S'abonner par :
 rss
 email
Brigitte Bardot, photo Wikicommons

Et Dieu créa la femme

Question d’un visiteur :

Bonjour,

J’ai une question qui pique ma curiosité à vous soumettre : la place de la femme dans le christianisme.

Je vais simplement citer un passage de la Bible et vous demandez votre avis : « Toute femme qui prie ou qui prophétise, la tête découverte, déshonore sa tête, car c’es la même chose qu’une femme qui serait rasée. Car si la femme n’est pas couverte, qu’on lui coupe aussi les cheveux. Mais s’il est déshonnête pour une femme d’avoir les cheveux coupés ou d’être rasée, qu’elle soit couverte. Car l’homme, étant l’image et la gloire de Dieu, ne doit pas se couvrir la tête; mais la femme est la gloire de l’homme. Car l’homme ne procède pas de la femme, mais la femme de l’homme; car aussi l’homme n’a pas été crée à cause de la femme, mais la femme à cause de l’homme… » (1Co 11:5ss)

Merci bien, en attente de votre réponse.

Réponse d’un pasteur :

Bonjour Monsieur,

Et merci pour cette question bien intéressante, aussi bien pour la question de la place de la femme que pour l’interprétation de la Bible.

Contrairement à ce que pourrait laisser penser certains passages des lettres de Paul, Jésus a initié une véritable émancipation des femmes, émancipation qui a eu une certaine réussite dans le christianisme primitif avant que me machisme ordinaire ne reprenne bien vite le dessus. Il va falloir attendre presque 2000 ans pour que la place des femmes commencent à être reconnue en parité avec celle des hommes dans les églises protestantes. Il vient d’y avoir un vote historique dans l’église anglicane autorisant enfin les femmes à devenir évêques, elles ne sont autorisées à être pasteures que depuis une cinquantaine d’années en France, comme dans la plupart des églises protestantes du monde entier, en encore, après des débats « théologiques » au cours des synodes dont bien des arguments nous font honte aujourd’hui.

Il existe, je pense, 5 passages des lettres de l’apôtre Paul qui règlementent très strictement la place des femmes dans l’église (1 Corinthiens 11, 1 Corinthiens 14 ; Ephésiens 5, 1 Timothée 2, Tite 2), disant qu’une femme doit être voilée, qu’elle doit se taire dans l’église et montrer une entière soumission devant les mâles, et bien s’occuper de la maison, faire la vaisselle, que la femme a été créée pour l’homme et pour sa gloire… Ces passages posent évidemment des questions avant tout pour les conséquences extrêmement graves qui résultent encore aujourd’hui de lectures fondamentalistes de ces Écritures. Ce n’est pas le texte en lui-même de Paul qui pose problème, il a dit une grande quantité de choses incroyablement profondes et spirituelles, en particulier dans cette 1ère lettre aux Corinthiens que vous citez, tellement que nous pouvons passer avec bienveillance sur quelques passages problématiques sans tout jeter à la poubelle, non ? Mais le problème vient des lectures qui divinisent ce texte, en faisant une Loi sacrée, c’est cela qui fait un sacré dégât dans les consciences, dans les âmes et dans les corps. J’ai rencontré des chrétiennes, plusieurs, qui se laissaient maltraiter par leur mari, physiquement et moralement, à cause de cette interprétation littérale de ces textes. Et il y a en France plusieurs femmes par semaine mourant sous les coups de leur mari, ou violées et n’osant même pas porter plainte ! Alors que non, bien entendu, il ne faut pas que la femme soit « soumise en toute chose » à son mari ! Non, il y a des choses que l’on ne peut pas, que l’on ne doit pas accepter au nom de la justice et de la foi, au nom de la dignité humaine.

Paul vivait à une autre époque, dans une autre culture, il y a donc des choses qui ne peuvent s’appliquer à une autre culture, une autre époque, en particulier pour les questions d’éthiques, et de toute façon, chaque vie est particulière, chaque personne. Par ailleurs nous partageons avec Paul, avec Ésaïe, Déborah et Jésus de Nazareth la même condition d’humain, nous partageons le fait d’être d’humain devant Dieu au milieu des autres humains, dans ce monde complexe et magnifique, soufrant et pécheur… et cela nous rapproche tellement que ces témoignages anciens nous concernent infiniment, au delà de conditions et vocations particulières. C’est pourquoi le Saint Esprit nous est donné individuellement (Actes 2:3), afin que Dieu crée en chacune et chacun de nous des yeux pour voir, des oreilles pour entendre, un cœur pour aimer, une foi pour entrer en relation personnelle avec Dieu et discerner ce qui est bon pour notre vie particulière aujourd’hui.

Bref, si dans certains versets l’apôtre Paul dit des choses qui ont eu des conséquences néfastes, pardonnons lui et cherchons quelle est la volonté de Dieu aujourd’hui. Cherchons le en priant, en utilisant l’intelligence que Dieu nous a donné pour discerner par nous-mêmes ce qui est juste (Luc 12:57) en lisant la Bible et en cherchant à l’interpréter à la lumière du Christ.

Même 500 ans avant Paul, bien des passages sont bien plus ouverts sur la place de la femme. Et puisque Paul parle de la création de l’homem et de la femme, le premier récit de la création de l’humain affirme une parfaite parité homme-femme dans le projet de Dieu (Gen 1:27). L’une comme l’autre sont image de Dieu, ou image de Dieu ensemble. Le mari comme la femme, chacun des deux est donc appelé à aimer l’autre comme le Christ (image de Dieu) aime l’humanité, et le mari comme la femme doit être soumis en toute chose à ce qui est image de Dieu dans son conjoint. Et bien entendu, quand le mari (ou quand la femme, cela arrive plus rarement, mais ça existe) maltraite physiquement ou psychologiquement son conjoint, il n’est alors pas question de se soumettre car ce n’est alors pas du tout l’image de Dieu qui s’exprime, mais plutôt le serpent de la tentation et de notre volonté de toute puissance sur les autres…

Heureusement que d’autres passages que ces quelques versets de Paul montrent qu’il est juste et bon qu’une femme parle dans une assemblée de fidèles ou qu’elle puisse avoir l’autorité sur l’homme, heureusement. Même dans l’Ancien Testament, par exemple avec Myriam la sœur de Moïse qui était prophète, ou avec Rébecca qui était bien plus éclairée par Dieu que son pauvre Isaac de mari qui mettait comme premier critère son goût pour bien manger. Dans les Evangile, Jésus donne lui-même à Marie-Madeleine la mission d’aller annoncer sa résurrection à l’assemblée de ses 11 apôtres restants assemblés dans la salle haute. Cette femme est donc littéralement faite apôtre des apôtres, prêchant devant cette première assemblée d’église ! Jésus envoie aussi la Samaritaine l’annoncer auprès de tout son village, elle aussi est ainsi faite « apôtre »(« envoyée ») auprès des autres. Manifestement, dans l’entourage de Jésus, les femmes peuvent avoir l’autorité sur les hommes, par exemple sa mère commande aux serviteurs, Marthe est la maître de maison, Jésus laisse même une femme Cananéenne lui imposer à lui, le Christ, de guérir sa fille alors qu’il ne voulait pas ! Dans le livre des Actes, il est dit explicitement que « Dieu dit : je répandrai de mon Esprit sur toute chair; Vos fils et vos filles prophétiseront, Vos jeunes gens auront des visions, Et vos vieillards auront des songes. Oui, sur mes serviteurs et sur mes servantes » (Act 2:17-18 annonçant la réalisation d’une promesse de l’Ancien Testament).

Mais l’apôtre Paul n’est pas toujours surpris en train de réduire la place de la femme dans une place auxiliaire et ancillaire, il parle lui-même d’une femme qui est apôtre dans son entourage,et une des meilleures, et donc chargées d’aller annoncer la Parole aux autres, avec une fonction de premier plan dans l’église, il parle aussi de femmes diacres. Et puis, Paul est l’auteur de ce formidable cri qui établit que tous, sans distinction de nationalité ni de sexe, chacune et chacun nous sommes appelés à être porteur de la bénédiction d’Abraham, en étant bénédiction pour les autres : « vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ. Il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus ni esclave ni libre, il n’y a plus ni homme ni femme; car tous vous êtes un en Jésus-Christ. Et si vous êtes à Christ, vous êtes donc la postérité d’Abraham, héritiers selon la promesse. » (Galates 3:28-29)

Alors pourquoi est-ce que Paul a sorti ces règles qui parlent de voiler les femmes, de les empêcher d’avoir leur mot à dire ? Ce n’est pas dans un traité de théologie universelle mais dans des lettres adressées à des personnes ou des églises particulières. Peut-être est-ce qu’il lui a semblé que cela s’imposait dans des villes où il existait des cultes assortis de prêtresses-prostituées sacrées et qu’avoir des femmes ayant l’autorité ou ayant la parole dans l’église chrétienne naissante, ou ayant des cheveux défaits pouvait prêter à confusion ? Nous n’en savons rien, mais qu’importe. Dieu nous donne une intelligence et nous met en lumière notre situation pour que nous puissions discerner ce qui est juste.

En tout cas, il est révélateur que les églises se sont emparées de ces quelques versets d’interdiction pour imposer joyeusement un retour à un machisme assez primaire dans l’église chrétienne. Il n’y avait pour cela qu’à privilégier ces quelques versets de Paul plutôt que ceux où Jésus met au premier plan une femme, puis faire de ces versets tirés hors contexte d’une lettre de Paul une loi sacrée, l’auréoler du titre de « Parole de Dieu », et de « vérité » (alors que la Vérité, dans l’Evangile, c’est la personne du Christ, ce n’est pas un verset, qui est toujours lui-même déjà une interprétation). Quel aubaine pour ces machos d’avoir trouvé ces quelques versets, donnant un vernis de noblesse et même de sainteté à leur esprit de pouvoir (à la condition toutefois d’interdire aux gens de penser par eux-mêmes, ou de lire la Bible par eux-mêmes).

Mais bon, Dieu est patient, et il compte sur notre génération aussi pour faire avancer de justes interprétations de notre monde et des écritures.

Amitiés fraternelles

pasteur Gaspard de Coligny

Des centaines d’autres questions & réponses sur le site

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

13 Réponses à “Question : la place de la femme, après les célèbres versets de l’apôtre Paul ?”

  1. Visiteur dit :

    Quand les femmes ont-elles été obligé de porter le chapeau à l’Église ?

  2. Bonjour
    Je ne sais pas, je n’ai jamais entendu parler de ça. Dans les églises protestantes, l’habitude était que les hommes et les femmes portent leur chapeau pour le culte et ils ne l’enlevaient que pour la prière, en particulier le « Notre Père ». Mais aujourd’hui il n’y a plus grand monde pour porter un chapeau, même les jours de mariage. Il y a plein de traditions différentes selon les époques et les régions. Certaines églises ont fait une lecture « au pied de la lettre » d’un passage de la 1e lettre de l’apôtre Paul aux Corinthiens, chapitre 11, mais apparemment ce passage était propre aux mœurs de Corinthe et à Paul, car Jésus n’a jamais rien dit de la sorte.

  3. Jacqueline Vetticoz dit :

    Je suis heureuse, Mr le Pasteur, de pouvoir publier votre analyse sur ma page facebook fréquentée surtout par des non-croyants progressistes, à qui elle présentera une tout autre image de la foi chrétienne que celle que nous avons tous, hélas, contribué à leur donner.

  4. Merci pour ces encouragements, c’est bien motivant !-)
    Bravo pour le partage, c’est un geste de fraternité avec vos amis. Il y a une façon de témoigner de sa foi, comme vous le faites, sans chantage, sans pression, juste pour dire avec confiance ce qui nous anime, et heureux de découvrir aussi ce qui anime les autres.
    + Amitiés

  5. bertrand dit :

    Le poète a toujours raison
    Qui voit plus haut que l’horizon
    Et le futur est son royaume
    Face à notre génération
    Je déclare avec Aragon
    La femme est l’avenir de l’homme

    http://www.paroles-musique.com/paroles-Jean_Ferrat-La_Femme_Est_Lavenir_De_Lhomme-lyrics,p10392
    VOILA CE QUE MOI J AI ENVIE DE RÉPONDRE ,envie de répondre comme un poète ,un poète et un féministe

  6. Éric dit :

    Bonjour

    Surtout ne pas prendre la Bible au premier degré
    Tu ne prendra pas le vêtement pour la Torah

    La femme dans la bible ne correspond pas a la définition de la femme d aujourd’hui
    La femme de façon imagée, comme dans les contes représente notre partie féminine, l intuition, le yin,la matière

    L homme représente la partie masculine , la raison … L esprit

    Nous sommes tous homme comme femme la fiancée de Dieu
    Dieu représentant le pôle positif. Nous le pôle négatif ( pas de notion de bien ni de mal )

    Et donc quand nous lisons la femme doit obéir a l’homme il faut comprendre la matière, le corps, doit obéir a l esprit

    C est les prit qui éveille, qui anime le corps , come c est le prince charmant qui va éveiller la princesse , la matière, de son souffle, d un baiser

    Amicalement
    Eric

  7. Beau dit :

    Bonjour,

    je voulais juste savoir la situation matrimoniale de l’Apotre Paul. Est-il marié? si oui à qui, où , quand et comment.
    Si non pourquoi

  8. A priori, il semble que l’apôtre Paul ne soit pas marié. On ne sait pas pourquoi ni comment.
    Dans les épîtres les plus anciennes, il semble recommander de ne pas particulièrement chercher à se marier, peut-être avait-il alors la vision d’une fin du monde toute proche. Quelques années après, il me semble que sa pensée a évolué, comprenant que ce temps du messie est un temps long et qu’il convient de vivre en ce monde par la foi, selon la vocation de chacun et donc éventuellement en se mariant et en ayant des enfants, en travaillant… Peut-être est-ce que Paul a aussi trouvé sa vocation dans une fécondité spirituelle qui rendait évidemment difficile d’avoir une vie de famille, étant toujours entre deux voyages et dans des conditions de vie très difficiles, voire violentes.

    Mais c’est peut-être un de ses problèmes, expliquant un peu comment il a pu recommander à la femme d’être soumise à son mari en toute chose ! Ce message a malheureusement été et est encore la cause de bien des drames, des femmes se laissant violer, maltraiter, harceler par leur mari !

  9. Loutchine NOEL dit :

    Pour avoir ta réponse je t’invite à terminé ta lecture ou l’apôtre Paul dit aussi que la nature est bien faite et qu’il à été donné à la femme ses cheveux comme voile !

  10. job dit :

    Bon jour Pasteur,
    Selon les écritures et les différentes idéologies des églises surtout protestantes, le ministère des femmes a toujours fait sujet de discussion et voir même causé des troubles dans certaines églises. N’y aurait-il pas eu une vérité qui est très mal comprise? Retourner au verset du livre de Esaie 8, 20  »A la et au témoignage! Si l’on ne parle pas ainsi, Il n’y aura point d’aurore pour le peuple »
    Nos simples interprétations je crois ne suffissent pas. Pour une simple raison que Dieu n’est pas dans dans nos pensées mais dans sa parole seulement.
    Merci

  11. job dit :

    De plus si on écoutait à l’esprit les choses seraient comprises en entier!! Aujourd’hui on ne tient pas compte de la révélation du Saint Esprit! Ceci est du au manque du Saint Esprit dans pas mal d’église. C’est le raisonnement humain qui a pris la place du Saint Esprit.

  12. La difficulté, c’est qu’il est facile pour quiconque de prétendre qu’il parle ou interprète la Bible par le Saint-Esprit.
    En général, je dirais même que quiconque prétend lui-même parler au nom de Dieu est un imposteur (que ce soit une personne, un groupe, une église). Car Dieu seul est Dieu. Au moins, il convient d’avoir l’humilité de parler prudemment : « je pense que (ou nous pensons que) la volonté de Dieu sur cette question est… »

  13. Evelyne dit :

    St Paul dis aussi que la femme doit se voiler quand elle prie à cause des anges. Quid, pourquoi ?
    De plus le fait d’être voilé dans l’église est avant tout un signe de respect envers le Seigneur Jésus vrai Dieu et vrai homme, si Il est vrai homme doit on pas l’honorer et le respect. Dieu à créé l’Homme (homme et femme) pour le louer.
    Merci de votre réponse. Que Dieu vous bénisse !

Laisser un commentaire