S'abonner par :
 rss
 email

Gaspard de Coligny

prédication du pasteur Gaspard de Coligny
pour le dimanche 22 décembre 2013

En cette saison l’« esprit de Noël » est un peu partout. On voit des crèches dans le guichet d’une gare ou sur un rond-point, on entend « il est né le divin enfant » en musique d’ambiance dans les supermarchés. Cette ambiance magique de Noël va conduire bien des personnes à aller pour une fois à l’église, c’est une chance pour eux, car un miracle peut se produire sur ce chemin. Comme dans cette histoire racontée dans l’Évangile selon Luc où des personnes sont guéries alors qu’elles sont en chemin pour accomplir un rite religieux.

Je vous propose de nous demander, à partir de ce texte, à ce que Jésus pensait de la pratique des actes religieux.

Contre toute attente, Jésus invite les dix lépreux à accomplir un acte religieux. Ce n’est pas son genre.

Dix hommes unis par leur commune détresse viennent vers lui et l’appellent à l’aide. Jésus n’accomplit aucun geste, il ne fait pas de la boue avec sa salive et la poussière du sol, comme d’autres fois, il n’impose pas les mains, il ne bénit pas les lépreux, il ne leur parle pas du pardon de Dieu, comme il le fait souvent. Jésus ne leur dit qu’une seule chose : « allez se montrer aux sacrificateurs ». Il leur dit d’aller accomplir un de ces actes de pure religion religieuse dont le livre du Lévitique est friand, avec tout ce qu’il faut de poulets et de moutons sacrifiés, avec de multiples aspersions, avec de l’huile sur le lobe de l’oreille et sur tel orteil, puis avec savants mélanges d’eau, de sang, de poudre d’insectes séchés et d’hysope… le tout prenant 8 bons jours et certainement pas mal d’argent (Lév. 14).

C’est surréaliste quand on connaît par ailleurs la façon d’être de Jésus, qui a été très critiqué et même exécuté pour ne pas bien respecter le Sabbat.

Jésus les envoie pourtant accomplir un rite religieux, et ça marche « pendant qu’ils y allaient, il arriva qu’ils furent purifiés. »

Alors, Jésus soutiendrait-il l’importance essentielle des rites religieux ?

C’est un peu plus fin que cela, et il n’est pas possible de répondre par un simple oui ou non.

D’abord parce que la religion ne se limite pas ici au rite dans le temple, et que les lépreux sont guéris avant même l’accomplissement du rite. Mais ensuite parce que l’histoire continue après la guérison des 10 lépreux avec cet homme qui finalement ne va pas jusqu’aux sacrificateurs et revient vers Jésus. De quoi est-il alors sauvé que n’ont pas reçu les 9 autres qui, eux, sont restés bien sagement pour accomplir le rite que Jésus leur avait dit de faire, rite qui permettait à un lépreux guéri de réintégrer la société.

… suite du texte ici

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

Une Réponse à “Prédication : Libéré, même de la religion, même du Christ (Luc 17:11-21)”

  1. Jean-Pierre Capmeil dit :

    Une prédication très inspirante qui est vrai programme de vie.

Laisser un commentaire