S'abonner par :
 rss
 email

James Woody le 22 novembre 2015

prédication du pasteur James Woody
pour le dimanche 22 novembre 2015

Chers frères et sœurs, que faisait-elle là, cette femme ? Que faisait-elle là à midi, au plus chaud de la journée, alors que c’est le matin ou en fin de journée qu’il est d’usage d’aller chercher de l’eau au puits ? Manifestement, si cette femme vient à cette heure-ci, c’est pour éviter la présence d’autres personnes. C’est délibérément qu’elle se tient à l’écart du reste de la population. Elle ne veut pas de contact avec les autres. Certains commentateurs font l’hypothèse que c’est en raison de sa vie dissolue, puisqu’il sera dit qu’elle a eu cinq maris. Elle pourrait ne pas vouloir supporter les cancanages et les moqueries à son sujet. Mais nous verrons que les maris en questions ne sont probablement pas des maris de chair et de sang.

Je forme donc l’hypothèse que la femme se tient à distance parce qu’elle a une grande crainte de l’impiété et des personnes impies. Comme cela sera indiqué dès que le dialogue s’engagera entre Jésus et elle, les frontières symboliques sont bien présentes à son esprit. Les mélanges sont récusés. Elle insistera lourdement sur tout ce qui la sépare du juif qui se tient en sa présence. Cette femme, je forme l’hypothèse qu’elle s’est radicalisée ou, du moins, qu’elle est en voie de radicalisation. Quant à Jésus, s’il est précisé qu’il lui fallait passer par la Samarie, je forme l’hypothèse que c’est pour y accomplir un devoir impérieux, une tâche qui lui incombe et à laquelle il n’entend pas se soustraire : déradicaliser cette samaritaine, figure récapitulatrice de la Samarie, héritière du Royaume du Nord, frère ennemi du royaume du Sud, Juda, dont la capitale, Jérusalem, est en concurrence avec le sommet sacré de la Samarie : le mont Garizim. Je forme l’hypothèse que Jésus intervient pour essayer d’enrayer un processus de radicalisation, par trois actions qui pourraient bien nous inspirer : lever les malentendus, analyser le réel, valoriser les pulsions de vie.
… suite du texte ici

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

2 Réponses à “Prédication : Jésus déradicalise la Samaritaine (Jean 4:3-26)”

  1. Mathilde dit :

    Merci pour cette très belle prédication.

  2. Jean Rastignac dit :

    Merci aussi pour cette très belle prédication, en espérant que les yeux, les oreilles et les coeurs de ceux à qui elle s’adresse ne soit pas résolument fermés.
    Pour sourire un peu, je dirai qu’en dehors du très sérieux propos de ce sermon, la torah m’apprend à faire attention à la façon dont je m’exprime.
    Lorsque je serai à la terrasse d’un café, je m’abstiendrai dorénavant de dire à la serveuse: »donnes moi à boire ».Je commanderai donc en m’exprimant ainsi: »Madame auriez vous quelque breuvage qui puisse me désaltérer? ».
    J’éviterai ainsi toute confusion malencontreuse.

Laisser un commentaire