S'abonner par :
 rss
 email

ange en bois portant deux colombes- http://www.flickr.com/photos/14205692@N08/3531771281 Found on flickrcc.net

Question d’un visiteur :

Bonjour,
Je vous écris de loin (Quebec). En résumé, j’ai plus envie de continuer….séparation, maladie, tromperies, décès, mensonge.
Toujours célibataire et j’ai un besoin immense d’amour et d’affection…ma foi ne suffit plus…je sais que Dieu envoie seulement les épreuves que nous pouvons supporter, mais il n’a pas pense a l’usure….ça fait trois ans que les malheurs s’enchaînent et je n’en peux plus…
J’attends de vous une parole réconfortante qui me redonnera espoir,

Merci

Réponse d’un pasteur :

Bonjour Sophie

Eh bien : bon courage. Franchement.

Oui, il y a des moments de creux, et quand c’est long, quand il y a plein de coups durs d’un coup, nos forces sont épuisées. c’est normal.

On peut tout à fait être extraordinairement heureux en étant célibataire. Et même, je dirais qu’il faut d’abord savoir être un peu heureux comme célibataire pour pouvoir trouver alors la personne de notre vie. Car si l’on est avide de vivre en couple, on a toutes les chances de faire de mauvaises rencontres. Les requins, parait-il, sentent une minuscule goutte de sang à des kilomètres.

Commencez par des petits bonheurs, regardez, discernez les, faites en votre bonheur. Et peu à peu faites leur place. Peu à peu les mauvaises choses ne colleront plus à votre existence, à votre moral, mais couleront comme une tache de boue sur votre jambe part toute seule sous la douche du soir.

Et pour aider dans votre prière, j’ai mis quelques psaumes sur le site, des psaumes qui, moi, me touchent et me réconfortent : https://oratoiredulouvre.fr/prier/quelques-psaumes.php

En tout cas, je suis convaincu que plein de bonnes surprises, plein de vrai bonheur, plein de bénédictions vous sont réservés.

Car Dieu n’envoie pas d’épreuves. Ce n’était pas du tout le genre de Jésus, et ce n’est donc pas du tout le genre de Dieu non plus. Ce n’est pas Dieu qui est sources de ces tromperies, ces échecs et ces deuils cruels. Mais il n’y a pas d’épreuves de la vie que Dieu ne puisse nous aider à surmonter, et même à vous en rendre plus que vainqueur. Comme le dit l’apôtre Paul : « ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur. » (Romains 8:38-39). C’est à mon avis vraiment important d’abandonner toute idée que la moindre mauvaise chose puisse nous venir de Dieu, car alors, on peut vraiment penser à lui sans aucune crainte, on peut vraiment lutter contre ces mauvaises choses puisqu’elles ne viennent pas de lui, on peut alors vraiment compter sur Dieu pour combattre avec nous contre la mal, celui qui nous arrive et celui qui fait tant de souffrances dans le monde.

+ Amitiés fraternelles

Marc

pasteur Gaspard de Coligny

Plusieurs centaines d’autres questions & réponses sur le site

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

4 Réponses à “Question : j’ai plus envie de continuer… séparation, maladie, tromperies, décès, mensonge”

  1. Celia dit :

    Gardez courage. Avancez, même tête baissée. Donnez de votre amour aux autres, aux démunis, à ceux qui souffrent, et à vous même. C’est d’un immense réconfort et ça évite le repli sur soi qui suit souvent une dépression. On a l’impression d’être la seule personne sur terre à souffrir. Mais on est bien loin de la réalité !
    En 2006, j’ai perdu mon compagnon dans un accident de voiture, mon adorable grand père et j’ai appris que j’étais stérile. En 2015, je suis mariée, maman de jumeaux venus naturellement et très heureuse dans ma vie. Et j’aide des femmes mamans qui ont la même maladie que moi à avancer et à garder espoir d’être maman un jour et c’est un flot d’amour.

  2. stéphanie dit :

    Bonjour Sophie,
    Je peux vous dire que vous n’êtes pas la seule à sentir cette désespérance. Moi même j’en ai ressenti les abîmes au plus profond de la dépression. Aujourd’hui je vais mieux mais je ne suis pas à l’abri de revivre cela à nouveau. Dieu m’a aidé bien sûr ainsi que les autres humains mais avant tout parce que j’ai accepté de me faire aider. Par le corps médical d’abord, par une psychotéraphie ensuite puis par une évolution personnelle dans ma manière de percevoir les événements. Je ne suis ni victime ni bourreau je fais partie d’un tout oú nous sommes tous liés. Si pour l’instant vous avez du mal à voir autre chose que vos malheurs je vous le dis vous êtes utile à quelqu’un quelque part et rien que pour cela vous devez continuer. Même si c’est dur je ne regrette pas d’avoir dépassé cette souffrance car la vie reserve tant de surprises et de joies, vous trouverez la force de voir cette lumière qui est partout autour de vous.

  3. Maria del pilar dit :

    Salut sophie: je m’appelle maria, j’ai 31ans. Il y a un an que je n’ai plus de copain. Il y a de jours quand je me sens comme toi. Ce n’est pas facile. Mais je pense a des bonnes choses que Dieu me donne. Ma mère. Des amies ( malgré les fait que on a peu de temps pour nous rencontrer) je crois que malgré les mauvais jours il y a des bonnes choses qui nous attends. Si tu veux tu peux trouver en moi une amie a la distance. Je habite au Pérou. Tu n’es pas seule. Dieu est avec toi. Le meilleur est a venir. Tu verras!

  4. Jean Rastignac dit :

    Bonjour Sophie,
    extraordinaire puissance du monde d’aujourd’hui qui fait mettre en relation des gens séparés par plusieurs milliers de kilomètres de terre et d’océan, pour pouvoir se soutenir mutuellement, comme le fait Maria.C’est déjà le signe que tout n’est pas mauvais dans ce monde.Je crois, comme le dit le Pasteur Pernot,qu’il faut se rattacher à tout ce que l’on peut trouver de petits signes positifs, une de mes arrières grand-mères qui a vécu jusqu’à 99 ans 9 mois, et qui a été « clouée » dans un fauteuil de 80 ans à sa mort, avait peu la possibilité de le faire dans les choses de tout les jours.Elle me disait qu’elle avait eu une vie bien remplie et qu’elle se rattachait à ses souvenirs, je pense que malgré tout les malheurs qui ont accompagné sa vie, il devait y en avoir de bons.
    Enfin en dehors de la prière et du contexte religieux, il y a parfois des lectures qui peuvent vous aider,je recommande souvent la lecture d’un livre qui raconte une histoire vraie, et j’ai été surpris, de voir que parfois les gens vous écoute.Quelqu’un m’a dit avoir pu trouver ce livre très récemment et que cela l’avait aidé.Le titre est « Bader vainqueur du ciel ».Peut-être sur Amazone ou sur un site comme e.bay.
    En tout cas je suis sur que tout les lecteurs de ce site ont une pensée pour vous,songez-y aussi.
    Bon courage, fraternellement vôtre.

Laisser un commentaire