S'abonner par :
 rss
 email

James Woody & Gaspard de Coligny

prédications des pasteurs James Woody et Gaspard de Coligny
pour le dimanche de Pâques 2014

Sur cette page :

  1. Pâques : le redressement de la nouvelle économie du salut (Marc 16:1-8) , par James Woody
  2. Quelle crédibilité ont nos expériences de foi ? (Marc 16:9-20), par Gaspard de Coligny

1. Pâques : le redressement de la nouvelle économie du salut (Marc 16:1-8)

prédication du pasteur James Woody

Chers frères et sœurs, elle avait pourtant bien commencé la petite entreprise de Jésus. Après l’inscription sur le registre, au bord du Jourdain par Jean le Baptiste, une activité de publicité tous azimuts, des œuvres de bienfaisance… c’était la croissance, une croissance que rien ne semblait pouvoir arrêter. Son activité croissait de façon miraculeuse et le nombre de clients se multipliaient. En chef d’entreprise prévoyant, il avait diversifié l’activité : aussi bien le médical que la politique, la philosophie, la justice, l’alimentaire, l’agroalimentaire, le bâtiment. La concurrence avait fort à faire avec lui qui ne laissait rien passer, pas même un iota. Les trois ou quatre autres sociétés présentes sur le marché commençaient à se faire du souci : le Jésus en question leur prenait des parts de marché.

Depuis que ses parents l’avaient présenté à la bourse de Sion, sa valeur n’avait cessé de progresser dans le tout-Israël. Cette start-up commençait à faire de l’ombre. Cela ne pouvait plus durer. Une OPA non-amicale devait être lancée. Elle aurait lieu un vendredi, avant la fermeture du marché. Elle allait conduire à un vendredi noir, véritable crash.

… suite du texte ici

2. Quelle crédibilité ont nos expériences de foi ?
(Marc 16:9-20)

prédication du pasteur Gaspard de Coligny

Jésus reproche aux disciples « de ne pas avoir cru ceux qui l’avaient vu ressuscité » (v.14). Mais à vrai dire, quelle était la crédibilité de ces témoignages de personnes disant que Jésus leur était apparu ? S’il n’est pas bon d’être incrédule et de passer ainsi à côté de quelque chose d’essentiel, il n’est pas bon non plus d’être crédule et de se laisser embarquer par n’importe quel illuminé ou pire, par n’importe quel manipulateur déguisant son entreprise en église vivante et sympa. Alors, est-ce qu’il y avait de bonnes raisons de croire ou de ne pas croire ces prétendus témoins du Christ ressuscité ?

La cohérence entre la parole et l’être

C’est vrai que leurs témoignages pourraient être ceux de personnes ayant des hallucinations. Mais si c’était le cas, cela ne produirait que peu de résultats positifs, et serait source de souffrance pour eux-mêmes ou pour leur entourage. Au contraire, après un moment de stupeur, ce qui leur est arrivé les mobilise, les rend plus vivants et les fait s’intéresser aux autres, aller vers eux pour partager ce qui les a eux-mêmes en quelque sorte ressuscités. Et ils ne se scandalisent pas que les autres ne les croient pas, il y a une douceur dans leur attitude, et en même temps un enthousiasme et une force. Alors peut-être ont-ils rêvés en pensant voir Jésus ressuscité, peut-être ont-ils présenté d’une curieuse façon ce qu’ils ont vécu, mais ce qui est certain c’est que cela a été pour eux ressuscitant.

La diversité de ces expériences

… suite du texte ici

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

Une Réponse à “2 prédications de Pâques, sur l’Evangile selon Marc 16”

  1. Jean-Pierre Capmeil dit :

    Le luxe complet : L’Evangile du matin de Pâques selon Marc et selon James. Et en plus une Saint Cène. Une première pour ma petite (grande) Etoile !

Laisser un commentaire