S'abonner par :
 rss
 email

Image: 'I hear voices...' http://www.flickr.com/photos/35034358326@N01/2055428375

Question d’un visiteur :

Bonjour,

Je m’appelle Alice, j’ai 17 ans et je ne suis pas baptisée. Pourtant, j’ai lu la Bible et me sens très proche du protestantisme. Bien que non baptisée, je crois en Dieu.
Je me demandais donc si, pour devenir protestant, le baptême était un passage obligatoire? J’ai lu que, dans la religion protestante, Dieu n’avait pas besoin de nos rites pour nous reconnaître comme ses enfants et nous aimer (donc pour être protestant) et que le baptême n’était là que si le converti souhaitait ritualiser les choses, les rendre plus officielles. Je ne savais pas si cela était vrai, donc je me réfère à vous.

Très cordialement et merci d’avance,
Alice.

Réponse d’un pasteur :

Chère Alice,

Je suis parfaitement d’accord avec ce que vous dites, Dieu n’a pas besoin de nos rites pour nous reconnaître comme ses enfants et nous aimer. L’essentiel est dans le cœur, l’intention, la démarche, la sincérité.

Mais c’est un peu plus que pour le désir de ritualiser que des personnes demandent le baptême. C’est que la personne humaine n’est pas un pur esprit, mais aussi un corps, un animal social. Prendre le temps, avoir le courage d’inscrire dans son agenda, de se présenter au milieu de tout le monde pour dire son désir de poursuivre sa route avec cette dimension qu’est la foi, c’est quelque chose qui marque d’une pierre blanche notre route, notre être. C’est aussi un humble service que l’on rend à d’autres personnes, acceptant de témoigner de ce qui nous anime.

Ce n’st donc pas indispensable, mais utile. C’est bien que cela ne soit pas indispensable, car c’est ainsi qu’il est possible de le demander en toute liberté et sincérité, sans chantage ni pression.

Bien sûr, vous rencontrerez des églises et des chrétiens pour vous dire que Dieu est une sorte de fonctionnaire des douanes, avec un grand registre dans lequel il vérifie qui a bien le coup de tampon pour avoir le visa… chacun sa conception de Dieu mais à mon avis, l’Evangile nous montre que Dieu regarde au cœur, pas aux rites d’église. Imposer des rites est surtout une façon qu’ont les églises et les chefs d’église de se rendre indispensables, et de mieux contrôler les pensées, les actes, la morale de leurs fidèles, de faire pression pour qu’ils participent mieux à la vie de l’église, aux activités et aux dons, parfois même allant jusqu’à rendre ces dons obligatoires (ou fortement demandés, comme un ordre de Dieu lui-même !).

Amitiés fraternelles

pasteur Gaspard de Coligny

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

13 Réponses à “Question : Je crois en Dieu et lit la Bible, est-ce que le baptême est un passage obligatoire ?”

  1. Avec humilité dit :

    Bonjour,
    Je suis comme Alice, non baptisée, si il est impossible de le faire sans autorisation des 2 parents dcd tout deux (père hâté)
    Je réfléchis depuis un certain temps sur ce sujet !

    Et si on m’avais baptisé et que je ne le sache pas ?

    Dieu peut il nous en vouloir si on ne pratique pas le baptême ?
    Avec toutes les « fausses religions » il est difficile de savoir où se tourner …

    merci d’avance

  2. Bonjour
    Ce qui est difficile, c’est de baptiser un enfant non majeur contre la volonté des parents.
    Pour vous, il n’y a aucun problème, donc. Et vous pourriez être baptisée. Et avec joie.
    Dieu regarde au cœur, il n’est pas un douanier qui contrôle les visas. D’abord. Mais en plus Dieu vous aime en particulier, et rien ne vous privera de cet amour. Et certainement pas une question de religion, de croyances ou de rites.
    Mais c’est nous que cela aide d’avoir été baptisé, cela nous sonne un signe de cet amour que nous ne voyons pas.

  3. Timothée dit :

    Bjr,
    En effet, le baptême m’aide d’abord moi-même; face aux diverses tentations ou séductions, je me remémore cet engagement, fait en tte sincérité ds le coeur et ds la foi, et ce souvenir réactive aussi mon engagement envers Christ et ses enseignements ; il me donne une force supplémentaire sur mon chemin d’espérance, et cette force n’est pas négligeable ds les tps que ns vivons .
    Amicalement.

  4. Méguy dit :

    Bonjour,
    Je tiens à préciser qu’en temps de chrétien nous devons faire de notre mieux pour respecter les commandements de Dieu et donc Dieu lui-même ( même si nous savons très bien que l’humain n’est pas parfait, nous devons essayer et faire de notre mieux). Jésus était parfait et n’a jamais eu de relations. De plus, je crois bien que dans l’évangile de Marc, il est raconté l’histoire de la femme d’un homme qui n’a pas donné de fils à sa femme avant de mourir et donc son frère se marie avec elle (comme la tradition juive l’autorise à l’époque) et ainsi de suite jusqu’au 7eme frère. Enfin un homme demande à Jésus, qu’une fois le royaume de Dieu venu , qui sera son mari ? Et Jésus répond que aucun d’entre eux ne sera son mari car dans le royaume de Dieu, un homme ne prendra pas femme et donc il n’y aura bien sur pas de relations sexuelles. Donc, je ne pense pas que ce soit très judicieux de transmettre le message que ce n’est pas grave de coucher avant le mariage alors que la Bible semble indiquer tout le contraire, c’est-à-dire qu’il faut résister à la tentation ou alors de marier pour de préserver du péché. N’est-ce pas encourager le péché en ne disant pas à cette charmante jeune fille, la vérité pure et simple. Certes Dieu pardonne et est miséricorde ; mais péché par manque de connaissance et faire des choses alors qu’on sait pertinemment que ce n’est pas respectueux de notre foi et de notre amour pour Dieu, est ce vraiment digne.
    Amicalement

  5. On peut avoir votre point de vue, mais c’est seulement un des points de vue possibles, une des interprétations possibles du texte biblique, ou plutôt c’est la doctrine obligatoire dans certaines églises, plutôt moralistes et appelant leurs membres à se soumettre à l’interprétation officielle (présentée bien entendu comme étant la seule pure vérité de Dieu lui-même !)

  6. emdeclerm dit :

    Il y a énormément de commandements dans la Bible qui si on les suit nous obligent à nous couper complètement du monde. C’est une possibilité mais n’y aurait-il pas danger à devenir totalement sectaire ? après je pense que c’est à nous d’appréhender dans nos vies en quoi la Bible nous apporte un éclairage. A moins de passer 24h de son temps (et le sommeil en demande déjà pas mal)à lire la Bible en long en large et en travers et en la décortiquant dans tous les sens on ne peut pas tout saisir empiriquement. Ca parle au cœur avant de parler à la raison. Celui qui suit son cœur fait la Volonté de Dieu. Et pour ce qui est de la chasteté avant le mariage, il faut que ça fasse sens dans nos vies : si on ne comprend pas l’intérêt que Dieu nous met à la respecter, on passe à côté de l’essentiel. Les commandements sont faits pour notre bonheur, pas pour le plaisir d’un dieu tyrannique qui se complait à nous voir souffrir. A nous de trouver ce qui nous rend heureux et de faire confiance à Dieu. Bien sûr Abraham n’a pas hésité à sacrifier son fils Isaac avant que le Seigneur ne l’arrête. Là aussi il a suivi son cœur, sa confiance en Dieu. S’il avait suivi sa raison, elle lui aurait sans doute commandé de ne pas écouter car quelle personne raisonnée égorgerait un pauvre gamin à plus forte raison son fils. Quand Dieu nous dit qqch qui dépasse notre raison, c’est avec le cœur qu’on le suit. Si c’est notre raison, alors on n’est pas tout à fait comme des enfants qui n’ont que leur cœur face à Dieu.

  7. emdeclerm dit :

    Timothée tu es sans doute dans un baptême adulte parce que moi je n’ai le souvenir que de mes communions et de ma confirmation en bonne catholique sans doute.

  8. Timothée dit :

    Oui, en effet, j’ai demandé le baptême étant adulte , et suis allé ds une église appartenant à la fédération protestante . Pour cela , j’ai commencé à lire la Bible, et , ayant adhéré ds mon coeur et mon esprit aux enseignements du Christ, j’ai décidé de me faire baptiser .
    C’est donc une démarche de coeur , ms aussi de raison, car j’ai cherché à comprendre les paraboles et les écrits , avt d’accepter le baptême.
    La Bible est un enseignement, ms aussi une protection : Dieu n’a pas demandé à Abraham ce qu’Il a demandé à Son Fils , car seul Son Fils peut ns sauver , seul Son Fils peut ns mettre en relation avec le Père ( Jean 10 : 7 ; 14 : 6 ) ; ce récit sur Abraham et la demande de sacrifice de son fils, n’est que la préfiguration du sacrifice de Jésus, et montre que Dieu ne veut pas de sacrifices humains (contrairement à ce qui se passait alors ds certains cultes païens ) .
    Sans » se couper du monde », il y a qd même , actuellement, des lieux et des personnes que je ne fréquenterai pas (à moins d’être suicidaire ! ).
    En ce qui concerne la sexualité, le monde la monte en épingle et son discours serait presque culpabilisant pour qql qui n’aurait pas eu de relations sexuelles , ms franchement, je ne considère pas que ce soit là l’essentiel du message de l’Evangile (d’ailleurs, Jésus ne l’aborde pas ) .
    Encore plus ou autant du moins que la sexualité , je pense que c’est la Bible « qui doit faire sens ds nos vies », on doit y trouver une force, un soutien, elle doit ns « faire du bien », qd ns lisons les textes : c’est une lecture qui doit conforter notre dignité d’êtres humains, notre humanité , au bon sens du terme ; en ts cas , c’est ce que je ressens qd je la lis , et je remercie le Seigneur de ns avoir donner cet appui,cet outil, ds un monde où ce n’est pas tjrs le côté humain qui est valorisé !
    Face à d’éventuels prédateurs, (eh oui, le monde n’est pas seulement constitué de bisounours ), j’ai pu constater à quel point la Parole est une force (j’allais dire « une arme » ), qui déstabilise et protège …
    Pour éviter le phénomène sectaire , il suffit , comme je l’ai déjà dit ds un autre texte, de dialoguer, de poser des questions, de proposer des lectures différentes, d’autres avis, la Bible se prêtant très bien à ce genre de lecture contradictoire .
    Amicalement.

  9. emdeclerm dit :

    Merci Timothée je commence à relire moi-même la Bible et c’est un port d’ancrage, un refuge, un retour au bercail pour qui se perd dans ce monde insensé. Je trouve les paroles de la Bible très profondes et intéressantes et ça fait beaucoup de bien et contrairement à ce qu’on pense surtout quand tout nous semble désespéré ou vain

  10. emdeclerm dit :

    Je pense que ne s’occuper que d’un aspect unique de sa foi est une erreur qui la rend complètement toxique. Je pense que ce qui compte, ce sont les intentions véritables dans lesquelles nous faisons les actes. Dieu ne nous juge pas sur le nombre de fois qu’on est allé à la messe mais plutôt si on y est allé sincèrement. Trop de principes rendent la foi complètement stérile à mon avis. Mais l’intention, la bonne volonté, la réflexion, voilà ce qui compte surtout.

  11. A mon avis, Dieu « ne compte » pas. En amour, on ne compte pas. Il ne « compte » pas le nombre de nos actes religieux, de nos prières… comme s’il attendait cela pour nous vouloir du bien ou nous estimer !

    C’est la vie qui compte, et effectivement, la sincérité est un élément important pour que nos actes religieux soient convertis en qualité d’être et de foi.

    Mais on a le droit aussi de se forcer à aller au culte, ou de lire la Bible, ou de prier quand on n’en a pas envie. C’est même précisément quand on n’en a plus envie que nous en avons besoin. Donc heureusement que nous avons aussi une tête pour décider ce que nous pensons être utile et juste.

  12. emdeclerm dit :

    Je suis entièrement d’accord avec vous, il faut savoir se forcer surtout dans ce monde où on est parfois traité comme des machines et où il faut aller à 100 à l’heure. Mieux que se forcer pour la prière c’est de prier dans le bus, le train, au feu rouge, partout où on peut. Ca nous donne une véritable habitude de prières.

Laisser un commentaire