S'abonner par :
 rss
 email

culte à l'Oratoire du Louvre

Question d’un visiteur :

Grand merci pour les prédications en ligne sur le site. Mais quelle option pour assister en direct au culte à l’Oratoire du Louvre le dimanche 10.30 par exemple aujourd’hui 24.11.2013 ?

Réponse d’un pasteur :

Chère Madame

Bravo pour votre recherche de rendre un culte à Dieu. Et merci pour l’intérêt que vous portez au site internet de l’Oratoire du Louvre. C’est vrai que nous faisons un effort particulier afin d’offrir ce que nous vivons ici à tous ceux qui le désirent, via l’internet. Puis de répondre à ceux qui désirent poser un question théologique ou demandent une aide spirituelle. Plus de 60.000 personnes chaque mois fréquentent ce site, et c’est un encouragement. Un signe très positif sur l’avenir de la foi chrétienne dans notre monde. Oui, vraiment, l’intérêt pour Dieu est vivant et est vivifiant. De nombreuses personnes désirent vivre leur foi de façon libre, intelligente, et solidaire.

Mais nous avons choisi de ne pas mettre le culte en direct. C’est vrai que ce serait mieux pour les personnes qui ne peuvent pas se déplacer physiquement. Mais en notre époque d’individualisme assez important, mettre le culte en direct nous semble trop encourager à rester chez soi, c’est tellement plus confortable, surtout l’hiver, mais cela ne remplace pas la force que cela donne d’y participer physiquement, et rester chez soi prive les autres du témoignage que nous aurions apporté en se joignant au rassemblement.

Néanmoins, presque chaque semaine de l’année, il y a un culte qui est mis en ligne, la plupart du temps avec le texte de la prédication, les enregistrements, et la vidéo de la partie centrale du culte. Bien des personnes isolées se réservent un temps de culte chaque semaine avec un temps de prière personnel ( https://oratoiredulouvre.fr/prier.php#liturgie ), éventuellement de chants ( https://oratoiredulouvre.fr/audio-mp3-musique.php#chants ) et la prédication du dimanche précédent, quand elle est mise en ligne.

Cela permet aussi à ceux qui peuvent se déplacer pour rejoindre une paroisse de choisir librement le rythme de pratique collective qui leur convient le mieux, à eux, aujourd’hui. Car s’il est important de venir au culte régulièrement, le plus important doit rester la religion intime, seul à seul avec son Dieu. Comme le conseille Jésus explicitement « Toi, quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret… » (Matthieu 6:6) Le culte en église est seulement, mais vraiment, un exercice utile au service de la prière et de la libre réflexion personnelle.

Merci pour les encouragements que vous pourrez apporter à cette action de notre paroisse sur internet…

Avec mes amitiés fraternelles

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

16 Réponses à “Cultes en direct de l’Oratoire du Louvre ?”

  1. julien15 dit :

    Bonsoir, j’en profite pour vous indiquer que le lien vers le texte de la prédication de Laurent Gagnebin de la semaine dernière renvoie vers une précédente prédication.
    Serait-il possible de mettre en ligne le texte de Laurent Gagnebin ?
    Merci bcp
    Julien15

  2. Désolé, mais Laurent Gagnebin n’a malheureusement pas rédigé sa prédication.
    Amitiés ++
    Marc

  3. Eric Houser dit :

    « Mais en notre époque d’individualisme assez important, mettre le culte en direct nous semble trop encourager à rester chez soi, c’est tellement plus confortable, surtout l’hiver, mais cela ne remplace pas la force que cela donne d’y participer physiquement, et rester chez soi prive les autres du témoignage que nous aurions apporté en se joignant au rassemblement. » : je suis bien d’accord avec ce propos, sauf à observer que certaines personnes ne peuvent pas facilement sortir de chez elles (elles sont malades, par exemple), et que d’autres ne peuvent pas se rendre à l’Oratoire (puisqu’il s’agit d’une question sur les cultes à l’Oratoire) (si j’habite à Paris 15, je peux venir en métro, mais si j’habite à Ollioules – dans le Var ?). Autrement dit, la mise en ligne ne pourrait-elle être une option simplement proposée à celles et ceux qui se trouvent dans l’une ou l’autre de ces situations ? Rattaché par choix à la branche dite « unitarienne », je témoigne que la pratique d’un culte mensuel (qui a plutôt l’aspect d’un partage, en fait) sur internet peut fonctionner. Avec une nuance toutefois : personnellement, j’apprécie aussi de temps en temps de pouvoir me rendre dans un lieu (tel que l’Oratoire du Louvre, que j’ai découvert pour la première fois hier, 24 novembre, et dans lequel je me suis senti très bien, « à ma place »). Eric Houser

  4. ltrobat dit :

    Je sais que l’Eglise Unitarienne francophone célébre des cultes mensuels via le web. Je ne dirais pas pour autant que cela fonctionne, car il manque une dimension essentielle: le groupe. Faire un culte par internet, c’est juxtaposer l’expression de diverses individualités, alors que quand je vais au temple le dimanche, je participe à une célébration au sein d’un groupe, l’aspect collectif impliquant des cantiques chantés ensemble, des lectures et des prédications écoutées ensemble (même si individuellement on en pense ce qu’on veut)…

  5. Ludovic D dit :

    Bonjour,
    Vivant maintenant à l’étranger, je voudrais remercier chaleureusement les pasteurs de l’Oratoire du Louvre, Gaspard de Coligny et James Woody, de proposer ces prédications en ligne. Car si la communion prend un tout autre sens au sein d’un groupe, bénéficier de la qualité de ces prédications lorsque l’on ne peut assister au culte à l’Oratoire est précieux.
    Merci pour cela, merci pour ce blog vivant et félicitations pour la qualité éditoriale du site de l’Oratoire du Louvre dont biens pourraient s’en inspirer. Internet n’a pas vocation à remplacer la vie, mais cela peut en être une puissance extension.

  6. pascal dit :

    Bonjour
    Vous dites à très juste titre que rien ne remplace la force de participer physiquement à un culte. J’ai simplement envie d’ajouter que rien ne remplace la retransmission en direct par rapport au différé. Lorsqu’on habite à 700 km de Paris et que près de chez soi rien n’est vraiment adapté pour accueillir une famille avec enfants et fauteuil roulant on préfèrerait vivre le direct avec vous plutôt que le différé. Les rares fois où je peux « monter à Paris » je viens au temple de l’Oratoire qu’il pleuve ou qu’il vente. Si vous craignez que le choix de la retransmission en direct ne sédentarise certains de vos paroissiens ce n’est pas de votre responsabilité de choisir pour eux mais bien la leur. J’ai cru comprendre que dans le protestantisme que vous représentez vous en appelez au libre arbitre de chacun. Il faut simplement réaliser que ce choix du différé pour éviter le confort de la sédentarité prive certains de la joie de vivre avec vous en direct un moment de culte. Vous n’êtes pas sans savoir que beaucoup de bâtiments historiques de l’Eglise Réformée en France ne sont pas adaptés pour les fauteuils roulants et que lorsqu’une accessibilité a été prévue personne n’a la clef pour ouvrir à la personne (expérience maintes fois vécues)ou bien il faut prévenir une semaine avant, de sa venue! Votre site nous ouvre enfin les portes mais si vous pouviez ouvrir un peu plus la porte en nous offrant des retransmissions en direct nous pourrions alors être plus encore en partage avec vous.
    Bien cordialement
    Pascal

  7. Marie-Alicia dit :

    Bonjour.

    @Pascal.
    Attendons la ou les réponses des pasteurs. Mais d’ores et déjà :

    Certes, on pourrait penser comme vous.
    Loin de Paris (aussi), c’est une organisation à avoir pour soi-même.
    (Il existe des cultes en direct), sauf que : c’est un peu spectacle, ce que les cultes en différé ne permettent pas. (mais est-ce vraiment plus mal ??)
    Oui, c’est peut-être un peu frustrant d’attendre, surtout dans notre siècle de l’instantané….. Cependant, il est tout à fait possible de maîtriser l’organisation du temps en rapport avec sa propre vie et avec ce qui est déjà si généreusement offert et proposé. C’est aussi l’école de la patience.

    C’est seulement un avis au regard de revendications, peut-être d’apparences légitimes ; mais les autres ne sont pas toujours que les serviteurs des uns.
    Les pasteurs sont aussi des êtres humains, avec des possibilités limitées. Soyons déjà reconnaissants ++ à leur égard.

    Nous aurons le prochain culte en différé et c’est très bien. Merci à l’Oratoire.

  8. Merci pour les encouragements. Et pour votre indulgence. Nous avons eu, Soo-Hyun et moi un peu de difficultés ces dernières semaines, elle a eu une grippe terrrrible pendant une 10aine de jours, elle est quand même allé filmer quand elle avait 39 au lieu de 40° mais les vidéos ont pris du retard. Moi, c’est mon ordinateur qui est mort (carte mère HS) après 7 ans de bons et loyaux services, donc, le temps d’aller en acheter un (grâce aux dons faits à l’église par les paroissiens généreux), puis de remettre d’aplomb les fichiers et les programmes… vous avez attendu (encore) plus que d’habitude.

  9. Marie-Alicia dit :

    Monsieur Pernot et votre épouse :

    Prenez bien soin de vous , et pour elle …

  10. stephane pahon dit :

    bonsoir,
    pour moi direct ou différé peu m’importe…
    c’est surtout la prédication qui m’est importante.
    Il est vrai que la présence au culte, comme dans la
    vie est encore mieux.
    Comme le dit si bien Marie-Alicia, c’est déjà bien
    ce travail formidable du pasteur Gaspard de Coligny et son
    Epouse si j’ai bien compris.
    C’est vrai : grand grand merci …
    Et bon courage…..

  11. pascal dit :

    oui bien sûr travail remarquable que ces retransmissions en différé par internet. Je dis simplement que si le différé plutôt que le direct est choisi pour stimuler les paroissiens à se déplacer c’ est dommage. Si c’est pour des raisons techniques c’est différent et compréhensible.Personnellement j’apprécierais de temps en temps de pouvoir vivre du direct pour partager et ne pas avoir l’impression de « consommer » de la prédication tout seul dans mon coin. La préférence du direct n’a rien à voir pour moi avec de l’impatience . Pour avoir vécu plusieurs Noel à l’hôpital au chevet de mon fils je peux affirmer que vivre quelque chose de commun avec d’autres loin de nous au même moment n’est pas la même chose que de lire ou écouter une prédication rétrospectivement même si sa portée est la même. Si la technique le permet sans majorer le travail des responsables tant mieux, mais si on s’en prive uniquement parce que certains risqueraient de ne plus se déplacer c’est un petit peu dommage.
    Félicitations pour ce site de l’Oratoire et tout son contenu.

  12. stephane pahon dit :

    je comprends bien…et je suis de tout coeur avec vous.
    Une idée : pourquoi ( à l’hôpital ou ailleurs) ne pas vivre
    avec d’autre un culte basé sur le partage d’une prédicarion
    de l’Oratoire, avec un chant, un échange …
    Ainsi vous pouriez vivre en communion directe, vécue un moment
    de prière. Pas besoin d’un temple pour rencontrer Dieu.
    Juste besoin d’une vrai relation avec nos prochains…
    Je suis certain que cette expérience serait sympa…
    Pour l’avoir souvent fait je peux vous dire que cela vos le
    coup de vivre cela. Ainsi vous n’êtes pas réduit à l’état de
    simple consommateur de prédication dans votre coin.
    Il existe un exemple de ce genre de cukte de maison sur
    ce site, conseillé à des jeunes.
    Demandez à Gaspard de Coligny , que je salue amicalement depuis
    les Vosges.

    Bien à Vous Pascal.

  13. stephane pahon dit :

    Vous pouvez chercher dans :
    « Culte entre amis ».

  14. Marie-Alicia dit :

    Bonsoir.
    C’est intéressant ce que vous expliquez, Stéphane.

    Personnellement, avec des voisins, nous écoutons et partageons les prédications, en différé, et aussi, selon les possibilités de ces personnes, dimanche ou mercredi ou samedi ; nous avons de très bons échanges, qui vont même plus loin que notre quartier (échanges aussi en plus par téléphone si nécessaire). Il faut aussi être attentifs au rythme de vie des autres, à leurs conditions de vie, de travail ou pas. Adapter pour permettre les rencontres. Comprendre leurs besoins, leurs possibilités.
    Des changements de vie notoires se produisent ainsi. C’est très, très bien, encourageant et dynamisant pour tous.
    Merci pour tous les enseignements que nous recevons ici.

    Eloignée par nécessité, j’ai suivi longtemps (il y a quelques années) d’autres cultes en direct ; malgré tout, on reste consommateurs (voire, on le devient), sans pour autant avoir d’échanges, sans participation pour autant.

    Le partage et/ou l’échange, c’est une manière d’être et de vivre, de conception d’accueil de l’autre, pas de temps, ni de durée, ni de matériel. Avec peu, on peut être et faire et avec beaucoup on peut ne pas être et rien faire… !

    Bonne semaine et peut-être aussi, organisation et conception des relations à travailler tout à nouveau.
    Marie-Alicia.

  15. Marie-Alicia dit :

    Ajouter que l’on peut aussi, ensuite échanger / aux vidéos : sur twitter , FB, aussi par skype (possible).
    « Elargir l’espace de notre tente ».

  16. Chers amis

    Je comprends bien le désir d’avoir un culte le dimanche matin pour se sentir en communion avec les autres chrétiens rassemblés de part le monde en ce jour là.

    Et plusieurs personnes m’ont exprimé leur tristesse que l’émission de France Culture ne donne plus un culte mais une sorte de causerie, et que l’émission sur France 2 ne donne que rarement un culte. Finalement, bien des personnes regardent du coup la messe, ce qui est déjà ça. Ou écoutent les cultes de l’Oratoire. Maintenant avec un outil comme l’ipad (je n’ai pas d’actions chez Apple) c’est vraiment à la portée de presque tout le monde de tout âge d’aller écouter ou voir ce genre de podcasts.

    Donc pourquoi ne pas mettre en direct le culte de l’Oratoire ?

    Pour des questions techniques, d’abord : la qualité serait plutôt médiocre. Parce qu’il ne serait pas facile d’avoir une bonne connexion internet à l’intérieur de l’Oratoire (il n’y a pas la fibre, le débit du wifi n’est pas excellent), il faudrait aussi acheter du matériel pour transmettre un son de bonne qualité directement dans la diffusion, prendre une caméra plus professionnelle, mettre un ordinateur derrière…

    Et il semble que bien des personnes regardent les vidéos en semaine. Il y a même un pic de fréquentation entre midi et deux pour les vidéo de culte et les prières. C’est touchant de penser à ces personnes qui se prennent un temps de culte personnel pendant la pause de midi au travail !

    Et puis, finalement, ça aussi, ça peut se faire le dimanche matin à l’heure du culte, en prenant le culte du dimanche d’avant, et l’on peut alors se sentir en communion avec les autres chrétiens. De toute façon, nous ne suivons pas la liste de textes bibliques de l’année liturgique. Nous choisissons plutôt en fonction de l’inspiration (en espérant que ce soit le saint Esprit qui nous inspire, en tout cas ce n’est pas la paresse car choisir le texte demande déjà un vrai travail, souvent).

    Pour cela, ou pourrait peut-être essayer de mettre une image des partitions des chants du dimanche, mais il faut vraiment être seul dans sa maison pour chanter les cantiques en karaoké ! Ou chanter très très bien ?

Laisser un commentaire