S'abonner par :
 rss
 email

Philippulus

Question d’un visiteur :

Bonjour pasteur ,
j’ai à nouveau besoin de vous : je sais que les scénarios horribles décrits dans l’apocalypse sont a prendre au second degré, mais alors, je n’arrive pas à comprendre ce livre. Est il un livre de paix et d’amour ou est-il vraiment un livre prophétique parlant d’horreurs a venir ?
Encore merci,

Réponse d’un pasteur :

Bonjour Monsieur

Et bravo de vous intéresser à la Bible, dans ses moindres recoins.

Il existe des gens pour utiliser le livre de l’Apocalypse pour faire peur aux gens, c’est ce que l’on appelle « le syndrome de Philippulus », sur la base de ce personnage de Tintin où un homme poursuit les gens avec des menaces et des appels à la repentance, prédication qu’il accompagne de lugubres coups de gong. « C’est le châtiment, faites pénitence, la fin de monde est arrivée ! » Ces faux prophètes essayent de persuader les gens d’avoir peur de Dieu. Ils le font dans le but louable d’aider les gens à se tourner vers Dieu et de les pousser à soutenir l’église.

Mais au contraire, le message du Christ est un évangile, c’est à dire littéralement « une bonne nouvelle », c’est même « LA bonne nouvelle », et non le dernier avertissement avant la terrible sanction !

Donc, je suis bien d’accord avec vous, l’Apocalypse, comme tout le reste de la Bible, est à lire à la lumière de l’évangile du Christ, c’est à dire qu’on peut le lire comme on veut, comme on peut, mais au final une bonne lecture en tire nécessairement une bonne nouvelle pour chaque personne vivant au monde.

Et ce texte ne parle ni du passé (du temps de l’empereur Néron ou de je ne sais qui) ni du futur (une éventuelle génération où la fin du monde arriverait), mais ce texte parle du présent. En effet, d’après le Christ lui-même, c’est aujourd’hui déjà que le Royaume arrive, ni hier ni demain, mais aujourd’hui, « L’heure vient, nous dit Jésus, et elle est déjà là ».

Les justes qui sont sauvés, c’est donc une figure de nous tous et de chacun de nous.
Ce qui est massacré par divers dragons ou des étangs de feu… c’est ce qui nous blesse et nous tue : c’est notre péché (ça s’appele le pardon), c’est notre angoisse, notre culpabilité, notre faiblesse, notre manque de sagesse (cela s’appelle le secours de Dieu).

Mais je reconnais que ce style de l’Apocalypse n’est pas facile à lire et bien des images ne sont pas trop évidentes aujourd’hui. C’était bien plus facile pour les personnes de l’époque car elles avaient plus l’habitude de ce genre de langage et de tous ces jeux d’allusions savantes à d’autres passages de la Bible. Donc si vous ne saisissez pas tout, ce n’est pas grave, vous pouvez passer sans vous choquer, et retenir parfois de bien belles promesses au détour d’un paragraphe un peu étrange.

Avec mes amitiés fraternelles

Marc

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

Une Réponse à “Question : l’Apocalypse, un livre de paix et d’amour ou de prophéties terribles ?”

  1. rené dit :

    L’Apocalypse voulant dire dévoilement est à l’inverse de ce que nous pouvons croire en première lecture, un livre qui ne doit pas faire peur car il est bâti comme un renouveau à l’identique de la création en sept jours, une recréation des cœurs. Mais n’oublions pas que la peur a sa fonction, elle est éducative et on la retrouve au moins depuis Caïn tout au long du texte sacré. Il en est de même pour cette fameuse bête, le 666, qui dévoilé démontre l’inanité des comportements humains qui se veulent coupés de Dieu alors que nous sommes liés à Dieu dès notre naissance.

Laisser un commentaire