S'abonner par :
 rss
 email

http://www.flickr.com/photos/31332747@N00/2121626437 Found on flickrcc.netQuestion d’un visiteur :

Bonjour à vous,

J’ai de nombreuses questions mais c’est la première fois que je vous en pose une :

Mon mari (catholique non pratiquant comme moi) relie la religion catholique à une culture ainsi qu’à une croyance. Quant à moi, je ne la relie qu’à une croyance. Qu’en pensez-vous?

Merci d’avance.

Cordialement,

Réponse d’un pasteur :

Bonjour

Et bien, vous pouvez avoir tous les deux raisons.

  1. Pour certains, le christianisme n’est plus qu’une culture, ils se disent catholique, ou protestant, ou chrétien… mais sont « non pratiquants » ni en église, ni en privé, ni dans leur cœur.
  2. Pour d’autres, le christianisme est un ensemble de rites, par exemple pour les temps forts de la vie et des saisons, voire tous les dimanches (mais Dieu ne change pas nécessairement quelque chose à la vie de ces personnes là).
  3. Pour d’autres, c’est une croyance, c’est à dire une théologie et une morale (mais ces personnes là ne vont pas nécessairement à l’église, et ne prient peut-être jamais).
  4. Pour d’autres, qui sont mystiques, le christianisme est une foi, une spiritualité (mais ces personnes là ne vont pas nécessairement à l’église).

En bien entendu, il est possible de conjuguer plusieurs de ces dimensions. Il me semble que l’idéal serait ce conjuguer le point 2, nourrissant les points 3 & 4. C’est cela qui fait vivre, avancer, porter des fruits.

Amitiés

pasteur Gaspard de Coligny

Plusieurs centaines d’autres questions & réponses sur le site

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

Une Réponse à “Question : Le christianisme, est-ce une culture, une croyance, ou les deux ?”

  1. Conthe dit :

    Depuis longtemps, j’ai la sensation d’être « protestant » ou du moins croyant critique.
    Issu d’une famille catholique depuis des siècles (au moins le XIVè) j’ai rapidement ressenti que notre « allégeance à l’Ordre de Malte » était davantage un asservissement politique qu’une véritable fidélité à la Foi. Mes diverses « rebellions » m’ont couté cher. Ma famille me considère pour le moins original. D’un naturel provocateur, ma remarque « Virez le Pape qu’on voit Dieu » ne m’a pas fait que des amis. J’aurais dû être l’héritier d’une longue tradition catholique (fortement) apostolique (si peu) et romaine (à l’extrême, via Malte nos suzerains). « Culpabilisé à l’extrême », mon passage de l’autre côté du gué, est toujours très difficile à réaliser.
    Existe-t-il un forum des « Thomistes », des hésitants via le net… ou peut-on l’envisager ?
    Constantino Theopolitanus

Laisser un commentaire