S'abonner par :
 rss
 email

peluche et balle de fusil - http://www.flickr.com/photos/74416108@N04/6863298689 Found on flickrcc.net

Question d’un visiteur :

Bonsoir pasteur,
Je ne sais pas par où commencer. Tout d’abord je vous remercie de pouvoir m’écouter et m’aider à y voir plus clair dans mes questions.

Vendredi dernier, ma cousine de 18 ans a perdu la vie tragiquement, elle s’est fait tirer dessus. Depuis cette nouvelle je ne retrouve pas le sommeil, j’ai perdu l’appétit, cela a chamboulé ma vie. Lorsque je ferme les yeux j’ai peur je la revois et je n’arrive toujours pas à accepter sa mort. Je cherche à soutenir ma famille, l’enterrement est vendredi prochain. Ceci est tout nouveau pour moi, c’est la première fois que j’ai aussi mal au cœur et je ne sais pas comment faire le deuil.

Je ressens de la colère, et me demande pourquoi ceci lui est arrivé à elle ?
Pourquoi ôter la vie d’une adolescente de 18 ans?
Pourquoi autant de souffrance dans ce bas monde?
Et surtout est ce Dieu qui nous inflige cela, si oui pourquoi?
Pasteur, ceci est il déjà écrit? Nos destins sont ils déjà tout tracés?

Tant de questions dans ma tête, je ne sais comment y répondre…

Merci de m’éclairer

Réponse d’un pasteur :

Chère Madame

C’est normal et c’est juste d’être bouleversé par un tel drame. Car c’est absolument inacceptable, car c’est infiniment injuste, c’est une perte d’une œuvre d’art unique, avec des talents et puis une personnalité tissée de millions de moments d’amour, de paroles, de complicités, de lectures, de prière et d’émotions…

Donc oui, il ne faut pas accepter le scandale de sa mort.

Et non untel scandale n’était écrit nul par à l’avance, il n’y a pas de destin tracé d’avance, et certainement Dieu ne veut pas ce genre de chose. Evidemment, il ne le veut pas ni ne l’accepte. Mais Dieu n’est pas tout puissant, il ne l’est pas vis à vis de la nature, il y est à mon avis une dynamique d’évolution qui appelle une mise en ordre du chaos qui n’est encore que partiellement achevée. Dieu est encore moins tout puissant en ce qui concerne les humains, il appelle, il cherche à élever, à épanouir, à accompagner, il cherche à susciter en chacun de nous aussi une évolution pour de plus grandes qualités d’être, de sorte que noter personnalité s’épanouisse en produisant une bonne créativité. Mais personne, pas même Dieu, ne peut forcer un autre à aimer, ni à être joyeux, ni à être libre d’inventer de belles choses et de belles relations.

Donc Dieu est le premier à pleurer, si je puis dire, sur l’assassinat de votre cousine. Il est le premier à pleurer sur la mort d’un enfant souffrant de cancer. Car c’est malgré la volonté de Dieu que ces enfants meurent ainsi. Et c’est un gâchis absolument inestimable. Et c’est un drame pour des familles entières, celle de votre cousine, la famille qu’elle aurait fondée, peut-être la famille de l’assassin. Pourquoi ôter la vie à une gamine ? La folie, la haine, une bêtise idiote… que sais-je ? C’est en tout cas la faute de l’homme, ou la faute des hommes car il a souvent fallu toute une chaîne de circonstances pour en arriver à ce terrible résultat.

Mais Dieu ne l’a pas abandonné pour autant. Il n’a pas pu empêcher cela malgré ses efforts pour soigner, calmer, pacifier, rendre plus sage et plus aimant chacun. Et Dieu ne nous abandonne pas pour autant. Ni maintenant pour ce temps de deuil, ni pour son avenir à elle, ni pour l’avenir de ceux qui restent.

D’abord, c’est le corps de votre cousine qui est mort. Je pense sincèrement que la vie continue dans l’invisible, sous une autre forme. Mais en tout cas, ce qui est certain, c’est que l’amour de ceux qui l’aiment est encore aussi grand qu’hier, cet amour est devenu douloureux mais il est pleinement vivant. Et même vivifiant. Aujourd’hui cet amour pour elle est douloureux mais déjà cet amour permet à chacune et chacun de ceux qui l’aiment de se laisser apporter quelque chose par cette fille que vous pleurez. Encore aujourd’hui ses qualités, son esprit, sa personnalité, et mille petits souvenirs peuvent participer à cette évolution positive de notre être que Dieu espère et pour laquelle il travaille.

C’est pourquoi la mémoire affectueuse est si importante, ces moments où vous penserez à elle, parlerez d’elle avec d’autres qui l’aiment.
Et dans la prière aussi, car Dieu est une prodigieuse dynamique d’évolution, faisant émerger la vie hors du chaos, et donc pouvant ressusciter une relation nouvelle et vivifiante avec votre cousine à partir du chaos de sentiments et de mémoire.

Et de cette douleur, de cette juste révolte qui vous anime, il peut faire une énergie positive pour bâtir un monde plus juste, plus aimant, plus solidaire avec ceux qui souffrent.

En attendant. Bon courage, bravo de vous serrez ainsi les coudes les uns les autres. Bravo de vous poser des questions. Vous trouverez ici quelques autres pistes concernant l’existence du mal et de la souffrance, et sur la puissance de Dieu.

Amitiés

pasteur Gaspard de Coligny

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

Laisser un commentaire