S'abonner par :
 rss
 email
calligraphie de Salam

Calligraphie de Salam « la Paix »

Question d’un visiteur :

Par le Nom d’Allah Le Miséricordieux, Le Tout Miséricordieux,

Je vous écris avec pour but ultime si Allah le veut bien, de vous appeler à l’Islam.

J’ai lu quelques réponses que vous apportez à certaines questions sur le site l’oratoire du Louvre, et elles sont je le reconnais empruntes d’humilité et de sagesse. Toutefois, je note des contradictions flagrantes provenant des gens du Livre (juifs et chrétiens), dans le sens où beaucoup d’interdits sont cités dans leurs livres, et je n’ai rencontré pour l’instant aucun chrétien par exemple les respectant (interdiction d’adorer autre qu’Allah, interdiction de manger du porc, interdiction de l’usure, etc…).

Dans une de vos réponses, vous dites que tout à chacun peut interpréter les versets de la Bible selon sa convenance, c’est donc une porte ouverte à toutes les dérives, chacun y allant de sa petite interprétation. (nous connaissons cela en Islam de la part de certains « réformateurs », en effet il n’y a qu’une seule compréhension possible et juste du Coran, c’est celle du Prophète Mohamed salla Allahou a3layhi wa salam que Les Salutations d’Allah soient sur lui, et celles que ses compagnons ont pris de lui).

La vérité n’est qu’une et ne saurait se diviser, s’il y a divergence sur un point une des deux parties a forcément raison…

Je vous remercie de prendre le temps de lire.
Et je demande à Allah subhanahu de nous guider.

Réponse d’un pasteur :

Bonjour Monsieur

Merci pour ce message, mais vous savez, il n’y a vraiment pas plus de raison pour moi de devenir musulman que pour vous de devenir chrétien.

Personnellement, je n’essaye pas de convertir les musulmans au christianisme, par respect pour l’Islam. Je pense que comme croyants, nous ferions mieux de chercher à toucher les personnes qui ne connaissent pas encore le Dieu unique, et de montrer par notre bonne entente entre religions monothéiste que Dieu est bon, et que la foi rend l’homme meilleur, plus sage et plus source de vie, comme Dieu lui-même est bon, sage, source de Paix et de vie.

Vous pensez sans doute bien faire en essayant de convertir les chrétiens à l’Islam, vous pensez peut-être même gagner quelque chose auprès de Dieu en faisant cela. Mais à mon avis cet effort de détournement de chrétiens fait passer l’Islam pour intolérant, comme manquant de respect pour les autres religions.

Si je vous dis cela, c’est que j’ai reçu des témoignages de bien des personnes en ce sens. Je sais, moi, qu’il existe des musulmans respectueux de la foi des autres, des personnes ouvertes, ne critiquant pas la religion des autres. Je sais que c’est une calomnie de dire que l’Islam est source d’intolérance. Le problème c’est que votre message peut le laisser penser et que ça salit l’Islam aux yeux du monde. Le pire ennemi de l’Islam est cette intolérance de quelques-uns. En effet, bien des musulmans se tournent vers l’athéisme ou vers le christianisme à cause de cela. Vosu en les rencontrez peut-être pas,

J’ai reçu des messages me disant : on en a assez de l’Islam à cause de l’intolérance des islamistes, de tous ces musulmans qui disent qu’il n’y a qu’une seule vérité, une seul lecture possible du Coran et qui cherchent à endoctriner les gens, et nous font honte avec leur violence. Alors, c’est moi, un théologien chrétien qui me sens tenu, par respect pour l’Islam, de leur répondre que tous les musulmans ne sont pas comme ça, qu’il y aussi des musulmans ouverts, tolérants, qui rendent honneur à l’Islam comme source de paix, et qui par leurs actes et leurs paroles, honorent Allah comme miséricordieux et comme source de la vie, et comme source de Paix. Et c’est moi, théologien chrétien qui encourage ces musulman dégoûtés à ne pas devenir chrétien pour autant mais à chercher à associer Islam et Paix ensemble.

Non, il n’y a pas une seule vérité, autre que Dieu lui-même. Mais les chemins vers lui sont multiples. Par exemple, si la juste place de l’homme devant Dieu était d’être au sommet d’une haute montagne. Ceux qui sont au sud de la montagne devront prendre un chemin qui va vers le nord. Ceux qui sont à l’est de la montagne devront prendre le chemin qui va en direction du couchant, celui qui est à l’ouest devra prendre la direction du levant et celui qui est au nord la direction du sud… Heureusement, quatre prophètes ont été envoyés par Dieu pour aider à trouver le bon chemin. Si un homme de chacun de ces quatre peuples font une réunion pour chercher quel est le meilleur chemin selon Dieu, si chacun reste avec un point de vue étroit, il n’y en a pas deux qui tomberont d’accord, et les injures peuvent commencer à arriver, chacun étant certain d’avoir raison (ce qui est vrai) mais chacun étant persuadé que l’autre devrait se convertir pour penser comme lui. En fait le problème, c’est que chacun réduit alors Dieu à son petit point de vue, il fait tomber l’image de Dieu au pied de la montagne.

La sagesse, et le vrai respect de Dieu serait que chacun respecte l’autre, même si les chemins sont différents, les quatre prophètes, disant des choses différentes avaient tous les quatre raisons, et si chacun suit ce qui est le juste chemin pour lui, finalement tous seront unis par le Dieu unique.

Mais si un grand théologien, un grand croyant d’un de ces peuples arrive à convertir un croyant d’un autre endroit, ce croyant va quitter le chemin qui le menait au sommet de la montagne pour filer droit dans un gouffre, faisant sa perte et faisant du théologien qui l’a converti un meurtrier de son frère, l’ayant détourné de la volonté de Dieu pour lui.

Et il est intéressant, il est noble d’inviter ceux qui sont dans la plaine à lever les yeux vers la montagne et à découvrir le chemin qui va les y mener, le chemin qui est propre à ce qu’ils sont. Donc oui, il est important que chacun puisse être en relation personnelle avec Dieu pour que Dieu lui-même l’éclaire sur ce qui est le bon chemin pour lui. Car Dieu s’occupe de chacun et ce qui est bon pour moi n’est pas nécessairement bon pour mon frère. C’est Dieu qu’il faut présenter aux hommes et aux femmes, et les laisser libre ensuite de chercher leur chemin vers Dieu, librement. La contrainte n’est pas bonne en religion, et je ne pense pas qu’elle plaise à Dieu.

Il y a ainsi un seul Dieu, mais plusieurs vérités de Dieu pour les humains. Et vouloir imposer une unique vérité est une offense à la grandeur même de Dieu, à cette diversité de pensées et de religions qu’il a lui-même voulues, comme une richesse. Comme il existe différentes fleurs, de différentes couleurs et parfums, mais que toutes, chacune à sa façon, chantent la louange du Dieu unique.

Cela dit, que la Paix soit sur vous.
Et merci pour votre engagement pour Dieu, dans la foi.

pasteur Gaspard de Coligny

Plusieurs centaines d’autres questions & réponses sur le site

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

9 Réponses à “Question : Je vous écris pour vous appeler à l’Islam, si Allah le veut bien”

  1. felipe-h dit :

    Pourquoi Dieu nous a fait en sorte que l’on est une couleur de peau différente ?
    -Pour qu’on sache s’accepter lorsqu’on se ressemble pas physiquement !
    Pourquoi Dieu a fait en sorte que les gens du livres pratiquent des religions différentes mais avec le même message de fond ?
    -Pour qu’on sache s’accepter lorsqu’on pense différemment …
    Et si toutes ces sois disant différences étaient là pour qu’on apprenne à vivre ensemble et se tolérer à tous les niveaux ?

  2. Ludivine dit :

    Je crois que Dieu a voulu la diversité philosophique, spirituelle et religieuse. Aussi, les religions animistes (comme celles qui pré-existaient aux Christianisme en Europe, comme celles- qui existe encore dans bien des endroits du globe), le bouddhisme, les religions quelles soient monothéistes, polythéistes, panthéistes, toutes nous mènent vers Dieu, chacune empruntant des chemins parfois très différents.
    Merci Mr PERNOT pour votre réponse juste, respectueuse et ouverte.

  3. Marc D. dit :

    Plus qu’une réponse, c’est un appel à aller plus loin que la simple tolérance et à respecter l’intégrité physique, psychologique, culturelle et spirituelle de l’autre et à s’ouvrir à sa carte du monde. N’est-ce pas une belle façon d’aimer son prochain ? Merci pour ce beau texte dont je saurai m’inspirer lors de prochaines prises à partie et qui m’invite à beaucoup d’humilité.

  4. EIM dit :

    Salut !

    Merci pour votre réponse Pasteur Gaspard de Coligny, je la trouve très juste et je la partage. La personne qui vous a écrit connait très mal le Coran j’ai l’impression, ou y prend ce qui l’intéresse pour justifier sa haine et son mépris des autres religions, vu le contenu de sa question, voici quelques passages du Coran disant tout le contraire de ce qu’il vous à écrit :

    Sourate 5 verset 48 « Si Dieu l’avait voulu il aurait fait de vous une seule communauté. Il ne l’a pas fait, afin de vous éclairer par vos différences. Concurrencez-vous dans les bonnes oeuvres, vers Dieu est votre retour à tous, alors il vous éclairera sur vos divergences. »

    Coran II 52 : « Ceux qui croient,
    ceux qui pratiques le Judaïsme,
    ceux qui sont Chrétiens ou Cabeens,
    ceux qui croient en Dieu et dernier jour,
    ceux qui font le bien : voilà ceux qui trouverons leur récompense auprès de leur Seigneur. Ils n’éprouveront plus alors aucune crainte, ils ne seront pas affligés. »

    Sourate II- 143 « Chaque peuple a une plage du ciel vers laquelle il se tourne en priant. Vous efforcez-vous à pratiquer les bonnes œuvres partout où vous êtes. Dieu vous rassemblera tous un jour, car il est tout puissant. »

    Sourate X – 99 « si ton seigneur le voulait tous ceux qui sont sur terre, tous croiraient. Est-ce à toi de contraindre les gens à être croyants ?

    Et j’ajouterai : « Respecte l’être humain, car s’il n’est pas ton frère dans la religion, il est ton frère dans l’humanité. » – ʿAlī ibn Abī T̩ālib (600 – 661) (4ème calife de l’Islam et 1er imam pour les chiites)

    Ainsi que : « Il y a  » ma  » vérité et  » ta  » vérité, qui ne se rencontreront jamais.  » LA  » Vérité se trouve au milieu. Pour s’en approcher, chacun doit se dégager un peu de  » sa  » vérité pour faire un pas vers l’autre… » – Amadou Hampâté Ba (écrivain, ethnologue malien, musulman, sage très respecté sur le continent africain)

    Paix, Salut, Shalom, Salaam !

  5. Sophia dit :

    Bonjour Pasteur,
    C’est ce genre de réponses (qui me semblent découler de l’évangile)qui m’ont donné envie de devenir chrétienne. Cependant j’avoue que ne ne comprend pas très bien l’un des paragraphes :
    Si grand théologien, un grand croyant d’un de ces peuples arrive à convertir un croyant d’un autre endroit, ce croyant va quitter le chemin qui le menait au sommet de la montagne pour filer droit dans un gouffre, faisant sa perte et faisant du théologien qui l’a converti un meurtrier de son frère, l’ayant détourné de la volonté de Dieu pour lui.
    Merci de votre réponse.

  6. Oui, la religion est un peu comme le sport, ce qui convient à l’un n’est pas nécessairement ce qui est le mieux pour un autre. Par exemple, telle personne a besoin de repères, de certitudes de foi, de consignes morales et religieuses. Cette personne sera plus à l’aise dans une église évangélique, ou dans une paroisse catholique traditionnelle, et sa foi, sa personnalité pourra s’y épanouir alors que dans une paroisse plus libérale, cette personne serait troublée, se sentant en danger devant une incessante remise en question. Telle autre personne trouvera parfaitement insupportable d’être ainsi encadré et qu’il ne lui soit pas permis de réfléchir personnellement sur certains points essentiels, ressentira la pression de l’église comme un chantage mais s’épanouira dans une église où sa réflexion et sa foi seront stimulées par la diversité d’approche des membres et des pasteurs…

    C’est ainsi que ce qui va épanouir la foi de l’un va tuer la foi de l’autre et inversement. C’est pourquoi il est bon qu’il y ait une diversité d’églises chrétiennes différentes, et que les gens aient le droit de changer, d’évoluer. Il en est de même pour les différentes religions, je pense. Chacun son truc.

  7. Esther dit :

    Monsieur le pasteur,

    je découvre ce blog et votre réponse à cette lettre ainsi que d’autres qui y ressemblent. Votre point de vue sur la montagne et sur les différents chemins qui mènent à Dieu est un point de vue qu’il m’arrive assez souvent d’entendre dans l’Eglise Réformée de France (dont je fais partie). Il est très honorable dans la tolérance qu’il révèle, son ouverture, son respect.
    Cependant il y a un point non négligeable sur lequel cette position me met mal à l’aise, me trouble dans ma foi, et me révolte. A vous écouter, tous les monothéismes se valent puisqu’ils mènent à la même éthique, le choix d’une religion se fait soit en fonction d’une tradition soit d’une sensibilité toute personnelle comme on peut préférer une couleur qui nous parle plus qu’une autre. Vous dites même qu’il est dangereux de changer de voie.
    Je pense, comme vous, que l’Esprit souffle partout, en chacun d’entre nous quelque soit sa religion. Je pense qu’il y a une part de vérité, d’intuition divine dans beaucoup de religions. Je crois aussi que l’homme mène le christianisme terrestre, dont le protestantisme, à beaucoup d’erreurs. Différemment à vous, je pense que cela est également vrai des athées au sein desquels j’en ai vu plus d’un avoir toute la miséricorde dont vous parlez. Probablement même d’un certain nombre de polythéistes.

    Mais je sais aussi pourquoi j’ai adopté la foi chrétienne, protestante en particulier, et pas une autre.

    Est-ce devenu politiquement incorrect, théologiquement incorrect, de dire même dans un temple que je suis chrétienne car je crois que Jesus-Christ est le fils de Dieu, qu’il est mort et ressuscité (même si ce n’est pas littéral)? Est-ce être malveillant que de souhaiter, que de se réjouir, et même de prier, pour que des personnes d’une autre religion découvrent l’Evangile de Jésus-Christ? Pensez-vous sincèrement qu’il est impossible de respecter les autres en croyant que notre religion est plus proche de la vérité que les autres? Le Christ, les apôtres dont Paul, ne se sont-ils pas efforcés de permettre à des juifs de se convertir tout en reconnaissant que « le salut vient des juifs »?
    Le judaïsme est ancré dans une Alliance, mais le Christ en offre une nouvelle. L’Islam nie la mort, la résurrection du Christ et modifie une grande partie de l’Ancien Testament en le considérant comme falsifié. Même le catholicisme, notre « frère ennemi », a bien des différences théologiques qu’il n’est pas nécessaire de rappeler.

    En disant que « les quatre prophètes mènent au même sommet », que chacun doit juste suivre sa sensibilité, choisir sa voie tranquillement, que tous les monothéismes sont tous aussi bien les uns que les autres, vous dévalorisez considérablement et le christianisme et le protestantisme. Et vous nous dites aussi que notre religion, que notre foi, est pacotille. Que ce qui compte c’est de croire en Dieu car on devient alors miséricordieux, et que les athées n’ont pas un point de vue spirituel respectable. Vous nous dites que ce qui compte, ce sont les oeuvres. A vous écouter, on n’a même plus le droit de croire à notre religion, à notre foi, à notre catéchisme, car ce serait irrespectueux. Si je vous écoute sur ce point, je cesse d’être chrétienne pour être vaguement déiste en espérant très fort faire partie de ceux qui comprennent bien ce Dieu et qui deviennent bon et miséricordieux.
    Je suis très en colère contre ce genre de discours qui aplani tout, qui minimise l’importance de la foi pour en faire uniquement une posture éthique et qui crée un véritable relativisme religieux .

    Peut-être que je me trompe et que l’islam, le judaïsme, ou l’athéisme sont plus proches de la vérité. Il est certain que je me trompe au moins en partie dans ma façon de le comprendre et de le vivre. Mais je crois et je veux croire en Dieu par Jésus-Christ. Et je souhaite à tous, mes frères et soeurs de part le monde que je respecte dans leur humanité, de connaître un jour cette foi. Et je suis en colère contre vous de nous l’interdire.

    Peut-être, et je l’espère, que j’ai mal compris vos propos. Si vous le pouvez, face aux religions (dont de nombreux représentants cherchent à nous convertir), aidez-nous à savoir pourquoi nous sommes protestants et à nous donner envie de l’être encore.

    Respectueusement.

  8. Bonjour

    Et pourquoi croyez vous que je fais ce site internet et ce blog, bénévolement, en plus d’un gros temps de travail dans ma paroisse, ce qui permet de toucher dans les 100.000 visiteurs par mois ? Le ferais-je si je ne pensais pas que l’Evangile du Christ était source de salut et de vie ? Pourquoi aurais-je démissionné d’une statut hyper bien placé de fonctionnaire pour devenir pasteur avec un salaire qui me place avec ma femme sous le seuil de pauvreté officiel ?
    Jamais je n’imaginerais une seconde quitter la foi chrétienne que je pense être infiniment supérieure à toutes les autres voies. Pour moi. Mais je comprends que pour une autre personne cela puisse être la même chose pour leur religion. A propose de Jésus-Christ, que nous aimons regarder pour nous en inspirer… quand Jésus rencontre le centurion romain et que Jésus célèbre sa foi comme topissime, c’est la foi d’un polythéiste que Jésus est en train de célébrer et il ne lui dit pas de le suivre, lui, Jésus. C’est que Jésus laisse cette liberté. Qu’il sait reconnaître la foi au delà de la religion, du rite, du dogme. Jésus n’était pas un de ces intégristes qui pense que tout le monde devrait adopter son propre point de vue théologique et spirituel.

    La bonne religion pour une personne donnée est la religion qui permet à Dieu de la rendre meilleur, elle, plus sincère dans sa propre foi, plus aimante pour les autres, reconnaissant en eux un autre soi-même, pouvant voir les choses de son point de vue à lui et non de son propre petit point de vue à soi.

  9. Angelico dit :

    « La vérité n’est qu’une et ne saurait se diviser, s’il y a divergence sur un point une des deux parties a forcément raison… » dites vous (cf. question initiale)

    Si la vérité n’est qu’UNE et ne saurait se diviser, pourquoi alors invoquez la divergence sur un point qui créerait deux parties en contradiction dont l’une aurait forcément raison sur l’autre… vous faites ainsi de la Vérité (que vous reconnaissez cependant comme UNE) une dualité, une division, une opposition entre le « j’ai raison » et le « tu as tord ».

    Si la vérité est UNE indivisible c’est justement de révéler toutes divergences (différences) comme richesse, cadeau inouïe de la Vie, bénédiction divine que d’être affranchis de la tentation de la division des parties pris.
    La vérité n’est pas un concept abstrait à défendre (une idole), pour les chrétiens elle s’incarne vivante à jamais en un homme : notre Seigneur Jésus Christ.

    Dans le langage de la lumière des couleurs, la vérité est UNE d’être arc en ciel multicolore diffractant le blanc (leur somme parfaite), le noir étant leur absence parfaite.

    Dans la Vérité UNE qui libère le cœur sincère qui est à son écoute, rien ne s’oppose réellement.
    Il n’y a que chemins multiples qui s’offrent… là où l’impasse est ouverture, là où nous apprenons nos vies… seul, Dieu nous cherche depuis toujours dans le bon sens de l’Unique Vérité : Amour.

    « … à qui comparerai-je cette génération? Elle ressemble à des enfants assis dans des places publiques, et qui, s’adressant à d’autres enfants, disent: « nous vous avons joué de la flûte, et vous n’avez pas dansé; nous avons chanté des complaintes, et vous ne vous êtes pas lamentés ». Mt 11, 16-17

Laisser un commentaire