S'abonner par :
 rss
 email

Gaspard de Coligny le 23/8/15

prédication du pasteur Gaspard de Coligny
pour le dimanche 23 août 2015

De quoi manque-t-il, ce voyageur que rencontre Philippe ? de pas grand chose. Il est ministre des finances, donc noble, riche et puissant. Tant mieux. Il a en plus la foi, et pas une petite foi superficielle mais une foi qui l’anime, qui le fait chercher, voyager pour adore Dieu, se poser des questions, et évoluer. Il a manifestement de l’intelligence et il sait s’en servir pour aller chercher à la source, lui-même, et ne pas rater une occasion d’apprendre d’un autre.

Ce n’est pas rien de traverser le monde pour un temps de ressourcement spirituel, comme il le fait. Il a en main le livre du prophète Ésaïe, à l’époque un livre vaut une fortune, peut-être qu’il l’a recopié de sa propre main, tout cela pour pouvoir lire par lui-même cette prophétie révolutionnaire qui remet en cause bien des étroitesses contenues dans la Torah.

Voilà donc quelqu’un de bien parti. Pourtant il lui manque quelque chose qu’il va recevoir dans cet épisode. Ou plutôt deux choses : Il manquait de confiance en lui comme pouvant se faire sa propre opinion dans le domaine de l’interprétation de la Bible. Et il lui manquait aussi cette joie qu’il découvre à la fin de l’épisode, la joie d’un libre cheminement.

Comprends-tu ce que tu lis ? lui demande Philippe.
Comment le pourrais-je, répond le voyageur,
si je n’ai pas quelqu’un pour me guider ?

Pourtant, le voyageur s’est manifestement renseigné sur ce que peut vouloir dire le passage qu’il est en train de lire, il a entendu de multiples interprétations possibles, et cela le trouble :

De qui le prophète parle-t-il ainsi?
Est-ce de lui-même, ou de quelqu’un d’autre?

En effet, selon certains sages d’Israël, le serviteur souffrant dont parle ce texte serait Ésaïe lui-même puisque certains passages sont exprimés à la première personne. Oui, mais le livre ensuite parle de la malheureuse mort de ce serviteur fidèle, comment pourrait-il donc en être lui-même l’auteur ? D’autres sages disent que ce serviteur est le peuple d’Israël tout entier qui est persécuté mais a pour vocation d’éclairer le monde. D’autres disent que ce Jésus crucifié récemment serait le serviteur souffrant entrevu par Ésaïe dans une vision prémonitoire… D’autres disent que ce n’est pas possible que le Messie soit ainsi massacré car d’autres passages de la Bible annoncent un fils de David, donc un chef de guerre rétablissant un royaume d’Israël puissant.

Il y a donc trop d’interprétations possibles. Il doit nécessairement y en avoir une bonne, une véritable, mais laquelle est la vraie ? Il nous faudrait un expert, non ?

Et bien non. C’est ce qu’apprend le voyageur. C’est aussi ce que Philippe va apprendre grâce à ce voyageur. Et c’est même ce que va apprendre la communauté chrétienne naissante, et cela va tout changer.
… suite du texte ici

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

Laisser un commentaire