S'abonner par :
 rss
 email

homme avec une valise dans le métro - http://www.flickr.com/photos/75789956@N00/4890801611 Found on flickrcc.net

Question d’un visiteur :

Bonjour Pasteur

Etant émotionnellement faible. J’ai vécu des tas de choses dont je n’arrive pas encore aujourd’hui à me sortir. Dont la dépression avec laquelle je bataillais depuis quelques années. Un jour, en partant en vacances, j’ai rencontré quelqu’un dans le car, on a sympathisé et on a beaucoup discuté pendant tout le voyage. On avait la même façon de voir le monde. Il m’a redonné espoir sur ma situation et m’a dit que j’étais intelligente et que si je travaillais dur je réussirais, que j’avais juste besoin d’être encadrée. J’ai surmonté trop de choses, la solitude, l’indifférence, le mépris, j’étais fatiguée de me montrer forte. Surtout que cette journée était émotionnellement forte, (angoisses durant la nuit, porter des bagages lourds dans le métro sans que personne ne m’aide. etc) Il m’a également dit qu’il allait m’aider pour diverses démarches. Arrivés à destination, il m’aida à transporter mes lourds bagages jusqu’à l’hôtel ou je résidais.

J’attendais un signe de Dieu. Je me sentais seule et sans intérêt, en attente d’une restauration de mon âme.

Arrivé à l’hôtel, il s’est transformé en ogre. Pour payer la chambre, il m’a dit qu’il n’avait pas de liquide sur lui, j’ai sorti 100€ de ma poche pour payer sa chambre. Il m’a demandé de l’accompagner dans sa chambre et j’ai refusé. Son visage s’est transformé, il m’a dit pourquoi je lui faisais cela, pourquoi je le repoussais qu’il faisait des efforts et moi pas. Il est allé porter ses bagages seul, en revenant il m’a dit que je lui avais fait de la peine. J’ai commencé à culpabiliser et je lui ai dit que c’est parce que j’ai eu des déceptions avant, et que ce n’était pas de ma faute. Il répondit que lui aussi en a eu, et que ces déceptions m’ont transformé en bourreau et que je ne devais pas me plaindre si les hommes venaient et partaient car je les faisaient fuir avec mon comportement. On commanda a manger à emporter car il voulait manger dans sa chambre. Je lui confiai qu’avec mes convictions religieuses je souhaitais me préserver. Il était d’accord, c’était important. Mais arrivé dans la chambre, il me dit qu’il était lui aussi chrétien mais qu’on était au 21eme siècle. Il commença à ouvrir sa chemise, me toucher et enlever mes vêtements. Je lui ai dit que je ne voulais pas, il me dit que je lui faisais payer mes déceptions passées, et que c’est moi la fautive, je me suis souvenu que le garçon que je fréquentais quand j’avais 17 ans, me traitait d’immature et que je réagissais comme une gamine quand j’ai refusé d’avoir des relations sexuelles avec lui. Je refusai et voulu partir. Bouleversé, il me dit que ce n’est pas une histoire de sexe, qu’il tenait à moi, ne voulait pas me faire du mal, il a dit presque en pleurant qu’il avait surpris son ex petite amie avec son pasteur et que depuis jamais il n’avait parlé à une fille jusqu’à ce qu’il me rencontre. J’étais touchée et j’ai cèdé. C’était horrible. Je me suis dit qu’avec tout les hommes ça s’est passé comme ça et que ça continuera ainsi. Après cela, j’ai pleuré dans mon lit. Sur ma vie. Sur les relations que j’ai eu sur les choses mauvaises que je ne fais qu’avoir dans ma vie. Je voulais commencer un nouveau départ… J’étais dégoûtée de tout et des hommes. Après, il est allé manger et dormir. Le lendemain, il est parti, il était distant.

Je me sens sale, utilisée, mal dans ma peau. Ma foi en a pris un coup, je me sens plus capable d’aller vers Dieu. Je suis morte au fond de mon âme.

Le lendemain, je vérifiai son identité, il avait 40 ans, était marié et père de famille. Je ne cherche pas a poser des questions mais je cherche des clés pour m’en sortir. J’ai l’impression que tout est de ma faute, que je suis une mauvaise chrétienne et que j’aurais dû m’enfuir avant qu’il ne soit trop tard. Mais en même temps, il était le seul qui s’intéressait à moi, je ne voulais pas le perdre.

Réponse d’un pasteur :

Chère madame

D’abord, je vous adresse mes sincères pensées pour les difficultés que vous traversez.

En particulier dans cette mésaventure. Vous êtes tombées sur un prédateur, c’est très difficile de résister car ce sont des professionnels dans leur genre, et tout est fait, entre valorisation et culpabilisation, entre rapprochement et distance, se montrant tour à tour comme une pauvre victime et comme un impitoyable bourreau… tout est fait et bien fait pour prendre sa proie dans un filet d’acier. Vous avez fait une mauvaise rencontre, ce sont des choses qui arrivent, et tant qu’à faire qu’elles soient arrivées il est possible d’en faire une occasion d’être un peu vaccinée contre ce genre de malades. Cela parait simple à dire, c’est bien plus difficile à faire, mais déjà vous pouvez en parler et c’est hyper bon signe, et puis la prière aide à recevoir une force de résurrection qui vient de plus grand que l’humain. Et déjà en pensant à Dieu sans arriver à aller vers lui, vous êtes dans une prière sincère et humble. Le reste viendra.

Mais ce n’est pas un épisode du passé qui soit être important, c’est plutôt la vie qui est devant vous. Il faut vous saisir de la moindre chose un petit peu belle dans la journée pour s’en réjouir et rendre grâce. Chercher à rencontrer une fois de temps en temps, si possible, une personne amie de confiance, si vous avez la chance d’en avoir une ou quelques unes autour de vous. Bien sûr, il ne faut pas trop peser sur ces personnes, donc ne pas les appeler beaucoup plus qu’elles ne vous appellent. Et s’adapter ainsi à leur propre rythme, et non à ce que nous aimerions nous, ou aurions besoin nous-mêmes. Mais chaque rencontre, chaque petite belle chose vue ou vécue est un trésor que l’on peut garder, que l’on peut purifier dans notre mémoire pour ne garder que le bien, et utiliser comme un petit tremplin vers la journée de demain.

Et puis, vous pouvez aller au culte ou à la messe, un dimanche. Peut-être que ce ne sera pas tout à fait à votre goût, mais là aussi, ce n’est pas grave, la démarche même est une démarche d’espérance, d’ouverture à quelque chose de neuf et de beau, quelque chose de plus grand que l’humain mais qui s’intéresse à notre personne et à notre vie de tous les jours.

Bien sûr que Dieu vous regarde en voulant pour vous le meilleur.
Il vous bénit

pasteur Gaspard de Coligny

Plusieurs centaines d’autres questions & réponses sur le site

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

5 Réponses à “Question : est-ce que je me suis faite abuser ? Suis-je une mauvaise chrétienne ?”

  1. med dit :

    Bonjour mademoiselle
    je suis l’épouse de Med.
    je comprends votre culpabilité et votre découragement. j’ai connu plusieurs dépressions et j’ai aussi malheureusement été manipulée par un homme à qui j’avais donné un tract concernant la bible. je n’étais pas mariée à cette époque. J’étais trés vulnérable suite à une dépression pour laquelle je me faisais soigner ,j’ai succombé à la tentation quand cet homme a voulu faire ma connaissance. ce que j’ai appris est qu’il faut éviter au maximum de parler aux hommes que l’on ne connaît pas et encore moins évangéliser les hommes. la sagesse veut que l’on laisse les hommes chrétiens s’adresser aux hommes païens et les femmes entre femmes. Pour éviter que les chrétiens ne tombent dans la tentation, il vaut mieux que le contact avec un paien soit évité lorsque les deux personnes sont de sexe opposé. un chrétien ou chrétienne célibata

    mettre mettre cette personne en contact avec le ch CC334-80031

  2. med dit :

    Veuillez m’excuser j’écris depuis un mobile et ce n’est pas pratique la fin du message est incorrecte. si Dieu dit de ne pas former d’attelage disparate avec les nons croyants c’est parce que nous n’avons rien en commun avec eux. même une amitié avec une païenne en ce qui les femmes chrétiennes ne sera jamais une amitié basée sur les principes de la bible. on a compris à tord que Jésus avait baissé les normes de la moralité parce que la porte a été ouverte aux païens alors que l’inverse s’est produit: d’une loi Mosaïque axée sur le pénal, Jésus a introduit une loi morale spirituelle élevée. exemple: la loi Mosaïque condamnait l’acte d’adultère et Jésus condamnait la pensé de l’adultère. Dieu nous appelle à nous sanctifier c à dire se tenir écarté du péché ne pas se conformer à ce monde corrompu par les convoitises. voici quelque Ecritures à eelire et méditer: génèse 34; 2corinthiens 6:14; 1jean2:15-17; mon époux et moi nous tenons à votre disposition pour vous encourager . N’hésitez pas à vous exprimer. cordialement

  3. fanny dit :

    Madame, la question date d’il y a un mois mais m’a interpellée. Vous n’êtes mauvaise en rien, ne culpabilisez pas, vous étiez de bonne foi quand vous avez rencontré cette personne, elle ne l’était pas. Malheureusement dans le monde actuel où le sexe est devenu accessible partout et à tout moment, il y a des hommes qui croient ferme que si une femme est gentille avec eux, ils ont tous les droits sur elle et sur son corps, qu’elle doit coucher de suite. Qu’une femme qui ne couche pas est une coincée ou une folle ou que sais-je. Et quand elle refuse ils usent tous les stratagèmes possibles, sans aucun scrupule. Et il y en a qui te culpabilisent avec une charge émotionnelle telle que tu cèdes. Et Ce qui est malheureux est que ça touche toutes les couches sociales d’hommes , des plus riches ou cultivés aux plus pauvres, des plus intelligents et avenants aux plus banals….Dans certains cas il est impossible de repérer un prédateur avant le moment où il change de comportement.C’est douloureux ce que vous avez subi, mais c’est de sa faute, pas la vôtre. N’ajoutez pas la culpabilité à votre chagrin ça ne fera que l’alourdir davantage. Dans l’avenir, si ça arrive encore (et ça arrivera) que quelqu’un essaie de vous faire de telles avances, souvenez-vous de cette expérience et dites un non catégorique, sans vous attendre à ce que l’autre vous comprenne. C’est peut-être radical mais c’est souvent la seule solution. Parce que certaines personnes sont prêtes à toutes les bassesses possibles, y compris surfer sur vos mauvaises expériences passées pour coucher avec vous. Et chaque fois que vous rencontrez un homme, priez très fort Dieu pour vous aider dans votre faiblesse émotionnelle à ne pas céder à ses avances aussi poussées et insistantes soient-elles, et à voir clair en lui.

  4. Yadalbaye dit :

    j ai commis l’adultère, je prends la résolution de rompre avec cette vie mais cela est difficile, car je suis tombé amoureuse use de celle que j’ai commis l’adultère avec elle, elle s’accroche à moi et ne veux même pas me lâcher, cela a entraîné des sérieux dans mon foyer? Aider a me rompre avec elle.

  5. Désolé mais vous faites n’importe quoi. C’est pour ça que l’adultère est considéré dans la Bible comme désastreux.
    Parfois, il arrive que le moindre mal soit de divorcer et de se remarier avec quelqu’un d’autre. Mais au moins on est fidèle, si on est en couple avec quelqu’un, on le respecte et on se respecte soi-même en étant fidèle à son conjoint et en étant fidèle à son propre choix !
    Maintenant, donc, il vous faut choisir entre ces deux femmes. Choisir en adulte, en personne responsable. Et ensuite se tenir à ce choix, sans vivre n’importe comment.

    • A priori, si vous aimez encore d’une certaine façon votre femme, votre famille, vous devez évidemment rompre avec votre maitresse, et ne plus la revoir. Mais faire un effort réel pour mieux respecter votre femme, avoir des liens avec elle d’amitié, de respect, de moment de partage avec elle, pour essayer de la rendre heureuse, elle. Le bonheur et l’honneur d’un homme est de rendre sa femme et sa famille heureuses.
    • Mais si vraiment la vie n’est plus possible avec votre femme, si vous vous déchirez, sans espoir, alors quittez la mais de la façon la plus humaine, la plus respectueuse possible, bien entendu. Et mariez vous avec cette nouvelle femme pourquoi pas, mais seulement après avoir mis les choses en ordre avec votre ancienne femme.

    Je suis désolé, mais c’est vraiment la base d’une vie digne. Cela ne devrait même pas devoir être rappelé.

    Maintenant, il vous faut donc rentrer en vous-même, reprendre vos esprits, ouvrir les yeux sur la réalité, envisager l’avenir, choisir le bien, et s’y tenir.

    C’est vrai que faire cela devant Dieu aide. Aide vraiment. Car il peut donner un éclairage, il peut donner de la force, il peut aussi faire sentir son pardon. Mais pas un pardon qui libère pour se comporter en cochon, un pardon qui libère de notre ancienne vie chaotique pour enfin vivre dignement.

    Que Dieu vous bénisse ainsi

Laisser un commentaire