S'abonner par :
 rss
 email

http://www.flickr.com/photos/12836528@N00/3661899385

Question d’un visiteur :

Il me manque néanmoins cette foi en la vie en général, peut-être que vous avez une idée quant à la manière de le ressentir, de le rendre tangible ?

Réponse d’un pasteur :

Peu importe la vie en général, en fait. La question est de ressentir la qualité de la vie présente particulière qu’est la vôtre. Et d’y lire le signe d’une espérance qui dépasse infiniment sa petitesse, une espérance qui ne peut venir que de Dieu.

Une idée pour ça ? Comment faire ? Pas après pas. Par exemple en se réjouissant, chaque jour, dans la louange, de sa journée. Et ne pas cesser de prier tant que l’on n’a pas trouvé au moins une belle chose, un bon instant dont on peut se réjouir. Si possible deux, ou sept belles choses. Et le lendemain, se préparer à les saisir au vol : ah, ce soir, je pourrai me réjouir de ça dans la louange… et que ces clins d’œil forment une brèche.

Avec la bénédiction de Dieu.
& mes amitiés fraternelles

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

Laisser un commentaire