S'abonner par :
 rss
 email

photo du vitrail

« L’Arche de Noé et le Vaisseau de l’Eglise »
Saint Étienne du Mont

Les magnifiques vitraux de Saint Etienne du Mont ont été récemment restaurés.

A la sortie du culte, Daniel nous a raconté qu’en visitant cette belle église, un de ses amis lui a montré le vitrail représentant un bateau chargé de de deux groupes de personnes, les premières habillées de couleurs riches et vives, les autres habillées plus austèrement en noir, et son ami à ajouté, tiens tu as vu, toi et tes amis protestants sont aussi dans la barque de l’église.

C’est une belle image de l’œcuménisme, et de cette notion que nous appelons l’Eglise Invisible, l’Eglise vraiment universelle constituée de tous ceux que Dieu appelle (donc l’humanité tout entière, certainement), Église avec un É majuscule qui dépasse toutes les églises avec un petit é, les institutions particulières et les paroisses.

Effectivement, les protestants sont réputés plus austères.
D’où cela vient-il ?

  • c’est la conséquence du fait que chacun est libre et responsable, on est souvent plus exigeant pour soi même quand il en est ainsi.
  • c’est aussi la conséquence, peut-être, du fait que Jean Calvin a voulu réagir face à une critique assez vive qui est apparue contre le protestantisme. A cause de la liberté de conscience du protestant, leurs opposants les ont accusés d’être libertaires, voire des libertins, pensant qu’une personne laissée libre et responsable se comporterait nécessairement comme une bête… (cette pensée est un peu injurieuse conter les bêtes dont certaines, comme mes amis les pingouins, sont très fidèles à leurs conjoints). Pour faire face à cette critique, Jean Calvin a voulu que Genève soit une ville à la moralité exemplaire. Ce qui ne l’a pas rendu plus drôle pour autant (ce n’est rien de le dire).

Maxime, qui habit à côté de Saint Etienne du Mont s’est proposé de faire une photo de ce vitrail. Voilà ce qu’il a trouvé :

Ce vitrail se situe dans les promenades intérieures du cloître, derrière l’église. Les vitraux sont magnifiques, ils valent le détour ! Celui-ci en question est intitulé « L’Arche de Noé et le Vaisseau de l’Eglise », et il date du premier quart du XVIIe siècle. Fort de ces informations je ne suis pas bien sûr qu’il s’agisse d’une représentation des protestants, mais davantage du peuple de l’Eglise catholique. Malgré tout, on pourrait s’y méprendre et facilement y voir un signe (extrêmement précurseur) de l’unité des confessions chrétiennes sous le patronage de Jésus-Christ !

L’unité de l’église avant l’heure ? Un super édit de Nantes aux cieux ?
J’espère, j’y crois.

Un grand merci à Danièle et à Maxime.

photo du vitrail

« L’Arche de Noé et le Vaisseau de l’Eglise »
Saint Étienne du Mont

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

Laisser un commentaire