S'abonner par :
 rss
 email

Gaspard de Coligny le 29 mars 2015

prédication du pasteur Gaspard de Coligny James Woody
pour le dimanche 29 mars 2015

Quand un passage de la Bible est ambigu, quand il est bizarre, nous avons envie de passer en vitesse et de lire un peu plus loin un texte qui nous parle mieux. On a le droit, bien sûr. Mais ici, dans les études bibliques et dans les prédications, nous sommes ensemble pour pousser un peu nos limites, comme ces hommes et ces femmes qui transpirent pour soulever de la fonte dans la salle de sport voisine. Ce n’est pas pour se faire du mal mais afin d’être plus en forme, de muscler leur cœur, de libérer leurs mouvements, et de vivre mieux et plus longtemps.

Nous voici donc ce matin dans cette salle d’exercice spirituelle qu’est l’Oratoire. Et nous sommes bien. Bonne ambiance, appareils de musculation bien huilés. Il n’y a plus qu’à… prendre notre souffle, choisir un exercice, et produire notre effort, à notre rythme, sans trop forcer quand même. Comme le dit l’apôtre Paul, « chacun recevra sa propre récompense en fonction de son propre effort »(v.8). La vie est comme ça. Malgré toute la bonne volonté du Conseil presbytéral et de vos pasteurs, personne ne peut lire la Bible à la place d’un autre, personne ne peut se creuser la tête, ni prier à la place d’un autre, ni ouvrir son cœur, ni affiner sa théologie, sa façon d’être et d’espérer.

Chacun avancera selon les efforts qu’il fournira. C’est pourquoi, à l’Oratoire, nous ne nous ménageons pas. Mais attention, c’est comme pour l’exercice physique : juste un peu d’effort est parfait pour progresser, mais si l’on fait trop d’effort on s’abîme. Sentez donc votre foi et avancez à votre rythme en prenant ce qui vous convient d’exercices collectifs et d’exercices spirituels en privé. Dieu ne demande rien de plus, rien de mieux.

Pour ce matin, petit entraînement pour ce mettre en forme, de bon dimanche matin à la fraîche : je vous propose ce texte de la 1ère lettre aux Corinthiens. Comme souvent chez cet entraîneur exigeant qu’est Paul, l’effort est au rendez-vous. Il a l’air de nous dire, dans ce texte, à peu près tout et son contraire à la fois. Sympa.

… suite du texte ici

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

Laisser un commentaire