S'abonner par :
 rss
 email

Régina

prédication de la pasteure Régina Muller
pour le dimanche 1er janvier 2014

Ah ! Encore un miracle propre à nous faire sourire ! Hop ! on passe de la pénurie à une situation d’abondance, comme par magie !

Pas même une parole pour rendre visible l’invisible ! Entendez : pas de label divin pour attester que c’est bien le Dieu d’Israël qui en est le commanditaire.

Le récit ne nous donne pas la preuve que ce renversement de situation soit le fait du Dieu d’Israël, lui qui, selon ses antiques manières, reste soucieux de l’histoire de chacun.

Ici, tout va très vite et on n’y voit que du feu, comme dans les numéros de foire mille fois rodés. L’huile miraculeuse arrête de s’écouler au bon moment et il n’y a pas de gâchis.

Et ce n’est rien encore ! Si on suit le prophète Elisée dans les récits merveilleux qui lui donnent la vedette, on a le sentiment de quelque chose d’un peu trop facile. Il faut dire qu’il fallait bien ça pour asseoir sa légitimité de successeur d’Elie, le grand prophète. Les auteurs de sa geste lui font faire aussi bien, voire mieux que son prédécesseur. Il lui a d’ailleurs fallu un double adoubement pour se distinguer dans la confrérie des prophètes qui luttaient contre l’imprégnation du culte de Baal en Israël. Il a reçu une double dose d’Esprit de Dieu et deux fois le manteau d’Elie.

Elisée, l’ancien laboureur devenu faiseur de miracles, plaît au petit peuple par son sens du service. Mais il sait aussi se frotter à des affaires politico-militaires d’envergure ; il est écouté des princes. Il n’est pas interdit de laisser son imagination faire le grand écart dans le temps et de voir en notre prophète très « people », un homme qui sait travailler son image : serrer une main par-ci, jeter une poignée de farine par là pour faire avaler un bouillon empoisonné, être proche des gens de peu tout en sachant s’arranger avec les grands. Ce conseiller du prince participe à des coups d’Etat comme celui de Jéhu au chapitre 9.

Pourtant, ce n’est pas ce faiseur de rois qui a la vedette de notre récit. L’histoire avance vite certes, mais à l’économie de moyens, en mettant en avant  une femme de peu et de peu de mots. Dans son anonymat et dans son dénuement, c’est elle qui prend l’avantage sur notre faiseur de miracles.

… suite du texte ici

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

Laisser un commentaire