S'abonner par :
 rss
 email

personen couchée sur une plage, les bras en croix. http://www.flickr.com/photos/22154137@N06/2789007890 Found on flickrcc.netQuestion d’un visiteur :

Salut Pasteur,

Je me pose une question sur la phrase de Jésus qui dit qu’avant Abraham il fut. Comment comprendre cette affirmation? Je discutais avec un ami qui croit que cela veut dire que Jésus aurait existé avant la création.

Qu’en pensez vous?

Réponse d’un pasteur :

Salut Réginaldo

Effectivement, c’est un curieux verset de l’Evangile où Jésus dit: « avant qu’Abraham fût, je suis » (Jean 8:58).

Non, ce n’est pas Jésus de Nazareth qui existait avant la création du monde. Ce Jésus est né, si je puis dire en -5 ou -6 avant Jésus-Christ (le moine qui a fixé l’an 1 s’est un peu trompé). L’Evangile lui-même nous parle de la naissance de Jésus. En plus, il y a un problème logique a dire qu’il existait un être humain avant la création, non ? Ou alors l’être humain n’est pas une création, ou Jésus n’est pas humain ?

Ce n’est donc pas Jésus qui existait avent la création. Mais cela a un sens de dire que le Christ existe depuis toujours, il existait en Dieu. Cela veut dire au moins deux choses :

  1. Comme un artisan qui a en tête ce qu’il veut réaliser avant d’attaquer le boulot, on peut penser que Dieu aussi, avant même de créer l’humain, avait une idée de ce qu’il voulait créer (et de la difficulté de cette tâche ambitieuse, un peu folle). Le Christ est la réalisation, pour une fois, enfin, de la vision que Dieu avait avant de commencer à créer.
  2. Le mot de « Christ » n’est pas un nom propre, il est une fonction, celle de sauveur de l’humanité. Je pense que l’on peut dire qu’avant même la création, Dieu avait en tête (si je puis utiliser ces mots humains pour parler de lui), Dieu avait en tête de donner vie à l’humanité et que pour cela il y aurait besoin d’un Christ, une fois dans l’histoire.

Donc voilà ce que je pense : c’est le Christ qui existait avant toute chose, pas Jésus de Nazareth. Mais cet homme a été fait Christ, comme il le dit à Nazareth « L’Esprit du Seigneur est sur moi, Parce qu’il m’a oint (fait Christ) pour …  » (Luc 4:18).

Amitiés

pasteur Gaspard de Coligny

Plusieurs centaines d’autres questions & réponses sur le site

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

17 Réponses à “Question : Jésus existait-il avant Abraham ? Avant même la création ?”

  1. med dit :

    M.Pernot
    Le Christ n’existait pas non plus avant la création du monde,car il n’y avait pas encore de péché de commis.Car christ (grec traduit de l’hebreu mashia)veut dire oint pour remplir une mission.En l/occurence celle de Jesus pour celle de Jesus cpmme vous le savez est pour la justification de Dieu a régner sur sa création et partant sauvez ceux qui veulent bien l’ètre.
    Je ne suis pas d’accord du tout que vous dites,en ce qui concerne le projet de Dieu comme audacieux et fou.La frontière avec l’irreverence n’est pas loin.

  2. Hep dit :

    Pour moi c’est la révélation du fait que Jésus (le Verbe) est Dieu (voir d’ailleurs début de l’évangile de Jean).
    Il dit avant qu’Abrahm ne fut, JE SUIS. Je suis est une traduction du saint nom de dieu YHWH. Je suis (inaccompli en hébreux ancien ce qui n’est pas simple à traduire en français ou en grec, langue des évangiles). Dans ce sens Jésus dit aux hommes qu’il est Dieu (YHWH=je suis).

  3. Non, parce que le « je suis » en grec dans ce verset (Jean 8:58) est « ego eimi » alors que le nom de Dieu dans la traduction grecque en vigueur du temps de Jésus et connue par cœur de tout le monde, est « ho on » ce qui n’est pas le même temps du verbe être, un participe présent (par exemple en Exode 3:14).

    D’ailleurs, quelques paragraphes plus loin dans le même évangile (Jean 9:9), un homme dit aussi « c’est moi » = « je suis » (ego eimi), ce qui montre bien que cette expression n’implique pas que la personne qui parle se prenne pour Dieu, au contraire, mais qu’elle se reconnaît ayant reçu la vie du Vivant, de la source de la vie.

    Pour ce qui est du prologue de Jean, et du « avant qu’Abraham fut, je suis », il y a bien des façons de les interpréter, et ceux qui ne pensent pas que Jésus soit Dieu n’oublient évidemment pas ces versets dans leur lecture.

  4. Anna dit :

    Beaucoup pensent que Jésus faisait allusion au Nom Divin lorsqu’il disait ‘ je suis’ et c’est vrai Marc quand vous parlez de l’aveugle celui ci s’ adressant à ses voisins leur disait ‘je suis’ si le ‘je suis ‘ de Jésus montre qu’il est Dieu , alors le ‘je suis ‘ de l’aveugle dit de même.
    Christ existait dans la pensée et le plan de Dieu dès le commencement .
    Belle soirée à tous

  5. agbas koferd dit :

    Selon la bible, la naissance de Jesus nous est présentée de DEUX manières ou temps bien differencié l’un de l’autre.
    * Sa naissance SPIRITUEL (mise en lumière par l’Appocalypse 12 : 1-6) où Jesus précède ABRAHAM.
    Et en secondo
    *Sa naissance PHYSIQUE ( confert MATTHIEU 1 : 18-25 ; LUC 2 : 1-7) où Jesus succède ABRAHAM
    Et de toute façon MARIE qui l’enfante spirituellement et physiquement , aussi précède la création.
    MERCI À VS

  6. Il serait plus précis de dire :

    • non pas « Selon la Bible… »
    • mais « Selon mon interprétation de la Bible… »

    Parce que sinon vous sous entendez que tous ceux qui ne sont pas du même avis que vous n’ont pas lu la Bible, ou ne la respectent pas ! Ce qui serait une affirmation peu fraternelle.

  7. agbas koferd dit :

    Merci pour votre inrervention sur mon point de dire « selon la bible ».

  8. Non, je ne pense pas.

    • L’homme Jésus naît dans l’histoire à un moment donné. Aux environs de -5 avant l’ère chrétienne.
    • Celui qui existe avant Abraham, c’est le projet de Dieu en ce qui concerne l’être humain, et donc le projet qu’il puisse exister un jour un homme comme lui, et une vocation d’apporter le salut.
    • La naissance spirituelle de Jésus pourrait être, symboliquement, placée à son baptême, puisque la voix de Dieu dit alors « Tu es mon fils, aujourd’hui, je t’ai engendré ».
  9. agbas koferd dit :

    Svp, vous venez de mettre accent sur le Projet de Dieu en ce qui concerne l’êtres huimains comme étant celui qui précède la création.
    En cela, y a -t-il de différence entre le VERBE INCARNÉ (Verssion pour Jésus Christ en JEAN 1 ) et du dit Projet de Dieu ?

  10. patrick dit :

    je pense que vous n avez tout simplement pas compris la trinité
    Dieu se fait homme en jésus par le biais du st esprit
    c pourquoi jesus est dieu lui meme en humain
    d ou le fait qu il fut avant abraham et avant tout en dieu lui meme
    le pere n est que esprit de dieu
    dieu se fait homme sur terre

  11. Oui, bien sûr, nous connaissons tous cette façon de voir.

    Mais ce n’est pas la seule, cher Monsieur. Et il n’y a pas forcément que des imbéciles qui ont une autre façon de comprendre Dieu, et le Christ, et l’Esprit…

  12. Angelico dit :

    Bien sur, Jésus est venu dans l’histoire (comme tout être humain), projet d’amour de dieu… mais si historiquement il a eu un corps montrant sur terre qui est dieu : un père !… ce corps là a cependant ressuscité puis est monté rejoindre dieu l’éternel, et comme dans l’éternité il n’y a ni passé ni avenir on peut dire que Jésus le Christ est à la droite du père depuis toute éternité et qu’avant Abraham, il est… pointant ainsi les limites d’une logique toute humaine.

  13. Sam dit :

    Avant k’il est il était déjà comme dieu annonce a jeremi k’il a décidé de faire de lui un prophete avant meme sa naissance

  14. Zufferey dit :

    « Avant que le monde fût, je suis. » « Le Père m’a aimé avant la fondation du monde. » À mon avis, Jésus est sortit de Dieu avant la Création, Jésus est engendré par Dieu. Peut importe si Jésus est chair à ce moment là, ou si c’est son Esprit qui est créé. Tout est possible à Dieu. Car, qui plus est, après que le Christ s’est donné (lors de sa crucifixion), son Temple ( son corps) fût rebâti en trois jours, c’est la résurrection. Cela représente la vie éternelle. L’important, c’est la valeur, le message symbolique dans le Christianisme.

  15. Le Béréen dit :

    Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus Christ,
    2.6
    LEQUEL EXISTANT EN FORME DE DIEU , n’a point regardé comme une proie à arracher d’être égal avec Dieu,
    2.7
    mais S’EST DEPOUILLE LUI MEME , en prenant une forme de serviteur, en devenant SEMBLABLES AUX HOMMES; et ayant paru comme un simple homme,
    2.8
    il s’est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la croix.
    2.9
    C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom,
    2.10
    afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre,
    2.11
    et que toute langue confesse que Jésus Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père.

    Avant la fondation du monde, Celui qui allait être appelé Jésus Christ environ 4000 ans plus tard, EXISTAIT EN FORME DE DIEU selon Philippiens 2
    Selon Jean 1:1 …IL ETAIT DIEU ET ETAIT AUPRES DE DIEU
    En Jean 6:38 , Jésus a dit
    car JE SUIS DESCENDU DU CIEL pour faire, non ma volonté, mais la volonté de CELUI QUI M’A ENVOYE.

    S’IL EST DESCENDU DU CIEL, C’EST QU’IL EXISTAIT AUPRES DE CELUI QUI L’A ENVOYE AVANT D’ETRE INCARNE

  16. Oui,

    Mais il existe aussi plein de versets qui disent que Jésus Christ est engendré en Marie, ou lors de son baptême.

    Comme quoi, on ne peut pas simplement prendre les quelques versets qui vont dans le sens de sa pensée, pour y lire une confirmation de ce que l’on pensait…

  17. Guillaume dit :

    Jesus est le verbe. Il es l’espérance du salut dans une ambiance eschatologique morbide et désespérée. Il est lumière dans l’obscurité, feu sacré dans la grotte. À ce titre il brave les interdits condamnant tous et toutes à la culpabilité suicidaire du pêcheur en nature. Il place le fils de l’homme, donc l’avenir, avant Abraham soit la tradition sclérosante. Le salut passe par l’amour du fils de l’homme avant l’adoration des ancêtres. Dans sa connaissance parfaite de l’écriture au point que certains le considère comme le verbe incarné, il montre le dépassement de la loi par l’esprit d’amour, soit le saint esprit. Il incarne ce dépassement jusqu’au dernier instant montrant ainsi la voix royale du sacrifice pour les générations futures. Aussi, à sa suite , les martyrs prouveront combien leur non-violence radicale aura l’effet d’une contagion salutaire dans la conscience collective, cassant la division des ressentiments revanchards.. C’est le principe de la sanctification. Elle laisse dans l’histoire les canons d’une humanité placée sous le signe de l’élévation. Tout le mystère réside dans la dialectique générative de vie entre le pére et le fils, par l’esprit saint. Rien d’irrationnel là dedans. Que de la sagesse. Le fils de l’homme reste l’alpha et l’oméga de notre salut.

Laisser un commentaire