S'abonner par :
 rss
 email

Image: 'Chris & Jessica Engagement - Falling'  http://www.flickr.com/photos/8039488@N07/2842941601 Found on flickrcc.net

Question d’un visiteur :

Bonjour, et bonne année !

Déjà, merci pour votre site et cette section que je lis avec intérêt même si je suis agnostique.
Voici donc mes questions. Pensez-vous que l’exclusivité sexuelle (le fait de n’avoir des relations sexuelles qu’avec son conjoint) est très importante ? Si un couple décide d’un commun accord que l’un et l’autre peuvent avoir des relations sexuelles avec d’autres personnes, que leur diriez-vous ?
Enfin, si une personne célibataire a des « sex-friends », en toute transparence et avec le consentement des uns et des autres, qu’en pensez-vous ?

Merci d’avance et bonne journée.

Réponse d’un pasteur :

Bonjour et merci pour votre question.

Nous ne sommes pas très moralistes à l’Oratoire, et chacun fait ce qu’il veut en conscience de sa vie.

Mais cela n’interdit pas de se poser des questions ensemble, et d’essayer d’évaluer différentes façons de vivre. En définitive, c’est à chacun de faire le point avec le plus de lucidité possible, puis de se décider personnellement, et enfin de trouver les forces pour tenir ce que l’on a choisi.

En ce qui concerne la multiplicité des partenaires sexuels, je suis bien d’accord avec vous, le minimum est de ne tromper personne, de n’abuser de personne. En particulier quand on est en couple, il ne me semble pas acceptable de trahir celui ou celle qui vous aime.

Pour ce qui est du reste, je trouve que le principe de réflexion et d’évaluation proposé par l’apôtre Paul est très bon :
« tout est permis mais tout n’est pas utile, tout est permis mais tout ne construit pas, et je ne me laisserai devenir esclave de rien« (1Corinthiens 6:12, 10:23).

A mon avis, multiplier des partenaires sexuels :

  • du point de vue de « la construction », ne me semble pas génial. Franchement. Un attachement, une alliance entre deux personnes gagne à être stable et fidèle, la multiplicité des rapports a bien des chances de troubler cette construction. Le sexe n’est pas comme jouer au tennis, par exemple. On peut avoir trois partenaires de tennis réguliers sans que la relation à l’un nuise à la relation aux autres, mais le sexe est une relation bien plus intime, impliquant bien plus de dimensions de l’être que le tennis…
  • du point de vue « de l’esclavage », le sexe est assez adictif, et j’ai connu des personnes, homme ou femme, qui étant habitués à avoir des partenaires multiples ont eu un mal fou à se sevrer de cela quand ils ont rencontré la personen qu’ils ont reconnu comme étant leur « âme sœur ». Et je ne suis pas certain que cette multiplicité soit un facteur de réel épanouissement. Il y a d’autres formes de gourmandises pour se rendre la vie joyeuse et agréable qui me semblent infiniment moins dommageables pour la santé et le développement personnel que ce genre d’activités.

Mais cela dit, c’est à chacun de faire sa propre évaluation. Une saine pratique de la réflexion personnelle, de la connaissance de soi, et de la prise en main de son propre cheminement… tout cela est fort utile, et cela se travaille. L’aide de Dieu et la pratique de la Bible sont vraiment bien utiles pour chacun de ces points clefs.

Avec mes amitiés respectueuses & mes vœux de bénédiction

Gaspard de Coligny

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

Laisser un commentaire