S'abonner par :
 rss
 email

Jésus selon Rembrandt - Wikicommons

Question d’un visiteur :

Bonjour Marc!
J’espère que tu vas bien!! J’ai une question à te poser! Dans l’Évangile de Saint Jean, lorsque Jésus guérit un aveugle avec de la boue…les disciples demandent si il est aveugle parce qu’il a péché ou parce que ses parents ont péché, Jésus répond: « Ni lui ni ses parents : c’est afin que soient manifestées les œuvres de Dieu », j’ai pas compris ce que ça voulait dire! Merci beaucoup!!

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir. Je suis d’accord avec toi, ce passage (Jean 9) peut signifier en première lecture un truc super horrible : que ce pauvre monsieur a été rendu aveugle pour qu’ensuite Jésus puisse montrer ses tours de magiciens et épater tout le monde.
A mon avis ce n’est pas possible car c’est en contradiction avec l’essentiel de l’Evangile : Dieu ne fait que du bien, et il n’utilise pas la souffrance comme moyen (même pas pour punir ou tester, alors encore moins pour une mise en scène !). Et c’est donc à juste titre que cette lecture du texte nous choque.

Alors comment comprendre ça ? A mon avis ce texte dit :

D’abord que la question de savoir pourquoi ce monsieur est aveugle n’a pas à jouer. Que ce soit sa faute, ou celle d’autres, du moment qu’il souffre, cette souffrance doit être soulagée. C’est bien normal. Même les hôpitaux font cela, quand quelqu’un arriver avec un cancer, quelle que soit la cause ils vont le soigner, et ils ne vont pas dire à une personne qu’on ne la soignera pas parce qu’elle a bien cherché son cancer en fumant de la cigarette, et donc qu’il n’a qu’à payer maintenant ses bêtises. Non, le médecin va sans doute lui conseiller d’arrêter de faire n’importe quoi, mais il va aussi tout faire pour le soulager. De même, on soignera à l’hôpital les gangster qui se sont fait trouer la peau, les bébés qui ont joué avec le feu…

Donc quand on voit une personne qui souffre, la seule réaction que ça inspire à Jésus : cette souffrance est là pour moi, pas pour la sécurité sociale, pour le gouvernement, ou les autres, mais je me sens concerné, c’est comme un appel, une vocation.

Le verset suivant va dans ce sens : « Il faut que je fasse (nous dit Jésus), tant qu’il fait jour, les œuvres de celui qui m’a envoyé« . Dans certains manuscrits (qui me semblent avoir raison), ce verset nous implique tous : « Il faut que nous fassions » ensmble le boulot de création d’un monde plus juste, avec Dieu, c’est le bon moment.

Et c’est le cas, Dieu agit dans le monde, mais non comme un magicien, mais comme une dynamique d’évolution. Il n’a pas de mains pour envoyer des pains pour nourrir le pauvre qui meurt de famine, ou plutôt Dieu n’a pas d’autres mains que les nôtres pour le faire et son amour pour entourer celui qui a faim, et son cri qu’il relaie vers une personne ou des personnes qui pourraient faire équipe avec lui. Et Dieu envoie, comment dire, comme des ondes d’évolution pour attendrir notre cœur, affermir notre force contre l’injustice et la méchanceté… Oui, Il faut que nous fassions, les œuvres de celui qui nous a envoyé », mais pour cela il faut que nous voyons clair, et souvent, la solution est comme en plein jour, et la voyons, et nous faisons un geste comme naturellement.

Bravo de te poser des questions, de lire la Bible et de creuser…

Amitiés

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

Laisser un commentaire