S'abonner par :
 rss
 email

église isolée - http://www.flickr.com/photos/87091938@N00/4231156310 Found on flickrcc.netUn dialogue Facebook avec une collègue sympa (que je n’ai jamais rencontrée), sur le profil attaché à ce blog lab-oratoire.fr me fait se poser cette question.

Ce collègue me signale que des personnes sont venues dans sa paroisse, voulant devenir protestant après avoir lu des choses sur le protestantisme sur internet, en particulier qu’il n’est pas obligatoire de croire à la trinité, et que nous sommes ouverts, tolérants. Ce collègue me signale la difficulté d’insertion de ces personnes dans sa paroisse. Mais que finalement un bon nombre de ces personnes reviennent et se sentent à la fois proche de l’Oratoire du Louvre et de l’église qu’ils découvrent, pourtant de sensibilité assez différente. Comme quoi, Christ est bien plus grand que nos courants particuliers…

C’est vrai que nous essayons, à l’Oratoire, de faire que chacun puisse entrer dans un cheminement de foi, de prière, de réflexion personnelles. Et c’est vrai que nous cherchons à ce que les personnes rejoignent une paroisse pour bénéficier de cette force qu’il y a à se déplacer physiquement pour rejoindre d’autres qui n’ont pas toujours le même cheminement, ni le même âge, la même culture. La diversité du protestantisme fait que la greffe ne prend pas toujours, une partie trouve une paroisse proche de chez eux où ils seront bien. Une autre partie exprime sa déception, souvent en se plaignant d’une prédication toute courte et ne leur apportant pas grand chose, d’autres se plaignent de messages culpabilisants et utilisant la menace d’un Dieu terrible… Mais la plupart des personnes trouvent dans la paroisse protestante voisine une vraie force pour avancer dans la foi.

Qu’est-ce que vous en pensez ?


Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

18 Réponses à “Quel accueil des cyber-nouveaux-convertis dans les paroisses ?”

  1. Weber-Lefeuve dit :

    La clé est la tolérance… mais existe-t-elle toujours ? Celle-ci est toujours plus ou moins difficile : elle ne va pas de soi : trouver devant soi quelqu’un qui ne pense pas comme soi et l’accepter dans sa communauté à part entière…

  2. Jean-Pierre Capmeil dit :

    En ce qui me concerne j’ai préféré faire le choix de la proximité de foi et d’idées que celui de la proximité géographique. Et j’en suis très heureux. Mais tout le monde ne le peut pas.

  3. Jean-Pierre Capmeil dit :

    En même temps je ne suis qu’à 30 mn de l’Oratoire en voiture.

  4. Nadège dit :

    Je consulte ce site tout les jours mais n’est jamais allée à l’Oratoire. Je fréquente l’Eglise de l’Etoile avec l’autre Pernot :-), plus proche de mon domicile.
    Même à proximité, j’aurais effectivement beaucoup de mal avec un temple aux prédications culpabilisantes, intolérantes et menaçantes (j’en ai connus !!!). Je suis revenue à la religion et ma foi grâce au Temple de l’Etoile et au site de l’Oratoire.

  5. stephane pahon dit :

    Le site de l’Oratoire m’a fait découvrir le protestantisme et une certaine manière de vivre, une attitude et une démarche intellectuelle et Les réponses de Gaspard de Coligny m’aide à continuer… Je suis actuellement bien integré au sein de ma paroisse. Et finalements ce qui nous sépare les uns des autres est moins important que ce qui nous rassemble.
    Je lis beaucoup et j’essaie de me forger ma propre opinion et cet apprentissage de la liberté : n’est-ce pas ce que je voulais en devenant protestant ? Ainsi que le pluralisme ?
    Donc aussi ce qui ne me plaît pas ou la tête de l’un qui ne me revient pas ou une prédication que je trouve décevante …
    Bref : finalement c’est ainsi que j’apprend à vivre …
    Et c’est important …
    J’ai parfois envie de ne plus aller au Culte.
    Mais alors : vivre se monul ma foi dans mon coin et comme cela me plais avec le Dieu que je me suis façonné et le monde que je me suis créé chez moi devant mon ordi …
    C’est de l’idolatrie et je n’en veux pas pour moi .
    Il me semble qu’un chrétien seul est un chrétien en danger. Si, Dieu est relarionnel alors l’homme aussi et aimer seul ça ne marche pas. Penser seul sans confrontation ça devient mortifère et ce tegarder dans un miroir en disant que je suis si beau : c’est la noyade assurée.
    Jésus nous invite à la vie, au courage, à l’énergie, au non conformisme (surtout au conformisme de soi-même).
    Les autres sont parfois pénible, tout autant que nous le sommes parfois mais ils sont notre seule chance de vivre …

    Encore un grand merci à lOratoire, à ma paroisse, aux autres…
    Et surtout à Dieu …
    Amitiés à Marc et aux visiteurs de ce site…
    À l’équipe de pasteurs…
    Stéphane Pahon

  6. Marie-Alicia dit :

    Bonjour.

    J’aurais juste une question pour Stéphane P.
    Je me demande : comment faites-vous pour gérer tout ce que vous dites (écrivez), à la fois, dans son ensemble ?
    Votre réponse m’intéresse ++.
    Merci par avance.

  7. stephane pahon dit :

    Bonjour Marie-Alicia,
    Je ne sais pas si c’est une question de gestion car ma vie n’est pas une entreprise.
    Je cherche, je m’informe …

    Vivre ma foi dans le monde c’est le culte dans ma paroisse, découvrir les prédications de l’Oratoire,
    Lire des ouvrages de theologiens, la Bible, des journaux …
    Me mettre au service des autres pour le mieux…
    Quant à la prière j’aime penser que c’est plus une manière d’être qu’une chose à faire.

    Je fais ce que je peux. Toujours dans la vigilance et j’aime bien la confrontation
    des idées.
    Je ne sais si j’ai répondu à votre question ?
    Amitiés…. Stéphane Pahon
    Stéphane Pahon

  8. Marie-Alicia dit :

    Bonjour.
    @stéphane P.
    Merci.
    Vous avez encore de la place pour respirer, parfois ?

  9. stephane pahon dit :

    Bonjour,
    Hihihi… Oui rassurez-vous,
    Ainsi que rire, aller au resto, prendre un verre avec des amis,
    Marcher dans la campagne, flaner, …
    Et tout ce qui fait la vie.
    Avec dynamisme et joie, sans culpabiliser ni me prendre
    au sérieux. Même quand c’est difficile et que j’ai envie
    de baisser les bras.
    C’est pour ça que je suis encore chrétien.
    Bien à vous Marie-Alicia…
    Stephane Pahon

  10. Marie-Alicia dit :

    @stéphane P.
    !
    Donc, j’ose imaginer que vous parvenez aussi à dormir de temps en temps… ?

  11. stephane pahon dit :

    La réponse est dans votre question …
    Bien à vous, Stéphane

  12. Marie-Alicia dit :

    @stéphane P.
    Néanmoins, je n’ai pas compris comment vous parvenez à assumer tout cet ensemble : programme, planning, du coup par coup, priorités, punch, vitamines ; en fonction de quoi ??

    (Les journées, (du moins, chez moi), ont 24 heures… seulement ; et les semaines sont de 7 jours.) Donc d’une durée assez courte, au final.

  13. stephane pahon dit :

    Je n’ai jamais dit que je fais absolument tout en
    24 heures.
    Je parle d’une manière de vivre.
    Des priorités, des choix….

  14. Nicolas Bernhardt dit :

    Je trouve ce site merveilleux et même indispensable. Je rattrape tous les cultes manqués et parfois, quand une prédication m’inspire ou me questionne particulièrement, je la visionne plusieurs fois. Aller au culte « physiquement » est tout autre chose et c’est tout à fait irremplaçable. Mais là c’est quelque chose qui ne se dit peut-être pas avec des mots, disons que la qualité de l’air et la lumière y sont subtilement autres. C’est toujours un peu une fête aussi.

    Une petit frustration : on voudrait parler, parler, parler avec les pasteurs, partager son enthousiasme pour notre Dieu et les merveilles du monde biblique, mais on se rend compte que ce désir est un peu narcissique et qu’il y a plein de monde qui veut la même chose. Alors on salue en entrant, en espérant que le pasteur soit conscient qu’au fond de soi, on le remercie très profondément pour être un si bon « passeur ». Depuis que j’ai rencontré l’Oratoire, où j’ai reçu mon baptême, les choses changent à une vitesse considérable. Un petit combat jacobien a lieu en moi. Des oscillations vives entre mystique spiritualiste et démystification parfois terre à terre. Fascination pour le texte et distance analytique. Mais la merveille dans ce combat, c’est que j’aime de plus en plus Dieu ( c’est parfois à en pleurer de joie) à mesure que s’élimine ma croyance en ce dieu que je me fabrique par cette étrange faculté aux chimères. Sous une apparence rationaliste, je reçois une véritable transmission, une tradition interprétative que je m’approprie doucement. Et j’ai de plus en plus de clés pour vivre ma foi au XXIe siècle, avec énergie. J’écoute aussi des parachas de la semaine de la tradition juive, culture que j’aime beaucoup et je me rend compte d’une chose qui affermi ma confiance : à quel point nos pasteurs et l’esprit de l’Oratoire « ruminent » bien les textes ! ( je n’ai pas de compétences pour juger, mais plus j’approfondis, plus je découvre à quel point, derrière une apparente simplicité – la clarté, il y a une très profonde cohérence).

    Merci, merci, merci : vous n’avez fait que renforcer une merveilleuse relation avec la Vie et une exigence humaniste. Avant je fuyais pour les « arrières-mondes », maintenant je suis sur terre, dans ma finitude, mais assoiffé de liberté pour moi et les autres et je vois apparaître une étrange clairvoyance éthique, comme une nouvelle faculté, tant les personnes gagnent en importance, en vulnérabilité et en merveille à mes yeux. Génial! Quelle chance ! C’est vraiment beau d’habiter enfin ce monde!

  15. Alors ça ! ! ! c’est du commentaire encourageant (où je me m’y connais pas).
    Merci :-))

  16. Le Mecreant dit :

    Et oui, c’est très bien dit et ça traduit ce que beaucoup ressentent. Comme quoi on peut être un « cyber pasteur » et que la vraie vie se transmette par écran interposé.
    Les voies du Seigneur sont impénétrables et parfois virtuelles 🙂 Merci a l’Oratoire et a ses Pasteurs

  17. papin dit :

    continuez car nous avons besoin , mais il faut se rapprocher d’une paroisse physique
    à bientôt à l’oratoire du louvre

  18. Marc Delcourt dit :

    Nicolas a exprimé mieux que je n’aurai pu le faire un cheminement que je partage.
    C’est en effet en fréquentant ce site,en « ruminant » les prédications et avoir eu quelques échanges sur twitter avec votre collègues et certains de vos paroissien-nes que j’ai eu envie d’intégrer une paroisse protestante près de chez moi pour vivre et partager ma foi dans la vie réelle. J’ai eu de la chance d’en trouver une qui soit de tendance libérale. Je m’y sens comme un poisson dans l’eau.
    Merci de m’avoir fait connaitre un christianisme en lien avec notre siècle et notre culture et continuez à nourrir et à bénir notre spiritualité. Dieu vous bénisse.

Laisser un commentaire