S'abonner par :
 rss
 email

http://www.flickr.com/photos/125978787@N03/17523517206 Found on flickrcc.net

Question d’un visiteur :

Bonsoir
Je me permets de vous écrire suite à une visite effectuée sur le net à la recherche d’information sur les prières pour chasser les esprits et je suis tombée sur votre page.

Mon histoire est la suivante: Je suis une jeune femme d’origine africaine de 32 ans et depuis plusieurs années j’essaie d’avoir un enfant en vain. Depuis un moment je fais des cauchemars de tout sorte.

D’abord c’était moi me promenant avec un enfant dans les bras dans mon pays d’origine et une grand-mère qui se présente à moi en me reprochant de pas lui avoir dis que j’étais enceinte et qui me pinçait le ventre. Cet épisode est passé mais depuis quelque jours, je ne saurais dire s’il s’agit d’un songe ou non, mais un esprit sans visage vient de poser sur moi dans le but de m’étouffer et à chaque fois je me bats pour ma survie avec celui-ci et dans ma résistance je récite le psaume 23. Hier dans la nuit, la même chose s’est reproduite. Je me suis réveillée en sursaut j’ai rallumé ma lampe de chevet, attrapé ma bible et mon chapelet et je me suis mise à lire les 1er psaumes qui apparaissaient, ensuite j’ai prié à voix haute et je me suis recouchée.

Depuis mon père j’appréhende les nuits j’ai besoin de vos conseils, s’il vous plait.
Coordialement

Réponse d’un pasteur :

Chère madame

Bon courage. Sincèrement.

A mon avis, les rêves ne rendent pas compte du futur, ni de l’influence de créatures étranges… mais de ce qui est dans notre inconscient. Il y a le cri de nos blessures anciennes, de nos peurs bien réelles, de nos sentiments, de tout un tat de choses et un peu de Dieu aussi.

Pas facile de faire le tri. Donc, en général, il me semble que le mieux est de ne pas y attacher d’importance, juste d’en sourire.

Mais parfois, cela devient douloureux, comme pour vous, et cela veut dire que votre vie est troublée. Votre être est angoissé. Peut-être est-ce cette recherche d’avoir un enfant ? Ça peut être mil autres choses. Qu’importe. Vous faites bien de prier, de penser à Dieu. Car il est le créateur, le médecin de nos âmes. Et il peut vraiment vous aider. Car a trop souffrir, on se fatigue. Il vous faut donc reprendre des forces. Prier, vous recentrer sur l’essentiel.

Faire un enfant est un magnifique projet, mais ce n’est pas l’essentiel car il y a mil autres façons d’augmenter la vie autour de vous, mil autres façons de faire du bien. Je vous conseillerais de commencer ainsi. De prendre cela plus tranquillement. De valoriser les belles petites choses de la vie, de chercher la paix qui vient de Dieu. Ensuite, si un enfant vient, ce sera tant mieux. Et sinon, ce n’est pas grave, ce ne doit pas être grave.

Avec mes amitiés fraternelles
Et mes vœux de mil bénédictions.

pasteur Gaspard de Coligny

Plusieurs centaines d’autres questions & réponses sur le site

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

5 Réponses à “Question : J’ai des cauchemars atroces, ou des esprits, peut-être ?”

  1. Pierre Tribe dit :

    Avec ça, votre réponse, cette pauvre dame n’est pas plus avancée…
    J’aurais préféré que vous lui répondiez franchement que vous n’êtes pas compétent en la matière.

  2. @ Pierre Tribe : Ah qu’il est bon de voir des personnes aussi sympathiques, positives, chaleureuses s’exprimer ici, dans un débat constructif… J’espère qu’au moins cela vous a soulagé.

  3. alain.c dit :

    A défaut de voir Pierre T finalement proposer une solution (lol – amicalement), voici ce que j’en pense:

    -sur l’aspect spirituel: Le fait que notre soeur soit en mesure de décrire précisement ses rêves, sans évoquer de troubles obsessionnels relevant de la paranoïa, ni même de « désappropriation » de son « moi », m’indique que seul le facteur psychologique doit être pris en compte. Soyez TOTALEMENT rassurée, chère visiteuse: les « esprits » ne sont ici, dans votre cas, absolument pour rien dans ce que vous savez parfaitement décrire, précisément parce que vous le décrivez très bien.

    – Sur l’aspect émotionnel: Les débuts de solutions proposées par le Pasteur Pernot sont plus que judicieuses: Dieu est le meilleur médecin qui puisse exister. Ce n’est pas une question de foi mais une évidence. Ce qui ne vous dispense abolument pas de consulter un thérapeute qui vous aidera à faire « votre » part, Dieu se chargeant de la sienne. Donc priorité dans votre cas au médecin psychiatre (ce n’est pas péjoratif mais très précieux).

    -Sur l’aspect psychologique: Notre soeur évoque:
    – la cristallisation sur les tentatives des grossesse,
    – les cauchemards,
    – cette « grand mère » vue en rêve,
    – et finalement ce « fantôme » ou « esprit » qui cherche à l’étouffer.
    Nous avons ici un facteur obsessionnel (le désir d’enfant), un « fantôme » et une somatisation. Le dernier point oblige une réaction relativement rapide car les affects peuvent induire un dysfonctionnement durable du cycle du sommeil, lequel aura une influence negative sur la production hormonale, qui peut aboutir à ce que l’on nomme une maladie bien réelle mais d’origine psychosomatique.
    Le fantôme et la grand mère qui l’importunent sont l’indication d’un fantôme du passé, inscrit dans la sphère familiale, trahissant un « non-dit » ou un traumatisme subi et transmis de génération en génération, se répercutant sur l’insconscient de notre soeur…et qui s’exprime ainsi, comme le Pasteur l’a judicieusement indiqué.

    Je conseille vivement à notre soeur d’aller consulter un médecin psychiatre spécialisé en Transgénérationnel et elle guérira !

    Ci-après un extrait qui illustre bien la situation:
    « La psychanalyse transgénérationnelle appelle « un fantôme », une structure psychique et émotionnelle parasite, issue de l’un ou de plusieurs de ses ancêtres, portée et agie inconsciemment par un descendant. Cette notion a été introduite dans la psychanalyse à la fin des années 1970 par un personnage tout autant poète que psychanalyste, Nicolas Abraham, et par sa compagne, Maria Török.
    Ces « fantômes » se signalent principalement par la répétition de symptômes, de comportements aberrants, de schémas relationnels stériles provoquant pour certains des difficultés de vie de toutes sortes et des affections psychiques…. »
    source: http://www.clavier-bruno.org/la-psychanalyse-transg%C3%A9n%C3%A9rationnelle/

    Bien fraternellement,

  4. Anna dit :

    Bonjour , ce n’est pas sympa Mr Pierre ,comment oser juger sur les compétences d’une personne alors qu’il est question ici d’aide . Peut on s’ attendre à la votre ?
    Les rêves sont le produit de l’agitation de nos propres pensées , rien qu’en lisant ce que madame traverse on peut comprendre .Le désir d’avoir un enfant devient une obsession ,tristesse , peur de l’échec s’ installe tous les jours en pensée ,du coup même la nuit ça travaille par des cauchemards. Grâce à Dieu ,vous trouverez la force de dépasser cette peur .
    Désolée Alain j’aime toujours lire tes explications mais t’y vas fort avec l’aide d’un psychiatre pour madame !
    Bonne journée à tous

  5. Louise dit :

    Il ne faut pas garder les choses pour sois, quand on est troublėe et angoissée il vaut mieux consulter un therapeuthe pour être ensuite plus sereine 🙂

Laisser un commentaire