S'abonner par :
 rss
 email

Christina Michelsen le 25 septembre 2016

prédication de la pasteur Christina Michelsen
pour le dimanche 25 septembre 2016

Le texte d’aujourd’hui « La parabole de l’homme riche et Lazare » est inspiré d’un conte égyptien connu des contemporains de Jésus. Dans ce récit un riche et un pauvre se retrouvent dans le royaume des morts et il est question de faire la balance respective de chacun, le pauvre est vertueux et le riche est alourdie de ces pêchés. L’un et l’autre seront jugés – et même peser car il s’agit d’une balance – en fonctions des bonnes et mauvaises actions. Lorsque Jésus s’adresse aux pharisiens et transforme ce conte en parabole, les auditeurs ont déjà une représentation en tête. Il s’agit d’un renversement des valeurs, une historie qui marque par son exemple. Au premier abord la leçon est plutôt banale : qu’une punition attend celui qui accumule ses richesses sans se préoccuper d’autrui. Qu’il y a un abîme qui sépare riches et pauvres. Dans l’évangile la parabole va prendre un sens plus profond.

Regardons de plus près l’homme riche, dont nous ne connaissons d’ailleurs pas le nom. Il est dit qu’il est somptueusement vêtu, qu’il tient des banquets avec des repas de fêtes tous les jours. Il vit dans une grande maison avec un portail au pied duquel Lazare se tient. Il est un exemple assez intemporel d’un homme riche et puissant. D’un maître qui a l’habitude de commander. Une fois arrivé dans le monde des morts, il ne trouve pas mieux à faire que donner des ordres : Ses ordres sont d’ailleurs déguisés en prières : Voici qu’il demande d’abord à Abraham de lui envoyer Lazare pour lui servir de l’eau, ensuite il souhaite que Lazare avertisse ses frères du malheur qui les attend. Il est assez antipathique dans sa manière de commander et de vouloir sauver les siens, ses proches, les déjà privilégiés. Il trouve le moyen de négocier même dans le feu. Enfin dans sa troisième requête, il demande à Abraham d’envoyer quelqu’un de chez les morts prévenir ses proches, qu’il est urgent de changer de comportement. Dans sa dernière prière il dévoile ce qu’il a compris dans Hadès, car la parabole a gardé le nom d’un monde des morts qui figure dans la légende duquel elle s’inspire.

L’homme comprend enfin ce qu’il n’a pas compris dans sa vie. Il ne faut pas attendre des miracles, mais œuvrer ici et maintenant pour l’avènement du royaume de Dieu. La parabole prévient ainsi qu’un comportement plus juste est nécessaire. Qu’un changement vers une vie véritablement bonne à partager est possible.
… suite du texte ici


(début de la prédication à 09:20)

film : Soo-Hyun Pernot

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

Une Réponse à “Prédication sur la parabole du riche et du pauvre Lazare dans le royaume des morts”

  1. Jean-Pierre dit :

    Bonjour
    J’apprécie de lire chaque semaine la prédication sur le site de l’Oratoire, habitant loin de Paris et ne pouvant être parmi vous; cependant, je me devais de réagir devant le très grand nombre de fautes d’orthographe dans la retranscription de la prédication de cette semaine. Si vous n’avez personne pour vous relire avant de publier, je veux bien être le « prochain » qui corrige les fautes ! Je ne dis pas que je suis un grand spécialiste des fautes d’orthographe, mais j’aurais pu en trouver quelques unes…
    Donc meme si je ne suis pas connu, vous avez mon adresse mail ci dessus, réponse rapide assurée…
    Sur le fond, bravo pour cette prédication, d’une grande qualité comme d’habitude.

Laisser un commentaire