S'abonner par :
 rss
 email

Claire Adelfang - Les Forges 2013

Claire Adelfang – Les Forges 2013

La Nuit Blanche 2013 se déroule Samedi 5 Octobre dès le coucher du soleil.
L’idée est de donner à voir des œuvres d’art contemporain dans de beaux endroits su patrimoine parisien. L’idée a été lancée il y a 12 ans et a depuis fait des petits dans une vingtaines d’autres capitales dans le monde.

Le programme comprend 45 projets officiels sur Paris dont celui de Claire Adelfang à l’Oratoire du Louvre. Un honneur que nous font les directrices artistiques de la Nuit Blanche 2013, Chiara Parisi (Monnaie de Paris ) et Julie Pellegrin (Centre d’art contemporain de la Ferme du Buisson à Marne-la-Vallée).

Le samedi 5 octobre 2013, de 19h à 2h du matin,
au 145 rue Saint Honoré Paris 1er.
Entrée Libre

Pour la Nuit Blanche 2013, Claire Adelfang a choisi Les Forges (réalisé début 2013), film de 18 minutes, en trois parties, intitulé « Les Forges », qui sera projetée sur un grand écran situé dans le chœur de l’Oratoire.

De la même manière que ses photographies, le travail vidéo de Claire Adelfang est une observation des vestiges industriels sur lesquels elle semble porter un regard dénué de jugement. Le constat et la documentation de l’abandon chargent ces vestiges d’une puissance poétique. L’absence de l’homme met en évidence la perte de l’usage du lieu et ainsi, l’évanouissement progressif de la raison d’être de ces structures. Le caractère imposant des éléments architecturaux en ruine trahit autant la puissance et l’importance passée de l’industrie, que la menace permanente de la perte, irréparablement liée, dès lors, à l’empreinte de la technologie et de sa vanité.
La nature, protagoniste omniprésent, se fraie un chemin et s’impose dans ce paysage en ruine en s’emparant à la fois des images et du son. Claire Adelfang emploie le terme de « documentaire onirique » assumant ainsi la part de subjectivité de son travail qui consiste à révéler l’histoire ou réécrire une histoire. « Je cherche à faire éprouver qu’une fois entré dans ce lieu apparemment hostile, une atmosphère presque sacrée peut y régner, que la lumière, le vent et la végétation prennent une dimension d’énigme. ».

Les Forges se présente sous la forme d’un triptyque dont les titres La Chapelle des abîmes, Le Chemin d’eau et Les Champs de force de la Terre s’inspirent des textes de Julien Gracq.

Présenter ce film dans ce temple qui a traversé plusieurs siècles d’Histoire est une expérience singulière. Pour ce projet, l’Oratoire prête ses façades à ces structures de béton afin que ces deux lieux fusionnent et qu’une seule histoire soit racontée. Les vestiges de l’industrie viennent se superposer au religieux.
A travers ce film, le lieu, que l’on appelle « les Forges », perd son identité première, ne fait plus référence à l’Histoire. Les Forges sont irriguées de cette dimension spirituelle et métaphysique et le film en appelle au silence et au recueillement ce que le Temple de l’Oratoire est par définition.

Claire Adelfang est diplômée en 2010 de l’ENSBA de Paris. Elle a récemment exposé à l’Institut Culturel Bernard Magrez où elle a été accueillie dans le cadre des résidences d’artistes. Simultanément à sa deuxième exposition personnelle à la Galerie Thaddaeus Ropac, Claire Adelfang a présenté son travail à l’Institut Culturel Bernard Magrez à Bordeaux dans l’exposition intitulée « Rêves de Venise ». De juin à septembre 2013, elle a participé à l’exposition « L’Amour Atomique » au Palais des Arts et du Festival de Dinard. Elle est nominée pour le Prix MasterCard 2013 dont le lauréat sera désigné à l’automne 2013.

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

Laisser un commentaire