S'abonner par :
 rss
 email

faire un choix - http://www.flickr.com/photos/85608594@N00/15094926566 Found on flickrcc.net

Question d’un visiteur :

Bonjour
Je chemine avec une communauté protestante évangélique, faut-il être prudent? L’église catholique m’a refusé le mariage, j’ai du bonheur car la joie renais en moi, ce qui va poser problème c’est avec mes parents qui sont de fervents catholiques et défenseurs du pape et de ses dogmes… je vous félicite pour votre site, je découvre les grands réformateurs John Knox, Calvin, Valdés, etc. Priez pour moi.
Bon week-end a vous.
Julien

Réponse d’un pasteur :

Bonjour Julien

Oui, bien sûr, il faut être prudent, car quand quelqu’un veut créer une secte il faut qu’elle soit plaisante et apparaisse comme une église respectable pour mieux attirer puis contrôler l’esprit de leurs membres. Il y a des églises qui se disent « évangéliques » ou qui se disent « protestantes » ou « église chrétienne »… et qui sont sectaires, cherchant à couper leurs fidèles de leurs conjoints, de leurs familles et amis… d’autres églises qui sont même carrément des sectes, cela existe évidemment et c’est si bien fait qu’il existe des

Pour le savoir, il suffit observer et garder votre intelligence en alerte, pour reconnaître s’il y a des signaux inquiétants sans se faire enfumer par tout ce qu’il y a de génial et de bon par ailleurs (comme on dit, on n’attrape pas les mouches avec du vinaigre). Il peut y en avoir quelques signes inquiétants sans que ce soit grave,personne n’est parfait, aucune église n’est parfaite non plus.

  • Vous pouvez de demander au pasteur s’il pense que l’on peut être un bon chrétien tout en étant catholique. S’il répond non, c’est signe que cette église se met à la place de Dieu pour juger les personnes, ce n’est pas bon signe.
  • Vous pouvez aussi demander s’ils autorisent à un membre de leur église d’aller à la messe, ou au culte dans une autre église protestante de temps en temps.
  • Vous pouvez demander si leur église peut organiser un culte pour demander à Dieu sa bénédiction sur le mariage entre un membre de leur église avec un autre chrétien catholique, par exemple, ou avec une personne qui n’a pas de religion… si votre église dit que non, ce n’est pas bon signe à mon avis.
  • Si cette église fixe des dons obligatoires pour les fidèles, ce n’est pas très bon signe non plus.
  • Si la société est présentée totalement négativement par opposition à la seule vraie vie qui est dans l’église, ce n’est pas bon signe non plus, car comme le dit Jésus « Dieu a tellement tellement aimé ce monde » (Jean 3:16). C’est vrai que le monde a besoin de progresser, bien sûr mais il est loin d’être tout négatif aux yeux du Christ.

S’il y a trop de signaux inquiétants, personnellement, je changerais d’église, même si elle est très très sympa, chaleureuse & vivante… Mais chacun fait ce qu’il veut.

Il existe beaucoup d’églises appelées « évangéliques » ou « protestantes » qui sont formidables, libérant les personnes plutôt que de les enfermer dans un système, leur permettant de sa rapprocher de Dieu dans la confiance en son amour et non dans la crainte, leur permettant d’aller dans ce monde que Dieu aime en aimant ce monde et ses habitants tels qu’ils sont déjà, aujourd’hui…

Amitiés fraternelles
Dieu vous bénit.

pasteur Gaspard de Coligny

Plusieurs centaines d’autres questions & réponses sur le site

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

3 Réponses à “Question : je chemine avec une communauté protestante évangélique, faut-il être prudent?”

  1. Pauline dit :

    Bonjour Monsieur Pernot,
    Que pensez-vous de l’Eglise de la Porte ouverte de Mulhouse?
    Secte ou pas?

  2. Chère Madame
    Je ne pense vraiment pas que cette église soit une secte, non. Pour savoir si elle est sectaire, étroite d’esprit, aliénante… c’est difficile à dire, il faut voir cela au niveau de la base, dans ce que disent les pasteurs et les piliers de l’église à un simple fidèle, comme indiqué plus haut.
    Dieu vous bénit

  3. Marie-Alicia dit :

    Monsieur Pernot, Bonjour.

    Une autre dimension est celle de l’enseignement, à mon sens, dimension importante ; pas seulement, savoir, mais l’impact de ce qui est enseigné sur la vie des personnes.
    Or, la plupart du temps, les « pasteurs ? » n’ont aucune formation / à l’hébreu et au grec ; l’Ancien Testament est souvent considéré cf inutile.
    On fait dire aux lectures bibliques (+ à la lettre…), ce que l’on veut, voire ce qui arrange. Sans parler des soumissions aveugles, sans se poser de questions.
    Et un jour, vous rencontrez des personnes qui ne savent plus comment orienter leur vie, qui s’interrogent (heureusement), entre ce qu’elles lisent elles-mêmes et ce qui leur est dit, mais qui se retrouvent dans un fonctionnement culpabilisant et très ambivalent, sans savoir que choisir pour leur vie, quelles décisions prendre pour leur propre existence.

    La formation des responsables mérite aussi une attention particulière.
    Vous ne pensez-pas ?
    Bien fraternellement.

Laisser un commentaire