S'abonner par :
 rss
 email
Rembrandt "la parabole des talents"

Extrait d’un dessin de Rembrandt « la parabole des talents » (1652, Musée du Louvre)

Question d’un visiteur :

Bonjour, j’ai quelques questions.

1. Pourquoi le Christianisme nous demande d’ignorer notre bon sens et notre logique pour avoir la foi? Pourquoi ne devrions-nous pas plutôt devoir l’utiliser pour reconnaître le Vrai Dieu, surtout en considérant que Dieu nous a donné tout ces sens? (fils de Dieu qui est Dieu, ou alors Jésus qui paye pour nos péchés, ce qui est injuste, etc.)

2. Pourquoi y a t-il une loi permanente qui nous dit « Ne soyez pas égarés du droit chemin par votre coeur ou vos yeux » (Nombres 15:39 et Deutéronome)

3. Pourquoi la conception de Dieu entre l’Ancien et le Nouveau Testament est si différente ? Pourquoi si radical et ambigu ?

4. Pourquoi le groupe religieux (juif-messianique) de Jésus n’a pas cru en sa divinité, surtout qu’ils devaient mieux le connaitre que les autres puisqu’il n’y avait pas beaucoup de moyens de transport et de communication et donc que la vie était très communautaire à cette époque ? D’autant plus qu’ils avaient l’Evangile de Matthieu en possession ?

5. Pourquoi Dieu a-t’il puni les juifs si durement pour avoir essayé de faire Dieu une créature ? Exemple avec la veau d’or, ou Baal, mais ensuite Dieu met cette idée dans son propre dogme ? N’est-ce pas tendancieux et bizarre ?

6. Pourquoi Dieu bénit seulement 2 des 6 enfants d’Abraham, et ne fait alliance qu’avec un seul (Isaac) ? Ismael est béni sans raison ? Etrange, surtout pour un enfant d’Abraham, même plus qu’étrange, je dirai même IMPOSSIBLE.??

Merci

Réponse d’un pasteur :

Bonjour, et merci pour ces questions.
Bravo de lire la Bible, de chercher, de creuser, d’interroger, de vous indigner…

1. Ce n’est absolument pas « le Christianisme » mais « certains églises » qui demandent à leurs fidèles d’ignorer notre bon sens et notre logique pour avoir la foi? Il me semble que c’est le contraire, et c’est ce que j’avance ici : https://oratoiredulouvre.fr/predications/aimer-dieu-avec-toute-son-intelligence.php

2. Je ne pense pas que ce soit une bonne idée de lire un passage de la Bible comme si c’était une loi permanente. Par exemple quand Jésus dit « ne résistez pas au méchant », ou « Si ta main ou ton pied sont pour toi une occasion de chute, coupe-les et jette-les loin de toi » il n’est pas question de prendre cela comme une « loi permanente », même si c’est Jésus lui-même qui le dit. Pourtant, les paroles du Christ sont pour nous les plus précieuses parmi les plus précieuses. Ces paroles ne sont pas des « Lois » mais des excellentes questions à se poser.

3. Je ne pense pas que la conception de Dieu entre l’Ancien et le Nouveau Testament soient si différentes ? C’est une question d’interprétation de ces passages, et comme chrétien nous lisons la Bible Hébraïque à la lumière de la théologie et de la foi du Christ. Ensuite, il n’y a pas une unique théologie de l’Ancien Testament, ni d’ailleurs du Nouveau. Il y a dans chacun une pluralité de témoignages différents.

4. Je ne pense pas Jésus soit Dieu. Et c’est effectivement une option très discutée dans les premiers siècles. C’est l’empereur Constantin qui a voulu imposer un régime de pensée unique à ce sujet dans la chrétienté au milieu du IVe siècle. Avant, il y avait un régime de liberté et de débats, y compris sur cette question. Nous n’avons pas à nous sentir interdits d’avoir notre propre opinion sous prétexte que certains préféreraient voir tout le monde penser comme eux.

5. En Christ, nous apprenons que Dieu fait du bien à son ennemi, pas du mal, et qu’il retrouve même la plus perdue des brebis perdues, non pour la fouetter mais pour la porter et la soigner. Il convient donc d’interpréter en fonction de cela les textes de la Bible qui sembleraient ou pourraient sembler signifier que Dieu écrabouille ou abandonne à la mort certaines personnes. Le méchant qui est éliminé est cette part de chacun qui est souffrante et/ou malfaisante. Cette action de Dieu qui semble une punition est donc bel et bien de l’amour. Voir https://oratoiredulouvre.fr/prier/quelques-psaumes.php#ps1

6. Non, Dieu ne Dieu bénit pas seulement telle ou telle personne, il ne bénit pas telle personne plus qu’une autre. C’est la vie qui est parfois injuste, et Dieu nous appelle à la solidarité, à la créativité pour que la justice se lève un peu plus dans ce monde. Mais là encore, s’applique cette méthode d’interprétation des textes de la Bible : quand un texte est illogique dans sa première lecture, il convient de passer au sens allégorique. C’est le cas dna sla bénédiction des enfants d’Abraham, comemd ans celle d’Abel plus que de Caïn, ou de Jacob plus que d’Esaü. Voir par exemple https://oratoiredulouvre.fr/predications/pourquoi-ce-texte-de-la-bible-est-interessant-l-echelle-de-jacob-genese-28.php

Amitiés
Dieu vous bénit et vous accompagne

pasteur

Plusieurs centaines d’autres questions & réponses sur le site

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

Laisser un commentaire