S'abonner par :
 rss
 email

couple de jeunes marchant - http://www.flickr.com/photos/71753457@N00/3456748729 Found on flickrcc.net

Question d’un visiteur :

Bonjour,

J’ai 18 ans, je me considère comme protestante depuis maintenant 6 mois, ma foi n’a cessée de grandir depuis que j’ai rencontré Dieu, grâce à une succession d’événements ces deux dernières années et des personnes envers lesquelles je serai à jamais reconnaissante pour cela.
Je prie Dieu régulièrement, je lis la bible, je vais au culte chaque dimanche et j’aime Jésus de tout mon être. Je suis si heureuse d’avoir la foi, et je fais de mon mieux pour la vivre pleinement. J’ai beau n’avoir eu aucune éducation religieuse, je me contente aujourd’hui du peu de base que j’ai et je continue de m’instruire.

Mais aujourd’hui je suis terrorisée à l’idée que tout cela soit inutile. Dans ma vie, j’ai péché, avant de m’être convertie comme après, et j’ai beau le regretter amèrement et avoir demandé à Dieu de me pardonner, j’ai peur. J’ai peur d’être privée de son royaume pour cela, d’être condamnée à brûler en enfer alors que j’aime Dieu, que j’aime Jésus et que malgré mes erreurs ce que je veux c’est pouvoir continuer à les aimer.

Alors voilà où je voulais en venir : j’ai commis une grave erreur, j’ai eu des relations sexuelles avec mon petit ami il y a deux mois, et depuis nous avons rompu. Nous n’étions ensemble que depuis un bon mois à ce moment, j’étais vierge, il était mon premier petit ami, je croyais l’aimer, ou plutôt j’essayais de m’en convaincre. Je voulais absolument que notre relation soit sérieuse, car je ne voulais pas commettre d’erreur à ce propos aux yeux de Dieu, je ne voulais pas que ce soit juste un flirt. Mais j’ai fais bien pire, et je ne sais même pas pourquoi j’ai voulu le faire, en fin de compte. Sur le moment, les jours qui ont suivi, je n’ai pas réalisé mon erreur. Je l’ai comprise quand j’ai remarqué que je n’avais pas de sentiments pour lui, que j’étais malheureuse à ses côtés et que je ne voulais pas mener une imposture en restant plus longtemps avec lui. Je me sens si impure, j’aimerais tant revenir en arrière, mais c’est impossible. Mon souhait le plus cher est que Dieu me pardonne, mais qu’est ce qui peut me prouver qu’il m’a pardonné ou non ? J’ai peur d’avoir commis l’irréparable.
Mon ex-petit-ami n’était même pas chrétien, c’est aussi pour cela que ça n’a pas marché. On avait parlé de religion quelques fois, je lui avait envoyé un mail de quatre pages pour lui expliquer ma foi car je n’arrivais pas à lui transmettre le message que je voulais lui transmettre à l’oral. Je sais que ça l’a fait réfléchir, mais la situation me frustrait.
Cela fait donc une semaine que je suis tourmentée, j’ai peur d’en parler, alors je me contente de chercher des informations sur Internet. Sur beaucoup de sites, je lis des articles qui expliquent qu’il s’agit là de fornication, un péché mortel qui me fera brûler en enfer, j’aurais donc trahi Dieu en ne respectant pas sa parole. J’aurais beau dire : « Mais je ne savais pas. », c’est faux, je savais que le mariage est censé venir avant la sexualité, je pensais juste que ce n’était pas si grave, mais maintenant que je me suis renseignée, que j’ai lu des passages de la bible parlant de ça, je sais que j’ai commis une erreur, qui plus est, était volontaire.
Je n’arrive plus à vivre sans inquiétudes, sans doutes. Je ne sais plus quoi faire, jusqu’au bout j’essaierai de me racheter, je prierai Dieu de me pardonner, je ferai les sacrifices qu’il faudra. Je sais maintenant que je ne veux pas être avec un non chrétien, mais ça signifie que je devrai trouver un homme chrétien qui acceptera mon erreur. Je ne veux pas mentir et trahir Dieu une nouvelle fois, avant que ma prochaine relation devienne sérieuse, il me faudra dire la vérité à propos de cette erreur, et peut-être que cet homme que j’aimerai de m’acceptera pas. Je sais qu’il vaudra mieux sacrifier mon bonheur en disant la vérité plutôt que de mentir et gâcher peut-être ma dernière chance, j’espère juste que j’aurai la force de faire ce sacrifice.
Je ne sais plus comment aborder la vie, mais je ne perdrai pas la foi, et même si je ne peux pas être sauvée, je ferai en sorte que les autres le soient.

Je ne sais pas si ce message peut être considéré comme une question, j’avais besoin de parler à quelqu’un. Je pense surtout avoir besoin de votre avis, sur ce que je dois faire, sur ce qui est le mieux.

Je vous remercie pour avoir pris la peine de lire mon message et pour votre future réponse,
Bien cordialement.

Réponse d’un pasteur :

Chère Colette

Franchement, je ne suis pas épouvanté par votre parcours, et ensuite le cœur même de l’évangile du Christ est l’amour de Dieu pour nous, pécheurs, et de son pardon absolument inoxydable. Et cet amour, ce pardon est gratuit, parce que comme tout amour, il ne s’achète pas. Vous n’avez donc pas à vous racheter, à expier. Au contraire, la parabole de la brebis perdue que raconte Jésus montre bien que Dieu ne cesse d’aimer et de rechercher même la plus perdue des brebis perdues pour l’aider, soigner ses blessures, la porter s’il le faut.

Mais après ce point essentiel et qui suffirait à vous répondre, je peux vous dire pourquoi je ne suis pas du tout horrifié par votre parcours.

  1. parce que quand vous avez couché avec ce garçon, ce n’était pas juste une aventure d’un soir mais dans une vraie relation, dans la recherche de construire quelque chose. C’est cela qui compte.
  2. ensuite, quand vous avez constaté que vous n’étiez pas faits l’un pour l’autre, vous l’avez senti, analysé, vous avez pris une décision ce qui est toujours courageux. Surtout qu’il y a une certaine pression sociale pour être en couple (ce qui fait beaucoup de malheur, car il vaut mieux être célibataire que d’être en couple simplement pour être en couple).
  3. c’est un principe assez discutable de dire que la virginité de la femme serait un trésor inestimable et que si elle ne l’est plus c’est terrible, comme si le monde avait basculé, qu’avant elle était pure, etc… c’est exagéré. Dieu, d’abord, regarde le cœur, pas simplement un petit bout de peau déchiré ou non…
  4. quand vous aurez trouvé la personne de votre vie, vous lui direz que vous aviez déjà eu un petit ami et que vous avez couché avec lui. S’il ne peut pas comprendre et pardonner cela, c’est non seulement qu’il ne vous aime pas, mais qu’il n’est pas fait pour vivre avec les autres. Ce n’est pas comme si vous l’aviez trompé en couchant avec un autre, mais simplement que vous avez eu une vie avant.
  5. il existe effectivement des églises très très moralistes, et tout particulièrement en ce qui concerne le sexe. Cela me semble très curieux. D’abord parce que cela me semble contraire avec la compassion de Dieu pour chacun de ses enfants. Mais cela me semble curieux aussi que ces chrétiens soient tellement concentrés sur cette question du sexe. Certains chrétiens en sont tellement obsédé que je me demande si ce n’est pas eux qui ont un problème de ce côté là…. C’est vrai que coucher n’importe comment en dehors de tout projet de couple stable n’est pas bon car cela ne va pas dans le sens d’une bonne construction de sa personne, de sa vie, de la qualité de nos relations, et de notre prochain. Mais ce n’est ni la seule chose qui soit pas géniale, et ce n’est pas la pire. Le fait de trahir une personne qui vous fait confiance me semble tout aussi, voir parfois plus mauvais, par exemple en disant du mal d’un ami, ou en faisant un coup en douce, ou en cherchant à comploter pour avoir du pouvoir… Mais le pire me semble peut-être de vivre sans aucune recherche de transcendance ni de recherche de Dieu, vivre même sans aucun idéal, aucune réflexion, vivre sans se poser aucune question… c’est bien bien pire que d’avoir eu des relations sexuelles avec son petit ami !

Or, vous, vous cherchez Dieu, vous vous posez des questions, et vous cherchez ce qui est bien, et vous essayez d’agir en conséquence, vous demandez pardon pour vos erreurs. Mais c’est génial. Parce que c’est vivre comme ça qui permet d’avancer. Et ensuite arriver, avec l’aide de Dieu, à gérer même ses appétits sexuels, à gérer la pression de l’autre et des autres qui nous poussent parfois à faire des choses que nous n’aurions pas choisies sans cette pression.

Donc, prenez une grande respiration, soufflez, tout va bien. Il n’y a rien de très grave dans ce que vous m’avez dit, rien que Dieu ne puisse pardonner et guérir dans votre cœur. Et Dieu vous bénit.

Car si notre coeur nous condamne, Dieu est plus grand que notre cœur.
(1 Jean 3:20)

pasteur Gaspard de Coligny

Plusieurs centaines d’autres questions & réponses sur le site

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

178 Réponses à “Question : j’ai eu des relations sexuelles, j’ai peur que Dieu ne me le pardonne jamais…”

  1. Citronelle dit :

    Cher Pasteur,
    Merci tout d’abord de vos nombreuses réponses aux questions les plus variées, c’est très intéressant de vous lire.
    En ce qui concerne celle-ci, permettez-moi de vous faire part de mes doutes. Car de prime abord, j’aime votre réponse. Elle est nuancée, posée, elle flatte l’orgueil de la bonne protestante libérale que je suis de savoir distinguer avec intelligence, de bien interpréter la Bible, et de ne pas tomber dans l’obscurantisme supposé de certaines autres églises.
    Comme vous, je trouve suspect que certaines églises (ou religions en général) parlent autant de sexe. Et comme vous, je crois que la grâce et le pardon de Dieu vont certainement au-delà d’un péché, fût-il sexuel.
    Mais: vous semblez dire que pourvu qu’il y ait volonté d’être dans une vraie relation et non dans une aventure d’un soir, alors les relations sexuelles sont permises. Cette réactualisation est conforme à l’air du temps, mais comment fixer la limite?
    N’y a-t-il pas justement une différence fondamentale entre un engagement réciproque et l’idée que l’on va s’engager?
    Je me méfie du discours traditionnel: la chasteté protège les futurs époux, l’un ne pouvant essayer le mariage au détriment de l’autre qui s’engagerait plus sincèrement. Ce discours traduit généralement une vision assez désagréable de l’homme – obsédé sexuel par nature- et de la femme -non intéressée par le sexe et proie de l’homme. Cependant, fondamentalement, je pense qu’effectivement, la chasteté protège les deux époux, contre les décisions trop précipitées, et parce que les relations sexuelles créent une intimité dont il peut être difficile de se détacher alors même qu’on le souhaiterait.

    Enfin, il existe une virginité orgueilleuse, qui peut même faire l’objet d’une fierté familiale voire clanique. Je ne pense pas que c’est ce que Dieu souhaite.

    Mais la chasteté vécue comme un don de Dieu ne serait-elle pas une réponse à votre lectrice? Encore une fois, comme vous je pense qu’il n’ait rien que Dieu ne puisse guérir et pardonner.

  2. Cette éthique de la liberté et à la responsabilité personnelle n’est seulement une « réactualisation » pour « être dans l’air du temps », cela me semble au contraire un retour à la base de l’éthique chrétienne quand on la débarrasse du moralisme institué par les églises, ou plutôt par les chefs d’églises qui veulent prendre contrôle de la vie de leurs fidèles. Quand Paul dut « Tout est permis mais tout n’est pas utile », « tout est permis mais tout ne construit pas », c’est bien ce genre d’éthique de la responsabilité qui est mise en place. Mais surtout quand Jésus dit que la loi et les prophètes se résume dans ce triple amour d’aimer Dieu de tout son être (et Jésus ajoute de l’aimer avec intelligence), d’aimer son prochain et de s’aimer soi-même. Nosu avons là vraiment une éthique de la liberté et de la responsabilité personnelle.

    D’accord pour le choix de la chasteté, mais pas imposée dans un moralisme aliénant, posant la relation sexuelle comme quelque chose de fondamentalement sale, et la virginité comme quelque chose de pur. Ou pire, une chasteté imposée sous la menace d’un Dieu terrible qui va récompenser de peines éternelles celui qui passe la ligne. C’est ce genre de culpabilisation qu’a subit cette jeune fille. Non seulement elle a subi une déception, vis à vis de cet homme vis à vis d’elle-même, mais elle a ressenti Dieu comme une menace dans sa situation alors même qu’en Christ nous savons que Dieu est notre allié en toute circonstance, et elle a cherché à racheter son amour, alors que cet amour est une grâce, n’ayant nul besoin d’être acheté. Bref, il y a un moralisme tout à fait destructeur.

  3. boleme jean-claude dit :

    Bonjour a tous, je m’appel jeanclaude de la Republique Democratique du Congo, je suis actuellement en afrique du sud pour les etudes.

    Je voudrai vous rencontrer ma vie car je ne mene pas une tres bonne vie, j’ai toujours eu des problemes et quand j’essaie de faire ce qui est bon, je n’arrive pas et je continue toujours a faire des choses terrible.

    J’ai 28 ans et le probleme de masturbation m’a pourri la vie, je tente a plusieurs reprises de les eviter je continue toujours a le faire et cela ne se passe pas tous les jours mais seulement dans des moments ou je suis stresse et enferme a la maison, je ne prend de l’alcool et je ne fume pas non plus mais j’ai comme l’impression que le diable essaie de ruiner ma vie car j’ai toujours de faire du bien et meme les gens estiment que j’ai un coeur genereux mais ce genre de probleme persiste toujours, j’ai prie a plusieurs reprises et j’ai meme promis a Dieu de lui servir dans ma vie mais helas je fini toujours a refaire le meme probleme.

    Une erreur grave j’ai encore commis dans ma vie est dans les annees precedentes je suis sortir avec une fille, elle etait verge et c’est moi qui l’avais deviergee et par malchance elle etait tombe enceinte et j’ai su cela apres presque un mois, Cette fille etait venue chez moi pour me raconter ce probleme et cela avait completement affaibli et je ne savai quoi faire, etant donne je sais que la bible condamne l’avortement mais j’etais vraiment coince et la fille m’avait propose d’avorter l’enfant qu’elle avait dans son ventre car elle avait eu peur que ses parents le sachent mais sincerement j’avais vraiment aime la fille et j’avais un esprit de compassion pour elle mais malheureusement quand je suis parti a l’universite, j’ai rencontre des amis qui m’ont suggere que ma copine avorte, seulement un ami m’a formellement et avec insistence dit etre contre l’avortement car c’est mal et Dieu l’interdit mais tellement la pression etait trop tombee sur moi tellement aussi j’avais peur et j’ai donne l’argent a la fille d’avorter.

    En 2009 je m’etais rendu en afrique du sud pour les etudes malheureusement je m’etais fait voler tout l’argent que j’avais bien que je n’avais pas voulu abandonne la fille car je l’aimais sincerement malgre ce qui nous etait arrive. Depuis ce jour et jusqu’a aujourdhui je continue toujours a payer les prix pour les peches que j’ai commis il y a longtemps, j’ai compris que qui seme le vent recolte la tempete et dans ma vie rien ne marche, toujours des problemes et des stress malgre tous les efforts consentis rien ne marche et je ne fais que tomber malade a chaque reprise et je ne sais pas si Dieu me pardonnera et tout ce que je demanderai a Dieu avant que je meure de faire seulement ce qu’il desire pour qu’il me pardonne car je sens que je suis en train de vivre sous la malediction bien que mes parents se sont donnes a fond dans des prieres mais moi malheureusement je suis encore nulle part.

    Si vous avez des suggestions a faire je serai tres ravi d’apprendre quelque chose aupres de vous avant que le pire me soit arrive. Merci beaucoup et que L’Eternel Dieu tout puissant soit avec vous.

  4. Bonjour Monsieur

    Bravo pour votre sincérité, votre repentance.
    Mais d’abord, il y a une chose dont nous pouvons être assurés, absolument, c’est de la bienveillance de Dieu à notre égard. Jésus n’a jamais blessé, ni tué, ni puni les pécheurs qu’ils croisaient sur son chemin. Il prie même pour le soldat romain qui vient de le crucifier. Ce n’est donc pas Dieu qui vous poursuivrait de sa malédiction. Au contraire, Jésus nous dit que Dieu Aime jusqu’à ses ennemis, qu’il bénit ceux qui le maudissent, qu’il fait du bien à ceux qui le haïssent, et qu’il pense avec espérance à ceux qui le maltraitent et qui persécute son église (Matthieu 5:44-45).

    Mais cela dit, oui, quand on fait du mal dans notre vie, cela trouble le monde, ajoutant de la souffrance, et troublant notre être profond, tordant notre cœur.

    Et donc, connaissant le pardon et l’amour de Dieu, avec un cœur repentant comme le vôtre, vous pouvez lui demander avec humilité et confiance de vous aider à réparer ce qui peut l’être dans les conséquences de vos actes, qu’il répare et guérisse ce qui n’est pas à portée humaine, qu’il vous guérisse aussi vous-mêmes de la racine du péché.

    Dieu vous bénit, et il vous garde, et vous gardera toujours dans son amour.

  5. sandra dit :

    bonjour Pasteur

    j’ai un problème qui me ronge. je vis avec un garçon qui ne partage pas la même foi que moi mais je l’aime quand même. je lui ai dit que je ne voulais plus de relations sexuelles parce que c’est mal, il s’est fâché et il est devenu très froid et distant avec moi. je ne sais plus quoi faire je l’aime beaucoup. merci de m’aider je suis très pensive.

  6. Bonjour Sandra

    Je pense qu’effectivement, vous aimez ce garçon. Malheureusement, il me semble clair qu’il ne vous aime pas. Ou plutôt qu’il aime votre corps, il aime avoir des relations sexuelles (ce qui se comprend), mais on n’est pas seulement des animaux. Quand on est un être humain, il y a d’autres dimensions qui comptent, normalement ! Dans un couple qui s’aime, le bonheur de l’autre est la priorité de chacun. C’est la base de ce que l’on appelle aimer dans le couple.

    Et donc quand ce garçon ose vous faire la tête parce que vous refusez d’avoir des relations sexuelles. C’est absolument inacceptable. Il fait la tête comme un garçon dont la console qu’il adorait est tombée en panne… Cela montre que c’est lui-même qu’il aime et qu’il vous utilisait.

    Donc, à mon avis, vous méritez bien mieux que cet homme. Quittez le immédiatement. Il vaut infiniment mieux être seule et attendre tranquillement de rencontrer quelqu’un qui vous aime vraiment, vous, et pas seulement votre corps, quelqu’un qui aime vous rendre heureuse. C’est ce que l’on appelle aimer, en réalité.

    C’est bien triste et bien douloureux, de se rendre compte que la personne que l’on aime ne nous aime pas, mais cela vaut infiniment mieux de s’en rendre compte à ce stade que plus tard, après le mariage et des enfants.

    Bonne route & amitiés

  7. elodie dit :

    Bonjour a tous,j’espere que vous aller tres bien.svp j’ai besoin de conseils pasteur,j’ai eu un rappor sexuel avec mon copin et j’arrive pas a me le pardonner.je ne parvien pas et sa m rend la vie difficil.la nui jm reveille en sursaut et je murmure pitié a chaque foi je sent la peur dans mon ame.

  8. Le point essentiel de l’Evangile du Christ est que Dieu est amour, même si vous étiez la plus perdue des brebis perdue.
    Il n’y a donc rien à craindre de lui, mais tout à espérer, attendre, avec confiance.
    Cet amour parfait de Dieu chasse toute crainte de lui, nous disent les apôtres (Romains 8:15 ; 1 Jean 4:18)

  9. Maryn dit :

    Bonjours pasteur,

    Alors moi je vous explique ma situation, sa me perturbe beaucoup, que j’ai du mal a me nourrir.
    Je suis chretienne et mon copain etait non chretien, a vrai dire, on c’est quitter tous recemment (26 aout) car mes parents ont appris que je couchais avec lui. Faut dire que cela faisais 1an et 8 mois qu’on etais ensemble. Je suis parti en etude a l’age de 19 ans et j’y ‘allais plus a l’eglise parce que c’etais bien trop loin de chez moi a environ 2h de transport et puis je me suis mise a travailler le samedi et le dimanche.
    Je ne rendais pas compte de mon erreur, mais avec tous ce qui s’est passer, je me suis mise a culpabiliser.
    Pour quitter cette homme, mon pere m’as mise une sacré pression en me disant qu’il comptais le tuer et moi meme par la meme occasion si on restais ensemble par la magie (il l’a sous entendu comme sa, sans employer le mot « magie »). Tous cela n’est pas qu’une histoire de religion mais aussi de nationalité.J’ai ete traiter de tous les nom.
    Aujourd’hui, depuis plus d’une semaine, j’implore le pardon du seigneur, mais j’ai du mal a accepter cette rupture, vraiment beaucoup de mal, car cette personne en a beaucoup fais pour moi.
    Mon ex copain m’as dit que je me faisais martyriser et a dit que c’etais dommage que je sois tomber sous la pression de mon pere, car il etais pret a tous pour moi.
    Je prie tous les soirs en pleurant, mon coeur est dans la souffrance. C’etais mon premier amour mais aussi je me voyais rester avec lui.
    Je prie dans l’espoire que le seigneur me pardonne, car je me dis que si j’avais pas quitter le domicile familiale, je l’aurais.surement jamais rencontrer et cela aurais eviter tous ces probleme.
    Tous est paradoxale.. J’ai demander a cet homme, je veux qu’on arret de coucher ensemble. Il etais pas d’accore, mais a force, il a fini par accepter.
    Mon pere a voulu le rencontrer, il a refuser car il a dit que peut que sa aurait mal fini entre eux deux. Mon pere n’a pas accepter se refus, chose que je comprend.
    Je sais plus quoi faire, je suis dans la detresse. Mes parenrs sont en paix parce que je l’ai quitter, d’apparence je souris, mais quand je m’enferme dans ma chambre, je pleure. Cela fais une semaine que sa dure.
    Je souhaiterais vraiment continuer cette relation et j’aimerais sincerement que dieu emmene cette personne dans le desert pour toucher son coeur ainsi que celui de mon pere.

  10. Vraiment bon courage Maryn
    Malheureusement, si souvent, les filles sont considérées par les hommes comme un être que l’on possède, sur lequel on a des droits, contre sa volonté. Les pères, les maris, parfois les frères… traient trop souvent la fille comme une enfant ou comme un jouet.
    Oui, on peut espérer que Dieu change les cœurs. Et je suis certain qu’il y a travaille. Mais même pour lui, ce n’est pas facile de changer une personne contre son gré.
    Mais ayez confiance, Dieu ne cesse jamais d’espérer, ni de travailler au mieux pour vous aider à avancer. Et de toute façon de bonnes surprises sont à attendre. Peut-être comme vous l’espérez une évolution de votre père, et une évolution de cet homme, pour ouvrir les cœurs, calmer cette violence incroyable. Et si cela ne marche pas, peut-être que ce sera une autre solution que vous n’imaginez même pas mais que Dieu aura trouvée, comme une brèche qui tout d’un coup s’ouvre dans les murs d’une prison.

  11. Milène dit :

    Dans le sacrement de réconciliation, nous rencontrons Dieu dans un coeur à coeur puissant,et nous découvrons l’abondance de son infinie miséricorde, je t’en courage à y aller,peu importe que tu sois protestante, tu es son enfant et il brûle d’amour pour toi et veux tout te pardonner.Crois moi,je reviens de plus loin que toi encore et Dieu m’a fait la grâce de me réconcilier avec lui…quant au regard de jugement que tu porte sur toi, il est erroné et si ça peut t’aider,n’oublie jamais dans quel état Dieu est venu te chercher, car tu étais esclave du monde, et c’est bien par sa grâce que nous sommes sauvés.La paix du christ en toi ma chère soeur.gloire à dieu

  12. Pour nous, protestants, l’amour de Dieu fait que nous pouvons nous adresser directement à lui.

    Pas besoin d’églises, de prêtres ou de pasteurs, ni de rites et de « sacrements », ni de l’intercession de qui que ce soit… puisque l’amour de Dieu est au-delà de tout. Non seulement il nous attend et ouvrant les bras, mais même il nous cherche avant même que nous commencions à demander pardon, comme le dit Jésus (Luc 15)

    Il suffit donc de nous tourner vers Dieu dans la prière et de lui dire ce que nous sommes et ce que nous avons fait, pas fait, dit, pensé… et laisser Dieu nous apporter le meilleur.

    Comme le conseille Jésus, la prière, c’est dans l’intimité de sa chambre, porte fermée, sans personne d’autre, dans une prière intérieure et que nul humain n’écoute. C’est dans ce secret que l’on peut vraiment connaître le cœur à cœur avec Dieu, sans ces masques et ces jeux de rôle que nous avons dès que nous sommes entre humains.

  13. Arielle dit :

    Bonjour Pasteur
    Comment allez vous?
    Je vous explique mes problèmes, j’ai 22 ans. D’abord kan j’avais 20ans je me suis deviergé avec un garçon que je pensais aimé mais en réalité j’aimais vraiment un autre avec qui j’étais depuis 8 ans mais qui est allé dans un pays étranger pour etudier, je me suis senti tres mal de metre devierge et de l’avoir trompé, je suis allé a l’église me confesser et j’ai arrêté tout contact avec ce dernier. Quand j’ai eu mes 21 ans je flirtait avec un garçon qui me plaisait mais que je n’aimais pas donc j’ai refusé de me donner a lui . ça veut dire que jai fait une annee entière d’abstinence tout ça parce que j’aime tjr celui avec qui je suis depuis 8 ans. Et quand il es rentré ces vacances il a rompu avec moi parce que d’après lui on ne se revera pa d’aussi tot. Du coup je savais que je payait pour tout ce que j’ai fais.mais Hier soir seulement je suis allé chez un ami voisin que j’estimais bien et je n’ai pas pu résister j’ai couché avec lui tout en etan consciente de ce que je faisais. Actuellement je suis pleinede regret et je ne sais pas si Dieu me pardonnera un jour et qu’est ce que je dois faire pour qu’il me pardonne.je ne sais plus quoi faire de ma vie, je suis perdue.
    Merci

  14. Arielle dit :

    J’ai oublié un autre, je me masturbe la plupart du temps ou je suis seule, je ne sais pas comment faire pour arrêter.

  15. Bine sûr que Dieu pardonne. Et je suis convaincu qu’il est heureux de vous voir dans une meilleure mentalité, bien plus sérieuse et constructive.

    Et quand on couche n’importe comment, ce n’est pas Dieu que l’on offense. C’est juste notre vie que nous ne abîmons au lieu de cheminer et de créer de belles et bonnes choses de notre existence. Et c’est pour cela que Dieu nous conseille et s’offre de nous aider à être plus fort que la tentation de faire n’importe quoi.

    Donc soyez rassurée d’abord sur l’amour de Dieu à votre égard, et encouragée pour avancer d’une belle façon avec l’aide de ce Dieu qui ne cessera jamais d’être à vos côtés pour vous aider à être dans la meilleure forme possible.

  16. Arielle dit :

    Merci beaucoup.

  17. bilal dit :

    ALLAH pardonne tous les péchés sauf qu’on lui associe quelques choses a part cela il pardonne tout mais il faudra ce repentir, regretter et ne plus recommencer cet acte.

  18. Il y a quelque chose d’inquiétant dans votre « Dieu pardonne tous les péchés sauf qu’on lui associe quelques choses ». Car ce concept « d’associateur » n’est pas défini clairement. Et cela a été jeté parfois comme une injure, comme une condamnation aux chrétiens exprimant leur foi en Dieu sous forme d’une trinité unique ayant trois personnes (Père, Fils et Esprit). Dans notre église, nous n’exprimons pas notre foi sous forme trinitaire, même si une personne exprimant sa foi ainsi est évidemment la bienvenue.

    Et donc, malheureusement, votre « Dieu pardonne tous les péchés sauf qu’on lui associe quelques choses » est une formule risquée, pouvant conduire certaines personnes haineuses de jeter la condamnation contre peut-être 90 % des chrétiens !

    Il suffirait de dire que Dieu est le « tout miséricordieux ». Et donc qu’il est assez grand pour sauver qui il veut. Il est sage de ne pas usurper la place de Dieu en jugeant les autres.

  19. Delphine dit :

    Bsr pasteur aider moi je vous en supplies. J’ai connu le sexe avec mon pretendans avant de me baptiser dans une église vivante, mais apres le baptême j’ai tout arreter avec lui (sexe) car nous devons nous marier bientot. Es ce que Dieu peux nous pardonner d’avoir consonmmer deja le mariage sans qu’on ne soit marier? Et qu’es ce qu’on doit faire pour que Dieu nous pardonne?

  20. Je ne sais pas ce que vous a dit cette église, et j’espère franchement que ce n’est pas elle qui vous a culpabilisé ainsi ! ! !

    Parce qu’il est exagéré de dire que vivre en couple sans être marié devant les hommes est de l’adultère. Dieu n’est pas un fonctionnaire de l’administration, il regarde au cœur. Le mariage commence donc dans l’intimité des cœurs quand deux personnes s’engagent l’une vis à vis de l’autre. L’adultère c’est tromper celui envers qui on s’est engagé, ou c’est coucher à droite et à gauche sans s’engager dans son cœur, sans faire le choix que c’est et ce sera l’homme ou la femme de sa vie.

    D’ailleurs, Jésus parle du fait que Dieu unit le couple, mais il ne dit pas qu’il faille absolument y mettre telle ou telle forme, cérémonie, mairie ou église. Ce n’est pas le genre du Christ, il s’intéresse à la qualité de relation des personnes entre elles, et de chaque personne avec Dieu. Le reste est secondaire et est utile pour nous aider à avancer, mais Dieu n’en fait pas une condition à son amour. Ou alors il y a quelque chose que j’ai oublié de lire dans les 4 évangiles ?

    Même si vous aviez juste couché avec n’importe qui pour le désir de l’instant, cela ne ferait pas que Dieu serait fâché contre vous au point de ne pas vous pardonner, ce n’est pas son genre, mais il s’inquiète pour une personne vivant comme ça, devant cette mauvaise façon de placer son existence, la mettant en danger.

    Cela dit, nous sommes d’accord, il n’est pas inutile et il est bon ce concrétiser son engagement dans le cœur par un engagement social (à la mairie) et religieux (devant Dieu). Si l’on peut.

    Donc vous n’êtes pas dans l’adultère si vous êtes engagés dans vos cœurs l’un vis à vis de l’autre.

  21. Charline dit :

    Bonjour,

    Je vais me fiancé avec mon copain ce week end, et notre mariage est prévu pour 2017.
    Nous nous aimons profondément, nous avons un engagement dans le coeur.
    Je culpabilise d’avoir des rapports sexuels avec lui par rapport à ma foi.
    J’aimerais votre avis.

    Merci beaucoup!

  22. Jean Rastignac dit :

    En 1980, est sorti un film intitulé le « Lagon Bleu » tiré d’un livre éponyme de 1908.Il raconte l’histoire de deux jeunes adolescents, garçon et fille naufragés seuls sur une île déserte.L’amour nait entre tout les deux, et ils finissent par avoir un enfant sans être marié puisque sur cette île il n’y avait ni religion, ni représentant d’aucune religion pour pouvoir célébrer une telle cérémonie.Ainsi comme le dit John Lenon dans sa chanson « Imagine »,si vous et celui que vous aimez,étiez seuls au monde, auriez vous toujours un tel sentiment de culpabilité? Parfois c’est la vision des autres de nous mêmes qui crée en nous de tels ressentis, plus que nos actes eux mêmes. Dans nos sociétés humaines modernes il existe de part leurs structures complexes un décalage entre la maturité sexuelle et la maturité sociale des individus, ce que les scientifiques appellent le phénomène de « Néoténie ».Les barrières que les hommes et les religions ont instaurées au rapport sexuel avant le mariage sont bien plus le résultat de ce constat que la volonté de Dieu elle même.
    D’autre part, lorsque l’on est jeune est que notre maturité hormonale nous pousse à assouvir ce besoin naturel, il se peut qu’une telle pulsion, si elle est réfrénée obscurcisse la réalité de notre amour réel pour un partenaire. J’entends par la bien sur, le partenaire de toute une vie et non le partenaire sexuel uniquement. Aussi peut-être qu’il est bon d’avoir des relations sexuelles avant le mariage pour libérer notre esprit de cette contrainte hormonale pour pouvoir distinguer l’Eros, du Philia et de l’Agapé, autrement dit de distinguer entre attirance sexuelle et amour vrai.Je ne sais si cela pourra vous aider, en tout cas je vous souhaite à tout deux d’avoir une vie heureuse et épanouie.

  23. Dieu n’est pas un fonctionnaire des douanes qui regarde si le passeport a bien été tamponné par l’administration !
    Dieu regarde au cœur, à l’invisible. Et par conséquent, il est à mon avis exagéré de dire que vivre en couple et avoir des relations sexuelle sans être marié devant les hommes est toujours de l’adultère.

    Le mariage commence dans l’intimité des cœurs quand deux personnes s’engagent l’une vis à vis de l’autre. L’adultère c’est tromper celui envers qui on s’est engagé, ou c’est de vivre en couchant à droite et à gauche sans s’engager dans son cœur, sans penser que la personne avec qui je suis est et que sera l’homme ou la femme de sa vie. Et même si cela arrivait à quelqu’un de vivre dans l’adultère, cela ne ferait pas que Dieu soit fâché contre nous, ce n’est pas son genre, mais cela ferait qu’il s’inquièterait pour cette personne, devant la mauvaise façon qu’a cette personne de placer son existence, la mettant en danger, et mettant en danger d’autres personnes. Il n’y a donc rien à craindre du jugement de Dieu. Ce n’est pas un bourreau, mais un sauveur en Christ.

    Cela dit, nous sommes d’accord, il est très utile d’inscrire son engagement du cœur dans un engagement social et religieux. Car nous ne sommes pas de purs esprits, et ce cheminement nous aide à inscrire notre engagement de cœur dans les différentes dimensions de notre être. Et cela associe nos proches pour qu’ils nous aident à continuer à embellir et renforcer ce couple.

    Pour ce qui est des relations sexuelles, ce n’est pas le mariage officiel à l’église qui fait qu’elles soient une mauvaise chose la veille et une bonne chose le lendemain. La question principale est la démarche, la relation à l’autre, à soi-même et à Dieu. Est-ce que c’est fait dans le respect de l’autre, dans la recherche d’épanouissement de l’autre ou en priorité pour mon propre plaisir ? Est-ce que je m’engage dans cette relation à l’autre en confiant ce couple à Dieu dans la prière, dans une recherche d’engagement, de construction, de vocation ?

    Pour des fiancés qui sont vraiment engagés dans leur cœur et dans leur foi, s’ils pensent que c’est mieux d’attendre le mariage, c’est bien. Si avoir des relations sexuelles est pour l’un comme pour l’autre une chose qui participent à unir le couple, en étant attentif au plaisir de l’autre, à son émotion, à la tendresse partagée, et non pas à prendre seulement du plaisir soi-même… alors c’est très bien aussi. Comme le dit l’apôtre Paul « tout est permis mais tout ce construit pas ». C’est à vous de voir ce qui est positif pour vous. Ce n’est pas à l’église, au pasteur, et à qui que ce soit d’autre de vous juger, et de chercher à le décider à votre place. Mais c’est à vous deux, qui vous aimez, qui vous engagez déjà dans les cœurs, et même par les fiançailles.

  24. Jean Rastignac dit :

    et Jésus dit: « père, pardonne leur, parce qu’ils ne savent pas ce qu’ils font »

  25. Liz dit :

    Bonjour Pasteur,
    Voilà en lisant les débats si dessus,une question se pose a moi…
    J’explique ma situation,
    Mon compagnon et moi sommes de confessions opposées ( lui athée ; moi chrétienne )
    nous nous sommes rencontrés et avons eu un véritable coup de foudre,cela fait bientôt un an que nous sommes ensemble. Au moment ou je l’ai rencontré ,mon seul vis a vis au niveau de ma croyance était ma meilleure amie évangélique,qui m’a dit que c’était très mal d’être un couple « mixte » que nous nous éloignerions etc…après réflexion j’ai choisis d’écouter mon cœur et de rester avec lui,dans la foulée,je l’ai appelé et je lui ai demandé si ma croyance pourrait lui poser problèmes ( je suis angoissée et j’avais besoin d’être rassurée ) il m’a dit que non qu’il n’hésiterait pas même a m’accompagner a l’Église si il le fallait mais a mon ton anxieux , il a parlé du sujet des relations sexuelles avant le mariage,me disant que ça par contre il n’aurait pas pu le tenir…ce n’est pas ma philosophie de vie non plus ,fort heureusement pour nous, mais du coup l’un de vos message a une jeune fille un peu perdue me fait réfléchir, es ce que le fait qu’il n’aurait pas pu vivre comme cela si j’avais préféré resté vierge signifie t’il qu’il ne m’aime pas vraiment ? je suis un peu perdue car notre couple est pourtant harmonieux,il est très présent pour moi,s’inquiète de chacun de mes soucis,il partage énormément de choses avec moi …il a réellement l’air prêt a vivre une vraie vie de couple a mes côtés….
    Je vous remercie d’avance
    Bien Cordialement.

  26. S’il aime vraiment, il aurait pu tenir, il aurait trouvé une force que lui-même ne se connaît pas.
    Donc, il est inutile d’essayer de s’imaginer des situations imaginaires… Mais juste, comme vous le faites, de voir s’il y a un vrai respect, une vraie recherche du bonheur de l’autre, s’il y a une volonté et une force de faire passer l’autre en priorité devant soi-même.

  27. Anonyme dit :

    bsr. j’ai 18ans et je suis évangélique.
    Je vais être directe. Euh j’aime beaucoup Dieu et je l’ai chaque fois mis devant toute chose me concernant. J’étais du genre stricte,et j’avais des principes comme finir par être deviergée par celui qui m’épousera,mon futur mari quoi. J’ai avancé dans cette logique car j’ai grandi dans une famille chrétienne et mes parents me coinçaient de partout,et d’ailleurs ça continue toujours. Je suis la fille a papa a qui on dicte tout ce qu’elle doit faire,qui n’a pas de décision a prendre peu importe la situation. Bref il y a plus de deux ans j’ai rencontré quelqu’un, (je peux le nommer Y) au début je ne le calculais pas car ça ne me disait rien puisque j’étais dans une « relation » ou mon compagnon (X) faisait ce qu’il voulait avec toute les filles qu’il rencontrait et quand je l’ai appris ça m’a trop fait mal car je pensais faire du sérieux avec lui vu ma foi et tout ce qu’on m’enseigne. on se voyait juste à l’école,il ne pouvait venir chez moi car c’était pas possible,je ne pouvais pas sortir non plus et tout. donc on se voyait uniquement à l’école,pour parler discuter et tt. je me suis dit qu’au final c’était parce que j’étais trop coincée que ça n’a pas marché,or on a fait deux ans ensemble. après ces deux ans j’ai fini par rencontrer Y qui était tellement sympa et vrai avec moi mais moi je ne prenais pas ça en compte car j’ai été déçue par X,j’étais très méfiante avec Y car j’avais peur,peur de revivre encore tout ça donc je le repoussais chaque fois. À un moment donné j’ai commencé à l’aimer mais je ne voulais pas l’admettre, juste que un moment après j’ai été obligée d’admettre mon amour pour lui et j’ai fini par accepter cette relation. Pourtant j’avais tjr peur et je ne cessais pas de le montrer,il était quand même patient même si on se disputait et que je m’emportais aussi assez. Il a accepté mes contraintes (le fait que je ne sors pas,ma timidité, ma manière de m’emporter quand je me fâche, la manière dont je suis stricte et tout). Pour faire court,a cause de mon manque d’attention (parce-que j’avais peur,parce-que je ne voulais pas quitter la face de Dieu,faire du mal à mes parents par mes actes),a cause du fait que c’était possible que je voyage après mon bac et qu’on s’éloigne alors qu’on s’aime,a cause du fait que j’étais méfiante et qu’il voulait ne pas me perdre pour rien au monde il a voulu que je lui donne ce que j’avais de plus sacré dans ma vie à part Dieu : ma virginité. Car comme ça,on serait lié et vraiment et malgré la distance on s’aimerait toujours. J’étais extrêmement contre car c’était pas cette relation que je voulais pour nous deux,je voulais une relation saine et propre devant Dieu. mais après qu’il m’ait convaincu par tous les moyens jusqu’à ce qu’on a rompu et qu’il a voulu se suicider (il me l’a avoué) j’ai fini par accepter pour sauver mon couple quand bien même je n’étais pas d’accord,je l’ai fait par amour et parce-que je croyais en lui et aussi au fait que oui je veux faire du sérieux. par cette même occasion,je me suis engagée à lui car je sais ce que ça veut dire offrir ma virginité a un homme. on s’est parlé et ce jour on s’est encore promis d’évoluer et de finir ensemble quoiqu’il arrive. Malheureusement vouloir « prendre ma virginité » est devenu coucher avec moi quand nous en avons envie et tout,car pour lui c’est normal ce qu’on ressent or pour moi c’est un péché,contre Dieu alors que j’ai reçu son esprit saint et j’ai été baptisée. chaque fois que je faisais ça avec lui ça me fait mal car j’attristais chaque fois l’esprit saint et je desobeissais à Dieu. mais pour lui c’est une acte d’amour et c’est ça en grande partie qui solidifie notre amour même si on n’arrive pas à sortir ,se promener à cause de mes parents qui m’emprisonnent chez moi. Il m’a avoué que c’était mar cet acte qu’il arrive à sentir mon amour pour lui car avec ma condition je n’arrive à rien faire,quand il a besoin de moi je n’arrive pas à aller chez lui et le consoler et l’épauler comme sa femme doit normalement faire puisque c’est de cette manière qu’il a pris cette relation. Nous sommes tjr en discorde par rapport à cette histoire d’intimité entre nous car les enseignements que je reçois à l’église et les conseils de ceux qui me sont proches même si je n’en parle pas sont différents de ce qu’il pense puisque nous sommes de religion différentes ,il est catholique… J’ai l’impression que ma relation est fichue car il va mal à cause de cette condition que je lui impose(le fait de s’abstenir jusqu’au mariage avant de continuer avec nos relations intimes) et il a changé aussi car il est devenu dur de l’intérieur juste pour ne pas avoir mal quand je le repousse,en gros il fait ça pour moi et bientôt il voyage pour finir ses études et revenir après deux ans pour demander ma main et m’épouser. il voyage car il pense que c’est le mieux pour me permettre de renouer mon lien avec Dieu mais il veut que pendant ces 4mois qu’il a à passer encore au pays,que j’oublie tout et qu’on vive de bons moments afin qu’il ait cela comme souvenir lorsqu’il partira et que cela soit une image qui défile dans sa tête chaque fois qu’il se décourage afin de faire la part des choses,de réussir et de revenir… on a mis cette relation dans la main de Dieu,mais par cet acte on a brisé la connexion avec Dieu,or je n’avais pas le droit de traîner avec un homme hors de ma religion pourtant par amour je l’ai suivi malgré le fait que je refusais et qu’il me suppliait. je ne sais plus quoi faire et je ne veux pas qu’il ait une mauvaise image de moi en partant et qu’au final on ne se marie plus ou que notre mariage devienne un désastre pour nous deux. je voudrais vos conseils. dois-je avoir foi en cette relation et soutenir que Dieu est présent et témoin de tout ce qu’on fait et continuer de coucher avec lui parce qu’on n’est pas dans une relation passagère mais une relation pour la vie car on s’aime? ou je dois tout abandonner,abandonner ces deux ans avec lui,et le fait que je me suis engagée par ce lien de sang qu’on a tissé le jour où je lui ai donné ma Virginité, et poursuivre mes études pour devenir meilleure et attendre un homme après avoir commencé à travailler pour qu’il m’épouse? que dois-je faire ?????

  28. Bonsoir
    A mon avis, franchement, vous vous êtes fait avoir par ce garçon.
    C’est assez habile et manipulateur de forcer une fille qui vous aime en disant que si elle accepte de coucher avec lui cela compte comme des noces, comme un engagement.
    Ce n’est pas que je sois contre le principe que des fiancés couchent ensemble avant le mariage. Mais ce qui ne va pas, mais pas du tout, c’est que vous n’étiez pas prête, pas d’accord, au fond. Et qu’il vous a forcé, et vous force encore régulièrement, manifestement contre votre volonté profonde, par du chantage, de la pression, des arguments manipulateurs, du chantage.
    Ce que vous me dites me donne de très sérieux doute sur les qualités morales de ce garçon. Qu’il aime votre sexe, cela ne fait pas de doute, qu’il aime la personne qui est derrière ce sexe, j’ai un peu des doutes, à vrai dire, je ne suis même pas certain qu’il la respecte, cette personne, il doit juste faire avec sa tête et son cœur avec des paroles habiles pour lui faire ouvrir les jambes…
    Mais Dieu est pardon, il est source de lumière et de force, source de guérison et de résurrection, source de cheminement et d’espérance. Jamais sa bénédiction ne vous abandonnera.
    Amitiés fraternelles

  29. terad dit :

    Bonjour Pasteur, je ne sais pas si la question a déjà été posée mais voilà: Je suis amoureuse d’un garçon qui a une religion différente de la mienne. Ni lui, ni moi ne souhaite en changer. Cela ne nous empêche pas de nous aimer et de très bien vivre ensemble dans le respect de l’autre ainsi que de sa religion. Simplement, je m’inquiète pour l’avenir, si jamais nous prenons la décision de nous marier. Nous n’en avons pas encore trop parlé car nous sommes jeunes mais je suppose que lui comme moi souhaite établir un mariage religieux. Que ce passe t-il dans ce genre de situation? Merci par avance!

  30. S’il y a un seul Dieu, tous ceux qui cherchent Dieu, quelle que soit leur religion, se tournent vers le même Dieu. Que cela plaise ou non aux intégristes.

    Bravo de chercher donc Dieu, et de respecter chacun la religion de l’autre.

    Il faut garder cela, et se promettre :

    • que chacun puisse être encouragé par l’autre à suivre sa propre religion, d’une façon mesurée afin de ne pas rendre la vie impossible au reste de la famille, bien sûr.
    • cela suppose en particulier que chacun défendra son conjoint auprès de sa propre famille, qui n’a pas toujours la même ouverture d’esprit…
    • que si vous avez des enfants, ils apprennent à connaître en parallèle et de façon équivalente la religion de chacun de leurs deux parents.
    • de façon à ce qu’ils puissent faire chacun, librement, quand ils seront grands, leur religion, ou de ne pas en avoir.

    Si cela est bien d’accord entre vous, il est excellent de faire une cérémonie interreligieuse de mariage. Cela demande de trouver des pasteurs, imams, prêtres, ou rabbins, popes… qui aient l’esprit ouvert.

  31. BEYKA LGS dit :

    Bonjour Pasteur;

    mon histoire ressemble a celui du frere jeanclaude de la Republique Democratique du Congo, qui est actuellement en afrique du sud pour les etudes.

    je suis aussi chretien mais je suis aussi tomber dans le peche ou j’ai coucher avec une fille que j’aime tant et que je compte epouser, celle ci etait tomber enceinte mais compte tenue de sa famille qui est tres problematique. nous avons decider d’avorter. apres l’avortement j’ai culpabiliser et cette culpabiliter a fait que je puisse m’eloigner de Dieu et ma relation avec Dieu n’est plus comme avant, j’etait un grand ami au Saint Esprit mais j’ai remarquer meme que le Sainte Esprit m’avait quitter parcequ’il ne peut pas cohabiter avec le peche…
    je voudrait que vous puissiez m’aider par rapport aux questions suivente:
    1. comment faire pour etre pardonner par Dier.
    2. j’aime la fille et je suis pres à officialiser la relation et la prendre pour femme, est ce que je doit rompre avec elle ou continuer?
    3.que faire pour reparer ma relation avec le Saint Esprit?

    merci Pasteur pour ta réponse et que Dieu vous benisse

  32. Dieu est pardon. mais ce n’est pas ça le problème. Le problème c’est que vous n’arrivez pas à vous pardonner à vous-mêmes.

    Commencer déjà par mettre votre vie en ordre.
    Oui, évidemment, si vous aimez cette femme, pourquoi ne pas vous engager avec elle officiellement en vous mariant ?
    Et si vous aimez Dieu, pourquoi ne pas l’associer à ce projet de construction d’un vrai couple ?

    Est-ce que vous prenez du temps pour prier ? Pour lire la Bible et pour réfléchir à des questions de vie et de foi ? Est-ce que vous allez un peu régulièrement au culte ? Est-ce qu’ensuite vous cherchez à vivre ce que votre conscience vous dicte ?

  33. lionel dit :

    Bonjour Pasteur,
    Merci pour les différents eclairages que vous nous donnez et qui nous aident à avancer dans notre vie chretienne.

    Ma question est en rapport avec le mariage:
    Est-il permis de celebrer ou officier un mariage à l’ eglise ou’ la mariée est enceinte? Que dit la Bible à propos?, ou est-il correct de l’ officier dans la pensée de Dieu?

  34. Comment refuser d’accueillir un couple qui sincèrement demande l’aide de Dieu pour s’engager à vie dans la fidélité ?
    Ce serait pour moi le plus choquant.
    Si l’on considérait qu’il y a une faute grave dans le fait que la mariée soit enceinte, cela aurait pour conséquence d’accueillir deux fois plus et deux fois mieux ces époux, car Christ est venu pour les pécheurs pas pour les justes, ou ceux qui se considèrent comme tels.
    Mais personnellement, je pense qu’un couple qui s’est engagé l’un vis à vis de l’autre dans l’intimité de leurs cœurs et de leurs paroles est déjà un petit peu marié. Comme l’homme est un animal social, cela demande de se prolonger dans un engagement devant la société et dans l’église, mais cela est second. Dieu regarde au cœur, pas à l’état civil, il regarde l’intention, il connaît la prière plus que le registre de l’église.

  35. BEYKA LGS dit :

    Pasteur je prefere pas rester sur le blog, j’aimerait m’entretenir en privé avec vous svp, que faire?

  36. beranger dit :

    bnjr pasteur jsuis eleve en cote d ivoire jai 19 jreprend ma class de terminal…dabort jvoulai savoir pourquoi jarriv pa a etre parfait.jai eu des relation avk une fille et jle regrette jai peur kell soit enceinte et jregrette cela pcke javai promis a Dieu ne pas avoir d raport juska cke jme marie.pasteur jsai pas comment fait pour plaire a Dieu..dechat mem ke jai des moment difficile pafoir avk mes parents.jvx kon maide a changer de vie a reuissir ma vie.et a plaire a Dieu

  37. beranger dit :

    jveux experimenter Dieu mais j n y arrive ap.jveux reuissir mon BAC aussi cmme sa jpourai faire honneur a mes parents ils dise souvant que jrespect pas.jvx etre soumis ne mem pas ouvris la bouche,jvx rester loin d cette vie que jvie.jvoulai pas fait lamour jlui est di cetai ap possible elle a dit kon le fera pas pas ma grande suprise elle mexitai deja et elle etait deja sur moi jsui pas aller obou pckel ma demande si jvoulai jlui est di ouii et ell c est leve…sur moi.mais dh kil ya penetration ya decha de nmbreux risque.jvous en pris aide moi a reuissir et a pas rater ma vie merciiii

  38. HaMashiah dit :

    Pasteur Gaspard de Coligny il faut dire que je vous apprécie pour vos commentaires. Je dis toujours aux chrétiens (évangéliques purs et durs) qui sont hantés par le péché du sexe que ce n’est pas l’impudicite qui a été la désobéissance de Lucifer tant bien que je sois moi même protestant. Je ne sais pas quelle définition vous donnez au mot fornication mais en tout cas, je trouve que vous affichez trop de souplesse à l’égard du sexe pratique dans l’impurete.

  39. mya dit :

    Bonjour pasteur moi mon problème me dépasse et je suis désespérée, j’ai honte et je me sens sale.j’ai flirté avec le frère de mon père chez qui j’habite.. Je ne sais pas si Dieu me le pardonnera…. Je suis maudite

  40. Je reconnais que ce n’est pas génial comme conduite.

    Mais bon, s’il y a une chose qui est claire dans l’Evangile du Christ, c’est que Dieu est pardon. En plus, vous avez manifestement une attitude de repentance. Et donc aujourd’hui, vous ne le referiez plus. V’est ça ?

  41. alain.c dit :

    @ HaMashiah

    bonjour,

    A lire votre dernier commentaire HaMashiah, vous auriez donc lapidé la « femme adultère » que Jésus n’a pas accusé ? Je suis impressionné car cela faisait longtemps que je n’avais pas vu un homme que sa conscience n’accuse pas…

    vous dîtes en fait que vous pouvez accuser les autres car vous n’avez jamais péché, avant de connaitre Dieu ?
    Et depuis que vous connaissez Dieu, n’avez-vous PLUS jamais péché ? Avez-vous oublié que celui qui commet le « moins grave » des péchés, pêche en réalité contre TOUS les commandements du Seigneur ? (tel que l’orgueil par exemple ! pas vrai car le Lucifer cité est tombé par orgueil selon l’histoire en question).

    Jésus n’a-t-il pas dit que « tout est pur pour celui qui est pur » ? Comment voulez-vous conduire à la repentance ceux que Dieu attend pour les AIMER et les renouveler en Christ, si d’emblée vous cherchez à leur fermer la porte de la grâce ?

    Comment êtes-vous venu au salut ?
    1 – La prise de conscience de votre état de pêcheur: c’est l’œuvre de l’Esprit Saint;
    2 – Vouloir changer: Tous les intervenants ici, qui sont sincères, SONT pardonnés par Dieu !
    3 – La repentance: L’engagement d’une vie pure, « moins compliquée »;
    3 – La conversion: La rencontre avec le Christ qui mène à Dieu;
    4 – La vie sanctifiée, qui est une permanente louange à Dieu, la Source de l’Amour qui nous donne la Vie Éternelle.

    vous vous croyez à la 4è étape et vous condamnez ceux qui sont à la 2è ! Qu’a dit le frère aîné du fils prodigue lorsque ce dernier est enfin revenu à la maison de son père ? Dîtes-moi donc maintenant où vous devez vous situer, dans votre progression !!

    Et remerciez donc le Pasteur Pernot d’avoir autant fait preuve de souplesse … envers vous !

    Son secret: c’est parce qu’il vous aime d’un amour fraternel..

    moi aussi, car ce n’est pas une attaque, mais un signal !

  42. alain.c dit :

    @ HaMashiah (et tous les autres),

    Je vous propose maintenant ma manière de voir, sous l’aspect juridique et théologique, de l’Amour déployé par le Pasteur Pernot.

    Vous évoquez deux notions, « la fornication » et « le sexe pratiqué dans l’impureté »: Je ne reviendrai pas sur l’usage inapproprié de ces mots dans le présent contexte, ni même sur leur consonnance inquisitrice.

    Sachez premièrement que « le mariage » est un acte civil inventé il y très longtemps par des familles riches qui tenaient à conserver au sein du clan le patrimoine durement (honnêtement ?) acquis.

    Le Christ dit « allez prêcher LA BONNE NOUVELLE » (l’Évangile), mais si vous préférez l’AT, c’est votre choix de VOUS en imposer les principes (pas aux autres). Pour le Dieu de Jésus-Christ, il y a une disctinction entre le contrat civil (convention humaine) et l’union de deux êtres qu’Il bénit en vue d’une construction d’un projet de vie commun (entre hommes ou femmes ou extraterrestres aussi s’ils existaient..).

    Selon l’article 212 du code civil « les époux se doivent mutuellement respect, FIDÉLITÉ, secours, assistance »: J’ai mis en majuscules le mot qui vous pose problème, bien que toutes les notions présentées soient intrinsèquement liées au point qu’elles engagent la reponsabilité pénale des co-contractants.

    Au sens communément acquis, la notion de fidélité dans le couple est sévèrement exprimée: « Tu lapideras la femmes adultère », par exemple. Ou « le conjoint adultère est condamné à x euros de dommages et intérêts »…

    Préférez-vous obéir aux hommes plutôt qu’à Dieu ? Voici un dilemme qui vous aidera à répondre:

    « Tu aimeras ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme et de toute ta pensée »: Repris par le Christ, c’est le premier commandement. Il exige une totale fidélité à Dieu car la notion même de fidélité est EXCLUSIVE.

    Or, à ceux qui sont mariés, la loi exige le même type de fidélité, de corps et d’esprit ! La Cour de Cassation a ainsi jugé qu’une femme mariée, très pieuse, qui passait plus de temps avec son confesseur qu’auprès de son mari (il était en outre démontré qu’elle ne faisait réellement que se confesser), se trouvait dans une situation d’adultère au sens de l’article précité du code civil et…elle fut condamnée !

    Le problème sous-jacent à votre intervention est celui de la morale. Cette notion évolue selon la société dans laquelle on se place: la morale de Sodome et Gomorre (réprouvée en ce que ses habitants enrichis s’étaient endurcis de coeur…avis aux intégristes) n’est pas celle de la France à notre époque. La morale est en fait la masse informe des comportements dominants qui se pose en norme. Cette morale évolue avec la législation et les juristes sont devenus les théologiens de la société ! Ainsi, par arrêt du 17 décembre 2015, la Cour de Cassassion a estimé que l’infidélité conjugale n’est plus contraire à la représentation commune de la morale de la société.

    Ce qui nous conduit au positionnement du Pasteur Pernot: Préférez-vous être (totalement) fidèle à Dieu ou à votre conjoint ? Vous ne pouvez pas dissocier la notion de fidélité en disant que « ce n’est pas le même type de fidélité » !
    Le frère Pernot a fait le choix du coeur, celui de Dieu: Être fidèle à Dieu et être LOYAL envers son partenaire !
    Un conjoint ou concubin ou Pacsé qui « trompe » son/sa partenaire est donc déloyal (et non infidèle) aux yeux de Dieu. Et peu importe qu’il soit croyant ou pas car Dieu est le Dieu de tous, qu’on le veuille ou non. Mais là encore, l’on pourrait envisager qu’une convention réciproque fasse « sauter » ce verrou, sur laquelle je ne porte aucun jugement: l’amour (en minuscules) a ses raisons, que la raison n’a pas.

    Je partage donc pleinement la foi du Pasteur, tant dans l’homme, qu’en Dieu,

    bien à vous,

  43. HaMashiah dit :

    Loin de la frère Alain.c, je ne vois pas cela comme une attaque. Il me semble que tu ne m’as pas bien compris. L’amour ne peut pas refuser le salut à une âme repentante, mais il peut néanmoins dire à cette dernière  » va et ne pêche plus « . Ma preoccupation est liée à la définition du mot impudicite cité plusieurs fois dans la bible. La parole de dieu autorise t elle une personne qui viendrait à christ sans être marie ni vivant en couple, à se prendre un copain ou une copine, entretenir des rapports sexuelles avec cette personne sous prétexte qu’ils se marieraient plus tard sans que le saint esprit qui est en elle ne soit attristé ?

  44. alain.c dit :

    @ HaMashiah,

    L’amour ne sauve personne: c’est Dieu qui sauve. Dieu est Amour mais Il n’est pas que l’amour.

    Tu dis « une âme repentante »: ne regarde pas tes frères et soeurs humains QUE comme des âmes. Ce sont DES PERSONNNES faites de chair, de sang, d’eau et d’esprit. Comme toi, elles ressentent la joie, la peine, la douleur, le plaisir, etc. Elles peuvent te blesser, tu peux les blesser et leur faire beaucoup de mal ! Tu risques de TE déshumaniser en devenant un « robot du salut » et de les considérer comme « des produits » à sauver: Ce n’est pas le regard de Dieu !

    Fais-toi du bien: Dieu t’a donné un coeur pour que tu aimes sans contrepartie (même si tes passants méfient encore de toi, vu que la veille tu les accusaient de l’enfer), Il t’a donné des yeux pour que tu apprécies ce qui est beau (Relis Pierre : « Ne considères pas comme impur ce que Dieu a déclaré pur, tout homme est pur »), tu as des mains pour relever celui qui est tombé, des pieds pour courir vers celui qui manque de tomber: Dieu a fait de toi l’objet de son amour, afin que tu ailles AIDER ton prochain et SANS le juger ! C’est toi qui as des comptes à rendre sur TON comportement, pas les autres.

    Fermes les yeux un instant, imagines-toi dans une magnifique prairie couverte de fleurs. Il fait beau, Dieu fait souffler une légère brise qui te fait du bien. Et là, Dieu amène vers toi TOUTES ces personnes à qui TU n’as PAS SU parler de Lui, parce que tu étais tellement à fond dans ton trip que TU les avais jugées, AVANT même de les aimer; et elles sont mortes avant d’avoir reçu l’Évangile dans leur coeur: Sur prière de Dieu, chacune de ces personnes vient individuellement devant toi, là, dans cette belle prairie. Et chacune à tour de rôle, elles TE PARDONNENT !

    Puisque tu as évoqué l’Esprit, voici ce que l’Esprit Saint dit à ton coeur:A chaque fois que Dieu plaçait un homme, une femme ou un enfant sur la route de Jésus le Christ, celui-ci leur demandait: » et toi, que VEUX-TU que je te fasse ? ».
    Alors écoutes l’instruction du Seigneur:
    * Un homme venait d’acquérir un champ et il voulait le mettre en valeur. Il engagea donc 4 ouvriers:
    – le premier pour le défricher,
    – le second pour ôter les pierres,
    -le troisième pour le labourer,
    – et enfin le dernier pour y répandre la bonne semence.
    HaMashiah, tu es ce quatrième homme. Peu t’importe que les trois autres aient fait leur travail ou pas car c’est A DIEU SEUL qui devront rendre compte !

    Cesses de te « préoccuper » des autres, penses à toi et VIS, lâches-toi à trop aimer ! Certains ont peut-être de toi l’image d’un type enfermé dans la Bible et qui l’utilise pour accuser les autres; je dis juste « l’image »: Il ne tient qu’a toi de la changer, car ce n’est pas le VRAI toi !

    Dieu t’as donné la permission d’aimer, juste d’aimer…Ainsi, quand tu arriveras « devant Lui au ciel », tu sauras répondre à la seule question posée: »Et toi, mon enfant, COMMENT AS-TU AIMÉ ?… ».

    Sur le mot impudicité: A l’époque et surtout du côté de Corinthe, les WC étaient dans la rue et totalement ouverts…plutôt crade. Les premiers missionnaires en Papouasie Nouvelles Guinée étaient choqués de voir ces « sauvages » nus en permanence…ils furent dévorés !
    Paul parle souvent de « prostitution » aussi: Dans le contexte de l’époque, ceux qui voulaient venir à Dieu par le Christ (et non pas « venir à Jésus »), étaient souvent encore liés par leurs anciennes pratiques rituelles mais ils VOULAIENT servir DIEU aussi du mieux possible ! Ces personnes non mariées et qui couchent ensemble sont-elles venues te faire une « proposition indécente »: Non ! Ben alors, ce « champ » appartient à son propriétaire qui est Dieu, pas toi. Cesses donc de te mettre la pression INUTILEMENT ! Le seul cas que Paul a mis dehors c’est les auteurs avérés d’un inceste entre adultes…Moi je pense que Dieu peut les pardonner s’ils veulent vraiment changer !
    Tu vois fais comme moi et prends un peu de recul, de la hauteur avec ces problèmes qui ne sont pas les tiens.
    Mon ami: Le péché est le plus souvent dans le regard DE CELUI qui juge son frère.

    « Le Saint Esprit attristé » ? S’il te plaît, souviens-toi du contexte dans lequel celà est dit: Il y a péché lorsque NOTRE conscience nous accuse (pas celle d’un autre qui croit bien faire en nous pointant du doigt). Un chrétien rempli de l’Esprit n’accuse pas son frère, car SEUL DIEU est responsable de chacun de nous individuellement ! Celui qui persiste à pêcher tandis que SA conscience l’accuse en permanence, oui celui-là attriste l’Esprit.
    Mais c’est le Christ qui est le Chef de l’Église pour Dieu: pas toi ! Alors…RELAX !

    Moralité: Ta vie est courte et ne trompes pas de combat ! Laisses Dieu, par le Saint Esprit, convaincre les coeurs de péché, de justice et de jugement (conformément à l’Evangile). Ne pêches pas en te prenant pour l’Esprit Saint. Dieu est un Dieu d’ordre et ne sois pas le mauvais ouvrier qui, non seulement ne va pas faire le travail qu’on lui a donné, mais qui cherche en plus faire celui des autres !

    J’ai confiance en Dieu qu’Il te donnera la force, mon frère, de moins « te prendre la tête » avec des soucis qui NE SONT PAS LES TIENS.

  45. eunice dit :

    Bonsoir je m’appelle eunice et j’ai 16ans. J’ai eu un rapport sexuel avec mon petit ami aujourd’hui alors que j’étais vierge. Le plus triste c’est que nous voulions avoir des rapports seulement après le mariage malheureusement cela ne s’est pas passé comme on le voulait mais nous avons prévu d’aller se confesser et faire une grande repentance et par la suite marcher selon les principes de Dieu mais Dieu nous pardonnera t il et comment faire pour que le seigneur nous pardonne? Répondez moi le plus vite possible svp merci d’avance.

  46. Dieu est pardon. Il est à vos côtés pour vous aider à être plus forts.
    En tout cas, rien à craindre de Dieu, il voit vos cœurs, la bonne intention, la recherche que vous avez de progresser.

  47. Christelle dit :

    Bonjour pasteur et bonjour a tous.
    Svp je viens de trouver ce site qui m’interesse bcp et j aimerais savoir si je peux encore y intervenir (parce que je remarque que depuis le 18 mai y a plus de message)
    si c le cas repondez moi svp afin que je puisse parler.
    Dieu vous benisse.

  48. oui, même les sujets anciens sont ouverts.
    Amitiés

  49. Christelle dit :

    Merci bien pasteur.
    Voilà je souffre énormément… Je suis tombée amoureuse d un non croyant mais ni ma famille ni mes frères et soeurs en christ n l acceptent. J dois rompre avec lui…mais c trop dur. J ne sais comment faire pour l oublier. C est un véritable calvaire pour moi. Svp aidez moi qu est ce que je dois faire pour l oublier? J y arrive vraiment pas et je suis tout le tps en pleurs. Ça fait une semaine que je lui ai pas parlé mais j ai l impression que ça fait une année. J n me doutais pas que ce serait Si dur . Si j pouvais retourner en arrière pour n pas tomber amoureuses de lui j le ferais sans hésitations… Svp aidez moi j n sais plus quoi faire. Tout ce que j fais en pâti tlmt j suis découragée et n ai plus la force de rien faire…aidez moi j vs en prie.
    Merci d avoir été disposé à m écouter…j attend votre réponse

  50. Franchement, au nom de tout ce que je sais de Dieu par l’Evangile du Christ, et toute cette tendresse et miséricorde de Dieu que je sens par la prière : jamais je ne demanderai à un chrétien de rompre avec son amour parce qu’il serait non croyant. Si ce monsieur vous respecte et donc respecte votre foi, il est bien plus empli de l’Esprit de Dieu qu’il ne le pense et que le pensent les chrétiens intolérants. Comme le dit Jean dans sa première lettre « quiconque aime est né de Dieu et connais Dieu, car Dieu est amour… mais celui qui prétend aimer Dieu (que l’on ne voit pas) et n’aime pas son frère, celui là est un menteur ».

  51. windabo dit :

    en faite mon compagnon et moi nous sommes protestant. nous avons eu un enfant garçon avant le mariage le jeune dit qu’il va chercher de l’argent pour faire notre mariage il ma laisser avec l’enfant aller dans un autre pays.il ya 5 jour de de cela qu’il ma appeler dire qu’il a prit femme mais il ne sais pas comment pourtant ça fait 3ans de cela que je l’attend pour le mariage je demande votre conseil s’il vous plais pasteur.

  52. Malheureusement, il y a des hommes qui sont des lâches, et qui n’osent pas dire en face leur cœur. Je ne sais pas, mais peut-être que cet homme est comme cela. J’ai bien l’impression que vous devez vous faire à l’idée que ce monsieur n’était pas quelqu’un de bien. C’est triste, très dur pour vous. Mais finalement, il vaut mieux s’en rendre compte maintenant. Reprendre des forces et un jour vous trouverez l’homme de votre vie, quelqu’un de sérieux, honnête, respectueux des personnes et de Dieu.

  53. jeannot dit :

    bonjour,
    Il y a 8 ans, je suis tombé éperdument amoureux d’une jeune femme à qui j’ai pu témoigner de l’amour de Christ et elle s’est converti. Nous étions collègues de travail. J’étais marié, converti, né de nouveau en Christ.
    De cette relation est née une petite fille, notre petite fille.
    Aujourd’hui, après avoir ignoré la parole de Dieu sur ce sujet , après avoir lutté pour un amour impossible, elle que j’aime toujours à ce jour a mis un terme à notre histoire.
    Terme que je comprends intellectuellement mais pas sentimentalement Aujourd’hui, je suis comme une âme errante.

  54. Vous étiez chrétien, engagé spirituellement, et vous avez fait un enfant avec une autre femme ?!?

    Vous avez aussi des enfants avec votre femme, je veux dire celle que vous avez épousée ? Et elle, que devient-elle cette femme, vous n’en parlez pas. N’avez-vous pas une responsabilité vis-à-vis d’elle ? C’est pourtant à elle que je pense d’abord. Et aux enfants que vous avez faits à gauche et à droite. Comment vivent-ils, comment vivront-ils plus tard cette histoire complexe ?

    Bref, ce n’est pas d’abord une question de « Parole de Dieu ». Lui, Dieu, il est de toute façon à votre côté pour essayer de vous amener à vivre, et à vivre le mieux possible. Mais la question est une question de bon sens, une question de responsabilité vis à vis des personnes qui vous sont confiées. Ce sont de vraies personnes, et elles ont sans doute besoin que la situation soit assainie, purifiée. Non ?

  55. Anna dit :

    Pour une histoire complexe c’en est une ! Je pense aux enfants dans cette histoire , je suis née sans papa ,ma maman à aimé un homme qui lui a bien caché son mariage et ses enfants. Enceinte de lui et ayant découvert la vérité sur cet homme à fait le choix de s’ en éloigner et de ne pas lui dire que moi j’etais là. Protégeant la femme et les enfants de cet homme ,elle a du m’élever seule , vous pouvez imaginer le mal qui lui a fait !
    Encore aujourd’hui, en y repensant ça me fait toujours très mal alors monsieur cette situation vous en êtes seul responsable , oubliez un peu vos sentiments qui vous laisse âme errante et mettez de l’ordre dans celle ci le plus purement possible pour que vos enfants n’aient pas à en souffrir .

  56. maeva dit :

    Bonjour je m’appelle maeva j’ai 21ans je viens de commettre la fornication et j’arrive pas à dormir, ni même à prier c’est comme si mes prières ne vallait rien, mm écouter de la musique religieuse. je me dit demander pardon ne suffit pas mais poser des actes. j’aimerais avoir cette force à ne plus être faible. mon mec et moi on se connaît depuis la classe de 3ème donc 5ans on se connaît et 3ans on n’est ensemble. mon mec à chaque fois que je disais non, il se vexait, mais après il revenait. il m’a dit un jour qu’il ne doit pas entendre que j’ai couché avec quelqu’un d’autre car il n’a pas que le sexe dans une relation. j’ai peur de tout surtout ma relation avec Dieu. Je ne sais plus quoi Faire un conseil s’il vous plait pasteur

  57. Bonjour Maéva, vous me semblez être une fille intelligente, sensible, croyante. Vous voyez parfaitement la situation, clairement.
    Vous n’avez en fait pas vraiment envie d’avoir des relations sexuelles dès maintenant, mais vous cédez parce que ce mec vous met la pression. A mon avis, il ne faut pas céder. Par principe. Si cet homme vous aime, s’il vous respecte, il comprendra et il patientera. Et il n’est pas question qu’il couche avec quelqu’un d’autre sous prétexte que vous, sa fiancée, refusez de coucher avec lui. Il l’entend ainsi pour vous, c’est la même chose pour lui. S’il ne patiente pas et qu’il vous quitte, et bien tant pis. Ou tant mieux, en réalité. Vous saurez alors que ce n’est pas un homme bien, qu’il ne vous respectait pas vraiment, et il vaut infiniment mieux s’en rendre compte avant d’être engagés par le mariage, et avant d’avoir des enfants.

  58. maeva dit :

    Merci de votre conseil pasteur mes comment renouer avec Dieu après cette actes s’il vous plait car c’est le plus grand péché et je me sens vide à l’intérieur et je veux plus être faible Aidé moi s’il vous plaît

  59. Pierrette dit :

    Bonjours pasteur
    Il y a de cela 3ans qu’un ami voulais s’engager dans une relation avec moi , je l’ai refusé parce que je ne l’aime pas . Mais cela fait déjà 6mois qu’il est venir me raconter toute ce qu’il est allez fait chez les féticheurs a cause de moi et toutes ces choses me fons peur. S’il vous plaît Pasteur que dois-je fais
    Aidez-moi s’il vous plaît. . !
    Merci d’avoir répondre a mes préoccupations

  60. Manifestement, vous avez bien fait de ne pas accepter d’engager une relation avec ce Monsieur !!! Si vous aviez encore un doute, sa réaction aujourd’hui prouve que vous vous faites bien de refuser, quand il est tendre et aimant et quand il est menaçant.

    Pour ce qui est de la sorcellerie, je suis persuadé que le Dieu de l’univers est plus fort que tout cela et qu’il vous accompagne. Ensuite, c’est la peur de la sorcellerie et de ce monsieur méchant qui risque de vous influencer. Il faudrait arriver à chasser cette peur de votre cœur. Je sais bien que c’est plus facile à dire qu’à faire, mais avec l’aide de la prière, avec l’assurance de votre bonne conscience, cela devrait pouvoir aller. Sinon, il faut en parler à votre pasteur qu’il puisse prier avec vous.

    Bonne route à vous, Pierrette, par la bénédiction de Dieu sur vous.

  61. Gnonnoukpo dit :

    Bonjour Pasteur

    Moi mon problème est que: certaine homme me sont presenté pour s’engagé une relation avec moi et ceux que j’aime n’ont que de femme.
    Pasteur que dois-je fais ?? je veux une conseille

    Merci de m’avoir repondre.

  62. Désolé, je n’ai pas tout à fait compris la question. Mais à mon avis, choisissez vraiment quelqu’un qui soit un homme sincère, d’une fidélité éprouvée, qui respecte vraiment la femme que vous êtes.
    Pour les meilleurs conseils, demandez à votre cœur, dans la réflexion et la prière.
    Laissez aussi un peu de temps, pour mieux se connaître mutuellement, connaître ses amis et voir leur genre, voir aussi s’il patiente dans le respect et la prévenance ?

  63. anne dit :

    Bonjour pasteur j’ai un enorme soucis.j’ai 22ans et je suis chretienne.mais mon probleme est que lorsque je decide de me sanctifier de me consacré quelque jours ou quelque semaine après je tombe et sa dure comme sa depuis un moment dejà.et a chaque fois que je commet la fornication je me sent tellement mal je culpabilise et je m’eloigne de tout et de tout le monde.j’ai essayer de me confier a cette personne mais celle-ci n’ont fait que me juger sans me soutenir.je n’arrive pas a vivre normalement car a claque fois que sa m’arrive je me dit que Dieu ne me pardonnera pas, qu’il ne m’aimera plus et qu’il est fatiguer de moi parce que a chaque fois je demande pardon pour le meme peché et rien ne change.je veux changer j’ai la volonter mais j’y arrive pas.aider moi svp

  64. Jésus nous apprend que l’idéal, et donc Dieu, pardonne jusqu’à 77 fois 7 fois la même faute répétée. Donc en tout cas, vous n’épuiserez pas l’amour ni la patience, ni le pardon de Dieu !

    Ensuite, c’est vrai qu’il y a un problème. Il convient de mettre de l’ordre dans son existence au sens, de la fidélité aux autres et à soi-même. Et manifestement, vous avez à travailler sur ce plan. Ce n’est pas un jugement contre vous, ni une culpabilité que vous devriez avoir. Cela ne se présente pas comme ça. Le problème est plutôt de l’ordre d’une maladie. Or quand on est malade, on n’a pas à en culpabiliser, mais on se soigne. Su ce mal qui vous frappe, Dieu est effectivement plus un médecin qu’un juge. Par l’étude et la prière vous pouvez recevoir une aide. Mais souvent il convient aussi de travailler sur une bonne hygiène de vie, sur les fréquentations de personnes qui vous aident à mieux être plus que des personnes qui vous tirent vers le bas, sur des activités plus saines que d’autres… Comme une maladie, parfois cela peut passer d’un coup ou cela peut progresser lentement. Recherchez alors et prenez bonne note dans la louange et dans la fierté vos progrès. Ce n’est pas encore la guérison mais c’est alors un pas sur le chemin.

    Avec mes amitiés
    Dieu vous bénit et vous accompagne

  65. Jean Francois dit :

    Bjr a tous, avant tout suis un ouvrier actif dans mon assemblee
    J ‘avais une amie et mnt elle est avec moi, elle m ‘aime et je l ‘aime aussi
    j ‘avais fait un voeu avec Dieu de me pas toucher une fille avant le mariage
    J ‘aime Dieu bcp .mais mnt suis tombe avec elle en trois reprise
    Chaque fois j ‘ai pris une descision, ca ne marche, je priais avec elle
    En demandent Dieu pardon, mais a l ‘eglise on n ‘accepte pas que les jeumes
    aimais sans la volonte de Dieu.il y a personne qui a connus que
    Nous sommes deux amoureux.et j ‘ai besoin le pardon de Dieu cmment je peux faire
    Question j ‘ai toujours posee Est ce que je pourrai confesser ca a l ‘eglise ou avec Dieu seulement?
    Car suis tres connus a l ‘eglise et d ‘autre assemblee on m ‘a toujours invite
    J ‘ai besoin votre aide svp pasteur avec l ‘aide de Dieu.et mnt suis vraiment triste

  66. A mon avis, il faut voir ça directement avec Dieu. Il regarde au cœur, alors que les humains jugent sur les apparences.

    Faites confiance à Dieu et comptez sur lui pour faire des progrès pas à pas.

  67. Elia dit :

    Bonjour,
    Je suis Elia et j’ai 16 ans…Je crois beaucoup en Dieu, je prie beaucoup et je connais les volontés de Dieu sur la sexualité avant le mariage, c’est mal..
    J’ai rencontré un garcon de 17 ans la semaine derniere et le lendemain il a demandé a sortir avec moi sur facebook et j’ai accepté, depuis jusque maintenant on ne se parle que virtuellement et il aborde souvent le sujet de sexe..Je suis au courant que c’est mal, surtout a mon age..Mais j’ai peur qu’il me largue donc j’ai dit que je voulais..Il etait content mais j’ai vraiment pas envie de faire ca, aidez moi a trouver les mots a lui dire avant qu’il soit trop tard et que je perde ma virginité, je l’aime bien mais j’ai pas envie de paraitre ridicule envers lui..Il n’est pas chretien..Aidez moi a ne pas commetre ce pecher dont je suis au courant du mal que ca peut faire..Aidez moi a trouver les mots pour lui dire.

  68. Bonsoir
    Ce n’est même pas une question de péché, c’est juste que c’est idiot de faire ça comme ça, et pour ça. A mon avis.

    Peur de le perdre ? Mais ce genre de garçons, c’est une chance de les perdre, il vaut même mieux les jeter dès qu’ils deviennent lourd avec leur envie de sexe. Je dirais que c’est même un bien bon critère : un homme vous larguerait si vous ne couchez pas ? bingo -> il a montré son vrai visage : un homme sans respect, qui vous fera souffrir et qui vous jettera directement quand il en aura assez de vous consommer. Donc, qu’il dégage et c’est un bon débarras.

    Je ne vois absolument pas en quoi vous seriez ridicule, au contraire. C’est en faisant n’importe quoi que vous le seriez. Mais votre post me fait entrevoir que vous valez mieux que ça.

  69. Jean Francois dit :

    Merci bcp pasteur Que Dieu vous benisse de jr en jr, Bonne jrnee!!

  70. Elia dit :

    Je vous remercie beaucoup pasteur.

  71. M'betchakaba dit :

    Pasteur, merci pour votre humilité et votre sagesse à redonner espoir à ceux qui pensaient être rejetés par Dieu.
    ma question, la discipline affligée à quelqu’un est elle toujour du bon coté?

  72. josue dit :

    Bonsoir je besoin aussi des votre aidez Pasteur moi aussi je le fait me je n’arrive pas a demande pardon je une petite amie est cet amie elle partir en voyage et moi je reste au travail me a cause d’elle je mentir au travail a demanda une conge de deux jour je suis arrives la bas je pri une chamber pour moi nos pas avec elle me quand elle vien me voir je me suis sedouir par elle et je couche avec elle et je peur de me repantir parce que je trahir ma race Chretienne svp vos idee vos me donne le courage

  73. Sarah dit :

    Bonjour pasteur,
    J’aimerai vous partager ce que j’ai dans mon coeur parce que j’ai besoin d’aide. Je suis une chrétienne évangélique et je suis baptiser. Je suis aujourd’hui en couple sa fait maintenant un peu plus de 2 ans on est dans une relation à distance. Chacun de notre cotée on a prié pour savoir si c’est la volonté de Dieu et lui comme moi a resu la confirmation. Il y a eu un moment dans notre relation ou on est tombé dans la tentation on est tombé vraiment bat on c’est envoyé des photos,vidéos impure. On a demandé pardon à Dieu la première fois qu’on a fais sa mais on est retombé. pendant ces vacance on c’est vu au pays et on a eu des relations sexuels. A mon retour ma maman ma demandé si il ma touché si on est resté tranquille et je lui et menti parce que je ne pouvais pas lui dire la vérité c’était plus fort que moi. Je regrette de tout mon coeur d’avoir d’ésobéis à Dieu je savais que c’était mal et je les quand meme fait je voulais montrer à mon chéri que je l’aimais vraiment. Au bout de quelque fois j’ai aimé sa meme que je savais que c’était mal je ne regrette pas lui avoir partagé tout de moi parce que je l’aime vraiment. Mais j’aurai voulu garder ma virginité jusqu’à notre mariage dans mon coeur. Et j’aurai voulu obéir à Dieu. Si aujourd’hui je pouvais reculer le temps pour obéir à Dieu je le ferai. Je m’en veux tellement je regrette d’avoir désobéis à Dieu à cause de ma désobéissance j’ai du mentir à ma maman. Je ne c’est pas quoi faire j’ai demandé pardon à Dieu mais on m’a toujours appris à demander pardon aussi à la personne si bien sur une personne est concerné et la je n’est pas le courage de demander pardon à ma maman c’est plus fort que moi sur tout que je suis baptisé sa me culpabilise parce que on m’a appris à agir ainsi à demander pardon. je me sens pas en paix je souffre parce que pour moi sa ne suffi pas de demander pardon à Dieu je ne c’est pas si Dieu peux accepter de me pardonner alors que je n’est pas demandé pardon à ma maman et je ne c’est pas si je demande pas pardon à ma maman si je suis dans le pecher cela veux dire que je ne serai jamais en paix avec Dieu. J’ai oublié de préciser que mon copain ne veux pas que j’en parle parce que aussi c’est compliqué avec mes parents et lui pense que demander pardon à Dieu suffi. Pasteur je suis perdu cette situation me dépasse je ne pensais jamais en arriver la un jours je suis allée trop loin je me suis si éloigné de Dieu que je ne veux plus de ma vie j’ai des pensées de suicide. Je suis une personne très dépréssive tout s’éfondre autour de moi rien ne vas dans ma vie je n’est plus le gout de rien. J’aimerai partir au prés de Dieu je ne veux plus de ma vie ce qui m’enpeche de partir c’est mon chéri parce que je l’abandonnerai et je lui est promis de ne jamais l’abandonner. Ohh pasteur j’ai plus la force pourquoi Dieu m’a permis de vivre pourquoi j’ai plus la force à mes études j’ai des moin bon résultat je suis mal à l’intérieure de moi très mal j’ai plus la force je ne c’est pas quoi faire cette situation me dépasse ce que j’ai fais me désoi au plus profond de mon coeur je suis désu de moi vraiment dessu. Je vous remercie d’avance d’avoir pris le temps de me lire et de m’aider. Je trouve merveilleux ce que vous fete pour beaucoup de monde qui en on besoin je vous encourage de continuer ainsi dans votre ministaire. Soyez pleinement bénni. Merci beaucoup encore

  74. Chère Sarah,
    Les lois morales que l’on vous a données ne sont pas mauvaises, mais c’est leur application qui est à revoir. En Christ nous ne sommes plus sous la loi mais sous la grâce.

    L’apôtre Paul conseille « tout est permis mais tout n’est pas utile, tout ne construit pas ». Est-ce que ce serait utile de dire à votre mère que vous avez couché avec votre ami et que vous lui avez menti ? Qu’est-ce que cela construirait ? Rien.

    Vous n’avez d’ailleurs pas fait de tort à votre mère, mais c’est simplement à vous-mêmes que vous avez fait du tort en n’agissant pas selon votre conscience.

    Ce n’est pas que Dieu vous garde rancune. Bien sur que non. Il continue à vous vouloir tout le bien possible. C’est la base même de l’Evangile du Christ. Il n’a pas frappé la femme adultère, il l’a libérée. Il n’a pas condamnée la femme pécheresse, il l’a pardonnée et il lui a donné sa paix.

    Vous regrettez de n’avoir pas suivi votre conscience, c’est ce qu’il faut faire car c’est utile pour progresser. Vous avez confié ce regret à Dieu, c’est utile car il peut vous aider à être plus forte. Lui, Dieu, n’avait pas besoin de cette confession pour vous pardonner, bien sûr, puisqu’il vous aimait et vous aime encore tout autant.

    Maintenant, pour ce qui est de vous-mêmes, il serait bon que vous arriviez à vous pardonner à vous. Pour cela, l’aide de Dieu est précieuse.

    Et si vous désirez arrêter d’avoir pour l’instant des relations sexuelles avec votre copain, vous pouvez demander à Dieu de la force, et vous pouvez en plus demander l’aide de votre copain pour y arriver, en lui disant que votre choix est d’attendre pour coucher ensemble. S’il vous respecte, il vous aidera.

    En ce qui concerne votre mère, cela ne construirait rien de la bouleverser avec ça. Laissez la en paix. Franchement.

    Pour le reste, pensez à vous, à la merveille que vous êtes. Et ce n’est encore rien par rapport à ce que vous pouvez devenir avec la sincérité, la foi et l’amour que vous mettez dans votre existence. Mais quand même, le suicide est quelque chose de trop trop nul. C’est mille fois pire que de détruire une toile unique de van Gogh parce qu’une poussière serait tombée dessus. Quand même, il y a d’autre solutions plus belles, plus positives, plus intelligentes, non ? On supporte de voir le petit grain de poussière, on regarde à côté, on souffle dessus pour le faire partir, on rigole un peu parce que le grain de poussière est tombé pile sur le nez du personnage et que l’on pense que cela pourrait le faire éternuer, on revient 15 jours après voir le tableau en attendant que la poussière soit tombée toute seule… et mille autres possibilités pour gérer ce qui nous semblait être un drame absolu gâchant totalement ce merveilleux tableau.

    Bref, Dieu vous bénit et vous accompagne de son amour. Et cela fait que la vie sera belle.

  75. Jean francois dit :

    Bonjour pasteur,mon histoire est simple,je vie avec la mère de mes 3enfant depuis preske 3ans,nous avons rencontré le seigneur il y a presk deux Anne,Dieu nous a béni puissamment a travers ces dont,de guérisons et revelation,nous avons rejoins une petite communauté chrétienne dite réveille,nous s y avont ette bien accueillit et pasteur est assez proche de nous vu kil est jeune comme moi,la trentaine par la,a la longue je suis devenu son assistant bien ke je ne soit pas encore pasteur.depuis kelke temps je suis bouleversé par ces agissement vis a vis de ma fiancé.ma fiancé et moi étant un couple soudé,elle raconte sa gène vis a vis de notre pasteur qui lui parle en mon absence des histoire lier au sexe.la total c est ke notre chère pasteur lui a avoué directement son envie de vouloir couché avec elle?juski je continue a me conduire comme si de rien n étais,j arrive même pas a le détesté au contraire j ai l impression d être encore plus amour vis avis de ce pasteur.c est lui le visionnair de cet église et le père fondateur,et moi je suis assez aimé pas les Fidel ki ont un grand respect pour moi et je les aime profofndément.j ai besoin de votre conseille ke faire face a cette situatin

  76. Personnellement, j’aurais quitté cette église à la minute même où j’aurais appris que le pasteur fait des avances sexuelles aux paroissiennes, le fait que ces avances sexuelles soit avec une femme mariée est encore plus abominable. Comment peut-on ensuite écouter la prédication de ce monsieur au double visage ?

    Mais il est très courant qu’un pervers sexuel soit attirant, séducteur, chaleureux et rayonnant. Et très souvent, même quand on a vu son secret, le pervers sexuel continuera avec une assurance déconcertante à nier, à jouer son rôle de bonne personne. Cela fait partie de leur maladie.

    Mais on n’est pas forcé de se laisser avoir par cette double personnalité.
    Et certainement pas d’avoir un pasteur comme cela.

  77. Dany dit :

    Bonjour Pasteur,

    J’ai 25 ans et je suis chrétienne, catholique. Je ne vais pas rentrer dans les détails car c’est très long à expliquer. Je fréquentais un homme depuis 1 an et 8 mois. On a eu quelques petits soucis concernant notre vision des choses mais rien qui a su briser notre couple jusqu’à ce jour.

    Début août, on s’est séparé début août car il m’avait promis des choses qu’il n’a pas su tenir. De plus, il m’a quitté en me donnant comme excuse qu’il voulait devenir riche pour aider sa mère et que je serai un frein dans son évolution professionnelle. J’ai toujours su qu’il n’avait pas la foi malgré son éducation chrétienne (il a même été enfant de cœur étant plus jeune par rapport à sa mère). Après cette rupture, je me suis rendue compte que cette relation m’avait beaucoup éloignée de Dieu. Du coup, je me suis repenti et aujourd’hui je veux réellement suivre la volonté de Dieu. Je demande tous les jours au Seigneur l’esprit de discernement afin de ne pas aller à l’encontre de ce qu’il veut pour moi.

    Mais 3 semaines après notre rupture, mon ex compagnon est revenu en me disant qu’il regrette et qu’il s’est rendu compte de son erreur et qu’il voulait aujourd’hui faire de moi sa femme, que pour lui l’argent n’a aucune importance. Que dès qu’il pourra me demander en mariage, fonder une famille etc… Mais après ce qui s’est passé j’avais beaucoup de mal à lui refaire confiance. Je lui ai également expliqué que j’avais beaucoup changé et qu’aujourd’hui je me suis repentie car il y a beaucoup d’erreurs que j’ai commis auparavant soit des erreurs provenant de moi-même ou de l’éducation que j’ai eue et qu’aujourd’hui je souhaite briser la chaine, me repentir et avancer avec Dieu et selon sa volonté.

    Il m’a dit que lui aussi il croit en Dieu et qu’il avance avec Dieu même s’il ne lit pas la Bible. J’ai rétorqué en lui disant comment peut on dire une telle chose car les commandements de Dieu sont issues de la Bible et qu’en ne se nourrissant pas de la parole de Dieu tu ne peux pas prétendre avancer avec lui car tu ne sais pas ce qu’il attend de toi.

    Il m’a dit qu’il aimerait que je revienne et qu’il ne m’empêchera pas de nourrir ma foi et qu’il a changé et qu’il ne me mentira plus comme avant. Je lui ai clairement expliqué que j’avais changé moi aussi que j’ai décidé d’avancer avec Dieu et de nourrir mon âme de sa parole quotidiennement et que j’aimerai bien lui laisser une chance de me montrer qu’il a changé alors le weekend dernier je lui ai proposé qu’on passe la journée ensemble afin de discuter mais qu’avant j’aimerai bien qu’on aille à l’église et qu’on se repentisse ensemble afin d’avancer sur de nouvelles bases.

    Le Lundi, je lui ai proposé de venir dès le samedi soir et qu’il dormirait sur le canapé mais il m’a dit qu’il est fatigué avec le boulot mais qu’il viendrait le dimanche matin de bonne heure. Le samedi soir, il me dit qu’il sort ce soir avec ses amis car il y a une fête dans son village alors je lui demande de me confirmer qu’il viendrait quand même le lendemain pour la messe. Et il me dit que oui. Le lendemain matin n’ayant pas de nouvelles je décide de l’appeler pour savoir s’il est déjà dans le train, il me répond avec une faible voix en me disant qu’il se prépare. Aussitôt raccroché, il m’envoie un texto me disant qu’il viendrait l’après-midi car il est fatigué et qu’il a trop bu la veille.

    Il a réveillé en moi un grosse colère et je lui ai dis que je ne voulais plus qu’il me parle. Je sais que c’est mal devant Dieu mais je ne savais pas comment réagir. Aujourd’hui j’ai voulu mettre un terme définitivement car je me dis qu’on n’a pas les mêmes convictions. Pourquoi me dire qu’il viendrait à l’église et finalement ne pas venir ? Je suis chrétienne mais pas crétine. Depuis, je lui ai dit que c’était fini mais aujourd’hui encore il m’appelle et m’envoie des texto en me disant qu’il reconnait ses tords et qu’il veut vraiment changer, qu’il veut me montrer qu’il sait être adroit et qu’il est éperdument amoureux de moi etc. Aidez-moi svp pasteur. Aujourd’hui je ne sais plus quoi faire. Aujourd’hui j’ai choisi de l’ignorer mais cela me ronge de l’intérieur. Dois-je lui laisser une autre chance ? Je suis perdue. Aidez-moi, je vous en supplie.

  78. Bonjour et bon courage.

    J’ai du mal à savoir quoi vous répondre car vraiment tout dépend de votre cœur à vous, de celui de ce monsieur.

    C’est vrai que les signes ne sont pas bons.

    • Pas tellement à cause de la foi, car il est tout à fait possible pour une personne sincèrement chrétienne de vivre avec un non chrétien, ou un chrétien pas très convaincu.
    • Pas tellement à cause d’une bêtise, oui, on peut pardonner un rendez-vous manqué… Même si on peut interpréter comme un manque de motivation le fait de se bourrer la gueule jusqu’à 2h du matin la veille d’un rendez vous important ?
    • Mais ce qui m’inquiète est plus la différence de fonctionnement entre vous et lui. Il se révèle peu fiable, improvisant son chemin d’un instant à l’autre… et vous avez besoin de quelqu’un de droit. C’est comme cela, et ce genre de choses ne choses ne se discute pas, et c’est très difficile d’évoluer sur ces traits de caractères, ou plutôt ces traits de personnalité. C’est cela qui m’inquiète. Car au long terme, c’est usant. Mais l’amour est parfois plus fort. Parfois.

    Amitiés fraternelles

  79. Dany dit :

    Merci infiniment de votre réponse Pasteur. C’est vraiment Dieu qui vous envoie. Qu’il vous bénisse. Gloire à Dieu. Merci de votre aide. Amen !

  80. Ashley dit :

    Bonjour pasteur,
    J’aimerai savoir si on couche avec un compagnon fixe avec qui on a le projet de se marier est mal ? Est ce mal de coucher avec son compagnon si on sait qu’on va se marier avec ? Dieu pardonne t’il se genre de fornication ?

  81. D’abord, Dieu est amour et pardon.
    Ce qui ne veut pas dire qu’il trouve bon n’importe quel comportement.
    Coucher sans avoir le projet de construire un vrai couple n’est pas génial, cela va dans le sens du chaos.
    C’est déjà mieux quand on a le vrai projet de couple, et de vieillir ensemble, dans la fidélité du cœur, des corps et de l’esprit.
    L’idéal est certainement de concrétiser ce projet dans un engagement des cœurs, devant la société, devant ses proches et devant Dieu.

  82. Muhammad dit :

    Sourate 39 Verset 53. ALLAH dit :
    Dis: «Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d’Allah. Car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c’est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux.

    ———————————————————————————————————————
    54. Et revenez repentant à votre Seigneur, et soumettez-vous à Lui, avant que ne vous vienne le châtiment et vous ne recevez alors aucun secours.

    55. Et suivez la meilleure révélation(9) qui vous est descendue de la part de votre Seigneur, avant que le châtiment ne vous vienne soudain, sans que vous ne [le] pressentiez;

    56. avant qu’une âme ne dise: «Malheur à moi pour mes manquements envers Allah. Car j’ai été certes, parmi les railleurs»

    57. ou qu’elle ne dise: «Si Allah m’avait guidée, j’aurais été certes, parmi les pieux»

    58. ou bien qu’elle ne dise en voyant le châtiment: «Ah! S’il y avait pour moi un retour! Je serais alors parmi les bienfaisants».

    59. «Oh que si! Mes versets te sont venus et tu les as traités de mensonge, tu t’es enflé d’orgueil et tu étais parmi les mécréants».

    60. Et au Jour de la Résurrection, tu verras les visages de ceux qui mentaient sur Allah, assombris. N’est-ce pas dans l’Enfer qu’il y aura une demeure pour les orgueilleux?

    61. Et Allah sauvera ceux qui ont été pieux en leur faisant gagner [leur place au Paradis]. Nul mal ne les touchera et ils ne seront point affligés.

    62. Allah est le Créateur de toute chose, et de toute chose Il est Garant.

    63. Il détient les clefs des cieux et de la terre; et ceux qui ne croient pas aux versets d’Allah, ce sont ceux-là les perdants.

    64. Dis: «Me commanderez-vous d’adorer autre qu’Allah, Ô ignorants?»

  83. boaz dit :

    salut, pasteur à vrai dire j’ai lu vos conseils et vraiment cela m’encourage à poster ce que je traverse . j’espere seulement que je mon coeur trouvera satisfaction … en fait je suis chrétien évangélique occupant des responsabilités à l’eglise cependant je me suis mis avec une fille avec qui j’ai décidé de marcher … durant cette relation chaste , elle m’a trompé avec son ex .. bizarrement je ne sais par quelles forces je suis arrivé à pardonner et à continuer à vivre dans cette relation … mais encore à mon insu elle à renouer le contact avec lui jusqu’à ce que je le decouvre et decide de tout arreter… mais après ces excuses j’ai encore accepter … cest vrai maintenant qu’on est ensemble mais la confiance a grandement pris un coup ,, c’est vrai qu’actuellement elle fait des efforts et je le constate depuis maintenant un bon moment mais….

    pasteur il faut aussi dire qu’on est plus chaste car voyant qu’elle retournait sans cesse chez son ex ,, j’ai succombé à la tentation dans le but de la maintenir … maintenant j’en souffre et j’ai du mal à m’en detacher ( l’impudicité). je suis loin de Dieu loin de sa face .. on prend souvent des decisions de ne plus le faire mais lorsqu’elle vient me voir chez moi et decide de faire la sieste nous rechutons … je tiens à préciser que ça fera bientot 4 ans que nous sommes ensemble … mais depuis peu je me demande si jai fait le bon choix . on projette de se marier l’an prochain … franchement actuellement elle craint Dieu et cest moi qui m’y suis loin de Dieu… je n’avias plus connu de fille après ma conversion jusqu’à ce que je la croise soit 4 ans auparavant et xa fait un an qu’on arrive plus à stopper pour de bon.. on arrive à resister pendant des temps mais tres vite la rechute …
    puisse le Seigneur m’aider, pasteur soutenez moi

  84. Que Dieu vous éclaire, et vous donne la force de faire ce qu’il vous indiquera, au fond du meilleur de vous-même

  85. boaz dit :

    je suis confus pasteur eclairez moi je comprends pas

  86. avelini dit :

    bonsoir pasteur,
    je suis une femme de 35 ans, qui a reconnu depuis le debut de cet année 2016 que DIEU existe, je ne suis pas une chretienne devoué, ni une pratiquante de l’eglise, je suis arrivée a un moment de ma vie, ou je me suis posée la question qu’est ce qu’il me manque? j’avais besoin de quelQue chose mais ne savais pas laQuelle, j’avais un bon conjoint qui travaille, 2 beaux petits garcons, un foyer sur la tete, de tres bons amis, et ma famille ainsi que celle de mon conjoint qui m’aiment…….. mais j’avais ce sentiment que quelque chose me manquait, alors je vais pour faire des recherches sur internet, et une page qui s’ouvre c’est le site RENCONTRERDIEU.COM, je me suis dis, BEN TIENS BIZARRE alors par curiosité j’ai visité le site et lu le temoignage du createur du site et son histoire m’a profondement touché, et m’a donné encore plus envie de rencontrer DIEU et de le connaitre, j’ai appris ce que c’etait la foi, j ‘ai appris a prier, j’ai reapris le notre pere, je vous salue marie, l’acte de contrition…….toutes ses prieres que j’avais appris a l’age de 8 ans mais que j’avais oublié. je me suis mise a lire quelque passage de la bible et appris beaucoup de choses……cette recherche de DIEU a durer plusieurs mois auxquel je prenais plaisir a apprendre de lui, tout ce temps j’avais implorer son pardon sur mes erreurs passé et je me suis senti pardonné, beaucoup de choses avait changé dans ma vie, il y a memes eu des petits miracles qui se sont produits,
    « comme lorsque mon fils de 2 ans en lui tirant sur les bras j’entends un claquement et me rend compte que je lui ai deboité le bras, sa douleur etait intense qu’il refusait que je lui mette un bisous calin sur les bras,il etait impossible de lui deplier et se mettait a crier, en générale quand il se fait mal un bisous calin suffisait et comme par magie tout a disparu et la je ressentais son mal et me sentait impuissante et culpabilisé en meme temps, je decide de l’emmener au urgences, mais bien avant je me met a prier en demandant ceci: » Pere pardonne moi de l’erreur que je viens commettre, accorde moi de porter sa douleur, il ne merite pas de souffrir ainsi( 5 min mon fils se met encore plus a hurler),je continue, oh père je t’en prie ecoute mon coeur je t’en supplie et exauce ma prieres, (en mettant ma mains sur son bras) je t’invoque par ta puissance a travers moi la guerison se fasse, j’ai répété plusieurs fois par ta puissance ect…. ca a durer encore bien 5MIN, mon fils s’est calmé d’un coup, il ne voulait toujours pas deplier son bras, il se met a pousser un souffle, me regarde, me sourit et me dit avec ses mots » ayé manman ayé a pu bobo, parti bobo ». Meme moi j’y croyais pas sur le moment, j’ai mis du temps a realiser ce qui venait de se passer, je me souvient mot pour mot des mots que j’ai employé dans ma priere, car cette scene m’as marqué et resteras gravé toute ma vie dans ma memoire ». j’ai remarqué qu’en priant avec beaucoup d’amour la priere est plus efficace. »
     » encore lorsque j’ai eu un moment de doute sur ma vie, je me suis senti tourmenté et commencait a perdre confiance, je pars faire du footing pour me changer les esprits, mais tout en priant je lui demande: père je t’en prie, aide moi et montre moi la voie afin que je ne perde pas la foi, du coup, je decide de m’assoir sur un banc, et sur mon smartphone j’ai l’application de la bible je decide de l’ouvrir, je ressens qu’il fallait que j’aille ds le livre de josué chapitre 1, verset 7,8,9 je lis et je me dis il viens de me repondre, il a choisi ce livre de josué avec ses verset pour poser des mots et repondre a ma priere je me met a sourire et je me suis comme meme dit que c’etait pas possible.
    il y en a eu aussi d’autre moins importantes j’ai cités ces deux exemples car elles m’ont marqué l’esprit.
    il m’est aussi souvent arrivé de me retrouver face a de tres fortes pensées negative, pour ne pas cité le diable, essayant de me detourner de mon but principale, car j’ai remarqué une chose que plus en cherche Dieu et l’on s’approche de lui, et plus on est confrontés a des penssées negatives qui nous empechent d’y arriver, cependant en priant et demandant l’aide de notre createur, il a toujours reussi a m’eloigner de toutes mauvaises manifestations par des petits signes que lui a seule a le pouvoir de nous permettre de voir si en y met toute notre confiance en lui, jusqu’a en ce debut de septembre ou j’ai appris que j’etais enceinte de 2 mois, l’angoisse m’a envahi, car nous n’etions pas pret a avoir un 3’eme enfant, la situation ne le permettait pas pour le moment, on venait d’avoir un 2 eme fils qui a eu 6 mois, on etait d’accord tout les deux qu’on ne pouvait le garder, mais a coté de ca je me sentais mal vis a vis de DIEU, car oter la vie ne fais pas partie de ses commandements, je me suis rongé toute 1 semaine avant de prendre la decision d’avorter, il fallait que je reflechisse vite car il ya un delai a ne pas depasser, j’ai eu beaucoup de mal a prier et prendre conseil aupres de DIEU PARCE QUE AU FINAL AU FOND DE MOI JE SAVAIS QUE J’ALLAIS LE FAIRE….. je suis aller voir un pretre lui expliquant que j’allais avorter, et demander la confession et l’absolution, il me dit de prier DIEU et de lui donner les raisons. j’ai prier mais je n’ai pas reussi a etre sincere avec lui car j’etais rongé par la culpabilité, vous savez ses pensées negatives que je citais au debut a trouvé la faille, pour me detourner, car j’etais persuadé que DIeu ne me comprendrait pas parce que c’est mal….le jour j arrive, de toute la journée, j’ai eu l’impression qu’on m’empechait d’y aller il y avait trop d’evenement qui fesait pensait que, j’avais rdv a 8h a l’hopital, je rate le bus,j’appel pour prevenir mon retard personne ne repond, je reussi a prendre le prochain bus mais j’arrive en retard, la sage femme me demande mes analyses de sang, je me rend compte que j’ai oublié chez moi, j’appel mon conjoint pour savoir si’il peut me les emmener, le telephone s’eteint plus de batteries, on m’analyse, le gyneco,me dit sans vos analyses je peux rien faire et le travail risque d’etre difficile,je lui dit est ce que l’on peut remettre a demain que je revienne avec, il me repond que non le delai sera depasser. ils me font eux meme les prises de sang, et me dise maintenant faut attendre de recevoir les resultats, et on verra, j’etais dans mon lit d’hopital, je n’ai pas prier comme je fesais d’habitude, le suppliant et en joignant les deux mains et avec gratitude, mais plutot decisive seigneur ne m’empeche pas de faire ce que j’ai décidé de faire c’est ma decision seigneur. au bout de 10 MIN la sage femme rentre et me dit de prendre la pillulle, j’ai compris que j’allais passer au bloc, et j’ai surtout compris a ce moment la que je venais de me detourner de celui qui a été bon et bienveillant a mes cotés, DIEU le pere.
    le travail était fait, j’arrivais aps a reconnaitre l’emotion que j’eprouvais j’arrivais pas a mettre de mots..j’ arrivais plus a prendre conseils aupres de DIEU, j’avais honte de moi de lui demander pardon, et j’arrivais plus a prier, et j’ai arreter , et la tout a basculé dans ma vie, les problemes financiers, imcomprehension entre conjoint, mensonges, j’ai offensé DIEU en péchant plusieurs fois, au jour d’aujoudh’hui mon conjoint et moi avons rompu de 15 ANS de vie commune, je me retrouve seule avec mes enfants, je me sens envahi d’emotions, je sais que Dieu n’y est pour rien dans cette situation, etque je suis seule reponsable, je me pose la question, pourquoi lorsque j’ai appris ma grossesse je n’ai pas reussi a mettre toute ma confiance en DIEU car tout mes ennuis a commencé de la, le laissant decider pour moi sachant que cela A toujours été ds la bienviellance, j’ai besoin de lui du pere mais je ne reussis pas aller vers lui en toute sincerité dans la priere, car je n’arrive pas a me pardonner de m’etre detourner de lui ,d’avoir péché, de l’avoir offonsé et ‘avoir avorter. c’est beaucoup de culpabilités.
    PERE GASPARD je vous prie, dites moi est ce que DIEU me pardonneras, de m’etre detourner lui qui a été si bon avec moi, et pourquoi je n’arrive pas a lui demander pardon de facon sincere? je vous remercie de tout coeur d’avoir pris le temps de me lire et d’y poser une reponses a mes questions.. CORDIALAMENT

  87. Oui, Dieu vous pardonne, vous bénit, vous accompagne

  88. Votre cœur, votre conscience, votre foi vous dit que ce n’est pas bien de coucher sans être marié. Alors mariez-vous. Ou arrêtez d’avoir des relations sexuelles.
    Il n’est pas bon de ne pas suivre sa propre foi.

  89. rosine dit :

    bonjour a tous. Mon problem est quasiment le meme; a quelques details pres. en fait moi j ai 23ans et depuis je faisais tout pour me preserver et ne pas me metre dans des relations vaines. j ai recu une bourse d etude pour l’afrique du sud, avec beaucoup d autres jeunes de mon pays. sur 30 en tout nous etions juste 6 filles. ainsi donc ont commence les cycles de garcons qui faisaient la cour etc… ceci a dure deux ans je restais dans la priere et d ailleurs aucun de ces garcons n attiraient mon attention ni ne faisaient battre mon Coeur. aors je me suis mise en priere afin que Dieu me donne la force de continuer de resister si aucun de ceux qui m abordent n est fait pour moi. de meme que j ai demander qu il fasse naitre en moi un amour tel que je n en ai jamais ressenti avant quand je trouverai <>. j ai donc prie chaque jour et tout allait pour le mieux j n etais plus tourmentee j etais heureuse. et puis voila un jour un camarade plutot reserve qui me fait la cour. on a beaucoup discute et j ai vraiment ete seduite. il a parle comme je l attendais. j ai pris ca comme un signe de Dieu lui meme. comme si Dieu me repondait. et puis tres vite les sentiments ont evolue on s entendait plutot bien. au bout d un mois et quelques jours nous avons fait l’amour. c est vrai que je me suis un peu sentie <> mais on en a discute et avons decide de prendre notre temps et de ne pas nous creer des frustrations sur quelques point que ce soit. ensuite j ai du voyager pour un stage d etude ca fait deux mois que nous sommes separes. mais depuis lors il est renfermer, voire meme agressif a mon egard. il se plaint que je veuille le faire changer du tout au tout. nous arrivons a faire des jours sans se parler. et maintenant j en peux plus, j envisage de romper mais j ai mal et je suis decue. je suis triste a me demander si Dieu m a laisse me tromper et si oui pourquoi. j ai peur de ne pas pouvoir me reliever de ca facilement. pourtant on parlait de projets a long terme.
    donc je sais pas quoi faire. tout ce que je fais maintenant c est de prier pour trouver la reponse. j espere que vous m’y aiderez

  90. rosine dit :

    j ai honte et mal mais j envisage vraiment tres serieusement la rupture

  91. Sam dit :

    Faut faire s’ki semble mieux pour vs 2 et faut parler bcp faire le point ts les 2

  92. Thérèse dit :

    Bonjour à tous , je suis catholique et j’ai rencontré dans ma ville d’enfance un homme que je connaissait depuis mon enfance. En effet je ne l’avais pas vu pendant au moins 20ans. J’étais célibataire et il m’a dragué, je savais qu’il était évangéliste, donc pour moi ce n’étais pas une aventure mais peut être quelque de plus sincère. Evidemment je n’ai pas résisté à ces charmes. Une fois les premiers rapports ont eu lieu et que je commençais à m’accrocher à lui, il m’apprends qu’il ne cherche pas quelqu’un que son cœur appartient à une autre et qu’il cherche juste une femme avec qui il aurait de temps en temps des relations. Je suis tombée de haut car je lui avais dit que je cherchais une relation amante et sincère.j’ai été trahi depuis je n’arrive a l’oublier, je suis entre deux sentiments. ( dégoût et amour). Je lui ai proposé de m.enmener prier avec lui ,il a refusé. Total je suis malheureuse et je n’arrive pas à oublier cet homme.comment dois je avoir agir avec cet homme qui se dit chrétien. Récemment je me suis achetée une bible afin de lire la parole de Dieu.

  93. Benoît Legendre dit :

    Chère Thérèse,
    Je suis catholique également, et j’aimerais pouvoir vous rassurer : vous n’avez commis aucune faute au regard de Dieu ! Vous avez été sincère dans votre relation avec cet homme (qui vous a trompé dès le départ !), vous lui avez donné tout votre amour… et il en a odieusement (à mes yeux) abusé !
    Je crois sincèrement que Dieu ne regarde pas ce qui se passe dans notre lit, mais par contre connaît très bien notre coeur… Reprenez courage, ayez confiance, j’espère que vous saurez retrouver la force – je prierai pour vous en ce sens – d’ouvrir votre coeur à quelqu’un d’autre avec qui vous pourrez bâtir une vraie relation amoureuse, sous le regard bienveillant de Dieu. Retrouvez le sourire, les vrais croyants sont joyeux !

  94. colpy alberic dit :

    ma question est simple. Doit -on obéir à un mariage par révélation? mais aussi vous n’aimez pas cette dernière.

  95. A mon avis, c’est clair, il n’est pas question une seconde d’épouser quelqu’un que l’on n’aime pas.
    Ensuite, il faut être très prudent sur la nature d’une « révélation ». Vient-elle de Dieu ? Rien n’est moins sûr. Cela demande pour le moins de l’humilité. Au moins dire « peut-être que cela vient de Dieu, c’est possible, mais c’est à vérifier. »

  96. Leo dit :

    Bonjour pasteur, je m’appelle Léo et j’ai 24 ans, je suis née de nouveau à l’age de 15 ans et depuis toute petite je m’étais engagé à garder ma virginité jusqu’au mariage. Ce désir étant renforce par ma foi en Dieu. Voilà 3 mois que j’ai commencé à sortir avec un homme et la première chose que je lui ai dit était que j’étais vierge et je ne couherai pas avec lui et je lui ai fait par de ma foi en Dieu. Seulement au bout de 2 semaines on a commencé à dormir ensemble et xa s,est répéter ainsi 3 fois et la dernier il m’a montrer son vrai visage et m’a presque je dirai devierger et ce de force et je me suis debatue avant qu’il ne continue. Je dis presque car je ne sais pas si on l’a fait ou pas, ce que je sais c qu’on allè au delà des embrassade et des caresse. Or la virginité je l’ai toujours co sidérer comme quelque chose de hautement sacré. Ce qui est encore c qu’apres il m’a dit que je me moque de Dieu car n’ayant pas obéit à sa voie. Ensuite il a été rude et brutal et quand j’ai voulu savoir si j’étais devierger il m’a dit de demander à mon pasteur et m’a répondu du que je pouvais aller me pendre. Maintenant je suis perdu car j’ai pêché envers Dieu et toute les nuit que nous avdorn dormi ensemble. Je me rend compte que j’ai ete terriblement faible et naive,je n’ai pas été capable de résister mem pour un temps vu que c’était ma première expérience amoureuse et je me rend compte qu’il ne m’aimait pas, ne me respectait mem pas. J’ai pêcher contre Dieu et mes aînés en negligeant les enseignements et conseils. Maintenant que faire pour être en paix avec Dieu et moi mem et que xa n’arrive plus ? Comment ne plus me tourmente quant à savoir si je suis toujours vierge ou pas ? Merci de me répondre svp

  97. Leo dit :

    Et je suis peut être enceinte. Bref j’ai jeter tout ce que Dieu m’a appris au oubliette. Es ce que je pourrai me relever de cela, et si j’ai attraper une maladie ? Croirai je encore à l’amour ? Et si finalement aucun homme ne m’aimait plus à cause de çe que j’ai fait ?

  98. Huet dit :

    Bonsoir,

    Je vous lis tous depuis peu, et je suis sous le choc de l’admiration de voir autant d’intelligence dans des commentaires.
    Je n’ai jamais vu de telles discussions.. Je n’ai pas de question ou de dilemne ce soir, je vous souhaite bon repos. 😉

    Bien à tous,

  99. En tout cas, sur ce point, ne craignez rien. Dieu est amour, il vous comprend, vous pardonne, et fera tout pour vous aider à vous pardonner vous mêmes.

  100. Effectivement, c’est le risque de coucher n’importe comment avec n’importe qui.

    Espérons que tout ira pour le mieux. En attendant, peut-être qu’il convient de vous faire examiner à l’hôpital pour savoir s’il y a lieu de faire quelque chose…

    Mais que ce soit aussi un enseignement : on ne s’allonge pas avec quelqu’un, soit disant pour faire juste une petite sieste, si l’on n’a pas l’intention d’avoir de relations sexuelles.

  101. Mil mercis !!!
    🙂

  102. Huet dit :

    Bonjour,

    Je ne me suis pas écoutée étant plus jeune, et j’ai fais mauvais choix sur mauvais choix, à présent, les choses ne sont plus du tout les mêmes, et moi non plus.

    Ma question est aujourd’hui, de quelle manière réparer ?
    Et de quelle manière rattraper?

    J’ai cassé ce qu’il y avait de plus important à mes yeux.

    Et bon courage pour la suite, merci! )

  103. A mon avis, vous êtes dans un état d’esprit excellent. A condition de ne pas culpabiliser quand même. Juste regretter le mal et chercher à avancer et faire avancer, autant que possible, comme vous le faites.

    Pour cela, l’aide de Dieu est excellente à tout point de vue : pour éclairer notre regard, pour trouver des solutions créatives, pour avoir la force de tenir ce que l’on espère faire, pour arriver à pardonner et se pardonner…

  104. CathyGo dit :

    Bonjour Pasteur,
    Que dire, j’ai commise une faute impardonnable, j’ai couché avec un autre homme autre que mon mari. Ce qui fait mal et m’attriste, c’est qu’actuellement, je compte faire les démarches pour être baptisée. Je sais que Dieu pardonne, mais je me sens sale. Les circonstances de cette rencontre sont très troubles. A chaque fois que je dois faire une rencontre pour faire ce cheminement spirituel, (réunion catéchuménat, rencontre avec mon guide spirituel) il m’arrive ce genre d’événement. En fait, l’homme que j’ai rencontré dans le métro, j’ai eu un flash, une vision, je nous voyais coucher ensemble, comme si on était amené à se revoir. Et effectivement, tout s’est réalisé. Même lui, m’a dit qu’il s’est senti attiré et il ne pouvait pas l’expliquer. Je n’ai pas voulu dire à mon guide spirituel ce qui s’était passé, mais je lui fais comprendre par sous entendu. Il m’a dit que satan, pouvait mettre sur mon chemin toutes les embûches possibles pour arrêter mon souhait, à savoir être baptisé et communié. Mais c’est dur, car d’une je n’arrive pas à me concentrer pour prier. Et puis, je remets en question tout ce cheminement, je me suis même dit, c’est pas grave, j’irais en enfer un point c’est tout. Mais ma conscience me travaille, j’ai honte. Est ce que je dois continuer avec cet homme, car j’ai l’impression qu’il m’aime. Mais en contrepartie, ce n’est pas correct pour mon mari. Qui d’ailleurs, me trompe et n’arrête pas de me faire lui aussi des sous entendus. En effet, il me fait comprendre qu’il a une femme et que bientôt, je serais obligé de m’occuper de l’enfant de sa maîtresse ! Je suis dans une situation totalement perdue car j’ai peur de divorcée d’être toute seule. Je me demande si Dieu ou Marie, peuvent vraiment m’aider et surtout, est ce que je mérite leur aide et mes prières peuvent ils en tenir compte. Au secours, je n’en peux plus, plus j’avance plus je recule et cela me fatigue. Je suis épuisée psychologiquement et spirituellement. En tous cas, merci pour votre site qui me permets de dévoiler mes sentiments. Bon courage dans votre démarche. Pasteur Gaspard

  105. Euh oui, j’ai l’impression qu’il y a pas mal de choses à clarifier dans votre façon de vivre.

    • D’abord, la fidélité. Quand vous couchez ainsi avec un autre homme, c’est d’abord vous que vous trompez ! Donc même si votre mari est un cochon, même si Dieu pardonne, vous tordez votre vie, votre tête, votre cœur, votre corps.
    • Si votre mari se comporte mal, il ne faut pas l’accepter. Mais en parler, jouer carte sur table. Et s’il ne veut pas ou ne peut pas être en couple fidèlement, se séparer. Mieux vaut mille fois être célibataire (ce n’est pas une horreur !) que dans ce bordel (littéralement). Alors et alors seulement, laissez passer un an ou deux seule et voyez sérieusement si vous voulez vous engager à vie avec votre amant s’il vous plaît encore… mais peut être que votre mari n’est pas si horrible que vous le craignez ?
    • Le baptême n’est pas réservé aux personnes parfaites, mais il est un signe de l’amour de Dieu pour le pécheur que nous sommes. Donc, le fait que vous ayez grand besoin de clarifier votre vie n’est pas un obstacle, au contraire. Cela veut dire que vous avez d’autant plus besoin de baptême et de force, de lumière venant de Dieu.

    Bon courage, bon chemin, Dieu vous accompagne

  106. CathyGo dit :

    Bonjour Pasteur Gaspard, Merci mille fois de m’avoir répondu, que Dieu vous garde.
    Merci encore pour ses éclaircissements.

  107. Laïla dit :

    Bonjour,
    J’aurais besoin de conseils
    Je suis chrétienne protestante et j’aime Dieu, j’avais décidé de rester vierge jusqu’à mon mariage parce que je savais l’importance de se préserver pour une seule personne etc…
    Je suis restée 2 ans avec un garçon (X) qui respectait mon choix.
    Je viens de déménager de la France au Canada pour une opportunité dans mon avenir professionnel et nous nous sommes séparés a cause de la distance et de divers problèmes que nous n’avons pas su depasser.
    Dans cette histoire on avait chacun notre part de responsabilité mais j’ai été très déçue.
    En quelques semaines je me suis fait pas mal de connaissance dont un garçon avec qui j’ai commencé a flirter(Y), je suis beaucoup sortie et j’ai laissé l’église de côté, je voulais me vider la tête j’avais l’impression d’être heureuse comme ça et normale comme toute les filles de mon âge, pas « coincée » et trop sage comme je l’était en France.
    (Y) était au courant que je sortais d’une longue relation et que les sentiments étaient toujours la, parce que trop récent. A priori il s’en foutait et j’ai finit par sortir avec lui, plus par défi , pour oublier , je l’appreciais et on passait des bons moments je me suis dit que ça suffirait.
    J’avais discuté de ma virginité avec lui au début, je pensais l’éloigner et il m’avait répondu qu’il respectait ça si c’était mon choix. Au final a force de jouer avec le feu et les limites j’ai cédé et j’ai couché avec lui, mais je l’ai fait volontairement , je savais que c’était mal mais je ne voulais pas regretter pour ne pas avoir un mauvais souvenir alors je me suis endurcie, j’ai arrêté de prier parce qu’on m’a dit et redit que notre corps est un temple et la j’ai l’impression d’avoir méprisé Dieu en salissant ça volontairement alors que je connais les règles.
    Je n’aime pas (Y) c’est une relation superficielle, et je ne suis même pas capable d’arrêter ça parce que je ne trouve pas de raisons valables a lui donner. (X) a repris contact, il tente d’arranger les choses, pense a venir s’installer au Canada et j’ai gaché ça aussi en couchant avec quelqu’un d’autre , je ne peux plus retourner avec lui parce que je ne peux pas lui avouer alors qu’il a attendu pendant 2 ans.
    Je n’ai respecté ni lui , ni Dieu ni moi et je ne sais pas quoi faire.
    Ma relation avec Dieu me manque, je ne sais pas vivre pleinement si je ne lui parle pas, si je ne suis pas sûre que tout va bien se passer parce qu’il est avec moi.

    Je sais que le péché nous sépare de Dieu et qu’il ne peux pas rester a nos côté si on vis dedans parce que les 2 ne sont pas compatibles. En temps normal dans une situation difficile je lui aurais demandé son aide, mais la c’est moi qui l’ai choisi, et consciemment.
    Ce serais comme l’utiliser ou se moquer de lui de demander son aide après avoir rejeter sa paroles, j’ai honte et je ne sais pas comment faire pour réparer un petit peu

    Je sais aussi qu’il est miséricordieux et qu’il pardonne mais a condition de s’être repentie et d’avoir tourné le dos a son péché

  108. Bon, oui, vous avez fait n’importe quoi. Mais vous reprenez votre vie en main, votre foi, vos valeurs personnelles. Et c’est pas mal… enfin, ce sera bien quand effectivement vous arrêterez concrètement et réellement de coucher avec Y. Sinon ce n’est même pas la peine de parler de regrets, ni de se plaindre d’aller mal quand on continue à se faire du mal…

    Oui, Dieu pardonne, donc ce n’est pas le problème, et vous pouvez bien entendu compter sur lui pour vous aider.

    Ensuite, est-ce que monsieur X. vous pardonnera ? Si oui, c’est bon signe. Si non, c’est un bon signe aussi que vous n’êtes pas faits pour vivre ensemble le reste de votre vie, et il vaut mieux l’apprendre maintenant que dans 10 ans.

    Mais par ailleurs, est-ce que vous êtes certaine de ne pas avoir attrapé des maladies lors de vos aventures ?

  109. Inconnu dit :

    Bonjour mon père jais 21 ans voilà je suis maman célibataire mon enfant à 4 ans et depuis je préfère attendre la bonne personne et ne pas commette la même erreur . Mon problème c’est que j’ai souvent envie de me masturbe et je me sens mal après. Qu’est ce que je dois faire ?

  110. Ophel dit :

    Bonjour mon père,
    J’ai fais énormément de péchés dans ma vie je m’en veux énormément mais voilà ça fait 4 ans que je suis avec mon copain et nous avons eu des rapports sexuelle au début je n’étais pas chrétienne mais voilà depuis peut j’ai accepté de suivre Jésus Christ et j’ai lu dans la bible que c’étais un péché et que ceux qui le pratique n’entreront pas au paradis, le pire dans tout ça c’est que malgré que je sache que c’est un péché je continue de pratiquer et on m’à dit que Dieu ne pardonne pas ça que dois je faire mon père ?

  111. Love dit :

    Bonjour !!!

    J’ai 21 ans et Je ne suis plus vierge. A cette epoque J’etais loin de Dieu. Et maintenant J’ai une desir d’etre la femme d’un Pasteur surtout apres un camp spiritual !!! Est que ce possible que Je sois la femme d’un Pasteur ???

  112. Bonsoir
    A mon avis, on ne choisit pas son mari ou sa femme en fonction de son métier, mais dans la rencontre de deux personnes, et de ce que Dieu vous mettra dans le cœur à ce moment là.

  113. Jennifer dit :

    Bonjour jai 15 ans
    Je ne sait pas par quoi commence mais a la base ma famille ne sont pas trop tourne vers dieu appart ma mami, qui lit la bible assez frequantement ..
    Et c’est elle qui me parle assez souvent de l’existance du christ
    Je lis parfois les ecriture mais pas assez …
    Et je narrive pas vraiment a prier , plus petite quand je vivais avec ma grand mere nous prions chaque soir… mais ce n’est plus le cas et jai du mal a prier seul…
    Enfin bon javais promis a ma mami que je ne ferais pas de sexe avent le mariage…
    Et un jour un garcon est venu cher moi et jai fait ma premiere fois avec lui…
    encore heureux il ne ma pas quitter le lendemain mais cela va faire presque 3sqine que je suis avec et je men veux je ne peu pas le dire a ma grand mere… et je ne sait pas quoi faire pour me faire pardonner parce que mon probleme et que je ne sait pas dire  » NON  » … jaimerais que l’on me guide pour savoir ce qui est bien.. et mal…

  114. Jennifer dit :

    J’ai oublier de presise que je ne suis pas batiser
    Car a ma naissance il c’est passer des chose que malheureusement il n’on pas voulu me batiser donc je suis la seule pas batiser,
    Et ma petite demi soeur et batiser …
    Sinon aussi ma mere, ma grand mere,
    On aussi fait des rapport sexuel avent le mariage….

  115. Bonjour Jennifer
    A mon avis, vous savez très bien ce qu’est le bien et le mal. Mais effectivement, c’est difficile (pour tout le monde) d’être plus fort que la tentation, et plus fort que la volonté des autres. A mon avis, le pire dans cette affaire, c’est que si je comprends bien vous auriez aimé dire « Non » et que vous n’y êtes pas arrivée. C’est à dire que vous vous êtes laissée manipuler, ne pas être vraiment vous même pour être l’objet d’un autre. Franchement vous méritez mieux que cela. Et cela, il faut vraiment arriver à l’apprendre et ne laisser personne vous traiter ainsi.
    Pour ce qui est du pardon de Dieu : le Christ nous a vraiment donné l’assurance que Dieu est amour, même pour ses ennemis, et donc que nous n’avons rien à craindre de lui mais tout à espérer comme aide pour nous aider à ne pas gâcher la vie, mais au contraire être source de belles bonnes choses en ce monde.

  116. Nelie dit :

    Salut et moi je suis Nelie.j’ai 21 ans je vis en Haïti
    J’ai un sacré problème je suis j’étais une servante de Dieu
    Et j’étais seule jusqu’à ce que j’ai rencontré un garçon qui n’est pas chrétien lui et on finit par ensemnle et actuellment on a 10mois depuis qu’on est en couple.j’étais vierge et il m’a deviergé et depuis j’arrive pas a controler ma pulsation sexuelle je ne sais plus quoi faire,j’ai abandonné l’église
    Et je veux pas aller en enfer pour la fornication
    Oui j’ai pêché contre Dieu seul et j’espère qu’il me pardonne et svp j’aimerais savoir que faire juste pour ne plus avoir envie de faire l’amour.je suis trop chaude je prie pour ça et j’attends encore des reponses… Je me sens si impure, j’aimerais tant revenir en arrière, mais c’est impossible. Mon souhait le plus cher est que Dieu me pardonne, mais qu’est ce qui peut me prouver qu’il m’a pardonné ou non ? J’ai peur d’avoir commis l’erreur l’irréparable

  117. Dany dit :

    Bonjour Pasteur,

    Après avoir lu certains de vos commentaires je reste quand même dubitative et c’est la raison pour laquelle je vous écris aujourd’hui. Je vous avais déjà écrit il y a quelques mois de cela (septembre 2016). Je suis aujourd’hui à nouveau perdue. Après quelques épreuves avec l’homme que je fréquente, nous avons fini par discuter très sérieusement et aller de l’avant. Aujourd’hui, je peux dire que je suis heureuse avec lui, même s’il y a quelques petits détails qui me chagrinent. Il est vrai que ça fait plus de 2 ans que nous sommes officiellement ensemble. En août, nous nous sommes séparés (raison pour laquelle je vous avais écrit la fois d’avant) et j’ai fini par lui pardonner et nous sommes à nouveau ensemble. Quelques mois après qu’on se soit remis ensemble, nous avons décidé de nous installer ensemble. Cependant, je lui ai fait comprendre que malgré le fait qu’on soit sur le même toit, je ne veux pas avoir de relation sexuelle avant le mariage et il m’a dit qu’il est d’accord pour qu’on attende le mariage même si ce ne sera pas toujours facile. Aujourd’hui, je me demande si c’est une bonne idée de vivre sur le même toit que l’homme que j’aime en n’étant pas mariée. Au fond de moi, je ne me sens pas en règle avec le seigneur. Et lorsque je lui parle de mariage, il me dit qu’il m’aime, qu’il veut faire de moi sa femme mais qu’il pense qu’il est trop jeune pour se marier pour l’instant et qu’il pense qu’on doit apprendre à se connaitre encore plus (en vivant ensemble notamment) avant de prendre la décision de se marier. De plus, il a rajouté que financièrement ce n’était pas possible mais que ça viendra car nous sommes sur la bonne voie. Pensez-vous que je fais une erreur de vivre avec lui sans être mariée ? Faut-il attendre obligatoirement le mariage pour avoir des relations sexuelles avec l’homme qu’on aime, et ce, même si nous savons que nous allons nous marier dans quelques années ?

    Merci de votre retour Pasteur. Que Dieu vous bénisse pour tous les merveilleux conseils que vous nous donnez et qui nous permettre d’avancer sur de bonnes voies.

  118. Non, je ne pense pas que vivre ensemble sans être marié fâche le Seigneur ! Il n’est pas un vieux moraliste sourcilleux.

    Par contre, effectivement, ce qui m’inquiète un peu c’est que ce garçon m’a l’air lui-même peu sûr de ses sentiments, hésitant à s’engager. Ce n’est pas très bon signe. Et dans ces conditions, et vue votre relation avec Dieu, je pense que vous avez bien raison de ne pas engager de relations sexuelles avec ce monsieur.

    Mais bon, c’est vraiment à vous de voir, et la question n’est pas de fâcher Dieu ou non (il n’est pas comme ça, et il ne veut que votre bonheur), la question c’est de ne pas faire n’importe quoi avec votre cœur, votre corps, votre vie.

  119. Dany dit :

    Merci Pasteur c’est toujours un réel plaisir de se confier à vous. Dieu vous a transmis ce don de rassurer l’Homme, c’est un don précieux. Merci encore et Gloire à Dieu !

  120. Titiya dit :

    Bonjour pasteur Gaspard! J’espère que vous allez bien! Meilleur voeux.
    J’avoue que depuis que j’ai eu mon Baccalauréat je ne cesse de voir la mains de Dieu dans ma vie car je pris intensément, je suis baptisé du Saint esprit, il me béni dans mes études chaque année . Les vacances de 2016 m’ont éloigné de la face de Dieu, je suis sorti avec un homme marié pour de l’argent, j’avoue qu’à chaque fois qu’on avais des rapports, au sortir de la je me sentais sal! Mais voilà je m’en foutai parce que je me disais j’avais besoin d’argent, en gros je me suis prostitué . Les vacances fini je suis revenu dans la ville où j’étudie, comme j’ai toujours besoin de Dieu dans ma vie, j’ai commencé à présenter mon année scolaire à Dieu, mais voilà depuis que je prit je sens comme un bloquage, j’ai su que j’étais pas en bon terme avec Dieu, j’ai donc dit clairement à celui qui couchait avec moi qu’on arrête cette relation, car je me sens pas en bon terme avec Dieu, il a été d’accord pour qu’on arrete mais voilà, j’ai toujours un sentiment de culpabilité, dans ma tête j’ai l’impression de déranger Dieu que lorsque j’ai besoin de Lui! Mais moi même je fais pas ce qui est Bien à ces yeux ! J’ai mal je sens que cette année il va pas me bénir.. comme je suis Boursière j’ai fait une dîme d’action de grâce pour lui remercier déjà pour mon passage en classe supérieure, et la même je sens que mon ciel est voilé ! Sa m’attriste Grave, Svp j’ai besoin de Dieu dans ma vie. Sans lui j’avance pas je tourne en rond ! Qu’il me pardonne sincèrement de mes faute, quand je l’ai fait c’est pas pour me justifier je n’avais pas d’argent, et ce homme me plaisait.. j’ai besoin qu’il sache que j’ ai tout laisser, c’est lui que j’aime car cet homme ne peut pas m’apporter ce que Lui Dieu m’apoorte! J’aime Dieu. Je vous jure.

  121. A mon avis, ce n’est pas Dieu qui vous en veut et qui ne vous pardonne pas. Mais c’est vous-mêmes qui n’arrivez pas à vous pardonner, c’est vous qui vous méprisez vous-même de vous être ainsi prostituée. C’est là que Dieu peut vous aider. Lui qui vous aime et vous aimera toujours comme sa fille bien-aimée, lui qui ne vous méprise pas, demandez-lui de vous aider à vous pardonner à vous-même, à vous libérer de ce mauvais souvenir, de cette mauvaise façon de vivre, de cette mauvaise relation.

  122. Titiya dit :

    Merci Pasteur! Amen!

  123. FL dit :

    Vous dites qu’il ne faut pas avoir peur de Dieu lorsqu’on a pêché, et qu’en matière de « morale sexuelle », certaines églises / croyants culpabilisent au contraire les personnes.

    Vous dites aussi, si j’ai bien compris votre propos, que Dieu regarde les coeurs et non le certificat de mariage, et donc que ce n’est pas à cela que l’on voit si nous avons de bonnes raisons d’avoir des relations sexuelles ou pas.

    Ok, mais est-ce que Jésus ne verrait pas aussi les choses dans l’autre sens ?

    Je m’explique :

    Les propos de Jésus tels que rapportés dans l’Evangile (Matthieu (5, 27) sont : «Il a été dit encore: Si quelqu’un renvoie sa femme, qu’il lui donne un acte de répudiation. Eh bien moi, je vous dis: Tout homme qui renvoie sa femme, sauf en cas d’union illégitime, la pousse à l’adultère; et si quelqu’un épouse une femme renvoyée, il est adultère.»

    De là, je conclue qu’il propose le mariage comme quelque chose de durable, au delà de l’acte juridique.

    Mais alors, si je ne me marie pas, mais que je mène une vie de couple, et ai des relations sexuelles avec la personne qui partage ma vie , je suis mariée dans mon coeur. Cela veut dire que si je rompts, je me trouve dans la situation d’adulère décrite par l’Evangile (?)

    Jésus semble très ferme dans ces propos là (ailleurs il rappelle la Genèse »tous deux deviendront une seule chair. « )

    Et que dire de la réponse de Jésus aux disciples qui disent en substance : « si c’est ça ton mariage, il n’y a aucun avantage à se marier ! » et donc aucun avantage en gros- à parier sur le bel amour durable (?)

    Il leur répond : « Tous ne comprennent pas cette parole, mais seulement ceux à qui cela est donné. Il y a des gens qui ne se marient pas car, de naissance, ils en sont incapables ; il y en a qui ne peuvent pas se marier car ils ont été mutilés par les hommes ; il y en a qui ont choisi de ne pas se marier à cause du royaume des Cieux. Celui qui peut comprendre, qu’il comprenne ! »

    Ne peut-on pas y voir une invitation de Jésus à considérer toute relation comme étant celle qui ne sera pas rompue – avec une certaine gravité ? (si on réfléchit, est-ce qu’on pense encore à avoir des relations sexuelles sans y penser ?)

    Et aussi une invitation à comprendre autrement le mariage qu’en terme de permis sexuel ou liberté de rompre ?

    Peut-être même comme un cadeau pour ceux qui le choisissent librement ?

    Mais dans notre société où il est plus communément admis de ne pas se marier et de coucher plus facilement, la question ne serait-elle pas finalement, n’y a-t-il aucune bonne raison de se marier plutôt que de ne pas se marier ? et aucune bonne raison de s’abstenir avant le mariage ?

    Puis-je en conclure qu’il n’est pas complètement idiot de faire un parallélisme entre la fidélité (ou la loyauté) à son ou sa conjointe / indissolubilité du mariage et l’abstinence « avant » le mariage ?

  124. Je suis hyper pour la fidélité, bien sûr.

    Mais vous remarquerez comme moi que Jésus, dans le passage que vous citez, ne parle pas de « mariage ». Et effectivement, la question n’est pas d’abord une question de rite ou de cérémonie mais une question de fidélité, d’attachement, d’amour pour l’autre. C’est ainsi qu’il y a vraiment viol, et donc crime, si l’on force son conjoint à avoir un rapport sexuel contre son gré, même s’il y a eu un mariage avec toutes les formes que l’on veut. Mais ce n’est pas non plus seulement une question de sexe. C’est une question de regard, nous dit Jésus ailleurs, une question d’intérêt à l’autre.

  125. Dorothée dit :

    Bonjour pasteur,

    Je suis en couple depuis 2 ans.
    Au début de notre relation, on s’est engagé a rester ensemble toute notre vie, a faire tout pour être heureux ensemble, ne pas se faire de mal.. un engagement verbal l’un envers l’autre.
    C’était très important pour moi car je ne concevais pas de coucher avec un homme (j’etais vierge et lui aussi) sans avoir un engagement, le mariage aurait été parfait mais comme il est athé et pas trop pour le mariage,  je me suis contentée de cet engagement là.
    Mais au bout de quelques mois, cet engagement ne me suffisait plus. Je me sentais mal de coucher avec lui sans être marié a lui devant Dieu.
    Je lui ai donc parlé de l’importance que le mariage avait pour moi. Il m’a laissé croire qu’on allait se marier, qu’il accepterait de le faire bien que ce ne soit pas dans ces principes.
    Mais cela fait bientôt 2 ans et toujours rien. Quand on en parle maintenant il me dit qu’il n’est pas prêt, qu’il est trop jeune qu’il faut attendre encore 5 ans au moins, que le mariage mène au divorce, que ca le gène de se marier devant la famille.. tout pleins d’excuses.
    J’ai l’impression qu’au final jamais il ne voudra qu’on se marie. J’essaie de comprendre, de me convaincre que Dieu n’est pas forcément hostile au fait que je couche avec lui hors mariage tant qu’il y a un engagement verbal, fidélité..
    Mais je me sens toujours mal. Je me sens coupable a chaque fois que l’on fait l’amour. J’ai peur que Dieu ne me pardonne pas de coucher avec lui en ayant le risque qu’il n’y ai au final pas de réel engagement.
    Le plus simple serait de ne plus coucher donc.. mais mon copain ne comprendrait pas ou pire ne l’accepterait pas et me quitterait au bout d’un moment même s’il m’aime car au début de notre relation il m’a dit que si j’avais voulu attendre jusqu’au mariage pour coucher ca n’aurait jamais fonctionné entre nous.
    Mais je veux vraiment que ce soit lui l’homme avec qui je finirais ma vie, parce que je l’aime et que je me suis engagé. Je ne veux donc pas prendre ce risque.
    Mais je ne peux continuer a me sentir en désaccord avec ma foi. Je me sens complètement coincée.

  126. Mélanie dit :

    Cher Pasteur, ma situation est un peu particulière, je ne suis pas chrétienne, mais je suis persuader que cela pourrait fortement m’aider. Je vais avoir 18 ans très prochainement, et j’ai déjà eu des relations sexuelles que je regrette maintenant, car à ce moment là, je n’avais pas compris la valeur de la virginité. J’ai un problème qui me tourmente énormément, j’aime mon meilleur ami, je le connais depuis presque trois ans, on se connait par coeur, mais il est chrétien protestant très pieu, comme toute sa famille. Le soucis c’est qu’il m’embrasse, me touche, nous n’avons jamais couché ensemble, car il garde cela pour ça femme, mais est ce vraiment correct, d’embrasser et de dormir avec une femme qui ne sera pas la sienne ? Il m’assurer qu’il ne ressens que de l’amitié pour moi, et j’ai une très grand confiance en lui, je le crois. Mais de mon côté je suis perdue, même si il m’aimait, je ne me sentirai jamais digne de lui car j’ai déjà eu des relations sexuelles avant (j’étais en couple avec la vision un avenir sérieux). Je l’aime énormement, je ne veux que son bonheur, mais lui ne m’aime apparemment pas malgré tout ces gestes, ses petites intentions… Je n’arrive pas à voir la vérité en lui. Peut être se ment il a lui même ?

    Merci d’avance d’avoir prit le temps de me lire, je vous remercie également de votre future réponse.
    Mélanie

  127. Bonjour
    La question ici n’est pas de fâcher Dieu. Bien sûr. Il n’est jamais hostile.
    Mais il y a au moins deux questions graves, à mon avis :

    • Agir contre sa foi n’est pas une bonne chose. Il faut vivre de façon authentique.
    • Un monsieur qui fait du chantage pour vous pousser à coucher avec lui « tu écartes les cuisses ou je te jette », est un monsieur qui ne vous aime pas vraiment, ou en tout cas seulement quelques petits bouts de votre personne. Désolé.

    A mon avis, vous sentez très bien cela.
    Alors que cherchez-vous vraiment en acceptant cela ? À ne pas être seule ? À pouvoir répondre aux autres que, oui, vous avez un copain ?

  128. Je ne sais pas très bien quel genre de protestant très pieux est ce garçon. Est-ce que vous lui avez demandé s’il accepterait d’épouser une fille non chrétienne ?
    Ensuite, je pense qu’il convient d’être lucide et sincère. Je ne pense pas que l’on puisse appeler « que de l’amitié » ce qui pousse un garçon à embrasser et toucher partout une fille ! ! !
    Donc oui, soit il se ment à lui-même, soit il vous ment. Peut-être à moitié des deux.
    Mais ensuite, si vraiment il vous aime, il comprendra que vous ayez eu une vie avant lui. Il suffira de l’expliquer honnêtement comme vous venez de le faire, et ne plus revoir cet ex. Ce n’est pas comme si vous l’aviez trompé, c’est donc assez facile à comprendre et à accepter.

  129. Sarah dit :

    Bonjour mon problème est le suivant , j’ai 19ans et je me suis mis en couple avec quelqu’un au début j’étais vraiment gener parce que c’est la première fois mais j’ai fini par m’habituer à lui à l’aimer sincèrement cela fais bientôt deux ans que l’on sort ensemble on es tout les deux chrétiens et on ai déjà passé à l’acte . Mais après mon exam mes parents m’ont envoyé à l’étranger et on n’a jamais mis un terme à notre relation parce qu’il tiens à moi et dit sans cesse qu’il aimerait passer sa vie avec moi malgré la distance sa ne l’empêchera pas de patienté. En faite je ne sais pas si je dois continuer cette relation ou arrêter j’ai peur que n’étant pas encore marié cette relation ne sois conforme aux de Dieu. Car après avoir fait un bilan de conscience je veux banir de ma vie tout ce qui n’est pas en conformité avec Dieu et être vrai avec le Christ dans tous ce que je fais.
    Merci d’avance pour votre réponse.

  130. Bravo, vous vous posez exactement les bonnes questions, avec sincérité, intelligence et foi. Je pense que vous êtes donc tout à fait la mieux placée pour apporter les réponses & décisions les meilleures.
    Mais une chose est certaine, Dieu n’est jamais contre vous mais toujours pour vous.
    La seconde chose est que jamais le chantage « il faut que je couche avec lui sinon il me quittera » ne doit être accepté. Comme il le dit très bien, il peut patienter. C’est plutôt bon signe, celui d’un amour sincère.

  131. Sarah dit :

    Merci pour votre réponse .

  132. Patrick dit :

    Bonjour Pasteur, j’apprécie tous ce que vous faite
    mais j’aimerai bien que vous appuyé souvent vos conseil par des extrait biblique, ça nous aidera a grandir dans la connaissance de sa parole.
    j’avais un problème de culpabilité mais après avoir lu les messages précèdent, je crois avoir eu la réponse,
    Soyez béni

  133. Bob dit :

    Bonjour,

    Je suis perplexe et perdu par rapport à la question du couple et de la sexualité. Je suis fiancé depuis plusieurs mois avec celle qui va devenir ma femme. Et nous sommes tombés plusieurs fois,nous nous sommes sentis mal, très mal car on avaient le sentiment d’avoir offenser Dieu Lui même et de s’être moqué de Lui. C’est avec elle que je souhaite passer le restant de mes jours et elle aussi elle le veut de tout son coeur, nous nous aimons et nous savons que c’est grâce à Dieu que nous nous sommes rencontrés. Est ce que cela est permis de vivre en couple avec elle mais en ayant toujours le projet de se marier? Dieu n’est il pas un Dieu d’ordre et ne vaut-il pas mieux attendre d’être marié avant? Le mariage est-il valide et concret aux yeux de Dieu que quand seulement on se marie à la mairie? Par « qu’il faut se soumettre aux lois établis car les autorités viennent de Dieu? Je suis perplexe parce que nous nous aimons et brulons l’un pour l’autre et nous voulons vraiment nous marier l’un avec l’autre car on a tellement envie de vivre ensemble. Que devons nous faire?

  134. Voir ci-dessus mon avis sur la question. Dieu n’est pas un fonctionnaire des douanes. Il n’attend pas le coup de tampon de l’administration pour accorder sa bénédiction, il ne manquerait plus que ça !!!
    Au contraire, Dieu regarde au cœur, à ce qui est invisible aux yeux, il a sa propre logique logique qui n’est pas celle des humains.

    Quant au « les autorités viennent de Dieu », je sais que c’est ce que dit l’apôtre Paul en Romains 13, cela dépend de quelles autorités on parle, mais ce n’est en tout cas pas vrai des autorités civiles. Comment ? Dieu aurait institué Hérode, Néron, Kim Jong Un ? Hitler, Pol Pot et Léopold II ? Donald Trump et bientôt Marine Le Pen peut-être ? C’est n’importe quoi. Désolé.

  135. leslie dit :

    bonjour j’ai 19 ans et je suis tourmentée par ce que je vie.
    j’ai eu des relations amoureuses antérieures mais rien de sérieux vu que je refusais d’avoir des relations sexuelles parce que j’avais peur non seulement de Dieu mais aussi de mes parents jusqu’à ce que j’arrive à l’université . A mon arrivée j’avais décidé de ne pas avoir de copain vu qu’a l’université c’est un autre monde. mais cela n’a pas duré je suis tombée amoureuse d’un jeune , nous avons finir par Etre en couple mais ne voulait pas rester après avoir appris que jetais vierge. j’ai eu mal mais je l’aimais tellement que je me suis mis a prier et j’ai dis a Dieu de faire ce qui’il semble bon pour moi. quelqu’un temps après celui est revenu et m’a dis qu’il voulait rester avec moi malgré cela , je lui parlais de Dieu , on prenait des moments de jeûnes ensemble. il m’a même présenté a sa maman sous prétexte qu’il veut faire de moi sa femme. Apres avoir passé près de 2 ans avec lui sans rapport sexuels il m’a dit qu’il avait envie, pour éviter de le perdre je lui ai donné ma virginité et depuis ce temps je me sens mal dans ma peau j’ai peur que Dieu ne me pardonne pas et surtout comment on me verra et aussi qu’est ce qui va arriver si celui ci ne respecte pas sa promesse meme si a chaque moment il me rassure
    svp aidez moi

  136. emdeclerm dit :

    C’était un acte d’amour un acte réfléchi… Je pense qu’il ne faut pas dramatiser, ce type de rapports avant le mariage ne fait pas de vous une mauvaise femme… vous aviez certes un principe : celui de garder votre virginité avant le mariage. C’est très beau … ce qui à mon humble avis, est plus gênant, c’est de l’avoir fait pour garder votre compagnon… lorsqu’on franchit ce pas, il faut le faire lorsqu’on estime que c’est le bon moment et que l’on sait qu’on s’engage dans une relation avec le garçon avec qui on le fait… mais pour vous ça semble être le cas… ne dramatisez pas la situation, le pasteur vous le dira aussi… Dieu n’est pas un employé des douanes qui vérifie sur notre front si on a l’étiquette restée vierge avant le mariage… la chasteté avant le mariage est un aspect de la foi d’un chrétien (quoique pas forcément, chacun conçoit différemment sa vie affective)… mais ce n’est pas l’unique aspect qui peut nous perdre définitivement aux yeux de Dieu… il regarde notre cœur, notre conscience et l’état d’esprit dans lequel on fait nos actes, pas nos actes en eux-mêmes… quelqu’un qui conserverait sa chasteté avant le mariage mais qui le fait sans convictions, sans avoir un cœur sincère, ce n’est pas l’objectif… l’essentiel c’est la sincérité de cette démarche et le but qu’on s’en donne… je pense qu’il ne faut pas regretter ses actes mais toujours analyser pourquoi on les a faits… cependant dites-vous bien que vous ne devez pas accepter des rapports sexuels uniquement pour garder quelqu’un, quelqu’un qui nous aime ne s’arrêtera pas à ce refus, il ne nous quittera pas parce qu’on refuse… si vraiment cet acte vous blesse maintenant, déjà, essayez de réfléchir posément et de vous rassurer… ce n’est pas Dieu qui vous juge, c’est vous qui vous jugez plutôt durement… analysez les raisons pour lesquelles vous avez accepté mais ne vous mettez pas martel en tête pour autant… il n’en reste pas moins qu’il y a de l’amour et un projet de mariage et votre compagnon vous rassure souvent là-dessus… donc pas de panique… faites-lui confiance… une relation d’amour même dans la chasteté exige de la confiance avant tout… et ne vous inquiétez pas du jugement des autres, personne n’a besoin de connaître votre vie intime et personne n’a le droit de la juger non plus… ça vous appartient, personne n’est en droit de juger ce que vous faites… en terme de vie sentimentale, chacun est libre de déterminer ce qui est bon pour lui ou non … les conseils que l’Eglise peut nous donner vont surtout dans le sens de construire une relation sérieuse et durable avec quelqu’un et de s’engager sur les bases solides du mariage… je crois que c’est la vocation de tout chrétien et même de tout homme d’aimer et d’être aimé sincèrement… après il n’y a pas un mode d’emploi spécifique auquel tout le monde doit adhérer … c’est mon avis ne vous inquiétez pas et ne vous tracassez pas du jugement des autres… votre vie est à vous, elle vous appartient…

  137. MSS dit :

    Bonjour à tous j’ai vraiment besoin de votre aide je vie avec ma tante dans un foyer polygame depuis 2010 la fille de la rivale de ma tante m’a toujours fait des avances mais j’ai toujours refusé et j’ai fini par céder à elle cette année noud avons eu un rapport sexuel ensemble. Je me suis repenti j’ai prié avec mon responsable mais je me sens très mal je fait des fièvres dans ma peau jai l’impression que ma peau brule a l’intérieur et je m’en veux énormément j’aime Jésus et je veux toujours le servir je pleure ma vie spirituelle ma foi mes dons mon ministère
    J’ai même eu envie de ne plus aller à l’école à cause de cet acte j’ai peur d’être seul à la chambre je stresse sans compter qu’après notre rapport je me suis encore masturber
    Je suis très triste aider moi

  138. MSS dit :

    Je suis chrétien depuis l’âge de 15ans aujourd’hui j’ai 26ans je vais laisser mon adresse email pour ceux qui peuvent m’écrire si je peux avoir des réponses aujourd’hui je serai très heureux. J’ai mm pas le courage de le dire à celle que j’ai demandé en mariage je veux me relever dans tout

  139. Bravo pour ces bonnes résolutions et pour cette foi en Dieu. Maintenant, recevez l’assurance du pardon de Dieu, de son amour pour vous. Avancez dans sa Paix, il vous bénit.

  140. jouannel dit :

    Bonjour je mappele Fabien jai bientôt 15 ans j’ai promis a dieux que j’allais arrêter de me masturber et de regarder du porno malheureusement je demande a dieux a chaque fois de me laisser une chance mais ji arrive pas a arrêter que puije faire me contrôler le diable me déstabilisé en me mettent a l’épreuve ou Cérès dieux aidez moi mon père je vous ennsuplie Amen

  141. Ce n’est pas génial, mais en même temps, il n’y a rien de grave quand même.
    Et en tout cas, Dieu ne vous en veut certainement pas.
    Plutôt que de promettre à Dieu quelque chose que vous ne pouvez pas tenir (il ne vous en veut pas non plus pour cela), j’aime mieux votre 2e attitude qui est de lui demander son aide pour vous libérer de vous même et d’une addiction, libérer de votre esclavage. C’est une bonne démarche. Mais là encore, c’est comme pour une plante, cela prend un vcertain temps, parfois des mois, pour voir les progrès. C’est normal. Donc, vous me semblez bien parti. Prenez patience, gagnez du terrain peu à peu avec l’aide de Dieu.

  142. sendi dit :

    bonjour pasteur ! mon histoire est celle ci…j suis avec un homme depuis 3ans j suis encore vierge et j’ai 21ans ,on s’aime beaucoup lui et moi mais il m réclame le sexe parfois et j refuse parce que je suis pas encore prête dans ma tête . j suis chrétienne évangélique et dans ma religion ,c’est le mariage avant le sexe et moi je veut bien respecté ça . maintenant quand je suis avec mon copain il a tellement envie mais moi je n cède pas et je me retire…il se fâche pendant quelques temps mais après on se comprends ! j’ai peur qu’il commence a en avoir marre et me quitte un jour pour ça et ma plus grande peur est de désobéir a Dieu en cedant ….que faire svp !!!!

  143. Franchement, s’il vous quitte pour cela : bon débarras, cela veut dire que vous serez débarrassé d’un sale bonhomme. Je trouve que ce n’est pas très bon signe qu’il insiste. Aucune délicatesse. Et pas de respect pour celle qu’il prétend aimer. Êtes vous vraiment sûre d’avoir envie de vivre toute votre vie avec quelqu’un comme ça ?

  144. Philip24 dit :

    Amis de l’Unité, Bonsoir !

    Donc, selon GaspaQue l’homme qu’elle aime ait envie d’elle ferait de lui « un sale bonhomme » … « pas très bon signe qu’il insiste »… « vivre avec quelqu’un comme ça  » …
    Il recommence mon Gaspard !
    Elle a 21 ans, et elle le fréquente depuis 3 ans, alors mon Gaspard que doit-elle faire ?
    Le faire attendre encore, sine die (sans date) ?

  145. Philip24 dit :

    Excusez-moi, le message est parti tout seul, bien qu’incomplet.

    Comment un pasteur doit-il répondre à des questions sur le sexe ?
    Apparemment, il reste quelques points à éclaircir sur les notions d’équilibre psychologique, de comportement normal, de bonheur conjugal, d’intégration dans la société, de reproduction de l’espèce et … de morale.
    Pour résumer : Elle le fréquente depuis 3 ans, elle a 21 ans, elle l’aime, et il voudrait passer à l’acte, mais selon Gaspard, cela fait de cet homme « un sale bonhomme ».

    La solution pour Gaspard ? Il faut que Gaspard ait des enfants.

    La solution pour le Seigneur ?
    Certaines branches du protestantisme font de la sexualité une affaire animale, bestiale, sale, dégradante, au point que certains pensent même que lorsque Jésus est né, il n’a pas touché les parois du vagin de Marie, ce qui l’aurait sali immanquablement.
    Outre l’imagination particulière à l’origine de cette idée, on sait maintenant que c’est à ce moment que l’enfant entre en contact avec les bactéries de la mère qui vont constituer son système immunitaire.

    La solution pour nos deux tourtereaux ?
    Relisez les passages sur les névroses à fondement sexuel dans le précieux livre de Pierre Daco sur « les prodigieuses victoires de la psychologie ».
    Vous comprendrez les hésitations de chacun entre l’attrait du plaisir et l’interdiction morale. Tout ira bien. Faites vous confiance.

    Et qu’on ne vous reprenne pas à en parler à Gaspard !
    Soyez bénis et protégés, enfants du Seigneur.
    Dieu est au delà des visages.

  146. Pourquoi est-ce que je traite ce monsieur sévèrement ? Ce n’est pas le fait qu’il ait envie d’elle, mais le fait qu’il insiste comme un bourrin alors que sa copine est terriblement mal à l’aise. C’est cela qui fait de cet homme un sale type en ces circonstances.

    Oui, effectivement, j’insiste.

    Ce n’est pas parce que le sexe serait sale, ou qu’il faudrait absolument pas coucher avant le mariage. La sexualité est belle quand elle est vécue en cherchant à faire plaisir à l’autre, elle est sale et dégradante quand l’un fait subir à l’autre une sexualité qu’il ne désire pas vraiment.

    Tout va bien, faites vous confiance ? Sacré conseil donné aux violeurs domestiques. Soyez bénis et protégés, enfants du seigneur ? Oui, mais cela n’est absolument pas un encouragement pour les maris & fiancés à violer la femme qui les aime. Ni même à lui imposer par un chantage à la rupture des parties de sexe qu’elle ne désire pas. Quelle qu’en soit la raison, cela lui appartient.

    La grâce et le pardon de Dieu ne sont pas un encouragement à vivre en faisant n’importe quoi. Et encore moins un encouragement à faire souffrir d’autres personnes.

  147. Timothée dit :

    Mille fois AMEN !

  148. emdeclerm dit :

    Il vaut mieux peut-être trouver un compagnon de route pour qui la chasteté avant le mariage aurait du sens. Si on impose cela à un compagnon on peut en parler mais quelque chose me dit que le fondement de ce principe est surtout dans le christianisme. Il y a aussi des couples athées qui le pratiquent mais auquel cas, il faudrait trouver la personne pour qui ça a du sens. Sinon c’est bon pour se fourvoyer dans une histoire dans laquelle les deux n’ont pas les mêmes désirs. C’est scabreux.

  149. emdeclerm dit :

    Il ne faut pas diaboliser celui qui veut avoir des rapports parce que c’est naturel et surtout lorsque ça fait très longtemps qu’on est avec quelqu’un. Mais il faut beaucoup dialoguer et insister sur les raisons pour lesquelles on ne veut pas le faire avant le mariage. Tout le monde n’est pas dans cette dynamique de chasteté, autant l’expliquer gentiment, et voir si l’autre est prêt à attendre jusqu’au mariage. Le sexe n’a rien de sale mais pour ceux qui ne veulent le faire qu’avant le mariage, c’est quelque chose de très beau que de se garder pour la personne que l’on aime. Donc autant choisir quelqu’un qui est dans la même perspective et pour qui ça a du sens. Sinon, je pense que ça n’en aura pas beaucoup si ça n’en a que pour l’un et que pour l’autre, c’est une souffrance et non une adhésion totale. Voilà de quoi se poser les bonnes questions : si la chasteté est importante pour moi, il est sans doute mieux qu’elle le soit aussi pour l’autre. Et si j’aime l’autre et lui impose une attente jusqu’au mariage alors que pour lui, consacrer le sexe n’est pas une évidence, je le fais souffrir donc à quelque part je ne le respecte pas. Non pas qu’il ne faille pas encourager les gens à s’interroger sur ce que représente le sexe avant le mariage car tout le monde peut être attiré par cela, mais il faut aimer assez pour laisser la personne libre de ses choix. Je pense que les choses vont se décanter naturellement pour Sendi. Un moment donné, si on ne peut pas s’accorder, ça périclite. J’ai grande confiance en la vie et je pense qu’elle nous répond.

  150. emdeclerm dit :

    Qu’en pensez-vous de ce que je dis pasteur Gaspard ? je suis d’accord avec vous sur bien des points mais cela m’étonne que vous ne mentionniez pas l’idée que l’autre ne soit pas très au fait ou motivé pour la chasteté avant le mariage. Depuis trois ans, il y a sans doute l’excuse qu’il ne comprend peut-être pas très bien le refus

  151. Je ne suis pas tout à fait d’accord avec vous. En tout cas pas sur tous les points que vous abordez ici.
    On n’est pas nécessairement d’accord sur cette question de la chasteté pour former un vrai couple. Si l’un des deux trouve cela important cela me semble être son droit, si l’autre était plutôt dans l’idée de commencer à avoir des relations sexuelles avant le mariage, je pense que c’est vraiment son droit aussi. Mais les choses ne sont pas symétrique dans ce domaine. C’est traumatisant et donc dramatique de se sentir forcé(e) à une relation sexuelle pour laquelle on ne se sent pas prêt. Par contre, s’abstenir d’avoir des relations sexuelle dont on a envie est un petit peu difficile parfois mais n’a rien de traumatisant, il ne faut pas exagérer non plus, la sexualité est un désir, un plaisir, un bonheur quand il est un vrai partage entre deux personnes qui s’aiment, mais la sexualité n’est quand même pas un besoin vital.
    Donc, d’expérience il est tout à fait possible de constituer un vrai couple avec une différence dans ce domaine. A condition de constituer effectivement un vrai couple, vivant une union importante dans d’autres dimensions de l’humain, cela permet de ne pas être en communion sur ce plan là, sans que ce soit un drame pour autant.

    La question n’est donc pas de comprendre ou non les raisons de l’autre. La question est de respecter ou non la personne que l’on aime dans sa façon de considérer la sexualité.

    Le cas peut se présenter pour des questions diverses, pas seulement pour des questions de conception morales culturelles comme ce principe (qui est important pour certaines personnes mais non obligatoire à mon avis) de ne pas coucher avent le mariage. Cela peut aussi être pour des raisons médicales, un homme par exemple peut être impuissant, une femme peut être atteinte de vaginisme, l’un comme l’autre peuvent ne pas aimer cela, ou avoir un blocage pour une raison diverse… faudrait-il qu’ils soient condamnés à ne pas aimer la personne qu’ils aiment ? Et une personne aime un peu profondément une personne, et que cette personne est affligée d’un problème comme cela elle passera par dessus.

  152. emdeclerm dit :

    Et dans le cas d’une disparité de foi, il me semble possible aussi de respecter la non foi ou la foi de l’un des conjoints mais il me semble que comprendre le rapport du conjoint chrétien à Dieu sans y adhérer rend les choses plus faciles. Je dis pas que c’est la condition pour respecter, mais il me semble que ça permet de poser de solides balises, également afin d’enrichir la relation. Comprendre peut aider à respecter. Pour la sexualité, ce n’est pas pareil mais un refus qui sans se justifier est expliqué peut aussi rassurer. On comprend que la personne refuse non par manque de désir mais parce que ça s’inscrit dans une démarche personnelle. Motiver son refus est aussi une manière de faire partager son ressenti par rapport à la sexualité. Il y a quand même une différence entre une jeune fille qui refuse parce qu’elle veut rester vierge et une autre qui refuse parce que c’est médical. Dans ce dernier cas, le sexe peut être rendu impossible. C’est important de le dire. Ca ne change rien aux sentiments, mais on est ni des anges ni des bêtes. Le partage, l’amour, c’est aussi se révéler avec ce que l’on a en soi, même s’il s’agit d’un problème médical. C’est dans ce sens que je voulais dire.

  153. manuela dit :

    bonjour pasteur je m’appel manuela j’ai 21ans je vie aux cameroun moi jai une preocupation particuliere j’aimerais s’avoir si je peux avoir votre contact whats app sur lekel je pourais vous joindre jai beaucoup de problemes je ne peut pas tout ecrire icie .mecie

  154. Bonjour
    Le mieux serait, je pense, de vous adresser à une paroisse protestante proche de chez vous.

  155. gloiremour dit :

    bonjour Pasteur
    je suis de nationalité béninoise marié et père d’un enfant. Au début de ma vie de couple, tout allait bien sur le plan sexuel entre ma femme et moi jusqu’au jour qu’elle a couché mon fils. je ne sais pas ce qui s’est réellement, elle m’a privé de sexe pendant des années, ce qui m’a amené a commettre l’adultère. j’ai essayé plusieurs fois a m’en débarrassé mais je n’y arrive pas et j’ai peur de m’éloigner de Dieu. Aidez moi pasteur

  156. Mon conseil : n’allez pas couchez avec une autre que votre femme.
    Le sexe n’est pas un besoin comme de manger, de boire ou de respirer. On peut très bien s’en passer. En réalité.
    Ce n’est donc pas non plus un droit. C’est juste une chance quand on est avec quelqu’un que l’on aime et qui vous aime, et qu’on peut donner du plaisir à cette personne, et recevoir du plaisir.
    Quand on n’a pas cette chance, on s’en passe, peut-être que l’on peut avoir d’autres chances. Au pire, on se masturbe mais on ne va pas coucher ailleurs. Ce n’est pas digne.

  157. Alberto N. Q dit :

    Bonjour cher Pasteur
    Moi mon probleme je vis avec une conjointe il y a 8ans passé děs le debut, je pensais me marrier avec elle, mais apres avoir eu 2 fois leds relations sexuel j’ai decouvert quelle etait une autre genre personne que j’esprerai me marrier pourquoi ? Parceque en dehors de moi elle avait encore 2ou 3 petit amis selon son histoire ou sa confession. Et la chose grave elle etait tombe enceinte au meme moment en imdiquant moi comme responsable apres cela pointant de doigt au autres pour dire a de fois qu’ elle savais pas le responsable pour sa grossesse. Comme chretien et rapport a certaine conseil de mon pasteur local, j’avais accepté la responsabilité de rester avec la fille et comme elle est d’une famille dechiré j’ai pus faire mon mien et aujourd’hui elle a 3 enfants avec moi. Pasteur ma verité est que je vis avec elle a cause de peine parceque en dehors de moi elle risque de retourner a la prostutition mais je ne l’aime pas elle saves bien de quoi je peu faire pasteur aide elle ne veut pas me quiter comme chretien je peu pas la torture ou faire quelque chose du mal. Merci

  158. Bonjour

    Le premier enseignement que je tire est qu’il n’est pas une bonne idée d’avoir des relations sexuelles avant de bien connaître l’autre.

    Le second est que ce n’est pas du tout une bonne idée, une fois que l’on se rend compte que l’on s’est trompé de personne de faire ensuite encore 3 enfants avec. Ou alors, c’est qu’il y a quand même une possibilité de s’entendre en s’aimant un peu.

    Après tout cela, maintenant, que faire ? si c’est vraiment devenu invivable ensemble, avec impossibilité de s’entendre entre adultes responsables, alors il vaut mieux divorcer. Mais s’il y a quand même moyen de rendre la cohabitation vivable, au moins comme parents de cette famille, conjointement, je trouverais bien de tenir ensemble au moins jusqu’à la majorité des enfants.

    Mais évidemment, je n’imagine même pas comment vous avez pu évoquer le fait de torturer cette femme ou de faire du mal ! Si elle ne veut pas vous quitter c’est qu’elle est motivée pour rester ensemble avec vous comme parents de la famille que vous avez créée, et pour faire ce qu’il faut pour cela. Elle n’est pas retournée à la prostitution, comme vous dites, alors que lui reprochez-vous vraiment ? J’ai plutôt l’impression que c’est vous qui n’assumez pas votre rôle de père de famille avec cette femme que vous avez choisie comme mère de vos enfants à de multiples reprises ?

  159. kodjo emmanuel dit :

    Bonjour Pasteur je suis passionné par vos enseignements et je veux si vous me le permettez, les recevoir par mail. Merci Pasteur et à très bientôt.

  160. Bonjour
    Merci pour les encouragements.

  161. John dit :

    Il y aurait 18 religions majeures dans le monde… 150 mouvements religieux qui rassemblent chacun plus d’un million de fidèles… des dizaines de milliers de groupes beaucoup plus petits… Sans compter tous ceux qui se sont fabriqués leur propre religion. D’où la difficulté récurrente, quand on en vient à parler de Dieu, de se retrouver au beau milieu d’une querelle de clochers, voire d’une véritable guerre de religion !

    Chacun sa croyance, chacun sa religion… C’est ce qu’une femme a un jour répondu à Jésus : “Nos pères ont adoré sur cette montagne, mais vous dites, vous, que le lieu où il faut adorer est à Jérusalem.” [La Bible – Jean 4/20]
    Alors… qui a raison ? Où est la vérité ?

    Une chose est certaine : tous ces courants religieux témoignent d’une réelle aspiration au divin, d’une soif de spiritualité. Dieu a “mis dans le coeur de l’homme la pensée de l’éternité” [La Bible – Ecclésiaste 3/11], et quelque part, dans l’inconscient collectif, il reste la trace d’une relation passée – perdue – avec le Dieu créateur.

    Alors les hommes ont multiplié les tentatives pour retrouver ce qu’ils avaient perdu, considérant leurs religions comme autant d’échelles pour gagner le ciel, se réconcilier avec Dieu et être sauvés du péché…

    Mais l’histoire du salut n’est pas celle d’une échelle qui s’élèverait de la terre jusqu’au ciel, les hommes essayant d’en gravir les barreaux au prix d’efforts en tous genres [piété, bonnes actions, aumônes, etc], sans jamais parvenir à Dieu.

    Non, le salut ne se mérite pas, et toutes les religions humaines se valent sur ce point : elles sont incapables de permettre la réconciliation avec Dieu. Le salut vient d’en haut, c’est l’échelle, la main que Dieu nous tend.

    C’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est pas par les œuvres, afin que personne ne se glorifie. [La Bible – Éphésiens 2/8-9]

    Il y a un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ. [La Bible – 1 Timothée 2/5]

    Tu n’as jamais rêvé de prendre un nouveau départ dans la vie ? Pouvoir tourner la page, laisser derrière toi toutes ces choses qui font de ton passé un fardeau bien trop lourd à porter ?

    Et bien, finis les vieux rêves poussiéreux et place à une réalité miraculeuse :
    “Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle création.
    Les choses anciennes sont passées, voici, toutes choses sont devenues nouvelles” [La Bible – 2 Corinthiens 5/17]

    Tu t’es souvent surpris à penser « Ah, si je pouvais tout recommencer… si je pouvais seulement avoir une autre chance… s’il y avait un moyen… »
    On t’a dit qu’avec des ‘si’, on pourrait mettre Paris en bouteille. La Bible affirme que “Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle création”.

    En Christ… certainement le meilleur endroit où l’on puisse se trouver, car “Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même” [La Bible – 2 Corinthiens 5/19].

    En Christ, tu rencontres Dieu, tu retrouves ta véritable identité, ce pour quoi tu as été créé.

    En Christ, c’est par le pardon des péchés, l’opportunité d’un nouveau commencement, et la promesse d’un avenir éternel extraordinaire !

    “Il te faut naître de nouveau” [La Bible – Jean 3/7], Jésus t’en offre la possibilité.

    Il se propose de devenir le point de rupture d’avec ton passé et le point de départ pour une nouvelle destinée.

  162. M dit :

    il n’est pas bienseant d’avoir de copin/copine en tant que chretien soit on est marié soit on ne l’est pas!

  163. M dit :

    la chance n’existe pas! la masturbation est une souillure du corps donc c’est un peche

  164. Ashley dit :

    Slt a tous !
    Mon histoire va paraître bizzare mais j ai besoin d en parler.
    Je suis amoureuse d un homme de 30 ans alors que moi j en ai 16 ca ne me fait pas peur l écart d age car les parents aussi ont beaucoup d années d écart. Avec lui c est du sérieux il veut vraiment mon bonheur et il veut m épouser sauf qu’ il est parfois trop catégorique moi je dois être idéale pour lui mais lui il ne veut pas être idéal pour moi . On se dispute souvent à cause de ce que l on m a appris pour moi pas de sexe avant le mariage mais on a discuter et on a décidé que qu’ on se financera on le fera mais on se donne le droit de flirter . A part ca on sait dispute car il veut 6enfants et moi 4 alors que je lui ai dit que moi je prend ce que Dieu donne . On se dit tout mais j ai parfois peur de lui dire que je vais à l église car il réagit parfois mal lui il est catholique et moi éveillé et on a demandé à l église de venir pour la semaine à l église à cause d un passage qu’ on a lu dans la bible dans 2 chronique mais lui il c est gravement fâché quand je le lui est dit pour lui c est pas bien car quand on sera marié il veut pas ca dans sa maison et je lui dit que non quand on le sera je ne le ferais pas alors que la je suis en vacances mais non il ne m écoute pas il veut juste que j aye 3 fois par semaine et j ai essayer de négocier 4 jour mais il ne veut plus me parler si c est pas moi qui m incline devant lui . Et je me sens dépassé je n ai plus la force de supporter je fais bcp d efforts pour lui mais il ne voit pas ca et je suis fatigué de m incliner et lui non .Je sais que c est pas aller à l église qui va sauver mon âme mais je l aime et j ai pas envi de le quitter mais si je me sens esclave de lui je ne crois pas que ca va marcher. Vous me conseiller quoi ?

  165. Fhar RAJJ dit :

    Bonjour Ashley, il est question de quoi dans ce passage de 2 Chroniques ?
    Au passage, aller à l’église ne devrait pas être un problème, quelles que soient les différentes dénominations existantes ( protestants, pentecôtistes, baptistes, catholiques etc… ).
    En effet,
    « Il y a un Seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême »
    [ Ephesiens 4 : 5 ]

  166. Ashley dit :

    Dans ce passage il est dit que le peuple alla au temple pendant 7jr y prendre la joie et l apporter dans leur maison . Et il était la le problème aller à l église pendant toute une semaine c est abusé pour lui .

  167. Fhar RAJJ dit :

    Il faut que vous fassiez des concessions chacun de votre côté ( en ce qui concerne les enfants par exemple). Après rien ne t’oblige à aller à l’église tous les jours. Le plus important c’est ta relation avec le Seigneur à travers tes prières et la lecture des écritures.
    Pour ma part et pour beaucoup c’est quasiment impossible d’aller tous les jours à l’église, mais ça n’empêche pas d’emmener les écritures partout avec soit. Surtout avec les applis Bible sur smartphone qui sont très pratiques !
    Voici ce que je peux ajouter pour ton cas :
    « Car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l’Église, qui est son corps, et dont il est le Sauveur. Or, de même que l’Église est soumise à Christ, les femmes aussi doivent l’être à leurs maris en toutes choses. Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l’Église, et s’est livré lui-même pour elle, afin de la sanctifier par la parole, après l’avoir purifiée par le baptême d’eau, afin de faire paraître devant lui cette Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible. »
    [ Ephésiens 5 : 23‭-‬27 ]

    Après c’est sûr, c’est plus facile d’appliquer cela pour la lorsque le mari montre des preuves d’amour

  168. Ce verset de l’apôtre Paul qui invite la femme à être soumise à son mari a fait un mal extrême. Encore aujourd’hui des femmes sont martyrisées, violées par leur mari, humiliées, traitées en esclaves à cause de ce verset. Rien qu’en France, une femme meurt sous les coups de son mari tous les trois jours en moyenne, après des années d’humiliation.

    D’ailleurs, l’église non plus n’est pas appelée à être « soumise » au Christ, mais inspirée par lui, transformée, élevée par lui. Et donc rendue plus heureuse, plus créatrice, plus épanouie pour faire le bien. C’est plutôt cela le programme entre époux.

  169. patricia dit :

    Slut pasteur,
    merci de me lire et m’aider à trouver une solution; Voila,je suis une mère de famille mariée depuis 19 ans.Cependant mon mari a jamais vraiment été très « sexe » alors que moi je suis assez gourmande.Il dois carrément faire des efforts pour suivre mon rythme d’environ trois relations par semaine, mais parfois il me sèche totalement parfois durant un mois ou plus et ce avec beaucoup de froideur.Résultat, j’ai combattu permanement ma nature profonde pour ne pas le tromper;j’essayais de me dire comme il le dit souvent qu’il n’ya pas que le sexe dans la vie.Mais ,il ya 10 ans environ, j’ai revu un camarade d’université à qui je plaisais beaucoup(je plait souvent,ce qui n’arrange pas mes carences en matière de sexe), et que j’avais fui parce qu’il m’attirait beaucoup.Mais à ce moment là, j’étais en manque d’affection…et de sexe.Je me suis donnée à lui et depuis, il y apris gout et me suggère régulièrement de recommencer; après un an ou deux de résistance, je retombe souvent dans ce péché avec lui.Là, je viens de retomber après deux ans alors que je pensais l’avoir laissé derrière moi.Il est catholique et sait que c’est mal mais il dit n’être satisfait sur ce plan qu’avec moi alors qu’il est marié et père lui aussi.Je ne sais plus quoi faire pour briser ce lien indu; Je reviens souvent vers lui car il me fait me sentir femme alors qu mon mari que j’aime énormément n’est là que pour parler des problèmes à résoudre.Il ne partage quasiment pas autre chose avec moi alors que je fais des efforts pour jouer, l’inviter à sortir ou voyager sans aucune adhésion de sa part.Que faire?.Ceci est un appel au secours car je sais que les adultères n’hériteront pas le royaume de Dieu(je suis une diaconesse très respectée de ma communauté). Aidez moi s’il vos plait,je me dégoute!

  170. pasteur Marc Pernot Marc Pernot dit :

    Désolé. Mais franchement, je trouve cela inacceptable de tromper son mari ou sa femme.

    Si vraiment votre mari était invivable, maltraitant, humiliant… alors divorcez. Mais ne le trompez pas. Ce n’est pas constructif.

    L’excuse du manque de relation sexuelles n’est pas une bonne excuse. Car le sexe n’est pas un besoin mais une envie. Par exemple, o ne peut pas vivre sans boire : ça, c’est un besoin. On peut vivre sans avoir de relations sexuelles, même si cela nous manque c’est possible : ce n’est donc pas un besoin. Alors si ça vous manque tant que ça, au pire, masturbez-vous, mais ne trompez pas votre conjoint. C’est valable pour les femmes comme pour les hommes, bien entendu. Car en étant infidèle, non seulement vous trompez votre mari (ce qui n’est pas juste), mais vous vous trompez aussi vous-mêmes, vous tordez votre vie et votre cœur. Et ça, ce n’est pas bon non plus.

    Mais vous le dites bien : alors vous vous sentez femme. Ce n’est pas une question de sexe, c’est dans votre tête qu’il y a un besoin qui n’est pas bien rempli.
    Pourquoi ne vous sentez vous pas femme en étant une épouse fidèle ?
    Qui vous a donné cette idée de la femme comme la proie d’un séducteur qui lui fait la cour ? Des séries télévisées ?

    A mon avis, c’est plutôt là dessus que vous devez travailler : sur l’opinion que vous avez de vous-mêmes, sur l’idéal de personne que vous aimeriez être. Et Dieu peut vous aider grandement dans ce travail.

  171. yao dit :

    moi aussi je sors avec ma fiancée aider moi

  172. Pierrette dit :

    Bonsoir Pasteur . Tout a commencé quand un ancien élève du lycée dans lequel je frequentais m’a recontactée . On s’est revu et on a commencé à discuter de ce que chacun de nous devenions lui en particulier vu qu’il avait eu son bac ça faisait 2 ans. Bon rapidement il m’a fait des avances celà m’amusait parce que je savais qu’il plaisantait. Bon j’ai fini par céder à ses avances même comme au fond de moi je savais qu’il ne ressentait rien pour moi mais ça ne me derangeait pas vu que c’était pas réciproque donc tout allait pour le mieux. Mais après les choses sont devenues rapidement intense entre nous et puis l’amour nous a pris nous deux comme au torrent. Comme tout garçon il a commencé à avoir envie de moi mais j’étais réticente car à cette époque j’étais encore vierge et aussi que pour moi mon premier rapport devrait être refléchi mais comprehensif de son état il n’insistait pas . Pentécôtiste de mon état je savais bien les conséquences liées à ce péché(la fornication) et fille unique que je suis ma mère me parlait et continu même de me parler de sexe et me supplie de ne laisser aucun garçon monter sur moi. Etant troublée j’ai donc décidé de me renseigner sur la vie sexuelle de mes copines c’est donc là que j’apprends que plusieurs ont franchi le cap. J’ai donc réalisé qu’elles n’en étaient pas mortes pour autant. N’ayant plus de repère car je mettais déconnectée de Dieu en mettant convaincue qu’il n’avait pas mon temps j’ai donc pris la resolution de franchir le cap chose que j’ai faite. Après celà tout me semblait normal jusqu’à ce que le vendredi de la même semaine à la nuit de prière on a encore insisté sur toutes les conséquences de ça j’ai donc commencé à regretter mais pas assez pour ne plus recommencer vu que pour nos aurevoirs temporaires nous l’avons refait vu que nous en avions très envie nous deux. En fait on s’est dit aurevoir parce que étant jeune titulaire du baccalauréat je suis emmenée à changer de ville pour poursuivre mes études et nos aurevoirs sont temporaires parce que lui fréquente dans la ville dans laquelle se trouve mes parents donc nous nous reverrons automatiquement. Revenons à mon regret c’est lors de mon deuxième rapport que la culpabilité était à son comble. Connaissant tous les risques que je courais j’ai couché avec lui par amour. Mais maintenant j’ai mal parce que je realise que je suis beaucoup trop jeune pour menée une vie sexuelle je n’ai que 16ans. J’ai mal parce que j’ai trahi Dieu et aussi mes parents j’ai tout aussi mal parce que je me suis trahie vu que je mettais dit pas de rapport sexuel avant le mariage. Dieu me manque, son amour , sa présence. Je vis dans la crainte absolue. J’ai peur que mes parents ne decouvrent que je ne suis plus vierge, j’ai peur de dormir, de prendre la moto, le taxi , d’entrer dans la voiture tout ceci parce que j’ai peur de mourir et de me retrouver en enfer. Svp aidez moi . Je ne sais plus où mettre la tête . Vraiment aidez moi.

  173. emdeclerm dit :

    Pas de panique vous dites vous-même l’avoir fait par amour. Dieu ne veut pas que nous menions une vie de débauché, mais il ne veut pas non plus nous accabler ou nous envoyer en enfer pour cela. Même un criminel ne culpabilise pas toujours et pas autant alors imaginez pour ce qui est de votre état : vous ne vous retrouverez pas en enfer, parce que déjà vous avez du remords. C’est le mal qu’on se fait à nous que Dieu veut nous éviter. Il veut notre bonheur, qu’on soit heureux. Ayez confiance il vous a pardonné, mais il faut vous pardonner à vous-même. Si vous ne voulez pas le faire avant le mariage, ne recommencez pas. Si vous estimez que c’est une erreur, une erreur reste une erreur. Rien d’impardonnable ni d’insurmontable.

  174. Viviane dit :

    je suis tout à faire d’accord de ce qui a été dit par l’homme de Dieu, puisse Dieu le soutienne continuellement. Je suis en amitié avec un mec issu d’une église sœur à la mienne, Dieu merci nous avons compris et conclut ensemble que le sexe n’est pas la priorité et ça viendra après notre sainte et sacré union. Bien le petit dysfonctionnement est que je réalise que je n’arrive pas encore à exprimer mon amour pour lui comme il en a l’habitude de le faire et je pense rarement lui. Je me demande si je l’aime en réalité ou non. Que m’enseigne la Bible dans ce cas svp ? Merci par anticipation

  175. emdeclerm dit :

    la Bible donne peu d’indications sur les sentiments. Il vaut mieux prier pour y voir clair je ne vois pas objectivement d’explications sur l’amour dans le mariage

  176. Sandra dit :

    bonjour la famille. Un coup de main svp. J’ai actuellement 21 ans et depuis l’âge de 12 ans je vis avec une l’une de mes tante une ville de la place, à l’âge de 15 ans c’est à dire 3 ans après mon arrivée mon tuteur(mari de ma tante) a commencé par être par exprès peu jovial avec moi et quand j’ai voulu savoir le pourquoi d’un tel changement, monsieur me faisait comprendre que je ne suis du tout pas gentil(la communication passait peu ou du pas entre ma tante et moi, j’avais tellement peur que je n’arrivait même pas à partager mes moindres soucis avec elle car elle dure en apparence et un jour elle me faisais comprendre que je retournerai au village si ci si ça…), et par la suite c’est monsieur voulais tout simplement mon intimité et c’est à ,cause de mon refus que je suis du tout pas gentil. C’est le début de la guerre et je n’avais même le culot de dire quoi que ce soit à ma tante. Concernant mes parents, je suis orpheline de père et je voulais pas inquiéter ma mère de ma vis de l’autre côté pour. ça devenais de en plus en plus dure, je précise que c’est lui(mon tuteur) qui faisais tout pour moi et un jour il m’a dit clairement que si je n’accepte pas sa demande c’est qu’il ne dépenserait plus pour ma scolarité et autre, je n’avais personne avec qui partager cette nouvelle, difficilement et progressivement le mal a été consommé et répété et l’harmonie est revenue entre nous, je pensais bien fait. UN jour j’ai après avoir reçu CHRIST j’ai pris la ferme décision de mettre un terme à cette salle vie. Il a insisté mais sans succès et c’est encore le début de la mésentente. Plus tard on s’est une engueuler et sous l’effet de la colère je lui ai en criant que J’EN AI MAR de tout ça …. Il l’a mal pris bientôt 3 ans juste là je n’ai rien dit à ma tante. Vue tout ce qui s’est passé et avec la parole qu’on me prêche à l’église j’ai décidé tout PARDONNER et OUBLIER j’ai prié le Seigneur de me venir en aide. Je lui ai balancé des textos pour demander pardon mais il m’a tout simplement répondu que les CAROTTES SONT DEJA CUITES il y de cela une semaine je me suis encore rapprocher de lui de pour lui demander pardon il m’a encore rejeté et il ajouté ceci « débrouille toi pour les prochaines années académiques » (….) j’ai l’assurance que j’ai reçu le pardon Divin mais que faire pour obtenir son pardon avant qu’on se sépare car je pense pas faire ma licence sous sa tutelle mais son pardon tout au moins………. Merci de vos précieuses interventions SHALOM

  177. Sandra dit :

    Je précise qu’il est un croyant Catholique et moi Évangélique merci

  178. emdeclerm dit :

    Pour l’argent vous pouvez demander de l’aide à des institutions. Je ne sais pas quelles études vous faites ni où vous habitez mais je pense qu’il doit exister des services sociaux qui sont prêts à vous aider pour vos études. Il faut vous renseigner. Pour le reste, laissez du temps, ce grossier personnage reviendra vers vous mais à mon avis on ne peut pas accorder son pardon à une personne qui n’en veut pas de toute façon.

Laisser un commentaire