S'abonner par :
 rss
 email

http://www.flickr.com/photos/76529054@N00/372403964 Found on flickrcc.net

Question d’un visiteur :

Bonjour Pasteur,

Merci pour votre ministère et toute cette richesse d’intelligence de la foi que vous nous apporter.

Je suis catholique, baptisé à l’age adulte(j’avais « environ 30ans ») après avoir rencontré le Christ dans l’Evangile. Parfois j’ai l’impression d’etre avant tout un amoureux de Jésus.
Le protestantisme libéral me plait beaucoup, j’écoute vos prédications avec grand intéret, j’ai bien compris qu’il y avait une grande diversité se sensibilités mais j’ai la nette impression que l’Eglise réformée est théocentrique alors que les cathos voir les luthériens sont plus christocentriques.

Qu’en est il vraiment? pouvez-vous éclairer ma lanterne?

Réponse d’un pasteur :

Cher Monsieur

Mille mercis pour vos encouragements ! Et bravo pour votre démarche. Et pour votre écoute, votre réflexion. Et votre liberté car c’est bien le mode d’emploi des prédications que nous donnons, elles sont des témoignages personnels espérant susciter les participants au culte à un questionnement personnel, pas du tout de leur asséner des vérités prétendues éternelles et indiscutables.

Peut-être qu’effectivement, le côté libéral invite à moins sacraliser ce qui n’est pas Dieu et Dieu seul. Et donc à relativiser par rapport à Dieu, les dogmes, les sacrements, les rites, les commandements… et même le Christ, dans un certain sens. Nous évitons en général de le considérer comme Dieu, même s’il a une dimension divine. Mais il y a des personnes dans notre église qui le considèrent comme Dieu, et qui sont très christocentriques. On a évidemment le droit.

Il me semble que vous avez raison, dans une église catholique ou dans une église luthérienne, et encore plus dans une église « évangélique », il y a bien plus de dogmes obligatoires, et en particulier celui de la trinité, ou celui du Christ nous ouvrant le ciel d’une façon surnaturelle… Le caractère obligatoire de ces croyances échappe un peu à la façon libérale d’être chrétien, à vrai dire. Mais il y a sans doute des églises « réformées » plus christocentriques que les prédicateurs dans l’Oratoire.

Il me semble que ce qui nous unit, dans le christianisme, c’est plus la personne de Jésus, sa vie, ses paroles, sa façon d’être, et ce mouvement enthousiaste qui lui a succédé et qui est devenu le christianisme. Pour le reste, savoir si Jésus est Dieu, ou non, et comment il le serait… c’est plus une question d’opinion, de pensée et de sensibilité personnelle. C’est pourquoi, peut-être, nous n’insistons pas tellement là dessus. Nous sommes donc plus théocentriques (invitant à une relation personnelle directe avec Dieu, et une pensée personnelle), dans un sens nous sommes Jésus-centriques par notre foi et notre lecture de la Bible, plus que christocentriques (si par « Christ » on pense à la notion définie par l’église après Jésus) ?

Avec mes amitiés

pasteur Gaspard de Coligny

Plusieurs centaines d’autres questions & réponses sur le site

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

Laisser un commentaire