S'abonner par :
 rss
 email
mains en pierre - http://www.flickr.com/photos/91635249@N05/8982825530 Found on flickrcc.net

La Cathédrale, par Auguste Rodin

Question d’un visiteur :

Comment arriver à trouver la femme de sa vie?
A bientôt de vous lire!

Réponse d’un pasteur :

Bonjour

A mon avis, il ne faut pas trop la chercher avidement. Mais essayer d’être un célibataire heureux et épanoui, sérieux, travailleur, honnête, serviable, joyeux, engagé dans la foi… (on n’est pas parfait, certes, mais on peut essayer de faire ce que l’on peut quand même pour progresser).

Ensuite, il faut laisser le hasard des rencontres et l’aide de Dieu pour rencontrer des personnes. Il ne faut pas être trop fixé d’avance. Peut-être que c’est une femme qui n’avait pas attiré notre regard par sa beauté qui va être LA femme qui nous rendra heureux une vie entière, et une fille au visage d’ange qui va nous rendre fou. Peut-être qu’elle est toute maigre ou grosse, noire ou blonde, ouvrière ou professeur d’université. Il faut donc être ouvert à l’inattendu.

Mais on peut quand même réfléchir à deux ou trois qualités que nous aimons retrouver chez nos amis : par exemple est-ce que nous pourrions avoir un vrai ami qui ne soit pas très intelligent ou est-ce que cela nous énerve ? Ce serait alors un point important à bien vérifier. De même pour les autres qualités importantes comme la droiture, la sincérité, l’humour, l’intérêt pour les autres…. on a tous des qualités qui sont pour nous hyper importantes, et d’autre sur les quelles nous pouvons plus facilement passer. Il faut donc là aussi, apprendre à vous connaître vous mêmes, retrouver quelles sont les 2 ou 3 qualités essentielles (personne n’est parfait, on ne peut attendre des autres qu’ils le soient, on ne peut même pas leur demander de progresser (comme nous, ils feront ce qu’ils peuvent dans ce domaine).

Ensuite, pour savoir si telle fille pourrait être LA femme ? Il faut prendre le temps de la connaître, de se connaitre aussi, et pour cela :

  • discuter sur des sujets de philosophie : qu’est-ce qui compte vraiment pour nous, qu’est-ce qui nous rend heureux, faut-il toujours pardonner ? Comment faire si l’on n’en a pas envie, si l’on ne peut pas ? Que ferait-on si la fin du monde était dans 30 jours ? Ou n’importe quelles questions de ce genre qui permettent de discuter. Ce n’est pas grave si l’on ne tombe pas d’accord, c’est juste pour voir si on arrive à s’écouter, se comprendre, accepter que l’autre pense différemment, avance à un autre rythme, selon une autre logique peut-être.
  • faire des choses ensemble et pas seulement être ensemble : aller aider ensemble d’autres gens, s’engager dans une action de paroisse, construire quelque chose, randonner 8 jours avec 6 amis en montagne… pour se connaître dans la vie réelle avec ses obstacles, ses choix à faire, la fatigue. On ne se connaît pas vraiment en se contentant d’être collé ensemble.

Une fois que l’on a décidé que oui, c’est la femme de sa vie, et qu’elle trouve aussi que vous êtes son prince charmant. Il est bon de s’engager, à mon avis. Car en réalité tout en ce monde a une bonne et une mauvaise part. Et s’engager c’est accepter délibérément, consciemment que l’autre a et aura toujours une mauvaise part, évidemment, mais que cela ne nous empêchera pas de le garder. C’est extrêmement libérant de pas avoir à se demander chaque matin est-ce que je l’aime encore ? Mais simplement de se demander : qu’est-ce que je peux faire de bien pour cette personne aujourd’hui qui la rendrait (encore) meilleure, plus en valeur, plus épanouie. Et de se le demander dans la prière à Dieu de nous aider à reconnaître sa 1/2 bien, à pardonner, à espérer.

Et ainsi, même si cette femme n’était pas la parfaite, idéale femme de notre vie, elle peut le devenir. Vraiment.
Et si cette femme était vraiment LA femme de notre vie… nous aurons une chance pour qu’elle reste la femme de notre vie avec les années qui passent (même si la vie est parfois bien compliquée). Car un couple est une réalité vivante, et donc qui doit évoluer avec le temps.

Pour tout cela, il n’est pas inutile de travailler au jour le jour avec le Créateur, et de le laisser travailler un petit peu en nous. Car c’est bien d’une création qu’il est question, une création en évolution comme toute création qui se respecte.

Amitiés

pasteur Gaspard de Coligny

Plusieurs centaines d’autres questions & réponses sur le site

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

Une Réponse à “Question : Comment arriver à trouver la femme de sa vie?”

  1. Emdeclerm dit :

    Vous parlez néanmoins de cette femme idéale comme de la femme chrétienne mais au hasard ded rencontres on peut aussi rencontrer une personne non chrétienne. Les données changent un peu ds la mesure où l’on peut très bien s’entendre ms parler de la foi peut s’avérer compliqué même si rien n’est impossible. Moi je me pose souvent la question doit on se laisser aller au hasard des rencontres ? C’est vrai qu’auquel cas c’est plus spontané. Ms j’ai lu qu’un chrétien devait chercher une chrétienne par douci d’obéissance à Dieu par souci de former un attelage qui aille ensemble et pour s’ assurer du salut des deux époux ds le Seigneur. La Bible mrntionne t-elle ça comme une obligation ? Doit on écouter son coeur ou aller ds le sens d’un devoir de chrétienne ? Bcp de sectes se servent des lettres de st paul pour culpabiliser les chrétiens qui st avec des athées en disant que la colère de Dieu s’ abat car on desobeit lorsqu’on prend un conjoint qui ne reconnait pas Dieu. Ces arguments là st ils valables et tirés d’une partie fiable de la Bible ? Chercher un chrétien absolument revient à casser la spontanéité d’une rencontre comme si on attendait crayon en main en listant les qualités pour noter la personne que l’on rencontre. Je ne comprends pas l’achrnement de certains à condamner les mariages mixtes

Laisser un commentaire