S'abonner par :
 rss
 email

femme - http://www.flickr.com/photos/42362746@N03/4509132174 Found on flickrcc.net

Question d’un visiteur :

Bonsoir,

Je me permets de vous écrire car vous êtes pasteur. Je vous demande dans la mesure du possible de répondre à mes questions. J’ai vu un prêtre qui m’a écouté et donné des réponses. Mais je souhaite avoir votre point de vue.

J’ai rencontré un homme qui c’est reconverti au christianisme depuis 8 ans, à la base il était musulman. Je suis musulmane. Cette personne que j’aime beaucoup et que je respecte m’a dit que le fait d’être une femme divorcée est un problème. On est devenus amis à sa demande mais c’est dur pour moi et j’ai du mal à accepter d’aimer pour la première fois un être qui me rejette pour ce divorce, j’ai vraiment souffert. Je n’ai pas divorcé pour le plaisir, d’une part j’ai été forcée de me marier et d’autre part j’ai été violentée physiquement et psychologiquement.

Depuis que je le connais les religions, elles me perturbent (toutes), mais je crois toujours en Dieu.

Quand pensez vous ??? Sur le fait que je suis divorcée et que je ne peux pas faire ma vie avec lui pour cette raison???

Merci de votre réponse.
Cordialement

Réponse d’un pasteur :

Chère Fatima

Ah vraiment je suis désolé que ces religieux ne vous aient pas mieux accueillie.
Alors que avez déjà tellement souffert.
Alors que la base même de l’Evangile du Christ, à mon avis, c’est ce que l’on appelle en théologie « la grâce de Dieu » et donc que même si vous aviez divorcée par votre faute pleine et entière, si vous vous tournez maintenant vers Dieu en lui demandant son pardon et son aide, comment pourrait-il vous repousser ? Une petite histoire symbolique que raconte Jésus parle de cela : « la parabole du fils prodigue » (Evangile selon Luc 15:11-24).

Dieu est miséricorde et pardon, le Christ le montre par ses paroles et par sa vie. Et l’Islam l’affirme aussi, dès les premiers mots du Coran.

Mais en ce qui vous concerne, nous n’avons même pas besoin d’avoir recours au pardon de Dieu pour les pécheurs que nous sommes tous, car à mon avis votre divorce était la meilleure des solutions, bien sûr. Quand un conjoint est violent, physiquement et psychologiquement, il n’est pas question de l’accepter. Car Dieu ne veut pas le mal et qu’il n’est pas bon de laisser la méchanceté et le mal s’exprimer.

Donc, ma conviction en tant que croyant, en tant que disciple du Christ, et en temps que pasteur, c’est que vous êtes bien entendu digne de trouver maintenant l’homme de votre vie, avec qui vous pourrez fonder une vraie famille, basée sur le respect et l’amour mutuel, un couple où chacun essaye de rendre heureux l’autre.

Mais certains croyants ont une vision un peu étroite de la morale. Ils n’imaginent que le cas idéal où un garçon et une fille se rencontrent, chacun trouvant dans l’autre son premier et seul amour, que les familles s’accordent, qu’ils se marient devant la société et devant Dieu, que leurs caractères et les circonstances de la vie font qu’ils auront une vraie vie de couple jusqu’à la grande vieillesse avec leurs enfants et petits enfants autour d’eux… Tout le monde est d’accord pour ce joli modèle idéal . Mais la vie est souvent plus compliquée. Et quand il y a un problème, Dieu est encore là, il est même d’autant plus présent pour aider quand il y a une difficulté pour nous aider à avancer, car il est le Dieu de la vie et de la bénédiction. Il est un Dieu qui guérit, qui console, et qui ressuscite, qui remet sur pied, qui ouvre des voies nouvelles, une espérance.

Que faire, alors si cet homme que vous aimez a une vision étroite qui n’envisage que le cas idéal et qui refuse d’avoir cette ouverture bienveillante et tournée vers l’avenir, vers la vie ? Tant pis pour lui, oubliez-le, il ne vous mérite pas, il ne vous aime pas vraiment. Sinon il sentirait votre cœur et votre foi, il sentirait la bénédiction de Dieu sur vous pour vous aider à avancer et à vivre. Alors, ce n’est pas le fait que vous soyez divorcée qui vous empêcherait de faire votre vie avec lui, ce n’est pas ça qui l’empêcherait, mais c’est son manque d’amour pour vous, son manque de foi dans le pardon de Dieu. Et franchement, cela vaut mieux pour vous de ne pas faire votre vie encore une fois avec un homme qui ne vous respecte pas et qui ne vous aime pas.

Soyez fière de ce que vous êtes, de votre élan de vie, de votre foi sincère, de votre espérance grâce à lui, de votre courage.

Dieu vous bénit

pasteur Gaspard de Coligny

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

Laisser un commentaire