S'abonner par :
 rss
 email

http://www.flickr.com/photos/64636777@N03/6932815749 Found on flickrcc.net

Question d’un visiteur :

Bonjour
J’ai 11 ans et je suis en 6ème dans un collège catholique. Ils proposent un temps de prière tous les vendredis et on discute de tout ce qui nous passe par l’esprit et qui a un rapport avec la religion. Avant, j’étais athée. Maintenant, je crois en Dieu et je le prie dès que j’en ai besoin. Mes parents sont catholiques non pratiquants. Du coup, je prie en secret. Je ne sais pas si j’ai le droit, et je ne sais pas si Dieu écoute mes prières, car je ne suis pas baptisée. J’ai des amis catholiques et protestants qui me disent que je dois continuer et des amis athées qui disent que ça va me faire perdre la tête. Mais j’ai besoin de quelqu’un qui m’écoute, parfois pour dire des choses que je n’oserais même pas dire à mes parents… Aidez-moi !!!
Alice

Réponse d’un pasteur :

Chère Alice
Bravo de prier Dieu et de participer à ces groupes de réflexion.

Bien sûr que vous pouvez prier sans être baptisée. Dieu n’est pas un fonctionnaire des douanes qui ne laisserait passez que les gens qui ont le coup de tampon bien valide sur le passeport. Le baptême est précisément le signe de cet amour de Dieu pour vous en particulier, Aurore, une amour sans condition, que vous soyez baptisée ou non, que vous pensiez à lui ou non, d’ailleurs, Dieu, lui, pense à vous et vous veut tout le bien qu’il pourra vous apporter. Non seulement vous pouvez le prier quand vous en ressentez le besoin mais un peu régulièrement, lui disant comme à votre amie ce que vous avez sur le cœur, vous réjouir devant lui de ce qui était beau dans votre journée, partager avec lui ce qui l’était moins pour mieux le digérer et réagir positivement…

Avec mes amitiés fraternelles

Marc

Suite, quelques jours plus tard :

Re-bonjour,
Merci beaucoup pour votre réponse et votre super site internet !
Et désolée de vous déranger autant…
Mais j’ai encore des questions.
Comment je me débrouille avec mes parents ?
Eux qui ont été baptisés mais qui ont un peu l’air de s’en ficher ?
Ils me disent tout le temps (enfin surtout ma mère) que je ne devrais pas aller à « ces machins »(groupes de réflexion le vendredi) et que ça va me rendre folle… Mon père, lui,aussi, me dit qu’il veut bien que je croies en dieu mais dit que je dois abandonner les groupes de réflexion.
Et moi qui ne sais pas quoi faire.
Je n’ose plus leur parler de tout ce qui concerne la religion maintenant.
Re-aidez-moi !
Merci d’avance,
Alice

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir Alice

Je comprends la réaction de vos parents, ils ont un peu peur que vous vous fassiez endoctriner par des intégristes, ou par des idéologies un peu bizarres.

Normalement, une bonne religion devrait libérer votre personnalité, votre créativité personnelle, votre propre réflexion et spiritualité. Mais même une bonne religion, quand elle est dans les mains d’un intégriste donne tout l’inverse, la personne est culpabilisée par des « faut pas penser ceci », des « c’est obligatoire de faire ça », des « le monde et les gens pas croyants ou d’une autre religion sont tous horribles »…

Et puis il y a aussi des groupes spirituels un peu bizarres qui mettent des idées diverses dans la tête des gens, des pratiques de méditation, ou de rites… en disant que cela s’ajoute très très bien au christianisme, qu’il n’y a pas de problèmes, que c’est chaleureux et sympa, qu’il faut essayer pour voir, qu’il y a même des gâteaux à manger… Ce genre d’idéologies aussi peut être assez sournois comme manipulation.

Bref vos parents ont plutôt raison de se méfier et de vous mettre en garde.

Mais bon, votre groupe n’a pas l’air comme ça (mais souvent c’est habilement présenté, et je ne les connais pas non plus). Mais pour que vos parents le sache, il suffirait peut-être que vos parents rencontrent le ou les responsables de l’aumônerie de votre collège, qu’ils prennent un café avec eux et voient un peu s’ils sont ouverts, quel type de foi chrétienne est-ce ? Y a t il des théologiens dans l’équipe d’encadrement qui soient formés dans une faculté reconnue ? Des prêtres, des diacres ?

Ce serait excellent excellent si vous pouviez trouver un groupe chrétien sympa et ouvert qui vous permette d’avancer, et qui en plus convienne à vos parents. Cela dit, l’essentiel est ce qui est dans la tête, dans le cœur. L’essentiel est de pouvoir prier, penser à Dieu, réfléchir par soi-même. Pour cela, vous pouvez lire un peu les évangiles chez vous, en discuter avec vos amis croyants, discuter de choses profondes avec eux et avec les croyants ouverts à la discussion entre deux cours… Peut-être discuter aussi avec un de vos grands parents si vous avez la chance d’en avoir une ou un qui est croyant pratiquant, il y a un grand enrichissement à parler avec les personnes âgées, et ils pourront témoigner que vous êtes loin d’être rendue folle par votre foi, au contraire, que vous êtes encore plus formidable ?

Amitiés

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

10 Réponses à “Question d’une collégienne : Prière quand on n’est pas baptisé ?”

  1. bertrand dit :

    Dieu n’est pas un fonctionnaire des douanes,j ai éclater de rire en lisant cela ,
    je participe au groupe des jeunes de l étoile avec votre frère

  2. bertrand dit :

    je participe au groupe des jeunes de l étoile avec votre frère
    Dieu n’est pas un fonctionnaire des douanes,j ai éclater de rire en lisant cela ,

  3. Tahi dit :

    Coucou Alice ! Moi aussi j’suis pas baptisé ! Et….Je croîs en Dieu et Jésus comme de l’eau de roche ! J’ai 12 ans et j’aimerais intégré l’église…Mais …Ma mère dit que ces choses comme tes amis (vons me faire carrément perdre la tête ))

  4. Tahi dit :

    Je serais ravie de tchaté de sa avec toi!!!

  5. Tahi dit :

    J’ai enfin trouvé quel qu’un comme moi ! Ouf

  6. Merci, Tahi !
    Et bon courage.
    Mais je ne peux pas vous mettre directement en contact avec Alice, car c’est très très risqué. Il y a d’horribles prédateurs qui se déguisent en personnes sympas, et qui avancent ainsi pour finalement avoir un rendez vous avec une proie pour faire ce qu’il veut ensuite… Il y a aussi des religieux qui profitent des forums pour rendre fou des personnes qui cherchent Dieu très sincèrement, en y mettant leur cœur. Donc désolé de ne pouvoir vous donner ses coordonnées, mais elle vous lit peut-être… ou d’autres personnes comme vous deux que vous encouragez ainsi.
    Amitiés

  7. Tahi dit :

    Pas de problème !!!

  8. Tahi dit :

    Ce qui me rassure c’est surtout d’avoir trouvé un ( site ) qui répond à ma question !
    Merci de votre réponse ! 😉

  9. Tahi dit :

    Et j’en est aussi parlé à ma maman et elle m’a aussi dit de faire gaffe 🙂

  10. emdeclerm dit :

    Bonjour,

    J’ai envie de rebondir un peu sur ce qui est dit par cette demoiselle : la pureté de l’enfance est une grâce car je trouve que ce sont dans ces moments-là que l’on prie le plus fort et sans conditions pour tous ceux que l’on aime quelque soit leur rapport personnel à Dieu et tous les gens que nous ne connaissons pas mais savons en état de souffrance. Je m’interroge beaucoup ces derniers temps : je rencontre des personnes formidables, portées de bons services, pleine d’empathie, de solidarité, d’amour pour leur prochain… mais ces personnes ne reconnaissent pas Dieu. A l’inverse, je passe beaucoup de temps dans ma communauté catholique et j’ai l’impression de ne pas rencontrer beaucoup de personnes qui aient ces qualités de coeur. Je suis heureuse de partager avec eux cet essentiel qu’est Dieu, mais frustrée quand même pour ce qui est de l’amitié, des relations fraternelles, ces personnes-là me freinent souvent par leur comportement. Beaucoup de jugements préconçus, d’égoïsme parfois… je ne veux pas moi-même les juger, ils vivent leur foi à leur façon et certains sont tout de même sympathiques… mais on ne peut guère se confier sur nos problèmes, et les problèmes des autres ne semblent pas les toucher nn plus… à les cotoyer, on a l’impression que la foi a tellement surpassé le reste qu’ils ne s’occupent pas du tout de faire le bien autour d’eux, de rendre service… on a l’impression qu’il est impossible d’aborder un autre sujet sans forcément raisonner avec la qualité de chrétiens, si bien que parfois il est impossible d’avancer puisqu’ils ne se réfèrent qu’à la Bible, à des cas étiques sur lesquels il me paraît difficile de statuer par rapport à la Bible. LÀ encore je ne juge pas… est-ce moi qui ne suis pas une chrétienne assez fervente ? comment expliquer parfois que je puisse me sentir mieux au milieu de gens qui n’ont pas de confessions qu’au milieu de gens qui ont la même religion que moi ? qui est dans le vrai au fond ? ne suis-je pas à côté de la plaque ? comment expliquer aussi que je ne sois jamais tombée amoureuse de garçons vraiment chrétiens alors que j’ai toujours gardé dans la tête l’idée de fonder un foyer chrétien ? bien sur ce sont des questions personnelles, mais j’avoue que j’ai parfois des doutes : il me paraît tellement triste que certaines personnes qui ont des qualités humaines exceptionnelles passent comme ça à côté de Dieu, ce qui glorifierait leurs actes d’une façon incroyable, et d’autres personnes se disent chrétiennes mais sont abominablement égoïstes dans leur façon d’agir… d’ailleurs, ces personnes ne s’entourent que de chrétiens, il faut avoir le tampon baptême validé sous peine d’être jugé infidèles… d’après la Bible, ces personnes ont la foi et ce sont elles qui sont agréables à Dieu… j’ai beaucoup de mal à prier en ce moment, j’ai l’impression qu’il est difficile d’avoir la grâce de la foi et celles des actes… je veux me rapprocher des chrétiens parce que j’ai conscience qu’on a le même essentiel, mais pourtant ce n’est vraiment pas au milieu d’eux que je cultive des amitiés aussi intéressantes … La foi n’a pas pour but de se croire supérieur parce qu’on a la primauté du Salut… et la foi n’implique pas non plus de s’en contenter et de ne pas en donner de fruits… je suis assez dépitée à tel point parfois que je me désespère du christianisme et me dis que si c’est moi qui suis dans la mauvaise voie, alors il faut changer ma personnalité… le conflit intérieur est grand et lourd à porter… et d’autant plus la frustration d’avoir la sensation qu’on ne peut pas s’appuyer sur les croyants de sa communauté quand on va mal parce que c’est chacun pour soi et Dieu pour tous… auriez-vous des conseils pour garder le cap et me débarrasser de ce conflit intérieur?

Laisser un commentaire