S'abonner par :
 rss
 email

Gaspard de Coligny

prédication du pasteur Gaspard de Coligny
pour le dimanche 5 mai 2013

Comment peut-on raisonnablement espérer, alors qu’il y a tant de hasards dans la vie. Qui sait ce qui va nous tomber dessus de bon ou de mauvais, demain ou dans 10 ans ?

Regardons comment ce passage de la Bible parle de l’espérance :

  • Se « saisir de l’espérance qui nous était proposée par Dieu ».
  • Mettre de l’ardeur à « développer notre espérance jusqu’à son plein épanouissement »,
  • Et puis « la saisir, comme une ancre sûre et solide pour notre vie »

La première chose que nous pouvons noter c’est que l’espérance qui nous est proposée n’est pas ce que nous prenons si facilement comme espérance : les mille et un petits espoirs que nous avons dans notre vie, ils ne sont pas mauvais en eux-mêmes, mais n’ont pas la profondeur d’une espérance, ne restant qu’à la surface des choses, au gré de nos désirs de l’instant. Si décevants même quand ils sont réalisés.

Pourtant l’espérance qui nous est proposée ici n’est pas une sorte de chose abstraite, comme une utopie de lendemains qui chantent, ni une attitude mentale comme l’optimisme.

L’espérance dont il est question ici serait une réalité bien plus concrète que ce que nous imaginons. Ce qui est dit ici de notre rapport à l’espérance pourrait avoir été écrit pour notre santé physique ou même pour un capital financier qu’il faudrait recevoir, puis le développer et avoir ainsi une santé et une fortune vraiment garanties.

L’espérance est ainsi une chose très concrète, comme un muscle que l’on travaille, comme une corde que l’on saisit à pleines mains.

C’est assez nouveau. Car souvent l’espérance est conçue comme quelque chose qui concerne seulement l’avenir, avec sa dose de chance et de malchance malgré toutes nos précautions. Ce qui fait que notre l’espérance est bien souvent comme une attente angoissée devant le futur.

Et c’est vrai que bien des espérances nous ont déçu, espérances qui avaient pourtant porté, tenu en haleine les générations passées.

… suite du texte ici

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

2 Réponses à “Prédication : L’espérance à pleines mains ( Hébreux 6:11-7:3 )”

  1. Slaite dit :

    L’espérance à pleines mains,

    L’exhortation principale de toutes églises et temples est d’espérer en Jésus Christ ressuscité sauveur et rédempteur, Il est la source et le but de tout homme de bonne volonté. Espérer pour le commun des mortels, c’est vouloir croire que les gens les astres les dieux et que sais-je encore nous seront favorables. Espérer en soi c’est croire en ses capacités en ses qualités, et croire en sa bonne étoile ou en sois même, à le même objectif un mieux-être.

    L’espérance ne suffit pas à vivre mieux, si nous nous sentons toujours bien, là où d’autres ont défriché, construit amélioré, aménagé, c’est parce qu’ils nous ont précédés. Ces hommes ces femmes qui ont travaillé en espérant aussi apportés un mieux-être à ceux qui après eux viendrait ont œuvré en Dieu.

    Jésus Christ notre Seigneur bien avant nous a fait les œuvres de Dieu, il a chassé les démons, guéris les malades, apporté la bonne nouvelle, il a vaincu la mort et le mal en acceptant et en permettent que soit crucifié l’innocence incarnée. Il est écrit : “Il engloutira la mort en victoire ; et le Seigneur, l’Éternel, essuiera les larmes de dessus tout visage, et il ôtera l’opprobre de son peuple de dessus toute la terre ; car l’Éternel a parlé.” Esaïe 25 : 8

    Notre Seigneur Jésus Christ a englouti la mort en victoire, il ne nous reste plus qu’à faire et à croire.

    ” Et pour ce reste-à-faire, si beau et si libre, nous pouvons compter sur la bénédiction de Dieu. La tempête soufflera peut-être, mais peut-être pas non plus. Ce n’est pas si grave, notre ancre est solide, c’est l’espérance de Dieu…” (pasteur marc Pernot)

    Merci pour cette prédication qui m’a permis de partager mes convictions.

  2. paul kenny mukuna dit :

    merçi pr la predication mais j ai une petite question,peut on esperé aujourd hui en jesus lors ns n arrivons a sortir d nos difficultés

Laisser un commentaire