S'abonner par :
 rss
 email
: 'Allan Kardec, painted portrait DDC_9743'  http://www.flickr.com/photos/40936370@N00/11978694974

Allan Kardec, , de son vrai nom Hippolyte Léon Denizard Rivail (1804-1869), fondateur du spiritisme

Question d’un visiteur :

Bonjour cher pasteur en lisant vos réponce a toute c’est question, vous mavez d’une part soulager, car vous été très sage. J’aimerais me confesser a vous et avoir votre avis et vous posez une question. Voyez vous j’aime Dieu de tout mon coeur et chaque jour je lui demande d’escusez mes pecher, mes egarement. J’essaie de donner amour autour de moi, sans pour autemps en attendre en retour.

Mais je n’ai pu m’empecher de trouver un certain verite dans les ecris de Allan kardec, qui son pour moi tellement eloquant et veridique. Il sont ceux qui mon raprochez de Dieu et mon donner espoir. J’ai envie de croire que nous nous reincarnons et j’ai cette impresion d’avoir deja vecu.

Il y a un soir ou je priais dieu, jetais a table muni d’un crayon et seulement a lui je lui ouvre mon coeur et mon ame. Je lui demandais de m’eclairer. Et j’ai un peu écris sous un certaine influence des chose et idee qui venais a moi sur ce que je voulais savoir. Mais le fait et que le lendemain j’avais changer, j’etais moi sans etre tout a fait seule, j’avais cette fixation sur les gens et je voyais leur egarement, leur eloignememt a quel point il etais loin de dieu et javais envie et je voulais aller a eux les eclairer leur parler. Sa ma prie quelque heure pour me detacher de cella et comprendre a quel point je m’etait investie dans quelque chose qui me depasais.

Merci pasteur de me lire et me repondre.

Réponse d’un pasteur :

Bonjour Monsieur

Franchement bravo de penser à Dieu, de l’aimer, de chercher à progresser grâce à son aide, et de chercher à agir ensuite pour les autres sous le régime de la grâce. C’est vraiment un condensé de l’Evangile du Christ.

Pour ce qui est du spiritisme et de la réincarnation, je ne sais absolument pas si c’est du bidon ou s’il y a un fond de vérité. Mais je suis persuadé que c’est plutôt nocif d’avoir ce genre de pensées. Même si c’était vrai, il faudrait mieux l’oublier que d’en faire quoi que ce soit.

Même pour ce qui est de la vie future, à laquelle je crois pourtant, je dirais qu’il vaut mieux ne pas s’en occuper pour penser le présent de notre relation à Dieu et de nos relations avec nos prochains vivants en ce monde, dans la pensée affectueuse de ceux que nous aimons, vivants ou morts. Il vaut mieux, en effet, ne pas vivre et penser en fonction de l’au-delà. C’est ce que propose la Bible, en fait, et particulièrement l’Ancien Testament, mais aussi Jésus.

Alors je dirais encore plus cela à propos de la « communication » avec les morts, même si c’était vrai, laissons les tranquilles et gardons notre point de vue de ce monde en ce temps. Je dirais cela aussi de la réincarnation, car l’idée de plusieurs vies à la suite dilue l’importance de celle-ci, estompe l’importance de notre personnalité unique, qui est une merveille (que nous le sachions ou non) et c’est plus que bien dommage.

Bref, je m’en tiendrais à votre premier chapitre, vécu au jour le jour, cela suffit largement à faire une excellente et belle vie, et j’oublierais les autres mondes, ceux des morts et des réincarnations, et ne penser à la vie future que rarement, sans y attacher trop d’importance. Mais pour ce qui est du témoignage auprès des autres, oui, excellent À mon avis sans faire la leçon aux gens. Le mieux est de dire comme vous le dites, votre joie de vivre en relation à Dieu et de servir les autres comme on peut, sous le régime de la grâce.

Et pour nourrir cette démarche, la lecture des Evangiles et des Psaumes me semble une lecture très inspirante.

Avec mes amitiés fraternelles

pasteur Gaspard de Coligny

Des centaines d’autres questions & réponses sur le site

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

3 Réponses à “Question : la foi en Dieu, la grâce, le spiritisme et la réincarnation… Il y a un peu plus, je vous le laisse ?”

  1. stephane pahon dit :

    Nous ne vivons jamais assez le temps présent qui est notre aujourd’hui en Dieu…
    Soyons simplement nous même avec nos qualités et nos défauts. Acceptons d’être acceptés et mettons nous en marche avec confiance et simplement.
    Vivre. Alors avant et après …
    Pourquoi toujours chercher à côté de la vie plutôt que de simplement : vivre ?!
    Pour fuir ? Czrtainement. C’est une tentation.
    Stéphane. Protestant et libre …
    Fraternellement …

  2. Fabienne dit :

    cher pasteur,
    je suis étonné de votre réponse concernant le fait de ne pas penser à « une vie après », alors qu’il me semblait bien que notre place « après » dépend grandement de nos actes dans ce monde. Pourriez vous m’expliquer alors quel sens peut voir une vie ici-bas, sans se poser de questions à ce sujet ???

  3. Bien sûr.
    C’est ce que dit Jésus, par exemple, quand il dit à Marthe :

    Je suis la résurrection et la vie. Celui qui a foi (confiance) en moi vivra, même s’il meurt; et quiconque vit et a foi en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela? (Jean 11:25-26).

    La question fondamentale est bien celle d’avoir confiance en Dieu maintenant, confiance en Christ. De vivre ce que cette confiance nous inspirera aujourd’hui. Et alors nous sommes vivant d’une vie qui est plus forte que la mort, qui la traverse. La question n’est ainsi pas fondamentalement celle de faire tel acte ou non, la question fondamentale n’est pas celle d’avoir telle croyance ou non. Pas même celle d’être certain ou de douter qu’il y a une vie après la mort. Mais la question est de faire confiance à Dieu aujourd’hui.

    Mais oui, on peut se poser des questions à ce sujet. Mais trop serait ne pas vivre le temps présent. Et celui qui cherche à « faire son paradis » vit en réalité en pensant à lui-même et à soigner son propre avenir. C’est encore de l’égoïsme, du calcul de son intérêt personnel. Alors que la confiance en Dieu invite à ce lâcher prise qui permet de vivre aujourd’hui dans une intensité et dans une qualité de grâce qui touchent à la vie éternelle.

Laisser un commentaire