S'abonner par :
 rss
 email

Gaspard de Coligny le 19 avril 2015

prédication du pasteur Gaspard de Coligny
pour le dimanche 19 avril 2015

Caïn a le souffle coupé par un sentiment d’injustice et d’humiliation. Le premier, il a inventé ce beau geste qu’est l’offrande pour Dieu. Abel a suivi. Résultat :

L’Eternel porta un regard favorable
sur Abel et sur son offrande
mais il ne porta pas un regard favorable
sur Caïn et sur son offrande.

Le texte ne nous donne aucun motif à ce refus. C’était pourtant l’occasion de nous donner une bonne petite leçon sur la juste relation à Dieu, mais non, ce texte ne nous parle pas de cela mais de cette expérience humaine fondamentale qu’est celle de subir l’injustice et l’humiliation.

Les premiers chapitres de la Genèse explorent l’essentiel de la condition humaine. Ce récit est le 3e des grands mythes qui ouvrent la Bible. Le 1er est celui de Dieu comme source de vie, faisant reculer le chaos par sa Parole. Le 2e mythe est celui du péché de l’homme quand il choisit comme dieu son propre désir à la place du Créateur. Et le 3e mythe est ce récit de Caïn face au sentiment d’injustice et d’humiliation. Parce qu’après avoir dit dans le 1er mythe l’immense élévation de l’humain, créé à l’image même de Dieu, les deux mythes suivants disent ce qui peuvent tuer l’homme. Dans le 2ème mythe, l’homme se place plus haut qu’il n’est en réalité. Dans le 3ème mythe, l’homme est au contraire écrasé par le sentiment d’humiliation et d’injustice.

Nous avons donc ici le récit des deux plus grandes difficultés qui sont les nôtres : le péché de base, et la morsure de l’injustice de la vie en ce monde.

À chaque fois, l’épreuve ne vient pas de Dieu, à chaque fois Dieu intervient pour sauver l’homme, il n’y arrive qu’en partie, laissant apparaître un humain gardant des cicatrices de ses chutes, mais en marche et faisant de grandes choses, comme Adam et Ève, puis Caïn et sa descendance. Prenons donc courage, Dieu ne nous laissera pas tomber comme une vieille chaussette. Pas même quand nous sommes coupable, et certainement pas si nous sommes frappés par l’injustice.
… suite du texte ici

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

2 Réponses à “Prédication : Caïn, face à l’injustice et à l’humiliation (Genèse 4 :1-16)”

  1. Nathan Andiran dit :

    Que faire quand on est confronté à l’injustice et à l’humiliation qui en est souvent son corollaire? Doit-on s’enfermer dans la rancune en nous disant qu’il y a bien un responsable: Dieu ou son frère ? Ou peut-on accepter que l’injustice soit quelquefois le fruit de l’imperfection du monde…
    Peut-on encore voir la lumière dans les ténèbres qui nous enveloppent ?…
    Peut-on refuser la vengeance et accepter d’être celui qui peut donner de la bonté aux autres ?…
    Peut-on aussi accepter par moments de « craquer » devant tant de souffrances qui nous sont injustement infligées ? De céder au découragement et retrouver malgré tout la protection divine et l’envie de nouveaux projets, « à l’est d’Eden ».
    Et bien Gaspard de Coligny nous donne une réflexion profonde et pas du tout idéaliste de la notion d’injustice et des humiliations qui en sont souvent les fruits. Une prédication qui avant tout reconnait que l’injustice est avant tout injuste et destructurante.

  2. KADER dit :

    Quel était le péché originel dans le jardin Éden??
    Pourquoi la bible ,dans la généalogie de ADAM ne mentionne pas le NOM de CAÏN??
    Est-ce cet serpent actuel qui séduit EVE dans le jardin d’Éden??

Laisser un commentaire