S'abonner par :
 rss
 email
l'Annonciation, selon Fra Angelico

Annonciation, selon Fra Angelico

Question d’un visiteur :

Bonjour,
Permettez moi de vous poser une autre question sur le christianisme si vous le permettez ! Avec mes amis chrétiens, nous discutons théologie entre nous, et nous sommes tombés sur le sujet de la Vierge Marie. Certains ont dit qu’il était impératif de croire en la naissance divine de Jésus par le Saint Esprit. J’ai entrepris quelques recherches personnelles, et j’ai appris que, comme la doctrine de la trinité, sa conception divine fut rédigée beaucoup plus tard (IIe siècle si mes sources sont bonnes). J’ai appris aussi que cette naissance miracle fut inspirée par la mythologie hindoue, du dieu Krishna, lorsque des missionnaires revinrent d’Inde et que ce mythe fut incorporé peu après dans le Nouveau Testament, et non mis de côté (comme ce fut le cas pour les apocryphes sur l’enfance de Jésus, très divinisés eux aussi). J’ai appris aussi que certains mouvements chrétiens comme les ébonites, ne croyaient pas en ce miracle et affirmaient que Jésus était l’enfant de Joseph et Marie (comme mentionné dans les Evangiles).

Selon d’autres sources, notamment le talmud – qui tient des propos très durs, si ce n’est inapproprié à l’égard de Jésus et de sa mère – il aurait été le fruit d’un adultère entre Marie et un soldat romain, du nom de Pantera. Cela aurait été révélé par un rabbin à un anti chrétien du nom de Celsus. Les historiens ont admis néanmoins que cette source n’était pas crédible et que, même si ce soldat avait bien existé, l’époque et le lieu ne correspondaient pas vraiment et remettaient fortement en doute une possible rencontre avec Marie. Mais les rabbins y croient dur comme fer. Il est même dit dans le talmud que Jésus à sa naissance fut enregistré sous le nom de Yeshu ben Pantera.

J’aurai aimé avoir votre avis : croyez vous en la conception par la volonté du Saint Esprit ? Historiquement, ces histoires étaient-elles connues de tous durant la vie de Jésus ou répandue bien plus tard ? Dois-je croire obligatoirement en cette conception ? Je crois en Jésus, je pense qu’il est sincèrement le Messie, mais j’aimerai savoir pour sa généalogie.

Merci d’avance.

Réponse d’un pasteur :

Bonjour

Il me semble possible de réconcilier la position de vos amis et la vôtre. En effet, bien des pages de la Bible en général et de l’Evangile en particulier ne livrent pas une vérité littérale, matérielle mais une vérité théologique et spirituelle. C’est le cas, par exemple d’une affirmation comme Jésus est la lumière du monde. Il est vrai scientifiquement que Jésus n’est pas un champ de photons, et que malgré sa venue il est toujours nécessaire d’allumer une lampe pour voir clair au plus profond de la nuit. Mais cela n’empêche pas que dans un autre sens, Jésus soit la lumière du monde, c’est simplement la lecture littérale de ce texte qui n’a pas de sens. Même ceux qui prétendent faire une lecture littérale de la Bible ne le font évidemment pas sur ce passage.

D’autres passages sont manifestement à prendre au sens matériel, littéral, comme par exemple le fait que tous les apôtres de Jésus l’aient abandonné quand les choses ont commencé à devenir dangereuses. Cela ne s’invente pas ! Cet épisode entre dans la composition des évangiles à un moment où l’église commence à se structurer autour du témoignage de ces témoins directs de Jésus, cette anecdote n’est pas des plus marketing ! Mais c’est un fait de notoriété public et il fallait l’intégrer, je pense.

Il y a aussi des textes qui sont à la fois les deux, historiques et matériels mais gardés, repris, valorisés pour leur contenu spirituel. C’est à mon avis le cas de cette histoire autour de la conception de Jésus.

Alors qu’en est-il de cette histoire de conception miraculeuse de Jésus ? Vous avez raison, il y a divers témoignages antiques qui divergent. Ils présentent trois conceptions (c’est le cas de le dire) :

  1. Jésus a pour seule génitrice Marie, avec l’aide du Saint Esprit, c’est ce que l’on dirait à lire Luc et Matthieu (même si pour ce dernier, on peut comprendre cela autrement).
  2. Jésus a pour géniteurs Marie et Joseph, c’est ce que l’on dirait à lire Marc, Jean, et Paul.
  3. Jésus a pour géniteurs Marie et le soldat romain Pandéra, c’est ce que l’on dirait si l’on lit le Talmud,

Et puisqu’il y a une diversité au sein même du Nouveau Testament, il semble donc honnête de respecter la liberté parmi les chrétiens sur cette question…

Mais qu’en penser ?

Comme vous le dites, il est vraisemblable qu’il y a bien eu quelque chose de pas très catholique, si je puis dire, sur la conception, la filiation humaine de Jésus. C’est à mon avis un fait historique assez plausible, probablement assez connu puisque les ragots, mauvaises langues se déchaînent sur ce point… nous connaissons bien ces médisances dans les villages, les entreprises, le club de boule (voire dans l’église), sans que ce n’ait aucun intérêt positif, juste pour le plaisir de dire du mal, de relever le mal plus que le bien, quand on ne va pas l’inventer.

Pour le moins, le témoignage du Talmud manifeste quelque chose de cette médisance, ne relevant rien de bon dans l’homme Yeshu, pas un geste, pas une parole, rien que sa filiation honteuse et son abandon par ses disciples.

  • Peut-être que c’est plus que de la médisance, que cette histoire de paternité adultérine romaine est tout juste une calomnie pour nuire à une personne que l’on considère comme gênante.
  • Mais peut-être aussi que cette histoire de conception par Marie avec un soldat romain appelé Pandéra ou Panthéra est historiquement vraie ? C’est bien possible, les viols des filles par les soldats occupants continuent à trop souvent exister même aujourd’hui, souvent en tout impunité. Il y a aussi des coups de foudre entre la fille du pays et le rutilant soldat vainqueur, cela aussi peut arriver, et c’est très mal vu, effectivement. Dans les deux cas, que Marie ait accepté ce fils, que Joseph l’ait adopté serait une très belle leçon d’Evangile, Jésus étant dès avant sa naissance enfant adopté, l’enfant dont la vie n’a été possible que par le pardon et l’amour de Marie et Joseph, enfant subissant la moquerie, la médisance, le mépris dû à la méchanceté des humains. Le témoignage de Matthieu dans son évangile peut être conforme à cette histoire. En effet, celui qui a le grand rôle dans cet évangile, c’est Joseph, c’est lui qui reçoit la visite de l’ange, c’est lui qui se convertit en pardonnant à sa fiancée Marie d’être enceinte sans qu’il n’y soit pour rien.

Si l’on prend l’autre opinion soutenue principalement par Luc, où Jésus a pour seule génitrice Marie, avec l’aide du Saint Esprit, cela ressemble effectivement à bien d’autres récits mythologiques.

  • Je dirais personnellement, que cette histoire est une mise en récit d’une vérité spirituelle (voir cette prédication  et cette réponse). Et effectivement c’est une très précieuse prédication qui nous est donnée par ce récit.
  • Mais peut-être, après tout, que Dieu aurait fait un miracle spécial pour la conception de Jésus, après tout. Mais il ne l’aurais alors pas fait pour une impérieuse nécessité, comme si Jésus ne pouvait être son fils sans cela… mais il l’aurait fait pour donner un signe qu’il faudrait interpréter, pour le vivre à notre tour.

Il est donc possible de réconcilier la croyance de vos amis et la vôtre, en cherchant ensemble à saisir le sens de ce récit pour nous aujourd’hui. En ce qui nous concerne, c’est le plus important. Peu importe la généalogie physique de Jésus.

Amitiés

pasteur Gaspard de Coligny

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

7 Réponses à “Question : Dois-je croire obligatoirement en la conception miraculeuse de Jésus ?”

  1. Florence dit :

    Bonjour Pasteur Gaspard de Coligny,
    Je viens de lire cet article et j’avoue être un peu déconcertée, ne pas comprendre :
    Peut-on se dire Chrétien sans croire absolument, définitivement en la naissance virginale de Jésus ? C’est cette naissance supposée divine qui fait de lui le fils de Dieu, puis Dieu…
    Merci de me répondre car je ne comprend plus rien.
    Bien cordialement.
    Florence

  2. marion dit :

    Depuis le début les Juifs, enfin ceux de la stricte observance, ont glosé et ricané sur la naissance de Jésus et certains écrits rabbiniques, particulièrement lors de la renaissance carolingienne qui a correspondu à un durcissement du pape et de l’empereur envers les Juifs, ont même été très violents, laissant entendre que Marie était une « salope » pour ne pas employer un qualificatif plus diffamant encore…. Pour ma part, même si je pense que Joseph et Marie ont après Jésus eu des enfants je ne vois pas pourquoi on refuserait à Dieu la possibilité de s’incarner en une terrienne, sans référer à je ne sais quel Krishna : après tout on trouve dans la mythologie grecque quelques exemples de sauteries du grand Zeus ! A ma connaissance, aucun des réformateurs n’a mis en cause cette naissance de Christ, car elle fait sans doute aucun partie de leur foi que tout est possible et permis au Seigneur. En un temps où tout va à vau-l’eau et à vouloir tomber dans un syncrétisme qui ne peut que complaire aux Juifs et aux Musulmans qui n’acceptent pas cette naissance divine, mais qui au final aboutira à la fin du Christianisme, ne vaut-il pas mieux de conserver le Symbole de Nicée : « Et incarnatus est de Spiritu sancto ex Maria Virgine : Et homo factus est. » qui de plus est un des fondements du dogme de la Trinité.
    Mais derrière cette naissance de Jésus se cache une interrogation à laquelle personne n’a pu me donner de réponse : Pourquoi cet événement a-t-il eu lieu voici 2000 ans ?

  3. nesuferit dit :

    « Tu sauras donc, et tu entendras, que depuis la sortie de la parole portant qu’on s’en retourne, et qu’on rebâtisse Jérusalem, jusques au CHRIST LE CONDUCTEUR, il y a sept semaines et soixante-deux semaines; et les places et la brèche seront rebâties, et cela en un temps d’angoisse. Et après ces soixante-deux semaines, le CHRIST sera retranché, mais non pas pour soi; puis le peuple du conducteur, qui viendra, détruira la ville et le sanctuaire; et la fin en sera avec débordement, et les désolations sont déterminées jusques à la fin de la guerre. » (daniel 9:25-26)

    « Car si quelqu’un venait qui vous prêchât un autre Jésus que nous n’avons prêché; ou si vous receviez un autre esprit que celui que vous avez reçu, ou un autre évangile que celui que vous avez reçu, feriez-vous bien de l’endurer? » (2 corinthiens 11:4)

  4. David dit :

    oui la naissance miraculeuse naissance de Jésus fils de marie à été l’un des miracles les plus important dans histoire .mais pour moi la plus étonnant est la sortie de êve dans un âge mûr dans les cote de Adam très étonnant mais très facile dieux le car de Jésus me paraît souvent facile puisse que à avec la sciences au parvient à ingester pour donner une grosses.

  5. ANDIRAN NATHAN dit :

    « Si bien des choses du domaine naturel échappent à notre entendement, que faut-il penser des choses surnaturelles ? » Blaise Pascal (Les pensées).
    Il me semble préférable de conserver foi dans les paroles évangéliques.
    Les autres sources citées sont à mon avis bien plus sujettes à caution.
    Quant à la paternité de Joseph, elle me semble être de type adoptif et donc a tout à fait sa place.
    Je conseille le très beau commentaire qu’a fait Michel Serres sur la « Sainte Famille ». « La Saine famille » originalement commentée et qui en dit long sur la naissance du Christ et sur ce qu’est la filiation…

  6. nesuferit dit :

    « Or nous avons reçu, non point l’esprit de ce monde, mais l’Esprit qui est de Dieu : afin que nous connaissions les choses qui nous ont été données de Dieu; […] Car qui a connu la pensée du Seigneur pour le pouvoir instruire? mais nous, nous avons connu la pensée de Christ. » (1 corinthiens 2:12 et 16)

  7. ltrobat dit :

    @Marion:
    Il est faux de dire que les musulmans n’acceptent pas la naissance virginale de Jésus, puisqu’elle figure même dans le Coran, comme me l’a appris autrefois un musulman.

    45. (Rappelle-toi,) quand les Anges dirent : « Ô Marie, voilà qu’Allah t’annonce une parole de Sa part : son nom sera « al-Masih » « Hissa », fils de Marie, illustre ici-bas comme dans l’au-delà, et l’un des rapprochés d’Allah.
    46. Il parlera aux gens, dans le berceau et en son âge mûr et il sera du nombre des gens de bien.
    47. – Elle dit : « Seigneur! Comment aurais-je un enfant, alors qu’aucun homme ne m’a touchée?  » – « C’est ainsi!  » dit-Il. Allah crée ce qu’Il veut. Quand Il décide d’une chose, Il lui dit seulement : « Sois »; et elle est aussitôt. »
    Coran, sourate 3 (la famille d’Imran) v. 45-47

Laisser un commentaire