pire » que d’autres. Mais si j’expérimente une réelle intimité avec ce que contiennent les Evangiles (l’Esprit et non la Lettre), alors une « dimension nouvelle » s’ouvre à moi: il y a là bien plus qu’une philosophie et même si nous savons ce que nous savons ! Si je reste « en surface », sans me laisser féconder par l’infinie douceur de l’Amour, alors oui il n’y a rien…mais comment expliquer qu’un aveugle de naissance d’un oeil constate que son oeil manquant repousse durant une assemblée, ou qu’une colonne vertébrale « irrémédiablement »déformée à la naissance se redresse, ou qu’une maladie mortelle incurrable disparaisse en un instant, ou qu’une victime d’un très grave accident déclarée définitivement perdue le soir se rétablisse soudainement durant la nuit après que l’Eglise eût prié, etc ? En étant pragmatique, trouvons-nous toujours seuls ce que nous recherchons ?

    Le Sauveur des hommes n’est pas venu pour ceux qui vont bien mais pour les malades…

  215. Angelico dit :

    Tout à fait d’accord avec vous Alain.C… mais le fanatisme de quelques uns… quelquefois me chagrine… tant il me semble passer à coté de cette « dimension nouvelle » ouverte à tous par l’infinie douceur de l’Amour (Jésus Christ).
    Dimension toujours nouvelle qui donne au Christianisme une position spéciale vis-à-vis des autres religions en le situant comme accomplissement, sans rupture ni séparation, Jésus Christ étant au dessus de toutes distinctions, lumière unique, on l’adore aussi en Krishna, en Shiva ou en Allah (d’une manière imparfaite ?) mais c’est toujours la même lumière unique qui est aussi en nous (puisqu’elle imprègne toutes choses).
    Il est vrai que pour ce qui est de la sagesse de l’Inde, du Yoga… en Occident, il y a beaucoup de délires très exotiques… mais se laisser guider par l’Esprit du Christ à travers la jungle chatoyante des Upanishads, de l’enseignement de MÂ Ananda Moyî ou de Ramana Maharshi peut amener une réflexion spirituelle profonde (même si elle peut être déstabilisante), l’union éternelle entre les religions prophétiques et les traditions de sagesse fut le parcours remarquable du Père Henry le Saux et est celui de l’ashram Chrétien qu’il a fondé (avec d’autres) en Inde : « Shantivanam »… l’Unité et la Vérité sont sans frontières.
    Dans la paix de ce beau jour de Pâques.

  216. Myriam dit :

    Bonjour, il y a une question qui me tourmente, les gens qui pensent que Jésus est Dieu, seront ils jugés?? Je pense que Jesus est le fils de DIeu, et qu’il est un homme, et le Christ. Mais je voudrais Éclairer mon esprit…
    Merci.
    Cordialement.

  217. Jugé ? Vous voulez dire mis à la poubelle par le grand méchant dieu ?
    S’il y a une chose et une seule que je retenais de l’Evangile du Christ, c’est que nous n’avons rien à craindre de Dieu mais tout à espérer.
    De plus « croire » dans l’Evangile, n’ rien à voir avec les croyances (à ce que l’on pense), mais cve verbe concerne la foi (la recherche de Dieu, l’espérance en Dieu, la confiance en Dieu).

  218. Anna dit :

    S’interroger au sujet du jugement ,avoir la pensée que l’autre pourrait être jugé sur sa croyance cela vaut a mettre un écart entre lui et moi .ce n’est pas sa croyance qui fait l’homme mais bien ses actes ,notre messie ne parle pas de pratique religieuse , jésus parle de l’amour pour le plus petit de nos frères, il condamne peu si ce n’est l’hypocrisie et dans ce domaine les autorités religieuses de l’epoque en prenaient plein leur grade ,,,en parlant de croyance et de foi ,luc 7.1 la foi d’un centurion .
    Dieu plus grand que notre coeur
    Belle journée a tous

  219. Quand Jésus recentre sur l’amour, il privilégie la relation. Les actes n’en sont que les fruits. C’est précisément cette nuance essentielle que Jésus met en œuvre sur la croix en priant pour les soldats romains qui sont en train de le crucifier et de se moquer de sa tête : « Père pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font ». La racine du problème est qu’ils ne savent pas, et donc n’aiment pas, à commencer par n’aiment pas Dieu qui leur aurait appris à aimer les gens, même ce Jésus qui leur casse les pieds.
    Ce ne sont pas les actes qui font l’humain. Mais l’intérieur de la personne. Le cœur de l’humain : l’amour, les idéaux, la foi, l’espérance…
    Et au-delà de cela, comlme vous le dites très bien, il y a Dieu qui est plus grand que notre cœur et qui nous adopte alors même que nous ne serions pas formidable du tout.

  220. alain.c dit :

    Je me suis longtemps interrogé sur l’universalité de Mt 7.23: « Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité. » . La version King James dit même « vous qui travaillez à l’iniquité ». Outre le véritable sens du verbe « connaître », le Christ ne semble pas exclure les non-chrétiens (question: l’était-Il ? clin d’oeil à Angelico).

    Par ailleurs, 1 Jn2.29 ajoute « …quiconque pratique la justice est né de lui » et ouvre totalement la perspective à l’ensemble du genre humain sans distinction de religion. Dieu doit-il nous prouver que nous sommes tous frères et Jésus le Christ notre aîné (modèle pour nous apprendre à nous aimer les uns les autres) ? Je connais beaucoup de personnes, non chrétiennes, qui n’ont pas besoin de versets pour aimer….

    J’ai souvent rencontré l’incompréhension de beaucoup face à cette interprétation, voire de l’hostilité. Ce qui m’a souvent choqué d’ailleurs car l’opposition venait de mes frères chrétiens…

    Oui, ce monde est ce que nos coeurs en font…

  221. Anna dit :

    Pasteur pernot, les actes en question sont pour moi les gestes d’amour même les plus petits que l’homme apporte aux autres ,un sourire ,une main tendue,une parole’une aide,l’attention,le respect …tous ces actes d’amour que l’on peut voir avec son coeur ,dans le coeur de l’homme qu’on rencontre qu’il soit athée ,musulman,juif …C’est ce que j’ai retenu dans la foi du centurion ,Christ admire le romain pas en regardant sa croyance mais son coeur.
    A tous belle journée

  222. Oui, c’est cela. Le cœur, que Jésus regarde, le cœur qui a nourri des actes dans la mesure où on le peut.

  223. Anna dit :

    Bonjour Marc si je peux me permettre votre prénom, c’est ce qui m’a toujours tué (façon de parler!) Ce regard d’amour que Jesus pose sur nous au delà des apparences même si nous ne sommes pas formidables comme vous le dites ,on ne doit surtout pas atteindre d’être parfaits pour rencontrer Dieu car on passera alors à côté de la plus belle lumière du monde
    @ alain ,,,oui Jesus Christ est un modèle pour nous tous comme on peut son enseignement ne doit surtout pas être source d’obligation mais une aide dans notre vie .Jesus nous apprend nous aussi à d’abord voir tous les hommes avec ce même regard d’amour et à agir en conséquence Ô comme c’est pas facile ! Mais avant de travailler ce regard vers les autres on doit aussi apprendre à s’ aimer car si je n’ai pas d’amour pour moi comment pourrai je en avoir pour les autres
    Belle journée a tous

  224. Angelico dit :

    L’universalité de l’amour de dieu pour tous les hommes est sans équivoque.
    Mt 7.23 m’a aussi interrogé (mais quel phrase de l’évangile ne m’interroge pas ?… heureusement toutes !)
    « Je ne vous ai jamais connus ; éloignez-vous de moi, vous qui faites le mal! » (Traduction NBS), « iniquité » est remplacé plus simplement par « mal »… faire le mal c’est faire le contraire du bien et qu’est ce que faire le bien ?… c’est s’ouvrir d’abord à la loi du Christ : « tout ce que vous voulez que les gens fassent pour vous, vous aussi, faites-le de même pour eux : c’est là la Loi et les Prophètes » Mt 7.12…
    … à partir de là, de cette lumière qui a toujours été là, intérieure, tous les gestes (même les plus « simples ») toutes les actions (même les plus « banales ») de planter leurs racines dans cette lumière d’amour deviennent « naturelles », simples, sans questions.
    « Prenez sur vous mon joug et laissez-vous instruire par moi, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos. Car mon joug est bon, et ma charge légère » Mt 11.29
    Perpétuer la culpabilité de nos pêchés passés, présent et à venir, prolonger le ressentiment, le désir de vengeance, la malveillance, la suspicion vis-à-vis de son prochain c’est penser, vouloir et faire de la vie (cadeau miraculeux de dieu) un enfer (ce qui est traduit par le « Je ne vous ai jamais connus ; éloignez-vous de moi ».)
    Le cœur (le fond du fond de ce que nous sommes)… tout est là, on peut prophétiser, chasser les démons, faire des miracles… mais quel visage avons-nous reconnu à ce fond là… notre visage ou celui du Christ ?
    Seul dieu connaît le cœur de chacun, alors comment juger ?…
    L’organe qu’est notre cœur bat sans aucun effort de notre part, au delà de notre volonté, de notre raison, de notre mental, n’est ce pas déjà un premier signe du don de dieu et de la totale confiance qu’on lui doit.

  225. alain.c dit :

    Un constat: Oh Dieu, qu’ils sont beaux, Anna, Angelico, Marc.P et tous ceux ici qui aiment la paix et qui l’annoncent !

    Mon fichu esprit analytique qui revient: Des études médicales ont démontré que notre coeur physique, notre ventre, ainsi que divers autres organes que notre cerveau, possèdent des neurones. Une personne victime d’un choc affectif qui souffre donc du coeur, un échec difficile à digérer qui nous « prend aux tripes », une vive émotion consécutive à l’amour manifesté (le pardon, le soutien, l’exaucement de la prière par Dieu, etc.) que nous ressentons dans tout notre être et qui contribue davantage à nous « changer »… L’aspect féminin de Dieu fut une révélation pour moi mais il me fallait « sortir » (je mets bien des guillemets) de la religion: quoi de plus beau qu’une mère aimante qui prend soin de ses enfants en déployant une force d’amour qui me surpasse, quoi de plus rassurant même pour les « purs et durs » qui pensent n’utiliser que leur force et leur intellect… La dimension féminine (que le Christ incarne à la perfection au travers de l’intelligence sensible et du pardon donné aux victimes) a longtemps été volontairement écartée du schéma historique. Le modèle d’un Dieu masculin vengeur et autoritaire a longtemps influencé notre civilisation, très négativement.

    Et si Jésus avait été une femme, que se serait-il passé ? « La Fille de Dieu… »…

  226. Amen Jésus-Christ Sauve dit :

    Shalom à tous.
    Et si Eve avait été avant Adam, que se serait-il passé ? 🙂

  227. alain.c dit :

    @ Eric (A.J.C.S): Il m’a toujours semblé, en observant autour de moi, que c’est le féminin qui donne la vie…Osons le « bon sens paysan » ! Ma maman ne me contredira pas ☺. Sinon, relisons les mythes sumériens en se demandant pourquoi une étude scientifique américaine a démontré que nous provenons tous de 7 sources d’ADN féminin différentes… »Eveilles-toi mon âme ! ».

    Ma précédente réflexion avait pour but d’ouvrir un nouveau champ des possibles, du moins de partager un vécu en montrant combien nous sommes « invités » à penser selon un schéma défini; que les schémas s’imposent à notre conduite, laquelle peut illustrer le fanatisme (l’obscurcissement de la conscience, la lumière de ténèbres). Au-delà de cette prise de conscience qui a pu déranger sinon en « remuer » quelques uns (sans vouloir choquer mais en disant ce qui doit être dit), Dieu ne nous aurait-il donc pas créé(e)s « à son image », masculin et féminin ? Il est de Notre intérêt de penser selon la liberté que nous avons de le faire.

    Mon Dieu, la Source de toute vie, est tellement respectueux(se) de l’ensemble de ce qui vit, qu’Il(Elle) laisse la possibilité à chacun de choisir: pas de karma, pas de prédestination (sauf pour quelques envoyés), pas de causes perdues…que du pardon, de la grace, de multiples « secondes chances » de se parfaire. Le principal travail de Dieu est de nous faire aimer l’Amour car là est l’Unité…

    Donc pour répondre à Eric, si Eve fut avant Adam (je dirais même si toutes les Eve furent avant les Adam…): Masculin et féminin sont complémentaires, indissociables. Mais quel homme a donné la vie ? Quel homme se soucie sans cesse au chevet de ses enfants quand ils sont malades ? Quel homme se montre tellement prévenant que les affaires des enfants sont rangés depuis la veille pour l’école des enfants le lendemain ? Etant enfant, alliez-vous obtenir le réconfort auprès du papa ou de la maman ? En remontant aussi loin que nous pouvons dans l’histoire, avons-nous davantage de femmes guerrières que d’hommes ? Ces guerriers ont-ils donné la vie ou l’ont-ils prise ? Quel homme a remplacé ces vies volées ? Heureux l’homme qui trouve une femme sur sa route pour le remettre sur le droit chemin (là je suis génial) car elle a le sens « inné » de la Vie ! Quelqu’un a même dit une fois que « derrière chaque grand homme, il y a une femme »: combien de temps encore allons-nous laisser dans l’ombre celles qui constituent le ciment et même le fondement de notre espèce ? Même les animaux sont moins stupides que nous et laissent la tête du clan aux anciennes…Une femme est « programmée » pour aimer, chérir, consoler, soigner, donner la vie…Un homme n’est souvent qu’un tout petit enfant qui joue à se faire bobo, pour pouvoir aller se faire consoler. Quand un homme rencontre des problèmes, il « s’oublie » dans son travail; alors qu’une femme le fait au travers de sa famille..Et à propos de « verbe » qui emploie trois fois plus de mots que l’autre en parlant ?

    Mais là où notre regard doit tendre, l’évolution de notre CONSCIENCE, c’est vers ce qui est droit, juste et vrai…Dans le ciel il n’y aura plus de mari ni de femme, car tous seront esprits, masculin et féminin à l’image de Dieu. Prendre conscience de cette complémentarité EN NOUS, c’est donner une chance à Dieu de nous bénir, selon sa providence !

  228. CHRYSTELLE dit :

    Nous n’avons pas les mêmes voies que Dieu, si Jésus prie le Père en disant « non, ta volonté » c’est qu’il se fait attaquer par satan qui tente de le dissuader, peine perdue! C’est Sa Chair qu’il le prie, car il est La Parole, mais n’a pas tout de Dieu à ce moment là, puisqu’on le voit plus loin, qu’ le Père lui remet tout que lorsque TOUT est accompli.

  229. Je ne pense pas que Jésus soit frappé d’une maladie psychique le faisant souffrir de dédoublement de personnalité, tantôt Dieu tantôt homme, tantôt chair prise d’angoisse et se croyant abandonné de Dieu tantôt Esprit de Dieu sachant toute chose…
    Mais bon, on a bien le droit de le penser, après tout. L’essentiel est de penser au Christ et que cela nous fasse cheminer vers le Père.

  230. alain.c dit :

    J’aimerais beaucoup qu’un spécialiste confirmé de l’araméen (langue morte) nous traduise la phrase de Jésus sur la croix. Selon la version commune ce serait « Père pourquoi m’as-tu abandonné ». Or, selon une autre traduction, ce serait grosso-modo « Père, voilà donc ce que je devais réaliser »…ce qui modifierait tout le sens ! Jésus faisait ce qu’il voyait faire « au Père » (en son sein). L’on voit bien qu’à certains moments il était désemparé face à l’incrédulité, révolté face à la méchanceté et à l’injustice, appeuré face à la mort qui l’attendait…tout comme moi, un simple homme qui découvrirait « au jour le jour » de quoi les prochaines heures seraient faites. Tous les passages où il se retire seul aux aurores pour prier m’ont toujours fait penser qu’il allait, dans la communion avec le Père, prendre « ses consignes ».

    Et si mon égo, résurgence d’un cerveau reptilien axé sur la survie et la domination, tentait de s’y opposer ? Difficile de renoncer à soi-même pour servir le bien-être collectif ! Cette lutte serait intérieure et spécifique..à toute l’humanité.

  231. James a proposé une réponse à cette question lors de sa prédication pour le vendredi saint 2016 : https://oratoiredulouvre.fr/predications/sur-la-croix-jesus-crie-2-samuel-18.php

  232. alain.c dit :

    édifiant ! J’ai rapproché avec votre article d’avril 2014 sur « Jésus était-il juif »; en voici la raison:

    La première traduction (« abandonné ») nous donne l’image d’un Dieu égoïste qui ne se préoccupe que de ses plans (je crois que c’est la définition du tyran). Cette traduction m’a toujours attristé car je refuse de croire et encore moins de vénérer un Dieu assasin qui tue des innoncents. Les hommes qui l’ont préférée avaient probablement « leur » plan…

    La seconde traduction (« enchevêtré ») me rend semblable à Jésus: Un homme obéissant à Dieu, ayant maîtrisé son désir (égo) de dominer le monde et de se prendre pour Dieu (ici chacun remplacera par ce qui le tente le plus…) et qui découvre avec horreur que l’amour ultime consiste, comme il l’avait annoncé (!), à donner sa vie pour sauver les siens (être sacrifié par injustice et non tuer des innocents).

    Oui ce Jésus est plus proche de l’homme que je suis. Dieu ne m’abandonnera pas dans ma détresse car le Christ n’a pas éte abandonné !

  233. Angelico dit :

    Oui, vraiment belle prédication du Vendredi Saint 2016, riche d’enseignements. Je savais déjà que le « Eli eli lama sabachtani » avait plutôt le sens de « Mon Dieu ! mon Dieu ! à ceci tu m’as destiné »… une question, mais aussi peut être un étonnement (émerveillé ?… au milieu de la plus grande souffrance) de préférence au constat d’un abandon du père par Jésus sur la croix.
    « mon Dieu mon Dieu, pourquoi m’as-tu enchevêtré ? »… comme dans le récit de la Genèse où le bélier sacrifié par Abraham à la place de son fils se trouve emprisonné dans un buisson, enchevêtré par ses deux cornes (bien, mal ?)…
    … et, je me demande à quelles branches (symboliquement), à quel bois… à quel arbre pourrait bien ainsi se trouver suspendu Jésus ?…
    … à quel arbre si ce n’est à l’Arbre du Commencement, à l’Arbre de la Connaissance de ce qui est bon ou mauvais, dont le fruit mangé par Eve et Adam a eu les conséquences que l’on sait, nous interdisant l’accès à l’Arbre de la Vie Éternelle.
    Connaissance de ce qui est bon ou mauvais qui est dualité par laquelle l’humain est gouverné depuis (j’ai peur/je n’ai pas peur, je suis nu/je ne suis pas nu, etc…) dualité qui est cependant absolument nécessaire dans la vie présente pour se définir en tant qu’individualité, « être quelqu’un » (moi) en rapport avec les « autres ».

    Dans les évangiles, il me semble que Jésus n’est jamais aussi homme que sur la croix, totalement semblable à nous : flagellé (de jugements), couronné d’épines (pensées raisonnantes et déraisonnables), les mains (le faire) et les pieds (tout devenir) cloués d’ego humain (égocentrisme, égoïsme, moi-je…)… comme si Dieu nous tendait le miroir de ce que nous sommes au delà des apparences, lorsqu’on se trompe de but en donnant à l’égo une première place qu’il n’a pas… et que l’on rate, pour ainsi dire, la cible de la vérité qui est dieu (je crois que l’étymologie même du mot péché est : rater la cible, s’égarer).

    Dans les évangiles, il me semble que Jésus n’est jamais aussi dieu que sur la croix, d’aller jusqu’au bout des illusions, des conditionnements de l’égo, de nous ouvrir à nouveau l’accès au cœur du divin qui est Arbre de Vie Éternelle.
    Des 7 paroles qu’il prononce sur la croix il achève le monde créé en 7 jours.
    « Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font »
    De contempler ainsi l’Amour de Dieu crucifié qui follement pardonne nous met sous la lumière de cette autre logique : la loi de l’amour inconditionné.
    Là, ou Jésus devient chemin : mourir avec Lui pour ressuscité avec Lui, c’est à dire remettre à sa juste place l’égo (mourir à l’ego pris pour Dieu) pour renaitre dans la confiance absolue à Dieu (s’abandonner à cet Inconnu d’Amour qui est moteur et créateur de l’Univers)… même si c’est de manière imparfaite dans ce temps où l’on est encore revêtu d’habits de peau, mais de manière assurément parfaite aussi, acquérant ainsi notre vraie place et notre totale liberté en Christ.

    Me vient à l’esprit ce poème attribué à Rumî (le poète persan) :

    L’amour est un jardin. N’y entre pas si tu ne peux pas sentir son parfum.
    Au-delà des sentiers de la perdition.
    Il y a un jardin… où nous ne serons pas deux… mais UN
    Plus jamais deux mais amour UN, unique, souverain
    L’aimé, c’est toute la lumière de l’amour…
    Celui que j’aime… celui que tu aimes…
    Tu l’appelles comment déjà ? Pierre ? Paul ? Ou Jacques ?
    Moi je crois qu’il s’appelle Dieu… Dieu de l’amour… Ou amour de Dieu…
    On peut désirer quelqu’un mais on ne peut aimer personne…
    à part Dieu… ou quelqu’un qu’on prend pour Dieu.
    Entre le bien et le mal, il y a un jardin… je vous y retrouverai.

  234. alain.c dit :

    sans passer par quatre chemins: délicieux…

  235. alain.c dit :

    Nous sommes tous sans exception une manière différente de voir pour Dieu et c’est magnifique ! Tous complémentaires, tous utiles, tous indispensables. Seule l’illusion de la séparation nous divise, or le voile fut déchiré.

    Quel savant calcul d’homme (gématrie dans la Bible, calcul que je ne cautionne pas) exprimera l’Amour infini de Dieu, Sa perfection ? Ces nombres peuvent influencer notre manière de penser et même quelques fois nous aliéner.

    Lorsqu’à la croix, verticalité (Dieu) et horizontalité (l’homme) se conjuguent enfin, le centre nous montre le cœur de Dieu uni à celui de l’homme : L’Amour se trouve à cette intersection…

    Ainsi, si le 7 fut le chiffre de l’ancien testament, le 8 est celui du Nouveau, de la grâce révélée et surabondante. Beaucoup de fonts baptismaux ont une forme à 8 côtés (octogonale), pour rappeler la nouvelle naissance.

    En mathématiques, le 8 couché (horizontal =l’homme) signifie l’infini. Quel est cet infini ?
    – Les 8 paroles créatrices du monde dans la genèse
    – Les 8 témoignages différents intégrés dans le Nouveau Testament : (http://blog.oratoiredulouvre.fr/2016/03/question-existe-t-il-une-verite-biblique-ou-des-verites-bibliques/)
    – Les 8 miracles dans l’évangile de l’amour (selon jean)
    – Les 8 béatitudes de Christ (Mt 5), nous indiquant comment le suivre
    – Les 7 jours pour l’homme mais le 8è est celui de la grâce, du salut, intemporel car appartenant à Dieu.
    – Les 8 paroles à la croix, selon l’école de Luc (23/34-35-37-39-40-43-46)

    Et si les branches de l’enchevêtrement étaient celles de l’arbre de la Vie éternelle, dont nos ancêtres n’avaient pas pu cueillir le fruit, mais que Dieu, dans sa grâce, veut mettre à notre portée ? Un fruit si précieux est inaccessible pour l’homme naturel mais nous pouvons désormais « tendre la main » pour le saisir : c’est le Fils.

    Que de souffrances, de déceptions, de craintes, de deuils ne supportons-nous pas dans cette existence… Avec le Christ libérateur, nous avons enfin la vraie vie, celle qui libère, qui délivre de l’ignorance, qui nous fait prendre conscience, debout, que nous avons le Père, la Source de la Vie !

  236. Rico dit :

    Bonjour,
    à lire tous ces commentaires, on se rend compte assez aisément que nous tous nous sommes concernés par une question ô combien intéressante pour beaucoup d’hommes, de différentes nations, de différentes langues et de différents peuples. Dire que Jésus est Dieu, l’Oint de Dieu, Fils de Dieu, Dieu incarné à la lumière des versets qui appuient la ligne de défense, d’explication, de compréhension de la chose est véritablement stratégique. Et il n’y a rien de mal en ça à mon humble avis. Mais laisser de côté les autres versets qui sèment la confusion dans l’esprit humain et qui le poussent à croire en la trinité jamais évoquée par la Bible n’aide pas le lecteur. Car ce n’est qu’une quête de la connaissance. Le salut est assuré par les versets qui en parlent clairement : Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé toi et toute ta famille. Act 16 : 31. Et « à ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu ». La question qui me vient juste à l’esprit, comment peut devenir enfant de Dieu au travers de quelqu’un si cette personne n’a pas la nature divine? Tous les prophètes sont venus sur la terre et parler au nom de Dieu. Et ce qu’ils réclamaient tous en tant qu’envoyés de Dieu, c’est au minimum qu’on croit en ce qu’ils disaient. Mais nulle part, dans la Bible, nous n’avons jamais lu quelque part où la parole annoncée par un prophète avait le pouvoir de faire des hommes des enfants de Dieu. Même Moïse qui parlait avec Dieu comme un homme parle à son ami (Ex 33 : 11), n’avait pas le pouvoir de faire des Israélites des enfants de Dieu. Puisque la Parole de Dieu leur a été adressée en premier lieu.
    Quand nous nous référons à Esaïe 9 : 5, nous lisons : Car un enfant nous est né, un fils nous est donné. Dieu lui a confié l’autorité. On lui donne ces titres : Conseiller merveilleux, Dieu fort, Père pour toujours, Prince de la paix. (Bible français courant). Car un enfant nous est né, Un fils nous est donné, Et la souveraineté (reposera) sur son épaule ; On l’appellera Admirable Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix. (Colombe).
    Regardons maintenant Héb 1 : 8 ou PS 45 : 6 : Mais il a dit au Fils: Ton trône, ô Dieu, est éternel; Le sceptre de ton règne est un sceptre d’équité. Si la Bible est la Parole de Dieu et si c’est d’elle que nous tirons toutes les références, et que c’est dans cette Bible que Dieu lui-même appelle le Fils Dieu, pourquoi nous les hommes, avons nous des difficultés, nous basant sur la même Bible, à appeler Jésus Dieu?
    Quand nous allons à Apocalypse 22, nous lisons ce qui suit : Au milieu de sa rue, et du fleuve, de çà et de là, était l’arbre de vie, portant douze fruits, rendant son fruit chaque mois; et les feuilles de l’arbre sont pour la guérison des nations. 3Et il n’y aura plus de malédiction; et le trône de Dieu et de l’Agneau sera en elle; et ses esclaves le serviront. Pourquoi la Bible parle-t-elle du Trône de Dieu et de l’Agneau, et le verbe qui suit n’est-il pas au pluriel? Faute de grammaire? Faute de traduction ou faute d’orthographe?
    Si je reviens à Esaïe, le prophète qui a eu plus de révélations concernant la venue de Jésus, je me demande pourquoi est-ce qu’il dit : on l’appellera, Dieu Fort, Père Éternel? Le nom étant très important auprès de Dieu selon ce que nous lisons au travers de toute la Bible, le prophète s’est-il trompé pour attribuer à Jésus les noms qui sont directement les patronymes de Dieu?
    ou c’est ce qui ont traduit la Bible qui ont glissé intentionnellement ces versets pour créer auprès de nous la confusion? Quand nous lisons certains témoignages de musulmans convertis à Christ, ils disent ouvertement que Jésus s’est présenté à eux comme le Dieu des chrétiens. A moins que ce ne soit des mensonges… Donc vouloir présenter Jésus comme un homme, Dieu incarné, Fils de Dieu, etc. n’est pas une chose mauvaise en soi. Cela prouve en tout cas que Jésus ne laisse personne indifférente. Gloire à Dieu. Mais le faire en taisant certains versets qui poussent les gens à croire que le Christ est Dieu, c’est biaisé l’analyse.
    Remarquons qu’aisément nous croyons que l’homme est une entité tripartite : corps-âme-esprit. Nous ne nous sommes jamais exercés à dire que l’âme de l’homme ne fait pas partie intégrante de l’homme. Et si l’homme est créé à l’image de Dieu, pourquoi Dieu n’existerait-il pas en Père, Fils et Saint-Esprit? Pourquoi sommes-nous portés à faire des déductions rapides en maths en disant : si x=a, y=a et z=a, alors x=y=z et au même moment, nous appelons Dieu Seigneur, Jésus Seigneur et l’Esprit Seigneur et nous ne sommes pas capables de faire Dieu=Fils=Saint-Esprit? et puisque nous savons que nous n’avons pas plusieurs Dieux au risque d’être traité d’anathème alors ne craignons pas de tirer la conclusion selon laquelle, Dieu, le Fils et l’Esprit ne FORME que la MÊME PERSONNE. Dieu nous bénisse

  237. Oui, on peut faire cette conclusion, c’est très respectable. Mais ce n’est pas une évidence. Loin s’en faut.
    Il ne faut donc pas pour autant prendre les personnes qui ne tirent pas la même conclusion pour des imbéciles, ou des mécréants. C’est ce que font les intégristes, ils considèrent que leur propre point de vue est évidemment le seul possible, le seul fidèle, le seul intelligent, vrai, juste, sage… les pauvres.

  238. Michel Champagne dit :

    Pour-moi je dirais simplement que Jésus est le fils du Dieu vivant et lui m’as déjà répondue tu seras avec moi en paradis!

  239. alain.c dit :

    @Michel Champagne: …et c’est précisément la réponse à la question posée par Jésus le Christ en Mt 16.15 « qui dîtes-vous que je suis ». La réponse, donnée par Pierre et le Maître lui-même se trouve aux deux versets suivants et m’a parue sans équivoque…

    Tous les points de vue ici présentés sont respectables, mais si les musulmans savaient vraiment qui est Jésus, ils présenteraient une interprétation fidèle de ce témoignage qui constitue le socle de l’Eglise: A quoi reconnaît-on la véritable inspiration ? A ce qu’elle ne s’appuie pas sur un raisonnement humain mais sur une révélation du Père !

    Mon pasteur local me dit pourtant que la révélation du « Jésus-seul-Dieu » est affaire de compréhension personnelle, laquelle contredirait les propres paroles du Seigneur…Il veut que je croie sans réfléchir…Je suis convaincu que la foi ne peut ici intervenir, si elle ne s’appuie sur l’Evangile…

  240. alain.c dit :

    Oui !

    Mon intelligence nourrissant ma réflexion personnelle, la sensibilité de mon coeur m’indiquant ce qui est juste et droit (ce qui est acceptable ou inacceptable, pour moi comme pour l’autre et dans le respect de chacun), voilà de bonnes dispositions qui permettent au Père (Dieu Amour et Lumière) de concrétiser sa volonté dans cette dimension… En celà, Le Fils est le chemin (la méthode) pour nous enseigner comment adorer Le Père en Vérité (la justesse de nos actes).

    A observer mes semblables humains, je me demande si, au lieu de savoir si le Fils est le Père (!),le problème ne résiderait pas dans la nature du Père (Amour et Lumière). Jésus le Christ dit bien qu’il (Ego) est soumis au Père. Dans le lien qu’il indique, une phrase du Pasteur Pernot m’a (avec toutes les autres…lol) particulièrement interpellé: « Jésus, en montrant l’amour de Dieu, libère notre intelligence, parce qu’il nous libère de notre peur de Dieu »: La peur de Dieu !

    – Si je dis que le Père est Dieu, je devrais alors me soumettre à Lui, aimer mon prochain et accepter de dépendre du Père en renonçant à mes petits traffics avec ma concience;

    – mais si je dis que Jésus est « parfaitement homme et parfaitement Dieu » (expression inventée et non biblique !), que seul Jésus (égo) est Dieu, alors je m’identifie à lui et me dispense d’aimer autrui car « Jésus seul » a donné sa vie à la croix pour moi…Je ne m’appuierai alors que sur moi-même (et sur une forme-pensée -égrégore – qui ne subsitera pas à La Lumière … certains groupes ne comprennent toujours pas les « remise à zéro » du fondement sur lequel ils bâtissent ) et mon oeuvre s’écroulera car c’est l’Amour (Le Père) qui constitue la jointure du Tout (je dis beaucoup ici)…

    Je connais quelques personnes qui ont ainsi renoncé à reconnaître l’autorité du Père (Dieu) afin de mener secrètement leurs petites affaires au nom d’un Jésus-seul-Dieu (ma remarque ne vise que ce type de conscience qui a peur de Dieu)…mais quand l’épreuve survient, elles sollicitent la prière de l’Eglise (du Dieu Eternel, le Père)…

    Avec Jésus le Christ, mon aîné, mon frère, il m’est donné intelligence et discernement pour penser librement, quelque soit ma race ou ma religion. La Lumière (qui éclaire ma conscience) me montre alors les mensonges humains (notamment en matière de « religion » ou même de philosophie) et j’agis désormais en enfant de Dieu.

    Par ailleurs, le Fils peut nous révéler le Père et il le dit ! Mais pour cette élection, il faut comme le Fils, agir selon la Justice (le Saint Esprit convainc de justice car l’agneau retourne vers le Père…il y a là un mystère que le Pasteur Pernot sait élucider !) et se soumettre à Celui qui vit aux siècles des siècles ! Mais le Fils révèlera-t-il le Dieu Véritable à celui qui nie Son Existence ?

    Voilà ce que j’ai vécu…

  241. Anna dit :

    Crainte Dieu Alain , c’est détester le mal et entrer dans sa justice c’est faire reculer le mal . Je ne pourrai pas aimer un Dieu qui me fasse peur et j’aime le messie de Dieu , Jésus dont l’enseignement qui nous guide vers Dieu et nous révèle son amour .
    A ta question si Christ révélera Dieu à celui qui nie son existence ? l’amour de Dieu est en chacun de nous et celui qui nie son existence ,c’est qu’il n’est pas prêt ,mais ça ne veut pas dire qu’il ne le sera jamais ,on peut refuser son amour durant toute notre vie terrestre et hop en une fraction de seconde à notre mort notre cœur peut s’ouvrir à l’amour du Père.
    J’ai 42 ans ,pourquoi je n’avais pas la foi avant et pourquoi à présent oui , Je ne sais pas l’expliquer !
    Bel après midi à tous

  242. alain.c dit :

    merci Anna pour cette lueur d’espoir !

    3600; 110000; 655000.

    Que signifient ces chiffres ?

    Le premier est l’estimation selon Wiki du nombre de morts en Irak (Sumer) lors des dernières guerres du Golfe … selon Wiki…
    Le second est présenté par l’Irak Body Count (IBC).
    Le dernier est celui de la revue The Lancer, présenté comme plus proche de la réalité selon un rapport du Physicians for Social Responsibility (PSR à Washington DC) et selon l’ensemble des observateurs neutres.

    Tout çà pour une guerre « au nom de dieu » (j’ai vu ce président le dire à la TV à l’époque), afin de rechercher des « armes de destruction massive »…Cet homme appartient à une église évangelique « Jésus-seul-dieu » et il a déclaré que cette guerre représentait le combat de Gog contre Magog: Les présidents russe et français étaient sidérés ! Les églises européennes ont toutefois refusé de cautionner cet engagement extrémiste …mais qui a dénoncé le crime ? « Celui qui tue un homme est un assassin, mais celui qui en tue des millions est un … ».

    Mon coeur saigne devant l’indifférence car l’homme s’est fait dieu: Quelle image ont maintenant ces peuples de notre Seigneur ? Les avons-nous rapproché du Dieu Véritable ?

    J’aime profondément ce site et j’ai de l’estime pour ses pasteurs car un dialogue est ici possible, sans lecture littérale (fanatique), ni exclusion mais en toute franchise (recentrage selon la vérité historique/archéologique). Tous sont accueillis, servis et respectés: Le Seigneur ferait ainsi !

  243. alain.c dit :

    Je souhaiterais partager avec vous cette inspiration du poète libanais Khalil Gibran:

    Lorsque l’amour vous fait signe suivez-le,
    Bien que ses chemins soient escarpés et sinueux.
    Et quand ses ailes vous étreignent, épanchez-vous en lui,
    En dépit de l’épée cachée dans son plumage qui pourrait vous blesser.
    Et dès lors qu’il vous adresse la parole, croyez en lui,
    Même si sa voix fracasse vos rêves, comme le vent du nord saccage les jardins.
    Car comme l’amour vous coiffe d’une couronne, il peut aussi vous clouer sur une CROIX.
    Et de même qu’il vous invite à croître, il vous incite à vous ébrancher (clin d’oeil à Angélico).
    Autant il s’élève au plus haut de vous-même et caresse les plus tendres de vos branches qui frémissent dans le soleil,
    Autant cherche-t-il à s’enfoncer au plus profond de vos racines et à les ébranler dans leurs attaches à la terre.
    Pareilles à des brassées de blé, il vous ramasse et vous enlace.
    Il vous bat au fléau pour vous mettre à nu.
    Il vous passe au tamis pour vous libérer de votre balle.
    Il vous moud jusqu’à la blancheur.
    Et il vous pétrit au point de vous assouplir.
    Puis il vous livre à son feu vénéré, afin que vous deveniez PAIN sacré pour le saint festin de Dieu.
    Voilà tout ce que l’amour fera en vous afin que vous puissiez déceler les secrets de votre coeur et devenir ainsi un fragment du cœur de la Vie.
    Mais si dans votre crainte vous ne recherchiez que la paix et le plaisir de l’amour,
    Alors il serait préférable pour vous de couvrir votre nudité, de quitter l’aire de battage de l’amour,
    Et de vous retirer vers un monde sans saisons,
    Où vous pourrez rire sans laisser jaillir tous les éclats de votre rire,
    Où vous pourrez pleurer sans jamais libérer toute l’amertume de vos larmes.
    L’amour ne donne rien que lui-même et ne prend rien que lui-même.
    Il ne peut posséder et ne peux être possédé.
    Car l’amour suffit à l’amour.
    Lorsque vous aimez, ne dites pas : « Dieu est dans mon cœur. »
    Dites plutôt : « Je suis dans le cœur de Dieu. »
    Et ne croyez pas que vous puissiez diriger le cours de l’amour.
    Car si l’amour vous trouve digne, lui-même guidera votre cœur.(avis aux extrémistes…)
    L’amour n’a point d’autre désir que de s’accomplir.
    Mais si vous aimez et devez éprouver des désirs, que ceux-ci soient les vôtres :
    Fondre en un ruisseau qui chante sa mélodie à la nuit.
    Connaître la douleur d’un flot de tendresse.
    Être blessé par votre propre perception de l’amour ;
    Et laisser couler votre sang volontairement et joyeusement.
    Vous réveiller à l’aube avec un cœur ailé et rendre grâce à Dieu pour cette nouvelle journée d’amour.
    Vous reposer à midi et méditer sur l’extase de l’amour.
    Regagner votre foyer au crépuscule en remerciant le ciel.
    Puis vous endormir avec une prière pour l’être aimé en votre cœur et un chant de louange sur vos lèvres.

  244. Anna dit :

    Faut garder espoir Alain ,beaucoup œuvrent pour la paix , il y a tellement de façon d’y travailler quand on aide , soutien et qu’on ose ouvrir la bouche pour dénoncer le mal , mais il y aura toujours des hommes assoiffés de pouvoir et d’argent , qui écraseront toujours les plus faibles de notre société . Ce qui me dégoûte le plus , c’est ceux qui se servent de Dieu pour tuer des innocents , pire quand ils se servent de la loi divine et la falsifie pour écraser et atteindre notre dignité et notre liberté .
    Jésus , homme de paix était dur en paroles quand il s’adressait aux religieux de l’époque et ces salopards l’ont tué .Jésus dénonçait leur hypocrisie car ces religieux se servaient des lois tirés des textes sacrés pour écraser les plus faibles . Ils imposaient des lois au peuple mais eux ne les respectaient pas ( Jésus et le sabbat) . Quand on voit que des croyants se servent de Dieu pour massacrer , écraser des innocents ,nous qui n’agissons pas de la sorte ça nous blesse profondément ! Ce que Dieu déteste il ne le fait pas et il déteste le mal .
    J’aime moi aussi ce site car ces pasteurs savent parler au coeur des gens mais il ne faut jamais oublier que le seul témoin c’est Christ ! Belle journée à tous

  245. alain.c dit :

    bravo Anna ! Tes paroles sont le cri de tous ceux qui veulent faire cesser le mal, mais il progressera si nous nous taisons !

    La violence engendre encore la violence qui ne cesse de détruire nos proches. Mais aider ceux qui souffrent, c’est aussi s’aider…Le vrai développement ne consiste pas à détruire mais à construire avec… Bénir nos ennemis, c’est aussi travailler avec eux à leur épanouissement. Celui qui est heureux ne fait la guerre à personne.

    Un pasteur local a tenté une fois de m’expliquer que Jésus est le yahvé de l’AT, raison pour laquelle ils font de lui leur dieu. Nous avons « tenté » de discuter (quand quelqu’un « sait », c’est plus difficile) références à l’appui (JC venu une seule fois selon l’épitre aux Hébreux, notamment). Mais il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entrendre…

    Mon Dieu à moi n’est pas raciste, ni indifférent, ni un tyran amnésique. Faire de Jésus ce dieu, c’est manifester son désir de domination sur ses ouailles (fidèles dans l’église) et sur le monde… Bon c’est vrai que je ne suis pas très intelligent et certaines choses ont pu échapper à ma compréhension.

  246. Rico dit :

    Bonjour chers lecteurs,
    je bénis le Nom de Dieu pour cette belle journée qu’Il nous a offerte et pour la santé dont tu jouis qui te permet de lire ces quelques mots.
    Jésus-Christ est-il Dieu? Je vais revenir sur ma précédente intervention. Permettez-moi de retourner dans la Bible à ce propos. Car l’intelligence humaine ne peut saisir les choses divines (1 Corinthiens 2 : 14). Essayer d’expliquer les choses divines par mon intelligence humaine est fort louable mais ne me servirait pas à grand chose. Et Paul lui-même, disait dans le même chapitre au verset 13 ce qui suit : Et nous en parlons, non avec des discours qu’enseigne la sagesse humaine, mais avec ceux qu’enseigne l’Esprit, employant un langage spirituel pour les choses spirituelles. Loin de moi l’orgueil de me targuer d’être un homme spirituel. Je veux juste me plonger dans la parole de Dieu pour parler de ce que je sais.
    Dans le premier chapitre du Livre de la Révélation, nous lisons : « Je suis l’Alpha et l’Oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était et qui vient, le Tout-Puissant. » Apo 1 : 8.
    Dans le chapitre 22 de ce même livre, c’est-à-dire le livre de l’Apocalypse, nous lisons :
    12 « Voici, je viens bientôt et j’apporte avec moi ma récompense pour traiter chacun conformément à son œuvre.
    13 Je suis l’Alpha et l’Oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin.
    Moi Jésus, j’ai envoyé mon ange pour vous attester ces choses dans les Eglises. Je suis le rejeton de la racine de David et son descendant, l’étoile brillante du matin. »
    20 Celui qui atteste ces choses dit : « Oui, je viens bientôt. » Amen ! Viens, Seigneur Jésus !.
    Si le Seigneur Dieu dit : Je suis l’Alpha et l’Oméga, Celui qui est, qui était et qui vient (Apo 1 :8), ou encore : Écoute-moi, Jacob ! Et toi, Israël, que j’ai appelé ! C’est moi, moi qui suis le premier, C’est aussi moi qui suis le dernier (Es 48 : 12) et que Jésus nous dise : Je suis l’Alpha et l’Omega, le premier et le dernier, le commencement et la fin (Apo 22 : 13), alors en déduire que Jésus soit le Dieu des Juifs et le Dieu des Chrétiens, il n’y a qu’un pas que beaucoup hésitent à faire. Pour moi simple d’esprit que je suis, la conclusion est toute faite.
    Car il ne peut exister deux personnes distinctes qui disent au même moment et au même auditeur Je suis le premier et le dernier, l’alpha et l’oméga, celui qui vient s’ils ne sont pas la même et unique personne. A moins qu’il n’y ait un usurpateur entre Dieu, celui de l’Ancien testament qui a dit au peuple d’Israël Je suis le commencement et la fin, le premier et le dernier et Jésus, le Christ qui dit aussi Je suis l’alpha et l’oméga, le premier et le dernier dans le Nouveau Testament. Mais puisque ni l’Un ni l’Autre ne peut être usurpateur, ne craignons pas de dire que Jésus est Dieu.
    l’Apôtre Paul qui a eu le privilège de visiter les cieux a dit une chose qui m’a toujours intrigué. Il a dit aux Corinthiens dans le verset 13 du premier livre qui parle de l’amour ou de la charité, que nous connaissons en partie, et nous prophétisons en partie, mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel disparaitra. Il poursuit en disant, Aujourd’hui nous voyons au moyen d’un miroir, d’une manière obscure, mais alors nous verrons face à face, aujourd’hui je connais en partie, mais alors je connaitrai comme j’ai été connu.
    Pourquoi ces affirmations qui montrent que l’homme avec sa sagesse et son intelligence humaine ne connait que partiellement? Pourquoi dit-il que alors je connaitrai comme j’ai été connu? Ce qui veut dire que je suis connu complètement, profondément, entièrement mais que moi je ne connais que petitement et partiellement. Jésus est Seigneur, Sauveur, et donne la vie tout comme Dieu (Jude 24-25) et le Saint-Esprit (Jean 8 : c’est l’esprit qui vivifie).
    Maintenant abordons le thème selon lequel les hommes tuent, détruisent, mentent au nom de Jésus, je dirais juste que cela ne date pas d’aujourd’hui et que cela ne me surprend nullement. Jésus lui-même a dit qu’à leurs fruits vous les reconnaitrez. Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons? Tous ceux qui tuent, mentent, dérobent, dépouillent au nom de Jésus, ne sont pas de Jésus. Paul en a parlé. Pierre est revenu là-dessus. Parce que même en leur temps cela existait déjà.
    Jésus revient avec les rétributions et Il rendra à chacun selon ce qui est non oeuvre. Il a pris de nous prévenir lui-même. Nous qui avons en nous la lumière, travaillons afin que cette lumière se répande abondamment. Car là où il y a la lumière, les ténèbres ne peuvent résister. Et pendant que d’autres détruisent à cause de leur maudit ventre, d’autres sèment la bonne odeur de Dieu en apportant le message du salut des âmes, le message du Royaume des Cieux.
    Dieu vous bénisse abondamment.

  247. alain.c dit :

    @Rico: Je rejoins la conclusion du Pasteur, suite a votre précedente contribution. Votre point de vue est compréhensible. Souvenez-vous toutefois que plusieurs versions différentes, souvent divergentes, d’une « Apocalypse » circulaient à l’époque et que l’Empereur Constantin fit le choix de celle-çi (avec Eusèbe) pour des raisons politiques.

    La Bible contient à mon sens beaucoup de passages inspirés et/ou fort instructifs, mais elle n’est pas « parole de Dieu ». Elle nous parle notamment de Dieu, oui…La parole est celle que j’entends s’Il me parle. Les livres furent écrits par des personnes, recopiés par d’autres et chacune avait sa sensibilité, sa vision des choses. Pour ce motif, nous avons des traductions modernes des Evangiles qui trahissent l’orientation spirituelle de leurs auteurs et influencent ceux qui les lisent, parfois gravement !

    Faut-il accepter littéralement ce qu’on trouve dans les Écritures (AT ou NT) ? Certains l’ont fait et ils ont tué des innocents…Quand on pense que Dieu tente de faire grâce aux coupables…

    Si Dieu avait voulu que je saisisse les mystères du Royaume sans l’intelligence, l’une des béatitudes prononcées par son Fils de Sa part aurait été : »Heureux les SIMPLES d’esprit »… Mais le Fils est aussi intellect (« Êtes-vous encore sans intelligence ? », je vous laisse retrouver le verset).

    Je me suis dit une fois, que le jour où je me mettrai à citer verset après verset afin de proposer un point de vue, sans même que mon coeur (ce qui fait que je suis différent, spécial, unique) ne s’exprime, que ce jour-là je devrai prendre du recul…Il m’est arrivé, comme tout débutant, de m’égarer.

    Concernant l’injustice, Jésus le Christ nous a montré la voie: Entrer dans le temple et en chasser les marchands: Quel commerce faisons-nous avec notre conscience ? Oui les pauvres et le mal ont toujours existé. Mais si je me contente d’attendre le « retour » du Fils, obéirai-je aux commandements du Père consistant à soutenir les faibles veuves et orphelins que je croise sur ma route (mais pas que…il y a aussi les Sdf, notre voisin de pallier, la passante en pleurs dans la rue, cet homme que personne n’a jamais vu sourire, cet enfant que l’horreur a fait grandir trop vite, nous-mêmes qui n’avons pas encore eu l’occasion de clouer le bec à untel à cause de sa réflexion, etc.).

    Je dois être révolté et non résigné face au mal. C’est pour mener à bien ce combat que Dieu nous donne l’Esprit de Vérité…

  248. alain.c dit :

    Petite confidence: J’aime, au gré de mes sorties, adresser la parole et engager la conversation avec de parfaits inconnus rencontrés au hasard dans la rue. Le Père veut, selon le Fils qui nous annonce Sa volonté (celle du Père), que nous allions porter la Bonne Nouvelle aux malades, aux pauvres en Esprit (voir article du Pasteur sur ce sujet), plus globalement à ceux qui souffrent. Jésus regardait au coeur, parlait au coeur et changeait le coeur via la réflexion. Il citait des versets certes, mais uniquement auprès de ceux qui tentaient une interprétation partisane, dévoyée en ce que le but de ses détracteurs au coeur sec était de condamner. Pour tous les autres, il vivait l’Evangile (car il l’incarne). Que signifie vivre l’Evangile ? Adorer le Dieu Véritable, puis aimer, aimer et encore aimer…

    Imaginez un instant que je vienne déverser tous les versets que j’ai (plus ou moins heureusement) retenus sur les malheureux qui croisent mon chemin ? Si ces passants sont sages, ils seront bien avisés de me fuir… Pourquoi ? Ecoutez la récente chanson de ZAZ, « SI ». Puis réecoutez encore et encore…Seul le coeur parle au coeur !

    Un verset dit que si nous n’avons pas l’Amour, nous ne sommes rien. Eh bien sachez que je gagne en humilité quand je vois la colossale quantité d’amour que mes anonymes passants ont dans le coeur ! Voilà l’ingrédient qui change le monde, voilà le véritable fruit de la Lumière !

  249. alain.c dit :

    Un dernier point en forme de témoignage indirect:

    Notre comportement influence notre entourage. Mes proches m’imitent de plus en plus sur le bien que je peux faire (pour le reste je permets à Dieu de m’améliorer), même si la démarche est osée et saisissante. Une de mes proches s’est rendue dans une boutique hier et elle a pris le temps de parler (pas simplement discuter) avec le couple de gérants. Elle souhaita me faire ensuite un compte rendu qui commença par « j’ai fait comme toi… ». Elle fut impressionnée par la vie difficile et les épreuves traversées par ce couple, fut étonnée par la facilité avec laquelle ces personnes se confiaient. Mais elle fut considérablement enrichie et a su « vivre l’Evangile ».

    Savez-vous à quel point nous sommes nombreux à nous croiser et pourtant si seuls ! Nous nous sommes enfermés dans un cocon d’indifférence causée par la peur (nous nous sommes individuellement perdus de vue). Il n’est point forcément besoin d’organiser des rencontres de groupe car la démarche doit être individuelle et volontaire. Si certaines personnes n’avaient pas rencontré cet inconnu(e) qui leur parle, elles auraient commis un acte fatal ! Il s’agit d’écouter attentivement en respectant la vie privée, d’être curieux de l’autre, de soutenir vec respect.

    Ma parente me confia donc que ces personnes avaient grand besoin de parler, d’être écoutées…juste celà. Si « je n’ai ni argent ni or à te donner », alors je te donnerai 10 minutes de mon temps pour fraterniser, t’écouter. Je n’ai qu’une frêle épaule à te proposer mais je serai, sur ce court laps de temps, un ami qui ne te jugera pas…Et si chacun de nous tentait cette aventure où Le Fils de l’homme en chacun de nous irait vers l’autre, nous ferions enfin échec aux diviseurs et profiteurs, nous parviendrions à changer le monde( mais il faut commencer pour y parvenir).

    Vous aurez évidemment peur la première fois mais cette « fraternisation » est une thérapie pour chacune de parties. L’avantage pour Dieu est que nous iluminerons les coeurs rencontrés (à moins que ce ne soit l’inverse…).

  250. petit frère de shilo dit :

    frère et soeur je vous remercie tous pour ces brillants messages mais il faut savoir que Jésus est la parole qui s est faite chair Jean 1:14, et la bible nous a dit que dans Jean 1:1 qu au commencement était la parole sachant que la parole est Jésus la bible nous dit qu elle a été avec Dieu et qu elle est Dieu lui même donc ne cherchons pas de 11h a 14h pour savoir que Jésus est Dieu.
    que Dieu vous bénisse

  251. Amical dit :

    Et qui est Jean pour que tu crois fortement en lui, plus que Jésus qui dit: »Que votre coeur ne se trouble point:Croyez en Dieu et croyez en moi »

  252. alain.c dit :

    Oui Amical, tout comme le fameux « Jésus est parfaitement homme et parfaitement Dieu »: C’est parfaitement FAUX car:
    1 – L’Évangile, et donc Jésus, ne le dit jamais; Mon maître ne cesse d’ailleurs de se dire homme et Fils du Père (par le Christ)..Il est vrai que pour s’en rendre compte il faudrait retourner lire ces Écritures…

    2 – Les « parfaitement » hommes qui ont inventé ce mensonge (qui n’est même pas pieux) cherchaient à se faire Dieu ! (« Tout ce qu’on y ajoute est du diable », de cette partie de l’homme qui veut supplanter et s’opposer à Dieu, à l’amour du prochain);

    3 – J’ai la même nature humaine que mon géniteur terrestre mais je ne suis pas lui. Le Christ a bien la nature divine mais il n’est pas Dieu (Le Père).

    Ceci dit, s’il plaît à quelques uns de rester sur ce que les autres leur disent, sans même vérifier ce qui est écrit ET en conformité avec l’Esprit d’Amour, c’est leur choix. Qu’ils le démontrent en ce cas ! Je changerai peut être d’avis ?

    Parfaitement fraternel,

  253. Amical dit :

    Pourquoi les chrétiens n’essayent pas d’interpréter les versets de la bible de sorte que tout part dans le même sens? Je veux dire par là qu’une interprétation ne contredit pas un autre verset, surtout ceux prononcés par Jésus lui-même?
    Merci de me répondre!

  254. ANDRE dit :

    BS POUR MOI QUAND DIEU DIT JE SUIS LE COMMENCEMENT ET LA FIN IL VEUT DIRE LE COMMENCEMENT DU MONDE ET PAS DE LUI ….ET CROYEZ VOUS QU UN DIEU D AMOURS QUI PEU TOUT FAIRE CAR..RIEN D POSSIBLE A DIEU AURAIT T IL CHOISIE UN ANGES OU UN HOMME POUR MOURIRE SUR LA CROIX ….. MOI JE CROIX QUE DIEU ETANT LA PAROLE EST DEVENUE CHAIR EN HOMME POUR NOUS SAUVER ..DIEU EST VENU RÉCONCILIER LE MONDE AVEC LUI MÊME PAR SON SANG ET NOM LE SANG D UN HUMAINS….LE PRINCIPALE JESUS DIT DEMANDER EN MON … NOM …A VOTRE PÈRE…..ET ON BAPTISE AU NOM DU PERE DU FILS ET DU SAINT ESPRITS.. JESUS ET DIEU EN FOND QU UN C EST SIMPLE….COMME LA VIE S ECRIT V I E..EN TROIS LETTRE…ET LA VIE EST UN ALLÉLUIA ..

  255. Parce que la Bible est un recueil de témoignages sur Dieu, sur le Christ. Il est normal qu’il y ait des avis et des sensibilités différentes.

    En plus :

    • Dieu est vivant, ce qu’il a pu dire à tel moment en telles circonstances peut être différent de ce qu’il dit à d’autres personnes dans un autre temps.
    • Dieu est bien plus grand que ce que les mots humains peuvent en dire, il faut donc une somme de témoignages différents pour en parler.

    Donc, dans le christianisme, nous ne voulons pas enfermer Dieu dans une pensée ou une parole unique. Par respect pour Dieu.

    Enfin, selon les promesses de la Bible, chaque croyant après le Christ est appelé à être prophète ou prophétesse par le don de l’Esprit Saint (paraclet) envoyé par le Christ. Et donc nous lisons la Bible en l’interprétant, en nous posant des questions, dans un esprit de prière nous nous demandons ce que Dieu peut nous dire, directement, à nous, individuellement.

  256. alain.c dit :

    Pasteur Pernot, la dernière partie de votre réponse est une belle promesse de Vie pour chacun de nous: Dieu, par Jésus le Christ, nous rend participants à Sa nature et à Son oeuvre jour après jour. La création est permamente.

    Je me souviens du passage où Jésus citait les commandements: Il n’a retenu que ceux conformes à l’esprit d’Amour …Personne ne lui a dit à ce moment : »Mais Rabbi, tu oublies de citer les autres commandements que Moïse nous a donné ». Le témoignage de Jésus le Christ est l’Esprit de la prophétie.

  257. Neto dit :

    Merci infiniment de votre apport et éclaircissement sur un sujet qui m’a tellement tourmenté et sur quoi j’ai tjr eu des débats avec mon mari.
    La question qui me tourmente en ce moment est de savoir:
    1ere :Est ce que prier jesus est il un blasphème ? Etant donné qu’il est fils de Dieu et que lui même a reconnu qu’il y a un Dieu suprême (son père)
    2ème : quelle est la vrai religion? Et quelles sont les différentes croyances dans les religions qui existent
    3ème : quelle est la difference entre allah et Dieu.

    Svp, les hommes de Dieu aidez moi à mieux comprendre le chemin qui mène à la vrai vie éternelle. J’ai besoin d’être mieux affermis

  258. alain.c dit :

    Bonjour Neto,

    Prenez courage. Un brin seul casse, mais plusieurs tressés ensemble forment un solide cordage pour résister à l’épreuve. Sur vos questions:

    1 – Il ‘y a qu’un seul blasphème grave (contre l’Esprit Saint) et peu de personnes sont réellement en mesure de le commettre en connaissance de cause: Ne vous inquiêtez pas.

    Jésus le Christ est notre modèle: Chacun des passages concernés de l’Évangile me montre qu’il prie Dieu, notre Père céleste..Juste avant de retourner « au ciel », il dit bien qu’il monte vers son Père et notre Père, vers son Dieu et notre Dieu. Il y a bien un passage qui dit que tout ce que nous demanderons au Père, c’est le Christ qui l’accomplira: C’est parfaitement juste, dans la mesure où les hommes et femmes de bonne volonté furent donnés au Fils par Le Père. Nous appartenons désormais au Christ, que chacun de nous est individuellement invité à manifester par la soumission à l’Esprit Saint (comme l’indique le Pasteur Pernot). Comme l’a dit Jésus, le Fils ne peut rien faire sans le Père et il ne peut faire que ce qu’il voit faire dans le Père (Christ est dans le Père). Demandons donc au Père précisément ce dont nous avons besoin et s’Il approuve, Il montre au Fils (qui a tout pouvoir et non toute puissance) ce qu’il ya lieu de faire (quelques fois il faut vraiment insister, jusqu’au bout de nous-mêmes…).

    2 -La vraie religion est celle du coeur, celle de l’amour du prochain ! Jésus n’a toutefois prêché aucune religion mais une manière d’être devant Dieu et devant les hommes. Les traditions humaines ont inventé les lois, les commandements, les traditions, les rites, etc: celà n’a rien à voir avec Dieu…

    Les croyances dans les religions existantes: Vaste sujet qui remplit des bibliothèques entières !
    • Les animistes ont autant de dieux qu’il existe de formes de vie à leurs yeux;
    • Les bahaïs qui prônent la réconciliation de toutes les religions, fondé par des musulmans chiites en Iran: Il croient en un Dieu unique et en l’égalité des sexes;
    •Les candomblé, de culte afro-chrétien créé au Brésil par des esclaves baptisés de force. Au travers de leurs danses, ils cherchent la communication avec des esprits souvent associés à des saints catholiques. Chaque individu a son dieu ou sa déesse et, comme pour les cultes Umband1, Macumba, Vaudou ou Santeria, le sacrifice d’animaux est fréquent;
    •Les Caodaïstes, associant bouddhisme, christiannisme et confucianisme. Victor Hugo, Jeanne d’Arc, Lénine, Descartes et Shakespeare, parmi tant d’autres, en faisaient partie. Ils ont pour devise « Dieu et l’humanité » et « Amour et justice »;
    •Les confucianistes, sans dieu ni au-delà, fondés sur la vertu, la soumissions à la nature, le culte des ancêtres, la modération;
    •Les druzes de Syrie, associant messianisme, la gnose (la connaissance), la philosophie de Platon, l’Incarnation, la réincarnation;
    •Les Kimbanguistes du Congo, derrière leur leader Simon Kimbangu: le culte honore ce defunt et le code moral interdit par exemple de se laver nu car le Christ est toujours présent (!);
    •Les manichéens, issus de Perse. Tout repose sur une opposition bien/mal, Dieu/matière, ombre/lumière, aucun ne dominant l’autre. Saint Augustin en a fait partie avant de se diriger vers le catholicisme;
    •Les shintoïstes du Japon, ressemblant à l’animisme;
    •Les Sikhs, associant Hidouïsme et Islam. Pas de système de castes, le veuve n’est plus brûlée sur le bûcher avec son defunt époux, le sejour direct auprès de Dieu sans réincarnation, la récompense des bonnes oeuvres;
    •Les Taoïstes, adorant les esprits de la nature et des ancêtres au travers d’une vie saine et vertueuse;
    •Les Yazidis (Kurdistan, Turquie, Iran):Pour eux, le mal apprivoise est devenu bien, croient en la réincarnation, au jour du jugement, baptisent leurs enfants;
    •Les Zoroastriens, proches du Mazdeisme. Leur Dieu unique est Lumière et voient dans le monde un combat entre le bien et le mal. Ils ont un abîme, un paradis et un enfer;
    •Viennent ensuite toutes les déclinaisons imaginables des 3 religions majoritaires, christiannisme, Islam et Judaïsme.
    (source: caminteresse.fr)

    3- Différence en Allah et Dieu: Pour un chrétien, un juif ou un musulman de bonne volonté: aucune car Dieu est Dieu, quelque soit le nom qu’on Lui donne…
    Il existe à la fois de différences et des points communs entre la Bible et le Coran car Mahomet connaissait bien le christianisme et le judaïsme.

    Avec bénédictions,

  259. Anna dit :

    Merci alain pour l’explication des religions ca aide a comprendre les autres croyances , juifs ,chretiens,musulmans avont le même Dieu maintenant pas la même religion étant donne les differences de cultures et traditions , aimer le même Dieu devrait nous rapprocher malheureusement ça divise plus que d’unir ,bien triste tout ça …De mon côté j’essaye de comprendre pourquoi certains chretiens pensent que Jesus est Dieu alors je cherche pour mieux comprendre oui passages peu nombreux font penser qu’il serait Dieu mais dans les 4 évangiles Mathieu le présente comme le Messie promis à Israël , marc comme le serviteur de Dieu qui annonce la bonne nouvelle aux hommes , luc comme fils de l’homme ,notre prochain, quant à Jean comme le fils de Dieu qui révèle l’amour du père.
    En lisant les passages qui relatent la jeunesse de Jésus lorsqu’il est présenté au temple pour être purifié suivant la loi de Moïse, Syméon a qui l’esprit Saint avait révélé qu’il ne verrait pas la mort avant d’avoir vu le Christ du Seigneur ,prends Jesus dans ses bras et bénit Dieu en ces termes  »Maintenant Maître ‘ c’est dans la paix comme tu l’as dit que tu renvoies ton serviteur car mes yeux ont vu ton salut que tu as préparé face à tous les peuples,lumière pour la révélation aux païens et gloire d’Israël ton peuple  »
    On dit que Jesus grandissait rempli de sagesse et que la faveur de Dieu était sur lui .Apres la fête de la paque , les parents de Jésus s’ aperçoivent qu’il ne les suit pas ,ils retournent à Jérusalem et le retrouvent au milieu des docteurs ,j’imagine la scène sa mère étonnée et paniquée lui dit qu’ils étaient morts d’inquietude et Jesus lui répond  »pq? me cherchiez vous ? Ne saviez vous pas qu’il me faut être chez mon Père ? Je cherche , je tourne dans tous les sens mais pour moi c’est clair il est le Messie
    Belle journée a tous

  260. alain.c dit :

    Anna, tous les hommes, femmes et enfants de cette planète – y compris ceux des autres planètes, étoiles, galaxies, Univers et des autres dimensions…s’ils existaient 😉 – avons le même Dieu car il n’y en a qu’Un ! Certains n’en ont juste pas encore pris conscience.

    Pourquoi sommes-nous divisés ? Quelqu’un a dit une fois qu’il y a autant de religions que d’humains sur terre. J’ai même un chat qui s’étire les deux pattes en avant et la tête baissée à chaque fois qu’il me voit le matin; s’il ne le faisait que rarement, je n’aurais fait aucune déduction hâtive ! En fait, les mythologies qui ont souvent un fond de vérité nous montrent que l’homme a besoin de structurer l’information selon une hiérarchie: C’est parce qu’il a dû survivre en pensant avec son mental et non avec son coeur. Le mental est utile mais, à n’utiliser que lui, il fait de nous un robot (voir commentaire laissé hier dans l’article « Je suis en colère contre Dieu car Il ne me donne pas ce que je demande »). Jésus dit que de notre coeur proviennent les sources de la vie: Celui qui ne fait que raisonner ou juger passe à côté de l’Amour, de la fraternité, de la veritable Vie en fait. Notre coeur charnel possède des neurones (comme dans le cerveau): des études ont démontré qu’une décision, prise avec l’intelligence du coeur, est juste et constructive. Celui qui n’utilise son cerveau finit, à terme, à désorganiser le système. L’homme, la femme et l’enfant qui pensent avec leur coeur sont infaillibles !

    Pourquoi Jésus est Dieu pour certains ?
    Parce que d’autres leur ont dit que c’était comme çà, même si le contraire est ÉCRIT. Dans Apocalypse, on parle d’un faux messie qui se fait dieu et d’un nomnre d’homme (le fameux 666 dont il ne faut pas avoir peur…car ces écrits doivent être pris avec beaucoup de recul selon le contexte de l’époque).En fait, l’homme qui lève son poing vers le ciel en proclamant qu’il n’y a pas d’autre dieu que lui, n’est qu’un vermisseau assassin dévoré par son petit égo ! Faire de Jésus (JE SUIS = EGO) le seul dieu, c’est dire plus ou moins inconsciemment que l’homme est seul maître de son destin.
    Dieu est Amour mais ce type d’homme refuse d’aimer car il utilise principalement son cerveau reptilien (qui gère la survie coûte que coûte).

    Pour moi aussi il est clair que Jésus le Christ est le Sauveur (Messie) DE TOUTE L’HUMANITÉ, en ce qu’il nous montre, de la part de Dieu, comment faire pour devenir un être spirituel et évolué !
    Mais souvenons-nous que Dieu ne demande pas une religion mais un coeur purifié et droit. Dans le Temple, Jésus enseignait le message du Père (même pas le sien); Selon l’Évangile, il n’a jamais touché à l’argent.

    Clémenceau a dit, sauf erreur, que « la guerre est une affaire trop grave pour être confiée à des militaires ». Je dirais en paraphrasant que « la religion » est une affaire trop sérieuse pour être confiée à des Religieux ! (des êtres quelques fois sans coeur qui gèrent les fidèles comme on gère une entreprise, qui détournent le véritable message d’Amour et font croire que c’est la religion qui sauve). Combien de pères ou mères de famille se montrent exemplaires lors du culte du Vendredi (musulmans), du Samedi (juifs) ou du Dimanche (chrétiens pour la majorité), alors que les autres jours en privé ce sont de vrais monstres envers les-leurs ?

    Aimer Dieu en esprit et en vérité c’est:
    – Dieu est Esprit, que mon coeur Lui soit alors fidèle;
    – Dieu est Amour et Lumière, que ma vie soit menée avec Amour (pour moi ET les miens ET avec les autres), avec l’intelligence du coeur et la conscience éclairée.

    belle expérience à vous !

  261. Azarias dit :

    Neto, déjà ne vous tourmentez pas. Dieu est amour et sait que vous le cherchez de toutes vos forces avec vos limites humaines. Prier Jésus, un blasphème ? Ouvrez donc votre bible et regardez ce que font les contemporains de Jésus. Ils lui parlent, lui demandent des miracles, lui adressent des suppliques,… et lui les exauce. Parmi eux, des juifs très pieux. Pourquoi donc s’adressent-ils à Jésus plutôt qu’à Dieu ?

    Imaginez que vous êtes l’amie d’un couple très uni dont le mari travaille, et la femme reste au foyer pour s’occuper des enfants. Ils ont un compte commun. Vous demandez à la femme de vous avancer de l’argent. Elle vous prête alors de l’argent de leur compte commun. Cet argent est certes matériellement gagné par le mari. Mais il a donné pouvoir à sa femme d’en user comme elle le veut. Prier Jésus c’est un peu ça : tout ce qui est au Père est à lui !

    Jésus a aussi affirmé : « le Père et moi sommes un ». Et s’il est retourné à la droite du Père, Jésus a aussi promis qu’il était avec nous jusqu’à la fin du monde. Il a dit par ailleurs : « Si vous me demandez quelque chose en mon nom, moi je le ferai ».

    Certes les textes montrent une certaine discrétion sur la nature divine de Jésus. Mais il existe quelques passages où elle est affirmée de manière catégorique. Le prologue de Jean : « Au commencement était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu. Il était au commencement auprès de Dieu. Toutes choses ont été faites par lui, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans lui ». « … Et le Verbe s’est fait chair, et il a habité parmi nous. Et nous avons contemplé sa gloire, gloire comme celle que tient de son Père un Fils unique, plein de grâce et de vérité »… « Avant qu’Abraham ne fut, je suis ». Ce « je suis » qui fait écho à la révélation de Dieu à Moïse sur le Sinaï. Rebelote : « Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous saurez que Je suis » … »Les Juifs lui répondirent : Ce n’est pas pour une bonne œuvre que nous te lapidons, mais pour un blasphème et parce que toi, n’étant qu’un homme, tu te fais Dieu » »… « Et maintenant, toi, Père, glorifie-moi auprès de toi, de la gloire que j’avais auprès de toi avant que le monde fût »… L’apôtre Thomas qui répond à Jésus ressuscité : « Mon Seigneur et mon Dieu » qui lui dit alors : « Parce que tu m’as vu, tu as cru. Heureux ceux qui n’ont pas vu, et qui ont cru ».. Paul dit que Jésus, « de condition divine, …n’a pas regardé son égalité avec Dieu comme un butin à préserver ». Dans Hébreux 1-6, à propos de Jésus : « que tous les anges de Dieu l’adorent », alors que Dieu seul est digne d’adoration…. Hébreux 1, toujours : » C’est pourquoi, ô Dieu, ton Dieu t’a oint D’une huile de joie au-dessus de tes égaux »… . L’apocalypse : « De malédiction, il n’y en aura plus; LE trône de Dieu ET de l’Agneau sera dressé dans la ville, et les serviteurs de Dieu L’adoreront; », etc.

    C’est pour ces raisons qu’on trouve dans le christianisme une doctrine majoritairement répandue qui fait de Dieu un Dieu unique en trois personnes. Chacune est Dieu, pourtant il n’y a qu’un seul Dieu. Et si ces trois personnes sont également adorables, elles sont néanmoins distinctes. Ainsi tous les dons viennent du Père. C’est par le Verbe, Jésus, que tout est fait. Et l’Esprit fait entrer dans la Vie et la communion avec Dieu.

    Comme vous pouvez le constater, la Trinité est insaisissable pour nos esprits humains limités. Chercher à comprendre Dieu avec nos intellects serait comme vouloir remplir avec nos mains un trou creusé sur la plage avec toute l’eau de l’océan…

    En tout cas pour toutes ces raisons, prier Jésus ne pose aucune difficulté. Si les trois personnes se jalousaient, évidemment ça en poserait. Mais alors Dieu ne serait pas Amour et Unité. Il serait orgueil et division, ou plus exactement, Il ne serait pas, en fait. Et nous non plus…

    Pour ce qui est de votre troisième question, dans la mesure où islam, judaïsme et christianisme sont des monothéismes et qu’ils adorent un seul Dieu, il n’y a pas de différences de forme entre Dieu et Allah. Mais les notions varient néanmoins très fortement entre le christianisme et l’islam : ayant une lecture inexacte de la Trinité chrétienne, le Coran parle des chrétiens comme d’associateurs, qui donc se tromperaient en associant un homme, Jésus, à Dieu, retirant l’adoration qui n’est due qu’à Dieu seul. Paradoxe s’il en est, l’islam insiste avec un immense respect sur sur l’adoration et la soumission à Dieu qui dépasse l’homme infiniment, d’où l’interdit d’en faire une représentation. Pourtant un Dieu en une personne est très facilement concevable pour nos esprits. Alors que le Dieu trine est absolument impossible à se représenter. Il n’y a qu’à voir ici le nombre de commentaires qui font état de cette difficulté.

    Enfin j’ai gardé votre deuxième question pour terminer. Répondre à « quelle est la vraie religion ? » est compliqué. Je serai tenté de vous citer cette parole de Pierre à Jésus : « Seigneur, à qui irions-nous? Tu as les paroles de la vie éternelle ». Mais la plupart des croyants des autres religions vous diront aussi que leur religion est la vraie.
    Et vous ne serez certainement pas très avancée. Mais je devine derrière votre interrogation une recherche effrénée de vérité. Aussi je vous propose la chose suivante : continuez de lire, de vous documenter, de poser des questions, à vous-même et à d’autres, continuer de chercher sur les différentes traditions spirituelles de l’humanité. Et en même temps, demandez à Dieu de vous éclairer, quand bien même vous ne le connaissez pas ou pensez ne pas le connaître. Si vous faites ça, si vous cherchez Dieu de tout votre coeur, je ne vous promets pas que vous ne ferez pas d’erreurs. Mais Dieu étant le plus fort, Il ne vous laissera jamais tomber et Il vous conduira au terme de votre vie en lieu sûr.

  262. alain.c dit :

    Je crois que le débat est relancé, incluant cette fois le dogme trinitaire formulé au concile de Nicée en 381: passionnant !

    bonjour Azarias.

    Je respecte votre point de vue, je salue vos encouragements à Neto et désolé de vous citer mais je peux ainsi souligner ma pensée:

    – Lorsque vous dîtes que « la Trinité est insaisissable pour nos esprits humains limités », savez vous que ce dogme (idée posée comme infaillible par certains pour des raisons politiques), est issu de la philosophie de l’époque (Tertulien) et décrit le dieu des philosophes (3 en 1) ? Oui j’avoue que l’idée dépasse mon entendement.

    – « Pourquoi donc s’adressent-ils à Jésus plutôt qu’à Dieu ? « : Je comprends mieux maintenant pourquoi certains de nos jours ne s’adressent qu’à Jésus, plutôt qu’à Dieu…

    – « il est retourné à la droite du Père »: A la droite de la PUISSANCE du père; Jésus est retourné DANS le père, qui est plus grand que tous.

    -« Si vous me demandez quelque chose en mon nom, moi je le ferai « : Oui car nous étions au Père, qui nous a donnés au Christ, lequel ne peut rien faire sans l’aval du Père. Comme le rappelle Jacques dans sa lettre, certains demandent pour satisfaire leur convoitise: la convoitise est ennemie de l’Amour (désintéressé) dont le Père est garant.

    -« Paul dit que Jésus »: Quand Paul a-t-il rencontré Jésus ? Il était pourtant son « contemporain »…

    -« C’est pour ces raisons qu’on trouve dans le christianisme une doctrine majoritairement répandue »: Depuis quand la doctrine trinitaire est majoritaire dans le christianisme ? Quelles sont vos sources ?

    -« si ces trois personnes sont également adorables »: La principale confusion vient de la traduction de « proskunéo ». En orient, on peut se prosterner devant un puissant sans l’adorer…Que dit l’ange à Jean dans Apocalypse, quand ce dernier veut se prosterner ?

    – « Pourtant un Dieu en une personne est très facilement concevable pour nos esprits »: Évitez de généraliser svp. Ce n’est pas une prédication! Et qui s’occupait du reste du monde et de l’Univers pendant qu »un Dieu » se trouvait là-bas ?

    -« En tout cas pour toutes ces raisons, prier Jésus ne pose aucune difficulté »: L’Écriture dit que je peux m’adresser à Jésus, notre avocat et médiateur auprès du Père (1Tm2.5). Là où votre argument pose problème, est que ce même passage de Paul à Timothée dit exactement « car il y a UN SEUL Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ HOMME »: Selon ce que vous citez, comprenez-vous les mots en gras ou avez-vous d’autres textes hors la Bible (que je vous saurai sincèrement gré de me communiquer) ?

    – « Répondre à « quelle est la vraie religion ? » est compliqué. »: Quand on cherche une religion fabriquée par des hommes, oui le choix est vaste, comme au supermarché… C’est juste une suggestion mais si vous essayiez la religion du cœur, celle qui consiste à comprendre que tout l’ordre existant dans l’Univers ne peut se maintenir par hasard, celle qui consiste à vous aimer en premier ET à aimer les vôtres ET à aimer votre prochain ? Je ne suis pas très futé (je blague ! l’armée ne m’a pas eu longtemps, malgré un QI qui leur plaisait…) mais je crois que c’était l’enseignement de Jésus…

    -« Dieu étant le plus fort »: non, cela me choque un peu. Dans le contexte de votre phrase, Dieu serait plus fort que qui, et pourquoi ? Quand jésus a-t-il dit que « Dieu est le plus fort » ? L’homme qui vous a dit çà est un menteur.

    -« Il vous conduira au terme de votre vie en lieu sûr. »: Heu… Azarias, on n’y est pas encore ! cool ! Neto veut juste que l’Esprit l’affermisse…et je crois qu’elle le dit…elle est bien parmi nous !

    Vos propos m’ont passionné. Ne le prenez pas mal. Mais l’Évangile, même en français courant (et Dieu sait ce que j’en pense !), fournit moins d’assurances sur un ambassadeur qu’on fait Dieu…

  263. alain.c dit :

    Ah ! Une dernière reflexion Azarias, sur votre exemple du couple :De nos jours les femmes sont émancipées et ont le droit de travailler ! « Bobonne » n’est donc plus obligée de rester à la maison afin de s’occuper de la descendance du « mâle ».
    Pourquoi en est-on arrivés là ? Parce que des pourritures ont préféré aller courir les jeunettes en plantant là « la femme de leur vie » avec les gosses, et que les allocs ne suffisent pas à les nourrir sans « Monsieur ». Comme ce playboy a eu les moyens de se payer un super avocat (il est le seul a travailler), Madame fut mal défendue au procès de divorce (elle avait pourtant l’aide juridictionnelle d’un avocat commis d’office qui était pressé de retourner sur ses dossiers mieux rémunérés..). Du coup, Roméo refait sa vie sans aucun souci avec sa maîtresse et c’est Juliette, 3 gosses sur les bras, qui va réclamer des colis alimentaires pour nourrir ses enfants… quand elle ne va pas faire pire … Et personne ne lui prête quoi que ce soit…

    …bâtir sur du sable, sans Dieu…

    Hier soir dans mon église locale, le Pasteur a demandé aux couples qui ont des problèmes de se lever, afin qu’on prie pour eux. Et là, SURPRISE ! Presque TOUS les couples dans la salle se sont levés (600 personnes présentes) !!! Gros malaise général !

    Voilà le monde de l’argent ! De grâce, n’associez pas Jésus à l’argent (Mamon, la puissance des Princes de ce monde): Mon Maître n’a, selon l’Évangile, jamais touché à cette saleté et je doute qu’il aurait retenu cet « exemple ». Mais je suppose que vous aviez voulu bien faire…

    chacun va vers ce qui l’attire le plus…

  264. Rico dit :

    Salut,
    je crois que ce débat est toujours passionnant et suscitera toujours des divergences et des convergences quels que soient les arguments et les preuves qui seront utilisés par chacun de nous. Ceci étant, je remercie Dieu pour cette opportunité qui nous est donnée de parler de LUI sans les armes, sans non plus la force humaine visible à tous ou aussi subtile qu’elle peut être comme cela a été le cas avec les colons en Afrique. Merci à Dieu pour son amour, pour sa miséricorde, pour sa bienveillance.
    L’homme naturel (chair et sang doté de quelque sagesse que ce soit) n’a jamais saisi Dieu sinon aujourd’hui ceux qui nous ont apporté la Bible, le message de l’évangile ne se mettraient pas à légaliser ce que ce livre interdit et non seulement cela mais encore à chercher à l’imposer aux autres. C’est une abomination. Même les animaux reconnaissent leur situation sexuelle. J’en passe.
    Jésus-Christ, Fils de Dieu, Fils de l’Homme, l’Oint de Dieu, Sauveur du monde, le Bon pasteur, Dieu (Hébreux 1 : 8-9 et Psaumes 45 : 7-8) se révèle à qui veut le connaitre et à qui Il veut bien se révéler.
    Quand Il a demandé aux apôtres : et vous, qui dites-vous que je suis? Pierre lui a répondu : Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ; Il a dit à Pierre que ce ne sont pas la chair et le sang qui te l’ont révélé, mais c’est mon Père qui est dans les cieux. Si pendant que Jésus opérait des signes et des prodiges au milieu de ses disciples, et si je ne me trompe qu’une voix venant du ciel dise Celui-ci est mon Fils en qui j’ai mis toute mon affection, il faille encore une révélation du Père pour que Pierre puisse dire que Jésus est le Fils du Dieu vivant, alors je me dis qu’accepter Jésus comme Dieu n’est que le résultat d’une révélation. Tout comme Paul qui dira plus tard que l’évangile, qu’il prêche, qu’il ne l’a reçu d’aucune personne mais que c’est par une révélation de Jésus-Christ (Galates 1 :12). En plus le salut même ne vient pas de notre volonté d’aller au Père, mais plutôt sa volonté de nous retirer de la boue (Nul ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire (Jean 6 : 44)).
    Notre science, notre connaissance, notre sagesse et notre intelligence ne sont que vanité et ne nous ont jamais permis de toucher la Vérité. Tout est question de la grâce que Dieu nous fait (Ils ont des yeux mais ils ne voient, Ils ont des oreilles mais ils n’entendent pas). Ceux qui naissent musulmans et meurent musulmans, ils ne l’ont jamais choisi. Et je crois qu’il y en a qui n’ont jamais entendu parler de Jésus. Eux, ils n’ont pas bénéficié de la grâce que nous avons toi et moi de le connaitre, d’en débattre, de dire qu’Il est Dieu, Fils de Dieu, Fils de l’Homme, etc.
    Reconnaissons que c’est une grâce que de connaitre ‘le CHEMIN, la VÉRITÉ et la VIE ». C’est une pure grâce. Savoir qu’il est Dieu, Fils de Dieu, sauveur du monde, c’est également une grâce et surtout une révélation venant de Dieu. Si toi tu crois qu’Il est Fils de Dieu, c’est une révélation. Si tu crois qu’Il est Dieu fait chair, je crois que c’est une excellente révélation. Nous tous nous parlons de Dieu selon le degré de grâce et de révélation dont nous jouissons. Nul n’est en erreur, nul n’est en faute. Mais cherchons tous à manger la nourriture solide. Et ne restons pas toujours aux b-a ba, aux rudiments de la parole de Dieu. Grandissons dans la connaissance de Dieu en nous dépouillant de tout ce qui nous limite : argent – pouvoir – orgueil – péché. Dieu a besoin de toi pour accomplir son merveilleux plan pour l’humanité. Ne nous cramponnons pas aux connaissances primaires issues de la science et de l’intelligence humaine pour rejeter le maître de la VIE, la VIE elle-même. En attendant, que quelqu’un m’explique ceci : le Fils de Dieu, est-il Fils de l’homme, si oui pourquoi? Pourquoi David a écrit l’Éternel est mon berger et que Jésus dise : je suis le Bon berger?

  265. alain.c dit :

    Bonjour Rico,

    Votre message est fédérateur (bravo !) et tellement séduisant (hum…): çà cache quoi tout çà ?
    Je partage beaucoup de points de vue avec vous. Toutefois:

    – Vous dîtes que Jésus Le Christ est « la Vie elle même »: Il est certes le Prince (principe) de la Vie, mais n’a-t-il pas dit également que « comme le Père donne la Vie, moi aussi… ». Il me semble que c’est Dieu qui est le Maître de la Vie, la faculté étant également offerte au Fils…

    – Lorsque vous évoquez « la boue », souvenez-vous de la prière de Christ au jardin?: « Père, je ne te demande pas de les ôter du monde, mais de les garder dans le monde ». Le dessein de Dieu n’est pas que nous allions EN Lui mais que nous poursuivions le travail amorçé par Jésus le Christ. Vous faîtes probablement allusion la boue du péché mais la citation (Jn6n44) me rappelle qu »ils étaient à toi et tu me les as donnés »: Qu’en pensez-vous ?

    – Les colons d’Afrique: leur agissements sont inqualifiables. Mais que pensez-vous des « chrétiens » africains qui prennent les armes contre leurs frères musulmans de nos jours…

    Votre message d’unité est toutefois terni lorsque que vous critiquez l’homosexualité sans même oser le dire ouvertement: Deux personnes qui s’aiment n’ont pas de compte à vous rendre. Devant Dieu, tous sont esprit !!!!! Et vous un médecin vous avait guéri une fois, ou si la professeure de vos enfants, qui aiment bien la maîtresse, était homosexuelle ? Et si je vous apprenais que le jeune serviteur malade du centurion était son « petit copain » et que Jésus l’a guéri ! Mais qui donc est votre prochain ????

    Sur la vanité de l’intelligence et de la science, je me répête mais l’une des béatitudes (étapes pour parvenir à la ressemblance de Christ) serait-elle : »Heureux les ignorants et les simples d’esprit » ? j’ajoute « et les racistes »…. Jusqu’au début du 20è siècle, les messes étaient encore dites en latin dans certaines paroisses. La motivation était clairement affichée : « l’homme est un être naturel incapable d’appréhender le divin, sauf si on traduit pour lui ». Cette démarche permettait surtout aux dirigeants de continuer à dominer la masse de leur fidèles en leur faisant passer « des vessies pour des lanternes »…paie et tais-toi…
    Ceci me rappelle ce que je rabâchait mon pasteur local au sujet de la prétendue divinisation de Jésus: « Ne t’inquiêtes pas, c’est une affaire de révélation. C’est normal que tu ne comprennes pas car c’est nous, les dirigeants qui l’avons eue. Toi, crois sans te poser de questions et ne fais pas de vagues »…ben j’ai fait tout le contraire ! Mais beaucoup choisissent d’obéir plutôt aux hommes…

    Plus on vous dira de vous taire, plus fort il faudra crier.
    Plus on vous demande de taire votre intelligence, plus il faudra se demander « à qui profite le crime ».

    « Nul n’est en erreur, nul n’est en faute »: Mouais… Je me souviens de cet illuminé qui a vu « la Vierge » dans un arbre. Beaucoup l’ont rejoint puis il a fini en prison pour pédophilie… Les pratiquants du culte marial (que je respecte) ont sincèrement envie de se rapprocher de Dieu.
    Mais savent-ils que « la Reine du ciel » est en fait Isis ou encore Ishtar ? (Sur le principe, j’estime que ceux qui le savent ont su intégrer le principe féminin à leur équation). Ce qu’il n’ont pas tout à fait appréhendé, c’est que Dieu, La Source, n’est pas un homme…Fichu antropomorphisme…

    Il est criminel de prôner l’ignorance au rang de vertu: ceux qui le font justifient indirectement le meutre des scientifiques (savants) qui voulaient tellement comprendre au-delà de la prétendue révélation de quelques ambitieux. Calvin et Luther ont ainsi lutté contre le monopole de la foi qui conduisait aux pires attrocités: »tu oses penser le contraire donc je te butte »…Des générations de belles jeunes filles furent détruites au motif que leur beauté venait du diable. Autant d’herboristes furent assassinés car ils préparaient des « potions magiques »: Ces mêmes médicaments qui vous soignent aujourd’hui ! Cherchez sur Internet pourquoi Bruno Giordano fut brûlé..je me répète encore…L’inquisition fut sainte et noble dans ses desseins…au début

    C’est la Connaisance qui élève l’homme, qui le fait sortir de « la boue ». Ceux qui y renoncent font quel choix à votre avis ? Après la multiplication des pains, le Christ n’a-t-il pas dit « Êtes-vous encore sans intelligence ? ».

    Du coup, faisons preuve d’ignorance et ne répondons pas à vos questions…Quand vous aimerez, l’on vous dira.

  266. HaMashiah dit :

    Bonjour à tous. C’est après 5h de temps (de matin à 8h jusqu’à 13h) que j’ai pu finir de lire d’une façon ou d’une autre tous les commentaires. Il faut dire que la chose fait couler beaucoup d’encre. Il n’y a pratiquement pas de mois à moins est ce que je ne me trompe, que les commentaires n affluent. Et dire que la chose date de depuis 2012. Cela donne beaucoup plus de fierté à être disciple de JÉSUS CHRIST et de le témoigner davantage , c’est ce que je pense. Pour mon post ça sera après.

  267. alain.c dit :

    bonjour HaMashiah,

    Tu as eu un excellent réflexe et j’avais également lu l’ensemble des commentaires avant de venir partager. Tu m’impressionnes et j’avoue que je n’avais pas le courage de tout lire sans fractionner sur plusieurs jours…Tu peux être fier de toi !

    L’avantage de la méthode est que nous pouvons désormais éviter les redites que nous constatons régulièrement avec les nouveaux intervenants:l’historique est là pour çà…Tout dépend ensuite des nouveaux éléments apportés. Mais c’est toujours une joie de confronter les points de vue afin de faire jaillir l’étincelle de l’intelligence, du coeur.

    Les autres liens dirigeant vers les prédications, essais et autres questions de visiteurs doivent également être usés sans modération. La richesse des informations, toutes agencées autour de ce qui fait la force de l’Évangile – l’Amour – nous libère de l’ignorance dans laquelle nous étions enfermés. Internet recèle souvent le pire de l’homme mais ici, c’est dans La Lumière de la connaissance que nous entrons.

    Mais penses à faire bon usage du sommeil car c’est durant cette phase que notre cerveau fixe ce que nous avons appris durant la journée. L’autre avantage est qu’après un sommeil réparateur nous sommes moins nerveux (çà c’est pour moi !).

    Bonnes lectures à toi frère HaMashiah, ainsi qu’à vous tous !

  268. debby dit :

    bonjour,

    Étant en quête de vérité, et cette quête est bien longue lorsqu il s agit de trier parmi le faux et le vrai, trois questions me taraudent depuis longtemps:

    1 – Quel père accepterait de laisser son fils mourir, agoniser dans une mort atroce, en échange d un pardon et d un peu de compassion ? car Jésus est mort pour racheter les péchés de l humanité… Quel père n aurait pas pardonné plutôt que de voir souffrir son fils?

    2 – Dieu a créé Adam et Eve totalement innocents, incapables de différencier le bien du mal.
    Lorsque Adam et Eve ont désobéi en mangeant du fruit défendu, Dieu les condamna pour l’éternité eux et toute leur descendance, à souffrir et à mourir.
    Pourtant c est seulement après avoir mangé de l arbre de la connaissance qu ils comprirent qu ils étaient nus et donc ils eurent la connaissance du bien et du mal.
    Sans cette connaissance comment auraient ils pu savoir que désobéir était mal ?
    Dieu a donc punit toute l humanité, jusqu à la fin du monde, pour la désobéissance de 2 « idiots » ?
    Pourquoi Dieu qui est amour ne pardonne-t-il pas ???

    3 – Dans cette phrase de la genèse, que signifie le « Nous » ? Dieu n était il pas seul ?
     » L’Éternel Dieu dit: Voici, l’homme est devenu comme l’un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Empêchons-le maintenant d’avancer sa main, de prendre de l’arbre de vie, d’en manger, et de vivre éternellement. »

    j ai vraiment besoin d éclaircissements car ces interrogations m obsèdent.
    merci à ceux qui auraient des réponses pertinentes à m apporter.

  269. Bonjour

    1 – Cette histoire que Dieu aurait eu besoin du sacrifice de Jésus pour pouvoir pardonner aux humains est une épouvantable légende. Comme vous le dites très bien, Dieu n’a pas besoin de supplices pour pardonner. Car l’amour ne s’achète pas. Et c’est précisément ce que révèle l’amour du Christ : un amour gratuit. La justice de Dieu n’est pas celle des hommes, la justice de Dieu est amour et pardon, elle invite à devenir meilleur par l’amour pas par la torture. Par ailleurs, Dieu n’est pas un magicien, il ne peut pas retenir la main du bourreau ou celle du fou qui assassine son enfant. Dieu appelle, cherche à toucher les cœurs, il s’adresse aux hommes par ses témoins. Mais il ne peut pas retenir le terroriste, ni faire pleuvoir du pain sur la table d’une famille qui meurt de faim. Il essaye en attendrissant notre cœur, en ouvrant notre intelligence.

    2 – Adam et Eve ne sont pas nos arrières arrières arrières… grands parents qui auraient fait une faute si horrible que toute l’humanité en serait pourrie ! Cela n’a pas de sens. Leur faute est tout à fait ordinaire, banale, celle de vouloir être soi même le chef, se révolter contre ses parents, et faire preuve de gourmandise. Une simple crise d’adolescence, en quelque sorte. Comment imaginer une seconde un père ou une mère qui en voudrait à mort pour les siècles des siècles à son enfant qui aurait eu cette attitude ? Et Dieu qui est amour, miséricorde, qui est source de vie est bien au dessus de ce genre de réactions violentes. Mais cette interprétation du récit de la Genèse n’est pas la seule possible. Adam et Ève sont des figures de chacun de nous. Et leur péché nous parle et nous met en garde contre cette attitude nocive que nous connaissons tous de vouloir être notre propre dieu. Et la question n’est effectivement pas le fait que Dieu ne pardonnerait pas, au contraire. Connaissant l’amour et le pardon de Dieu nous pouvons compter sur lui pour nous aider à progresser et nous élever au dessus de ce désir infantile.

    3 – Dans la Bible, le mot « Dieu » est un pluriel. Mais c’est un peu comme le vouvoiement, c’est un pluriel qui peut désigner une personne seule, qui elle même peut répondre « nous vous remercions. ». Dieu dit que l’humain est enfin « comme nous », c’était le projet de base, de créer un humain à l’image de Dieu. Effectivement, la personne humaine à un côté divin, sans être Dieu pour autant (c’est toute la beauté et la difficulté de la vie humaine). L’humain est alors envoyé dans le monde pour cultiver la terre. Le jardin d’Eden, si je puis dire, est comme le ventre maternel, c’est bien pour un temps mais ensuite il faut sortir, avancer, créer par soi-même. Cela peut sembler une punition pour le nouveau né qui trouve cela moyennement sympa de se retrouver au froid. Mais c’est bien là que la vie commence pour de vrai, non ? L’action de Dieu vise à ce que nous ne vivions pas éternellement… infantilisés par l’amour de Dieu, mais responsabilisés, envoyés par cet amour.

  270. Minister Andre Dihi dit :

    Tres bonne question.Beaucoup de reponses.
    Suis je different de mon corps ? Suis je different de ma parole ? Jesus est DIEU .Car le fils de DIEU veut dire DIEU qui est Esprit par sa nature a pris le corps humain pour se faire visible et verser le sang pur. IL a pris le nom « Fils de DIEU » pour qu’il soit redempteur( ayant le sang qui sauve).Il est pere dans sa nature d’Esprit et source de creation de par sa fonction.Jesus est son nom de Sauveur . Phil 2:4-6 dit Dieu s’est depouillé de toute son authorité pour prendre la forme d’un homme et venir comme un vrai homme.L’apocalypse dit celui qui est assis sur le trone blanc c’est l’agneau.Apocalypse 22:1-3 dit :le trone de DIEU et de l’agneau(non les trones).Ses serviteurs (non leurs serviteurs)…Jesus est le meme Dieu dans le corps humain mais il reste toujours Esprit donc pere…..

  271. kong dit :

    Bonjour,
    Juste une petite question suite à ce que vous avez dit: [[c’est ainsi que l’on peut dire qu’avant qu’Abraham fut, le Christ existait (en tant que projet de Dieu)…]]
    Alors ma question est la suivante: si le Christ existait seulement en tant que projet de Dieu, Abraham n’existait-il pas aussi en tant que projet de Dieu? Si c’est le cas qui existait avant qui sachant qu’ Abraham est ne avant Jésus-Christ.?

  272. Effectivement, Christ est spécial et personne ne peut lui être comparé, pas même Abraham. C’est ce qu’implique ce verset.

  273. Angelico dit :

    « Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu’Abraham fût, JE SUIS. » (Jean 8:58)
    « Moi et le Père nous sommes UN. » (Jean 10:30)
    « Jésus lui dit: Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m’as pas connu, Philippe! Celui qui m’a vu a vu le PÈRE » (Jean 14:9)
    C’est dans le sens où Jésus c’est découvert à l’image et à la ressemblance de « celui qui est, qui était et qui vient » qu’il peut dire qu’avant Abraham, il fut. Non ?

  274. Frei Sylvain dit :

    Bonjour,

    Le chrétien crois en la résurrection résurrection….
    Passage de ma personne d’un corps mortel à un corps immortel…
    Quand je resussiterai, je serai toujours moi (individu, personne) dans un nouveau corps !

    L’incarnation est le phénomène inverse !
    Jésus s’est « dépouillé » de sa nature divine pour « revêtir » la nature humaine tout en restant la même personne !

    Simple ! Tellement simple que je ne l’ai lu nulle part !

    Si je crois que cela est possible dans un sens, je dois croire que cela est possible dans l’autre !

    Bonne journée !

  275. Ludo dit :

    Bonjour à vous pasteur ainsi qu’à tous ceux qui participent à ce long débat. Je souhaite vous donner l’avis de Khalil Gibran sur la question, qui ma foi était un poète inspiré. Ce que je retiens c’est qu’il distingue entre d’un côté Jésus l’homme et de l’autre côté Christ, le divin ; Le Christ habite tout homme mais il est voilé par nos obscurités alors qu’en Jésus il était pleinement révélé ; le Christ s’est incarné en Jésus, comme il s’est incarné en d’autres personnalités de l’histoire (Orphée en Grèce, Krishna aux Indes, Zoroastre en Perse, confirmation de ce verset de l’Evangile selon Jean :  » Mais à tous ceux qui l’ont reçu, il a donné pouvoir de devenir enfants de Dieu » Jn1, 12, verset qui à mon sens devrait être conjugué au présent, car cela est éternellement vrai). Voici ce que notre poète écrit dans son livre « Jésus fils de l’homme » :
    Vous avez remarqué que certains parmi nous appellent Jésus  » le Christ « , d’autres  » le Verbe « , et d’autre encore  » le Nazaréen » , et d’autres encore  » le fils de l’homme « . Je tenterais d’éclaircir ces noms à la lumière de ce qui m’est donné. Le Christ, celui qui vivait dans les temples les plus reculés, est la flamme de Dieu qui habite l’esprit de l’homme.

    Il est la volonté du Seigneur. Il est le Verbe premier qui désire parler par notre voix et vivre dans notre ouïe afin que nous soyons éveillés pour mieux comprendre. Le Verbe du Seigneur notre Dieu éleva une demeure en chair et en os et fut un homme tel que vous et moi. Car nous ne pouvions entendre la mélodie du vent qui n’a point de corps, ni voir notre moi suprême errant dans la brume.

    Le christ est venu au monde plusieurs fois et a parcouru bien des terres. Et il a toujours été considéré comme un étranger et un dément. Cependant, l’écho de sa voix ne s’est jamais réduit à néant, car la mémoire de l’homme conserve ce que l’esprit néglige de conserver. Celui-là même est le Christ, l’invisible et l’omniprésent, qui accompagne l’homme vers l’éternité.

    N’avez-vous pas entendu parler de lui sur les routes des Indes, dans les terres des mages et sur les dunes de l’Égypte ? Ici, dans votre Pays du Nord, vos poètes chantèrent jadis Prométhée, celui qui apporta le feu au monde et en qui l’homme put réaliser ses désirs et libérer ses espérances enchaînées ; et Orphée qui, avec une voix et une lyre, insuffla l’esprit dans l’homme et dans le fauve. Et n’avez-vous pas entendu parler de Mithra, le roi, et de Zoroastre, le prophète des Perses, qui s’éveillèrent du sommeil premier de l’homme et se tinrent au chevet de nos rêves ?

    Nous-mêmes, nous devenons un être oint quand nous nous trouvons dans le Temple Invisible, une fois tous les mille ans. Alors, surgit un incarné et, à son arrivée, notre silence devient mélodie. Et cependant, nous ne prêtons pas toujours l’oreille pour mieux écouter ni n’ouvrons l’oeil pour mieux voir.

    Jésus le Nazaréen naquit et fut élevé comme nous. Sa mère et son père étaient comme nos pères et nos mères. Il était un homme. Mais le Christ, le verbe qui était au commencement , l’Esprit qui veut que nous vivions notre vie en sa plénitude, se joignit à Jésus et resta avec lui. L’Esprit était la main agile du Seigneur et Jésus était la harpe. L’Esprit était le psaume et Jésus en était le chant.

    Jésus, l’homme de Nazareth, était l’hôte et le porte-voix du Christ qui marchait avec nous au soleil et nous étions ses amis. En ces jours, les collines de Galilée et ses vallées n’entendaient que sa voix. Et moi, j’étais alors jeune, je suivais son chemin et marchais sur les traces de ses pas. Je suivais ses pas pour entendre les paroles du Christ des lèvres de Jésus de Galilée. À présent, vous voudriez savoir pourquoi certains parmi nous l’appelaient le Fils de l’Homme. Lui-même désirait être appelé ainsi, car il connaissait la faim et la soif de l’homme, et admirait l’homme en quête de son moi suprême.

    Le Fils de l’Homme était Christ le Gracieux, qui voulait être avec nous. Il était Jésus le Nazaréen qui voulait mener tous ses frères à l’Oint, ou même au Verbe qui était avec Dieu depuis le commencement. Dans mon coeur habite Jésus de Galilée, l’Homme supérieur à tous les hommes, le poète qui nous versifie tous en poèmes, l’Esprit qui frappe à notre porte et nous invite à nous réveiller à nous lever et à marcher, dévoilés et ailés, pour aller à la rencontre de la vérité.

  276. YOBLI dit :

    Jésus Christ n’est pas Dieu, cela est confirmé par la Bible et par le Coran.
    Il y a pas un Dieu qui mange, il y a pas un Dieu qui dort, il y a pas un Dieu qui meurt.
    Jésus est mort sur la croix, et si vraiment il était Dieu, quel dieu Il cherchait secours en criant » m’as-tu abandonné ».

  277. Angelot RANDREMBA dit :

    Bonjour, à mon avis il n’est pas faux de dire que Jésus Christ est Dieu, même si en vrai (c’est à dire hiérarchiquement) il est le fils de Dieu. Souvennez-vous, dans l’Apocalypse vers l’aube de la fin du monde telle qu’on le connait aujourd’hui, il y aura : Dieu lui même qui apparaîtra sous forme de lumière de Soleil mais que nous ne pourrons pas voir le visage car tellement c’est trop éclairé, et il y aura Jésus qui sera assis au milieu de 24 sages. Par contre, Jésus a un caractère unique, c’est lui seul dans ce monde qui a possédé uniquement et pleinement l’esprit de Dieu. Tous les autres prophètes, sages, rois, etc. passaient sur cette terre, avaient aussi les Saint Esprits avec eux, mais ils avaient en même temps en accompagnement d’autres esprits qui ne sont pas forcément de Dieu (c’est à dire l’esprit de Dieu n’était pas unique et complet chez eux). D’où le terme: Jésus est Dieu, car on voit Dieu incarner chez Jésus Christ uniquement et pleinement. Autres choses, tous les hommes doit posséder le Saint Esprit de Dieu d’une façon ou d’une autre, mais avec le libre arbitre, chacun a le choix de les garder ou les faire partir, d’où le passage dans la Bible : « Même vous qui m’écoutez actuellement, vous aussi pouvez déplacer vous même cette montagne si vous avez la foi. »… En fait, c’est la présence des Saint-Esprits en vous qui va vous permettre de le réaliser, mais pas vous même. Merci à tous. Bon échange, très encourageant !!!! Angelot RANDREMBA

  278. Bonheur B. dit :

    Sans revenir sur tout ce qui a été dit depuis Oct.2012, où tous les courants littéraires, doctrinaux, philosophiques, théologiques, … se sont étalés: interprétez-moi svp cette déclaration; l’une des dernières faite à Jésus-Christ lui-même :
    « 27Puis il dit à Thomas: Avance ici ton doigt, et regarde mes mains; avance aussi ta main, et mets-la dans mon côté; et ne sois pas incrédule, mais crois. 28Thomas lui répondit: Mon Seigneur et mon Dieu! 29Jésus lui dit: Parce que tu m’as vu, tu as cru. Heureux ceux qui n’ont pas vu, et qui ont cru! » Jean 20 :27-29
    Un enfant! oui des enfants, nous devrions être. « Laissez les petits enfants venir à moi ; le Royaume des cieux est à ceux qui leur ressemblent » Matthieu 19:14

  279. pasteur filios moleka dit :

    Jésus est Dieu 1 Jean 5:21 Il est le véritable Dieu est la vie éternelle. Il y a pas débat bien aimé

  280. pasteur filios moleka dit :

    Et c’est par l’esprit que l’on reçoit la révélation pas avec l’intelligence.

  281. Pourtant, l’Evangile nous dit qu’une fois, « Jésus, voyant que l’homme avait répondu avec intelligence, lui dit: Tu n’es pas loin du royaume de Dieu » (Marc 12:34).

  282. Votre opinion a du sens.
    Mais c’est un peu inquiétant de dire qu’il n’y a pas de débat.

    • Il n’y a pas de débat pour la personne qui ne lit que les versets qui vont dans le sens de ce qu’elle a envie de penser, bien sûr.
    • Il n’y a pas de débat selon la personne qui méprise tellement les autres que s’ils ne sont pas du même avis c’est qu’ils n’ont pas lu la Bible ? Ou qu’ils n’écoutent pas l’Esprit Saint ? Ou qu’ils sont idiots ?
    • Il n’y a pas de débat selon la personne qui confond ce qu’il pense de Dieu… avec Dieu lui-même. Un Dieu réduit à l’échelle de ce qu’un humain peut concevoir. Un petit cerveau qui fait 1,3 litre et dont nous ne sommes capable que d’utiliser 10%, un Dieu à la taille d’un pot de yaourt ?
  283. Chrétien dit :

    Bonjour à tous,

    Jésus-Christ est de nature humaine et Divine (Dieu s’est fait chair) donc a les besoins qu’ont tout homme (boire, manger, dormir) et les obligations comme adorer Dieu mais a aussi la puissance de Dieu car il pardonne les péchés, guérit les malades, chasse les démons, ressuscite les morts et contrôle même la nature en son propre nom.

    Maintenant il faut savoir que Dieu n’a pas de limites, il est le maître de l’univers et est capables de toutes choses… Donc pourquoi ne serait-il capable d’être à la foi dans son Royaume (en Dieu le Père) sur terre en tant qu’homme (Jésus-Christ) et guider les saints par son Esprit?

    C’est à cause de sa faiblesse humaine que le Christ se rabaissait et c’est pourquoi il disait que le Père est plus grand que lui puisque Dieu le Père est Esprit et l’Eternel il n’a pas de besoins humains…

    C’est donc le Père que le Fils supplie pour qu’il le fortifie à cause de sa nature.

    Maintenant certains penseront que je divise Dieu en trois mais il suffit de réfléchir:
    vous êtes tous des êtres uniques pourtant vous avez tous un corps et une âme alors que vous n’êtes que des hommes.

    Pourquoi donc limiter Dieu?

    Maintenant quelques verset:

    Moi et le Père nous sommes un.

    Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père. Et dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu. 8Philippe lui dit: Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit. 9Jésus lui dit: Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m’as pas connu, Philippe! Celui qui m’a vu a vu le Père; comment dis-tu: Montre-nous le Père?…

    Je suis l’alpha et l’oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin.
    14Heureux ceux qui lavent leurs robes, afin d’avoir droit à l’arbre de vie, et d’entrer par les portes dans la ville! 15Dehors les chiens, les enchanteurs, les impudiques, les meurtriers, les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mensonge! 16Moi, Jésus, j’ai envoyé mon ange pour vous attester ces choses dans les Eglises

  284. Oui, mais pourquoi oubliez-vous dans votre liste de versets ceux qui insistent au contraire sur une forte distinction entre Jésus et Dieu ?

  285. Sam dit :

    Pourkoi monsieur pasteur gaspard y a des personnes ki disent ke jesus est dieu c pas possible dieu est dans l’univers il a pas besoin de venir en homme il a ces anges pour aider et en plus dieu en Jesus va pas s’ appelé père si c lui c bizarre

  286. Chrétien dit :

    Bonjour, pasteur Gaspard,

    Pour ma part Dieu est en Jésus-Christ d’ailleurs il a dit qu’il ne faisait rien de lui même mais ce que le Père lui disait de faire donc il faisait uniquement la volonté de Dieu.
    Donc quand Jésus pardonne les péchés pour moi c’est Dieu qui pardonne quand il guérit, c’est Dieu,…
    D’ailleurs dans la Bible lorsqu’il guérit la femme souffrant d’hémorragies il lui dit ma fille pas ma soeur idem dans la maison de Pierre Jésus dit mon fils tes péchés te sont pardonnés au paralysé pas mon frère.
    Il a également dit n’appelez personne votre père car vous n’avez qu’un Père qui est aux cieux. Et lui dit mon fils ma fille… pourquoi? Parce que c’est Dieu qui parle dans la chair.
    Il laissait également les gens se prosterner devant lui sans les empêcher.

    Jésus est Dieu et homme (donc naturellement rabaissé) et Dieu le Père est le Dieu Eternel qui n’habite pas les maisons faites de la main de l’homme voici la différence dont vous parlez et c’est pourquoi il disait par exemple: le Père est plus grand que moi et bien d’autres verset…

    Jésus est supérieur aux anges et aux prophètes.

    Comme aucun homme ne peut voir Dieu et vivre, il est venu jusqu’à nous et pour qu’on puisse le voir, le toucher et l’entendre, il est venu dans une condition de serviteur à savoir Jésus-Christ mais ce n’est pas pour autant qu’il n’était pas également présent dans son Royaume en tant que Dieu le Père pour que l’univers continue de tourner.

    Beaucoup trop de gens veulent rabaisser le Christ à cause de sa nature humaine alors qu’il est pourtant le seul sauveur de l’humanité.

    Si vous le désirez, vous pouvez me faire part des versets dont vous pensez afin de vous donner mon propre ressenti.

    Maintenant sachez que je suis loin de tout connaitre de Dieu, je ne suis en effet qu’un homme qui comme vous tente de partager mes sentiments et mon ressenti concernant notre Dieu.

  287. Je vous suggère de lire l’article auquel vous répondez…

  288. Béréenne dit :

    @ Monsieur Gaspard, l’auteur de l’article
    Bonsoir, L’article dit ceci: un homme avec la vocation donnée par Dieu d’être le Christ, c’est à dire apportant un salut universel d’une certaine façon.Vous semblez absolument certain de cela (vous l’écrivez en tout cas) Pourriez-vous démontrer sur quoi repose votre croyance?

    @ sur la culpabilisation par le christianisme
    Pierron Michel, dans son commentaire du le 30 mars 2013 à 11:49 avait parlé de culpabilité, il y a passablement de temps déjà.

    Jésus est justement venu pour déculpabiliser. Une des première « chose » que le chrétien reçoit (retrouve) à sa conversion, c’est son innocence. Il la reçoit sans connaitre la Bible, sans connaitre telle ou telle « doctrine » ou tels ou tels mouvements chrétiens, et indépendamment d’un arrière plan cultu(r)el « judéo-chrétien ».

    Il est ENTIEREMENT déculpabilisé, tout en ayant soudain une conscience aiguë du moindre « petit » mensonge, de la moindre petite tromperie, de la moindre hypocrisie, dans le sens d’une apparence qui ne correspond pas avec « le fond du fond » du coeur. Entièrement déculpabilisé, il a soudain plus conscience de la sensibilité de l’autre, de tout autre, dont il voit le « coeur » au delà des apparences, des connaissances, des statuts, de la couleur de la peau, du sexe, de la richesse-pauvreté, des capacités intellectuelles, etc.

    Par contre la « religion chrétienne » a dans l’histoire (et au présent) plusieurs fois culpabilisé le « petit peuple » et essayé de construire différents « niveaux » de chrétiens.

    Actuellement, le « christianisme » culpabilise (ou essaye de culpabiliser) ceux qui n’entrent pas dans les vues du libéralisme. C’est à dire, voir Jésus soit comme mythe, ou encore comme historien, ou comme Fils de Dieu, etc.

    Culpabiliser ceux qui n’entrent pas dans cette vue là, ou en tout cas les « montrer du doigts » est le fait d’une certaine « religion chrétienne » et non pas du chrétien déculpabilisé.
    Il semble qu’actuellement le seule christianisme possible (admis?) pour plusieurs, soit d’inclure toutes les façons possibles de voir Jésus. Nous devrions tous entrer dans le moule du libéralisme, sinon… ?

  289. On a bien le droit de créer un club de chrétiens libéraux, aimant le pluralisme, la diversité, avec un centre commun : Jésus Christ, et un rapport avec ce centre : une libre recherche de fidélité à Jésus-Christ, dans le respect des autres.

    Une fois ce club créé, qu’est-ce qui ferait qu’il serait intégriste ou non intégriste ?

    C’est exactement la même question pour tout groupe de pensée :

    • Exprimer haut et fort tout ce que ce club a de génial pour nous aider à vivre et à avancer, est-ce de l’intégrisme ? Je ne pense pas, cela peut même être une façon de reconnaître les autres comme des frères ou des sœurs, et donc possiblement (mais non obligatoirement) intéressés par le culb.
    • Aller dans d’autres clubs différents exprimer combien son club est hyper génial est-il de l’intégrisme ? Peut-être, oui, car cela peut être reçu comme une remise en cause du club de l’autre.
    • Aller dans d’autres club pour exprimer ce qui nous unit bien que nous soyons dans des clubs en partie différents, est-il de l’intégrisme ? Probablement non, au contraire.
    • Chasser une personne qui viendrait dans le club sans en respecter les règles serait-ce de l’intégrisme ? Je ne pense pas. Ce ne serait pas non plus de l’intégrisme de dire non à une personne qui veut absolument entrer dans une équipe de foot en jouant, lui, les règles du rugby. Mais il y a toujours des personnes qui veulent les droits, mais pas les devoirs… et quand on leur dit que ça va être compliqué, oui, il y en a qui hurlent au manque de liberté, de tolérance, qui crient à l’intégrisme.

    Donc oui, on peut être chrétien libéral » et un intégriste. C’est tout à fait possible. Mais pas nécessairement. A mon avis. En tout cas, on peut essayer de se soigner.

  290. Béréenne dit :

    Oui, on peut être libéral et intégriste! Libéral et critiquer ceux qui ne pensent pas de façon liberaliste, ceux qui n’entrent pas dans le moule libéraliste et les différencier, le libéralisme accepte tous, est ouvert à tous, sauf à ceux qui! Et oui!

    Merci pour votre réponse! 🙂

    Ma question envers vous était sur votre certitude concernant l’universialisme. Pourriez-vous étayer votre croyance, sur quoi repose-t-elle?

  291. Chrétien dit :

    Pasteur Gaspard,

    Je viens juste de le relire et j’ai bien compris votre point de vue: Jésus serait un homme inspiré par Dieu et ayant une vocation particulière pour vous et non Dieu.

    Je comprends mieux votre point de vue et je ne suis pas la pour vous offenser ou vous juger car peut être vous êtes mieux guidé que moi.

    Cependant Christ est mort sur la croix et a versé son sang pour nous racheter de nos péchés.

    Or le sang d’un homme même inspiré ou encore d’un prophète ne pourrait payer cette dette.

    Dieu nous sauve donc par Jésus-Christ et tout pouvoir lui a été donné dans le ciel et sur la terre. Dieu lui a également donné le pouvoir de juger les vivants et les morts (il est pourtant interdit aux hommes de juger son prochain).

    Maintenant merci de m’avoir lu et encore une fois en aucun cas je ne veux vous imposer mes idées mais juste vous faire part de mon ressenti personnel sur ces questions de foi.

  292. Tout dépend où et comment c’est fait ! C’est certain qu’une personne refusant haut et fort le pluralisme au sein d’un club dont la caractéristique est précisément le pluralisme sera critiquée. Ce serait comme une personne militant pour le foie gras dans un rassemblement de personnes végétalienne, il est possible qu’on lui dise qu’il s’est trompé d’adresse ! Que le club des amateurs de foie gras est juste la porte à côté et que c’est très sympa aussi…

    Je ne sais pas ce que vous entendez par « universialisme » ? Peut-être le salut universel ? Oui, je pense que Dieu est comme un père, une mère qui aime chacun de ses enfants, et donc garde chacun dans son cœur. On peut retrouver cela par exemple dans la célèbre parabole de Jésus appelée « la brebis perdue », où Jésus affirme que Dieu est comme un berger qui va même rechercher la plus perdue des brebis perdue, jusqu’à ce qu’il la retrouve. Et Jésus ne dit pas que la brebis devrait se laisser trouver. Jésus ne dit pas « si le berger la retrouve… » laissant planer ainsi un doute. Mais Jésus dit « Lorsqu’il l’a trouvée, il la met avec joie sur ses épaules, et, de retour à la maison, il appelle ses amis et ses voisins, et leur dit: Réjouissez-vous avec moi, car j’ai trouvé ma brebis qui était perdue. » (Luc 15). Dans ces mots de Jésus, le salut est ainsi une question de délai, mais sinon, il est certain que même la plus perdue des brebis perdue sera sauvée par le bon berger.

  293. Je ne pense pas une seconde que Dieu ait besoin des souffrances d’un innocent pour pouvoir pardonner nos fautes ! L’amour ne s’achète pas, bien sûr.
    La mort du Christ en croix est le signe de l’amour de Jésus, c’est le signe de l’amour de Dieu pour nous, pécheurs. C’est le signe de notre pardon gratuit. Dieu avait bien entendu pardonné et aimé avant cette horrible, cruelle et injuste exécution.

  294. Sam dit :

    Moi je dis ke dieu a envoyer Jésus faire signe et pas pour être un signe cruxifier c pas bien de dire k’il est mort pour nos pêches parce k’on était pas encore né

  295. Chrétien dit :

    De mon point de vue ce n’est pas Dieu qui l’a fait souffrir mais bien les hommes de l’époque. Il a été crucifié par les Romains sous la pression des grands prêtres et a même été vendu par son propre disciple Judas pour 30 pièces d’argent (mais on oublie également que Satan était derrière cela).

    Pour parler de Satan qu’on oublie bien souvent et qui a tenté de le faire mourir à plusieurs reprises par Hérode lorsqu’il était bébé (avec le massacre des enfants de moins de 2 ans) mais a échoué, ensuite la deuxième tentation dans le désert en lui demande de se jeter d’une falaise (suicide) mais a échoué et il finit par entrer dans Judas afin qu’il le livre pour 30 pièces d’argent et c’est cela qui l’a amené à la crucifixion mais il a échoué dans tous ses plans puisque Jésus est ressuscité le 3e jour.

    Christ l’a vaincu et humilié.

    C’est important car la mort, les maladies, les souffrances et bien des maux que certains reprochent à Dieu viennent de Satan. C’est lui qui a poussé au péché originel qui entraine la mort de tous.

    Christ est la vie éternelle et la mort (causée Satan) n’a aucun pouvoir sur lui ni sur ceux qui croient en lui.

    Il nous a racheté de tout péchés y compris le péché originel en mourant sur la croix.
    Et pour ceux qui me diront et ceux qui sont morts avant sa venue alors? Je réponds qu’il est le juge des vivants ET des morts.

    C’est par un seul homme que le péché est sur tous et par un seul que nous en sommes libérés Christ.

    Il a dit: je suis le chemin, la vérité et la vie.

    La mort de Jésus-Christ a été annoncée par les prophètes dans l’ancien testament et il fallait bien que les écritures s’accomplissent d’ailleurs un peu avant de mourir que dit Jésus: tout est accompli.

    Ce qui m’attriste également c’est lorsque j’entends dire qu’il a dit sur la croix: mon Dieu, mon Dieu pourquoi m’as tu abandonné? comme une faiblesse où un doute mais peux de gens comprennent qu’il y avait là les grands prêtres qui connaissaient parfaitement les écritures et que Jésus les renvoyait aux psaumes de David donnant tout les détails de sa crucifixion comme ils ont percé mes mains et mes pieds où encore ils se sont partagé mes vêtements…

    Maintenant sachez que si son sacrifice n’était pas un immense don pour l’humanité, alors Christ serait mort pour rien…

    Mais nous savons également qu’il est ressuscité le 3e jour et qu’il est resté 40 jours sur terre et a été vu par de nombreux témoins et qu’ensuite il est monté au ciel dans son Royaume.

    La dernière étape est son retour sur terre pour sauver les uns et juger les autres…

    C’est lui qui vient à la fin des temps.

  296. Pasteur Pierre Yves frazile dit :

    LA DIVINITE CACHEE DE JESUS
    En examinant la préexistence du Seigneur nous trouvons une déclaration essentielle du prologue de l’Evangile de Jean :
    Jean 1.1 : La Parole était Dieu.
    Elle décrit la nature du Fils avant l’Incarnation. Nous pouvons rapprocher cette déclaration de cet autre verset du même prologue :
    Jean 1.14 : La Parole a été faite chair et elle a habité parmi nous.
    Cette Parole, qui était Dieu, est donc devenue chair. C’est l’Incarnation. Elle a changé d’état, mais rien ne nous permet de supposer que, dans ce processus de l’Incarnation, la Parole ait perdu de ses qualités, qu’elle ait subi un changement de nature. C’est ainsi une Parole pleinement divine qui a habité parmi nous.
    Ou comme Jean le souligne encore dans sa première épître :
    1 Jean 5.20 : Et nous sommes dans le Véritable en son Fils Jésus-Christ. C’est lui le Dieu véritable et la vie éternelle.
    Malgré l’abaissement de son Incarnation, le Fils demeure le Dieu véritable.
    C’est ce que l’apôtre Paul confirme par ces paroles de l’épître aux Colossiens :

    Colossiens 1.15 : Il est l’image du Dieu invisible.

    Christ est la révélation de Dieu. Il est ce qu’on peut connaître du Dieu invisible. Il est une image en tout semblable à son modèle.
    Paul dit encore dans la même épître :
    Colossiens 2.9 : En lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité.
    Christ sur la terre est un réceptacle humain contenant la totalité de la nature divine.
    Paul dit encore dans l’épître à Tite :

    Tite 2.13 : En attendant la bienheureuse espérance et la manifestation de la gloire de notre grand Dieu et Sauveur, le Christ Jésus.
    Le Christ Jésus, l’oint de Dieu, est ainsi appelé Dieu. Les passages que nous venons d’examiner ont été écrits par les apôtres Paul et Jean. Car si l’humanité du Seigneur était évidente pour ceux qui ont été les témoins de sa vie, si elle apparaît ainsi clairement dans les récits que donnent les trois premiers évangiles, la divinité de Jésus est plus cachée. Elle ne se révèle qu’à ceux qui se penchent sur le mystère de Christ et qui le méditent. Même si certains détails de la vie du Seigneur, déjà rapportés dans les synoptiques (les trois premiers

    Evangiles), pouvaient orienter la pensée des disciples vers la divinité de notre Seigneur.
    Ainsi, la divinité de Jésus va apparaître de manière discrète dans l’Ecriture au travers des titres qu’il se donnera ou qu’il acceptera qu’on lui donne et de la façon qu’il aura de se comporter.
    Le Fils demeure Dieu dans son abaissement. Les titres par lesquels il est désigné et les prérogatives qu’il s’attribue en témoignent.

  297. mr henry dit :

    DIEU le père en son fils jésus nous fait connaitre l’esprit saint parce qu’il nous aime mais quant on parle de trinité que vois t’ont le père le fils et le saint esprit qui ne font qu’un en trois il est écrit qu’il est omniscient omnipotent et tout puissant , pourquoi ne pourrais t’il pas exister dans les trois ? il est Dieu non?

  298. mr henry dit :

    A tous demandez au père qui est jésus et il vous répondra , pour moi bien des écritures prouves qu’il est dieu le pasteur pierre a tout dit dans la paix

  299. MERIAM dit :

    Bonjour,
    Je viens de quitter l’islam. Je pense que Mahomet a commis beaucoup d’actes ignobles qui lui enlève tout caractère prophétique. Des actes qu’on découvre grâce à internet et que les savants musulmans avaient pris bien soin de nos cacher. J’aime beaucoup la personnalité de jésus. Mon seul problème c’est que je ne pourrais pas m’adresser à lui car ce n’est pas Dieu(Il l’as dit lui même) Je voudrais prier le tout puissant, le VRAI créateur et m’approcher de lui. Comment faire? Et quelles prières devrais-je réciter?
    Autre chose. Je suis très intéressée par les expériences de mort imminente. Je pense que Le Vrai Dieu s’en serve pour avertir le monde. Je crois aussi que le chemin d’amour ( enseigné par Jésus) est celui qui concorde le plus avec le message que nous rapportent ces expériences.
    Merci.

  300. Bonjour madame, vous faites bien de choisir la religion qui vous convient le mieux, car il y a un seul Dieu, juste des visions et des chemins différents pour aller à lui, par conséquent il est essentiel de faire preuve de sincérité dans ce domaine, c’est le meilleur à la fois pour nous et pour Dieu.

    Bien des chrétiens ne prient pas Jésus, et prient Dieu uniquement, comme l’enseigne d’ailleurs Jésus lui-même.

    L’essentiel de la prière ne consiste pas à réciter des textes, mais à penser à Lui, et à se présenter devant lui, à penser à sa vie devant lui, et à s’ouvrir à ce que Dieu désire vous apporter en particulier. Le reste:l’église, les textes de prière, l’étude de la Bible… ne sont que des aides afin de nous aider dans cette démarche vers Dieu et avec Dieu.

    Il vous bénit et vous accompagne

  301. Samuel dit :

    Shalom à ts, nous revoilà avec cette question de retour au concile de nicée XD!!!
    Dieu est incorporel il n’assume aucune forme physique. Dieu est éternel, au dessus du temps Il est infini, au-delà de l’espace. Il ne peut pas être né, et ne peut pas mourir. Dire que Dieu prend une forme humaine rend Dieu petit, diminuant à la fois son unité et sa divinité

  302. Jean Rastignac dit :

    Louis XI disait souvent: »le roi doit se mêler souvent au peuple tel un bon jardinier cultive son jardin ».Louis XIV disait toujours bonjour au gens de ménage et de service qu’il croisait dans les couloirs de Versailles.Ce n’est pas s’abaisser que de se mettre au niveau d’un plus petit que soit.Je pense malheureusement que bien souvent seul les très grands esprits savent le faire.Il me semble que Dieu doit en faire partie.

  303. Treuillet dit :

    A Samuel,

    Ç tout l’inverse, si Dieu est tout puissant il peut devenir un homme/une femme ( voir un animal, une fleur que sais je). Cela ne l’empêche pas de rester infinie même s’il meurt dans sa forme humaine, il ne disparaît pas.
    Dire que Dieu ne peut pas entrer dans le temps et l’espace mais qu’il doit rester dans l’infini, c’est lui poser une limite.
    On peut penser qu’il peut le faire sans pour autant croire qu’il la fait.

  304. mulet dit :

    jesus est une reincarnation de l’ame originelle

    jesus est d’abord une ame qui a été reincarnée plusieurs foi

    dont voici quelques une de ses reincarnations

    > ODIN

    > ZEUS

    > KEOPS

    > Savez vous comment reconnaitre cette ame?
    le animaux le save tres bien car lorsqu’ils voient l’ame de jesus, l’ame originelle, c’est l’ame a point blanc et donc les animaux ne voient pas un humain mais une grande tache blanche comme un nuage

  305. Shelomoh dit :

    Encore aujourd’hui dire que Jésus est l’équivalent de Dieu est considéré comme un blasphème pour les juifs et pour les musulmans. Cette façon de désigner Jésus ne cadre pas avec leur façon de comprendre l’unité Dieu et c’est bien compréhensible car au départ, dans le milieu juif, appliquer l’expression fils de Dieu faisait un lien entre Jésus et les rois de la lignée de David qui étaient appelés de cette façon.
    C’est avec la résurrection de Jésus que les premiers chrétiens vont comprendre que Jésus a quelque chose de divin en lui. Jésus leur apparait alors comme le propre fils de Dieu le Père.
    Les évangiles appliquent à Jésus le titre de fils de Dieu ( 70 fois dans le nouveau testament et seul dans l’evangile de jean sera placé 6 fois dans la bouche de Jésus ) mais vous le savez d’autres personnages dans la Bible ont ce titre .
    Dans la genèse au chapitre 6 , on parle de * fils de Dieu * qui aurait engendré une race de géant en s’accouplant avec des femmes. Ces fils de Dieu sont des anges membres de la cour divine. Les livre de Job, des psaumes et de Daniel utilisent aussi cette expression pour parler d’anges ou d’êtres célestes.
    Une deuxième façon d’utiliser cette expression est de la prendre pour parler du peuple d’Israël. Puisqu’il se considère comme le peuple de Dieu, il se voit comme * fils de Dieu * EX 4,22 Dt 14,1
    Le roi est le représentant de Dieu pour son peuple. Il a l’autorité de régner en son nom et on dit qu’il est le *fils de Dieu * Il ne s’agit pas d’une filiation biologique. Contrairement à d’autres peuples de l’antiquité, la tradition juive ne transmet pas de récits pour montrer comment leurs rois étaient de descendance divine. Les empereurs romains par contre bénéficiaient d’un culte royal et se faisaient vénérer comme « divi filius » c’est-à-dire fils de Dieu. Il n’y avait pas de culte envers les rois bibliques. Ils étaient vus comme fils adoptif de Dieu. Les rois appartenant à la descendance de David porteront les titres de messie de YWHW et de Fils de YHWH, mais ils n’étaient pas vus comme des dieux.
    Mais alors, comment comprendre cette expression lorsqu’on l’applique à Jésus? Est-il littéralement le fils de Dieu au sens biologique ou est-ce que l’expression évoque plutôt une filiation métaphorique?
    Faut savoir aussi que les textes de l’Ancien Testament qui évoque le Messie ne font jamais référence à une nature divine de ce Messie et n’utilise pas l’expression fils de Dieu.
    On retrouve l’expression pour parler des croyants dans le nouveau testament qui sont appelés fils de Dieu. * Heureux ceux qui font œuvre de paix : ils seront appelés fils de Dieu » Mt 5,9 ou « tous vous êtes, par la foi, fils de Dieu, en Jésus Christ » Ga 3,26
    Il y a plusieurs façons de comprendre que Jésus est le fils de Dieu. Il pourrait s’agir d’une façon d’exprimer qu’il est un * homme de Dieu * c’est-à-dire un homme juste. D’autres vont comprendre qu’il est le fils réel de Dieu. Les textes racontant le baptême et la transfiguration peuvent être lus dans ce sens puisqu’on y entend la voix du Père qui dit de Jésus * Celui-ci est mon fils *Il y a donc une relation personnelle entre Jésus et Dieu.

  306. Il n’y a pas que les juifs et les musulmans qui sont choqués devant cette affirmation que Jésus serait l’équivalent de Dieu. Il y a aussi pas mal de chrétiens qui sont choqués de cela, et la plupart des théologiens chrétiens, aussi bien catholiques que protestants n’écriraient jamais cela, même les plus trinitaires. Et ils ne le sont pas tous, fort heureusement.

  307. Shelomoh dit :

    Certes , vous avez bien raison de dire que les chrétiens sont autant choqués par cette affirmation , j’aurai du aussi le noter, en tant que juif messianque je ne perçois aucunement comme un outrage à la divinité et une insulte à la religion mais je ne peux admettre même si certains versets le font penser voir Jésus être Dieu sous la forme humaine.

  308. Il n’y a pas tellement plus de versets dans les évangiles qui font penser que Jésus a une dimension divine que de versets dans la bible hébraïque qui donnent une dimension divine à l’homme, par exemple « Dieu créa l’homme à son image », ou Moïse qui a le visage lumineux, Elie qui ressuscite des personnes et qui monte au ciel sans voir la mort, le Psaume 8 qui dit que l’homme est « presque l’égal de Dieu », et le Psaume 82 cité par Jésus disant aux hommes « vous êtes des dieux »…

  309. Daniel dit :

    Shalom , Elisée aussi qui ramène à la vie un garçon , rend inoffensif un potage empoisonné et multiplie les miches de pain pour nourir une foule .Elisée présenté comme l’héritier d’Elie comme Josué est l’héritier de Moise .Le parallèle entre les deux prophètes est intéressant , les deux accomplissent un miracle avec l’huile d’une veuve et ramènent à la vie un enfant . Je me questionne quant à la transfiguration lorsque les disciples voient Jésus, Moïse et Elie , qu’est ce que l’auteur des évangiles veut nous faire comprendre ?

  310. Shelomoh dit :

    Le psaume 82 Cher pasteur est un très beau hymne au règne de Dieu , Dieu préside sur les rois du monde qui se prennent pour des dieux mais sont injustes.Ils ne sont pas des dieux mais des mortels arrogants.
    Le psaume 82 est une scène mythique dans lequel le psalmiste décrit Dieu jugeant des êtres inférieurs qui gouvernent le monde.Ils ne rendent pas justice au faible et à l’opprimé si bien qu’il y a peut être ici une certaine réflexion sur les juges humains.
    Daniel ce lien pourra peut être t’aider à comprendre ;
    https://oratoiredulouvre.fr/predications/la-haut-sur-la-montagne-l-aube-du-8e-jour-luc-9-transfiguration.php

  311. TP dit :

    Si je comprends bien, vous considérez que « Jésus serait un homme inspiré par Dieu et ayant une vocation particulière. » Je sais que cette pensée devient courante, mais peut-on encore être appelé chrétien en pensant cela ? Le socle de la foi chrétienne se trouve bien résumée dans cette « base » du COE : « Le Conseil œcuménique des Églises est une communauté fraternelle d’Églises qui confessent le Seigneur Jésus Christ comme Dieu et Sauveur selon les Écritures et s’efforcent de répondre ensemble à leur commune vocation pour la gloire du seul Dieu, Père, Fils et Saint-Esprit. » Penser que Jésus ne serait pas Dieu mais un homme inspiré par Dieu, cela s’apparente à de l’adoptianisme.

  312. Il y a toujours eu des personnes ayant tendance à juger les autres, à exclure, excommunier ceux qui ne pensent pas tout à fait comme eux.

    Aucun des apôtres et le Christ lui-même ne confessaient la foi en « un seul Dieu, Père, Fils et Saint-Esprit ».
    Et voilà que des personnes se mettent à dire que ne pas confesser leur foi ainsi leur interdirait le droit de se dire chrétien !

  313. Philip24 dit :

    Amis Chercheurs sincères de Vérité,
    Bonjour

    « Jésus est-il Dieu sous la forme humaine ou son fils ? Car beaucoup de chrétien ont dit que Jésus est Dieu mais, si Jésus est Dieu pourquoi Jésus aurait prié ? »

    Les questions posées par Stéphanie sont parmi celles qui reviennent régulièrement dans les réflexions des croyants :
    1/ Comment Le Créateur s’incarne-t-il ?
    Nous exposerons succinctement l’explication théologique de la « consubstantialité ».
    2/ Pourquoi Jésus priait-il puisqu’il était Dieu ?
    Nous évoquerons à ce sujet le pouvoir de la prière.

    La Consubstantialité ou existence de deux personnes distinctes : Jésus-homme et le Christ-Dieu.

    La question posée par Stéphanie est de comprendre si Jésus est Dieu qui s’est fait homme ou si Jésus est fils de Dieu.
    A plan théologique, le débat porte sur la question de savoir si Jésus-Christ est la réunion de deux natures, l’un divine et l’autre humaine ou de deux personnes. En d’autres termes, si la nature du Christ est à la fois humaine et divine ou seulement humaine.
    Comme le dit Marc, les théologiens des premiers siècles se sont penchés sur cette question notamment le premier Concile de Nicée en 325 et celui de Chalcédoine de 381 qui ont posé le principe de la « consubstantialité ».
    D’autres pensaient en effet que « si Dieu est divin, son Fils, lui, est d’abord humain, mais un humain disposant d’une part de divinité » (Arius, théologien d’Alexandrie).

    La question a été tranchée par le Crédo :
     » Nous croyons (…) en un seul Seigneur Jésus-Christ, Fils unique de Dieu, né du Père, [c’est-à-dire de la substance du Père, Dieu de Dieu,] lumière de lumière, vrai Dieu de vrai Dieu ; engendré, et non fait, consubstantiel au Père, par qui tout a été fait [ce qui est au ciel et sur la terre] ; qui pour nous, hommes, et pour notre salut est descendu, s’est incarné et s’est fait homme ; a souffert, est ressuscité le troisième jour, est monté aux cieux, et viendra de nouveau juger les vivants et les morts ». (…)
    La théologie chrétienne issue du concile de Chalcédoine voit Jésus-Christ comme étant l’union parfaite et sans confusion de la nature divine de la Personne du Verbe et de la nature humaine issue de la Vierge Marie. Jésus est défini comme étant un vrai homme doué d’une volonté humaine, et le vrai Verbe de Dieu dont la volonté divine est commune avec celle de Dieu le Père.
    Voilà pour le dogme.

    Si l’explication théologique ne te satisfait pas, alors souviens-toi que la voie de l’intuition s’ouvre à celui ou celle qui prie sincèrement.

    Pourquoi Jésus, fils de Dieu, priait-il ?
    La prière agit dans le domaine de l’esprit, de la pensée. Une prière est une affirmation positive dont l’imprégnation permet l’heureuse transformation de nos défauts intérieurs en qualités divines.

    Il existe trois types de prières :
    – La prière demandant une aide pour soi-même (la santé, la joie, l’amour, le travail, …). Elle soulage les âmes et apaise l’esprit.
    – La prière pour les enfants, les parents, les amis, ou pour l’humanité (la paix, la fraternité, l’harmonie, …) : c’est l’appel à Dieu.
    – La louange à Dieu, qui fait se concentrer sur Ses qualités, Ses attributs, Ses bienfaits et Le remercier de tout ce qu’il fait pour nous : c’est l’identification à Dieu.
    La prière est un moment pour se relier à Dieu.

    C’est précisément ce que fait le Christ lorsqu’il se retire à l’égard des disciples pour prier. Avant de choisir ses disciples, le Christ passe la nuit en prières (Luc, 6-12,13).

    La prière permet en se reliant à Dieu, de recevoir Ses Divines inspirations.
    La prière est un moyen d’action essentiel. Il est dit quelque part : « L’homme qui prie a la main sur le gouvernail du monde ».
    Pourquoi Jésus-Christ s’en priverait-il ?

    Les Chrétiens Orthodoxes répètent la prière du cœur, ou philocalie, « Seigneur Jésus Christ ayez pitié de moi pauvre pêcheur ». Ils visualisent ces mots tournant autour de leur cœur en lettres de feu, tout en rythmant leur respiration.
    C’est l’identification à Dieu.

    Les musulmans répètent les 99 noms d’Allah. Pour se pénétrer de Ses qualités.
    C’est l’identification aux qualités du Divin.

    Les Hindouistes répètent « Je suis l’Absolu ».
    C’est l’identification à la Conscience Divine.

    Les Bouddhistes prennent refuge en Dieu en répétant « Je prends refuge dans le Bouddha – Je prends refuge dans Sa Loi – Je prends refuge dans Sa communauté ». C’est l’identification à la Conscience Universelle.

    Prière de Saint François d’Assise

    Seigneur, fais de nous un instrument de ta paix!
    Là où il y a de haine, que nous mettions l’amour.
    Là où il y a l’offense, que nous mettions le pardon.
    Là où il y a la discorde, que nous mettions l’union.
    Là ou il y a l’erreur, que nous mettions la vérité.
    Là où il y a le doute, que nous mettions la foi.
    Là où il y a le désespoir, que nous mettions l’espérance.
    Là où il y a les ténèbres, que nous mettions ta lumière.
    Là où il y a la tristesse, que nous mettions la joie.

    Fais Seigneur,
    que nous ne cherchions pas tant
    d’être comblé que de combler,
    d’être compris que de comprendre,
    d’être aimé que d’aimer

    Car
    c’est en donnant…qu’on reçoit
    c’est en pardonnant…qu’on est pardonné
    c’est en mourant à soi-même…qu’on renaît à la vie éternelle.

    C’est inonder son cœur de compassion pour tous les êtres.
    La prière désintéressée d’une âme désirant servir DIEU.

    A bientôt.
    Philip24

  314. Damien dit :

    La prière de Saint Françoise est magnifique. C’est le vibrant cri d’un cœur ouvert.

    Jésus était un homme, mais le meilleur des hommes, et déjà fils de Dieu (à mon sens; il n’est peut-être pas le seul mais c’est lui qui a été choisi).

    L’esprit de Dieu est descendu dans cet homme lorsque Saint Jean Baptiste l’a couronné du baptême. Il est tombé du Ciel sur son front sous la forme d’une colombe; d’où penser que Dieu est avant tout Lumière.

    Enfin, bref, oui, Jésus est Dieu, Dieu dans son entièreté, déjà tout ce qu’il y a apercevoir de l’Etre Supreme.

    Pour percevoir Dieu sous sa forme véritable nous devons être libéré de nos enveloppes charnelle pour revêtir des enveloppes spirituelles.

    Tout comme le Saint Esprit est devenu la sainte chair.

  315. antony dit :

    Je ne suis pas certain au vu de certains versets qu’il soit absurde de penser que Jésus soit Dieu, d’autant plus que si les apôtres ont eu besoin que Christ leur ouvre l’intelligence pour comprendre les écritures, Luc 24-45, combien plus nous en avons tous besoin, sans cela, bien que les connaissant, nous ne produirions que de l’inspiration charnelle, comme les Pharisiens and co.

    Voici certains versets qui peuvent conduire à considérer Jésus comme Dieu:

    « Or nous savons que le Fils de Dieu est venu, et il nous a donne une intelligence afin que nous connaissions le Véritable, et nous sommes dans le Véritable, savoir dans son Fils Jésus Christ: lui est le Dieu véritable et la vie éternelle. » 1 Jean 5: 20 .

    « attendant la bienheureuse espérance et l’apparition de la gloire de notre grand Dieu et Sauveur Jésus Christ, » Tite 2:13

    « Car un enfant nous est né, un fils nous a été donne, et le gouvernement sera sur son épaule; et on appellera son nom: Merveilleux, Conseiller, *Dieu fort, Père du siècle, Prince de paix. » Esaïe 9:6.

    « Jésus lui dit: Je suis depuis si longtemps avec vous, et tu ne m’as pas connu, Philippe? Celui qui m’a vu, a vu le Père; et comment toi, dis-tu: Montre-nous le Père? » Jean 14:9

    PS: sur ce verset en vérité Jésus dit : « Qui m’a vu a vu Dieu ».

    « Les Juifs répondirent, en lui disant : nous ne te lapidons point pour aucune bonne œuvre, mais pour un blasphème et parce que n’étant qu’un homme tu te fais Dieu. » Jean 10:33.

    « Quand je le vis, je tombai à ses pieds comme mort. Il posa sur moi sa main droite en disant: Ne crains point! Je suis le premier et le dernier, 18et le vivant. J’étais mort; et voici, je suis vivant aux siècles des siècles. Je tiens les clefs de la mort et du séjour des morts.… » Ap 1:17

    Exactement comme ici:

    « Moi, je suis l’alpha et l’oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin. » Ap 22:13

    et exactement pour finir ici:

    « Voici, il vient avec les nuées. Et tout oeil le verra, même ceux qui l’ont percé; et toutes les tribus de la terre se lamenteront à cause de lui. Oui. Amen! 8Je suis l’alpha et l’oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout-Puissant. »

    L’Alpha et l’oméga est bien Jésus, bien que Marc Pernot en doute, vous pouvez avec assurance croire que « la Parole » est vraiment Dieu , avec un grand D. Voir Jean 1:1.

    Au passage, si Jésus a déclaré que le Père est plus grand que lui, la réponse est dans Philippiens 2: 5-8. C’est uniquement parce que Dieu s’est fait véritablement homme le temps de racheter le péché originel.

    C’est la Parole qui vous a créé, même vous Marc.

    Soyez bénis en Jésus-Christ

  316. Oui, mais pour dire cela « Je ne suis pas certain au vu de certains versets qu’il soit absurde de penser que Jésus soit Dieu », il faut aller explorer et répondre aux versets qui placent une distinction entre Jésus et Dieu, alors que vous faites l’inverse, n’allant chercher que les versets qui penchent vers une divinisation de Jésus. Il faut tenir les deux versants en même temps, c’est cela qui est intéressant. Et à mon avis, cela raproche alors Jésus de nous, et divinise non pas Jésus mais la personne humaine. Ce qui est encore bien plus difficile à penser, mais bien plus intéressant que de faire de Jésus seul un Dieu ou un demi-Dieu.

  317. tousaint dit :

    Je ponse et je crois que le seigneur Jesus et le fils de Dieu, l’envoyé de Dieu et Dieu.
    Dieu s’est depouillé pour venir montrer aux hommes comment etre sauver.
    Si le seigneur Jésus a prié s’etait aux hommes la soumission de la chair à l’Esprit de Dieu.
    Et que acause de sont etat d’homme chair devaislt toujours prier et surtout pour montrer homme,
    Qu’il faut toujours prier.

  318. tousaint dit :

    Les appotres lui demande : seigneur montre nous le père , et Jésus dit depuis que je suis avec vous , vous ne m avez pas encore connu ? Celui qui m a vue , a vue le père .
    Pour moi cela veut dire que Jésus est sortit du père pour un corps d homme.
    Et le seigneur est assi à la droite de du Père c’est à cause de son corps qui est saint, sans péchés , qui ne devait pas voir la coruption.
    Donc apres sa mission pour n est il pas directement retourné au Père ?
    Tout simplement à de son corps.
    Merci que celui qui a de l’inteligence comprenne.

  319. Jérôme dit :

    Jésus avait 2 natures, il était 100% humain et 100% Dieu.
    SI JéSUS EST DIEU, ALORS POURQUOI PRIAIT IL DIEU LE PèRE??? :
    Seulement par la FOI et la prière que les choses sont possible par Dieu.
    Dieu s’est dépouillé de sa divinité pour créé une nouvelle alliance directement avec les hommes et faire comprendre qu’il faut glorifié seulement Dieu et surtout prier et la Foi en Dieu: EPHESIENS 2 : verset 8 à 9: « En effet, c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les oeuvres afin que personne ne se glorifie.>>
    BREF.., Dieu pouvait être en même temps aux cieux et en même temps sur Terre. C’est quelque chose que beaucoup ont du mal à comprendre et de penser que c’est impossible, ça serai réduire Dieu. On ne peut pas contenir Dieu. En faite on ne sait pas du tout ce qu’est DIEU, mais Dieu se décrit à la manière des hommes et les choses que nous connaissons de ce monde d’homme.
    ROMAINS 6 : verset 19: <>

    Soit dit en passant:
    GENèSE 1 : Verset 26: « Puis Dieu dit: <>
    « FAISONS »(1ère personne du pluriel) veut bien dire qu’ils sont au moins 2 donc le Fils était déjà présent. Mais ils n’y a pas 2 dieux car ils ne forment qu’un. Et Dieu a fait de l’homme qu’un être.
    JEAN 10 : verset 30: <>
    JEAN 10 : verset 38: <>

    COMMENT LE PèRE, LE FILS ET LE ST ESPRIT NE FORMENT QU’UN?? :
    L’homme est fait de 3 en 1 comme Dieu:
    Le Père: L’INTELLIGENCE(le cerveau, l’intellect)
    Le Fils: LA PAROLE
    Le St Esprit: LE COEUR (la pensée de l’amour, car tout a était créé avec amour, sans amour nous ne serions pas…)

    Voilà comment comprendre le signe de croix…

  320. Oui, c’est une des opinions personnelles possibles. La plus classique, imposée dans certaines églises.

  321. tagni dit :

    Le pot veut comprendre le potier.bizarre non.!
    Nul connaît le père si ce n’est le fils nul ne connait le fils si ce n’est le père sauf celui a qui le fils veut bien le révélé.alleluya

  322. Antipas BAROANI NGOMO dit :

    Chers frères, Sœurs suis ravi de voir votre préoccupation sur la parole de notre créateur pendant que les autres sont dans autres choses
    ma contribution est de vous encourager de continuer à chercher puisque la parole de DIEU vous avez encore du chemin à parcourir; on ne peut jamais la comprendre par la tête, elle demande une révélation, les études que nous avons fait nous aide juste pour la lecture mais la compréhension et révélation viennent de DIEU.

    pour connaitre une chose, je pense qu’il faut recourir à sa genèse
    mettons-nous d’acore que DIEU n’a pas une nature comme nous, DIEU est un Esprit et un homme de notre nature ne peut pas voir DIEU et vivre par la suite
    c’est ainsi que, pour nous sauver, il ne pouvait pas venir dans sa nature de DIEU comme créateur, personne n’aller pas être sauvé, tout le monde aller mourir au lié d’être sauver
    la simple de chose, il a prit un corps semblable à nous, un corps qui pouvait avoir faim, qui pouvait avoir toutes sortes des douleurs comme nous, un corps qui pouvait s’identifier totalement à nous enfin que nous ne puissions pas lui fuir quand il sera en œuvre de la rédemption c’est le corps JÉSUS et non JÉSUS CHRIST puisqu’il y a une différence la dessus
    JÉSUS étant qu’un homme, il pouvait avoir la faim, la maladie, il pouvait pleurer devant la tombe de son ami Lazare de même à Getsemani et subir autres secousses humains, mais étant que JÉSUS CHRIST il pouvait maudire le fugué quand il avait faim et le fugué sécha, il pouvait dire à Lazare (qui était mort depuis 04jour) lèves -toi, il pouvait lire le pensés des pharisiens, il pouvait connaitre là que Philippe venait, il pouvait être ressuscité après 3 jour…
    analysons le message que l’Ange avait apporter à Joseph pendant le songe: « Joseph ne quitte pas Marie votre femme, la sainte qu’elle porte ne vient pas d’un homme mais du Saint Esprit (or nous avons dis que DIEU est un Esprit et personne ne peut voir l’esprit et vivre par la suite) elle enfantera un fils que vous lui donnerez un nom de JÉSUS » point l’ange n’avait pas dit que son nom sera JÉSUS CHRIST non et non maintenant une surprise, dans Mathieu 1:22-23 il est dit que cet enfant sera appelé Emmanuel qui signifie DIEU parmi Nous
    voila les mathématiques de DIEU, lui même avait dit que c’est choses ne sont pas révélées pour les hérudis, les savants, les hommes huminants mais pour des petits enfants, pour comprendre les choses de DIEU, il ne faut pas voir votre « moi » sinon c’est sera la tête parce qu’à très bientôt il sera tard pour vous
    laisse moi vous dire que JÉSUS CHRIST c’est celui le vrai DIEU le créateur de toutes choses visibles et invisibles c’est ainsi qu’il nous a été recommandé de faire toutes choses par le Nom de JÉSUS CHRIST, (le Baptême dans l’eau par immersion et non aspersion car la signification du mot baptême c’est plonger dans l’eau, chasser les démons…) il vous reste encore très peu de temps pour croire sinon il vous sera tard car la mort est à la porte de même que la venu de Christ.
    merci que DIEU vous bénisse
    je suis croyant du Message du Temps de la Fin apporté par le Prophète de notre âge Mr William M Branham; il fut homme et pas DIEU, depuis qu’il est mort il n’est pas réssissité mais JÉSUS CHRIST OUI voila mon DIEU, dans l’Ensemblée Interdenominationnelle de Kindu Chef lieu de la Province du Maniema en RDC Évêché de BASOKO

  323. alexandre dit :

    Jésus est un Homme réalisé, il est le Soi divin, il représente tous les créatures à travers l’Univers. Il est nous tout en étant différent de nous par notre propre arbitre. Il a enseigné à ses apôtres et à nous de même par ces passages : Jean 14 /10 – Ne crois-tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même; et le Père qui demeure en moi, c’est lui qui fait les oeuvres. 11 Croyez-moi, je suis dans le Père, et le Père est en moi; croyez du moins à cause de ces oeuvres. Et plus loin il ajoute :Jean 14/19 – Encore un peu de temps, et le monde ne me verra plus; mais vous, vous me verrez, car je vis, et vous vivrez aussi. 20 En ce jour-là, vous connaîtrez que je suis en mon Père, que vous êtes en moi, et que je suis en vous. Cet Etre divin, le Christ ressuscité, est d’une grande Beauté et nous lui ressemblons d’une certaine manière. (visite rapide de l’autre versant de la vie)

  324. Chrétien dit :

    Cher pasteur Gaspard,

    Je suis intervenu il y a plusieurs mois sur ce forum avec le pseudo Chrétien.
    Pourriez-vous me citer les versets qui vous ont le plus frappé faisant une forte distinction entre Dieu et Jésus-Christ car j’aimerais les lire et ensuite y réfléchir avant de donner mon avis.

    D’avance merci.

  325. Richard dit :

    Bonjour,
    Recevez mes sincères salutations dans le Seigneur et que la paix vous soit augmentée de la part du Dieu Vivant.
    Jésus est-il Dieu? Regardons dans le livre de Zacharie, ce que la Bible en dit.
    Zacharie 12 :
    1. Oracle, parole de l’Eternel sur Israël. Ainsi parle l’Eternel, qui a étendu les cieux et fondé la terre, Et qui a formé l’esprit de l’homme au dedans de lui:

    2. Voici, je ferai de Jérusalem une coupe d’étourdissement Pour tous les peuples d’alentour, Et aussi pour Juda dans le siège de Jérusalem. 3. En ce jour-là, je ferai de Jérusalem une pierre pesante pour tous les peuples; Tous ceux qui la soulèveront seront meurtris; Et toutes les nations de la terre s’assembleront contre elle. 4. En ce jour-là, dit l’Eternel, Je frapperai d’étourdissement tous les chevaux, Et de délire ceux qui les monteront; Mais j’aurai les yeux ouverts sur la maison de Juda, Quand je frapperai d’aveuglement tous les chevaux des peuples. 5. Les chefs de Juda diront en leur coeur: Les habitants de Jérusalem sont notre force, Par l’Eternel des armées, leur Dieu.

    6. En ce jour-là, je ferai des chefs de Juda Comme un foyer ardent parmi du bois, Comme une torche enflammée parmi des gerbes; Ils dévoreront à droite et à gauche tous les peuples d’alentour, Et Jérusalem restera à sa place, à Jérusalem. 7. L’Eternel sauvera d’abord les tentes de Juda, Afin que la gloire de la maison de David, La gloire des habitants de Jérusalem ne s’élève pas au-dessus de Juda. 8. En ce jour-là, l’Eternel protégera les habitants de Jérusalem, Et le faible parmi eux sera dans ce jour comme David; La maison de David sera comme Dieu, Comme l’ange de l’Eternel devant eux. 9. En ce jour-là, Je m’efforcerai de détruire toutes les nations Qui viendront contre Jérusalem.

    10. Alors je répandrai sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem Un esprit de grâce et de supplication, Et ils tourneront les regards vers moi, celui qu’ils ont percé. Ils pleureront sur lui comme on pleure sur un fils unique, Ils pleureront amèrement sur lui comme on pleure sur un premier-né.
    Dieu a-t-il été percé?
    Par qui?
    et Quand?
    Pourquoi la Parole de Dieu selon Zacharie ne mentionne-t-elle pas Jésus mais plutôt Dieu? Aujourd’hui, comme au temps de Jésus, nous avons les écritures, nous les lisons mais nous n’y comprenons pas grand chose. Car nous cherchons à cerner Dieu au lieu de croire en ce qui est dit. A dire ce que Dieu est et ce qu’il n’est pas. C’est ce que firent précisément les pharisiens et les saducéens et le Christ leur est passé sous le nez et ils l’ont pris pour un imposteur. Ils l’ont jalousé au lieu de le suivre et ont exigé sa crucifixion oubliant que cela était dit par le prophète Esaïe des siècles bien avant. Seuls ceux qui ont eu le discernement pour le suivre ont vu leur nom s’écrire dans la Bible à la gloire de Dieu le Père. Comme Pierre, un pêcheur qui ne savait pas grand chose de la loi mais dont le nom est connu aujourd’hui comme un grand apôtre, faiseur de miracles, tout son maitre. Ces théologiens qui savaient déchiffrer la loi et les signes des temps sont passés à côté du Maître sans pour autant le reconnaître avec toute la connaissance qu’ils avaient en ce moment là des choses divines.

  326. Ramany dit :

    Après lectures des différents échanges, je tiens tout d’abord à remercier tous les intervenants qui ont participé dans cette discussion, en saluant le respect mutuel constaté dans cette discussion, vu l’intérêt du sujet, je veux apporter ma modeste contribution,
    Donc, en se basant sur les orientations du pasteur A (se laisser la liberté de choisir), et pour bien raisonner, il est toujours recommandé de changer son cadre de référence, donc je me suis laisser guider par ma raison et ma logique sans se référer à la bible pour rester neutre, ce qui me conduit vers plusieurs questions, à savoir :
    Pour cette analyse, je me suis consacré uniquement à la notion de Dieu créateur, donc j’ai constaté que :
    Pour être le plus possible raisonnable et objectif, je me suis proposer d’aller voir les autres religions Divines pour essayer de comprendre comment ils vivent leur foi avec le créateur, donc j’ai fait un pas en arrière pour aller voir le Judaïsme comme religion divine qui a existé avant Jésus et en même temps un pas en avant pour aller voir l’islam comme religion Divine qui est a existé après Jésus,
    – Dans le judaïsme, Moise c’est le révélateur de cette religion, de nature humaine et qui a été envoyé par le créateur et appuyé par des miracles pour transmettre le message du Dieu éternel,
    – Dans le christianisme, Jésus c’est le révélateur de cette religion, où plusieurs réflexions ont été développées concernant sa nature divine ou humaine (Dieu, ou Fils de Dieu, ou Prophète)
    – Dans l’islam, Mahomet c’est le révélateur de cette religion, de nature humaine et qui a été envoyé par le créateur et appuyé par des miracles pour transmettre le message du Dieu éternel,
    Je pars du principe que ces trois religions sont divines, il est très logique qu’il devait y avoir des facteurs communs parce que tout simplement elles ont été révélées par la même source, pour organiser la relation entre le créateur et les êtres humains, donc c’est à l’éternel qui nous a créé de nous dire comment l’adorer et vivre la foi en harmonie avec ces recommandations et ce n’est pas à chacun de nous de se laisser la liberté d’organiser cette relation avec le créateur puisque nous ne le voyons pas d’autant plus que notre durée de vie est limitée dans le temps, par conséquent, seul le créateur qui peut organiser la relation de toutes les générations depuis l’existence du premier être humain jusqu’à la fin du monde,
    Suite à ce qui précède et pour rester dans la même perspective, le christianisme c’est une religion qui se trouve entre deux religions divines et en même temps une continuité ou complément du Judaïsme puisque la bible regroupe l’ancien et le nouveau testament, et à chaque fois que je veux aller dans un sens, ma raison et ma logique me poussent vers des suppositions sans réponse à savoir :
    – Si Jésus est le Dieu, pour quoi appelé Fils de Dieu ? est-ce que c’est le père de lui-même ou fils de lui-même ?
    – Est-ce que le Dieu avait vraiment besoin d’un fils ?
    – Si c’est le même Dieu de toute l’humanité, pourquoi il n’a pas parlé de trinité avant Jésus ?
    – Pourquoi le Dieu n’a pas choisi Moise ou Abraham ou Noé comme fils ?
    – Pourquoi cette notion de fils de Dieu n’a pas existé avant Jésus ?
    – S’il est Dieu, qu’est-ce qu’il a créé ?
    – Est-ce qu’il a été incarné ou c’est lui qui s’est incarné dans le ventre de Marie ?
    – Est-ce qu’un Dieu a vraiment besoin de passer 9 mois dans le ventre d’une femme humaine ?
    – Qui a géré le monde pendant ces 9 mois ? les naissances, les décès, les évènements, ……
    – Nous avons le Père, le fils et le Saint esprit, ils ont tué le fils, donc il reste deux,
    – Si le Père, le fils et le Saint esprit sont un, ils ont tué le fils, il ne reste plus rien,
    – Si Jésus est un Dieu, pourquoi il n’a pas bien expliqué la trinité qui suscite toujours des réflexions ? cela veut dire qu’il n’a pas bien transmis le message,
    – Si Jésus est un Dieu, pourquoi il n’a pas bien expliqué sa nature divine ou humaine, ce qui suscite toujours des réflexions et des divergences entre les différentes confessions ?
    – Si la venue de Jésus en personne sur terre n’a pas réglé les questions de la trinité et de sa nature, qui va décoder ce mystère,
    – Si Jésus est Dieu, pourquoi il n’est pas resté plus longtemps afin de permettre au maximum de gens de le voir et de le côtoyer,
    – Si Jésus est Dieu, pour quoi il n’a pas fait le tour du monde pour se rapprocher équitablement de tous les êtres humains,
    – Si Jésus est Dieu, est-ce qu’il avait besoin d’être baptisé,
    – Est-ce que c’est logique qu’un Dieu soit baptisé par un être humain (Jean baptiste) ?
    – Si Jésus est un Dieu, comment nous savons pas exactement sa date de naissance qui n’est pas un simple évènement ?
    – Si, Jésus est Dieu, comment nous n’avons pas identifier la date exacte de son décès laquelle n’est pas un simple évènement et encore il y avait une très grande foule qui a assisté à ce jour,
    – Est-ce que les saintes écritures ont été traduites correctement ?
    – Est-ce que la bible est une source fiable ?
    – Est-ce la confusion concernant la trinité et la divinité de Jésus est due à l’interprétation des gens ?
    – Est-ce le fait de comparer Jésus en tant qu’être humain à un Créateur, nous a induit à une impasse ?
    – Jésus en tant que Dieu a été tué d’une manière cruelle !!! donc n’est pas éternel
    – Pourquoi venir sur terre et mourir rapidement ?
    – La nature divine ou humaine de Jésus n’est pas encore tranchée depuis 2000 ans !!!

    Merci de vos commentaires

  327. Toutes les religions sont à la fois divines et humaines, avec une part de Dieu et une part des humains qui vivent leur relation à Dieu, avec leur propre culture, leur sensibilité, leur personnalité. Donc, oui, il y a un fond commun entre toutes les religions. Et oui, il est juste et bon qu’il y ait une diversité. Cela ne veut pas dire pour autant que tout est bon et que tout est égal. Par exemple la religion des aztèques qui comprenait des sacrifices humains pour plaire à dieu, cette religion a certes quelque chose de commun et de bon dans l’élan et l’effort vers Dieu, mais il y a quand même à redire sur cette pratique car elle comporte quelque chose de contraire à la vie et donc de contraire au créateur de la vie, même si l’intention de départ est bonne.

    Ensuite, si, il est question de la notion d’enfant de Dieu bien avant Jésus-Christ, bien sûr ! C’est une des façons d’exprimer que Dieu est source de ce que nous sommes.

  328. Richard dit :

    Bonjour bienaimés,
    je suis toujours avec beaucoup d’attention le fil des commentaires et j’avoue qu’il y a des choses merveilleuses qui se disent, des questions épineuses qui se posent. S’il est vrai que toutes les religions émanent de Dieu, puisque toute chose a été créé par Dieu, et conduisent à Dieu, car chaque religion se réclame d’être la voie vers ce dernier, alors il est aussi vrai que Jésus-Christ est un « imposteur », si je puis me permettre de qualifier mon Seigneur de ce nom. Si je me laisse conduire par le courant de la raison, Jésus a déclaré dans l’Évangile de Jean au chapitre 14 et au verset 6 que « Je suis je chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi ». Si croire en Jésus, c’est croire en ses paroles, alors cette affirmation ne laisse pas de place au doute en ce qui concerne, et pour les chrétiens je le précise bien sûr, le chemin qui mène à Dieu. C’est Jésus. Il n’y a pas une pluralité de chemin. Mais si je veux plaire à tout le monde, je peux bien sûr affirmer que toutes les religions conduisent à Dieu. Pour autant, je ne veux pas moi céder à la sirène du conformisme, de l’acceptation de tout et de rien. Car parmi tous les prophètes et les hommes éclairés dont je connais les noms notamment Mahomet, Moïse, Eli, Bouddha, Mao, Lénine, Confucius, Gandhi, et que sais-je encore, personne n’a jamais guéri en leur nom. Aucun démon n’a jamais été chassé en leur nom. Mais au nom de Jésus, les malades guérissent, les morts ressuscitent, les aveugles voient, les sourds entendent, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés. Je reconnais que je n’ai jamais été contemporain d’aucun d’entre eux. Ni même de Jésus. Hélas. Mais la Bible en a parlé. Et bien plus encore aujourd’hui moi même j’expérimente au quotidien la puissance qu’il y a dans le nom de Jésus. Qu’Il soit Dieu, un simple homme né d’un charpentier et de Marie, qu’il ait eu besoin de passé 9 mois dans le ventre d’une femme, moi ce que je sais, c’est qu’en son nom, j’ai été guéri de plusieurs maladies. Et j’en rends témoignage publiquement sur ce blog. Oui Jésus m’a guéri de plusieurs maladies et continue par me guérir. Alors c’est à chacun de nous de savoir qui Jésus est pour lui. Un prophète, un simple homme, Dieu incarné, un imposteur, un annonciateur de la venue de Mahomet, un charpentier, etc. En effet, nul ne peut rejeter que la foi est personnelle et que tôt ou tard chacun répondra d’elle d’une manière ou de l’autre. Ceci dit pour moi nul besoin que les gens croient ou pas en ce Jésus ô combien merveilleux, car son nom est proclamé aujourd’hui partout pour servir de témoignage. A chacun de faire son choix.
    Que Dieu déverse sa grâce sur chacun de nous afin que nous tous nous ayons une révélation de qui est vraiment Jésus.
    Matthieu 11 : 27 : Toutes choses m’ont été données par mon Père, et personne ne connaît le Fils, si ce n’est le Père; personne non plus ne connaît le Père, si ce n’est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler.
    Amen. Soyez bénis

  329. Sébastien dit :

    Bonjour,
    La divinité de Jésus. Personnellement, je me suis interrogé souvent la dessus. Je me demandais, c’est quoi cette Trinité puisque Dieu est Un comme l’indique la prière juive du Shema : « Écoute Israël, l’ Éternel est notre Dieu, l’Éternel est Un. Béni soit le Nom de Son règne glorieux à jamais ». Donc Dieu est un. Mais on voit souvent Dieu avec nos propres limites comme si il était un être humain. Mais Dieu est Esprit. Dieu a incarné une partie de cet Esprit en Jésus, cette partie qui est son Verbe ( Jean nous dit bien :  » et le Verbe s’est fait chair » ), le Verbe, c’est le Logos, la Parole. Pour l’esprit-Saint, c’est l’esprit de Dieu, c’est à dire le Souffle de Dieu. Donc Jésus est le Père ne font qu’un, l’Esprit-Saint et le Père ne font qu’un, ils sont issus du même Esprit qui est Dieu.

  330. Ramany dit :

    Bonjour,
    Justement, suite aux différentes réflexions, même si j’ai essayé d’accepter les choses telles quelles sont, mais à chaque fois il y a de plus en plus des interrogations, pour moi en tant qu’être humain je suis créé avec une logique qui est la logique de tout le monde et personne ne pourra accepter que 1 + 1 =1, quel que soit son origine, sa culture, son niveau d’instruction…, parce que tout simplement nous avons été programmés par la même source pour raisonner de la même manière, donc si je reviens au message de précédent, mon interprétation personnelle, je vois deux messages, un qui explique que le Dieu est éternel et Un, et dans l’autre partie de son message, il a développé une explication laquelle m’a suscité beaucoup de questions, à savoir :
    – Dieu est Esprit, est-ce que Dieu est un esprit ?
    – Dieu a incarné une partie de cet Esprit en Jésus, Si Dieu est Esprit, donc Jésus n’est pas Dieu puisque ce n’est qu’une partie de Dieu,
    – Pour moi, une partie de la chose n’est jamais la chose elle-même, donc si Jésus est une partie de Dieu, elle ne pourra jamais être le Dieu lui-même, moi je suis issu de ma mère, je ne pourrai jamais être ma mère ! une branche issue d’un arbre, ne pourra jamais être l’arbre lui-même ! etc…,
    – Est-ce que Jésus est un esprit ?
    – Cette partie qui est son Verbe ? est-ce que le verbe est un esprit ? ou bien l’esprit est le verbe ?
    – Quelle est la différence entre l’Esprit-Saint et le Saint-Esprit ?
    – L’Esprit-Saint c’est l’esprit de Dieu, donc l’Esprit-Saint n’est pas le Dieu !!!
    – L’Esprit-Saint et le Père ne font qu’un, qui est le Père dans ce cas ? est-il le Dieu ?
    – Le fait de dire : Jésus et le Père ne font qu’un, l’Esprit-Saint et le Père ne font qu’un, ils sont issus du même Esprit qui est Dieu, dans ce passage nous avons la notion de Jésus, Père, Esprit-Saint, Esprit et Dieu, donc qui est le Père ? qui est le Dieu ? et s’ils sont issus du même Esprit qui est Dieu, ils ne pourront jamais être le Dieu parce qu’ils sont issus de lui comme expliqué ci-dessus !
    – Jésus et le Père ne font qu’un, l’Esprit-Saint et le Père ne font qu’un, est-ce que Jésus et l’Esprit-Saint ne font qu’un ?
    – Si je veux expliquer à un enfant cette notion, par où commencer ?
    – Généralement et tellement on parle que de Jésus, j’ai l’impression que Jésus le fils de Dieu est plus important que le Père ou le Dieu lui-même !
    – Alors Marie, n’a pas eu la même considération par rapport à son fils Jésus !
    – Adam a été créé au paradis (ni père, ni mère) donc sa création est plus miraculeuse que celle de Jésus (né sur terre à partir d’une mère), pur quoi Adam n’est pas considéré comme fils de Dieu ?

  331. Sébastien dit :

    Jean nous raconte une conversation entre Jésus et l’apôtre Philippe. Philippe dit à Jésus :  » Montre nous le Père. » et Jésus répond :  » Qui m’a vu, a vu le Père. » Ce qui ne signifie pas que Jésus est le Père, ce qui serai une hérésie, mais que Jésus est le Fils du Père, il est issu du Père, qu’il est de la même substance que le Père. Il est une partie du Père. Pour les humains, c’est pareil, prenons un père et son fils, le fils a hérité de l’ADN de son père donc il est de la même substance ou de même nature comme on dit en théologie que son père d’où la ressemblance physique entre un père et son fils.
    Il y a aussi la préexistance de Jésus, « Avant qu’Abraham fût, je suis ». « Je suis l’Alpha et l’Oméga ».
    A une certaine époque dans l’église, on parlait de manifestation de Dieu. Qu’il s’était manifesté sous 3 formes selon les époques, en tant que IHWH dans l’ancienne Alliance, Christ dans la Nouvelle Alliance et le Saint-Esprit à la Pentecôte. Ce courant de pensée s’appelait le modalisme. Le tout étant d’insister sur l’unité de Dieu.
    C’est un sujet très intéressant et dangereux à la fois car il est la cause de nombreux chiismes aux sein de l’église. Il est la cause par exemple de la séparation entre catholiques et orthodoxes au XIème siècle. Et aussi en partie au chiisme entre Catholiques et Protestants au XVIème siècle, et ce sujet a aussi divisé les Protestant entre eux avec l’arrivé du Pentecôtisme et de mouvements sectaires comme les Témoins de Jéhovah pour qui Jésus n’est pas Dieu mais l’Archange Mikael.
     » Ne crois-tu pas que je suis dans le Père et que le Père est en Moi », ça c’est Jean 14:10. En disans ça, le Christ s’adresse aux gens de toutes les époques. Il témoigne de l’unité avec Dieu.

  332. Sébastien dit :

    Il y a aussi autre chose, la double nature du Christ, personnellement étant de confession catholique, je ne connais pas trop la position protestante sur ce sujet. Mais l’Eglise des ses origines (je parle bien de ses origines pas de Constantin en 325), confesse de la double nature de Jésus Vrai Homme et Vrai Dieu. On le connait comme Fils du Charpentier, Fils de Marie, et comme Fils de Dieu. Pour la filiation avec son côté humain miraculeux, avec la visite de l’Archange Gabriel à Marie. Et de son côte divin confirmé lors de la Transfiguration. Le problème, c’est qu’à l’époque, il n’ y avait pas diffentes Églises ( Catholique, orthodoxe et protestantes), ce qu’on appelait Église et ce qui correspond bien à l’étymologie du mot, c’est des assemblées, il y avait une assemblée d’Héphèse dans l’actuelle Turquie, l’Assemblée de Rome à Rome, à Alexandrie en Égypte et bien d’autres en orient et en occident. Jésus avait formé 120 apôtres envoyés 2 par 2 à travers le monde connu à cette époque. C’est ces apôtres qui ont constitué ces assemblées. Chaqu’une de ces assemblées avaient ses propres textes. C’est ce qu’on appelle l’église primitive. Ces églises avaient parfois des pensées différentes (comme aujourd’hui entre protestants, catholiques et orthodoxes). Et chaques assemblées avaient son point de vu sur la divinité de Jésus et sa double nature. Il n’y a jamais en de pensée unique chrétienne. Actuellement, que ce soit chez les catholiques, orthodoxes ou protestants, on a hérité de la pensée théologiques de l’Assemblée de Rome, qui est devenu l’église Catholique Romaine une fois remaniée par Constantin en 325 lors du Concile à Nicée. Les Églises actuelles sont nées de shiismes, c’est à dire, de séparations dues à des différences dans les dogmes.

  333. Sébastien dit :

    Le Christ Homme et Dieu, né d’une Vierge…. on parle d’union hypostatique, à la foi Homme et Dieu, Jésus n’était pas un corps dans lequel Dieu s’est installé comme une sorte de possession divine, mais d’une incarnation de son Verbe. Jésus a donc un côté humain, c’est ce coté humain qu’avait essayé de séduire Satan dans le désert. Jésus peut dire : « Je suis Homme » et il peut dire : « Je suis Dieu ». Dieu s’est fait
    Homme en Jésus pour pénétrer toute l’humanité et pour le rachat des péchés. Si Dieu était venu tel qu’il est, l’homme n’aurai pas pu faire fasse à Dieu, mais Dieu s’étant fait Homme en Christ, c’est à dire l’oin, celui qui a reçu l’onction, l’homme pouvait faire fasse à Jésus Homme et pas à Jésus Dieu.

  334. Sébastien dit :

    « Père, glorifie-moi, au près de Toi-même de la gloire que j’avais auprès de Toi avant que le monde fût. » Jésus-Christ est donc Homme et Dieu. Tout comme le Saint-Esprit est Dieu, et plus précisément, le souffle divin.
    C’est en 451 au Concile de Calcédoine qu’à était mis tout ça au clair par écrit et que c’est devevu un dogme. Après chacun peut comprendre ce mystère a sa manière en gardant en tête que Dieu est Un.

  335. Bonjour
    Quelques précisions :

    1. « La » position protestante n’existe pas, par définition, puisque chacun est appelé à se forger sa propre conviction sans qu’une autorité unique fixe ce que tous devraient penser.
    2. Il y a un univers entier entre le fait d’être fils de Dieu et fils de l’homme / être Dieu & homme. Les évangiles affirment le premier : aussi bien Jésus que nous tous sommes à la fois enfant de Dieu et enfant de l’homme, enfant d’Adam. D’ailleurs le livre de la Genèse nous le dit aussi quand elle affirme que nous sommes faits par Dieu de la poussière du sol et de son souffle divin, de sa Parole.
    3. Le terme même « église » ne signifie pas étymologiquement « communauté », mais il signifie étymologiquement « appelé hors de », ce qui fait l’église, c’est donc l’appel de Dieu à sortir de son petit chez soi pour répondre à son appel. La communauté n’est donc qu’une conséquence, quand un ensemble de personnes sont appelées par une même voix et qu’elles lui répondent, cela fait comme un corps, ce qui n’empêche pas la diversité, la spécificité des membres, nous dit l’apôtre Paul.
    4. Il y a donc toujours eu, et encore aujourd’hui, une seule Eglise avec un grand E, une seule Eglise universelle, la large communauté des humains, et il y a toujours eu des églises au sens de rassemblements humains en un même lieu. Déjà à l’époque de Jésus, il y avait des sensibilités différentes parmi les apôtres, des rythmes différents, et c’est bien normal. Cela s’est rapidement encore augmenté avec l’expansion de la foi chrétienne, tant géographiquement, que théologiquement, qu’au point de vue de la pratique (loi juive ou non), que du point de vue des rites (baptême ou non, Paul, par exemple, ne baptisant presque pas), ou spirituellement (certains étant charismatiques et d’autres non)…
    5. Effectivement l’empereur Constantin a changé la façon de vivre cette diversité. Pour des raisons grandement politique, pour rassembler son empire qui commençait à s’effriter, il réunit les chefs des églises locales et leur demandent de décider à la majorité la pensée qu’ensuite il imposera à tous. Cette démarche ne doit rien à l’inspiration du Christ qui est là encore à mille années lumières de ce genre d’attitudes.
    6. Les églises ont dues à des excommunications par des autorités religieuses ne supportant pas que certains ne pensent pas comme elles. Dans notre église, la diversité est vécue comme une richesse. Ce qui nous unit, c’est la personne du Christ, c’est la puissance de l’Esprit quand on le laisse souffler dans sa vie et dans la vie des autres, c’est la compassion et le respect de son prochain, c’est Dieu agissant comme source de la vie, du mouvement et de l’être : voilà ce qui nous unit, pas une doctrine, un rite ou une institution.
  336. Sébastien dit :

    Bonjour Pasteur Gaspard,

    Je suis tout à fait d’accord avec ce que vous dîtes mais sur le premier point, c’est à dire la position protestante, il y tout de même une pensée protestante commune entre toutes les églises issues des réformes protestantes. Ayant été à de nombreuses assemblées oecuméniques, j’ai constaté cela, je ne sais pas si on peut appeler cela un credo, ce qui est bien, c’est qu’il ne soit pas imposé par un clergé moyenageux mais que chacun est libre de penser ce qu’il veut.
    Qu’en a une Église Universelle, si on considère que c’est l’ensemble de l’humanité, je suis d’accord avec vous.
    Quand au mot « église », il vient de Ekklêsia en grec, à l’origine il signifiait une assemblée politique de 40000 personnes qui votaient les lois à Athènes au Vème siècle avant J.C.

  337. En général, à vrai dire, je suis bien plus proche de théologiens et d’exégètes catholiques, et même parfois de théologiens et rabbins juifs que de théologiens & pasteurs « évangéliques ». Ce n’e’st pas un jugement, mais une expérience.
    Il y a des différences dans la démarche théologique, exégétique et éthique. Il y a des différences même entre la compréhension du salut apporté par Christ, des différences sur la christologie… Mais oui pour l’origine historique commune.

    L’étymologie du mot ekklésia vient bien de ek (hors de) + kaleo (appeler). Le rassemblement des citoyens sur l’agora d’Athènes est la conséquence de l’appel.
    Cela fait une grande différence avec le terme synagogue (littéralement « aller ensemble ») qui comprend bien l’idée de groupe, de communauté, avec une belle dimension dynamique, d’ailleurs, que ne comporte pas nécessairement le mot vague de communauté. L’origine du terme d’église est donc dynamique lui aussi, et ce qui nous unit n’enferme pas l’individu dans le groupe, dans une frontière, l’appel rejoint la personne là où elle est, telle qu’elle est.

  338. Filippo Casabene dit :

    J’ai vraiment du mal avec cette conception que Jésus est le Fils et Dieu à la fois, il y a de nombreux versets qui montrent clairement une distinction entre ces 2 entités, maintenant je ne renie pas la divinité de Jésus bien au contraire, je crois en Jésus et la résurrection, mais je suis persuadé qu’il y a Dieu le père et son Fils unique Jésus Christ qui règne à ses côtés, Jésus dit souvent de regarder l’évangile avec simplicité comme un enfant, donc si on pose la question à un enfant, qui est Jésus ? il dira qu’il est le Fils de Dieu tout simplement, voici les nombreux versets

    Hébreux 1-1
    Après avoir, à maintes reprises et sous maintes formes, parlé jadis aux Pères par les prophètes, Dieu,
    2 en ces jours qui sont les derniers, nous a parlé par le Fils, qu’il a établi héritier de toutes choses, par qui aussi il a fait les siècles.
    3 Resplendissement de sa gloire, effigie de sa substance, ce Fils qui soutient l’univers par sa parole puissante, ayant accompli la purification des péchés, s’est assis à la droite de la Majesté dans les hauteurs,
    4 devenu d’autant supérieur aux anges que le nom qu’il a reçu en héritage est incomparable au leur.
    5 Auquel des anges, en effet, Dieu a-t-il jamais dit : Tu es mon Fils, moi, aujourd’hui, je t’ai engendré ? Et encore : Je serai pour lui un père, et lui sera pour moi un fils.
    6 Et de nouveau, lorsqu’il introduit le Premier-né dans le monde, il dit : Que tous les anges de Dieu l’adorent.
    7 Tandis qu’il s’exprime ainsi en s’adressant aux anges : Il fait de ses anges des vents, de ses serviteur une flamme ardente,
    8 il dit à son Fils : Ton trône, ô Dieu, subsiste dans les siècles des siècles, et : le sceptre de droiture est le sceptre de sa royauté.
    9 Tu as aimé la justice et tu as haï l’impiété. C’est pourquoi, Dieu, ton Dieu t’a oint d’une huile d’allégresse de préférence à tes compagnons.
    10 Et encore : C’est toi, Seigneur, qui aux origines fondas la terre, et les cieux sont l’ouvrage de tes mains.
    11 Eux périront, mais toi tu demeures, et tous ils vieilliront comme un vêtement.
    12 Comme un manteau tu les rouleras, comme un vêtement, et ils seront changés. Mais toi, tu es le même et tes années ne s’achèveront point.
    13 Et auquel des anges a-t-il jamais dit : Assieds-toi à ma droite jusqu’à ce que je place tes ennemis comme un escabeau sous tes pieds ?
    14 Est-ce que tous ne sont pas des esprits chargés d’un ministère, envoyés en service pour ceux qui doivent hériter du salut ?

    Actes 7?:?55
    55 Mais lui, plein d’esprit saint, fixa le ciel et aperçut la gloire de Dieu et Jésus debout à la droite de Dieu,

    Matthieu 24?:?36
    36 “ Quant à ce jour-là et à cette heure-là, personne ne les connaît, ni les anges des cieux ni le Fils, mais seulement le Père.

    Jean 1?:?18
    18 Aucun homme n’a jamais vu Dieu ; le dieu unique-engendré qui est dans le sein du Père, c’est lui qui l’a expliqué.

    Jean 1?:?14
    14 Ainsi la Parole devint chair et résida parmi nous, et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme celle d’un fils unique-engendré [et qui vient] d’un père ; et il était plein de faveur imméritée et de vérité.

    1 Pierre 3?:?22
    22 Il est à la droite de Dieu, car il est allé au ciel ; et anges et autorités et puissances lui ont été soumis.

    Matthieu 16?:?27
    27 Car le Fils de l’homme doit venir dans la gloire de son Père avec ses anges, et alors il rendra à chacun selon sa conduite.

    1 Thessaloniciens 4?:?16
    16 parce que le Seigneur lui-même descendra du ciel avec un cri de commandement, avec une voix d’archange et avec la trompette de Dieu, et ceux qui sont morts en union avec Christ ressusciteront d’abord.

    Colossiens 1-3
    Nous rendons grâces à Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ . . .
    Rendez grâces au Père, qui vous a rendus capables d’avoir part à l’héritage des saints dans la lumière,
    13qui nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume du Fils de son amour, 14en qui nous avons la rédemption, la rémission des péchés.

    15Il est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création. 16Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. 17Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui. 18Il est la tête du corps de l’Eglise; il est le commencement, le premier-né d’entre les morts, afin d’être en tout le premier. 19Car Dieu a voulu que toute plénitude habitât en lui; 20il a voulu par lui réconcilier tout avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang de sa croix.

    Apocalypse 22-16
    Moi, Jésus, j’ai envoyé mon ange pour vous attester ces choses dans les Eglises. Je suis le rejeton et la postérité de David, l’étoile brillante

    Apocalypse 14-1
    Puis voici que l’Agneau apparut à mes yeux ; il se tenait sur le mont Sion, avec 144 000 gens portant inscrits sur le front leur nom et le nom de leur père.

    2 Thessaloniciens 2:16
    Que notre Seigneur Jésus-Christ lui-même, et Dieu notre Père, qui nous a aimés, et qui nous a donné par sa grâce une consolation éternelle et une bonne espérance,

    Romains 8:32
    Lui(Dieu) qui n’a point épargné son propre Fils, mais qui l’a livré pour nous tous, comment ne nous donnera-t-il pas aussi toutes choses avec lui?

    Jean 6:40
    La volonté de mon Père, c’est que quiconque voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour

    Jean 3
    16Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. 17Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.…

Laisser un commentaire